Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2014

Le CRIF via les Rothschild va imposer ""LA SHOAH POUR TOUS"" dès la maternelle !

Ben voyons ! Quel culot ! S'ils voulaient s'appliquer à faire monter l'antisémitisme en France et diviser les peuples, ils ne s'y prendraient pas autrement !

Mais il est vrai que l'une des divises des Illuminati/Sionistes est celle : DE DIVISER POUR MIEUX REGNER !

Et pourquoi ne pas proposer aux sionistes  David et Eric de Rothschild qui ont fait leur  fonds de commerce de la Shoah avec leur Mémorial pour la Shoah et leur Fondation pour la mémoire de la Shoah,  et qui financent toutes ces officines sionistes et organisations terroristes,  d'imposer aux maternités de mettre un peu de Shoah dans les biberons des nourrissons ?


Cela assurait au moins
l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge avec la nouvelle sainte religion  !!

Un peu à la manière des jeunesses hitlériennes si nous comprenons bien ?A quand une demande d'ouverture de camps de "rééducation" ??

Quoi que c'est en train de se produire comme vous le verrez plus tard dans un prochain article, car profitant de l'affaire Dieudonné on empiète sur la Justice et l'éducation nationale.

Du reste l'endoctrinement est déjà inscrit au programme des classes CM1 et CM2 selon ce qu'on peut lire sur le site du mémorial de la Shoah.

Le grenier de Sarah

http://www.grenierdesarah.org
Un site d’introduction à l’histoire de la Shoah, conçu spécifiquement pour les enfants de l’école primaire, et plus particulièrement pour les 8-12 ans.

La transmission de cette page d’histoire, notamment en direction du jeune public, est au cœur des missions du Mémorial de la Shoah. L’enseignement de cette période est par ailleurs inscrit au programme des classes de CM1 et CM2.

Sans rien taire du sort des millions de Juifs d’Europe assassinés par l’Allemagne nazie et ses alliés, le grenier de Sarah aborde la Shoah de manière détournée à travers les destins de sept enfants juifs. Il donne des clés de compréhension du judaïsme, de la vie juive et de la culture yiddish, un monde englouti par la Shoah.

http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/pedagogie-f...

Le parcours pour enfants
http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/pour-les-enfants/le-parcours-pour-enfants

Déjà qu'il a fallu modifier l'histoire de France en supprimant Clovis et certains rois, et qu'il ne faut plus axer les cours d'histoire que sur la deuxième guerre mondiale, jusqu'où va-t-on aller dans l'effacement de la mémoire de l'Histoire de France à cette allure ?

Rappel d'un précédent article ci-dessous :

Livre : LA FAUSSE ÉDUCATION NATIONALE

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/10/03/livre-...

Conséquence de l'affaire Dieudonné, Cuckerman le président du CRIF (Conseil représentatif des Institutions Juives de France) se demande si l'on ne devrait pas  imposer l'enseignement de la Shoah à nos chers bambins dès la primaire voire la maternelle, car tout cela c'est bien sûr la faute de l'éducation Nationale !!!

Au fait, ce sont le CRIF par la voix des Rothschilds et des Francs-maçons qui gouvernent la France, au cas où vous ne sauriez pas !

Le CRIF va imposer ""LA SHOAH POUR TOUS"" dès la maternelle !

 

https://www.youtube.com/watch?v=P4QGushPDvY


 

Envoyés à Auschwitz pour avoir fait la Quenelle !

http://www.youtube.com/watch?v=TNhKjDeGwFs

 

Dieudonné, les vraies raisons du lynchage : PEDOPHILIE DES ELITES

http://www.youtube.com/watch?v=cTjeiuQKRTk




12/01/2014

VIDEO. Le jour où Dieudonné a abandonné son spectacle interdit, Le Mur !

1501360_595738577164419_1599397636_o.jpg

Après le 3ème refus d'autoriser le spectacle "Le Mur" à Orléans par le  Conseil d'Etat qui a rejeté y compris une Question Prioritaire de Constitutionnalité, et le refus opposé à Dieudonné de jouer son nouveau spectacle "Asu Zoa" à Orléans.

Ce qui laisse à supposer que contrairement aux effets d'annonces faites par les politiques et la presse aux ordres que ne serait pas interdit que le spectacle "Le Mur", mais que Dieudonné serait interdit de spectacle tout court !

