Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2014

Monsieur Netanyahu est antisémite !

Pour remettre l'histoire et les pendules à l'heure avec "l'antisémitisme", l'arme de dissuasion manifeste aux recherches historiques  !

Monsieur Netanyahu est antisémite ! Rudi Barnet

 29 mai 2014

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

 

A force d'être matraquées dans les medias, certaines absurdités finissent par être prises pour vérités incontestables. Tant que ces fables ou chimères restent sans réelle conséquence sur la vie des humains, elles ne sont que dérisoires... Après tout, il existe bien des adorateurs du soleil, de la vache ou du concombre. C'est seulement quand elles sont utilisées comme arme pour opprimer ou exclure, qu'il est salutaire, indispensable même, de les débusquer et de les dénoncer sans relâche... Quitte à susciter, dans le cas présent, la haine de l'extrême-droite sioniste.

De l'antijudaïsme à l'antisémitisme

 C'est vers la fin du XIXème siècle que le mot "antisémitisme", désignant la haine des Juifs, fait son apparition en Allemagne sous la plume d'un certain Wilhem Marr, un polémiste qui ne s'attendait sans doute pas à ce que sa "création" devienne aussi célèbre. Jusque là, c'est le terme "antijudaïsme" qui était utilisé pour désigner ceux qui attaquaient la religion et la culture juive. Avec ce nouveau qualificatif, Marr décida donc, en bon raciste qu'il était, de ne faire aucune distinction entre religion, culture et origine ethnique. Il décrétait ainsi que les citoyens juifs, quelles que soient leurs nationalités, constituaient un peuple, une race "sémite". Ce qui est "marrant" (calembour assez débile, je le concède) c'est que ce terme qui voulait stigmatiser, insulter, la population juive s'est complètement retourné contre son auteur et désigne aujourd'hui une catégorie de racistes.

Peuple juif ?

A cette époque beaucoup croyaient encore dur comme fer aux légendes bibliques, à l'arche de Noé sauvant tous les animaux et plantes du monde, à la Mer Rouge s'ouvrant pour laisser passer les Hébreux, à la "Diaspora" obligeant les Juifs à une errance de plusieurs siècles à travers l'Europe et l'Afrique... etc. La confusion entre les faits historiques et les récits mythiques était souvent totale. Elle est loin d'avoir disparu.

 Durant le XXème siècle, les scientifiques ont fait des découvertes assez gênantes, tant pour les amis de ce Marr que pour les inconditionnels d'une race "élue". Les historiens modernes notamment, la plupart de nationalité israélienne, ont révélé que si on peut parler du "peuple juif" comme on parle du "peuple chrétien" ou du "peuple musulman", il n'y a pas, ethniquement parlant, de peuple juif. i Leurs recherches ont abouti au constat qu'il n'existe pas de lien biologique ou généalogique entre un quelconque citoyen de religion ou de culture juive, vivant ou non en Israël, avec cette terre du Moyen Orient. Seuls quelques 10.000 Israéliens autochtones, adeptes du judaïsme, descendants de ceux qui vivaient là bien avant l'ère chrétienne – ils s'agit très probablement de Palestiniens qui ne se sont pas convertis à la religion musulmane dans les années 700 ou, plus tard, au christianisme – peuvent revendiquer une appartenance ancestrale à cette terre. ii Ainsi, un dogme fondateur de l'idéologie sioniste – "C'est notre pays de toute éternité et nous y retournons" – se révèle inventé, fabriqué.

Cette information ne fait évidemment pas l'affaire des partisans de Netanyahu qui tentent de faire taire ceux qui osent la diffuser : "Mensonges ! Antisémites ! Juifs, honteux d'eux-mêmes !" Mais l'anathème ne peut pas grand' chose face à l'Histoire et tant pis pour ceux qui recherchent vainement leurs ancêtres au Moyen-Orient. Inutile de gaspiller votre temps, Messieurs et Mesdames les Sionistes ! Comme ceux de vos dirigeants, vous les trouverez en Lituanie (Netanyahu et Barak), en Pologne (Ben Gourion et Livni), en Russie (Olmert), aux Etats-Unis (Bennett), en Ukraine (Meir), en Bielorussie (Peres, Begin et Shamir), en Moldavie (Liebermann)...etc.Toutefois votre recherche risque d'être assez longue et compliquée, vu que plus de soixante générations, au minimum, vous séparent de votre premier aïeul converti à la religion hébraïque. Les branches de l'arbre généalogique de l'absurdité vous attendent !

Et la Diaspora ?

