Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2010

Des ONG exigent un mandat d'arrêt contre Netanyahu

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak est totalement responsable de l'opération militaire lancée contre le convoi humanitaire lors de laquelle neuf militants pour la paix ont été tués, indiquent mardi les organisations Vlaams Palestina Komitee, CODIP et ATTAC Flandre dans un communiqué. Celles-ci réclament que des mandats d'arrêt internationaux soient délivrés contre le ministre de la Défense et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Les ONG réclament que les mandats soient délivrés pour "crimes contre l'humanité". Elles demandent également que l'Union Européenne suspende immédiatement tous les partenariats avec Israël jusqu'à ce que tous les blocages de territoires soient abandonnés et que Tel Aviv payent des indemnités aux Palestiniens.

Des commandos de marine israéliens ont lancé lundi un assaut contre six bateaux transportant des centaines de militants pro-palestiniens et des tonnes d'aide, qui voulaient forcer le blocus israélien imposé à Gaza.

Selon l'armée israélienne, neuf passagers ont été tués et sept soldats blessés, dont six hospitalisés, lors des violences à bord du ferry turc Mavi Marmara, le plus grand des six bateaux qui transportait 600 personnes. (belga)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/1112644/2010/06/01/Des-ONG-exigent-un-mandat-d-arret-contre-Netanyahu.dhtml


Un nouveau bateau fait route vers la Bande de Gaza

Deux nouveaux bateaux se dirigent vers Gaza pour apporter de l'aide humanitaire.

Nous verrons cette fois-ci ce qui se passera !


JERUSALEM (AP) — Au lendemain de l'assaut israélien meurtrier contre la flottille pro-palestinienne, un nouveau bateau faisait route mardi vers la Bande de Gaza et un second s'apprêtait à prendre la mer. "Cette initiative ne s'arrêtera pas", lançait Greta Berlin, du mouvement Free Gaza.

Au moins neuf civils ont été tués lorsque les commandos israéliens ont intercepté les six navires lundi matin avant l'aube dans les eaux internationales. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées, dont sept soldats.

Les embarcations transportaient environ 10.000 tonnes d'aide humanitaire pour la Bande de Gaza, territoire palestinien sous blocus israélo-égyptien depuis la prise du pouvoir des islamistes du Hamas en 2007.

Le ministère israélien de l'Intérieur dit avoir interpellé 679 personnes qui se trouvaient à bord. Une cinquantaine d'entre elles ont accepté l'expulsion immédiate, et les autres étaient détenues à la prison de Beer Sheva, dans le Néguev. D'après la porte-parole du ministère Sabine Haddad, la plupart d'entre elles devraient être expulsées dans les tout prochains jours.

Selon elle, plus de la moitié des passagers de la flottille venaient de Turquie, les autres étant originaires d'une trentaine de pays, dont la Grande-Bretagne, l'Algérie, la Jordanie, le Koweït, l'Allemagne et les Etats-Unis. D'après la police, il y avait également quatre Arabes Israéliens, qui vont être traduits en justice.

Malgré la violence de l'assaut de lundi, le mouvement Free Gaza assurait vouloir poursuivre son action. Depuis sa base à Chypre, il annonçait mardi qu'un navire avait quitté les côtes italiennes en direction de la Bande de Gaza et qu'il serait prochainement rejoint par un second navire. Les deux embarcations devraient se rapprocher de leur destination en fin de semaine ou en début de semaine prochaine.

"Nous pensons qu'Israël trouvera un peu de sens commun", a déclaré Greta Berlin. "Ils vont devoir arrêter le blocus de Gaza. Et l'une des façons d'y parvenir et que nous continuions à envoyer des bateaux."

Le ministère israélien des Affaires étrangères a appelé les militants à acheminer l'aide humanitaire par les canaux autorisés, contrôlés par l'Etat hébreu. "Il n'y a pas de changement de politique", a averti son porte-parole Yigal Palmor.