En effet, si Me Hervé Hazan, avocat du maire d'Orléans, a jugé que l'arrêté de l'édile, qui concernait exclusivement le spectacle "Le Mur", pouvait ne plus avoir lieu d'être, la représentante hystérique du ministère de l'Intérieur Pascale Leglise n'a pas eu la même approche.


"C'est une manipulation, c'est de la provocation, c'est un artifice", a-t-elle martelé, estimant qu'on ne pouvait pas considérer que Dieudonné "avait créé un nouveau spectacle en trois nuits avec une baguette magique". "Il est évident que ce sera le même spectacle qui sera diffusé ce soir", a-t-elle lancé.

Samedi matin, Dieudonné annonçait sur sa page Facebook qu'il comptait donner à 14 heures à la Main d'Or une représentation d'un nouveau spectacle appelé "Asu Zoa". Un avocat de Dieudonné a annoncé plus tard dans la journée que son one-man-show "Le Mur", interdit par les autorités, était "définitivement abandonné" au profit d'un autre spectacle à "la thématique différente".

Indiquant l'avoir écrit "en trois nuits", il le décrit comme un spectacle "de danse et de musique, de mime et même de quelques mouvements de taï-chi","s'inspirant de mythes ancestraux et de croyances primitives". Son affiche représente un éléphant dans la savane. Ce nouveau spectacle, pas nommément visé par les interdictions, devait permettre à Dieudonné de contourner les décisions de justice.

Peu avant 14 heures, un attroupement s'est formé devant le théâtre parisien et l'accès à la salle était bloqué par les CRS. Du côté du Faubourg-Saint-Antoine, une poignée de partisans de Dieudonné, surtout de jeunes hommes, étaient bloqués par les CRS. Quelques cris se sont élevés, raconte l'AFP: "Dieudo, Dieudo"'. 

Dieudonné a donc fait une conférence de presse dans son Théâtre de la Main d'Or pour annoncer l'abandon de son spectacle interdit "Le Mur" et a annoncé son nouveau spectacle "Asu Zoa".

Nous notons dans la vidéo ci-dessous que ses avocats se chargeront d'analyser son dossier sur le plan juridique afin de déterminer les responsabilités de chacun.

Fuseront donc des plaintes pénales et la saisine de la CEDH.

Conclusions : les politiques boivent et c'est le Peuple Français qui trinquera si la France est condamnée par la CEDH.

Le jour où Dieudonné a abandonné son spectacle interdit, Le Mur !

 

http://www.francetvinfo.fr/societe/dieudonne/video-le-jour-ou-dieudonne-a-abandonne-son-spectacle-interdit_502743.html

 


Dieudonné à Orléans: le Conseil d'Etat confirme l'interdiction du spectacle

Saisie en référé, la plus haute juridiction a validé l'interdiction du spectacle de Dieudonné, prévu dans la soirée de samedi à Orléans.

M.G. avec AFP
Le 11/01/2014 à 17:41
Mis à jour le 11/01/2014 à 18:59

Le Conseil d'Etat a validé samedi l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans confirmant l'interdiction par le maire de la ville du spectacle du polémiste Dieudonné qui était prévu dans la soirée dans cette ville.
    
La plus haute juridiction administrative avait été saisie par les avocats de Dieudonné qui contestaient l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans.

Parmi leurs arguments, les avocats ont expliqué que l'on ne pouvait interdire un spectacle en invoquant un trouble à l'ordre public de manière préventive, avant qu'il ne se soit déroulé.

"Un risque sérieux"

Ils ont également fait valoir que Dieudonné s'était engagé à ne plus jouer le spectacle controversé "Le Mur", interdit par la justice pour ses sorties antisémites au profit d'un autre spectacle à "la thématique différente".
    
Si Me Hervé Hazan, avocat du maire d'Orléans, a jugé que l'arrêté de l'édile, qui concernait exclusivement le spectacle "Le Mur", pouvait ne plus avoir lieu d'être, la représentante du ministère de l'Intérieur Pascale Leglise n'a pas eu la même approche.
    
"C'est une manipulation, c'est de la provocation, c'est un artifice", a-t-elle martelé, estimant qu'on ne pouvait pas considérer que Dieudonné "avait créé un nouveau spectacle en trois nuits avec une baguette magique". "Il est évident que ce sera le même spectacle qui sera diffusé ce soir", a-t-elle lancé.