Le régime israélien a, évidemment, fait des pieds et des mains pour que ces découvertes historiques soient occultées, appliquant la bonne vieille recette de "Si le message te déplaît, cloue le bec au messager !"Une révélation a notamment fait hurler : celle qui dévoile qu'il n'y a jamais eu de "Diaspora" après la "Grande Révolte" du Ier siècle. Elle repose sur au moins deux bases historiques reconnues. D'une part, Rome n'expulsait pas les populations des pays conquis mais privilégiait toujours l'exploitation sur place de ses habitants... Plus rentable ! D'autre part, aucun historien de l'époque romaine – le principal, Flavius Josèphe était de religion juive – n'a jamais fait mention d'une quelconque "Diaspora du peuple juif". iii

Hé oui ! Une légende de plus... s'ajoutant à tant d'autres récits du "Nouveau Testament" accueillis comme vérités historiques par les fidèles croyants. Le peuple de l'époque biblique n'a jamais été chassé par les Romains et Israël est donc bien un pays de colons, européens pour l'essentiel, dont les premiers sont arrivés au début du XXème siècle. Assurément, et une fois de plus, ce constat ne fait pas l'affaire des inconditionnels du "peuple élu retournant dans son foyer ancestral". Ils ne manqueront pas, comme d'habitude, de pousser des cris d'orfraie, mais la réalité est là, têtue : les citoyens juifs, d'Israël ou d'ailleurs, descendent presque tous de populations (Allemands, Russes, Français, Ethiopiens, Marocains, Grecs, Polonais...) converties par des "missionnaires" venus de la lointaine Palestine bien avant les débuts de l'ère chrétienne. iv

... Jusqu'en Chine

Ce sont ces communautés juives "indigènes" implantées de l'Espagne à l'Oural, du Maroc à l'Ethiopie et même de la Turquie au Japon ven passant par l'Inde et la Chine vi, qui seront réprimées durant des siècles, par les pouvoirs politiques et religieux, principalement en Occident et en particulier par l'Eglise catholique. Elles seront méprisées, confinées dans des ghettos,vii serviront d'exutoire aux problèmes sociaux ou politiques, subiront les pogroms... Jusqu'à l'abominable génocide perpétré par les nazis et leurs complices. Ces concitoyens juifs, qu'ils soient d'Europe, d'Asie ou d'Afrique sont nos frères humains, comme ceux de toutes les religions, mais vouloir en faire un peuple particulier, surtout un "peuple élu", est une aberration raciste. Comme le confirme d'ailleurs Israël Bartal (Doyen de la Faculté de Lettres de l’Université Hébraïque de Jérusalem) "Aucun historien du mouvement national juif n’a jamais réellement cru que les origines des juifs étaient ethniquement et biologiquement “pures.viii

Malgré l'évidence, Netanyahu continue de marteler ce mensonge de "l'ethnie juive" et, avec l'aide de ses propagandistes, à tenter de manipuler les membres des communautés juives à travers le monde. Combien de concitoyens de religion et/ou de culture judaïque, pourtant progressistes opposés à la politique criminelle du régime israélien, solidaires de la cause palestinienne et militants des droits humains, conservent encore certains réflexes communautaristes. Bien que les preuves historiques de l'absence de racines biologiques ou ethniques au Moyen-Orient sont établies, malgré le constat que seule la religion hébraïque et la culture yiddish ou séfarade sont le ciment de leur communauté, il gardent parfois une sorte de relation d'ordre pathologique avec l'Etat Israël et continuent de parler de ce pays comme d'une sorte de "patrie" et de leur "peuple". Ils parviennent difficilement à voir ce régime dans sa simple réalité : un Etat criminel et le Sionisme qui y est proclamé, une idéologie fasciste. ix Il est probable que, tant que les progressistes, tous les progressistes, ne dénonceront pas clairement et journellement les crimes de ce régime, Israël continuera d'étendre ses conquêtes et développer son oppression.

Peuple sémite ?

Que dit le dictionnaire ? ... Que le terme sémite désigne une personne originaire d’Asie occidentale et qui parle une langue apparentée, telle l’arabe, l’araméen (la langue parlée à l'époque du Christ) ou l’hébreu. Concernant la Palestine, est donc Sémite celui ou celle qui est, à la fois, originaire de cette région et parle une langue sémitique. C'est le cas de toute la population palestinienne et des quelques 10.000 autochtones de religion juive qui vivent dans cette région... Mais ce n'est pas le cas des nuées d'émigrés occidentaux qui l'ont colonisée. Il est donc assez absurde de traiter d'antisémite un opposant palestinien à la politique israélienne et tout aussi ridicule de lancer cette injure à la tête de ceux qui soutiennent leur combat pour le droit et la justice. N'en reste pas moins que toute injure faite à un concitoyen pour son appartenance à la culture et/ou à la religion hébraïque est ignoble, inacceptable pour tout humain respectueux des autres, et que ses auteurs doivent être condamnés pour racisme... Et pour crétinisme.

Mais alors... le sang juif ?

