Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2010

Hubble découvre un objet étrange dans l'espace !

Les scientifiques de la Nasa sont perplexes ! !!! ???


Hubble Discovery Has NASA Baffled, No One Knows
http://www.pamil-visions.net/nasa-hubble-space-object/211543/

Traduction Google : ICI


feature photo

Filed Under: Technology

Tags: alienscometsHubbleNASARomulan Bird of PreyspacecraftStar TrekUFO


In news from NASA a mysterious unidentified space object has captured the imagination of scientists and astronomy enthusiasts. The object, an X shaped anomaly trailing debris like a comet, is puzzling to those studying the phenomena.

Researchers have never actually seen anything quite like it, and some have half-jokingly referred to it as a space ship due to its unusual shape and debris patters. Gizmodo first reported on P/2010-A2, likening it to a “Klingon Bird of Prey” from the Star Trek series. It does after all have the all too familiar X shape.

The object was caught by NASA’s Hubble, reportedly traveling some 11,000 mile per hour. UCLA researchers think Hubble caught a rare opportunity when two comets collided to cause the effect, but guesses are all that has emerged by way of science about the mysterious object. The “Bird of Prey”, as we will call it (BOP) is in fact some 90 million miles from Earth according to estimates. Nothing about the trajectory of the object has been mentioned as of yet.


BOP Hubble object

BOP Courtesy NASA

Scientists theorize that comet collisions (if that is what BOP is) are quite common, but hard to pinpoint or predict for images. Such a collision is likely what happened 65 million years ago when a comet struck Earth, casting the planet into a winter which sent the dinosaurs into eternity. As Gizmodo aptly pointed out, these rocket scientists actually have no idea what the anomaly is, but are brainstorming possible explanations. Here is a quote from the scientists which reveals a little of their dismay and astonishment:

“If this interpretation is correct, two small and previously unknown asteroids recently collided, creating a shower of debris that is being swept back into a tail from the collision site by the pressure of sunlight. The filamentary appearance of P/2010 A2 is different from anything seen in Hubble images of normal comets, consistent with the action of a different process.

A little like saying; “We believe the anomaly could be a Bird of Prey, but we are not sure? The BOP is consistent with millions of others things not even our NASA scientists have a clue about. However daunted NASA and the astronomy world is, the BOP is beautiful and fascinating. I really think the world should name this phenomena BOP, out of appropriateness. Oh, and just in case. What a marvelous and majestic UFO no one can deny.


NASA discovers mysterious UFO in space, could be a Klingon Bird of Prey

http://www.zeitgeistyreport.com/breaking-news/2010/02/03/...

Traduction Google : ICI


NASA’s Hubble Space Telescope has picked up a strange looking object about 90 million miles away from the Earth. They are hypothesizing that they might have captured two random asteroids colliding into each other, which would be something completely unprecedented. Apparently, the chance of having their camera pointed in the right direction, ready to snap the images at the exact moment of collision is practically nil.

This is why I don’t believe in their hypothesis.

Take a look at this picture, are you telling me that you don’t see what I see? This is no asteroid collision, this is a Klingon Bird of Prey!

That’s right, smoke em’ if you got em’ ‘cause we’re about to get our asses invaded by Klingons. We need to scramble a coalition together of William Shatner, Patrick Stewart, Scott Bakula and Kate Mulgrew and do it fast or else we’re all gonna be speaking like this dork.

http://www.zeitgeistyreport.com/breaking-news/2010/02/03/nasa-discovers-mysterious-ufo-in-space-could-be-a-klingon-bird-of-prey‏/


04/02/2010

Les écussons des blacks projects à la Nasa

Ensuite on se demande où passent tous ces trillions de dollars et l'or qui disparaissent !
Sympa non ces écussons à l'effigie des ET ?


