Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

WikiLeaks hébergé chez OVH : la direction publie les ordonnances judiciaires

Au vu de ces décisions judiciaires ont peut se demander pour quelles raisons le site principal de Wikileaks.org n'est pas encore en ligne ? Où sont les infractions pénales ?

Suite à l'intervention du ministre de l'Economie numérique, Eric Besson, qui avait affirmé avoir l'intention de bannir WikiLeaks de France, la société roubaisienne OVH avait porté l'affaire en justice. Les juges de Lille et de Paris ont tous les deux rejeté la saisine.


Jeudi dernier, en plein « cablegate », l'hébergement par les serveurs d'une entreprise roubaisienne des données ultrasensibles de WikiLeaks, a provoqué la réaction immédiate du ministre de l'Economie numérique.

Eric Besson affirmait alors son intention d'expulser WikiLeaks de France, et saisissait le CGIET (conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies). Arguant que l'hébergement en France, par la société roubaisienne OVH et, comme il a été révélé depuis, par la société Octopuce, « n'est pas acceptable », Eric Besson affirmait que « la France ne peut héberger des sites internet qui violent ainsi le secret des relations diplomatiques et mettent en danger des personnes protégées par le secret diplomatique ». En soutien de sa volonté d'obtenir la coupure des serveurs, Eric Besson jugeait dans le même courrier que l'« on ne peut héberger des sites internet qualifiés de criminels et rejetés par d'autres Etats en raison d'atteintes qu'ils portent à leurs droits fondamentaux. »

La direction d'OVH, à Roubaix, qui se cantonnait jusque-là à refuser tout commentaire au nom de la protection des données de ses clients, a décidé alors de briser le silence. « Compte tenu des dernières déclarations politiques, et de pressions qui commencent réellement à se sentir, même ici à Roubaix Valley, nous avons décidé de saisir le juge en référé afin qu'il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français », a expliqué Octave Klaba, directeur général d'OVH dans un communiqué diffusé auprès des clients de l'entreprise. Un communiqué qui insistait sur le fait que la direction de l'entreprise considère que « ce n'est pas au monde politique, ni à OVH de demander ou de décider la fermeture ou pas d'un site mais à la justice ».

Deux procédures de « requêtes en référé » ont donc été déposées, vendredi, devant les tribunaux de Lille, concernant l'hébergement par OVH des données de WikiLeaks, et à Paris, concernant la situation de la société Octopuce. Lundi, toutes deux ont été rejetées, les juges de Paris et de Lille s'estimant incompétent en droit.

Ce jeudi, la direction d'OVH a rendu public l'intégralité des deux ordonnances de renvoi.

Dans celle rendue par le TGI de Paris, le juge rejette la requête car la société Octopuce n'avait pas été associée à la requête. Le requérant « se devait à tout le moins d'agir en présence de la société Octopuce », insiste le juge, en vertu de quoi, il rejette la requête.

Dans l'ordonnance de rejet de la requête par le tribunal de grande instance de Lille, un manuscrit sur lequel le texte initial a été raturé, le juge lillois affirme qu' « il n'appartient pas au président du tribunal, saisi sur requête ( ) de dire si la situation décrite est ou non constitutive d'un trouble manifestement illicite ». Mais l'ordonnance, signée par Pierre Maitreau, vice-président du TGI de Lille, insiste également sur le fait qu'il « appartient à la société requérant, si elle estime que sa responsabilité peut-être engagée, d'elle-même suspendre l'hébergement des sites WIKILEAKS, sans nécessité d'une autorisation judiciaire pour ce faire. »

http://www.nordeclair.fr/Actualite/Depeches/2010/12/09/wi...


08/12/2010

Révélations de WIKILEAKS - Ce que la diplomatie américaine dit de Nicolas Sarkozy

Le soi-disant Président de tous les français !