Hé oui ! Encore un canard ! Les biologistes sont d'accord : pas plus de "sang juif" que de sang catholique, bouddhiste ou communiste. Ridicule donc de vouloir déterminer la "judéité"biologique d'un individu puisqu'il n'existe tout simplement pas de séquences ADN qui soient présentes chez les Juifs et absentes chez les non-Juifs... Et toutes les coûteuses recherches financées par les divers régimes israéliens depuis les années 50 pour tenter de faire accréditer cette stupidité d'un "ADN Juif" ont lamentablement échoué. Pas plus de "Juif errant" que de Guillaume Tell, de Roi Arthur, de Tijl Uilenspiegel ou de Pinocchio (quoique qu'avec ses mensonges permanents, Netanyahu devrait peut-être surveiller son nez...). Cette évidence qu'aucune communauté humaine n'est "consubstantielle" à une religion ou une culture – tous les musulmans ne sont pas arabes, tous les catholiques... – ne semble pas avoir pénétré le cerveau des chantres du régime israélien actuel qui ne peuvent vivre que dans le mythe de "l'être supérieur" et du "peuple élu".

Mais alors... Bibi ment ?

Monsieur Netanyahu n'ignore rien de tout cela, mais n'étant pas à un mensonge près, il continue de proclamer "nous avons rétabli notre Etat souverain dans notre patrie ancestrale, la terre d’Israël" x Se rend-il compte qu'en claironnant ce bobard, il fait le jeu de tous les racistes du monde qui, comme Hitler, veulent confiner les Juifs dans un système racial pour mieux les opprimer. 

A-t-il oublié les paroles de ce monstre qui tenta d'exterminer les Juifs d'Europe ? "Nous parlons de race juive par commodité de langage, car il n'y a pas, à proprement parler, et du point de vue de la génétique, de race juive (...) Une race mentale, c'est quelque chose de plus solide, de plus durable qu'une race tout court. xi Malheureusement, ils sont toujours très nombreux à croire aux fadaises de gens comme Netanyahu et à les diffuser comme une litanie tournant en boucle. En bons moutons de Panurge, ils avalent des discours s'appuyant sur des écrits religieux exhibés comme irréfutables – alors qu'ils sont totalement disqualifiés par les travaux des historiens – et se rendent ainsi complices des exactions d'un régime fascisant.

... Et il est antisémite ?

Comme chaque année, tout s'est arrêté en Israël pendant deux minutes pour commémorer le génocide nazi. Moment d'émotion que partagèrent les survivants des camps nazis.... avec sans doute au cœur un sentiment d'amertume, surtout chez les 50.000 anciens que Netanyahu laisse croupir dans la misère ! xii Il y a des années que Bibi se moque de leur sort ! Il fait des discours enflammés sur le souvenir du génocide nazi, verse une larme sur les victimes, orchestre les visites organisées à Auschwitz, n'oublie pas de récolter les fonds en compensation de l'horrible drame... Et maintient consciemment ces milliers de rescapés sous le seuil de pauvreté. Il applique ainsi méticuleusement les préceptes de son mentor, feu le Grand Rabbin Ovadia, qui déclarait en 2009 que la situation de ces rescapés était voulue par Dieu pour la punition de leurs péchés. Bibi attend-t-il que ce "problème" se règle de lui-même d'ici quatre ou cinq ans ?... Mille survivants du génocide nazi meurent chaque mois. 12 On peut imaginer le tollé que de tels agissements provoqueraient s'ils se passaient dans tout autre pays. Aucun doute que les dénonciations feraient la une des journaux, qu'il y aurait des pétitions pour condamner les coupables, que l'ONU même tenterait d'intervenir... 

Mais quand cela se passe en Israël, les gouvernements occidentaux et la "grande presse" détournent le regard. xiii Il n'en reste pas moins que le comportement cynique de Netanyahu envers les rescapés de la furie nazie est donc bien, objectivement, celui d'un antisémite, dans le sens que lui donnent les Sionistes. Antisémite, il l'est évidemment aussi dans son comportement envers le peuple palestinien, que celui-ci vive en Israël ou en Palestine occupée. La liste des crimes est longue : persistance du nettoyage ethnique entamé il y a plus de soixante ans, xivtentative permanente d'étouffement des habitants de Gaza, imposition de règles d'apartheid, xv oppression constante exercée par son armée sur les Palestiniens – Tous Sémites, contrairement à Monsieur Netanyahu – incessantes arrestations de jeunes enfants, expulsions des Bédouins, destruction des maisons, des récoltes, etc..

Ces actes et discours prouvent à suffisance son racisme inné parfaitement en harmonie d'ailleurs avec celui de ses prédécesseurs, tel Yitzhak Shamir, ignoble assassin devenu premier ministre, qui disait "Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles... Leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs" xvi ou Menahem Begin, autre criminel également devenu premier ministre, qui déclarait à la tribune de la Knesset "Les Palestiniens sont des bêtes marchant sur deux pattes." xvii Il n'y a pas de doute, Monsieur Netanyahu est bien le représentant d'un régime fascisant et son attitude est bien, tant envers sa propre communauté qu'envers le peuple palestinien, celle d'un antisémite !