L'Egypte a de son côté annoncé qu'elle ouvrait sa frontière avec la Bande de Gaza pour quelques jours. Ce geste humanitaire vise à "soulager les souffrances de nos frères palestiniens après l'attaque israélienne", a déclaré le gouverneur du Sinaï, Murad Muwafi.

Plusieurs milliers de Gazaouis se sont précipités à la frontière dans l'espoir de quitter leur territoire sous blocus. Des files de voitures avec des valises sur le toit convergeaient vers la frontière égyptienne où se dirigeaient aussi des piétons avec des sacs pleins à craquer.

Le Djihad islamique, soutenu par l'Iran, a tiré des roquettes mardi sur le sud d'Israël, sans faire de blessé, selon l'Etat hébreu. Le groupe islamiste a rapporté que trois de ses membres avaient été tués après cette action. Tsahal a confirmé avoir mené une frappe aérienne contre les tireurs de roquettes et le chef des services médicaux de Gaza a confirmé les trois décès.

Par ailleurs mardi matin, des activistes gazaouis se sont infiltrés en Israël et ont échangé des tirs avec des soldats. Les services de secours israéliens rapportent que deux activistes ont été tués.

Au lendemain de l'assaut israélien contre la flottille pro-palestinienne, les réactions internationales se poursuivaient.

L'OTAN, dont la Turquie est membre, a appelé mardi à une "enquête prompte, impartiale, crédible et transparente" sur l'assaut. Son secrétaire général Anders Fogh Rasmussen a également demandé la libération immédiate des civils détenus par Israël.

Un peu plus tôt, le Conseil de sécurité des Nations unies avait adopté une déclaration -non contraignante, contrairement à une résolution- demandant une enquête "impartiale" sur l'assaut israélien. Il "regrette profondément la perte de vies humaines et les blessés" et réclame la libération "immédiate" des navires et civils détenus par Israël.

La Turquie, qui a rédigé le projet initial de déclaration, les pays arabes et les Palestiniens avaient réclamé une condamnation "dans les termes les plus vifs" et une "enquête internationale indépendante". Ces formulations n'ont pas été reprises dans le document adopté. AP

cb/v/st

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100601.F...

 

GAZA : Flotille de la liberté, un tour sur l'info

Après avoir fait le tour de nombreux articles relatifs à l'attaque de la flotille d'aide humanitaire allant vers Gaza par l'armée Israélienne et de la pagaille internationale que cette attaque engendre actuellement. Nous nous posons la question de savoir s'il ne s'agirait pas d'un plan concerté par avance par  les élites, l'Europe, les USA, Israël et pourquoi pas, le Vatican, pour alimenter le racisme, l'antisémitisme, provoquer le soulevement des peuples et obtenir la sortie de la Turquie de l'Europe ?

Le Pape était contre l'entrée de la Turquie dans l'Europe, invoquant le fait que  celle-ci est Chrétienne et craint pour son Islamisation. La France s'est éternisée sur le débat du port de la burka durant des mois pour 300 femmes qui porteraient la burka en France. La belle affaire d'état pour un pays qui se dit laïc. La peur de l'Islam est instrumentalisée par les politiques, les religieux et les médias, alors que nous savons tous que l'immigration est le fait des accords passés par les politiques avec les pays d'origine des ressortissants étrangers et les multinationales qui trouvent des employés à moindre à coût.

Le racisme et l'antisémisme sont régulèrement alimentés auprès des populations par les politiques et les médias aux ordres du pouvoir, et les moutons continuent de les suivre aveuglément. Nous ne sommes pas loin de guerres civiles qui trouveront leur terreau sur des tensions déjà alimentées par la crise financière et économique qui frappent tous les pays notamment les européens.

L'ONU, l'Europe et les USA avec les Rothschild  ont participé à la création de l'Etat d'Israël en 1948 et tout le monde savait dernièrement que la flotille se préparait à aller apporter une aide humanitaire à Gaza. Quoi de plus facile pour les élites de se concerter et aux services secrets de fomenter des plans par avance pour obtenir par ce truchement la sortie de la Turquie de l'Europe et trouver une une occasion de déclencher une guerre mondiale qu'ils espèrent tant. Encore le double langage des politiques européens aux ordres des élites qui prônent pour la démocratie et le respect des droits de l'homme pour endormir les peuples, préparer leurs coups par avance et faire avancer leurs plans mondialistes !