La confirmation que Sarkozy le pro-américain est un Agent de la CIA infiltré en France pour servir les intérêts US/Israéliens ou Sionistes/Reptiliens ?
Monde

Publié le 01/12/2010 à 06:58 - Modifié le 01/12/2010 à 11:30 Le Point.fr  

FRANCE

NOUVELLES RÉVÉLATIONS DE WIKILEAKS - Ce que la diplomatie américaine dit de Nicolas Sarkozy

NOUVELLES RÉVÉLATIONS DE WIKILEAKS - Ce que la diplomatie américaine dit de Nicolas Sarkozy

Selon WikiLeaks et Le Monde, Nicolas Sarkozy avait annoncé aux Américains qu'il serait candidat à l'élection présidentielle de 2007 dès le 1er août 2005 © Ron Sachs/Pool/Maxpp

Nicolas Sarkozy est décrit par les diplomates américains comme "le président français le plus pro-américain", au point d'avoir envisagé en 2006, avant son élection, l'envoi de troupes françaises en Irak dans le cadre d'une "force internationale", selon WikiLeaks. Cette possibilité a été évoquée par Nicolas Sarkozy lors d'une rencontre à Paris avec le ministre de la Justice de George W. Bush Alberto Gonzales, l'année précédant son élection à la présidence française. "Sarkozy a déclaré que la France et la communauté internationale allaient devoir aider les États-Unis à résoudre la situation en Irak. Peut-être en remplaçant l'armée américaine par une force internationale", écrit l'ambassadeur des États-Unis en France, Craig Stapleton, dans son compte-rendu.

Des mémos publiés mardi soir par le site internet du Monde, sur la base du matériel obtenu par WikiLeaks, montrent que, selon les diplomates américains, Nicolas Sarkozy était hostile à l'invasion de l'Irak par les États-Unis en 2003. Selon ces documents cependant, il désapprouvait aussi l'opposition frontale manifestée contre cette opération par le président français de l'époque Jacques Chirac et son ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin. "Affirmant que c'est quelque chose que lui ne ferait jamais, il a évoqué l'utilisation, par Chirac et Villepin, du veto de la France au Conseil de sécurité (de l'ONU) contre les États-Unis en février 2002 comme étant une réaction injustifiable et excessive", dit un câble du 1er août 2005. Nicolas Sarkozy est alors ministre de l'Intérieur et il rencontre à Paris le conseiller de la Maison-Blanche pour les questions économiques, Alan Hubbard.

Dans ces mémos consacrés à la France, et dont Le Monde a publié, mardi, de longs extraits, le président français est décrit par les Américains comme "viscéralement pro-américain". Il y est aussi qualifié de "Sarkozy, l'Américain". Avant sa première rencontre avec Nicolas Sarkozy en sa qualité de président des États-Unis, Barack Obama reçoit de son ambassadeur à Paris un message extrêmement positif. "Votre visite intervient à un moment historique", écrit le diplomate, avant que les deux hommes ne se voient le 3 avril 2009 à l'occasion d'un sommet de l'OTAN à Strasbourg, dans l'est de la France.

Affinité pour Israël

 

"Nicolas Sarkozy est le président français le plus pro-américain depuis la Seconde Guerre mondiale, il est actuellement le dirigeant le plus influent en Europe", écrit le diplomate. L'ambassadeur prévient que Nicolas Sarkozy est "un pragmatique brillant, impatient, non diplomate, imprévisible, charmant, innovant" pour lequel "le rapport personnel a un impact" sur la relation politique, rapporte Le Monde en se fondant sur les documents de WikiLeaks. Il ajoute que le président français "espère un contact régulier intense" avec Barack Obama.

Selon WikiLeaks et Le Monde, Nicolas Sarkozy avait annoncé aux Américains dès sa rencontre avec Alan Hubbard le 1er août 2005 qu'il serait candidat à l'élection présidentielle de 2007. Son annonce officielle aux Français n'interviendra que le 29 novembre 2006. Au long de ces télégrammes, le "mauvais caractère" de Nicolas Sarkozy est souligné. Il est aussi parfois décrit comme "frénétique" ou "impulsif". D'autres documents publiés ces derniers jours avaient dépeint un homme "autoritaire" et "susceptible".

