Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2011

Climategate 2 : Les fraudes du Giec deuxième série !

Franchement, ils nous font rire avec leurs mensonges quand ceux, qui comme nous, ont recherché les réelles causes du réchauffement cosmique et non pas terrestre !

Tout est bon pour endormir les moutons et les laisser se reposer jusqu'en 2100, en leur faisant croire que tout va bien et qu'ils encore le temps de se préparer.

Sauf que les changements sont en cours depuis quelques décennies déjà et visibles pour ceux qui ont encore des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

Nous vous laissons apprécier cet article et les nouvelles fraudes du GIEC qui est un organisme intergouvernemental, politisé et à la botte de l'oligarchie et du Nouvel Ordre Mondial.

 

Nouvel Ordre Mondial: l’alchimie climatique de la fadaise du RCA refait surface dans un ClimateGate 2.0

De nouvelles informations sur l’escroquerie qu’est cette thèse du « réchauffement climatique anthropique » viennent d’être publiées. Bien évidemment ces informations ne sont pas reprises par les médias à la botte de l’oligarchie qui pousse toujours pour qu’on paie directement un impôt carbone aux banquiers pour financer leur Nouvel Ordre Mondial.

Beaucoup de consciences se sont éveillées depuis quelques années, mais profitons donc de ce ClimateGate 2.0 pour le redire: il n’y a pas plus de réchauffement climatique anthropique que de beurre en branche !

 

La science en bien des domaines est non seulement manipulée, mais nous pourrions dire carrément kidnappée au profit du même petit nombre qui pousse son agenda totalitaire et rétrograde.

 

– Résistance 71 –

 

Climategate 2.0: Une nouvelle publication de courriers électroniques refait tanguer le débat sur le réchauffement climatique

 

Par James Taylor

Le 23 Novembre 2011

Url de l’article original:

Climategate 2.0: New E-Mails Rock The Global Warming Debate
http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2011/11/23/climategate-2-0-new-e-mails-rock-the-global-warming-debate/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Une nouvelle série de 5000 courriers électroniques entre des scientifiques se situant au centre de l’étude sur la supposition que l’humain serait la cause de la crise du réchauffement planétaire global a été anonymement diffusée au public hier, déclanchant une nouvelle tempête de controverse près de deux ans après qu’une série similaire de courriels ait déclanché le scandale du Climategate (NdT: Novembre 2009)

Trois thèmes essentiels émergent de ces courriels nouvellement fuités:

  • Des scientifiques importants et centraux dans le débat du réchauffement climatique prennent des mesures pour cacher plutôt que de disséminer les données et discussions qui mènent à leurs conclusions,
  • Ces scientifiques perçoivent le réchauffement climatique comme une “cause politique” plutôt que comme une recherche scientifique équilibrée,
  • Bon nombre de ces scientifiques admettent franchement entr’eux que la plupart de la science sur le sujet est faible et dépendante d’une manipulation délibérée des faits et des données.

En ce qui concerne la transparence scientifique, une des caratéristiques qui définit la science est la diffusion et le partage sans retenue des données scientifiques, des théories et des procédures de façon à ce que des entités indépendantes et spécifiquement les sceptiques à une théorie ou une hypothèse particulière, puissent répliquer et valider les expériences ou observations faites. Les échanges de courriers électroniques entre les scientifiques impliqués dans le Climategate, en revanche, montrent un effort concerté de cacher plutôt que de disséminer les preuves et procédures inhérentes à leur travail.

“On m’a dit que le GIEC se situe au dessus de la loi du FOI (Freedom of Information, NdT: loi sur la liberté de l’information). Une des manières de se couvrir soi-même et tous ceux qui travaillent dans le AR5 serait de supprimer tous les courriers électroniques à la fin du processus” écrit Phil Jones, un scientifique travaillant pour le GIEC dans un courriel fraîchement publié.

“Tout le travail que nous avons fait a été fait en rapport avec les fonds de recherche que nous avons et doit être bien caché”, écrit Jones dans un autre courriel récemment publié. “J’ai discuté de cela avec le sponsor principal (US department of energy) dans le passé et ils sont contents de ne pas faire connaître les données originales de la station.”

