Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2014

La partition de l'Irak et la prise de la Palestine occidentale sont la réalisation d'un complot sioniste datant des années 80

On comprend mieux le false-flag organisé par les sionistes lors des attentats du 11 septembre 2001 aux USA ? Il fallait aussi un prétexte pour aller attaquer l'Irak et lui enlever toutes ses richesses y compris toutes les traces de la civilisation sumérienne qui aurait pu compromettre l'origine véritable des reptiliens-sionistes, tant il est vrai que les musées et les sites archéologiques ont été détruits durant la période d'occupation.

 

Voir le précédent article ci-dessous :

Uruad : les Américains ont-ils envahi l'Irak pour protéger un secret ? Annunakis l Illuminati-Reptiliens l Irak

Lundi 30 juin 2014

La partition de l'Irak est la réalisation d'un complot sioniste datant des années 80

Qui a dit que les complots n'existaient pas ? Voici un texte paru en 1982 dans la revue sioniste Kivounim sous le titre " Une stratégie persévérante de dislocation du monde arabe ". Il appelle à une balkanisation totale de cette région du monde. L’Irak, le Liban,  l’Égypte, le Soudan, la Libye et toute la péninsule arabique sont nommément cités.

Son auteur, Oded Yinon travailla au ministère des Affaires étrangères d'Israël. Le texte fut révélé au monde par Israel Shahak qui fut le président de la ligue israélienne des droits de l’homme.
Toute ressemblance avec des événements actuels est donc tout sauf fortuite.
 

Le texte entier par ce lien en Anglais : http://cosmos.ucc.ie/cs1064/jabowen/IPSC/articles/article0005345.html et ICI http://antiisgood.wordpress.com/tag/syria/

Extrait : "Je me souviens très bien (avant j'étais «en opposition»), la nécessité de la guerre que l'on m'avait expliquée à moi et à d'autres, un an avant la guerre de 1956, et la nécessité de conquérir "le reste de la Palestine occidentale quand nous en aurons l'occasion" cela a été expliqué dans les années 1965-1967."

« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, est un objectif prioritaire que les accords de Camp David et les accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre (…) Privés de pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il nous faut impérativement agir pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979.

La situation économique de l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une conjoncture telle qu’Israël devra intervenir…

L’Égypte, du fait de ses conflits internes, ne représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24 heures, de la faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est bien mort (…) et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a perdu 50% de sa puissance. À court terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.

Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.

En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces (…) préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.

Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chiite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État —peut-être sur notre Golan— en tout cas avec l’Houran et le Nord de la Jordanie. (…) Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.

Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se lancer dans un conflit d’envergure contre nous. Toute forme de confrontations inter-arabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet éclatement. (…) Il est possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de polarisation.

« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, est un objectif prioritaire que les accords de Camp David et les accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre (…) Privés de pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il nous faut impérativement agir pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979.

La situation économique de l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une conjoncture telle qu’Israël devra intervenir…

L’Égypte, du fait de ses conflits internes, ne représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24 heures, de la faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est bien mort (…) et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a perdu 50% de sa puissance. À court terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.

Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.

En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces (…) préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.

Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chiite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État —peut-être sur notre Golan— en tout cas avec l’Houran et le Nord de la Jordanie. (…) Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.

Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se lancer dans un conflit d’envergure contre nous. Toute forme de confrontations inter-arabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet éclatement. (…) Il est possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de polarisation.

La Péninsule arabique toute entière est vouée à une dissolution du même genre, sous des pressions internes. C’est le cas en particulier de l’Arabie saoudite : l’aggravation des conflits intérieurs et la chute du régime sont dans la logique de ses structures politiques actuelles.

La Jordanie est un objectif stratégique dans l’immédiat. À long terme, elle ne constituera plus une menace pour nous après sa dissolution, la fin du règne de Hussein, et le transfert du pouvoir aux mains de la majorité palestinienne.

C’est à quoi doit tendre la politique israélienne. Ce changement signifiera la solution du problème de la rive occidentale, à forte densité de population arabe.

