Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2010

Affaire Mirella LO NEGRO-CARBONATTO - Sos Justice/ L'étude d'Huissiers de Justice de Vence, les derniers rebondissements !

La dernière newsletter de l'association Sos Justice & Droits de l'Homme.

Intéressant tout cela !

Voici comment l'on s'y prend pour faire taire les lanceurs d'alerte et les activistes ! 

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous prions de trouver ci-dessous les dernières publications du blog Dossiers SOS JUSTICE (http://www.dossiers-sos-justice.com/).

Nous espérons que vous avez passé de bonnes fêtes de Noël en famille et entre amis.

Comme promis nous vous adressons les éléments qui constituent les derniers rebondissements de l'affaire qui oppose Mirella CARBONATTO - Présidente de l'association Sos Justice & Droits de l'Homme à l'Etude d'Huissiers de Justice de Vence et à la Gendarmerie de Le Bar sur Loup.

Nous avons voulu vous épargner en cette période de préparation des fêtes de Noël, mais sachez que nous nous sommes livrés à une pratique du "sport intensif" avec les deux avocats de l'association : Maître Philippe FORTABAT-LABATUT et Maître Djilali RABHI, à compter du 7 décembre jusqu'au 23 décembre 2010 pour arrêter la Gendarmerie et saisir toutes les autorités compétentes en la matière. Ce, afin que cessent toutes les persécutions infondées dirigées à l'encontre de Mirella CARBONATTO.

Nous remercions chaleureusement nos deux avocats qui n'ont pas hésité à s'engager dans ce dossier et à se mobiliser durant cette période de fin d'année, afin de nous aider à clôturer provisoirement ce dossier, en attendant de connaître les suites qui lui seront réservées par les autorités compétentes.

Comme vous pourrez le constater en prenant connaissance des dossiers mis en ligne et des pièces qui y sont jointes, que les Parquets de Grasse et de Nice étaient informés de cette affaire depuis les années 2006-2008, mais que seule la Gendarmerie de Le Bar sur Loup semblait ne pas connaître l'affaire. Ce qui nous laisse à penser qu'il était utile de déterrer cette affaire au moment le plus opportun pour ceux que nous dérangeons par nos actions.

Une affaire à suivre, donc....

Nous vous remercions pour votre attention et vous souhaitons une bonne lecture.

A bientôt.

Bien cordialement.

L'équipe de Sos Justice & Droits de l'Homme


Affaire Mirella LO NEGRO-CARBONATTO - Sos Justice/ L'étude d'Huissiers de Justice de Vence, les derniers rebondissements !

Nous revenons vers vous dans ce dossier pour vous tenir informés des derniers rebondissements de cette affaire. Voir les articles précédents : ICI et ICI

En préambule, vous remarquerez la période durant laquelle les manoeuvres sont organisées à l'encontre de Mirella CARBONATTO, soit durant la période qui précède les fêtes de fin...

Cette note a été publiée le 27.12.2010

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici

21/12/2010

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Un article du CNRS à mettre en parallèle avec l'article précédent :

Wikileaks : Un vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden, le résultat des expériences faites avec le LHC ? 
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/12/21/wikileaks-un-vortex-interdimensionnel-dans-le-golfe-d-aden-l.html

 

Encens-Flux

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Avec plus d'un mois de travail en mer sur le golfe d'Aden à leur actif et autant de données recueillies, les chercheurs de la mission Encens-Flux veulent étudier aujourd'hui la frontière entre la croûte continentale et la croûte océanique, et l'expansion d'un océan nouveau-né.

Comment s'est formé le golfe d'Aden, océan qui relie la mer Rouge et l'océan Indien ? À quoi ressemble la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique dans cette zone ? Pour essayer d'y voir plus clair, une équipe de chercheurs français et omanais a parcouru le golfe d'Aden au large des côtes d'Oman à bord du navire de l'Ifremer Le Suroît. Coordonnée par des chercheurs de l'Institut de physique du Globe de Paris (IPGP)1 et du Laboratoire de tectonique2, cette mission, baptisée Encens-Flux, s'achève après trente-cinq jours de travail en mer. Elle constitue le troisième volet du projet Encens, un des programmes phares du groupement de recherche (GDR) Marges, qui s'intéresse à la bordure des continents.

Pour mieux comprendre les objectifs du projet, il nous faut revenir 35 millions d'années en arrière. L'Arabie et l'Afrique, qui ne formaient jusqu'alors qu'un seul continent, commencent à se séparer. C'est une époque d'intense volcanisme qui voit apparaître deux rifts3, dans des régions qui deviendront le golfe d'Aden et la mer Rouge. La croûte continentale s'amenuise jusqu'à sa complète déchirure et la formation de deux plaques indépendantes il y a 20 millions d'années. Depuis, la péninsule arabique s'écarte de l'Afrique à la vitesse de deux centimètres par an, en se déplaçant vers le nord-nord-est. Dans l'espace ainsi libéré, une nouvelle écorce, la croûte océanique, se forme en continu par remontée de magma le long de la dorsale.