 

Notes : 

i Lire "Comment le peuple juif fut inventé" (Fayard 2008) et "Comment la terre d'Israël fut inventée" (Flammarion 2012) de Shlomo Sand

iiCes Juifs orthodoxes se sont opposés à l'arrivée de premiers colons au début du XXème siècle.

iii "La Guerre des Juifs" de Flavius Josèphe (traduction André Pelletier, Les Belles Lettres, 1982)

ivLire " L'origine des juifs d'Afrique du Nord" par Yigal Bin-Nun (Tribune Juive, 2013)

v Lionel Obadia (Professeur d'anthropologie à l'Université de Lyon 2)"Bouddhisme et Judaïsme" (article dans la revue "Socio-anthropologie"(//socio-anthropologie.revues.org)

viMarco Polo atteste d'une présence juive en Chine avant le VIIèmesiècle

viiLe premier fut celui de Venise... dans le quartier du Ghetto

viii“Haaretz“ du 6/7/2008

ixLettre au "New York Times" 54/12/1948) des intellectuels juifs Etatsuniens, dont Hanna Arendt et Albert Einstein

x Discours du 1/10/2013 à l'Assemblée Générale de l'ONU

xi Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, (Fayard, 1959, 13 février 1945, p. 83)

xii "50,000 Holocaust survivors in Israel live in poverty" dans Haaretz du 24/4/2014

xiii Idem pour les tortures d'enfants de moins de 12 ans pourtant dénoncées par diverses organisations de Droits de l'Homme ("Children in Military Custody" (2012)

xiv"Le Nettoyage Ethnique de la Palestine" de Ilan Pappe (Fayard, 2006)

xv"Israël le nouvel apartheid" de Michel Bôle-Richard (Editions LLL. 2013)

xviNew York Times du 1/4/1988

xvii"Begin and the Beasts" de Ammon Kapeliouk (New Statesman 25/6/1982)

Source : Investig'Action

 


http://www.michelcollon.info/Monsieur-Netanyahu-est-antis...

Menaces d'Israël sur l’Europe: « si vous ne savez pas protéger vos juifs, nous le ferons ! »

Des menaces maintenant sur les peuples Européens pour les terroriser et les empêcher de manifester ? Et dans le silence total des gouverne-MENTS aux ordres ? Vous aurez compris que les sionistes ont la prétrention de nous protéger des arabes !! 

On croyait que l'état sioniste faisait monter volontairement le racisme et l'antisémitisme dans nos pays pour pousser aux guerres civiles et pour pousser les Juifs à rentrer en Israël et faire leur Alya ! 

Ben tiens en parlant de menaces, ça tombe bien !  Il vous restera bien "11 avions" pour nous les balancer sur la gueule pour nous faire croire que ce sont les islamistes qui auront organisé des attentats terroristes en France et dans les Pays Européens et ceux du Maghreb, tant qu'on y est ! Non ? 

C'est bien, parce qu'avec ces menaces, ils confirment qu'ils s'apprêtent à utiliser les 11 avions pour commettre des attentats terroristes en Europe  et  au Maghreb !

Israël à l’Europe: « si vous ne savez pas protéger vos juifs, nous le ferons ! »

Les ambassadeurs danois, suédois et néerlandais en Israël, ainsi que des représentants des ambassades de Grande-Bretagne, de France, de Belgique, d’Italie, de Hongrie, d’Autriche et d’Allemagne, ont participé lundi à une réunion d’urgence de la Commission de la Knesset sur l’Immigration et l’Intégration, sur la situation des communautés juives en Europe.

 

Israel Hasson
Israel Hasson

Le député Israël Hasson (Kadima), ancien directeur adjoint du service de sécurité intérieure du Shin Bet, a dit aux ambassadeurs: « l’OTAN a bombardé 5,000 civils au Kosovo juste parce qu’il avait été insulté; 27,000 civils irakiens ont été bombardés pendant l’invasion américaine parce qu’ils représentaient un danger pour les Etats-Unis; il n’y a pas un pays au monde qui peut nous parler de morale. » 

Le député Hasson a dit aux ambassadeurs étrangers que «si les pays européens ne parviennent pas à protéger les Juifs sur leur territoire, l’État d’Israël le fera. Le sang juif n’est pas du sang qui ne compte pas ! »

Il a averti que « si vous ne vous tenez pas à nos côtés, le jour où la terreur islamique atteindra vos maisons, vos lits et de vos jardins d’enfants, arrivera bientôt. »

Le dépyté Shimon Ohayon (Yisrael Beitenou) abordé les manifestations pro-palestiniennes dans toute l’Europe et a déclaré qu’Israël se bat dans « une guerre du monde libre et éclairé contre les ténèbres de l’Islam. » Selon lui, si le monde était réellement préoccupé par les violences, « nous aurions vu des manifestations dans toute l’Europe contre les actes terribles en Syrie où 200,000 personnes ont été violées et massacrées.(Si les sionistes n'allaient pas les attaquer chez eux : 1 - nous n'aurions à manifester, 2 - les Palestiniens sont chez eux et ils sont massacrés depuis 66 ans par les sionistes ! Est-ce que ça peut changer les choses ?)