L’émigration de ces Arabes à l’Est —dans des conditions pacifiques ou à la suite d’une guerre— et le gel de leur croissance économique et démographique, sont les garanties des transformations à venir. Nous devons tout faire pour hâter ce processus. Il faut rejeter le plan d’autonomie, et tout autre qui impliquerait un compromis ou une participation des territoires, et ferait obstacle à la séparation des deux nations : conditions indispensables d’une véritable coexistence pacifique.

Les Arabes israéliens doivent comprendre qu’ils ne pourront avoir de patrie qu’en Jordanie (…) et ne connaîtront de sécurité qu’en reconnaissant la souveraineté juive entre la mer et le Jourdain. (…) Il n’est plus possible, en cette entrée dans l’ère nucléaire, d’accepter que les trois quarts de la population juive se trouve concentrée sur un littoral surpeuplé et naturellement exposé ; la dispersion de cette population est un impératif majeur de notre politique intérieure. La Judée, la Samarie, et la Galilée, sont les seules garanties de notre survie nationale. Si nous ne devenons pas majoritaires dans les régions montagneuses, nous risquons de connaître le sort des Croisés, qui ont perdu ce pays.

Rééquilibrer la région sur le plan démographique, stratégique et économique, doit être notre principale ambition ; ceci comporte le contrôle des ressources en eau de la région qui va de Beer Sheba à la Haute-Galilée et qui est pratiquement vide de juifs aujourd’hui. »


Références  :
 « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem. »

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/06/la-pa...

10/02/2013

Uruad : les Américains ont-ils envahi l'Irak pour protéger un secret ? Annunakis l Illuminati-Reptiliens l Irak

Voici, ce que l’on nous cache depuis des millénaires : les Annunakis !


La race hybride : Illuminati-reptilienne-sioniste, les véritables instigateurs du Nouvel Ordre Mondial.

D’où venaient les patriarches dits hébreux : Moïse et Abraham ?

De UR à Sumer !!!


Pourquoi avoir détruit les traces archéologiques du berceau de l’humanité sous le prétexte de faire la guerre contre l’Irak ?

 

L’Irak s’appelait précédemment, Sumer puis la Mésopotamie et enfin l’Irak que nous connaissons aujourd’hui. Qu’est-ce que l’on nous cache notamment dans les archives secrètes du Vatican ?

 

 Voir ici la religion Sumérienne

http://home.nordnet.fr/caparisot/html/sumerreligion.html

 

Abraham et la religion sumérienne

http://home.nordnet.fr/caparisot/html/sumerreligion.html#...

 

Comparaison entre les récits sumériens et les récits bibliques

http://home.nordnet.fr/caparisot/html/sumerreligion.html#...

 

Uruad : les Américains ont-ils envahi l’Irak pour protéger un secret ?

Le site du livre http://www.uruad.com/

 URUAD livre sumérien.jpg


L’intrigue

Sur le sol de l’antique civilisation de Sumer, des archéologues irakiens sont en charge de fouilles sur le site d’Uruad. Dans des sépultures royales, ils découvrent des momies présentant des caractéristiques troublantes rappelant celles des Patriarches de la Bible. Ils demandent l’appui d’experts basés à Paris. Mais la guerre éclate…

 

Dès l’arrivée des troupes américaines à Bagdad, le Musée national est saccagé. Des milliers de pièces antiques disparaissent. Ailleurs en Irak, des sites plusieurs fois millénaires sont détruits.

 

Hasards d’une guerre ? Ou volonté délibérée d’ensevelir la plus ancienne civilisation à nous avoir livré une histoire, grâce à la première écriture connue?

 

Dommages collatéraux ? Ou effacement méthodique des preuves les plus incroyables de la survivance de Sumer au cœur des mythes fondateurs de l’Occident ?

 

Singulière croisade contre cette région que la Genèse désigne comme le jardin d’Eden, aux confluents du Tigre et de l’Euphrate, et où vécurent les Patriarches, d’Adam et Eve à Abraham…

 

Les Américains ont-ils envahi l’Irak pour protéger un secret qui peut changer la face du monde ?

 

En Irak, le pétrole cache un autre secret : l’Histoire d’avant la Bible.
 