Les courriels du Climategate originaux contenaient des preuves similaires de destruction d’information et de données que le public serait en droit de penser qu’elles seraient disponibles en accord avec les principes de la liberté d’information. “Mike, peux-tu effacer tous les courriels que tu aurais pu avoir avec Keith (Briffa) en référence à AR4 (4ème évaluation du GIEC)?” écrivit Jones au scientifique Michael Mann de Penn State University dans un courriel déjà publié au cours du Climategate 1.0, “Keith fera pareil… Nous allons demander à Caspar (Ammann) de faire pareil également. Je vois que le site CA(Climate Audit Website) affirme qu’ils ont découvert le problème de 1945 dans un article de “Nature” !”

Les nouveaux courriels révèlent également les tentatives des scientifiques de politiser le débat et d’avancer des conclusions prédéterminées.

“Le truc serait peut-être de décider sur le message principal et d’utiliser cela pour guider ce qui est inclus ou pas”, des rapports du GIEC, écrit Jonathan Overpeck, auteur principal et coordinateur de la plus récente évaluation du GIEC.

“J’ai laissé tomber avec (la professeure de climatologie au Georgia Institute of Technology) Judith Curry il y a un moment. Je ne sais pas si elle se rend compte de ce qu’elle fait, mais cela n’aide pas la cause”, écrivit Mann dans un autre de ces courriels fraîchement publiés.

“J’ai discuté avec des gens aux Etats-Unis afin de trouver un journaliste d’enquête pour enquêter et dénoncer “ le journaliste scientifique sceptique Steve McIntyre, écrit Mann dans un autre courriel.

Ces nouveaux courriers électroniques ajoutent du poids à ceux déjà révélés par le Climategate 1.0, révélant les efforts de politiser le débat scientifique. Par exemple, Tom Wigley, un scientifique de l’University Corporation for Atmospheric Research, était l’auteur d’un mail du Climategate 1.0 estimant que ses collègues scientifiques du Climategate “devaient se débarrasser” d’un rédacteur en chef d’une revue scientifique parce qu’il publia des articles en contradiction avec les estimations d’une crise de réchauffement climatique.

Plus encore que de révéler un code de mauvaise conduite et des motifs non valides, les nouveaux courriels publiés révèlent des admissions franches des faiblesses de la science au sujet des estimations sur le réchauffement climatique

“Les observations ne montrent pas d’augmentation des températures à travers toute la troposphère tropicale à moins d’accepter une seule étude et approche et d’omettre un bon nombre d’autres. Ceci est tout simplement dangereux. Nous devons communiquer le doute et être honnête. Phil, j’espère que nous pourrons trouver le temps pour en discuter si nécessaire.”, écrit Peter Thorne du Met office au Royaume-Uni.

“Je pense également que la science est manipulée afin d’y mettre une pirouette politique, ce qui pour notre sauvegarde, n’est peut-être pas très intelligent sur le long terme,” ajoute Thorne.

“Mike, les chiffres que tu as envoyé sont très trompeurs… Il y a eu un bon nombre de présentations malhonnêtes des résultats des modèles par des certains auteurs et par le GIEC lui-même!, reconnaît Wigley.

D’autres courriels certainement plus terribles seront sûrement découverts dans les jours qui viennent alors que des observateurs scrutent ces 5000 courriers électroniques. Ce qui est d’ores et déjà clair, est le besoin de recherches plus objectives et d’une conduite plus éthique de la part des scientifiques qui sont au cœur du GIEC et des discussions sur le réchauffement climatique.

James M. Taylor is senior fellow for environment policy at The Heartland Institute and managing editor of Environment & Climate News.

http://resistance71.wordpress.com/2011/11/24/nouvel-ordre...

 

25/07/2011

Internet : nous polluons en nous informant sur le net et en diffusant les infos en nombre ! La meilleure de l'anné e !

N'importe quoi !

Ils se moquent de qui ?

L'envoi, la lecture et le stockage des emails émettraient du CO2 maintenant !
 
Les motifs invoqués étant ceux que le temps de lecture et le stockage des e-mails produiraient une libération plus importante de CO2.
 
C'est sûr que quand vous lisez vos mails vous respirez et vous libérez du CO2 dans l'atmosphère, mais comme la fonction de la respiration est continue, même quand vous dormez, on ne voit pas où se situe le problème ? Il faudrait leur demander à ces ignorants, si quand nous écoutons les émissions télévisées et que nous lisons les infos, les revues de presse et les newsletters des merdias aux ordres, nous arrêtons de respirer pour libérer moins de CO2 dans l'atmosphère ?
 
Il faut surtout que nous restions ignorants que nous ne puissions pas échanger ni nous rassembler et que nous ne dénoncions pas leur système,  c'est ce qui dérange surtout !
 