 

Golfe d'Aden

© DR

(CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR)
En jaune, plan de position de la mission Encens-Flux, troisième campagne du projet Encens, qui a exploré les marges continentales dans le golfe d'Aden et s'intéresse à l'expansion de ce tout jeune océan.


 

 

Si cette histoire est connue dans ses grandes lignes, le déroulement exact du processus n'est pas bien compris. Pour affiner leurs modèles, les chercheurs doivent s'intéresser de très près aux marges continentales, c'est-à-dire à la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique. « Le golfe d'Aden est une zone particulièrement intéressante : les marges sont jeunes et proches l'une de l'autre, ce qui permet une bonne corrélation des structures. De plus, la faible sédimentation nous permet d'atteindre plus facilement des structures profondes grâce aux méthodes sismiques. Nous avons ainsi obtenu une image de la base de la croûte sous la marge et des nombreuses failles responsables de l'amincissement de la croûte continentale », explique Sylvie Leroy, chercheuse CNRS au Laboratoire de tectonique et chef des trois missions Encens.

La mission Encens-Flux a consisté à effectuer tous les deux kilomètres une mesure du flux de chaleur, c'est-à-dire de l'énergie libérée par la Terre, à l'aide d'une sonde thermique tractée à l'arrière du bateau. « L'ouverture du golfe d'Aden a engendré une perturbation thermique qui ne s'est pas encore complètement dissipée. Les mesures de flux de chaleur permettront d'en estimer l'importance », précise Francis Lucazeau, chercheur CNRS à l'IPGP, également chef de mission Encens-Flux. Ces données permettront aux chercheurs de mieux comprendre comment évoluent les températures dans la lithosphère continentale4 lorsque celle-ci se déforme puis se fracture. Associées à d'autres données géophysiques, elles renseignent aussi les scientifiques sur la structure de la croûte, son âge et sa composition.

Autre question que les chercheurs se posent : si les flux de chaleur sont importants sur les marges continentales jeunes, est-ce seulement parce que la croûte y est relativement mince ou est-ce dû aussi à l'action du manteau plus profond ? Les mesures thermiques permettront de mieux contraindre aussi bien les modèles de formation des marges continentales que ceux de la croûte océanique.

La première mission d'Encens avait permis en 2000 de faire des relevés bathymétriques (de profondeur), gravimétriques (de la gravité) et magnétiques afin de cartographier et de caractériser précisément le fond de la partie orientale du golfe d'Aden, et de dater l'ouverture océanique. Début 2006, lors du deuxième volet d'Encens effectué à bord de l'Atalante, les chercheurs ont déployé trente-cinq sismomètres de fond de mer et dix-huit à terre. Grâce à eux, ils ont obtenu quinze profils sismiques qui renseignent sur la structure et la nature de la croûte jusqu'à plusieurs kilomètres au-dessous du fond de la mer. Campagne après campagne, mesure après mesure, les scientifiques reconstruisent ainsi les processus qui ont façonné la surface de notre planète et fait naître mers et océans.

 

Sebastián Escalón

Notes :

1. Laboratoire CNRS / IPG PARIS / Universités Paris-VI et VII / Université La Réunion.
2. Laboratoire CNRS / Universités Paris-VI / Université de Cergy-Pontoise.
3. Zone où la croûte terrestre est en extension.
4. La lithosphère comprend la croûte terrestre et le manteau supérieur rigide

http://www2.cnrs.fr/journal/3243.htm

 

.

20/12/2010

Le bassin méditerranéen sous l'œil des satellites Cosmo-SkyMed

Souriez vous êtes filmés !
Il ne doit rien se passer pour 2012, soi-disant, mais le bassin méditerranéen est sous la surveillance de 4 satellites  !  Ils attendent un Tsunami ?
 
Le 19 décembre 2010 à 10h29


Le bassin méditerranéen sous l'œil des satellites Cosmo-SkyMed

Par Rémy Decourt, Futura-Sciences

La constellation de petits satellites pour l'observation du bassin méditerranéen est entièrement opérationnelle. Ses quatre satellites sont tous en orbite. Les premiers ont été lancés en juin 2007 et le dernier en novembre 2010. Équipés d'un radar à ouverture synthétique en bande X, ces satellites assurent leurs observations quelle que soit la météo, y compris à travers une couverture nuageuse.

Le bassin méditerranéen est maintenant sous l'œil de quatre satellites, mis en orbite entre 2007 et 2010. Ce projet des ministères italiens de la Recherche et de la Défense, géré par son agence spatiale, l’ASI, s’inscrit dans le programme Orfeo (Optical and Radar Federated Earth Observation). Ce programme, mené en coopération avec la France, vise à doter ces deux pays d’une capacité d'observation de la Terre en utilisant des capteurs optiques (programme Pléiades pour la France) et radars, avec Cosmo-SkyMed (pour Constellation of small Satellites for the Mediterranean basin Observation). Ce système dédié à la télédétection et à l’exploitation de données pour des applications civiles et militaires est en lien avec une priorité donnée aux besoins de sécurité.