Le 19 mars 2003, l’armée américaine entre en Irak. Commence alors, dissimulée par les bruits du conflit, une vaste entreprise de destruction des vestiges de Sumer, la première civilisation connue. Les sites de royaume plus tardifs ne sont pas épargnés : à Babylone, les troupes de la coalition bivouaquent et les blindés détruisent des dallages vieux de 2600 ans.

 

Le point culminant des dévastations est atteint avec la mise à sac du Musée National de Bagdad, le 11 avril, et la disparition de témoignages inestimables du passé, dont quelques milliers de tablettes d’écriture cunéiforme non encore déchiffrées, ainsi que des pièces uniques de Sumer des IVème et IIIème millénaires avant J.-C.

 

L’une des cités de ce royaume originel, découverte en 2001 près de l’actuelle Nassiriyah par les archéologues du Département des antiquités irakiens, a disparu de tout registre officiel. Il s’agit d’Uruad.

 

 

Uruad est un roman.

A la fois :

roman archéologique, mentionné sur des sites universitaires,

roman mythologique, plébiscité par le journal Le Point,

livre de science-fiction, remarqué par Science-Fiction Magazine. http://www.uruad.com/

Le livre sur Amazon

http://www.uruad.com/?page_id=372


Radio Ici et Maintenant du 24/02/2006


La guerre en Irak sert-elle à protéger un secret ? 1/12

Avec Jean-Christophe ISSARTIER, écrivain, auteur de « URUAD » (éditions du Félin)

http://www.dailymotion.com/video/x8vtn0_la-guerre-en-irak-sert-elle-a-prote_webcam#.UQm1WB0mbNI

 




Les Américains ont-ils envahi l’Irak pour protéger un secret : la suite avec Jean-Christophe Issartier, écrivain auteur de "URUAD"

http://www.dailymotion.com/video/x8vto4_la-guerre-en-irak-sertelle-a-proteg_webcam



Playliste des 12 vidéos

http://www.dailymotion.com/playlist/xwthp_Rituel003_i-et-m-la-guerre-en-irak

A rapprocher de ces deux vidéos

Annunakis-Illuminati-reptiliens-Irak (1)

http://www.youtube.com/watch?v=vhvXkd27N3w

Annunakis-Illuminati-reptiliens-Irak (2)

http://www.youtube.com/watch?v=ZxX1NejC_Vc

Du même auteur

ARCHE : Les mythes racontent une histoire vraie

http://www.amazon.fr/ARCHE-mythes-racontent-histoire-eboo...

 

04/10/2012

Israël/Iran : La controverse sur le programme nucléaire de l'Iran est un canular-Paul Craig Roberts. La guerre pour l'eau contre le Liban !

Une autre confirmation que la guerre contre l'Iran ne vise pas les armes atomiques dont l'Iran ne dispose pas, mais le fait d'attaquer l'Iran pour atteindre le Liban par le sud pour aller lui voler son eau !

Un fichier à télécharger : Israël vole l'eau !
Voir nos prédents articles ICI et ICI

 
La controverse sur le programme nucléaire de l'Iran est un canular-Paul Craig Roberts

1ER OCTOBRE 2012 22 COMMENTAIRES

Par Greg Hunter USAWatchdog.com 

Dr Paul Craig Roberts, secrétaire adjoint au Trésor dans l'administration Reagan, a déclaré: «dans le conflit Israël / Iran il ne s'agit pas de bombes nucléaires, mais d'eau!"

Le Dr Roberts dit: « Israël veut se débarrasser de l'Iran en tant que fournisseur pour le Hezbollah. . . . Ainsi, ils peuvent envahir le sud du Liban, " parce que c'est là où l'eau se trouve. 

Ainsi, Israël pourrait attaquer l'Iran avant l'élection présidentielle de Novembre ? 

Le Dr Roberts dit, "Comme l'élection est très proche, Netanyahu est susceptible de prendre le pari . " 

Roberts pense que le président serait obligé de soutenir Israël militairement afin de ne pas perdre le vote juif dans des endroits comme la Floride.

Le Dr Roberts dit "La majorité des Israéliens ne veulent pas d'une attaque contre l'Iran".

Il poursuit en disant :"Vous ne pouvez plus faire une critique honnête sur Israël qui représente un danger, sans être traité d'antisémite".