Comme vous l'avez compris les explosions nucléaires sont excellentes pour notre santé et ne produisent aucun CO2 dans l'atmosphère puisque selon les autorités officielles tout va bien partout dans le monde et notamment au Japon depuis la fusion de plusieurs réacteurs nucléaires à FUKUSHIMA. Sans compter les problèmes nucléaires qui se sont produits aux USA, en France et ailleurs que l'on nous cache savamment. Il faut sauvegarder les intérêts de l'Etat et des sociétés privées qui exploitent l'énergie atomique, n'est-ce pas ?
 
Ne produisent donc pas de CO2 selon les autorités officielles :
 
1 - les armes électroniques, éléctromagnétiques, atomiques, biologiques et chimiques notamment celles utilisées lors des guerres d'invasion incessantes mises en oeuvre par les sauveurs de l'Humanité, les USA/Israël et leurs acolytes ou alliés, dont la France premier producteur au monde de l'énergie nucléaire,
2 - les voyages spatiaux des navettes spatiales et en avions, et tous autres moyens de transports traditionnels,
3 - les forages pétroliers y compris en Arctique et les catastrophes écologiques induites par la dispersion du pétrole dans les mers et les océans,
3 - les forages pour trouver du gaz de schiste dans les sous-sols qui polluent les nappes phréatiques et provoquent des tremblements de terre,
4 - les OGM, les chemtrails, les pesticides, les fongicides, l'irradiation des aliments tout au long de la chaîne alimentaire, etc...
5 - la destruction de la forêt Amazonienne et autre acte de destruction systématique de notre environnement naturel et énergétique.
 
En revanche ce qui est dangereux c'est :
1 - les virus imaginaires dont celui de la Grippe A/H1N1, fabriqués de toutes pièces par génie génétique dans les laboratoires pharmaceutiques,
2 - les pets des vaches et surtout maintenant,
3 - les e-mails, notamment ceux qui sont adressés en nombre et sûrement aussi les articles mis en ligne sur les blogs d'information ainsi que la diffusion des newsletters en nombre.
 
Surtout pensez aussi à arrêter de respirer parce que la fonction de la respiration qui règle l'oxygénation cellulaire produit aussi du CO2 qui est rejeté dans l'atmosphère par les poumons.
L'inspiration : consiste à faire entrer l'oxygène dans le sang qui est ensuite véhiculé auprès de toutes les cellules de l'organisme.
L'expiration : consiste à rejeter le CO2 dans l'atmosphère par le biais des poumons.
 
Le CO2 étant absorbé et transformé par les arbres et les végétaux, vous avez compris pour quelles raisons majeures il faut détruire les arbres et les forêts pour nous permettre de crever plus vite de la pollution atmosphérique.
 

Arrêtez de lire ce blog, vous polluez!

Publié : le 09/07/2011 par Benji

Hé oui, suivant une récente étude l'utilisation d'internet pollue et une réduction de son utilisation donc serait bonne pour la planète. Moi qui pensais que ce blog n'était mauvais QUE pour le système actuel!!!
 
 
A l'instar des voitures, des avions, ou encore des vaches, les e-mails émettent du CO2 et contribuent ainsi au réchauffement de la planète.

 
C'est en tout cas ce que confirme une étude de l'Agence de l'environnement et la maitrise de l'énergie (Ademe).
 
L'Ademe part du principe que dans une entreprise française de 100 personnes, chaque collaborateur reçoit en moyenne 58 courriels et en envoie en moyenne 33 par jour, dont la taille est d'environ 1 Mo. Si l'on considère qu'il y a 220 jours ouvrés par an, les envois en question auront alors émis l'équivalent de 13,6 tonnes de CO2, puisqu'un message électronique nécessite 5 minutes de temps de lecture environ et reste stocké à peu près un an.
 
Une simple réduction de 10% du nombre d' e-mails envoyés permettrait à cette société fictive un gain d'environ 1 tonne d'équivalent CO2 sur une année. Soit de quoi faire un aller-retour Paris New-York sans éprouver le moindre remord d'avoir contribué au réchauffement de la planète.
 
De même les recherches sur internet sont nocives pour notre planète. Puisqu'un internaute effectue en moyenne 2,6 recherches sur la Toile chaque jour, soit 949 pour l'année entière. L'Ademe considère que sur la base de 29 millions d'internautes en France, les émissions de gaz à effet de serre liées à cette activité atteindraient le chiffre de 287.600 tonnes d'équivalent CO2 soit 9,9 kg par personne en moyenne sur un an.
 