Tout cela est à méditer sérieusement.


Le Sionisme .....Idéologie Raciste


http://www.dailymotion.com/video/x7x3og_le-sionisme-ideol...




-------------------------------------------------------------------------------
Commentaires sous la vidéo :

SOUTIEN A GHAZA
PLAINTE CONTRE ISRAEL

http://www.dailymotion.com/bookmarks/mocca59/video/x8121k...
BOYCOTT LES PRODUITS SIONISTES http://www.fsd86.org/IMG/boycott.pdf

REPORTAGE A VOIR ET DIFFUSER (CENSURE PAR DAILYMOTION)
http://video.google.com/videoplay?docid=-1651686268299798...

http://juliensalingue.over-blog.com/article-26478377.html

----------------------------------------------------------------------------------

Flottille : le Hamas appelle à "l'intifada"

Flottille: "regrets" d'un ministre israélien

Proche-Orient. Au moins 10 morts dans l'abordage de la flottille d'aide vers Gaza

L'assaut sanglant d'Israël sur la flottille pour Gaza

Revivez les dernières évolutions de la situation après l'attaque de la flottille en route vers Gaza

Un convoi humanitaire pour Gaza intercepté par Israël: "Rien ne saurait justifier l'emploi d'une telle violence"

Flottille: 480 passagers détenus, 48 en voie d'expulsion

Flottille: l'Europe du Nord manifeste

Manifestations houleuses à Paris et Strasbourg contre le raid israélien

Gaza: Actualité du jour

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/01/580466137.png

Blog Secret Défense 1 juin 13h41

Gaza : un marin américain, victime des Israliens en 1967, était à bord de la flottille

Etonnante histoire que celle de Joe Meadors, ancien marin de l'US Navy, embarqué à bord de la flottille pro-palestinienne. Son épouse, Jean, de Corpus Christi (Texas) est sans nouvelle de lui et présume qu'il a été arrêté par Tsahal. 

Un exercice de défense aérienne de cinq jours en Israël

C'était pourquoi faire cet exercice de défense aérienne en Israël ?


Par Reuters, publié le 23/05/2010 à 15:41

Un exercice de défense aérienne qui durera cinq jours a débuté ce dimanche en Israël pour vérifier le degré de préparation de l'Etat juif face à d'éventuelles attaques de missiles, sur fond de tension avec l'Iran.

Pour cet exercice, le plus important depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948, il s'agit de tester la réponse des autorités municipales à travers le pays en cas de tirs de missiles provenant de la bande de Gaza, contrôlée par les islamistes du Hamas, et du sud du Liban, où opère le Hezbollah pro-iranien.

S'exprimant au début du conseil des ministres hebdomadaire, dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a parlé de "Turning Point 4" comme d'un exercice "de routine", ajoutant que son gouvernement ne faisait que rechercher "la stabilité et la paix".

Mercredi, les sirènes de l'alerte aérienne retentiront à travers tout le pays et la population devra aussitôt se rassembler dans les abris pendant une dizaine de minutes.

Pour tester les communications, l'armée enverra des SMS souhaitant une "bonne journée" à leurs destinataires.

Les services de secours seront placés en état d'alerte et une distribution de masques à gaz est également prévue à une partie de la population.

Pendant la guerre de l'été 2006 au Liban, le Hezbollah a tiré plus de 4.000 roquettes sur le territoire israélien. Tsahal a mené en décembre 2008 et janvier 2009 une offensive dans la bande de Gaza afin de mettre un terme aux tirs sur le sud d'Israël.

Allyn Fisher-Ilan, Guy Kerivel pour le service français

http://www.lexpress.fr/actualites/2/un-exercice-de-defens...