Les Américains s'intéressent aussi à "l'héritage juif" de Nicolas Sarkozy, en référence à son grand-père maternel, et s'interrogent, au début de son mandat, sur l'impact que cela peut avoir sur "le traditionnel centre de gravité pro-arabe" de la France dans sa politique au Proche-Orient. "L'héritage juif de Sarkozy et son affinité pour Israël sont célèbres", note l'ambassade qui considère aussi qu'avec Bernard Kouchner, le président français nommait en 2007 "le premier ministre des Affaires étrangères juif de la Ve République".

http://www.lepoint.fr/monde/nouvelles-revelations-de-wikileaks-ce-que-la-diplomatie-americaine-dit-de-nicolas-sarkozy-01-12-2010-1269115_24.php

 

12/10/2010

Election illégale de Sarkozy, Newsletter de Sos Justice du 12/10/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous prions de trouver ci-dessous les dernières publications du blog Dossiers SOS JUSTICE (http://www.dossiers-sos-justice.com/).

Quelques preuves supplémentaires qui attestent que l'élection de Sarkozy est illégale et obtenue sous un nom d'emprunt qui n'a aucune valeur juridique.

Ce qui revient à dire que la France est engagée à l'étranger par un sans papier dont les actes n'ont aucune valeur juridique, et que les lois, arrêts, retouches de la constitution, ordonnances, prises par le Gouvernement virtuel actuel, et ce depuis l'élection illégale de Sarkozy, n'ont aucune validité juridique et que nous n'avons pas à nous y plier.

Par ailleurs nous dérangeons en dénonçant l'inexistence du Code Général des Impôts et l'élection illégale de Sarkozy. Serions-nous dans le vrai ?

Comme par hasard depuis le milieu de l'après-midi du 11 octobre 2010, notre adresse mail a été piratée. Nous vous laissons tirer les conclusions de ces manoeuvres dirigées contre nous.

Bonne lecture.

Bien cordialement.

L'équipe de Sos Justice & Droits de l'Homme


Nous dérangeons avec les affaires que nous soulevons ! Serions-nous dans le vrai par hasard ?

Adresse mail de Sos Justice piratée ! Nous voulions vous signaler que depuis le milieu de l'après-midi, du 11 octobre 2010, l'adresse mail de Sos Justice a été piratée. Nous ne recevons plus aucun mail et les mails que nous adressons ne sont pas reçus par nos correspondants.   C'est sûr que lorsque l'on dénonce...

Cette note a été publiée le 12.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Election illégale de Nicolas Sarkozy, Qui est René HOFFER ?

U n citoyen Français digne de ce nom qui se démarque régulièrement en Justice, et passe sa vie à soulever, consciencieusement et avec humour, toutes les irrégularités admnistratives dans l'intérêt du Peuple Français. Nous voulons le remercier aux intérêts du Peuple Français, d'avoir porté plainte contre Nicolas SARKOZY le 22 juin 2007, pour son élection illégale et...

Cette note a été publiée le 11.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Election illégale de Nicolas Sarkozy, un "SANS PAPIER" - Président de la République bannanière française !

Un "SANS PAPIER", inconnu de la Mairie de Paris - Président de la République bannanière Française qui signe des actes sous un "FAUX NOM" qui n'ont aucune valeur juridique ! ALLEZ-VOUS REAGIR OU LAISSER "UN SANS PAPIER" RUINER ET DETRUIRE LA FRANCE ? Ceux qui ne feront rien pour arrêter cela, seront tous des criminels contre la Nation France et indignes d'être Français ! ...

Cette note a été publiée le 11.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Election illégale de Nicolas Sarkozy : Qui est l'imposteur "sans papier" qui s'est fait élire président de la République sous un faux nom ?

Pour ceux qui doutent encore que l'élection de Nicolas Sarkozy était illégale, car obtenue sous un faux nom ou un nom d'emprunt qui n'a aucune valeur juridique, quelques éléments de preuves.   Quel est le nom porté sur ce bulletin de vote mis à la vente sur Ebay en avril 2007 ? http://www.oukaka.fr/dir/bulletin-de-vote-a-vendre-p1-2939.html ...

Cette note a été publiée le 09.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici

07/10/2010

Communiqué de presse de Sos Justice : Maître Philippe FORTABAT-LABATUT - Avocat de Sos Justice, un terroriste ?

A lire attentivement, car ce communiqué de presse nous concerne tous !

Le communiqué de presse de Sos Justice & Droits de l'Homme du 6 octobre 2010,  à télécharger : ICI

Bonjour, à toutes et à tous

Nous vous prions de trouver ci-dessous les dernières publications du blog Dossiers SOS JUSTICE (http://www.dossiers-sos-justice.com/).

