Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

Alexandre del Valle : La stratégie russe en Syrie ne peut être que meilleure que celle de Washington

Encore un qui est contaminé par le bon sens !

Alexandre del Valle : La stratégie russe en Syrie ne peut être que meilleure que celle de Washington

https://cdn.rt.com/french/images/2015.10/article/560d1660c46188e77d8b4638.jpg

Source: RT

Au lendemain des premières frappes de la Russie en Syrie, qui ont tout de suite fait la une des médias internationaux, RT a interrogé un analyste politique français, Alexandre del Valle, sur le nouveau paysage des forces dans le conflit syrien.

RT : La France se montre prête à coopérer avec la Russie, mais s’inquiète que la Russie pourrait poursuivre ses propres intérêts politiques dans la région avec ces frappes aériennes. Croyez-vous que c’est effectivement le cas ?

Alexandre del Valle : Je ne peux pas dire si c’est le cas, mais au fond, il n’ y a rien de mal si quelqu’un a, au-delà de ses objectifs militaires des buts politiques. C’est absolument normal. La solution pour la Syrie ne réside pas seulement dans les bombardements, mais aussi dans le dialogue politique entre toutes les parties. La Russie ne veut pas seulement bombarder Daesh et les djihadistes, elle a cherché depuis le début du conflit à rassembler toutes les parties prenantes au conflit devant la table de négociations, et pas seulement ceux qui soutiennent les djihadistes, comme la Turquie et certains Etats de Golfe, mais aussi l’Iran et le gouvernement syrien lui-même. Comment peut-on bombarder Daesh et les autres djihadistes sans en informer le gouvernement du pays et sans collaborer avec lui ? La stratégie de l’Occident et de ses alliés turcs et arabes a été un échec complet, parce qu’ils oublient la règle principale de leur stratégie : il faut d’abord identifier un ennemi, et ensuite réunir tous ceux qui sont capables de le combattre.

Paris a récemment entamé des frappes aériennes contre Daesh en Syrie, mais sans en informer le gouvernement de Damas. Est-ce qu’une telle démarche est conforme à la loi internationale ?

Alexandre del Valle : Je ne voudrais pas critiquer le gouvernement français, dont la position sur le conflit syrien à mon avis s’améliore. On ne peut pas bombarder sans l’autorisation des autorités syriennes Daesh et Al-Qaïda, j’insiste sur ce dernier, parce que nous évoquons souvent Daesh comme seul ennemi, mais en fait ce sont tous les djihadistes. Il faut coopérer avec le gouvernement si on veut savoir où ils sont stationnés, si on veut être efficace. Comment peut-on bombarder l’ennemi si l’on ne veut pas coopérer, informer, échanger des renseignements avec les autorités du pays ? C’est pourquoi pas seulement la France, mais tout l’Occident, peut-être à l’exception de l’Italie qui est plus réaliste, commet une faute extrêmement grave lorsqu’il critique le fait que la Russie, la Syrie, l’Irak et l’Iran échangent des informations. Il est bien sûr normal de coopérer dans le domaine technique avec les pays qui partagent un ennemi commun. Cela n’implique pas que nous acceptons l’idéologie des régimes tels qu’en Irak et en Syrie, c’est du pur pragmatisme. Quand on luttait contre les nazis, on ne partageait pas les convictions du reste de l’Europe, mais on était obligé de s’unir face à l’ennemi majeur. La stratégie consiste toujours à l’établissement d’un ennemi commun.

RT : Les premiers raids aériens de la Russie, effectués en coopération avec Damas, ont déjà atteint leurs buts. Selon vous, est-ce que la campagne aérienne de la Russie aura un impact différent de celle de coalition des Etats-Unis ?

Alexandre del Valle : La stratégie de la Russie est beaucoup plus réaliste, et, je n’en suis pas sûr, mais elle pourrait s’avérer plus efficace, parce que mieux coordonnée et disposant des informations concernant la localisation des combattants extrémistes. Je ne sais pas si cette stratégie fonctionnera à merveille, mais elle ne pourra pas être pire que ce qui est utilisée depuis le début du chaos en Syrie, voire même depuis le début de la vague des conflits dans la région, provoqués par des opérations absolument non préparées, pas justes, contreproductives et franchement stupides. Les guerres en Irak et en Libye, de même que l’idée de bombarder la Syrie au début de la guerre dans ce pays, toutes ces stratégies de l’Occident sont complètement contreproductives.

 

Nous empêchons l’entrée des terroristes en Russie (Poutine)

Et il a bien raison de vouloir l’empêcher, surtout lorsque nous savons par qui sont financés les mercenaires privés appelés terroristes.

Le jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

 

Nous empêchons l’entrée des terroristes en Russie (Poutine)

Sep 30, 2015 13:36 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhhbfdcd360e510hh_800C450.jpg

IRIB- Le président russe a affirmé que l’objectif de l’opération de son pays en Syrie était la lutte contre les terroristes. Il a argumenté que les terroristes se rendraient en Russie s’ils réussissaient en Syrie.

Mercredi Vladimir Poutine, président russe a indiqué que Moscou voulait empêcher les terroristes de rentrer en Russie.