Cette constellation est prévue pour fonctionner jusqu’en 2017. Ses quatre satellites, construits par Thales Alenia Space, ont une orbite héliosynchrone polaire, à près de 620 kilomètres d’altitude. Chacun circule avec un décalage par rapport à l’autre, ce qui a l’avantage de montrer les changements survenus dans une région donnée entre le passage de deux satellites. Avant que la constellation ne soit complète, les satellites ont été utilisés à plusieurs reprises, notamment lors de la marée noire du golfe du Mexique, du tremblement de terre qui a frappé L'Aquila en Italie ou encore pour la surveillance des régions du Pakistan dévastées par les récentes inondations.

Aujourd’hui, Cosmo-SkyMed fournit environ 1.800 images, de jour comme de nuit et quelle que soit la couverture nuageuse. Cette image montre Nuku'alofa, la capitale des îles Tonga. © Agence spatiale italienne

Aujourd’hui, Cosmo-SkyMed fournit environ 1.800 images, de jour comme de nuit et quelle que soit la couverture nuageuse. Cette image montre Nuku'alofa, la capitale des îles Tonga. © Agence spatiale italienne
 
 
 

Prends garde la neige : des blindés aux portes de Paris !

Ils se préparent à quoi ?

PARIS NEIGE-T-IL?

Prends garde la neige : des blindés aux portes de Paris !

Un blindé de la gendarmerie. Illustration.

Un blindé de la gendarmerie. Illustration. | IP3 PRESS/MAXPPP/Julien MUGUET

Après la pagaille du 8 décembre, le gouvernement ne souhaite pas commettre les mêmes erreurs, et déploie les grands moyens!

Le Post avait déjà énuméré les dispositions prévues. Et jeudi matin, on en voit les premières illustrations pour le moins... insolites.

"En 1970, il y avait 600 militaires et 30 chars d'assaut aux portes de Paris" avait confié Laurent Cabrol au Post. La dernière fois, c'était en 1989. Et bien jeudi, en Île-de-France, les gendarmes ont prépositionné des "blindés sur les axes stratégiques de la région. Ces engins très puissants, munis de lames et de treuils, sont capables de dégager les amas de neige et surtout les véhicules bloqués" décrit TF1 News.

Montage du Post: Il faut faire peur à la neige.


Tremble la neige, car "8 groupes lourds et 10 groupes légers ont d'ores et déjà été déployés dans quatre départements."

Concrètement, d'après TF1 News :

. 2 véhicules blindés et de deux 4x4 P4 à Damartin-en-Goele, Coutrevolt (péage A4) et à la brigade de Tournan-en-Brie
. 1 à Villacoublay et 2 à Satory,
. 1 à Montlhéry,
. 1 à Louvres.

. 2 camions de transports de troupes + un 4x4 à Melun, Satory, Montdésir et Cergy.
 
 

Wikileaks / Anonymous - 100 millions de $ détournés le 11/9 + l'influence croissante du crime organisé isra élien

Voilà ce que l'on apprend par Wikileaks !


Wikileaks / Anonymous - 100 millions de $ détournés le 11/9

 http://www.dailymotion.com/video/xg3cea



Dans les heures précédant les attentats du 11/9 et même après que les avions aient percuté les tours du WTC, les ordinateurs installés dans les tours ont enregistré un flux de transactions anormalement élevé en taille et en volume. Plus de 100 millions de $ selon l'évaluation de l'expert Richard Wagner, de Convar.

Commencées dans la nuit du 10 au 11 septembre 2001, ces opérations se sont intensifiées le matin du 11 et se sont poursuivies alors même que les tours en flammes étaient sur le point de s'effondrer.

ANONYMOUS - OPERATION LEAKSPIN - Un Appel à l'Action
http://www.dailymotion.com/video/xg3ann


 L'Opération Payback change de nature et devient l'Opération Leakspin, "jeu de mot", qui appelle aux membres d'Anonymous de publier ces informations embarrassantes partout où ils le peuvent.

Comment réagiront les Sarkozy, Obama, Bush, Merkel, Cameron, Brown, Karzaï, Hu Jintao, Shimon Peres, Netanyahou, Medvedev, Poutine, Erdoğan, Benoît XVI, Chavez, Abbas, l'ONU, le Vatican, le FMI et bien d'autres encore, à la diffusion de ces révélations ?

Wikileaks révèle l'influence croissante du crime organisé israélien (Antiwar.com)
http://www.legrandsoir.info/Wikileaks-revele-l-influence-...

Un peu plus sur la genèse de Wikikeaks, qui sont-ils, qui sont leurs amis: vidéos en anglais
http://media.ccc.de/browse/congress/2008/25c3-2916-en-wikileaks.html