"I COULD TELL YOU BUT THEN YOU WOULD HAVE TO BE DESTROYED BY ME -- EMBLEMS FROM THE PENTAGON'S BLACK WORLD"
by Trevor Paglen

C'est un livre en ligne qui présente en détails de nombreux écussons des black projects. Très intriguant.

http://www.naderlibrary.com/icouldtellyou.toc.htm





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.naderlibrary.com/icouldtellyou.toc.htm

Petite banniere 400x50

 

02:36 Publié dans NASA, NSA, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Obama abandonne la Lune

Pour laisser la place à des sociétés privées !
Lesquelles ?

Par Rémy Decourt, Futura-Sciences 

Le programme Constellation, qui devait être celui du « retour sur la Lune » en 2020, est annulé. Barack Obama vient de confirmer officiellement les rumeurs. Trop coûteux et même si neuf milliards de dollars ont déjà été dépensés, le projet lancé par George W. Bush n'ira pas plus loin. La Nasa devra plancher sur des missions habitées vers des satellites de Mars. Quant à l'accès à l'espace après la mise à la retraite des navettes, il sera confié à des entreprises privées.

Confronté à une crise économique et financière sans précédent depuis celle de 1929, les Etats-Unis s'apprêtent à un changement de paradigme dans la façon qu’a l'Amérique d’explorer et d’utiliser l'espace. Depuis que le Comité Augustine a remis son rapport sur le programme Constellation et les plans de la Nasa pour l’exploration, on se doutait que les objectifs spatiaux des Etats-Unis allaient être revisités.

Concrètement, Obama propose d’abandonner dans sa totalité le programme Constellation mis en place en 2004 par George W. Bush qui prévoyait le retour sur la Lune et les premières missions habitées vers Mars. Il préfère donner la priorité à des missions habitées vers des astéroïdes et les lunes de Mars qui pourraient être utilisées pour préparer l’envoi d’un équipage internationale sur la Planète rouge.

Le président américain souhaite également privilégier le développement de nouvelles technologies nécessaires à l'envoi de missions sur Mars et voir émerger des missions robotiques ambitieuses et innovantes qui pourraient préparer les étapes suivantes de l’exploration humaine du Système solaire. Des démonstrateurs de nouvelles technologies, préfigurant certaines fonctionnalités techniques, seraient ainsi développés pour préparer ces étapes futures.

altair_constellation_lune_nasa.jpg





Les partisans des missions habitées vers Mars ont peut-être une carte à jouer maintenant que l’on abandonne l’objectif de retourner sur la Lune. Ils n’ont jamais compris pourquoi il fallait retourner sur la Lune avant d’envisager d’envoyer des hommes sur Mars. Crédit Nasa

La balle est aujourd'hui dans le camp du Sénat

Enfin, l’administration Obama souhaite élargir et intensifier la coopération internationale avec l’Europe et d’autres pays comme le Japon, l’Inde et la Russie sous certaines conditions. On pense évidemment à la mission de retour d’échantillons martiens qui pourrait être réalisée à court terme.

En remplacement des lanceurs et du véhicule spatial Orion du programme Constellation, Obama veut privatiser en très grande partie l'accès à l'espace pour le transport de matériel et celui des hommes. Afin de ne pas trop dépendre des capacités russes pour rejoindre la Station dès que la navette sera retirée du service, le gouvernement va soutenir financièrement et techniquement le développement d'un secteur commercial capable d'assurer le transport orbital de personnes et de fret vers la Station dans le cadre du partenariat public-privé Cots.

