Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2012

La vague de froid progresse et fait déjà des dizaines de morts dans l'Est de l'Europe

Et ce n'est pas fini, ça commence à peine.

En France la vague de froid est prévue pour arriver entre mercredi et jeudi.
Préparez-vous à vous chauffer et à vous mettre à l'abri pour les plus démunis.

Une conséquence de ce qui se passe dans l'océan Arctique ?

Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique pourrait refroidir l'Europe et faire monter le niveau des mers

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/01/27/une-gr...

La vague de froid progresse et fait déjà des dizaines de morts dans l'Est de l'Europe

Le froid sibérien a déjà envahi une bonne partie de l’Est et du Centre de l’Europe, et il va progresser vers l’Ouest puis engloutir l’ensemble de l’Europe dans les tout prochains jours.

Ce froid a déjà provoqué la mort de dizaines de personnes dans l’Est de l’Europe, des pannes de courant et des problèmes sur les réseaux ferroviaires et routiers en raison des chutes de neige ou de la glace.

Dans tous les pays de l’Est on relève des températures glaciales allant même jusqu’à -27°C dans le Sud-Est de la Pologne.

En Serbie, au moins 5 personnes sont mortes de froid, dont une femme retrouvée gelée le long d’une rue enneigée dans la région de Valjevo.

Les autorités annoncent aussi la disparition de 62 hommes dans la province de Medzvedza, et on a bien peur qu’ils soient déjà morts de froid.

L’état d’urgence a été décrété dans 15 municipalités.

En Bulgarie, ce sont au moins 5 personnes qui sont mortes de froid. À Sofia et dans de nombreuses régions, la température est de -15°C.

En Ukraine, pays le plus touché par le froid, le bilan est de 18 morts ces derniers jours. Les températures descendent jusqu’à -25°C .

http://www.meteo-world.com/news/index-3510.php

28/01/2012

Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique pourrait refroidir l'Europe et faire monter le niveau des mers

Retenez de cet article que ce phénomène risque de provoquer la montée du niveau des mers et des océans.

Et ce qu'ils oublient de dire, c'est que la montée du niveau des mers et des océans et l'un des facteurs qui peut provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres.
 

Une grande piscine d’eau douce dans l’Océan Arctique pourrait refroidir l’Europe
Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique pourrait refroidir l'Europe
 
L'eau douce qui s'accumule dans l'Océan Arctique pourrait bien finir par refroidir l'Europe et annuler les effets du courant océanique du Gulf Stream, qui permet à l'Europe de maintenir des températures relativement douces.


Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique s'étend de plus en plus et pourrait faire diminuer les températures en Europe en faisant ralentir les courants océaniques, d'après ce qu'ont indiqué des scientifiques britanniques dimanche.

 

En utilisant des satellites pour mesurer la hauteur de la surface de la mer entre 1995 et 2010, des scientifiques de l'University College London et du Centre National d'Océanographie de Grande-Bretagne ont découvert que la surface de la mer Arctique avait augmenté de 15 centimètres depuis 2002.

 

Le volume d'eau douce a augmenté d'au moins 8000 km3, ce qui représente 10% de l'ensemble de l'eau douce contenue dans l'Océan Arctique. L'eau douce vient principalement de la fonte de la glace et du flux des fleuves et cours d'eau qui se jettent dans l'océan.

 

 
 
Le volume d'eau douce a augmenté d'au moins 8000 km3, ce qui représente 10% de l'ensemble de l'eau douce contenue dans l'Océan Arctique.

 

Cette augmentation pourrait être liée aux vents Arctique forts qui font augmenter un courant océanique appelé gyre de beaufort, qui pousse la surface de la mer vers le haut.

 

Un gyre océanique est un grand tourbillon d'eau océanique formé d'un ensemble de courants marins. Les gyres sont provoqués par la force de Coriolis.

 

Le Gyre de Beaufort est l'un des corps d'eau les moins connus de la planète. Il s'agit d'un corps de glace et d'eau qui tourbillonne lentement au nord de l'Alaska, et qui est 10 fois plus grand que le Lac Michigan aux Etats-Unis.

 

Certains scientifiques pensent que les rythmes naturels du gyre pourraient être affectés par le réchauffement climatique, ce qui pourrait avoir en retour des implications graves pour la circulation océanique et l'augmentation du niveau des mers.

 

Les modèles climatiques ont suggéré que le vent soufflant à la surface de la mer a formé un dôme au milieu du gyre de Beaufort, mais il existe à ce jour très peu d'études pour confirmer cette hypothèse.