Rejoindre Greg Hunter et leDr Paul Craig Roberts

Paul Craig Roberts: The Israel - Iran Conflict is Not About Nukes, but Water!
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MxJmbIMLf3I

http://usawatchdog.com/controversy-over-irans-nuclear-pro...

La Turquie bombarde la Syrie après des tirs meurtriers venus du territoire syrien

Rappelons que le Turc Erdogan est hostile au régime Syrien !

Une opération orchestrée sous faux-drapeau par les services secrets qui oeuvrent en Syrie pour faire monter la mayonnaise entre les deux pays ?

 


La Turquie bombarde la Syrie après des tirs meurtriers venus du territoire syrien :

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/4125851229.jpg



Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 2 octobre 2012

La Turquie a bombardé mercredi des cibles en Syrie en riposte à des tirs d'obus venus du territoire syrien qui ont causé la mort de cinq civils dans une localité frontalière turque, un incident dont l'ONU et les alliés d'Ankara ont rendu Damas responsable.

Cette brusque escalade de la tension entre les deux voisins a débuté mercredi après-midi, lorsque plusieurs obus ont frappé le petit village turc d'Akçakale, situé juste en face du poste frontière syrien Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

Selon le dernier bilan communiqué par le gouverneur de la province, Celalettin Guvenc, ce bombardement a détruit une maison du village et tué cinq personnes, dont une mère et ses trois enfants. Dix autres personnes ont été blessés, dont deux très grièvement, a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tard, à l'issue d'une réunion avec ses plus proches conseillers, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l'armée turque avait bombardé en représailles plusieurs "cibles", qu'il n'a pas identifiées, situées en territoire syrien.

"Cette attaque a fait l'objet d'une riposte immédiate de nos forces armées (...) qui ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar", a déclaré M. Erdogan dans un communiqué.

Même si l'origine des tirs qui ont frappé la localité d'Akçakale n'a pas été formellement déterminée, le chef du gouvernement turc a accusé le régime de Damas d'en être le seul responsable.

"La Turquie ne laisserait jamais impunies de telles provocations du régime syrien, qui menacent notre sécurité nationale, dans le respect du droit international et de ses règles d'intervention", a indiqué M. Erdogan.

Le secrétaire général de l'ONU a lui aussi incriminé Damas. Selon son porte-parole Martin Nesirky, Ban Ki-moon a demandé "au gouvernement syrien de respecter totalement l'intégrité territoriale de ses voisins ainsi que de mettre fin à la violence contre le peuple syrien".

syrie carte.jpg
Des obus syriens tirés dans le sud-est de la Turquie

Condamnations

M. Ban, qui s'est entretenu au téléphone en soirée avec le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, a également appelé "toutes les parties à faire baisser la tension".

Comme son homologue de l'ONU, le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, qui a lui aussi eu une conversation avec M. Davutoglu, a exprimé sa "ferme condamnation" à la suite des tirs venus du territoire syrien.

Dans la foulée, le Conseil de l'Atlantique Nord, qui rassemble les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Otan, s'est réuni en urgence mercredi soir à Bruxelles à la demande de la Turquie.

Au terme de sa réunion, l'Alliance atlantique a sommé la Syrie de "mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international" et exigé "la cessation immédiate de tels actes agressifs envers un Allié".

Les principaux alliés de la Turquie ont eux aussi exprimé leur condamnation après le bombardement du village turc.

A commencer par les Etats-Unis qui, par la voix de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, se sont déclarés "indignés que les Syriens aient tiré de l'autre côté de la frontière". De son côté, le porte-parole du Pentagone, George Little, a vu dans ces tirs venus de Syrie un "exemple du comportement dévoyé" du régime du président Bachar al-Assad.

L'incident survenu mercredi est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis la destruction, en juin dernier, d'un avion de combat turc au large de la Syrie. Damas avait alors affirmé avoir ouvert le feu sur le chasseur turc parce qu'il avait violé son espace aérien, ce qu'Ankara a toujours nié.

Depuis la mi-septembre, la localité turque d'Akçakale a été à plusieurs reprises victime des combats qui ont opposé, juste de l'autre côté de la frontière, les troupes fidèles au régime syrien aux rebelles.