Les responsables de l'étude conseillent donc d'utiliser des mots-clés plus précis ou d'utiliser les favoris, entre autres. Vous trouverez l'ensemble de leurs recommandations sur le site de l'Ademe ici. [ADEME, crédit photo: © Beboy - Fotolia.com]
 
Le communiqué de presse de l'ADEME - Agence de l'Environnement Et de la Maîtrise de l'Energie
A droite de la page web vous avez tous les dossiers PDF à télécharger sur ce sujet
 
Extrait : "Multiplier le nombre de destinataires d'un courriel par 10 multiplie par 4 l’impact sur le changement climatique" !

Commentaire : Ils vont faire croire cela à qui ? On a compris qu'ils veulent nous empêcher de communiquer entre nous.
 
Source: gizmodo.fr

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/07/09/arretez-de-lire-ce-blog-vous-polluez/


Le message de charlie chaplin pour la libertée des peuples !
http://www.youtube.com/watch?v=HsfmCLTSpnY&NR=1


" Le dictateur " film de Charlie Chaplin en 1940 , film qui tourne en derision les nazis, et qui relate bien dans quel monde on vit.

Chaplin veut nous faire passer un message, il a plus de 70 ans mais il est toujours d'actualité.

Réveillez-vous , regardez autour de vous ne restez pas fixés sur votre nombril,  pensez à vos enfants et à vos petits-enfants !

Nous sommes de plus en plus nombreux partout à travers le monde et maintenant en France à nous rendre compte QU'UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE, là !

La 1ère Révolution sera celle de la conscience, s'ouvrir au fonctionnement RÉEL de notre monde et aux réelles possibilités que nous avons dès maintenant de le changer! Ouvrons-nous, discutons, communiquons, agissons ! Si ce n'est pour nous, que ça le soit pour les prochaines générations.

Regardez "Zeitgeist Mooving Forward" sous titré français !

 

21/07/2011

Evènement solaire peu ordinaire décrit par la NASA!

Explosions de tâches sombres

Mercredi 13 juillet 2011

"Un évènement stupéfiant qui ne possède pas de comparables dans les annales modernes, mais qui est conforme aux prédictions des anciens et beaucoup trop conforme aux miennes" nous dit Pierre de Chatillon du site "incapable de se taire". "Sachez que mon inquiétude s'est accrue d'un cran. J'avais encore espoir de me tromper et que les perturbations du soleil des anciens puissent en fait être le produit d'une couche opaque de poussière dans la haute atmosphère de la terre, ce qui ne sera manifestement pas le cas.

Cet évèmement est très important et l'escalade apparaît rapide. N'attendez plus!"

  imageJourSoleil

______________________________________________________________________________________________

11 juillet 2011 Science@Nasa

 Explosions de tâches sombres 


 Le 7 Juin 2011,  les satellites en orbite ont détecté un flash de rayons X provenant de la bordure ouest du disque solaire. 

 Seule une classe «M» (pour les moyennes) sur l'échelle de Richter des éruptions solaires a été enregistrée ; l'explosion a d'abord semblé être un "run-of-the-mill éruption" (série d'éruption solaire en cascade),  jusqu'à ce que les chercheurs aient examiné les films.

 "Nous n'avions jamais rien vu de tel», affirme Alex Young, un physicien solaire au Goddard Space Flight Center. «La moitié du soleil semblait être en soi partir en morceaux."

La NASA vient de publier de nouvelles vidéos haute résolution de l'événement enregistré par l'Observatoire de dynamique solaire (SDO).

Cliquez sur la flèche pour lancer le premier film:

  Dark Fireworks (splash, 558px)
 Un gros plan de l'éruption du 7Juin  montre les tâches sombres de plasma retomber vers la surface du soleil.
«En termes de puissance brute, c'était vraiment juste une éruption de taille moyenne», dit Young, «mais elle avait une apparence unique dramatique causée par tout le matériel "d'encre-noire". Nous ne voyons pas souvent ça."

Le Physicien solaire Angelos Vourlidas du Laboratoire de recherche navale à Washington DC appelle ça un cas de "feux d'artifice sombre."

 "L'explosion a été déclenchée par un filament magnétique très instable à la surface du soleil", explique t-il. "Ce filament  surchargé de  plasma,  a explosé dans une vaporisation d'éjection sombre et de banderoles."

