Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

Le « secret » d’Hanoucca. La laïcité invoquée pour laisser la place au satanisme !

Hanoucca contre les crèches de la nativité : quand la haine du Christ se trouve derrière la suppression des célébrations de Noël pour être remplacées par les traditions Talmudiques  ! Voilà ce que le Vatican promeut en nous lavant le cerveau quand il nous parle de civilisation Judéo/Chrétienne et qu'il est le gardien de la foi hébraïque en ayant conservé l'ancien testament de la Bible qui n'est autre que la Torah améliorée extraite des écrits de la création sumérienne ! Une preuve de plus que nous avons affaire à des religions inventées de toutes pièces par les reptiliens. 

*- Paris : un chandelier à sept branches à la place de la crèche de Noël !

Article du même auteur Juif, Henry Makow qui a écrit la trilogie sur les Illuminati.

Le « secret » d’Hanoucca

Publié par henrymakow le

1396668689_small

Dans le Judaïsme, la Menorah Hanoucca est le symbole de la position suprême occupée par le peuple du Talmud aux yeux de Dieu.

 

Le 17 décembre est le premier jour d’Hanoucca. D’après Michael Hoffman, le « secret » d’Hanoucca est que cette fête commémore le « ravissement divin » à l’égard du peuple Juif. La mégalomanie juive et la haine du Christ se trouvent derrière la suppression des célébrations de Noël.

 

Hanoucca est une période de fête s’étalant sur huit jours et célébrant la re-consécration du Temple Sacré à Jérusalem au cours de la révolte Maccabéenne du 2ème siècle Av-J.C. Typiquement, des bougies à l’huile durant un ou deux jours brûlent pendant huit jours, un signe de faveur divine symbolisée par l’illumination de la Menorah.

 

Par Michael Hoffman (Abrégé par Henry Makow)

Qu’est-ce qu’Hanoucca ?

Hanoucca est un congé Talmudique célébré de manière superficielle dans l’état Israélien ainsi qu’aux États-Unis de plus en plus dans un esprit de compétition avec Nöel, de manière à affirmer symboliquement la suprématie de Klal Yisroel (le peuple Judaïque) sur le reste de l’humanité.

Le secret d’Hanoucca fut révélé par le rabbin Levi Isaac ben Meir de Berdichev (renommé le « Levi de Kedushat » d’après son traité éponyme.), une éminente autorité halachique (légale). Le rabbin Meir révéla un secret qui n’est connu que de quelques-uns : le fait d’allumer la menorah d’Hanoucca ne commémore pas la victoire des Maccabées bibliques.

 

La doctrine traditionnelle du Hazal (c’est-à-dire le collège de « sages » du Talmud) concernant Hanoucca indique qu’il s’agit d’une commémoration du « ravissement divin » à l’égard du peuple Juif, d’eux et de leur célébration vaniteuse.

 

La signification cachée d’Hanoucca est que « Dieu » est censé avoir fourni huit jours ininterrompus d’huile, non comme un moyen de faciliter une victoire, ni de garantir l’accomplissement d’un devoir sacré, mais plutôt comme un signe (halacha osah mitzvah), de Son adoration continuelle du peuple Juif, que nous sommes tous supposé imiter, tel que nous le faisons en réalité, lorsque nous permettons à une menorah d’être érigée là une scène de la nativité est bannie.

 

Hanoucca

 

Hanoucca est l’arme principale du Talmudisme, après « l’Holocauste », pour injecter la religion du Talmud au sein de la vie civile de notre nation au cours du mois de décembre, en une période où la Chrétienté et ses symboles, tels que les crèches, sont de plus en plus marginalisés ou complètement bannis de l’espace public, en faveur de l’illumination des menorah, le père noël, et le bruit des caisses enregistreuses et des machines à carte de crédit. Plus sont abaissés Jésus, Marie et Joseph au cours de cette période de Noël, plus la menorah et l’autocongratulation Judaïque qu’elle représente, sont portés au pinacle.

 

Dans la religion du Judaïsme, la menorah d’Hanoucca est le symbole de la position suprême prétendument occupé par le peuple Talmudique aux yeux de Dieu.

 

La menorah d’Hanoucca n’est pas un symbole biblique. Hanoucca est une tradition Talmudique créée par l’homme pour son autocélébration idolâtre. Elle ne représente pas la victoire des Maccabées sur les païens, mais la mémoire sélective des rabbins à l’égard de l’histoire.

