Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2009

Climat: la présidence de l'UE optimiste sur un accord vendredi

Ben voyons !

La France et l'Europe sont endettées auprès des banques mondiales et européennes !
Va-t-on encore nous endetter pour enrichir l'oligarchie financière US ou les Illuminati-Reptiliens et leur permettre de prendre le pouvoir sur le monde par le biais de l'endettement ?

Et tout cela bien sûr, sans avoir fait la lumière sur les mensonges qui nous sont assénés sur le réchauffement climatique depuis des années et le ClimateGate ?

On nous prend pour qui ?

 

 

BRUXELLES - La présidence suédoise de l'UE s'est dite optimiste sur les chances de parvenir vendredi à une promesse d'aide européenne importante en faveur des pays pauvres pour faire face au réchauffement climatique, malgré l'absence d'annonce jeudi soir à Bruxelles.

"Nous pensons que nous aurons demain (vendredi) un meilleur chiffre que celui que nous avons ce soir", a déclaré le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt à la presse à l'issue de la première journée d'un sommet des dirigeants européens consacrée à la question.

Il a précisé que les conseillers des chefs d'Etat et de gouvernements des 27 pays de l'UE allaient travailler toute la nuit pour tenter de parvenir vendredi matin à un accord final.

Cet optimisme a été confirmé par plusieurs délégations.

La présidence française a ainsi indiqué que l'objectif européen de parvenir à une aide immédiate de quelque 2 milliards d'euros par an sur trois ans (2010, 2011 et 2012), soit un chiffre cumulé autour de 6 milliards d'euros, était à portée de main.

"Il y a quasiment unanimité pour trouver les financements" en faveur des pays en développement, a indiqué un responsable de la présidence française sous couvert de l'anonymat.

"Dix-sept pays (de l'UE sur 27), dont la France, ont annoncé leurs chiffres" à huis clos jeudi soir lors de la réunion, a-t-elle ajouté, la France devant dévoiler ses intentions publiquement vendredi.

"Sur les 2,2 milliards (d'euros) attendus pour l'Europe (par an), on en est quasiment à 1,8 milliard" d'euros, a-t-elle ajouté. "C'est un combat, mais ça avance", a-t-elle ajouté. Une autre délégation a fait état d'un objectif de plutôt 2,1 milliards d'euros par an.

L'Allemagne, qui n'a pas non plus fait d'annonce d'aide jeudi soir, pourrait le faire vendredi au dernier jour du sommet de l'UE.

La question du financement de l'aide aux pays en développement pour les aider à mettre en place des économies moins polluantes et à faire face aux effets du réchauffement climatique est l'un des enjeux clés des tractations de la conférence de Copenhague qui se déroule en parallèle.

M. Reinfeldt a d'ailleurs rappelé que l'Europe attendait aussi que les autres grands pays industrialisés mettent la main au portefeuille. "Nous prendrons notre juste part des besoins de financement mais nous exhortons les autres à faire aussi des promesses", a-t-il dit.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a prévenu pour sa part "que sans aide aux pays les plus pauvres" notamment d'Afrique "il n'y aura pas d'accord à la conférence de Copenhague".

Par ailleurs, M. Reinfeldt a répété qu'en l'état les pays de l'UE n'étaient pas prêts à relever leur objectif de réduction d'émissions de gaz à effet de serre de 20% à 30% en 2020 par rapport à 1990. "Cette offre tient toujours mais elle est conditionnée" à des engagements comparables des autres grands pays développés comme les Etats-Unis, a-t-il dit.

Cette position semble toutefois surtout un moyen tactique de pression.

Car, selon la présidence française "une immense majorité (d'Etats de l'UE) est pour une annonce à 30% en 2020, si les autres font un effort". La décision devrait être prise à la fin de la conférence de Copenhague par les dirigeants de l'UE qui seront sur place, "dans la nuit du 17 au 18", a-t-elle dit.

"Le top départ sera donné là bas", a-t-elle ajouté.

