Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2014

Alerte ! Drones et attaques nucléaires en France le 18 novembre 2014 ?

http://1.bp.blogspot.com/-PtI3bPr-P7k/UqSMuHLfIhI/AAAAAAAAAUo/HhYc11fxpbE/s1600/972_israeli-mossad+cowards+and+assassins.....jpg

Si vous ne l'avez pas encore compris, depuis des millénaires, l'humanité est en guerre contre ses prédateurs Illuminati/Sionistes/Reptiliens, et plus particulièrement en France depuis la soi-disant révolution française. La seule différence entre les autres pays en guerre et nous, c'est qu'ils ne nous attaquent pas avec des bombes, mais grâce à leurs VRP/Complices/Espions, placés au sein  des gouverne-MENT, des institutions, des armées et des grands groupes énergétiques, pharmaceutiques, médicaux et agroalimentaires, ils nous tiennent de l'intérieur, nous emprisonnent, nous vendent et nous massacrent par les guerres financières et économiques, en créant le chaos partout dans le monde. Ils iront donc jusqu'au bout s'ils doivent nous éliminer parce qu'ils considèrent que nous sommes trop nombreux et que nous représentons des bouches inutiles à nourrir. Les descendants des AN-NUNAKIS nous font donc subir leurs 7 plaies d'Egypte, en orchestrant dans le monde, la misère, la famine, les guerres dans le monde, les bouleversements climatiques avec leurs armes chimique et  scalaires, et en répandant les épidémies par le biais de leurs vaccins tueurs fabriqués dans leurs laboratoires qui ne sont que des armes biologiques dirigées contre nous tous.

 Après avoir écouté la vidéo qui prévoit la paralysie totale de l'économie française en cas d'attaques répétées sur les transformateurs électriques, ce qui veut dire des mois à attendre sans électricité, sans chauffage, sans essence et sans nourriture, sans téléphone, sans soins dans les cliniques et les hôpitaux, le temps de reconstruire les transformateurs électriques, vous lirez les articles qui se trouvent ci-dessous, notamment les avertissements donnés par le site d'Islamic Intelligence dans sa mise à jour du 10 novembre 2014.

Rappelons que depuis la mort du PGD de Total, les 4 groupes énergétiques français sont passés aux mains des sionistes qui ont désormais le contrôle sur tout, en France.

Vous avez intérêt à faire des provisions de nourriture, d'essence et de gaz, parce qu'avec tous ces psychopathes qui nous gouvernent, il faut s'attendre à tout !

A rapprocher de ces articles :

* MISE A JOUR, 10 NOVEMBRE 2014, 08H22 GMT:

11 septembre nucléaire-chimique français: Oh les mytos ! Si tu frappes les transformateurs, on a vu à Fukushima que le réacteur peut s'emballer. Mais t'as juste à frapper les nœuds des transformateurs et même pas dans les centrales, si tu veux saboter le tout et les réseaux électriques. Or ici tu as donné la réponse, les caméras des drones volent de nuit, car elles détectent le rayonnement beaucoup mieux la nuit que le jour, tu vois de quel rayonnement et de quelle signature nucléaire on parle l'israélien! Les satellites militaires sont floutés aussi et les drones qui survolent à de très hautes altitudes, ils sont floutés aussi ? Vous êtes une bande de sale race corrompue de mythomanes criminels! On vous tient tous bande de rats de Tel Aviv. Bourdin, c'est le haut parleur de la DGSI ce type ne réfléchit même pas aux âneries qu'il débite! On t'y reprend comme dans l'opération Merah et tes mensonges, mais combien ils vous paient ces juifs d'Algérie à Levallois-Perret? 

La transition énergétique-émancipation de la tutelle américano-occidentale de Tel Aviv, la gueoula de Hollande, et la main mise israélienne du CRIF-Likoud sur le secteur énergétique français de TOTAL à EDF en passant par AREVA, GDF-Suez, ALSTHOM, VEOLIA, au Maghreb-Sahel, se fait depuis Paris, Londres, en Iraq-Syrie et en Algérie-Libye. Ou Saïd Bouteflika, le larbin de Bernard Bajolet, fournit secrètement du gaz algérien à Tel Aviv et souhaite construire un pipeline liant Ain Amenas-Benghazi-el Arish-Asdod. Les Bouteflika-DGSE sont des israélites déguisés en Musulmans, ce sont les pires des traitres, avec le glaoui de Marrakech et son chikour André Azoulay, Sebsi et ses ministres juifistes et les tribus juives sionistes de Benghazi, Misrata, al Baydah en Libye. Cette carte représente les plans israéliens d'alimentation énergétique de l'Europe par l'entité sioniste aidée par ses relais, français, anglais, allemands, ukrainiens. Elle parle d'elle-même, une destruction totale de toute la région MENA est prévue, son annexion suite à une invasion militaire, déclenchée après un 11 septembre sur le sol français, à l'image de ce qui est fait en ce moment en Iraq. 