 

Hanoucca est la perpétuation de la vanité raciale et religieuse ténébreuse des rabbins Juifs sionistes, déguisée en congé lumineux pour tous, et en tant que telle, n’est rien d’autre qu’une sorte de résumé et de somme de l’étrange dieu d’autoadoration qui est l’idole centrale des sectateurs du Judaïsme Orthodoxe et de la violation centrale du Premier Commandement de l’Exode 20:3 לא יהיה־לך אלהים אחרים על־פני.

 

NOËL

 

Noël est une période problématique pour les rabbins Orthodoxes et leurs adeptes, car elle célèbre la naissance du Jésus qu’ils haïssent. Le terme rabbinique pour la veillée de Noël est Nittel Nacht, une nuit qu’ils considèrent comme maudite.

 

Il existe une tradition rabbinique de s’abstenir de relations conjugales lors de Nittel Nacht. D’après Baal Shem Tov, le fondateur du Judaïsme Hassidique, concevoir un enfant lors de Nittel Nacht résultera en la naissance d’un apostat ou d’un proxénète.

 

La coutume rabbinique la plus répandue lors de la veille de Noël est de s’abstenir de l’étude de la « Torah » (Talmud). Il y existe un risque que l’étude du Talmud puisse involontairement servir l’âme de Jésus, en accord avec un enseignement selon lequel l’étude du Talmud accorde le repos de l’âme de tous les méchants.

 

aaawhite

S’abstenir d’étudier le Talmud lors de Nittel Nacht sert aussi à célébrer une sorte de deuil, en rapport avec la croyance rabbinique que Jésus était « un faux Messie qui a trompé Israël, vénéré une brique, pratiquait la magie qu’il avait apprise en Egypte et fut conçu par une prostitué en période de niddah (menstruation). »

 

Il existe une coutume Talmudique de manger de l’ail lors de Nittel Nacht. La raison en est que l’odeur de l’ail est censée repoussé l’âme démoniaque de Jésus, qui ère la veille de Noël comme celle du partenaire mort de Scroodge, Marley (cf. le texte rabbinique de Nitei Gavriel Minhagei Nittel). Une autre coutume rabbinique répandue du Judaïsme Orthodoxe est de fabriquer du papier toilette la veille de Noël, une pratique populaire parmi les Juifs Hassidiques du Chiddushei Harim. (cf. Reiach Hasade 1:17)

 

Comparez ces moqueries grotesques de Nittel Nacht avec l’histoire merveilleuse de la Sainte Famille à Bethlehem – la Vierge radieuse et son enfant, d’humbles berges, et des anges annonçant la bonne nouvelle de la paix sur terre pour les hommes de bonne volonté. Franchement, il n’y a pas de comparaison entre le Judaïsme Talmudique et le Christianisme véritable, et ceux qui tentent d’affirmer que la Chrétienté puisse partager des similarités œcuméniques avec la religion du Talmud, sont encore plus égarés que les pratiquants avilis des rites de Nittel Nacht.

 

En 2014, Nittel Nacht n’est pas célébré parce que le 24 décembre tombe la dernière nuit d’Hanoucca. Ainsi, Hanoucca sera célébré à la place des habituels blasphèmes de Nittel Nacht.

 

 

L’armée israélienne bombarde Gaza et viole la trêve

En direct de Gaza de notre ami Ziad Medoukh.

Les Nazis continuent à s'attaquer à Gaza !

khan1.jpg

L’armée israélienne bombarde Gaza et viole la trêve

Les avions militaires israéliens ont mené quatre raids sur différents lieux dans la bande de Gaza  tôt ce samedi 20 décembre 2014 sans faire de victimes, mais avec des dégâts importants.

C’était dans la ville de Khan-Younis au sud de la bande de Gaza

Et ça recommence dans la bande de Gaza !

L’aviation israélienne a bombardé de nouveau la bande de Gaza, une région toujours sous blocus.

C’est le premier bombardement israélien sur Gaza depuis la fin de l’offensive israélienne  en été dernier.

C’est le cadeau de Noël pour les Palestiniens de Gaza !

C’est une violation de l’accord de cessez-le -feu

Cette armée provoque et provoque les Palestiniens

L’armée israélienne viole presque tous les jours l’accord du cessez le feu, et ne respecte pas la trêve.

Devant le silence complice de cette communauté internationale officielle

La situation est de plus en plus difficile pour notre population civile dans cette région sous blocus : attaques, agressions et bombardements israéliens.

Rien ne semble changer pour les Palestiniens de Gaza à la fin de 2014.

Gaza la vie résiste !