Nous espérons que vous allez tous bien, malgré la tourmente qui vous est imposée par le Gouvernement, les différents scandales qui mettent en cause des membres du Gouvernement et ceux qui financent les campagnes électorales et les partis politiques, qui ont bénéficié des largesses du Gouvernement, grâce au bouclier fiscal !

Certains d'entre-vous, se sont étonnés de ne plus avoir de nos nouvelles depuis quelques mois.

Nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez à nos newsletters, mais nous avons décidé de ne pas faire la rubrique de presse, étant occupés par ailleurs à des causes d'intérêts général.

Nous connaissons tous les plans des élites visant à nous instaurer le Nouvel Ordre Mondial, soit l'Unique Religion Mondiale, sans laquelle l'Unique Gouvernement Mondial de dictature ne pourrait pas exister. Nous sommes en train de les surveiller sur l'avancement de leurs plans pour réagir en temps opportun.

Par ailleurs, nous nous étions étonnés de ne pas avoir connu de représailles de la part du Gouvernement, suite à nos diverses actions menées lors de la campagne de vaccination criminelle contre le virus imaginaire de la GrippeA/H1N1. Nous nous trompions !

Comme l'Etat ne peut pas nous attaquer directement car nous sommes couverts par les dépôts de plaintes, il s'en est pris à Maître Philippe FORTABAT-LABATUT, l'avocat de l'association et aux membres de sa famille par le biais de l'administration fiscale, dans un dossier monté de toutes pièces à leur encontre !

Nous en avons profité pour répondre par le biais d'un communiqué de presse dont nous vous invitons à prendre attentivement connaissance. S'agissant de défendre non seulement, les intérêts de Maître Philippe FORTABAT-LABATUT et des membres de sa famille, mais aussi ceux du Peuple Français.

Ces affaires nous concernent tous, car nous soulevons, non seulement, l'inexistence du Code Général des Impôts et du Livre de Procédures fiscales, mais nous dénonçons aussi, l'élection illégale de Nicolas Sarkozy, qui s'est fait élire sous un faux nom ! "UN SANS PAPIER" à la tête de l'Etat, est-ce que cela vous convient ?

Nous saisirons dès que possible le Conseil Constitutionnel, afin qu'il nous réponde sur de nombreux points et qu'il envisage d'annuler les élections présidentielles de 2007. Nous demandons en outre l'abrogation d'autres lois liberticides et/ou de celles qui participent à organiser le génocide financier du Peuple Français, depuis 37 ans !

Nos demandes sont déjà visées au sein du communiqué de presse que nous vous invitons à lire attentivement et à largement diffuser autour de vous.

Nous reviendrons vers vous prochainement pour vous tenir informés de l'évolution de nos actions.

Nous avons besoin de votre aide, au moins pour la large diffusion de nos newsletters, autour de vous.

Nous vous remercions par avance pour votre soutien et votre active participation à nos actions. Pour qu'à nous TOUS nous puissions rependre le pouvoir qui nous a été confisqué par un Gouvernement de Dictature qui ne travaille qu'aux intérêts de leurs riches amis et de leurs Maîtres Illuminati-reptiliens, et pour rendre à la FRANCE LIBRE, tout son honneur perdu !

Bonne lecture.

Bien cordialement.

L'Equipe de Sos Justice & Droits de l'Homme


Communiqué de presse : Maître Philippe FORTABAT-LABATUT - Avocat de Sos Justice, un terroriste ?

Encore un dossier inventé de toutes pièces par l'Etat Français, à l'encontre de Maître Philippe FORTABAT-LABATUT - Avocat de l'association Sos Justice & Droits de l'Homme. Maître Philippe FORTABAT-LABATUT, avocat de l'association Sos Justice & Droits de l'Homme, un terroriste ? Nous allons savoir pourquoi il est harcelé par l'Etat Français ! Lisez cette histoire pas banale du...

Cette note a été publiée le 07.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Affaire Fortabat-Labatut : Le Code Général des impôts n'existe pas !

Voir l'article précédent : ICI Argumentation de Maître Philippe FORTABAT-LABATUT extraite du recours contre l'ordonnance de perquisition - Pages 6 à 10 : Recours ordonnance de perquisition.pdf Pas de Bases Légales pour le Code Général des Impôts et pour le Livre des Procédures Fiscales  Il est incontesté et incontestable que le code général des impôts...