Le député Avraham Michaeli du Shas a noté qu’un quart des patients qui sont traités à l’hôpital de Safed ont été blessés dans la guerre civile en Syrie.

Les représentants des communautés juives d’Europe, qui sont arrivés en Israël avec l’aide du Congrès juif israélien, ont parlé de leur sentiment d’insécurité. « Les appels de « mort aux juifs » et « brûlez les Juifs dans les chambres à gaz »se font entendre régulièrement dans les rues », a déclaré un représentant

N'oubliez surtout pas de leur donner la monnaie au passage pour aller massacrer des innocents chez eux !

POUR AIDER ISRAËL (LES FAMILLES ET LES SOLDATS), PAS BESOIN DE PARLER. AGISSEZ ! DONNEZ !

Les émissaires européens ont condamné les attaques antisémites dans leurs pays et décrit les outils de leurs gouvernements pour lutter contre le phénomène. Un représentant de l’ambassade de France à Tel-Aviv a déclaré que son pays s’engage dans la « tolérance zéro » contre l’antisémitisme, ajoutant que » toutes les attaques sur les Juifs de France sont des attaques contre la France. » Selon lui, « la France a renforcé sécurité autour des communautés juives avant même que les récentes manifestations anti-israéliennes n’éclatent. La France ne nie pas qu’il y a un problème… Le gouvernement français s’efforce de lutter contre les actes de racisme augment progressivement. »

L’ambassadeur néerlandais en Israël, Caspar Veldkamp, a noté que le procureur général de son pays a engagé des procédures contre 40 personnes qui ont participé à une manifestation radicale et scandé des slogans antisémites. « Les actes d’antisémitisme appellent des mesures énergiques; sinon nous allons tous glisser sur la mauvaise pente. L’Europe devrait exporter une position de respect mutuel plutôt que d’importer la haine et le conflit israélo-palestinien « , a t-il dit à la réunion.

L’ambassadeur du Danemark Jesper Vahr dit: « En tant qu’allié nous ne tolérerons pas l’antisémitisme… mais le Danemark, en tant que pays qui respecte la liberté d’expression, permet aux gens d’exprimer leur opposition aux actions qui se déroulent sur ​​le terrain. La position de mon gouvernement est qu’Israël a le droit de se défendre ».

Le député israélien Yoel Razvozov (Yesh Atid) a déclaré qu’une distinction doit être faite entre la liberté d’expression et l’incitation à la haine raciale. Les pays européens doivent protéger les Juifs sur leur territoire… Sinon le terrorisme finira par vous atteindre ! »

Par Amos Lerah – JSSNews

http://jssnews.com/2014/07/28/israel-a-leurope-si-vous-ne-savez-pas-proteger-vos-juifs-nous-le-ferons/

Israël-Gaza : Le rapport secret qui aide les Israéliens à cacher la réalité (The Independent)

 

Israël-Gaza : Le rapport secret qui aide les Israéliens à cacher la réalité (The Independent)

Patrick COCKBURN

Les porte-paroles israéliens ont du pain sur la planche pour expliquer comment ils ont tué plus de 1000 Palestiniens dans la bande de Gaza, la plupart des civils, contre seulement trois civils tués en Israël par les tirs de roquettes et de mortier du Hamas. Mais à la télévision et à la radio et dans les journaux, les porte-paroles du gouvernement israélien comme Mark Regev apparaissent plus lisses et moins agressifs que leurs prédécesseurs, qui étaient souvent visiblement indifférents au nombre de Palestiniens tués.

Il y a une raison à cette amélioration en matière de communication des porte-paroles israéliens. Selon leurs dires, le manuel qu’ils utilisent est une étude professionnelle, bien documentée et confidentielle sur la façon d’influencer les médias et l’opinion publique en Amérique et en Europe. Rédigée par le sondeur républicain expert et stratège politique, Dr Frank Luntz, l’étude a été commandée il y a cinq ans par un groupe appelé The Israel Project, qui a des bureaux aux États-Unis et en Israël, et à l’usage de ceux « qui sont sur les lignes de front de la guerre médiatique pour Israël ».

Chacune des 112 pages du livret est marquée « Ne pas distribuer, ne pas publier » et il est facile de comprendre pourquoi. Le rapport Luntz, officiellement intitulé « The Israel project’s 2009 Global Language Dictionary », a été divulgué presque immédiatement sur Newsweek Online, mais il a rarement été apprécié à sa juste valeur. Ce rapport devrait être une lecture obligatoire pour tous ceux, en particulier les journalistes, qui s’intéressent à la politique israélienne en raison des consignes « à faire et à éviter » qu’il contient et qui sont destinées aux porte-paroles israéliens.

Celles-ci sont très révélatrices sur le fossé qui existe entre ce que les responsables et politiciens israéliens croient vraiment et ce qu’ils disent, leurs paroles étant façonnées dans les moindres détails par des sondages afin de déterminer ce que les Américains veulent entendre. Sans aucun doute, aucun journaliste ne devrait interviewer un porte-parole israélien sans avoir lu cet exposé de la plupart des thèmes et expressions employés par M. Regev et ses collègues.