Gaza sous blocus patiente !

Gaza la dignité persiste !

Gaza l’espoir existe !

Gaza la lumière vit !

Gaza la déterminée continue de s’accrocher à la vie.

khan2.jpg

khan3.jpg

 


20/12/2014

Attention, les faux PDG venus d’Israël vont sévir pour les fêtes

Attention, les faux PDG venus d’Israël vont sévir pour les fêtes

Par Thierry Fabre - Publié le 19-12-2014 à 13h48

Le Medef et la police se mobilisent pour contrer un gang de « faux PDG » qui ont déjà extorqué 300 millions d’euros aux entreprises, dont Michelin.

Michelin fait partie des très nombreuses sociétés ayant été escroquées. LIONEL BONAVENTURE/AFP

Michelin fait partie des très nombreuses sociétés ayant été escroquées. LIONEL BONAVENTURE/AFP

KPMG, l’un des meilleurs spécialistes de ces fraudes en entreprise met également des spécialistes à disposition de ses clients. Cela n’a pas empêché le cabinet d’audit et de conseil de tomber dans le pann­eau des fraudeurs de haut vol, qui lui ont extorqué plus de 7 millions d'euros. En se faisant passer pour l'ex-président du groupe en France, Jean-Luc Decornoy, ces derniers ont convaincu un comptable de réaliser plusieurs virements sur un compte au Royaume-Uni, pour financer des études confidentielles. Le comptable a été licencié, mais les fonds n'ont jamais été retrouvés…

Une déferlante. Depuis leur appari­tion, en 2011, ces escroqueries ont coûté plus de 300 millions d'euros aux entreprises, avec plus de 700 cas recensés. Michelin, Vallourec, Baker & McKenzie, Naf Naf ou Porsche ont été abusés. Avec des montants colossaux, parfois supé­rieurs à 20 millions d'euros, et un impact énorme pour de nombreuses PME, dont certaines ont frôlé la fail­lite. « Le phénomène a pris autant d'ampleur, car nous avons affaire à des grands professionnels de l'escroquerie. C'est leur métier, ils font ça toute la journée, avance Jean-Marc Souvira, patron de l'Office cen­tral pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF). Et ils utilisent des techniques très sophistiquées. » Ce policier lance un cri d'alerte aux entreprises pour une vigilance maximale lors des fêtes de fin d'année, période de vulnérabilité lorsque les effectifs sont dégarnis.

De faux PDG

L'escroquerie au président, la plus classique, est celle qui rapporte le plus. Après avoir étudié finement l'organisation de l'entreprise, l'aigre­ fin contacte, en général, le comp­table d'une filiale en se faisant passer pour le PDG. Il lui confie qu'il a be­soin de lui pour une opération « exceptionnelle, confidentielle et extrêmement urgente » et lui demande de réaliser un virement, en raison d'une OPA en préparation ou d'un contrôle fiscal. «Cette technique demande une autorité naturelle, un certain aplomb et un don pour la comédie », souligne le service régional de police judiciaire de Clermont-Ferrand, qui a traité de nombreuses affaires.

Certes, le taux d'échec est impor­tant : « La manufacture Michelin a été attaquée plus de 20 fois, tant à Clermont-Ferrand qu'à l'étranger, mais elle n'a jamais été dupée », écrivaient les policiers en novembre 2013. Depuis, le géant des pneuma­tiques a, lui aussi, été abusé par les escrocs, qui ont changé de tech­nique. Se faisant passer pour un fournisseur, ils ont demandé que les factures soient réglées sur un autre compte. Ont ainsi été subtilisés 1,6 million d'euros. Autre technique efficace, celle des virements SEPA : « Profitant du changement de norme des virements bancaires, les escrocs se sont présentés comme des experts de la plateforme informatique des banques et ont demandé des virements pour tester la nouvelle norme SEPA », déplore Jean-Marc Souvira.

Filière franco-israélienne

Les groupes criminels spécialisés dans ces arnaques sont bien connus de la police : ce sont des Franco­ Israéliens, souvent poursuivis dans d'autres arnaques, à la TVA ou à la taxe carbone, qui opèrent d'Israël en toute impunité. Pas moins de 70 commissions rogatoires internationales ont été adressées par la jus­tice française à l'Etat hébreu, qui n'y a pas donné suite, car aucune infrac­tion n'a été commise sur le sol israé­lien. « Fera-t-on un jour pression sur Israël pour mettre fin à ces attaques? » se désole un magistrat. Ces escrocs francophones seraient en train de former des agents de langue anglaise pour attaquer le marché anglo-saxon. 