 

Si le vent change de direction, ce qui a eu lieu entre le milieu des années 1980 et le milieu des années 1990, la piscine d'eau douce pourrait se répandre dans le reste de l'Océan Arctique et même jusqu'au nord de l'Océan Atlantique, d'après l'étude.

 

Cela pourrait refroidir l'Europe en ralentissant un courant océanique provenant du Gulf Stream, qui maintient des températures relativement douces en Europe, par rapport à des pays ayant des latitudes similaires.

 

« Nos découvertes suggèrent qu'un retournement des vents pourrait résulter sur le rejet de cette eau douce dans le reste de l'Océan Arctique et même au-delà » a déclaré Katharine Giles du Centre pour l'Observation Polaire et la Modélisation de l'UCL, et principale auteur de l'étude, publiée dans le journal Nature Geoscience.

 

L'équipe prévoit d'enquêter davantage sur la relation qui existe entre la couverture de mer de glace et les changements des vents.

 

http://www.actualites-news-environnement.com/27816-eau-douce-Arctique-Europe.html

 

13/01/2012

Un spécialiste du magnétisme terrestre prévient l'humanité et lui demande de renverser les dirigeants avant qu'il ne soit trop tard

Exclusivité WikiStrike : un spécialiste du magnétisme terrestre prévient l'humanité et lui demande de renverser les dirigeants avant qu'il ne soit trop tard.

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/2510128772.jpg

 

Voici l'email du scientifique anonyme, James F.

"Le pôle nord géomagnétique continue son accélération et file droit vers la Sibérie. Ceci est en soi une nouvelle quelque peu normale. Cependant, je tiens à prévenir, d'où ma très grande inquiétude, que celui-ci se déplacera encore plus rapidement au cours de l'année 2012, comme jamais, et pourrait croiser le pôle géographique avant la fin de l'année. La situation économique, la géopolitique, les morts d'animaux à travers le monde, tout est lié au magnétisme terrestre, une situation aggravée par les éruptions solaires dont un pic alarmant est attendu pour 2013.

Si je vous préviens aujourd'hui, c'est qu'aucun média ne vous parlera de la catastrophe à l'échelle planétaire imminente.

En l'espace de 10 ans seulement, le pôle magnétique terrestre s'est déplacé 50 fois plus vite et cette vitesse exponentielle va se poursuivre dans les deux années qui viennent, provoquant toujours plus de séismes, de réveil de volcans et d'autres dérèglements climatiques intimement dépendants de ce phénomène.

2012, et plus particulièrement, la  fin 2012, s'annonce catastrophique. Le croisement du PM et du PG ne se fera pas sans dégâts, d'après mes calculs, cet évènement se produira avant 2013, certainement en décembre prochain.

On écoute jamais assez les mayas qui connaissaient mieux que nous aujourd'hui le soleil, eux qui en possèdent nombre de calendriers. Et je commence à croire que ces génies de l'Astronomie étaient avant tout des génies de la compréhension électrique de l'univers, et de cause à effet, du magnétisme terrestre.   

Car il n'y a pas magnétisme sans univers électrique. Pourquoi vos scientifiques patentés vous le cachent-t-ils encore ? Pour l'énergie libre, ou pour d'autres raisons. Mesmer pourrait vous en dire tant, le grand ami du roi Louis XVI, guillotiné dans le seul but de dénigrer ce premier, pourtant homme qui influença le très célèbre Nikola Tesla.

Il est grand temps que vous compreniez que l'homme n'est rien dans cet univers. Il est grand temps que les peuples reprennent le pouvoir pour saisir toute la vérité avant qu'il ne soit trop tard. Ce pourquoi, moi, James F, demande aux peuples des pays du monde de renverser  chaque gouvernement. Le pouvoir entre vos mains, vous pourrez vous défendre, puisque vous pourrez accéder aux informations cachées.

Vous prévenir est une chose que je ne pourrai bientôt plus faire. 

James. F. pour WikiStrike"

A partager et à traduire dans toutes les langues.

Levez-vous !

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-...

 

28/11/2011

Nucléaire: la France prête à arrêter des réacteurs si cela s'impose selon Besson

Tiens, bizarre cette décision d'arrêter de réacteurs nucléaires pour la France premier producteur au monde et nucléaire et qui est attachée à son marché international sur le nucléaire. Ensuite, ils nous feront leur cinéma lorsque d'autres pays souhaitent s'en équiper, sans passer par elle et son monopole.

