Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2014

Gaza: Israël, la capitulation dans 3 jours?!! Une réditionunilatérale plus tôt que prévue ?

Les évènements en Israël semblent se précipiter !

Les Brigades de la résistance Al-Quassam avaient promis aux Palestiniens de les libérer avant la fin du Ramadan !

Que le Ciel puise eles entendre au plus tôt !

D'autres nouvelles à venir !

mercredi, 23 juillet 2014 08:14

Gaza: Israël, la capitulation dans 3 jours?!!

 
IRIB- Un  journal  israélien a fait état d'un éventuel cessez-le-feu unilatéral par le régime de Tel-Aviv
d'ici trois jours. Selon  YJC,  Yediot Aharonot a fait état aujourd'hui d'un éventuel arrêt unilatéral des opérations  contre la bande de Gaza  dans trois jours. Ce journal israélien écrit dans son éditorial que le cabinet sécuritaire  décidera probablement dans les trois jours à venir de l'arrêt unilatéral de l'opération  « Roche Invincible » pour une nouvelle démarche. Yediot Aharonot ajoute : dans  la nouvelle étape, si la résistance palestinienne continue à tirer des roquettes, l'armée israélienne répondrait  par l'artillerie et des raids aériens. Cette décision pourrait être prise après  la fin de l'opération terrestre  dans la  Bande de Gaza et le démantèlement de tous les tunnels.

Or, sur le terrain, le régime sioniste n'a pas encore pu parvenir, depuis seize jours qu'il a déclenché l'offensive d'envergure contre Gaza, à ses objectifs et cherche ainsi un prétexte pour sortir décemment de ce bourbier qu'il a créé lui-même.  

 

                                        

23/07/2014

Zbigniew Brezinski prévient Netanyahu : « Israël est en grand danger ! »

Connaissant le vieux renard que faut-il comprendre de ses déclarations ?

Surtout qu'il soutient officiellement l’irrésistible et très sioniste tandem Porochenko/ Komoloiskyi dans son oeuvre ukrainienne …

 

Voir le : Le Grand Échiquier » de Zbigniew Brzezinski

 

Il faut dire que jamais une telle mobilisation internationale n'a jamais eu lieu en faveur des Palestiniens et heureusement qu'il existe les réseaux sociaux pour dénoncer les mensonges. Trop gros pour êtres cachés.

Zbigniew Brezinski prévient Netanyahu : « Israël est en grand danger !

https://www.youtube.com/watch?v=MI-nTIUQ1YA

 

Brzezinski "Le lobby israélien a un pouvoir considérable"

https://www.youtube.com/watch?v=J4HtYWEmq3Y&list=UUujg9xbh0y15ojV2MRFfOew

 

 

VIDEO. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

Il était temps que l'ONU accouche d'une décision qui ne va rien changer dans l'immédiat si Israël continue à violer comme d'habitude les résolutions de l'ONU et les règles du Droit International !

Nous notons que les pays criminels de l'Europe et des Etats-Unis,
n'ont pas soutenu la convocation de la réunion d'urgence du Conseil des droits de l'homme mercredi à Genève.

Ici, sont mis en cause Netanyahu et Abbas. Il faudra se méfier que cette décision n'ait pas pour seuls buts de faire virer Netayahu et Abbas pour placer d'autre pions à leur place pour ouvrir la voie aux USA/UEsionistes pour poursuivre leurs plans de vols des richesses de GAZA et de la Palestine.

Vous remarquerez en bas de l'article que même un correspondant de la chaîne Al Jazeera n'a pas pu retenir ses larmes et qu'il a craqué à l'antenne. 


VIDEO. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

 

Par LEXPRESS.fr, publié le 23/07/2014 à 10:50, mis à jour à 15:48

La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme accuse ce mercredi Israël de possibles crimes de guerre. Elle dénonce également les attaques du Hamas contre des zones civiles.

VIDEOS. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

A partir de la frontière israélienne, vue du sud de la bande de Gaza, le 22 juillet 2014 où les bombardements israéliens se poursuivent.

afp.com/Mnahem Kahana

 

Face à la situation à Gaza, Navi Pillay, Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, accuse ce mercredi Israël de possibles crimes de guerre. Pour appuyer ces déclarations à l'encontre, elle s'appuie sur des exemples récents de destructions de maisons, et de civils tués, dont des enfants, dans la bande de Gaza. 

 https://www.youtube.com/watch?v=zDay_UNywFA

La Haut-Commissaire, qui participe à une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur l'offensive israélienne, déclare qu'il y a "une forte possibilité que le droit international humanitaire ait été violé, d'une manière qui pourrait constituer des crimes de guerre" et a demandé une enquête sur chacun de ces incidents.  