Cette note a été publiée le 06.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


France : L'élection de Nicolas Sarkozy est illégale, car obtenue sous un faux nom !

Un "SANS PAPIER" à la tête de la République Française ? Le communiqué de presse de Sos Justice & Droits de l'Homme du 6 octobre 2010 à télécharger : ICI La France est actuellement en danger, car sans Président élu régulièrement, et sans Gouvernement légitime, constitué régulièrement ! Plus c'est gros et mieux ça passe ! Et les Français n'y voient que du...

Cette note a été publiée le 06.10.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici

18/07/2010

Le plan d’aide de 750 milliards servira à recapitaliser les banques européennes

Article placé le 17 juil 2010, par Spencer Delane (Genève)

Le plan d’aide de 750 milliards d’euro mis en place en mai dernier avait pour but de venir en aide aux États de la zone euro en difficultés. L’Eurogroupe vient de décider qu’il servira a recapitaliser les banques qui ont échoué aux « stress-tests ».

stresstest

Décidé en mai dernier par l’Eurogroupe, en lien avec le Fonds monétaire international (FMI), sans aucune consultation du Parlement européen, le plan d’urgence de 750 milliards d’euros était la réponse aux attaques des marchés à l’encontre des pays de la zone euro, et avait pour but de couvrir les obligations d’États de ces pays en difficultés. La mise en place de ce mécanisme s’appuyait sur l’article 122-2 du Traité Lisbonne, qui permet de venir en aide à un État membre confronté à de « graves difficultés ».

Réuni jeudi soir, l’Eurogroupe a décidé qu’il en serait autrement, et que ces 750 milliards serviront a recapitaliser les banques dont le résultat des « stress-tests » aura démontré que leur ratio de solvabilité, appelé Tier one, est inférieur au minimum de 4% fixé par les régulateurs internationaux.

Le commissaire européen des Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a également confirmé que, « si ces tests révélaient des difficultés pour une banque, elles pourraient avoir recours aux aides et aux mécanismes de protection nationaux, la Commission s’engageant à se saisir du dossier rapidement pour donner son indispensable feu vert, et faire appel au fonds d’aide d’urgence en cours de création, financé à hauteur de 60 milliards d’euros par le budget communautaire et capable de mobiliser, au total 750 milliards d’euros avec le soutien du FMI. » (1)

Les « stress-tests » ont pour but de déterminer le seuil de résistance des banques sans la perfusion permanente de la Banque centrale européenne (BCE). Les résultats seront publiés le 23 juillet, après une réunion extraordinaire des principaux intéressés (91 banques européennes) organisée deux jours plus tôt à Francfort par la BCE.

Dans un entretien accordé hier au journal autrichien Kurier (2), Jean-Claude Juncker, patron le l’Eurogroupe, a tenté de rassurer en indiquant que ces tests ne devraient pas mener à de « grosses catastrophes ». Néanmoins, après l’expiration d’un emprunt géant fait par le BCE il y a 10 jours, force est de constater que les banques de la zone euro continuent à se méfier les unes des autres, et que les flux des marchés interbancaires sont au point mort, obligeant hier la BCE à décidé à rouvrir ses guichets aux banques pour deux opérations dites de refinancement.

Comme nous l’avions indiqué en mai dernier (3), les 750 milliards du plan d’urgence seront donc affectés à la recapitalisation des fonds propres des banques, sur le compte des contribuables et de deux générations futures. Le FMI profitera de son engagement dans le processus pour augmenter encore la pression sur les États membres afin qu’ils accentuent les mesures d’austérité déjà misent en place ou en cours de réalisation.

Mais il sera impossible de sauver de la faillite les petites banques, comme les caisse d’épargne espagnoles, qui ont totalement perdu l’accès au marché interbancaire fin mai. Ces petites banques ne survivront pas à l’accentuation de la crise des États sur la dette espagnole. En plus de payer la crise, les contribuables des pays en difficultés pourraient voir leurs économies disparaitre. Mais qui s’en préoccupe ?

Spencer Delane, pour Mecanopolis

Notes :

1. Article des Echos

2. Article du Kurier

3. Lire Et maintenant, l’euro-dollar ?