carte gaz.jpg

Pax talmudica: 11 septembre nucléaire-chimique français lié à la présence franco-israélienne au Maghreb-Sahel et aux plans sionistes d'émancipation, via une transition énergétique, déclenchée, par un nouvel 11 septembre sur le sol français. La France est le pays qui a le plus de Musulmans en Europe, 10 millions. C'est de là que Tel Aviv veut relancer sa guerre messianique pour la venue de son machiah-antéchrist-Djalal. L'armée « française n'est plus », les services franco-israéliens sont aux abois et à la rue.

Ca va péter le 18 Novembre 2014 selon des sources au Moyen Orient et américaines après la victoire de Netanyahu au congrès à Washington. Toutes les conditions pour un début de guerre ouverte, totale sont réunies désormais. Tel Aviv et le CRIF-Likoud vont frapper et irradier le sud de la France.

Le CRIF-Likoud pensait qu'avec MH370, la France-Israël et ses réseaux de la France-Israël-Afrique pourraient encore régner sur le Maghreb-Sahel jusqu'en 2030, assurant ainsi une domination israélienne sur toute la région MENA

- Nous rappelons ici aux israélites du ministère de l'intérieur que les drones sont capables de porter des charges explosives, contrairement à ce que la mafia de la France-Israël-Afrique décrit dans le journal 'le monde' de ce jour! Et alors Cukierman, toutes tes lois 'anti-terroristes', elles te servent à quoi maintenant que nous te tenons et que toutes les cameras de la planète sont braquées sur la France? Vas-tu reconnaitre ta défaite et quitter l'Europe? Une seule révélation majeure va entrainer le massacre de la communauté juive sioniste française impliquée dans le terrorisme international, c'est pour cela que les Chauprade et Zemmour font dans leurs pantalons. C'est de cela que l'on parle ici! Qui dirige la France Cukierman? Réponds au public... Mort à la France-Israël-Afrique! Lire ici

- Nazisme talmudique français: Après le vote de la loi 'anti-internet' par le 'grand Israël au CRIFISTAN. Celui-ci bloque l'accès du blog depuis la France selon plusieurs lecteurs, pas tous. Généralement ceux qui sont surveillés n'ont pas de problème car Calvar veut savoir qui lit, mais certains lecteurs n'accèdent plus du tout au blog depuis 48 heures. Nous vous conseillons de vous protéger car Paris, Tel Aviv, Bruxelles, Londres, Berlin scannent le blog et tentent d'identifier les sources possibles. Bajolet a dépensé 45 millions d'euros depuis Alger pour identifier nos sources à Alger. On a mis un sacré foutoir depuis le MH370 et nous arrivons à la fin, avec le renversement logique et normal de l'état terroriste français. Nous vous conseillons de passer au VPN, certains ont reçu un email avec les détails à suivre. Nous vous conseillons également de crypter toutes vos données, communications, afin de déstabiliser encore plus nos ennemis juifs sionistes séfarades du ministère de l'intérieur et du CRIF-Likoud et sa gestapo de la DGSI, et leurs relais en Europe. Remarquez qu'ils sont aux abois et que leurs mensonges ne passent plus! Quelle humiliation en mondovision. Tu ne peux pas savoir comment on va te manger Cukierman. Utilisez cyberghost par exemple, c'est gratuit et des services mails en ligne cryptés. Dans chaque email mettez en PS, les mots qui rendent fous Big Brother et vous allez voir le vrai visage de la mafia juive sioniste française en action dans les rues de France. Nous passons en mode 100% cryptage. 