Les attaques "indiscriminées" du Hamas dénoncées

Elle s'élève également contre les attaques du Hamas contre des zones civiles. "Une fois de plus, les principes de distinctions et de précaution ne sont pas clairement respectées durant (les) attaques indiscriminées menées à l'encontre de zones civiles par le Hamas et d'autres groupes palestiniens armés", a-t-elle regretté.

https://www.youtube.com/watch?v=fi1y-oyLqpw

Un projet de résolution est sur la table des participants. Le texte, qui sera soumis à approbation aux participants de la réunion, condamne "avec la plus grande fermeté les violations massives et systématiques des droits de l'Homme découlant des opérations militaires israéliennes dans les territoires palestiniens occupés depuis le 13 juin, en particulier l'offensive israélienne à Gaza."  

Le texte recommande aussi que la Suisse, comme Etat dépositaire des Conventions de Genève, convoque rapidement la conférence des Etats parties à la 4e convention de Genève pour décider des mesures à prendre pour que la convention, un texte essentiel du droit humanitaire, soit appliquée dans les territoires palestiniens occupés, y compris à Jérusalem-Est. 

Les pays européens et les Etats-Unis n'ont pas soutenu la convocation de la réunion d'urgence du Conseil des droits de l'homme mercredi à Genève. 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orien...

 

UN CORRESPONDANT DE LA CHAINE AL-JAZEERA

http://www..dailymotion.com/video/k6G8uPgIt4OhEY8phfQ*

 Wael Al-Dahdouh, correspondant à Gaza de la chaîne Al Jazeera n'a pas pu retenir ses larmes. Dimanche 20 juillet, pendant le direct, alors qu'il évoquait la mort de 87 Palestiniens lors d'assauts de l'armée israélienne, Wael Al-Dahdouh a quitté, très ému, le champ de la caméra.

http://www.dailymotion.com/video/k6G8uPgIt4OhEY8phfQ

 

 

 

La politique d'Israël, du nettoyage ethnique selon un expert de l'ONU

Et c'est un juif qui le dit et pas des moindres !

 

 La politique d'Israël, du nettoyage ethnique selon un expert de l'ONU

Par: rédaction
21/03/14 - 15h51  Source: Belga

http://static2.7sur7.be/static/photo/2014/10/12/14/20140321155005/media_xll_6594074.jpg

Richard Falk © ap.

L'expert indépendant du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies pour les territoires palestiniens occupés, l'Américain Richard Falk, a une nouvelle fois dénoncé vendredi la politique d'Israël dans ces territoires, affirmant qu'elle présente les caractéristiques de "l'apartheid" et du "nettoyage ethnique".

"La réalité sur le terrain s'aggrave aussi bien du point de vue du droit international que du point de vue du peuple palestinien", a-t-il dit aux journalistes à Genève. Il a notamment accusé Israël "d'efforts systématiques et continus pour changer la composition ethnique de Jérusalem Est", de "recours excessif à la force", de "punition collective" à Gaza, de destructions d'habitations et de construire de plus en plus de colonies.

"Il y a une discrimination systématique sur la base de l'identité ethnique, avec l'objectif de changer la démographie de Jérusalem", a-t-il affirmé, appelant cela une forme "de nettoyage ethnique".

Depuis 1996 plus de 11.000 Palestiniens ont perdu leur droit de vivre à Jérusalem, a souligné M. Falk. "Ce que nous appelons occupation est maintenant de plus en plus compris comme une forme d'annexion, une base pour un apartheid dans le sens où il y a un double système légal discriminatoire", a ajouté M. Falk.

Le mandat de M. Falk expire dans quelques jours, après une mission de six ans qui lui a valu de polémiquer vivement et régulièrement avec Israël et ses soutiens, notamment les Etats-Unis et le Canada. Ce professeur emeritus de l'Université de Princeton, âgé de 82 ans, est lui-même juif, ce qui lui permet de balayer toutes les accusations d'antisémitisme dont il a fait souvent l'objet.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/...

 

Ces Français qui combattent dans l'armée israélienne

Pour une fois un article de presse de Itélé objectif.

Conclusions : les uns sont encensés et les autres sont diabolisés et qualifiés de "terrororistes" lorsqu'ils en appellent à leur religion, à leurs croyance et ce qui leur semble être leur devoir.

A la différence près que les uns soutiennent les envahisseurs criminels et que les autres aident à protéger leurs territoires envahis et colonisés.

 

Ces Français qui combattent dans l'armée israélienne

Proche-Orient – Publié aujourd’hui à 09:47 – Mis à jour aujourd’hui à 13:36

Ces Français qui combattent dans l'armée israélienne

Alors que l'Etat hébreu intensifie ses raids aériens sur la bande de Gaza, seize jours après le déclenchement de l'opération "Protective Edge", on apprend qu'un franco-israélien fait partie des 29 victimes recensées par l'armée israélienne. Un autre ressortissant français aurait par ailleurs été blessé au combat ces derniers jours. Deux exemples qui viennent nous rappeler que certains soldats israéliens sont originaires de l'étranger et notamment de France. Focus sur ces Français qui combattent pour Tsahal. (Photo : © AFP / Jack Guez)

Dans un mélange d'inquiétude et de voyeurisme, tous les regards et accessoirement les objectifs des caméras sont actuellement braqués vers le Proche-Orient, où la situation ne cesse d'empirer. Depuis le déclenchement de l'opération "Protective Edge", dans la nuit du 7 au 8 juillet dernier, les raids aériens de l'aviation israélienne et l'intervention terrestre qui s'en est suivie ont déjà fait plus de 600 morts côté Palestinien et 29 dans les rangs de Tsahal (armée de défense d'Israël).