Le livret est plein de conseils détaillés sur la manière de formuler leurs réponses en fonction du public auquel ils s’adressent. Par exemple, l’étude indique que « les Américains conviennent qu’Israël a le droit à des « frontières sûres ». Mais définir précisément ces frontières n’apporte rien. Il faut éviter de parler de frontières en termes de pré- ou post- 1967, car cela ne sert qu’à rappeler l’histoire militaire d’Israël aux Américains. Cela peut nuire, particulièrement aux gens de gauche. Par exemple, le soutien au droit d’Israël à des frontières sûres tombe de 89% à moins de 60% si vous mentionnez 1967. »

Et qu’en est-il du droit au retour des réfugiés palestiniens qui ont été expulsés ou qui ont fui en 1948 et dans les années suivantes, et qui ne sont pas autorisés à retourner dans leurs foyers ? Ici, le Dr Luntz a des conseils subtils pour les porte-paroles, en disant que « le droit au retour est un sujet de communication délicat pour les Israéliens car beaucoup dans le langage israélien ressemble aux phrases « séparés mais égaux » des ségrégationnistes dans les années 1950 et des défenseurs de l’apartheid dans les années 1980. Le fait est que les Américains n’aiment pas, ne croient pas et n’acceptent pas la notion de « séparés mais égaux ». »

Alors, comment gérer ce sujet délicat ? Les porte-paroles doivent le qualifier de « exigence », car les Américains n’aiment pas les gens qui « exigent ». « Il faut donc dire « les Palestiniens ne sont pas satisfaits de leur propre Etat. Maintenant, ils exigeant des territoires à intérieur d’Israël. » » Parmi d’autres suggestions de réponses efficaces on trouve celle de dire que le droit au retour pourrait faire partie d’un règlement définitif « à un certain moment dans l’avenir ».

Dr Luntz fait remarquer que les Américains dans leur ensemble ont peur de l’immigration massive vers les États-Unis, et donc que parler de « l’immigration massive de Palestiniens » vers Israël produira un mouvement de rejet. Et si rien de tout ça ne fonctionne, il faut dire que le retour des Palestiniens fera « avorter les efforts visant à parvenir à la paix ».

Le rapport de Luntz a été rédigé à suite de l’opération Plomb durci en décembre 2008 et janvier 2009, lorsque 1387 Palestiniens et neuf Israéliens ont été tués.

Il y a tout un chapitre sur comment « isoler le Hamas-soutenu-par-l’Iran en tant qu’obstacle à la paix ». Malheureusement, sous la présente Operation Protective Edge, qui a débuté le 6 Juillet, il y avait un problème pour les propagandistes israéliens parce que le Hamas s’était querellé avec l’Iran sur la guerre en Syrie et n’avait plus de contacts avec Téhéran. Des relations amicales n’ont été renouées qu’au cours des derniers jours - grâce à l’invasion israélienne.

Une grande partie des conseils du Dr Luntz portent sur le ton et la présentation de l’argumentaire israélien. Il dit qu’il est absolument essentiel d’afficher de l’empathie pour les Palestiniens : « Les convaincables [sic] ne se soucieront de ce vous avez à dire que lorsqu’ils sauront combien vous êtes sensibles. Affichez donc une empathie pour LES DEUX camps ! » Ce qui explique pourquoi un certain nombre de porte-paroles israéliens en sont presque à verser des larmes sur le sort des Palestiniens pilonnés par les bombes et les obus israéliens.

Dans une phrase en caractères gras, souligné et en lettres majuscules, le Dr Luntz dit que les porte-paroles ou les dirigeants politiques israéliens ne doivent jamais au grand jamais justifier « le massacre délibéré des femmes et des enfants innocents » et qu’ils doivent activement contester ceux qui accusent Israël d’un tel crime. Les porte-paroles israéliens se sont démenés pour respecter cette consigne lorsque 16 Palestiniens ont été tués dans un abri de l’ONU à Gaza jeudi dernier.

Il y a une liste de mots et d’expressions à utiliser et une liste de ceux à éviter. On y trouve le summum de la mièvrerie : « La meilleure façon, la seule façon, pour atteindre une paix durable est de parvenir à un respect mutuel. » Surtout, la volonté de paix d’Israël avec les Palestiniens doit être constamment soulignée parce que c’est ce que la grande majorité des Américains désirent. Mais toute pression sur Israël pour faire réellement la paix peut être atténuée en disant « pas à pas, chaque chose en son temps », ce qui sera perçu comme « une approche raisonnable de l’équation terre-contre-paix ».