- Nazisme talmudique français en Algérie: Bouteflika senior se trouve au Val de Grâce à Paris depuis quelques jours, selon certains de ses proches qui utilisent des téléphones satellites pour communiquer vers les Emirats. Le type est dans un sale état, et la drogue que les médecins de la DGSE lui fournissent à de quoi le tuer plus rapidement que prévu. Saïd Bouteflika étant un âne absolu comme Hollande ou Bajolet car, dès que ça parle et que cela vient des ambassades américaines ou chancelleries occidentales, la DGSE doit le montrer vivant, et ils le tuent donc plus rapidement car les cocktails de drogues fournis sont les mêmes que ceux donnés à François Mitterrand qui finit par mourir de ce cocktail empoisonné. Après la chute de Ouagadougou et l'affaiblissement du dispositif terroriste militaire franco-israélien au Mali-Niger, l'Elysée craint un renversement, surtout après lesrévélations sur les projets de 11 septembre français visant des centrales nucléaires, et est donc allé négocier sa tête avec les américains. Brzezinsky ayant démontré sa détermination à prendre le pouvoir complet à Paris depuis Moscou.  Couper l'Algérie de la France est salutaire, les Musulmans n'en seront que beaucoup plus puissants. Que les BHL, Finkelkraut, Chauprade, Zemmour, Cukierman, Sarkozy, Hollande et la clique juive sioniste quittent les lieux ou qu'ils assument leurs implications directes dans le terrorisme international et paient la facture ! Mort à la France-Israël-Afrique !

Nazisme talmudique français en Syrie: Assassinat de 5 ingénieurs spécialises dans la recherche nucléaire près de Damas, l'œuvre des services franco-israéliens, à l'image de ce qui s'est fait en Iraq depuis 2003 où tous les scientifiques ont été assassinés. Lire ici

- Pax talmudica: Sissi confirme qu'il est de mèche avec Netanyahu dans le Sinaï comme ancien gouverneur militaire de la zone et que son projet est de diviser l'Egypte en 5 régions, donner le Sinaï. Sissi a liquidé les 30 militaires égyptiens pour finir de génocider les populations de Gaza,  et il vient d’affirmer que ses escadrons de la mort prêtent allégeance à DAESH, créés par Netanyahu avec l'aide de la DGSI/DGSE et du MI6, une partie du pentagone pro-israélien. Mais où étaient-ils lors de l'invasion sur Gaza et où sont-ils lors de l'attaque sur al Aqsa? Sissi va détruire l'Egypte avant la fin 2015, c'est un israélite marocain comme les Bouteflika-DGSE dont le travail consiste à capter les ressources naturelles des peuples Musulmans pour les donner à Tel Aviv lors de la transition énergétique/émancipation/délivrance finale de l'entité sioniste qui doit s'accomplir lors de l'une des 4 lunes de sang satano-talmudistes.  Lire ici

- Pax talmudica: Tel Aviv menace de tout faire sauter... Lire ici

SEE TODAY’S NEWS STORY SOURCES AND THEIR LINKS BELOW:
Israeli False Flags http://noliesradio.org/archives/91218


http://islamic-intelligence.blogspot.fr/

 

 

06/11/2014

Comment Israël est financé par les Etats-Unis ?

Ces pauvres américains qui sont les vaches à lait du régime terroriste sioniste !


01/11/2014

Exclusif: Bernard Henri Lévy prié officiellement de quitter la Tunisie. Une enquête a été ouverte pour connaître la personne qui l'a invité en Tunisie !

Excellent ! Allez oust dehors de Tunisie, le terroriste sioniste !

Qui veut sur son territoire, ce terroriste nuisible qui fabrique des guerres au profit de son lobby sioniste ? On se demande encore pourquoi les Français le tolère sur leur territoire ?  Puisqu'il admire tellement l'état sioniste, terroriste d'Israël, il n'a qu'à y aller ! Un charter et oust, dehors.

Arrivé à Tunis, le 31 octobre, après y avoir été invité par un inconnu, la foule s'est déchaînée contre BHL en scandant " DEGAGE", "BHL ASSASSIN" !

Le gouvernement Tunisien a prié officiellement BHL de quitter son territoire par le premier vol pour Paris, et une enquête a été ouverte pour savoir qui avait invité BHL, sans avoir prévenu les autorités officielles, ainsi que le motif de sa visite en Tunisie !