Le petit poste-frontière de Tall al-Abyad est finalement tombé aux mains de l'ASL mi-septembre, mais des combats sporadiques s'y sont poursuivis depuis. Plusieurs civils turcs ont été blessés par des balles perdues et un obus tiré côté syrien y avait déjà endommagé un bâtiment la semaine dernière.

http://www.boursorama.com/actualites/la-turquie-bombarde-...

 

27/11/2011

G. W. Bush & Tony Blair reconnus coupables de Crimes de Guerre et de Génocide par un Tribunal de Malaisie

Enfin !
Que la Justice se fasse contre tous ces criminels !


(Texte français plus bas) - Article émanant d'un correspondant canadien.

Bush et Blair jugés coupable de crimes de guerre et contre l’humanité

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7XJzChqVSNI



November 25, 2011

Sent by Uncensored Magazine (New Zealand)

http://uncensored.co.nz/2011/11/25/bush-blair-found-guilt...

http://uncensored.co.nz/

___________________________________________________________________________________________

George W. Bush and Former UK Prime Minister Tony Blair Found Guilty Of War Crimes and Genocide In Malaysia Tribunal against the Iraki people

They are now listed as international criminals on a register as the Nazis were.

War Criminals - Bush and Blair

http://www.youtube.com/watch?v=VKU1HoDgpSw&feature=related

Bush, Blair found guilty of war crimes in Malaysia tribunal.flv

http://www.youtube.com/watch?v=Z-Y_YyMZUbU&feature=pl...

 

GEORGE BUSH TONY BLAIR CONVICTED OF WAR CRIMES
SPECIAL REPORT WITH DICK CHENEY

http://www.youtube.com/watch?v=mdUmIiTJkh0&feature=re...

And if ever Bush and Blair come to visit us in Canada to give conferences to our imbecile of collusive politicians, it would be necessary isn't it?, such as us, people, in the name of Iraqi, Afghan, Palestinian and all the others martyrs, take our business in hand to arrest these dangerous murderers of the peoples; which still continue them dirty evil works of influence from secret societies such as Skull and Bones of the Yale university, where George W. The Bushtcher was recruited as its father G. H. Bush (another Big Butcher of the human race) and his grandfather Prescott Bush, (not the slightest three) were it too. I remind to you that Prescott Bush helped to finance Adolph Hitler's coming from the Union Banking Corporation (UBC), a society which he managed, and of the Brown Brothers Harriman (BBH) for whom he worked, and, that even if the exactions of this American senator fell under the blow of the Trading with the Enemy Act, he was never pursued or had to answer of nothing. The Nazis have never lost the 2nd world war. All the Nazi know-how in the field of mind control (creation of multiple personalities) by torture, and, rocket sciences, as well as the scholars such as Joseph Mengele and Wernher von Braun, were returned in America because of CIA and its Paperclip project.  

The Guardian, Saturday 25 September 2004 - How Bush's grandfather helped Hitler's rise to power

http://www.guardian.co.uk/world/2004/sep/25/usa.secondwor...

Obama having never had the approval of the US Congress to lead his war against the Libyan people, the Congress owed to use the impeachmenttext of this president to dislodge him from the White House and make prosecute him for crimes against humanity. But it’s only a matter of time, let us hope for it to prevent them from threatening and damaging more the humanity, so that these crooks Barack H. Obama, French president Nicolas Sarkozy, Canadian Prime Minister Stephen Harper and the world banksters rulers (Rothschild/Rockefeller etc.) which manipulate the game behind the public scene, are too, all thrown on a list and actively wanted for as armed and very dangerous criminal psychopaths to be brought, not in front of a friendly and accommodating Court Of Injustice, but before an inflexible Popular Tribunal.    

 

And you really thought, you, American and Canadian people, to live during all these beautiful years of "fat cows" as free men on a democratic continent? It will have been necessary and still 3 human beings on 4 have to starve to maintain that "magnificent standard of democratic life",  "The American Dream" which massacres so many lives. Which nightmare it has to be to wake up now from all your beautiful illusions maintained by the stories of experts on the subject such as Walt Disney, the same infantile and alienating stories that were taken back by your politicians as Obama. " YES WE CAN! "…  


A MUST SEE Interview of Noam Chomsky

http://www.youtube.com/watch?v=9CKpCGjD8wg&feature=re...