Il a martelé que Moscou ne permettrait jamais qu’un tel scénario se produise.


« Le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme, c’est d’opter pour les actes préventifs, a affirmé Poutine.


Par ailleurs la présidente du parlement russe, une fois que les députés ont autorisé l’envoi des forces militaires en Syrie, a estimé que l’opération aérienne des pays occidentaux en Syrie sous prétexte de la lutte anti-Daech, constituait une violation des lois internationales.


« Moscou veut soutenir le peuple syrien, a-t-elle ajouté.


Valentina Matviyenko, présidente du parlement russe, a souligné que Moscou comptait pouvoir s’attribuer le soutien de la communauté internationale dans la lutte contre Daech.


« Le ministère de la défense est chargé d’empêcher tout trouble dans les opérations de diverse parties contre Daech en Syrie, a-t-elle conclu.

 

Les compagnies pétrolières russes prêtes à revenir en Iran

Une manière de coopérer et d’avoir un intérêt supplémentaire en Iran, pays qui est déjà un allié de la Russie.

Les compagnies pétrolières russes prêtes à revenir en Iran

Oct 01, 2015 14:58 UTC

Les compagnies pétrolières russes souhaitent reprendre leurs activités, en Iran

Les compagnies pétrolières russes souhaitent reprendre leurs activités, en Iran

IRIB- «Les compagnies pétrolières russes se sont déclarées prêtes à reprendre leurs activités avec l’Iran», a annoncé le vice-ministre russe de l’Energie.

«Éventuellement, les compagnies pétrolières reprendront, dans un proche avenir, leurs activités avec l’Iran», a affirmé Anatoly Ynovsky, le vice-ministre russe de l’Energie.

«Les compagnies russes s’intéressent beaucoup à reprendre leurs activités avec l’Iran. Elles sont en contact avec leur partenaire, en Iran, et il est probable qu’elles reprennent leurs activités avec ce pays», a-t-il souligné.

 

 

Moscou examinera toute requête de Bagdad pour la lutte contre les terroristes

C’est extrêmement clair !

Les nazis vont devenir fous ! Déjà qu’ils sont atteints du syndrome de la paranoïa, une raison de plus de les faire disjoncter et pour les faire interner !

Moscou passera de l’aide à la Syrie à celle de l’Irak, si ce pays le demande !

En effet, Moscou examinera les demandes formulées par Bagdad pour effectuer des frappes sur les installations terroristes en Irak !

Moscou examinera toute requête de Bagdad pour la lutte contre les terroristes

Oct 01, 2015 15:33 UTC

 

http://media.ws.irib.ir/image/4bhi5137b08483123c_800C450.jpg

IRIB- Le gouvernement russe a annoncé que le Kremlin est prêt à examiner toute demande de la part de Bagdad pour attaquer les positions des terroristes de Daech sur le territoire irakien.

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé jeudi qu’il est possible que le gouvernement irakien demande à la Russie de mener des raids aériens contre les positions des terroristes de Daech sur son territoire, et que Moscou serait prêt à examiner la demande officielle de Bagdad dans ce domaine.


Le ministère russe des Affaires étrangères a ajouté dans un communiqué que la Russie n’a pourtant aucune intention d’adhérer à la coalition internationale formée par les Etats-Unis pour combattre les terroristes de Daech en Syrie et en Irak.

 

 

Bagdad soutient les raids russes contre les terroristes en Syrie

Ce qui nous intéresse ici, ce n’est pas de savoir ce que disent ou pensent,  les hommes politiques Français ou US ou autres, c’est ce que disent et pensent des actions de la Russie, ceux qui sont les victimes sur le terrain, des mercenaires financés par les USA/Israël/Ryad/Turquie et la Mafia Kazhare des Rothschild !

Bagdad soutient les raids russes contre les terroristes en Syrie

Oct 01, 2015 15:34 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhif389dd9701129m_800C450.jpg

IRIB- Le Premier ministre irakien a soutenu les attaques de l’aviation russe contre les positions des terroristes de Daech en Syrie.

« Les raids russes accéléreront la répression des éléments de Daech dans la région », a déclaré Haider al-Abadi.


Le porte-parole du Premier ministre irakien a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse à Bagdad que l’Irak soutient l’action russe contre les terroristes en Syrie. « La Russie est en train de se battre contre les terroristes qui traversent la frontière entre la Syrie et l’Irak et effectuent des opérations contre les Irakiens », a déclaré Saad Hadithi, au cours de cette conférence de presse.


Il a ajouté : « Le gouvernement irakien insiste sur la nécessité du règlement politique de la crise en Syrie pour mettre fin à la destruction et à la tension de ce pays, car cela est un élément fondamental de la lutte contre le terrorisme en Irak aussi. Toute initiative internationale pour accélérer le combat antiterroriste en Syrie est dans l’intérêt de l’Irak. »


« L’Irak demande à la communauté internationale et aux pays de la région de se battre contre l’extrémisme et le fanatisme qui sont les fondements idéologiques des terroristes de Daech et leur instrument pour recruter de nouvelles forces. Et il faut essayer de priver les terroristes de leurs ressources financières », a déclaré le Porte-parole du Premier ministre irakien.