Néanmoins, cette décision et si elle devait s'avérer, ne nous cacherait-elle pas quelque chose ?

Surtout que l'Allemagne a décidé d'arrêter 8 réacteurs nucléaires et que la France bien qu'elle bénéficie de 58 réacteurs, importe de l'électricité d'Allemagne.
Voir l'article ci-dessous.

Approvisionnement en électricité : une situation globalement comparable à celle de l'hiver dernier
Eric Besson a reçu de Dominique Maillard, le 9 novembre, l'analyse des besoins d'électricité en France à l'approche de l'hiver. Une saison marquée par la décision allemande de fermer huit réacteurs nucléaires alors que la France importe une partie de son électricité d'outre-Rhin. Selon l'étude, "le risque de rupture d'approvisionnement n'est que modéré."
http://www.gouvernement.fr/gouvernement/approvisionnement...

L'une des raisons invoquées pour fermer ces centrales nucléaires, est celle qu'il faudrait se protéger contre "les critères les plus extrêmes, y compris les phénomènes cumulatifs, quelle que soit leur origine". "Parmi les événements déclencheurs indirects figurent en toutes lettres les conséquences de la chute d'un avion. Cela fait partie des tests et c'est écrit en toutes lettres".

Se préparent-ils à l'inversion des pôles magnétiques qui risquent de provoquer des chutes d'avions en nombre et aux orages magnétiques solaires qui risquent d'interrompre l'alimentation électrique des centrales nucléaires et par voie de conséquence de rendre inutilisables les moyens de refroidissement des réacteurs nucléaires ?

Il faudrait penser à trouver d'ores et déjà des moyens de vous chauffer et de vous éclairer autrement.

Nucléaire: la France prête à arrêter des réacteurs si cela s'impose selon Besson

publié le 24/11/2011 à 15:32, mis à jour à 15:32

Nucléaire: la France prête à arrêter des réacteurs si cela s'impose selon Besson

afp.com/Fred Dufour

BRUXELLES - La France est prête à arrêter des réacteurs si l'autorité de surveillance du nucléaire le juge nécessaire à l'issue des tests de résistance menés sur les installations de l'UE, a assuré jeudi à Bruxelles le ministre de l'Energie Eric Besson.

"Nous adopterons les recommandations de l'autorité de surveillance du nucléaire (l'autorité publique de sûreté nucléaire, IRSN). Si elle juge nécessaire d'arrêter des réacteurs, nous le ferons. Il n'y a pas de doute à avoir", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse en marge d'une réunion avec ses homologues européens.

Le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy avait pris cet engagement le 25 mars lors d'un sommet européen dont une partie des travaux était consacrée aux leçons de l'accident nucléaire de Fukushima au Japon.

La Commission a estimé jeudi qu'il n'était pas nécessaire de prendre immédiatement des mesures de fermeture dans une communication tirant un bilan des premiers tests réalisés dans les quatorze Etats de l'UE où des réacteurs sont en exploitation.

Elle se prononcera en juin 2012, dans son rapport définitif, une fois effectués les contrôles par des pairs (équipes d'experts des autres pays, nucléaires ou non, de l'UE).

L'UE compte 143 réacteurs, dont 58 en France, et 24 nouveaux réacteurs sont en projet, dont six sont en construction: deux en Bulgarie, un en Finlande, un en France et deux en Slovaquie.

Les pays nucléaires sont l'Allemagne, la Belgique, la Bulgarie, l'Espagne, la Finlande, la France, la Hongrie, les Pays-Bas, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède. La Lituanie, qui procède au déclassement de sa dernière tranche nucléaire, participe à cette campagne.

Le cahier des charges établi par le groupe des régulateurs européens (ENSREG) impose de contrôler "les critères les plus extrêmes, y compris les phénomènes cumulatifs, quelle que soit leur origine", a souligné M. Besson en réponse aux critiques formulées par les Verts du Parlement européen et Greenpeace.

"Parmi les événements déclencheurs indirects figurent en toutes lettres les conséquences de la chute d'un avion. Cela fait partie des tests et c'est écrit en toutes lettres", a affirmé le commissaire à l'Energie Gunther Oettinger.

Par
 
 
 

26/11/2011

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Un article de mai 2011 mais qui est toujours plus que d'actualité puisque le niveau des mers et des océans continue de monter partout dans le monde et que les banquises continuent de fondre plus que jamais.