Cette décision s’accompagne de l’annonce de la poursuite de l’utilisation de l'ISS au moins jusqu’en 2020 de façon à maintenir un certain leadership dans l'espace et offrir une destination pour les véhicules commerciaux du programme Cots que développent actuellement SpaceX (Falcon 9 / Dragon) et Orbital Sciences avec Thales Alenia Space (Taurus / Cygnus). En effet, la seule raison d'être de ces projets est de ravitailler la Station spatiale, tant il est peu probable que ces industriels arrivent à créer un marché économiquement viable de remplacement de la Station.

mars_missionhabitee_echantillons_rover_nasa.jpg





En l’état, le budget de la Nasa ne permet pas de développer de nouveaux systèmes et de poursuivre ceux qui existent déjà (à l’image de l’atterrisseur lunaire Altair). Crédit Nasa

Sur la question de la desserte de la Station, il faut savoir que le cas de la navette n’a pas encore été complètement tranché. Il existe une possibilité de prolonger de quelques années son utilisation. Actuellement, les plans de la Nasa prévoient cinq vols en 2010 avant son retrait définitif. Or, Sally Ride, ancienne astronaute américaine et membre du Comité Augustine avait suggéré de continuer à l’utiliser après 2010 à raison de deux vols par an, le temps que les systèmes de transport spatial développés dans Cots soient opérationnels.

Cependant, la décision finale sur tous ces sujets appartient au Congrès américain et nombreux sont les sénateurs qui voient d’un très mauvais œil l’abandon des pans entier du programme spatial. Le sénateur de Floride, un des états qui bénéficient le plus des retombées économiques des programmes de la Nasa et dont dépendent de nombreux emplois a clairement dit que les propositions d’Obama « décimaient le programme spatial des Etats-Unis ».

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/obama-abandonne-la-lune_22439/

Petite banniere 400x50

 

02:12 Publié dans NASA, NSA, Obama, Trump, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

06/01/2010

Cinq exoplanètes découvertes par le télescope Kepler

04 janvier 2010

Cinq exoplanètes découvertes par le télescope Kepler

Il n’a pas encore un an, et déjà cinq exoplanètes à son tableau de chasse. Elles ont été baptisées 4b, 5b, 6b, 7b et 8b et complètent la liste des 415 exoplanètes déjà détectées grâce à d’autres télescopes. Le télescope Kepler a été lancé par la NASA en mars 2009 pour trouver des planètes aux caractéristiques proches de celles de la Terre, où la vie serait possible. Ces cinq premières planètes sont toutefois trop chaudes pour que la vie y soit apparue. Elles sont en effet trop proches de leurs étoiles qui sont plus chaudes que le Soleil… Leur température va de 1 200 à 1 648 °C. Une température à ne pas mettre un être vivant dehors. [Edit : un être vivant tel qu’on l’imagine… cf commentaires]

Cité par l’Agence France Presse, William Borucki, le responsable de l’équipe scientifique de Kepler, est ravi des découvertes faites grâce à son rejeton :

“Ces découvertes montrent que les instruments fonctionnent bien et que Kepler pourra remplir tous ses objectifs. Ces observations permettent de mieux comprendre comment les systèmes planétaires se forment et évoluent à partir des disques de gaz et de poussière cosmique pour donner naissance aux étoiles et à leurs planètes.”

Même satisfecit pour Jon Morse, directeur de la division d’astrophysique de la NASA :

“Nous nous attendions à ce que Kepler découvre en premier lieu de telles exoplanètes. Ce n’est qu’une question de temps avant que le télescope ne détecte des planètes extrasolaires de plus en plus petites (…) avant de découvrir la première planète sœur de la Terre.”

L’observation des planètes n’est pas directe. Pour les repérer, Kepler scrute quelque 100 000 étoiles sur les millions qui se trouvent dans son champ de vision. Le passage d’une planète entre l’une de ces étoiles et le satellite provoque une infime variation de la luminosité de cette étoile. C’est cette variation que Kepler est capable de détecter et de mesurer, pour en déduire qu’une planète est passée par là. C’est ce qu’on appelle la méthode du transit. Le photomètre de Kepler est un assemblage de 42 capteurs CCD de très grande précision qui peuvent déceler des fluctuations de l’ordre de 0,002 % de la luminosité.