Dr Luntz cite comme exemple de « phrases toutes faites efficaces » celle-ci : « Je tiens particulièrement à tendre la main aux mères palestiniennes qui ont perdu leurs enfants Aucun parent ne devrait avoir à enterrer ses enfants. »

L’étude reconnaît que le gouvernement israélien ne veut pas vraiment une solution à deux Etats, mais dit qu’il faut le cacher parce que 78 % des Américains y sont favorables. Il faut aussi souligner les espoirs pour une amélioration des conditions économiques des Palestiniens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est cité en exemple pour avoir dit « il est temps que quelqu’un demande au Hamas : qu’avez-vous fait pour apporter la prospérité à votre peuple ». L’hypocrisie de cette phrase dépasse l’entendement : c’est le blocus économique israélien depuis 7 ans qui a réduit la bande de Gaza à la pauvreté et la misère.

À chaque occasion, la présentation des événements par les porte-paroles israéliens vise à donner aux Américains et aux Européens l’impression qu’Israël veut la paix avec les Palestiniens et qu’il est prêt à faire des concessions pour atteindre cet objectif alors que tout démontre le contraire. Bien que n’étant pas son objectif initial, peu d’études plus révélatrices ont été écrites sur l’Israël moderne en temps de guerre et de paix.

Patrick Cockburn

http://www.independent.co.uk/voices/comment/israelgaza-co...

Traduction « maintenant je sais pourquoi ils parlent tous de la même manière » par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

URL de cet article 26407
http://www.legrandsoir.info/israel-gaza-le-rapport-secret...

Chic alors, les criminels UE/USSionites, ont encore 11 avions en stock pour nous organiser des false falg !

http://1.bp.blogspot.com/-PtI3bPr-P7k/UqSMuHLfIhI/AAAAAAAAAUo/HhYc11fxpbE/s1600/972_israeli-mossad+cowards+and+assassins.....jpgParfois on se demande s'ils ne vont pas trop, trop, trop loin...... en nous prenant tous pour des imbéciles ? Et ça commence à devenir "INSUPPORTABLE" autant de manipulations, de mensonges et de propagande !

Ainsi selon un "rapport européen", les pays du Maghreb : le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, seraient visés par des attentats terroristes genre celui du 11 septembre aux USA, par des mouvements djihadistes ! Surtout lorsque l'on sait que pour la majorité de ces mouvements, il s'agit de mercenaires et d'armées privées formées et financés par "toujours les mêmes" pour aller notamment déstabiliser les pays musulmans ou comme ce fut le cas en Ukraine dernièrement où se battent encore des mercenaires US et autres.

D'abord, que vient faire ici, "ce rapport européen" pour prévenir les pays du Maghreb de ces risques qui ont leurs propres services de renseignements et qu'auraient-ils à aller les espionner et à les infiltrer chez eux, comme d'habitude ?

Comme par hasard ce rapport "dit européen", ne sort dans la presse que le "30 juillet 2014", et juste après que le Maroc, la Tunisie et l'Algérie aient apporté depuis des semaines leur soutien à GAZA et à la Palestine, ce qui déplaît sûrement très fortement aux sionistes criminels.

Des menaces et avertissements juste déguisées en représailles ?

L'Algérie vient de le payer avec ce qu'ils appellent "le crash de l'avion" qui appartenait à "Air Algérie" dont nous ne saurons jamais ce qui s'est passé réellement, la France s'étant empressée de s'accaparer l'enquête et "tous les corps" des victimes !

Il leur reste apparemment encore "11 avions" en stock pour les balancer sur la gueule de tous ceux qui s'opposeraient aux plans des sionistes et qui ne seraient pas soumis à leur empire ! Et pourquoi pas sur la Russie aussi qui s'oppose à l'empire ?

Attendons-nous donc à d'autres false flag qui pourraient être commis en Europe et notamment en France par les sionistes qui comptete nu  du contexte de la guerre à GAZA pourraient encore faire supporter ces attentats terroristes aux arabes qui sont leurs cibles favorites !

Rappelez-vous qu'il leur fallait un avion pour perpétrer un attentat nucléaire sur Marseille !

 

Des attentats à la « 11 septembre » guettent la Tunisie, l’Algérie et le Maroc

Selon un rapport européen publié par le journal algérien, Al Khabar, mercredi 30 juillet 2014, des groupes d’extrémistes religieux auraient l’intention de perpétrer des attentats terroristes « à la 11 septembre » contre des institutions vitales dans des pays considérés comme des « Taghout », ennemis des mouvements djihadiste, à savoir: la Tunisie, le Maroc et l’Algérie.

Le même rapport indique que "11 avions ont été volés à Tripoli" après que les djihadistes ont pris d’assaut l’aéroport de Tripoli et qu’il serait fort possible que les extrémistes s’en servent pour accomplir leur actes terroristes.

D’ailleurs, les services de renseignements algériens, tunisiens et marocains ont multiplié leurs efforts après que des djihadistes ont confisqué "les 11 avions civils libyens stationnés à l’aéroport de Tripoli", toujours selon le même rapport.