Importer puis s'approprier le conflit

Au-delà des combats sur place, ce nouveau cycle de violence, qui menace le fragile équilibre de la région, n'en finit plus, comme de coutume, de s'immiscer dans le débat politique français, au point de faire craindre une incontrôlable importation du conflit dans l'hexagone. On l'a vu ces derniers jours, les récentes manifestations de soutien au peuple de Gaza - et leur lot de débordements - ont déchaîné les passions provoquant l'ire des représentants de la communauté juive, lesquels y perçoivent de dangereux relents d'antisémitisme. Si les propos de Roger Cukierman (Président du CRIF), qui n'a pas hésité à évoquer des risques de "pogroms", paraissent exagérés, il apparaît néanmoins évident que la perception des juifs dans la société française s'avère en grande partie conditionnée désormais par la politique menée par l'Etat d'Israël à l'égard du peuple palestinien. Et comme les aspirations expansionnistes de Benjamin Netanyahu n'ont pas bonne presse ces derniers temps, nul besoin d'être devin pour comprendre que l'image du judaïsme en pâtit et s'en trouve dégradée. Importer le conflit n'est toutefois pas l'apanage de ceux qui affichent ouvertement leur solidarité à la cause palestinienne. Un phénomène, dont on parle peu au final, participe en effet de cette récupération et contribue grandement à l'amalgame sionisme-judaïsme. Ce phénomène en question - qui nous revient comme un boomerang aujourd'hui avec la mort, sur le front gazaoui, d'un jeune soldat franco-israélien nommé Jordan Bensehoum - concerne ces français qui combattent dans les rangs de Tsahal.

Tsahal, une armée religieuse

Si le nombre de militants armés du Hamas, notamment les combattants des Brigades Ezzedine al-Qassam, est difficilement évaluable sur le terrain, les effectifs de l'armée israélienne, qui n'a d'ailleurs pas hésité à mobiliser 40.000 réservistes, sont en revanche connus et comptent près de 190.000 hommes, dont plusieurs volontaires étrangers. Ces derniers peuvent prétendre combattre aux côtés des soldats israéliens de naissance, car ils sont recrutés sur le seul critère ethnique et religieux. Un cas unique au monde. C'est donc au bénéfice de sa judéité que Jordan Bensemhoum a pu intégrer les rangs de Tsahal, au sein selon les sources de la brigade Golani d'infanterie ou de l'unité d'élite Egoz. Originaire de Vénissieux dans la banlieue lyonnaise, ce jeune français de 22 ans avait rejoint Israël à l'âge de 16 ans pour y terminer ses études avant d'être mobilisé par l'armée. Si les motivations originelles de son "alya", comprenez l'immigration en terre sainte, n'avaient a priori pas de réels motifs belliqueux, il n'en demeure pas moins qu'il a rejoint l'armée sans difficulté, uniquement parce qu'il est juif. La religion érigée en critère de recrutement militaire. N'est-ce pas ce qu'on a dénoncé, à juste titre, lorsque des ressortissants français ont rejoint la Syrie pour se battre aux côtés des jihadistes ? Une comparaison pas si grotesque que le chercheur et ancien diplomate Marc Cher-Leparrain avait déjà osée en mars dernier.

Tout le monde garde en mémoire ce reportage de nos confrères de France 2 en 2004, dans lequel l'avocat français Arno Klarsfeld, fils des "chasseurs de nazis" Serge et Beate Klarsfeld, avait rejoint les Magav, garde-frontières israéliens, après avoir pris la nationalité israélienne, comme la loi l'autorise pour tous ressortissants étrangers de confession juive. Cet exemple très médiatisé et loin d'être isolé démontre que l'armée recrute sur la base du volontariat dans la communauté juive du monde entier. Si les autorités israéliennes rechignent à donner des chiffres officiels concernant ces "mercenaires" français, leur qualité et leur dévouement sont souvent loués par leur hiérarchie qui souligne l'implication et la motivation de jeunes hommes, dont la perception idéalisée de la terre sainte influe fatalement sur l'engagement.

A la lumière des différents exemples évoqués et bien qu'il mériterait une analyse plus approfondie, ce phénomène des ressortissants juifs français qui s'engagent dans l'armée israélienne n'est pas à prendre à la légère, car il contribue de facto à importer le conflit israélo-palestinien en France et pose la question de la légitimité d'un recrutement militaire fondé sur le déterminisme religieux.

Mathieu D'Hondt - @DHondtMathieu

http://www.itele.fr/monde/video/ces-francais-qui-combattent-dans-larmee-israelienne-89071