Exclusif: Bernard Henri Lévy prié officiellement de quitter la Tunisie

Après la mobilisation de la société civile contre sa venue en Tunisie, Bernard Henri Lévy a été prié par le gouvernement tunisien de quitter le pays.Bernard Henri Lévy

Le philosophe français, débarqué à Tunis dans la soirée du vendredi 31 octobre 2014, doit plier bagage et quitter la Tunisie par le premier vol vers Paris. Une source officielle a indiqué à Kapitalis que le gouvernement tunisien a déjà ouvert une enquête pour déterminer la partie qui a invité l’agitateur politique français sans en informer préalablement les autorités.

Mehdi Jomaâ, chef du gouvernement provisoire, n’a pas apprécié, en effet, cette visite intempestive, organisée secrètement par des parties louches, impliquées dans les affaires libyennes.

Accusé par la société civile d’être derrière l’invitation de M. Lévy, un sioniste notoire semeur de désordre dans le monde arabe, Moncef Marzouki, président provisoire de la république, a nié, dans un communiqué publié sur la page Facebook de la présidence, tout lien avec cette invitation.

L’enquête officielle ne tardera pas à dévoiler la partie qui a payé le billet d’avion de M. Lévy et les frais de son séjour à l’hôtel The Residence, à Gammarth, dans la banlieue nord de Tunis, où une chambre lui a été réservée jusqu’à jeudi prochain.

On saura aussi l’objet exact de sa visite, qui prévoyait une tournée à Bizerte, Nabeul et Sfax.


Bernard-Henri Lévy accueilli en Tunisie aux cris de "Dégage !"

Extrait de l'article : Dans la soirée du vendredi 31 octobre 2014, l’information s’est répandue comme une traînée de poudre d’abord sur les réseaux sociaux puis fut reprise par la presse en ligne en Tunisie. Bernard-Henri Lévy, l’écrivain français notoire pour une fortune personnelle inversement proportionnelle à son talent et à l’intérêt intellectuel qu’il suscite, est en Tunisie.

Plusieurs personnes manifestent contre la venue de BHL en Tunisie

La suite de l'article  : ICI

Exclusif: Le gouvernement tunisien ouvre une enquête sur la visite de BHL en Tunisie

Bernard-Henry-Levy-en-Israel

 Le ministère des Affaires étrangères tunisien a demandé à ses services l'ouverture d'une enquête urgente sur la visite en Tunisie de l'intellectuel français Bernard Henri Lévy.

Par Zohra Abid

Joint au téléphone par Kapitalis, Mongi Hamdi, chef de la diplomatie tunisienne, a déclaré que son département n'a pas été informé de cette visite pour le moins bizarre, ajoutant qu'il n'en avait lui-même aucune idée.

«Normalement, il s'agit d'une personnalité connue et nos protocoles doivent être informés. Nous devons connaitre la partie qui a invité secrètement cet homme. Nous allons mener notre enquête et réagir en conséquence. Inviter secrètement une personnalité comme Bernard Henri Lévy n'est pas un acte anodin», nous a déclaré M. Hamdi, ajoutant qu'il assume la responsabilité de ses propos. Ambiance...

Tollé général

Par ailleurs, un groupe d'avocats appelle le procureur de la république à ouvrir une enquête sur le parti ou la partie qui a invité l'intellectuel sioniste Bernard Henri Lévy en Tunisie.

Cette visite est une menace à la sécurité du pays, estiment ces avocats, qui accusent le philosophe français, sur la base de ses engagements antérieurs en Irak, en Syrie et en Libye, de mener des actions visant à déstabiliser le monde arabe et à y semer les graines de l'anarchie au profit de l'Etat d'Israël, dont il est l'un des plus fervents et inconditionnels défenseurs en France.

Me Abdelaziz Essid a, sur sa page Facebook, demandé l'ouverture immédiate d'une enquête pour connaître le nom du parti ou de la personnalité ayant invité le philosophe en Tunisie et pour quel but.

Depuis le début du printemps arabe, Bernard Henri Lévy a toujours affiché son soutien aux groupes islamistes armés. Et ses interventions ont souvent été suivies, comme en Libye, par le déclenchement d'affrontements armés.

Mohamed Chawki Abid, ingénieur économiste, a commenté, lui aussi, sur sa page Facebook, la visite en Tunisie de Bernard Henri Lévy. «Je suis agréablement surpris par la réaction solidaire des avocats tunisiens et des facebookers contre l'arrivée de Bernard-Henry Lévy à Tunis. Je note également qu'un grand nombre de Tunisiens découvre aujourd'hui l'ingénierie perverse de BHL dans la mise en effervescence des pays du printemps arabe», écrit-il.