Identifier une planète n’est pas tout, il faut en déterminer les caractéristiques. L’une de ces caractéristiques, la distance qui sépare cette planète de son soleil, est déterminante pour les scientifiques dans leur quête d’une planète habitée ou habitable. Les données fournies par Kepler permettent de connaître la période de révolution de la planète, puisque la variation de luminosité de l’étoile se répète à intervalles réguliers. Grâce à la troisième loi de Kepler, justement, on peut déduire de la période de révolution la distance qui sépare la planète du centre de son orbite, c’est-à-dire de son soleil. On peut donc savoir si la minuscule planète située à des milliers d’années-lumière se situe dans la zone d’habitabilité de son étoile, ni trop près ni trop loin.

Photo : NASA

[La dernière partie de cette note est empruntée à une note précédente sur le sujet. De l’autoplagiat…]

Une “boîte à questions” est désormais à votre disposition. L’idée est de sélectionner deux  d’entre elles chaque mois – pour le moment – et de chercher pour vous les réponses, sur le modèle du New Scientist. Vous pouvez d’ores et déjà nous poser vos questions à cette adresse : enquetedesciences@gmail.com

http://sciences.blog.lemonde.fr/2010/01/04/cinq-exoplanet...

 

27/12/2009

Ovnis & Et : les vérités cachées par le Dr Steven Greer

Voici un médecin extraordinaire qui a quitté son métier de médecin pour trouver la vérité sur les OVNIS, les ET et les énergies libres qui existent depuis 60 ans et que les élites US nous cachent volontairement au lieu de les mettre au service de l'humanité.

Vous avez dit réchauffement et réduction des pollutions ?
Pour quelles raisons ne sortent-ils pas ces énergies de leurs coffres ?
Le sommet de Copenhague une imposture ?

Le site de son association aux USA 

 http://www.disclosureproject.org/

Le projet révélation en Français

 http://disclosure.free.fr/

Les énergies libres existent depuis 60 ans.
Le Projet révélation du Dr Steven Greer

http://disclosure.free.fr/le_projet_revelation.pdf

Il dénonce par ailleurs une supercherie cosmique qui pourrait être organisée par les ET prédateurs de l'Humanité pour nous faire croire à une attaque des ET alliés de l'Humanité.

cosmic_deception.pdf

Quelques-uns de ses livres ci-dessous :

Présentation de l'éditeur

Pourquoi un médecin urgentiste ayant dirigé un service hospitalier débordé abandonnerait-il sa carrière pour annoncer au monde entier que nous ne sommes pas seuls? Quelles sont ces choses que j'ai personnellement vécues - depuis mon enfance ¬qui m'ont apporté la connaissance des civilisations cosmiques, de ce qu'est la conscience cosmique, ainsi qu'un aperçu de l'extraordinaire futur qui attend l'humanité? Quel est le principe de ces nouvelles technologies touchant à l'énergie et à la propulsion qui peuvent nous offrir un monde nouveau, débarrassé de la pollution, de la pauvreté et des conflits ? Quel est ce point nodal où esprit, espace, temps et matière ne font qu'un - et quelle utilisation technologique une civilisation avancée pourrait-elle en faire? Comment pourrait-on décrire les grandes lignes des 500.000 prochaines années de la civilisation humaine sur la Terre - et comment pourrons-nous faire la transition avec une telle ère? Qu'ai-je donc bien pu découvrir, et vivre, en rencontrant des Chefs d'État, des fonctionnaires de la CIA, des milliardaires et autres agents secrets - ces derniers s'accrochant bec et ongles au secret tout en priant pour que s'ouvre la boîte noire qu'ils ont hermétiquement refermée sur eux? Qui a gardé secrètes ces vérités cachées et ces connaissances interdites - et, bien plus important, pourquoi?