(©AFP / 11 décembre 2009 00h38)


http://www.romandie.com/ats/news/091210233843.q37k1aab.asp

09/12/2009

Conséquences de la disparition d’un marché papier de l’or

Jeudi 26 novembre 2009 par Archétype

 

(Source : 24Hgold)

Par : Antal E. Fekete - Gold Standard University

Nous sommes en train d’assister à un mouvement d’ampleur mondiale :

Le refuge dans l’or physique, dont l’indicateur est le déport de l’or. Ce mouvement est irrésistible et va vaincre toutes les résistances, notamment celles qui seront inéluctablement mises en place par les pouvoirs politiques et financiers.

Une fois que le Meilleur des Mondes de la monnaie non convertible en or dans lequel nous vivons sera dépourvu de la machine à transformer le papier en or que sont les marchés à termes de métaux monétaires comme le COMEX, nous entrerons dans un monde complètement différent de celui dans lequel nous avons eu l’habitude de vivre ces 38 dernières années, depuis le jour d’Aout 1971 où Nixon a rompu l’engagement des Etats Unis de garder le dollar convertible en or.

Je vais me permettre de présenter un certain nombre des conséquences les plus importantes que je perçois comme des évidences. Même si le mouvement auquel nous assistons n’est qu’une Nième crise temporaire, cette analyse sera utile à long terme parce qu’un déport permanent de l’or est à terme inévitable.

1ère évidence : Tous les producteurs d’or qui ont encore des positions hedgées en place non couvertes, comme Barrick, vont faire faillite.

2nde évidence : Les autres mines d’or vont, les unes après les autres, tout simplement arrêter de vendre de l’or et se mettre en sommeil. Mettre leur or en vente ne présentera pas le moindre intérêt pour elles.

3ème évidence : Les mines d’or juniors vont remettre leur production à une date ultérieure indéterminée. Elles vont considérer que leurs filons d’or enfouis dans le sol constituent une meilleure réserve de valeur que du papier monnaie détenu sur une banque insolvable.

4ème évidence : La fermeture du guichet de l’or au COMEX va fournir une excuse pour d’autres émetteurs de papier-monnaie, y compris les bullion banks, d’en profiter pour faire faillite frauduleusement et d’apurer leurs positions à découvert.

5ème évidence : GLD et les autres ETFs prétendument dépositaires d’or vont faire face à une énorme pression de demande de livraison du métal et les investisseurs qui ont cru dans le fait qu’ils détenaient de l’or par le biais de ces actifs n’auront que leurs yeux pour pleurer. Ils pourront toujours tenter de faire des procès pour obtenir leur or. Ils ne l’obtiendront pas car leurs contrats ne leur donnent aucun droit à de l’or physique. Ils obtiendront leur monnaie sous forme de papier. Les principaux acteurs se partageront le gâteau entre eux. Aucune miette ne restera pour les actionnaires.

6ème évidence : Même alloué et séparé, un compte de métal or n’est pas sûr tant que le métal ne vous est pas précisément alloué. La tentation de faire défaut de celui qui gère le compte deviendra irrésistible, et le détenteur d’or sur un compte métal non alloué, là encore, n’aura que ses yeux pour pleurer.

7ème évidence : Les seuls marchés de l’or existant seront les marchés noirs (lisez « libres), fragmentés dans différents pays, et le cours de l’or sera établi localement selon l’offre et la demande. La protection de la propriété de l’or, tout comme de son négoce, ne sera plus assurée ni par la loi, ni par les autorités. En conséquence les temps vont s’assombrir pour le commerce et l’industrie très exactement comme au moment du déclin de l’empire de Rome.

Notre expérience actuelle de la monnaie non convertible ne durera qu’un temps : celui pendant lequel elle aura encore le pouvoir de soutenir les marchés à terme sur l’or et que les investisseurs accepteront cette monnaie en lieu et place de l’or.

Les difficultés croissantes de livraison, conséquences de l’apparition de pénuries de métal, seront manifestées par le déclin de la base et l’entrée de l’or en déport. Le déclin de la base or est comme un sablier : quand il sera vide et que le dernier grain de sable s’écoulera, la fièvre de l’or portera un coup mortel aux marchés à terme papier et les jours du notre système monétaire fondé sur le papier monnaie non convertible en or seront comptés.

Les épisodes précédents dans l’histoire de l’expérimentation du papier monnaie n’ont jamais duré plus de 18 ans, soit curieusement moitié moins que celui-ci (38 ans). Note système monétaire décroché de l’or depuis 1971 détient donc un record mondial et historique. Mais aucun des épisodes précédents n’avait été soutenu par des marchés à terme.