«Je ne veux accuser personne, mais j'exhorte notre procureur de la république de faire le nécessaire quant à la demande expresse du collectif d'avocats pour identifier la ou les personnes (physiques ou morales) ayant invité BHL à venir en Tunisie. Ce faisant, le peuple tunisien saura qui est l'allié du sionisme dans notre pays», conclue M. Abid.

Interrogé à propos de cette visite, un dirigeant de Nida Tounes,  vainqueur des législatives du 26 octobre 2014, a indiqué à Kapitalis que son parti a appris l'arrivée du philosophe français à Tunis par la voie des médias et qu'il n'y est associé d'aucune manière.

Selon certaines sources, M. Lévy serait l'invité du président du parti islamiste Ennahdha Rached Ghannouchi.

Rappelons aussi que les deux hommes – qui n'ont, apparemment, rien en commun – s'étaient déjà rencontrés, en août 2013, à Paris. Et qu'ils ont un ami commun, le dirigeant islamiste libyen – et ancien combattant d'Al-Qaïda – Abdelhakim Belhaj.

Tout cela est louche, trop louche, au regard des Tunisiens, qui ont réussi leur transition démocratique sans aucune ingérence étrangère et sont en passe de réussir leur seconde alternance démocratique en 3 ans.

Article lié:

Bernard-Henri Lévy persona non grata en Tunisie

 

 

30/10/2014

Livre : La franc-maçonnerie en France des origines à 1815 de Gustave BORD

Un livre important à télécharger ICI en PDF avec des extraits et images édifiantes en bas de l'article.

 
La franc-maçonnerie en France des origines à 1815
par Gustave Bord.
www.barruel.com

Le livre dont vous allez pouvoir lire la préface, est un ouvrage de référence dans les livres d'historiens francs-maçons sérieux... comme Paul Naudon, Marius Lepage, Pierre Mariel, Fred Zeller... entre autres auteurs... sérieux... pour ne citer que ces quelques noms.
La préface est reproduite dans son intégralité, puis à la suite, vous lirez quelques passages du livre reproduits en images...
Les quelques lignes de ce texte sont reproduites à titre d'information... pour tous ainsi que pour tous les "profs"... d'histoire... qui ont bien souvent tendance à raconter n'importe quoi... à leurs élèves...
De la déformation nationale des cervelles...
Monsieur Bord, historien, a surtout étudié le coté philosophique de la franc-maçonnerie et il est à "compléter" par la lecture d'autres auteurs comme Barruel, Deschamps, Delassus, Poncins, Coston, Virion, Lombard, Bordiot, Wirth (F-M), Gaïta (F-M), Lévi (F-M), Papus (F-M), Lepage (F-M), Mariel (F-M), Marquès Rivière, Copin Albancelli, Doinel, Margiotta, Léti (F-M)... et bien d'autres encore sans parler des auteurs... sérieux... étrangers tels que Pike (F-M), Gould (F-M), Robinson, Allen, Webster, Queenborough, Carr et bien sur... Antony Sutton... entre autres...
Vous trouverez un "petit" complément d'auteurs et de titres dans la
bibliographie... incomplète...
Sachant que la secte religieuse nommée franc-maçonnerie, toutes versions confondues, par ses membres, et son influence, gouverne... la France... et impose une véritable dictature sur tout un peuple... pour ne parler que de la France...


 

Ce livre a été édité en 1908.
Depuis... combien de guerres et de révolutions... dans le monde grâce à ces... fous ???
Et de nos jours... tout va bien ???
Non
?

Lire la deuxième partie ci-dessous

Lire la suite

26/10/2014

Egypte : l’État d'urgence isole Gaza. Les négociations Israël-Palestine repoussées

Tout pour plaire décidément pour ce pauvre Peuple enfermé dans sa prison à ciel ouvert et qui ne peut pas reconstruire tout ce qui a été détruit, avec 108 000 personnes sans abri encore à ce jour, alors que l'hiver arrive !

Des dizaines de milliers de logements ont été détruits ou endommagés durant les 50 jours de combats, laissant 108.000 personnes sans abri dans ce territoire isolé et appauvri, selon des rapports de l'Onu.