Biographie de l'auteur

Le Dr Greer a depuis lors prouvé de maniére étonnante qu'il était le meilleur pour pénétrer non seulement les mystéres du phénoméne lui-même, mais aussi les recoins obscurs du gouvemement américain comme le silence de l'industrie à ce propos. Le Dr Greer s'est ainsi avéré être à moult reprises un énergique et vaillant combattant d'avant-garde pour ce qui est des changements planétaires [. . .]. Ce livre pourrait bien être le plus important de tous ceux que vous lirez. " n'est pas seulement plein de vérités transcendantes, mais constitue également un appel à opérer le basculement de nos paradigmes, pour passer de la tyrannie terrestre à une communauté pacifique, durable et tout simplement ... cosmique."

 

Présentation de l'éditeur

Pour la toute première fois aux Etats-Unis, plus d'une soixantaine de militaires, fonctionnaires, agents de renseignements et employés de l'industrie ont accepté de témoigner sur des opérations ultrasecrètes et de révéler la vérité sur les plus vastes programmes clandestins de notre histoire. Ces témoignages explosifs issus de l'intérieur même de l'état américain constituent la preuve que les ovnis sont une réalité, que certains sont d'origine extraterrestre et qu'il est fait usage, dans le cadre de programme ultrasecrets, de technologies induisant des énergies et des modes de propulsion qui signifieraient pour l'homme la naissance d'une nouvelle civilisation - une civilisation sans pauvreté ni pollution - une civilisation capable de voyager parmi les étoiles. Il ne s'agit ici pas simplement de récits d'ovnis, d'extraterrestres et d'opérations secrètes, mais du fait que 50 années d 'évolution humaine ont été différées, et du fait que ces projets secrets pourraient bien contenir une véritable solution, et à la crise énergétique et environnementale que connaît notre planète, et à la pauvreté dans le monde. Un livre événement après lequel il ne sera plus possible d'affirmer que nous sommes seuls dans l'univers. Issu d'une enquête qui s'étale sur près de 10 années, ce livre révèle : les témoignages de pilotes militaires et civils ainsi que de contrôleurs aériens qui ont suivi au radar la trajectoire de ces vaisseaux spatiaux, dont la vitesse atteignait des milliers de kilomètres à l'heure. Le témoignage de personnes impliquées dans ces opérations qui ont manipulé des vaisseaux spatiaux, des corps et des débris d'origine extraterrestre - des personnes qui témoignent également du fait que des engins extraterrestres ont bien été abattus. La vérité en ce qui concerne de nouvelles énergies et de nouveaux Systèmes de propulsion - des technologies qui sont déjà au point et qui fonctionnent, mais qui sont dissimulées au sein d'opérations "opaques" - des technologies qui, une fois divulguées, pourraient générer une nouvelle civilisation sur la Terre. Des témoignages issus du "Strategic Air Command" et de personnes responsables d'armes nucléaires, concernant la profonde inquiétude que les extraterrestres ont montrée à propos de ces armes nucléaires et du fait que nous implantions des armes dans l'espace. Des témoignages qui révèlent l'agenda Secret qui se cache derrière la "Guerre des Etoiles" (le système de missiles stratégiques de défense) - qui a pour but final de faire croire à une menace extraterrestre, alors qu'il n'en existe aucune, afin de dépenser des milliards de dollars à accumuler des armes dans l'espace et ce, à la charge du contribuable américain. Des dizaines de documents officiels ultrasecrets qui prouvent que les ovnis existent et que les gouvernements de la planète cachent la vérité depuis plus de 50 ans. Autant de récits qui révèlent définitivement les secrets les mieux gardés de notre histoire - des récits concernant notre passé secret et la possibilité d'un avenir nouveau et extraordinaire. A nous de réclamer maintenant que ces technologies qui pourraient sauver la Terre soient sorties du contexte opaque de ces opérations classées, en vue d'applications pacifiques dont toute l'humanité pourra profiter. Car ce n'est rien moins que l'avenir de la planète Terre qui est en jeu...