 

02/12/2014

Vote de la France pour la Palestine ! Les remerciements de GAZA et de la Palestine aux Français !

Nous avons communiqué à Ziad Medoukh, à GAZA,  le résultat du vote de l'assemblée qui s'est prononcée symboliquement, aujourd'hui, pour la reconnaissance d'un Etat Palestinien. Voici les remerciements qu'il nous a adressés pour la France et les Français qui se sont mobilisés cet été, pour cette cause juste et louable, dans le but de libérer la Palestine et ses habitants qui se trouvent encore malheureusement, depuis plus de 3 mois, toujours dans la même situation critique que celle qu'ils connaissaient à la fin des combats.

gaza1.jpg

Merci la France

 

Tous les Palestiniens ont salué le vote historique de l’Assemblée nationale en France pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine. C'est une victoire pour la Palestine certes, mais c'est une victoire de la paix et de la justice. Merci à tous les députés français de bonne volonté qui ont voté pour cette reconnaissance, mais surtout un grand merci à tous les solidaires de notre cause noble en France, à toutes les associations de solidarité, aux partis politique, à la société civile pour leur mobilisation, leurs manifestations et leurs actions pour rendre ce vote possible ce mardi 2 décembre 2014. Une joie énorme à Gaza et en Cisjordanie ce soir.

C'est vrai ce vote est symbolique, car sur le terrain en Palestine, rien ne semble différent avec la poursuite de l'occupation et de la colonisation, mais c'est un message de solidarité du peuple français au peuple palestinien.

Vive les relations franco-palestiniennes
Merci au peuple français et ses députés 
Merci les solidaires
Vive la solidarité francophone avec la Palestine 
Vive la paix
Vive la justice

Amitiés de Gaza la vie, Gaza l'espoir, et Gaza la partie intégrante du futur Etat palestinien libre et indépendant.

Ziad

France : L'Assemblée adopte la résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien

L'Assemblée nationale a adopté la résolution invitant le gouvernement à reconnaître l'Etat de Palestine, mardi 2 décembre.  

L'Assemblée nationale a adopté la résolution invitant le gouvernement à reconnaître l'Etat de Palestine, mardi 2 décembre. - © Eric Feferberg - AFP

Les députés français ont adopté, ce mardi, la résolution socialiste invitant le gouvernement français à reconnaître officiellement l'Etat palestinien.

L'Assemblée nationale a adopté ce mardi, par 339 voix contre 151, une résolution du groupe socialiste invitant le gouvernement à reconnaître l'Etat palestinien.

68 députés n'ont pas pris part au vote et 16 se sont abstenus. La quasi-totalité des socialistes, les écologistes, le Front de gauche, une partie des radicaux de gauche, neuf députés UMP et quatre députés UDI ont voté pour le texte, tandis que la grande majorité de l'UMP et de l'UDI a voté contre.

Pas de valeur contraignante pour le gouvernement

Le texte "invite le gouvernement à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit" et juge que "la solution des deux États, promue avec constance par la France et l'Union européenne, suppose la reconnaissance de l'État de Palestine aux côtés de celui d'Israël". 

La résolution constate "l'échec des tentatives de relance du processus de paix" depuis 1991 entre Israéliens et Palestiniens, et pointe "la poursuite illégale de la colonisation dans les territoires palestiniens". Elle affirme "l'urgente nécessité d'aboutir à un règlement définitif du conflit" pour l'établissement d'un Etat palestinien au côté d'Israël, "sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem pour capitale de ces deux Etats".

Le texte n'a aucune valeur contraignante pour le gouvernement, mais revêt une lourde portée symbolique. D'autant plus qu'il s'inscrit dans un cadre européen, puisque plusieurs pays se sont d'ores et déjà exprimés sur ce dossier sensible ces dernières semaines, et que le Parlement européen votera à son tour, le 17 décembre prochain. Le 11 décembre prochain, le Sénat se prononcera à son tour sur cette question.

Un "message erroné", pour Israël

Le vote des députés français en faveur de la reconnaissance de l'Etat palestinien "va éloigner les possibilités d'arriver à un accord" de paix, a aussitôt réagi, dans un communiqué, l'ambassade d'Israël en France.


Ce vote "envoie un message erroné aux leaders et aux peuples de la région", a ajouté l'ambassade dans ce communiqué.

Sur le même sujet :

http://www.bfmtv.com/politique/l-assemblee-nationale-adop...