Soyez avertis, et rapprochez-vous de la sortie en prenant livraison de votre métal. Quand le rideau tombera sur le dernier contango à Washington, une panique se déclenchera et il sera trop tard pour mettre la main sur de l’or.

Antal E. Fekete

Professeur, Intermountain Institute of Science and Applied Mathematics, Missoula, MT, U.S.A.

Gold Standard University


* Rappels sur les principes des contrats à terme (Note de la rédaction)

Base : différence entre le cours du marché à terme et le cours du spot

Report (Contango) : base positive, état normal d’un marché à terme

Déport (Backwardation) : base négative, signifiant une tension sur le marché du physique, le prix spot devenant plus cher que le prix à terme

La formation des prix d’un contrat à terme dépend du prix spot et des coûts de portage, de transport et de stockage de la matière première. On pourrait penser que le prix d’un contrat à terme sera toujours supérieur à celui du prix spot (base positive) résultant des différents coûts supplémentaires (transport, stockage, portage). Cette structure de marché correspond à une forme dite de contango où les contrats, selon leurs termes, sont de plus en plus chers. Cependant, dans la pratique, on constate que les contrats à terme peuvent avoir une valeur inférieure à celle du prix spot (base négative) conduisant à une structure en backwardation où les contrats les plus éloignés sont de moins en moins chers.

La forme contango se retrouve lorsque le marché physique est en excès et la backwardation dans les situations où les stocks sont faibles. Dans la backwardation, les intervenants sont prêts à payer le prix spot à un cours élevé par crainte sur les approvisionnements futurs

Antal E. Fekete est contributeur à 24hGold.com. Les vues présentées sont les siennes et ne représentent pas nécessairement celles de 24hGold. Elles peuvent également évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à réaliser un quelconque investissement. L’auteur, 24hGold ainsi que toutes parties qui leur seraient directement ou indirectement liées peuvent, ou non, et à tout instant, investir ou vendre dans tous les actifs présentés dans ces colonnes. Tous droits réservés.

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6876

 

Climat : en direct de Copenhague

Des prises de conscience pour modifier les projets des élites et trouver un nouvel équilibre ?

En direct de Copenhague, tout le monde n’est pas d’accord
8 décembre 2009

http://www.solidariteetprogres.org/article6085.html

Les LaRouche à la conférence russe contre la mondialisation
8 décembre 2009

http://www.solidariteetprogres.org/article6088.html

Déclarations de Jacques Cheminade /
Copenhague : Le crime de M. Sarkozy


Jean-Paul Fitoussi : les banques manipulent les gouvernements
7 décembre 2009

http://www.solidariteetprogres.org/article6080.html



 

USA : Combien d'or reste-t-il vraiment à Fort Knox?

Rob Kirby et les lingots d’or au Tungstène

La période de Noël s'y prête, et, voici, le monde très feutré de l'or vient d'apprendre par l'éditorialiste vedette de Goldseek.com, Rob Kirby, que des tonnes de lingots, rien que ça, ont été fourrés au tungstène! Une information qui a fait furor, comme vous pouvez l'imaginer, et qui bien sûr n'a pas été reprise par la presse généraliste (avec cette affaire vous verrez quels journaux sont tenus en laisse, et lesquels ne le sont pas, et à ce sujet, Serge Dassault a un labrador).

Kirby écrit que quand ces lingots ont été découverts à Hong Kong, tout le monde a pensé qu'ils venaient de Chine, spécialisée dans la contrefaçon de tout (y compris des rochers au praliné Ferroro). Problème, tous les lingots sont immatriculés, et sont suivis à la trace... "Durant l'administration Clinton, entre 1,3 et 1,5 million de barres de tungstène de 400 onces ont été fabriqués aux USA, soit 16.000 tonnes (et pas 16 t comme je l'ai écrit !!!). Plus de 640.000 de ces barres ont été "plaquées or" et envoyées à Fort Knox où elles se trouvent encore, considérées comme des vrais lingots d'or". Et Kirby ajoute "je connais les gens qui ont les copies de ces bons de transport et de leurs livraisons, avec les dates... Le reste des faux lingots a été vendu sur le marché de l'or international".