Dans son ordonnance, le Conseil d'Etat a notamment estimé que "le juge des référés de première instance (avait) pu estimer, à bon droit, qu'au regard du spectacle prévu, tel qu'il a été annoncé et programmé, les allégations selon lesquelles les propos pénalement répréhensibles de nature à porter de graves atteintes au respect (...) de la dignité de la personne humaine et à provoquer la haine et la discrimination raciales (...) ne seraient pas repris à Orléans, ne (suffisait) pas pour écarter le risque sérieux que le spectacle prévu constitue".

"Une QPC" rejetée par le Conseil d'Etat

Le Conseil d'Etat ajoute que "l'allégation, qui ne peut être regardée comme établie par l'instruction, selon laquelle M. M'bala M'bala pourrait jouer un spectacle différent à Orléans, est sans incidence sur la légalité de la décision d'interdiction du spectacle Le Mur".
    
Les avocats du polémiste ont également présenté une question prioritaire de constitutionalité (QPC), estimant que la notion de "respect de la dignité humaine composante de l'ordre public", invoquée dans cette affaire, ne pouvait l'être qu'après une modification de la loi, sous peine d'inconstitutionalité. Cette QPC a également été rejetée par le Conseil d'Etat.
    
Après Nantes et Tours, c'est la troisième fois que le Conseil d'Etat, statuant en référé (procédure d'urgence), confirme l'interdiction du spectacle controversé de Dieudonné.    

 

 http://www.bfmtv.com/societe/dieudonne-a-orleans-co...

 


Interdiction de Dieudonné : La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt

Une réaction du Dr Christophe OBERLIN, aux interdictions de spectacles de Dieudonné qui se passe de commentaires.

Un grand remerciement pour avoir le courage de remettre les choses à leur  place !


10 janvier 2014 | Thèmes (S.Cattori) : Etat juif d’Israël Lobbies Liberté d’expression Désinformation

 

Dr Christophe Oberlin

Interdiction de Dieudonné : La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt

C’est au nom d’un état juif à majorité juive, censé accueillir les juifs du monde entier, que les autochtones, les Palestiniens sont martyrisés depuis soixante ans. Pourtant certains n’hésitent pas à condamner les Palestiniens, les Arabes en général, et tous ceux qui les soutiennent pour un « antisémitisme » supposé. Les Palestiniens devraient déclarer aimer les juifs et insister à tout moment sur la distinction entre juifs et sionistes. C’est évidemment déloyal. En 1942 les Français n’aimaient pas les « boches » et aucune association anti raciste n’a jamais protesté.

Lorsqu’on dit aujourd’hui en France « qu’on n’aime pas les Américains », tout le monde comprend qu’il ne s’agit évidemment pas de tous les Américains en tant qu’individus, mais qu’on désigne par-là la politique et les guerres américaines qui ont fait un million de morts en quelques décennies. Et « ne pas aimer les Américains », ne tombe pas sous le coup de la loi. Quand on dit qu’on n’aime pas les Corses, ce n’est évidemment pas très intelligent, mais tout le monde comprend qu’on entend par là une certaine ambiance xénophobe qui règne en Corse. Ca ne tombe pas sous le coup de la loi.

Quand on dit qu’on n’aime pas les juifs, il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. Et voilà qu’on voudrait faire tomber cela sous le coup de la loi. C’est déloyal et stupide.

J’ai personnellement des gens de ma famille qui sont morts en déportation. Quand Desproges dit « On se demande pourquoi les juifs se précipitaient à Auschwitz ? D’abord parce que c’était gratuit ! » C’est du deuxième degré, ça me fait rire, et ça ne porte en rien atteinte à la mémoire de ma famille. Quand quelqu’un se fait photographier devant Auschwitz en faisant une quenelle, ça ne porte pas atteinte à ma dignité ni à celle de ceux qui sont morts en déportation. Par contre c’est un geste fort à l’encontre de tous ceux qui tentent de masquer les crimes d’Israël derrière les crimes nazis. C’est à eux que ce discours s’adresse.

