Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2009

Vaccination : Invitation mondiale à l'enterrement du vaccin tueur !

ENTERREMENT MONDIAL DU VACCIN TUEUR

POUR LA TOUSSAINT 2009

 


TOUS ENSEMBLE DISONS NON AU VACCIN TUEUR !


Appel au rassemblement de tous

les Peuples du Monde


le Dimanche 1er Novembre 2009

À 15 H (heure locale)

 

Sur la place principale de votre ville

Pour protester pacifiquement

 

Contre le GENOCIDE PLANETAIRE
par la vaccination criminelle !

 

Que des leaders se chargent d’organiser

ces rassemblements dans leur ville respective.

 

GrippeA/H1N1 : 01/11/2009 à 15 H (heure locale)
Enterrement mondial du vaccin tueur !


http://www.youtube.com/watch?v=KUKKpXs-dQM

 


 

enterrement du vaccin.jpg

Particuliers

Associations

Syndicats divers

Politiques

Groupements divers

 

MOBILISEZ-VOUS !

 

MOBILISONS-NOUS !

 

MOTIVONS LES AUTRES A PARTICIPER AU COMBAT POUR LA

VIE !

 

Les tracts à télécharger ci-dessous


Tract Enterrement du vaccin tueur - 01-11-2009.pdf

 


Tact - manifestation contre le vaccin tueur du 01-11-2009.doc

 


 

Source : http://dossiers-sosjustice.hautetfort.com/archive/2009/10/22/vaccination-invitation-mondiale-a-l-enterrement-du-vaccin-tu.html


17/10/2009

GrippeA/H1N1 : Plan de vaccination obligatoire pour la Gendarmerie

Plan de vaccination des personnels civil et militaire de la gendarmerie.pdf

 

Plan de Vaccination Des Personnels Civil Et Militaire de La Gendarmerie

GrippeA/H1N1 : Vaccination obligatoire pour les enfants

Communiqué vidéo de Sos Justice & Droits de l'Homme

GrippeA/H1N1 : vaccination obligatoire pour les enfants dans les écoles

Parents et grands-parents, MOBILISEZ-VOUS !

Des enfants vaccinés par surprise et pucés par le biais des vaccins !

Est-ce que c'est ce que vous voulez ?


GrippeA-H1N1| Enfants Vaccination Obligatoire|Mobilisez-vous
envoyé par sos-justice. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

Lire attentivement l'article paru dans le Nice Matin du 16 octobre 2009

Nice - le vaccin est prêt.pdf

 

Extraits de l'article de Nice Matin
du 16 octobre 2009


Des unités mobiles iront bien dans les établissements scolaires !

vaccination obligatoire1.jpg

Sur la traçabilité des personnes vaccinées
(la puce RFID dans les vaccins)

Pour tout le monde, la traçabilité est imposée, seule façon de savoir qui à reçu quoi, mais aussi, pour le cas où une puce est injectée, et pour suivre les effets secondaires, et encore, pour savoir qui n'est pas vacciné (les "récalcitrants", comme "ils" disent)

Le parcours type du patient dans un centre de vaccination

!cid_83A23BE95542406F9A84DC3E80948F8B@ArtemisiaPaltz.jpg

Pourraient-ils nous dire comment un enfant de 2 ans, en maternelle, et les plus grands, qui seront vaccinés d'autorité, pourront-ils répondre au questionnaire médical et faire part aux médecins vaccinateurs de ses contre-indications médicales hors la présence de leurs parents ?

Depuis quand l'Etat a-t-il des titres de propriété sur nous et sur nos enfants ?

Pour quelles raisons légitimes les pédiatres et les médecins de famille sont-ils écartés de la vaccination ?

Des élèves équipés de puces pour pister le virus H1N1

Quelques infos sur un site détruit par une action criminelle

Plan de vaccination des personnels civil et militaire de la Gendarmerie et de leur famille

Voir le plan: ICI

 

10/10/2009

Sarkozy remercié par l'American Jewish Committee

15/11/07 : Tous les mots de ce discours ont leur importance.

Extrait du discours :

"Je veux parler de la question d'Israël et de ses voisins. J'ai toujours pensé, c'est vrai, qu'Israël était une forme de miracle. Ecoutez, il suffit de voir, de connaître un peu l'histoire du monde. Il en a fallu des millénaires pour en arriver à Israël, ça c'est pas fait comme ça. Il a fallu la Shoa !"

Quelles conclusions devons-nous en tirer ?

American Jewish Committee (comité des américains juifs), aussi connu sous les initiales AJC, a été « fondé en 1906 avec le but de regrouper toutes les composantes juives américaines pour défendre le droit des juifs du monde entier» .[1] C'est l'une des plus vieilles organisation de défense des juifs des États-Unis

Selon un communiqué du CRIF : “Le Président de la République, qui effectue une visite de travail aux Etats-Unis les 6 et 7 novembre, a invité le président du CRIF, Richard Prasquier. Le Mercredi 7 novembre au matin, le président français rencontrera également les organisations juives américaines conduites par Richard Sideman et David Harris, respectivement président et directeur exécutif de l’American Jewish Committee, qui lui remettront le prix « Light Unto The Nation ».

Plusieurs ministres accompagnent Nicolas Sarkozy : Bernard Kouchner, ministre des Affaires Etrangères et Européennes ; Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi ; Rachida Dati, ministre de la Justice et Garde des Sceaux et Rama Yade, secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme. Sont également du voyage le président de l’Assemblée Nationale, Bernard Accoyer, la directrice de l’AJC France, Valérie Hoffenberg, et de nombreux dirigeants d’entreprises.

Sarkozy remercié par l'American Jewish Committee

 

http://www.dailymotion.com/video/x3homk_sarkozy-remercie-par-lamerican-jewi_news

Sarkozy remercié par l'American Jewish Committee
envoyé par maracouja972. - L'actualité du moment en vidéo.

 

 

07/10/2009

Pétition en faveur de Roman Polanski : Tous les signataires

Il semblerait que le crime de pédophilie ne soit pas bien compris !

"Ces signataires seraient-ils pour une justice à deux vitesses ?"

"Selon que vous soyez puissant ou misérable, les juges de la cour vous rendront blanc ou noir".
Jean de la Fontaine.
 

Les animaux malades de la peste

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste [puisqu'il faut l'appeler par son nom]
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n'en voyait point d'occupés
A chercher le soutien d'une mourante vie ;
Nul mets n'excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d'amour, partant plus de joie.
Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J'ai dévoré force moutons.
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m'est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d'honneur.
Et quant au Berger l'on peut dire
Qu'il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.
L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable

Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Jean de la Fontaine