!!! Les envahisseurs sont parmi nous, Rob Kirby les a donc rencontrés. On les reconnaît car ils sont tous fourrés au tungestène et ils sont PARTOUT, Londres, New York, Paris, Singapour, Francfort, Hong Kong, Moscou, et surtout dans les coffres des gens qui vendent de l'or papier.

Ca c'est une bombe nucléaire qui vient d'exploser et beaucoup de gens doivent très mal dormir en ce moment. Bientôt, on va verser du tungstène en fusion dans le gosier de quelqu'uns, et leurs cadavres seront retrouvés à Londres et à New York, décapités, avec le sang mélangé au métal coulant le long des canivaux comme dans l'Ex-or-ciste... Le diable 666, pardon, 999, est dans les métaux: "Apparently, the global market is literally "stuffed full of 400 oz salted bars""" ajoute-t-il !

Du coup, Kirby, qui connaît le monde de l'or depuis très longtemps, a raccroché tous les wagons et s'est rappelé que l'un des patrons du NYMEX, Stuart Smith, avait été arrêté en 2004, février précisément et qu'il a disparu depuis. Il se trouve, précise Kirby, que c'est le NYMEX qui a toutes les archives des cheminements des lingots... Deux mois plus tard, avril 2004, la banque Rothschild se retirait précipitamment du marché de l'or. Il conclut donc: "In light of what has occurred – regarding the Gold ETF, GLD – after reviewing their prospectus yet again, it becomes pretty clear that GLD was established to purposefully deflect investment dollars away from legitimate gold pursuits and to create a stealth, cesspool/catch-all, slush-fund and a likely destination for many of these salted tungsten bars where they would never see the light of day – hidden behind the following legalese shield from the law". Pourquoi ? "Parce que le GLD par exemple dans son contrat de vente, se garde bien de garantir ses lingots (ici le pdf)". Voilà, voilà... Les bons vieux Napoléons, il n'y a que ça de vrai finalement, et c'est Français, monsieur. Lire le grand papier sur GoldSeek et penser à tous ces "pauvres" quand vous acheterez des lingots praliné à Noël.

PS: l'un de nos lecteurs m'a donné cette info, non vérifiée par mes soins, à propos d'une kolossal bank européenne qui aurait averti ses investisseurs il y a quelques jours seulement EN BELGIQUE qu'elle ne livrerait plus d'or physique... Au vu de ces barres tungestène, l'info de ce lecteur prend une nouvelle dimension.

PS 2: Rob Kirby a prouvé que ses comptes étaient les bons: "le monde entier aurait dû être à court d'or, 2000 tonnes par an, depuis au moins 10 ans... Vous comprenez maintenant pourquoi l'or papier a été si popularisé? Pour sauver les fesses du dollar. En même temps, en vendant du papier, aucune chance que ces lingots au tungstène quittent les coffres, et puissent être auscultés par le stétoscope de votre neurologue. Quand le dollar est en danger, je vous le dis, les Américains sont prêts à tout, y compris à fabriquer des faux lingots et à en remplir Fort Knox. D'ailleurs, ils fabriquent bien des vrais-faux dollars, pourquoi ils se gêneraient! En tout cas, là on est vraiment dans du James Bond... et dans 777 la Chute du Vatican et de Wall Street!

PS 3: Et avec ces lingots au tungstène, vous comprenez maintenant pourquoi la Fed a dit qu'en cas d'audit, le résultat mettrait l'économie américaine en danger: les gens de Fort Knox gardent en fait du tungstène ! Bernanke le sait. Pas le public.

 

PS 4: Le Gata rapporte que HSBC a décidé de fermer ses guichets d'achats or et argent, et surtout ses coffres au Comex de New York et a informé par un mailing tous ses clients que désormais, ils pourront se brosser, et qu'ils doivent se dépêcher de retirer leurs lingots des coffres mis à leur disposition.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-rob-k...

 

Le prospectus à télécharger

http://www.spdrgoldshares.com/media/GLD/file/SPDRGoldTrus...


Combien d'or reste-t-il vraiment à Fort Knox ?

Un article Marc Mayor du site http://www.moneyweek.fr


FRTKNOX.pdf

 



 

07/12/2009

Illuminati-Reptiliens & Nouvel Ordre Mondial