Les négociations Israël-Palestine repoussées

Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 26/10/2014 à 14:14
Publié le 26/10/2014 à 14:11

Le chef de la délégation palestinienne a annoncé dimanche que les négociations indirectes avec les Israéliens sur la trêve dans la bande de Gaza reprendraient après la mi-novembre au Caire et non lundi comme prévu initialement. Le report de ces pourparlers visant à consolider le cessez-le-feu entré en vigueur il y a exactement deux mois dans l'enclave palestinienne après 50 jours d'un conflit qui a fait près de 2200 morts côté palestinien, en majorité des civils, et plus de 70 côté israélien, quasiment tous des soldats, a été décidé après une attaque meurtrière dans le Sinaï égyptien.

Khalil al-Haya, dirigeant du Hamas à Gaza, avait indiqué plus tôt à la télévision du mouvement islamiste que ce report avait été décidé car les membres de la délégation vivant dans l'enclave palestinienne "ne peuvent quitter Gaza en raison de la fermeture du poste-frontière de Rafah", décrétée jusqu'à nouvel ordre par l'Egypte après qu'un attentat suicide a tué vendredi 30 soldats dans cette région, où l'état d'urgence a été décrété et où l'armée a mené des frappes aériennes contre des jihadistes.

Côté israélien, aucune confirmation n'avait été donnée dans l'immédiat.

Le 26 août, Israël avait conclu un accord de cessez-le-feu avec une délégation palestinienne comprenant des représentants du Hamas, du Jihad islamique et de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Seul l'arrêt des combats avait été annoncé et désormais les deux délégations doivent s'atteler aux questions épineuses, notamment le port et l'aéroport que les Palestiniens réclament à Gaza, une exigence fermement rejetée par Israël.

 

 

Eugénie Barbezat
Samedi, 25 Octobre, 2014
Des militaires égyptiens lors d'une patrouille dans le Sinaï
afp
Suite à un attentat suicide qui a coûté la vie à 30 soldats vendredi dans le nord du Sinaï, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété un état d'urgence de trois mois dans la région. Le point de passage de Rafah avec Gaza est bouclé.
L’Égypte a décrété vendredi un état d’urgence de trois mois sur une partie du nord et du centre de la péninsule du Sinaï, dans un périmètre allant de la ville de Rafah, sur la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, jusqu’à l’ouest d’Al-Arich, selon un communiqué de la présidence. «  L’armée et la police prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face aux dangers du terrorisme et à son financement, préserver la sécurité dans la région (…) et protéger les vies des citoyens  », selon le décret présidentiel qui prévoit également un couvre-feu.
L’Égypte a décidé de fermer dès samedi et jusqu’à nouvel ordre le terminal frontalier de Rafah, l’unique point de passage vers Gaza qui n’est pas contrôlé par Israël.
Cette décision intervient quelques heures après qu’un kamikaze a tué 30 soldats en précipitant sa voiture bourrée d’explosifs sur le barrage militaire situé au nord-ouest d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.
L’attaque a tué au moins 30 soldats et fait 29 blessés, d’après des responsables médicaux, qui ont précisé que parmi les blessés se trouvaient un haut responsable de l’armée et cinq officiers.
Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière visant les forces de l’ordre depuis que l’armée a destitué en juillet 2013 le président islamiste Mohamed Morsi. Depuis plus d’un an, L’Égypte est le théâtre d’attentats visant policiers et soldats, revendiqués principalement par des groupes djihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression que le nouveau pouvoir mène contre les partisans de M. Morsi depuis sa destitution.
 
M. Sissi, qui a annoncé un deuil national de trois jours, a décidé de tenir samedi une réunion avec le haut commandement de l’armée pour « prendre des mesures d’urgences sur le terrain ».
 
L’Union européenne et les États-Unis ont condamné l’attentat de vendredi. Les autorités américaines «  soutiennent les efforts du gouvernement égyptien pour contrer la menace terroriste dans le pays  », a déclaré Washington.
 