Des pays comme la France, l’Italie, l’Espagne, la République de Malte, la Grèce et l’Egypte ont également mis leurs systèmes de défense anti-aérienne en état d’alerte.

http://directinfo.webmanagercenter.com/2014/07/30/des-attentats-a-la-11-septembre-guettent-la-tunisie-lalgerie-et-le-maroc/

30/07/2014

Yé !!! Dans le viseur de Beauvau, la LDJ en sursis ?

Ce n'est pas trop tôt que cette organisation terroriste soit sur la sellette  !

Dans le viseur de Beauvau, la LDJ en sursis ?

Soumis par zitouni MetaTV le mer, 30/07/2014 - 23:06

Après les accrochages avec des militants pro-palestiniens, le ministère de l’Intérieur étudie, selon nos informations, la possibilité juridique de dissoudre le groupuscule «d’autodéfense» juif.

La dissolution de la Ligue de défense juive (LDJ) est aujourd’hui, selon nos informations, sérieusement envisagée par le ministère de l’Intérieur. L’association «d’autodéfense» communautaire, que ses adversaires considèrent comme une milice, s’est fait remarquer depuis 2001 par ses méthodes violentes contre ceux qu’elle qualifie d’ennemis d’Israël.

Condamnés - avec plus ou moins de sévérité - par de nombreuses autres institutions juives, ses membres ne sont qu’une poignée ; ils sont cependant accusés, comme certains propalestiniens radicaux, d’attiser les tensions intercommunautaires en France, alors que se succèdent les manifestations liées au conflit armé à Gaza.

«Motifs ethniques».«La DLPAJ [Direction des libertés publiques et des affaires juridiques du ministère de l’Intérieur] travaille à temps plein pour étudier la possibilité d’une interdictionde la LDJ, confie une source policière haut placée. Nous menons l’analyse la plus fine possible pour être certains que c’est faisable.» Le procédé, en effet, est encadré en droit. L’article 212-1 du code de la sécurité intérieure mentionne sept critères pouvant justifier une dissolution par décret en Conseil des ministres. Selon nos informations, deux d’entre eux pourraient être invoqués contre la LDJ. L’un concerne les groupes qui«provoquent à la discrimination, à la haine ou à la violence pour motifs ethniques ou religieux, ou propagent des idées encourageant cette discrimination», l’au tre ceux «qui présentent, par leur forme et leur organisation militaires, le caractère de groupes de combat ou de milices privées».

La LDJ, n’étant pas dotée de statuts légaux, n’est pas officiellement une association. Mais l’article 212-1 permet également la dissolution de «groupements de fait» - appliquée par exemple au groupe suprémaciste noir Tribu Ka en 2006, ou encore aux groupes d’extrême droite Jeunesses nationalistes révolutionnaires et Troisième voie de Serge Ayoub, en juillet 2013, suite à la mort du jeune Clément Méric. «En matière de dissolution, il n’y a strictement aucune différence entre une association et un groupement de fait, explique Nicolas Gardères, l’avocat de Serge Ayoub. Même non déclaré, un tel groupe émet des tracts, anime une page Facebook, organise des réunions, appelle à des rassemblements… Autant de choses que la dissolution interdit. Son logo ne doit plus apparaître.» Et si l’organisation poursuit malgré tout ses activités, ses dirigeants encourent des poursuites pour «reconstitution de ligue dissoute».

«Arts martiaux». Selon l’avocat (par ailleurs militant EE-LV), la LDJ répond à la définition d’une milice privée, en ce qu’elle présente «une organisation hiérarchique paramilitaire, l’obéissance de tous à un chef, des entraînements collectifs aux arts martiaux, une capacité à orchestrer des coups de forces». La dissolution du mouvement n’est, pour autant, pas encore une chose acquise. Les services juridiques de Beauvau veulent d’abord s’assurer que leur argumentaire est imparable. «On ne prendra pas le risque de perdre en justice contre la LDJ,explique une source policière. D’autant que depuis quelques années, ce mouvement s’efforce de présenter l’image la plus lisse possible, et que certains faits lui étant attribués sont peut-être prescrits.» Mercredi, les services du ministère ont d’ailleurs décortiqué la réponse du Conseil d’Etat au recours déposé par Serge Ayoub, qui contestait la dissolution de ses organisations. L’étude de l’arrêt, qui confirme deux dissolutions et en annule une, doit permettre de fortifier les arguments juridiques du gouvernement et de sécuriser une éventuelle procédure à l’encontre de la LDJ.

Les spécialistes des mouvements radicaux sont toutefois divisés sur l’opportunité des dissolutions. En effet, de telles organisations ont au moins l’avantage de concentrer les militants ultras, facilitant leur surveillance par les autorités. Elles canalisent leur engagement et évitent souvent les débordements les plus extrêmes. A l’inverse, une dissolution risque de disséminer et de livrer à eux-mêmes les éléments les plus radicaux.

Lire aussi :

 

 

Petite banniere 400x50

 

23:48 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Sionisme, Oligarchie, LDJ | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!