Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2009

USA : Obama n'est pas un homme libre !

On le savait !!!

http://homepage.mac.com/mdmasson/ReseauRegain/editoriauxP...

Source : http://homepage.mac.com/mdmasson/ReseauRegain/Regain.html

16/11/2008

L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Voici une vidéo en 7 séquences établissant un bilan assez clair et pédagogique des réalités de notre monde  :

L'argent-dette, la domination d'une élite dirigeante liée au complexe militaro-financier, la mondialisation et l'asservissement des populations par le travail et l'usure.

Les 7 vidéos : L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Vidéo 1/7

 
 
 
 
 
 
 
 
 

09/11/2008

Crise financière : Jacques Cheminade le nostradamus de la finance mondiale

Krach 1995 - 2008 : Dire la vérité au peuple ! Edifiant !

Source : http://www.dailymotion.com/video/x72xdl_krach-1995-2008-d...

29/09/2008

Banques mondiales : Les 180 hommes qui pesaient 25 milliards de dollars en 1912

Vers l'instauration de la loi martiale aux USA et dans le monde ?

Vous avez dit conspiration ?

"Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire"
David Rockefeller (Newsweek International, 1er février 1999)

"Aujourd'hui, les Américains seraient indignés si les soldats de l'ONU entraient dans Los Angeles pour y restaurer l'ordre; demain ils en seront reconnaissants. Ceci est particulièrement vrai si on leur dit qu'il y a une menace venant de l'au-delà, quelle soit vraie ou promulguée, qui met en danger notre existence même. C'est alors que tous les peuples du monde prieront les dirigeants mondiaux de les délivrer de ce mal. La seule chose que tous les hommes craignent est l'inconnu. Lorsqu'on leur présentera ce scénario, les droits de la personne seront volontairement abandonnés contre la garantie de leur bien-être par leur gouvernement mondial".
Henry Kissinger, s'exprimant à Evian le 21 mai 1992 à la réunion du Bilderberg
(son discours a été tapé à son insu par un délégué suisse qui participait à la réunion).

New York Times, (page 4) du jeudi 19 décembre 1912

article original : "$25,000,000,000 RESOURCES REPRESENTED IN 180 MEN"

WASHINGTON, 18 décembre 1912 — Avant l'enquête Pujo "trust monétaire", les classements et les tableaux présentés aujourd'hui sont destinés à montrer que dix-huit institutions financières de New York, Chicago, et Boston constituent un quasi "trust monétaire". Elles ont voix au chapitre dans la gestion de 134 grandes sociétés, grâce aux sièges qu'elles détiennent dans leurs directoires. Leur capital consolidé est de 25.325.000.000 dollars.

Les 18 institutions en cause, le nombre de grandes entreprises où leurs directeurs sont représentés et le montant du capital de ces dernières sont les suivants :

Voir
L'archive du New York Times (format pdf)

http://query.nytimes.com/mem/archive-free/pdf?_r=3&re...
________________________
On retrouve 13 banques new-yorkaises, 3 banques de Chicago et 2 de Boston :

J.P. Morgan & Co. (Drexel & Co. - New York) ;
First National Bank (New York) ;
Guaranty Trust Company (New York) ;
Bankers' Trust Company (New York) ;
National City Bank (New York) ;
Kuhn, Loeb & Co. (New York) ;
National Bank of Commerce (New York) ;
Hanover National Bank (New York) ;
Chase National Bank (New York) ;
Astor Trust Co. (New York) ;
New York Trust Company (New York) ;
Blair & Co. (New York) ;
Speyer & Co. (New York) ;
Continental & Commercial National Bank (Chicago) ;
First National Bank (Chicago) ;
Illinois Trust & Savings Bank (Chicago) ;
Kidder, Peabody & Co. (Boston) ;
Lee, Higginson & Co. (Boston).
 
 

27/09/2008

USA : Crise financière : le procureur général de l'Etat de New York élargit son enquête sur la vente à découvert

Le procureur général de l'Etat de New York Andrew Cuomo a décidé d'élargir son enquête sur la vente à découvert à Wall Street, selon un haut responsable de son bureau.

Andrew Cuomo s'intéresse au marché des CDS (dérivés de crédit) qui, selon lui, pourrait avoir été manipulé pour donner l'impression que certaines entreprises sont en difficulté.

Le haut responsable du bureau du procureur a précisé vendredi sous couvert d'anonymat que le magistrat avait cité des informations émanant de fournisseurs de données de marché dans ce qui pourrait être une énorme enquête sur l'un des facteurs contribuant à l'instabilité des marchés financiers.

Andrew Cuomo estime que les contrats pourraient avoir été utilisés abusivement par des intervenants pratiquant la vente à découvert qui répandent des rumeurs négatives en vue de faire baisser les actions d'une compagnie. AP

Source : http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=5912209