En juillet, 22 soldats avaient été tués dans une attaque contre un poste de contrôle militaire dans l’ouest de L’Égypte, près de la frontière avec la Libye. Et en août 2013, peu après l’éviction de M. Morsi, 25 policiers avaient péri dans le Sinaï lorsque des hommes armés avaient tiré à la roquette et à l’arme automatique sur deux minibus de la police se dirigeant vers la ville de Rafah.
- See more at: http://www.humanite.fr/egypte-letat-durgence-isole-gaza-555706#sthash.W1vRbAjj.dpuf
Eugénie Barbezat
Samedi, 25 Octobre, 2014
Des militaires égyptiens lors d'une patrouille dans le Sinaï
afp
- See more at: http://www.humanite.fr/egypte-letat-durgence-isole-gaza-555706#sthash.JYUc8ilr.dpuf

Egypte : l’État d'urgence isole Gaza

Eugénie Barbezat
Samedi, 25 Octobre, 2014
Des militaires égyptiens lors d'une patrouille dans le Sinaï
afp
Suite à un attentat suicide qui a coûté la vie à 30 soldats vendredi dans le nord du Sinaï, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété un état d'urgence de trois mois dans la région. Le point de passage de Rafah avec Gaza est bouclé.
L’Égypte a décrété vendredi un état d’urgence de trois mois sur une partie du nord et du centre de la péninsule du Sinaï, dans un périmètre allant de la ville de Rafah, sur la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, jusqu’à l’ouest d’Al-Arich, selon un communiqué de la présidence. «  L’armée et la police prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face aux dangers du terrorisme et à son financement, préserver la sécurité dans la région (…) et protéger les vies des citoyens  », selon le décret présidentiel qui prévoit également un couvre-feu.
L’Égypte a décidé de fermer dès samedi et jusqu’à nouvel ordre le terminal frontalier de Rafah, l’unique point de passage vers Gaza qui n’est pas contrôlé par Israël.
Cette décision intervient quelques heures après qu’un kamikaze a tué 30 soldats en précipitant sa voiture bourrée d’explosifs sur le barrage militaire situé au nord-ouest d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.
L’attaque a tué au moins 30 soldats et fait 29 blessés, d’après des responsables médicaux, qui ont précisé que parmi les blessés se trouvaient un haut responsable de l’armée et cinq officiers.
Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière visant les forces de l’ordre depuis que l’armée a destitué en juillet 2013 le président islamiste Mohamed Morsi. Depuis plus d’un an, L’Égypte est le théâtre d’attentats visant policiers et soldats, revendiqués principalement par des groupes djihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression que le nouveau pouvoir mène contre les partisans de M. Morsi depuis sa destitution.
 
M. Sissi, qui a annoncé un deuil national de trois jours, a décidé de tenir samedi une réunion avec le haut commandement de l’armée pour « prendre des mesures d’urgences sur le terrain ».
 
L’Union européenne et les États-Unis ont condamné l’attentat de vendredi. Les autorités américaines «  soutiennent les efforts du gouvernement égyptien pour contrer la menace terroriste dans le pays  », a déclaré Washington.
 
En juillet, 22 soldats avaient été tués dans une attaque contre un poste de contrôle militaire dans l’ouest de L’Égypte, près de la frontière avec la Libye. Et en août 2013, peu après l’éviction de M. Morsi, 25 policiers avaient péri dans le Sinaï lorsque des hommes armés avaient tiré à la roquette et à l’arme automatique sur deux minibus de la police se dirigeant vers la ville de Rafah.
- See more at: http://www.humanite.fr/egypte-letat-durgence-isole-gaza-555706#sthash.JYUc8ilr.dpuf

Egypte : l’État d'urgence isole Gaza

Eugénie Barbezat
Samedi, 25 Octobre, 2014
Des militaires égyptiens lors d'une patrouille dans le Sinaï
afp
Suite à un attentat suicide qui a coûté la vie à 30 soldats vendredi dans le nord du Sinaï, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété un état d'urgence de trois mois dans la région. Le point de passage de Rafah avec Gaza est bouclé.
L’Égypte a décrété vendredi un état d’urgence de trois mois sur une partie du nord et du centre de la péninsule du Sinaï, dans un périmètre allant de la ville de Rafah, sur la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, jusqu’à l’ouest d’Al-Arich, selon un communiqué de la présidence. «  L’armée et la police prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face aux dangers du terrorisme et à son financement, préserver la sécurité dans la région (…) et protéger les vies des citoyens  », selon le décret présidentiel qui prévoit également un couvre-feu.
L’Égypte a décidé de fermer dès samedi et jusqu’à nouvel ordre le terminal frontalier de Rafah, l’unique point de passage vers Gaza qui n’est pas contrôlé par Israël.
Cette décision intervient quelques heures après qu’un kamikaze a tué 30 soldats en précipitant sa voiture bourrée d’explosifs sur le barrage militaire situé au nord-ouest d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.
L’attaque a tué au moins 30 soldats et fait 29 blessés, d’après des responsables médicaux, qui ont précisé que parmi les blessés se trouvaient un haut responsable de l’armée et cinq officiers.
Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière visant les forces de l’ordre depuis que l’armée a destitué en juillet 2013 le président islamiste Mohamed Morsi. Depuis plus d’un an, L’Égypte est le théâtre d’attentats visant policiers et soldats, revendiqués principalement par des groupes djihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression que le nouveau pouvoir mène contre les partisans de M. Morsi depuis sa destitution.
 