Nous vous rappelons que la montée des eaux est l'un des facteurs d'inversion des pôles magnétiques et géographiques terrestres.

Voir nos articles précédents sur le sujet :

Le réchauffement climatique et la montée des eaux
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/28/le-rechauffement-climatique-et-la-montee-des-eaux.html

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/27/l-inversion-des-poles-geomagnetiques-entrainee-par-de-brusqu.html

Ne vous reposez donc pas pour vous préparer, et quitter au moins les bords de mer, sur les mensonges du GIEC et son Climagate qui annonce soi-disant la montée des mers en 2100, car :

1 - la montée des niveaux des mers, se fait progressivement,

2- ils ne viendront pas vous prévenir pour partir des zones dangereuses.

 

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Le 4 mai 2011 à 17h40

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Le Giec a été trop prudent dans ses conclusions, affirme l’Amap, qui surveille le climat des régions arctiques. La fonte des glaces, banquise et inlandsis, est plus rapide que ce que l’on pensait et pourrait induire une montée du niveau des océans de 0,90 à 1,60 mètre en 2100.

À la manière du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui conseille les pays membres de l’ONU, l’Amap (Arctic Monitoring and Assessment Programme, programme de surveillance de l’Arctique) travaille pour les voisins de l’océan Arctique : Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Russie et Suède. L’organisme vient de réaliser un rapport, élaboré sur la base d’études de climatologues, qui sera remis cette semaine à Hillary Clinton lors d’une réunion des représentants de ces pays le 12 mai prochain.

Ce rapport est déjà disponible (Snow, Water, Ice and Permafrost in the Arctic (SWIPA) 2011 - Executive Summary, au format PDF et en anglais, voir d'autres liens au bas de cet article). Il aboutit à des conclusions assez alarmistes. Selon lui, il faut s’attendre à la fin du siècle à une hausse du niveau des océans comprise entre 90 centimètres et 1,60 mètre. L’estimation est nettement supérieure à celle du Giec publiée en 2007 et qui indiquait entre 20 et 60 centimètres en 2100. Rappelons que le réchauffement du climat induit une hausse du niveau des mers par deux mécanismes : l’augmentation de volume des eaux superficielles due à l’élévation de température de l’eau (sa densité diminue) et fonte des grands réservoirs d’eau douce actuels, en particulier les inlandsis du Groenland et de l’Antarctique. D’après l’Amap, la régression des glaciers du Groenland aurait été quatre fois plus forte entre 2004 et 2009 que lors de la période 1995-2000.

Marée haute en 2100

Toujours selon le rapport, le Giec aurait été trop prudent dans ses estimations. Actuellement, la régression estivale de la banquise arctique (de l’eau de mer, dont la fonte ne provoque pas d’élévation du niveau de la mer) bat régulièrement des records et il est probable que l’océan Arctique sera libre de glace en été dans trente ou quarante ans, affirme le rapport. L’évolution dans les régions arctiques, où le réchauffement est plus important qu’aux latitudes plus basses, est rapide, souligne le rapport, comme on le remarque sur l’inlandsis groenlandais. La réduction annuelle de la couverture glaciaire est passée de 50 gigatonnes entre 1995 et 2000 à plus de 200 gigatonnes entre 2004 et 2008.

Ce n’est pas la première étude qui conduit à une prévision de hausse du niveau de la mer plus élevée que les pronostics du Giec. En 2009, plusieurs articles prédisaient entre 0,75 et 1,90 mètre à la fin du siècle. Très récemment, James Hansen et Makiko Sato concluent à une hausse qui pourrait aller jusqu’à 5 mètres ! Les mécanismes à l’œuvre sont en effet complexes, avec de nombreuses rétroactions, positives et négatives. Par exemple, la fonte de la neige ou de la glace accélère le réchauffement du sol qu’elle recouvrait puisqu’elle fait disparaître cette couche qui réfléchissait la lumière solaire. Ce phénomène vaut également pour la banquise, qui, par son pouvoir réflecteur, réduit l’échauffement de l’eau sous-jacente. La diminution de surface de cette banquise conduit donc à une élévation de la température de l’eau, surtout en été, ce qui, finalement, aboutit à une hausse du niveau.

Les hausses annoncées par ce rapport auraient à l’évidence des conséquences très lourdes sur la vie des populations côtières actuelles. La conférence réunissant les pays concernés aura donc un bon sujet de discussion…

 

Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)
Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)

Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-niveau-de-la-mer-montera-t-il-plus-vite-que-prevu_29962/