 

A MUST SEE interview by Noam Chomsky 2

http://www.youtube.com/watch?src_vid=9CKpCGjD8wg&anno...

Obama is worse than George Bush and Tony Blair says Noam Chomsky

http://www.youtube.com/watch?v=8mA4HYTO790&feature=re...

Chomsky: Obama's Imperialist Policies

http://www.youtube.com/watch?v=oiwAFIgGCkQ&feature=re...

Noam Chomsky: Obama recycles George W. Bushs plans

http://www.youtube.com/watch?feature=fvwp&NR=1&v=...

http://en.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky

George W. Bush et l'ancien Premier Ministre Britannique Tony Blair Reconnus Coupables de Crimes de Guerre et Génocide contre le peuple irakien

Ils sont maintenant fichés comme criminels internationaux sur un registre comme les nazis le furent.

Et si jamais Bush et Blair viennent en visite au Canada pour donner des conférences à nos imbéciles de politiciens complices, il faudrait bien n'est-ce pas?, que nous le peuple, au nom des irakiens, des afghans, des palestiniens et tous les autres martyrs, prenions nos affaires en main pour arrêter ces dangereux assassins des peuples; lesquels continuent encore leur sales travail diabolique d'influence à partir des sociétés secrètes tel que le Skull and Bones de l'université de Yale, où George W. The Bushtcher fut recruté comme son père G. H. Bush (un autre Grand Boucher de la race humaine) et son grand-père Prescott Bush, (non le moindre des trois) le furent eux aussi. Je vous rappelle que Prescott Bush a aidé à financer la venue d'Adolph Hitler à partir de la Union Banking Corporation (UBC), une société qu'il dirigeait, et de la Brown Brothers Harriman (BBH) pour laquelle il travaillait, et que même si les exactions de ce sénateur américain sont tombées sous le coup du Trading with the Enemy Act, il ne fut jamais poursuivi ni n'eut à répondre de rien. Les nazis n'ont jamais perdu la 2e guerre mondiale. Tout le savoir-faire nazi dans le domaine du contrôle de l'esprit (création de personnalités multiples) par la torture, et, des sciences spatiales, ainsi que des savants tel que Joseph Mengele  et Wernher von Braun,furent ramenés en Amérique à cause de la CIA et de son projet Paperclip.

Comment le grand-père de Bush a aidé Hitler à accéder au pouvoir
http://questionscritiques.free.fr/Bush/Prescott_Bush_Hitler.htm

Obama n'ayant jamais eu l'assentiment du Congrès pour mener sa guerre contre le peuple libyen, le Congrès se devait d'utiliser le texte de déposition de ce président pour le déloger de la Maison Blanche et faire engager des poursuites contre lui pour crimes contre l'humanité. Mais ce n'est qu'une question de temps, espérons-le pour les empêcher de menacer et de détruire davantage l'humanité, pour que ces escrocs Barack H. Obama, le président Français Nicolas Sarkozy, le premier ministre canadien Stephen Harper et les banksters mondiaux (Rothschild/Rockefeller etc.) qui manipulent le jeux derrière la scène publique, soient eux aussi, tous fichés sur une liste et activement recherchés comme criminels psychopathes armés et très dangereux afin d'être amenés, non pas devant une Cour d'injustice amie et complaisante, mais devant un tribunal populaire inflexible.

Et tu pensais vraiment, toi, peuple américain et canadien, vivre durant toutes ces belles années de vaches grasses sur un continent démocratique? Il aura fallu et il faut encore que 3 humains sur 4 meurent de faim pour maintenir ce "magnifique standard de vie démocratique", « Le Rêve Américain » qui massacre tant de vies. Quel cauchemar ce doit être maintenant de se réveiller de toutes tes belles illusions entretenues par les histoires d'experts en la matière tel que Walt Disney, les mêmes histoires infantiles et aliénantes reprises par tes politiciens comme Obama. «YES WE CAN! »