M. Sissi, qui a annoncé un deuil national de trois jours, a décidé de tenir samedi une réunion avec le haut commandement de l’armée pour « prendre des mesures d’urgences sur le terrain ».
 
L’Union européenne et les États-Unis ont condamné l’attentat de vendredi. Les autorités américaines «  soutiennent les efforts du gouvernement égyptien pour contrer la menace terroriste dans le pays  », a déclaré Washington.
 
En juillet, 22 soldats avaient été tués dans une attaque contre un poste de contrôle militaire dans l’ouest de L’Égypte, près de la frontière avec la Libye. Et en août 2013, peu après l’éviction de M. Morsi, 25 policiers avaient péri dans le Sinaï lorsque des hommes armés avaient tiré à la roquette et à l’arme automatique sur deux minibus de la police se dirigeant vers la ville de Rafah.
- See more at: http://www.humanite.fr/egypte-letat-durgence-isole-gaza-555706#sthash.JYUc8ilr.dpuf

Egypte : l’État d'urgence isole Gaza

Eugénie Barbezat
Samedi, 25 Octobre, 2014
Des militaires égyptiens lors d'une patrouille dans le Sinaï
afp
Suite à un attentat suicide qui a coûté la vie à 30 soldats vendredi dans le nord du Sinaï, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété un état d'urgence de trois mois dans la région. Le point de passage de Rafah avec Gaza est bouclé.
L’Égypte a décrété vendredi un état d’urgence de trois mois sur une partie du nord et du centre de la péninsule du Sinaï, dans un périmètre allant de la ville de Rafah, sur la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, jusqu’à l’ouest d’Al-Arich, selon un communiqué de la présidence. «  L’armée et la police prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face aux dangers du terrorisme et à son financement, préserver la sécurité dans la région (…) et protéger les vies des citoyens  », selon le décret présidentiel qui prévoit également un couvre-feu.
L’Égypte a décidé de fermer dès samedi et jusqu’à nouvel ordre le terminal frontalier de Rafah, l’unique point de passage vers Gaza qui n’est pas contrôlé par Israël.
Cette décision intervient quelques heures après qu’un kamikaze a tué 30 soldats en précipitant sa voiture bourrée d’explosifs sur le barrage militaire situé au nord-ouest d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.
L’attaque a tué au moins 30 soldats et fait 29 blessés, d’après des responsables médicaux, qui ont précisé que parmi les blessés se trouvaient un haut responsable de l’armée et cinq officiers.
Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière visant les forces de l’ordre depuis que l’armée a destitué en juillet 2013 le président islamiste Mohamed Morsi. Depuis plus d’un an, L’Égypte est le théâtre d’attentats visant policiers et soldats, revendiqués principalement par des groupes djihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression que le nouveau pouvoir mène contre les partisans de M. Morsi depuis sa destitution.
 
M. Sissi, qui a annoncé un deuil national de trois jours, a décidé de tenir samedi une réunion avec le haut commandement de l’armée pour « prendre des mesures d’urgences sur le terrain ».
 
L’Union européenne et les États-Unis ont condamné l’attentat de vendredi. Les autorités américaines «  soutiennent les efforts du gouvernement égyptien pour contrer la menace terroriste dans le pays  », a déclaré Washington.
 
En juillet, 22 soldats avaient été tués dans une attaque contre un poste de contrôle militaire dans l’ouest de L’Égypte, près de la frontière avec la Libye. Et en août 2013, peu après l’éviction de M. Morsi, 25 policiers avaient péri dans le Sinaï lorsque des hommes armés avaient tiré à la roquette et à l’arme automatique sur deux minibus de la police se dirigeant vers la ville de Rafah.
- See more at: http://www.humanite.fr/egypte-letat-durgence-isole-gaza-555706#sthash.JYUc8ilr.dpuf