Les éjections de plasma étaient grosses comme des planètes, beaucoup plus grandes que la Terre.
Elles jaillirent et retombèrent, se déplaçant sous l'influence de la gravité du soleil comme des balles jetées dans l'air, et explosèrent comme des "bombes " sitôt frappées la surface stellaire.

Certaines taches, cependant, étaient plus comme des missiles guidés.  «Dans les films, nous pouvons voir le matériel attrapé par les champs magnétiques et canalisé vers des centaines de groupes de taches sur des milliers de kilomètres», note Young.

SDO a également détecté une onde de choc sombre issue du site de l'explosion.

Le «tsunami solaire" s'est propagé sur plus de la moitié du soleil, visiblement secouant en cours de route les filaments et les boucles du magnétisme .

Le  Long rayon d'action est devenu un thème clé de la physique solaire depuis que SDO a été lancé en 2010. L'observatoire voit fréquemment des explosions dans une partie du soleil affectant d'autres parties. Parfois, une explosion va en déclencher une autre ... ... et une autre ... avec un effet domino provoquant des éruptions  tout autour de l'étoile.

"L'explosion du 7 Juin ne semble pas déclencher de grosses explosions secondaires, mais cela était certainement ressenti un peu partout," dit Young.

Cliquez sur l'image pour voir le film
 
Dark Fireworks (circular wave, 558px)
«tsunami solaire"  loin du site de l'explosion

 Il est tentant de regarder les films et en conclure que la plupart du matériel qui a explosé est retombé, mais ce qui ne serait pas vrai, selon Vourlidas. "L'explosion a également propulsé une éjection de masse significative coronale (CME) hors de l'atmosphère du soleil."

Il estime que le nuage dont la masse est d'environ 4,5 x10 15 grammes, le plaçe dans le top de toutes les CME enregistrées dans l'ère spatiale.

Pour comparaison, la plus massive jamais enregistrée a été de FMC 10 16 grammes.

La quantité de matériau qui est tombé le dos au soleil le 7 Juin était approximativement égal à la somme qui s'envola , dit Vourlidas .

Aussi remarquable que l'éruption du 7Juin  semble être, Young dit qu'elle  pourrait ne pas être si rare. «En fait», dit-il, «elle pourrait être carrément commune."

Avant  SDO, les observatoires spatiaux observés le soleil avec des cadences relativement lentes et / ou des champs de vision limité. 

 Ils auraient pu facilement manquer la majesté d'une telle explosion, n'en attraper qu'une seule décentrée,  aperçue au début ou à la fin de l'explosion sans faire allusion à ce qui s'est réellement passé.


Auteur: Dr Tony Phillips

Crédit Science@Nasa

Traduction française réécrite David Jarry

"2012 un nouveau paradigme"

http://dav2012.over-blog.com/article-activite-solaire-peu...

 

Les scientifiques muselés sur une étude mettant en lien les rayonnements cosmiques et le changement climatique!

Et quand ce sont les scientifiques qui attestent que le réchauffement est dû aux rayonnements cosmiques, est-ce que l'on doit aussi les classer parmi les fervents défenseurs de l'idéologie New-âge qui est devenue le fourre-tout des sectes, des religions, des politiques et de la Miviludes en France ?

Bien évidemment, il faut continuer à faire croire à l'humanité qu'elle est responsable du réchauffement soi-disant planétaire à cause de la pollution au CO2 qui est un gaz naturel et dont les plus gros producteurs au monde sont les océans. Il fallait nous endormir avec de nouveaux mensonges pour nous culpabiliser et en faire un marché lucratif pour les copains.

Le réchauffement est cosmique, c'est que nous clamons depuis près de 4 ans sur ce blog.

Entre la NASA qui prépare les plans d'urgence pour son personnel et leurs familles, Charles F. Bolden, administrateur de la NASA, qui invite ses salariés à se prémunir face à une menace imminente et les scientifiques muselés  La NASA se doute-t-elle de quelque chose que vous ignoreriez ?

 

Les scientifiques muselés sur une étude mettant en lien les rayonnements cosmiques et le changement climatique!

Le Chef du leader mondial des laboratoires de physique a émis un ordre de "discrétion" empêchant les scientifiques de déclarer leur interprétation d'une étude sur les changements climatiques historiques en lien avec les rayons cosmiques.

Depuis des années les scientifiques et les physiciens ont présenté étude après étude, des données, ainsi que leurs interprétations personnelles, soutenant l'hypothèse que le phénomène du réchauffement global présumé est du à des facteurs humains, environnementaux induisant le changement climatique.

Aujourd'hui, une expérience scientifique majeure qui a conduit à l'étude de l'interaction entre les rayons cosmiques et la formation des nuages ​​révèle que les tendances climatiques historiques coïncident avec la pénétration des rayons cosmiques dans l'atmosphère terrestre.

Cependant, le chef du laboratoire mondial de physique au CERN à Genève qui a mené l'étude a interdit les scientifiques de présenter leurs propres interprétations de l'expérience CLOUD.

 

Scientists Gagged After Study Links Climate Change To Cosmic Rays 

Les scientifiques de l'étude bâillonnés ont conclu que le changement du climat est en lien avec les rayons cosmiques.

le Royaume-Uni a émis l'hypothèse que cette interdiction sur les conclusions de cette expèrience bien qu'elle soit politiquement inacceptable concernant le changement climatique, ou pour le dire autrement, l'étude montre que le réchauffement climatique ne peut pas être un phénomène d'origine humaine.

Sous toute interprétation, les données ne peuvent simplement pas être ignorées puisque l'étude révèle que, les rayons cosmiques jouent un certain rôle dans le changement climatique et le réchauffement climatique.

En supposant que le réchauffement global se produise, la question est de savoir si les rayons cosmiques sont la seule cause ou simplement un facteur qui participe au long questionnement par l'homme ou est ce vraiment juste un leurre.

La vraie question ici est de savoir pourquoi les chercheurs ont l'ordre de ne pas donner les conclusions des données qui suggèrent une théorie qui est en contradiction avec un point de vue politiquement impopulaire?

La science n'est pas permise de suggérer une hypothèse alternative à la théorie du réchauffement global par l'homme, même lorsque les données montrent le contraire?

La science a besoin d'être faite sans parti pris et d'une information qui est indépendante de la politique.

Beaucoup de critiques sur le réchauffement de la planète sont là, et la théorie selon laquelle l'homme est responsable grandit avec des études complémentaires fabriquées pour les politiciens qui ont payé pour des données biaisées afin d' imposer leur propre agenda politique.

Il est clair que ce "bâillon" fera peu pour calmer les sceptiques.

L'étude soulève également une autre question intéressante quant à l'effet que les opérations artificielles d'ensemencement des nuages (chemtrails) menée par le gouvernement auront sur le climat au cours du temps. 

Source:http://blog.alexanderhiggins.com/2011/07/18/scientists-ga...

Traduction française: David Jarry

"2012 un nouveau paradigme"

http://dav2012.over-blog.com/article-les-scientifiques-ba...

ALERTE ! Des nouvelles de la NASA.

A diffuser largement. Merci.

Le plan d'urgence pour la sauvegarde du personnel de la NASA et de leurs familles.
 
Cela fait déjà quelques années que nous vous prévenons sur ce qui se prépare dans le cosmos pour l'humanité.
 
Pendant que l'on vous fait le lavage de cerveau et que l'on vous endort avec la politique, les élections, la crise financière et toutes les magouilles politiques et criminelles commises par les élites Illuminati-reptiliens et leurs valets. Vous continuez à dormir au lieu de vous préparer aux échéances cosmiques qui arrivent.
 
Croyez-vous que s'il ne devait rien se passer, la NASA aurait mis en place un plan de sauvetage pour son personnel et leurs familles ?
 
Prenez connaissance de toute l'organisation qui est mise en place par la NASA pour la sauvegarde de leur personnel et de leur famille et regarder les vidéos par ce lien :
 

Famille / personnel de préparation

Une initiative majeure a été mise sur la famille / préparation personnelle pour tout le personnel de la NASA. La famille de la NASA / Programme de préparation personnelle est conçu pour fournir de sensibilisation, des ressources et des outils à la famille de la NASA (fonctionnaires et contractuels) pour se préparer à une situation d'urgence. Les actifs les plus importants dans la réussite de la mission de la NASA sont nos employés et leurs familles. Nous prenons les mesures pour préparer notre main-d'œuvre, mais il est de votre obligation personnelle de préparer, vous et vos familles pour les urgences.

Écoutez les pensées administrateur Bolden sur pourquoi il est important que nous «sachions nos trucs" et "être prêts". 
administrateur, Charles F. Bolden, Jr. Vidéo

 
Image de la page de la NASA