Et voilà que nos politiques, les plus tristes que la France ait connus depuis longtemps, voudraient expliquer à un humoriste ce qui est drôle et ce qui ne l’est pas ! Et on voudrait nous faire croire que les millions de personnes qui rient sont des idiots ou des antisémites, y compris ceux qui soutiennent les Palestiniens dans leur lutte contre l’apartheid ! C’est méprisant, et aussi effrayant. Et les commentaires à sens unique de nos radios et télévisions nationales donnent le frisson.

Ceux qui condamnent Dieudonné n’ont pas assisté à ses spectacles, et n’ont pas réalisé qui est son public : un public de jeunes, extraordinairement diversifié, qui représente une France fraternelle, fondamentalement antiraciste, la France de demain.

Alors il y a heureusement quelques poches de résistance dans les tribunaux. Et le jugement prononcé à Nantes, cassant l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné, rassure. Toutes les barrières n’ont pas cédé.

Et voilà qu’un juge unique du Conseil d’Etat, sur simple convocation du gouvernement, dans un texte d’une pauvreté affligeante, dépourvu du moindre fondement juridique, impose son opinion à toutes les lois existantes, à tous les arrêts précédents français et européens !

La France qui dérape, elle est là.

Christophe Oberlin
10 Janvier 2014
URL de cet article :
http://www.silviacattori.net/article5272.html


Christophe OBERLIN, né en 1952. est chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris ; il enseigne l’anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l’étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des missions chirurgicales en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza où il a effectué près d’une trentaine de séjours. Il est le coauteur avec Jacques-Marie Bourget de Survivre à Gaza, (éditions Koutoubia, 2009) la biographie de Mohamed al-Rantissi, le chirurgien palestinien frère du dirigeant historique du HAMAS assassiné par l’État d’Israël… Il est également le traducteur du livre Gaza, au carrefour de l’histoire du journaliste anglais Gerald Butt (aux éditions Encre d’Orient).

http://www.silviacattori.net/article5272.html

Voir aussi du même auteur :

Christophe Oberlin : Israël ... est un état mafieux


11/01/2014

Le message de Dieudonné interdit de tout !! Résumé de la journée de procédures

 L'APPEL DE DIEUDONNE A DIFFUSER LARGEMENT
AUTOUR DE VOUS, MERCI !

Nous pouvons dire qu'après cette deuxième journée de marathon judiciaire que Dieudonné n'a rien perdu face à ses persécuteurs, mais que nous avons été les témoins du retour à la censure et de la perte de la liberté d'expression grâce à la nouvelle jurisprudence Valls, qui ne manquera pas d'être sanctionnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Les avocats de Dieudonné n'ont pas hésité à dénoncer devant le Conseil d'Etat :


«Nous sommes ici au motif d’une cabale organisée par le ministère de l’Intérieur qui ne connaît pas l’histoire de France, celle du Conseil d’Etat, le grand homme qu’était Edouard Lafferière. Nous sommes ridiculisés dans le monde entier à cause de cette affaire».


Une autre procédure semble être prévue pour avoir lieu demain.

Le Préfet de Paris a fait des siennes en interdisant le spectacle "LE MUR" y compris au Théâtre de la Main d'Or et il a interdit ses 3 spectacles à Paris.

Si ce n'est pas de la persécution, on peut se demander ce que c'est ?

Non seulement il est privé de travailler mais il doit se ruiner avec ses honoraires d'avocat.

Ci-dessous nous avons relevé un extrait d'article de presse de Libération que nous commentons :

Le Conseil d'Etat confirme l'interdiction du spectacle de Dieudonné à Tours

LIBERATION avec Willy Le Devin et AFP 10 janvier 2014 à 11:00(Mis à jour :10 janvier 2014 à 20:53)

le mur tours.jpg

L'affiche du spectacle «le Mur» de Dieudonné, à Tours, le 10 janvier. (Photo Guillaume Souvant. AFP)

LE RÉCIT DE LA JOURNÉE

Saisi par Dieudonné, le Conseil d'Etat a suivi la décision du tribunal administratif d’Orléans. L'«humoriste» pourrait proposer de jouer un autre spectacle, peut-être sur la communauté noire.

L’essentiel

• Saisi de différents recours, le tribunal administratif d’Orléans a confirmé l’interdiction du spectacle de Dieudonné, prévu ce soir à Tours. Dieudonné a déposé un référé devant le Conseil d’Etat, qui a également confirmé cette décision.

• Jeudi, la représentation de Nantes a été interdite. Le Conseil d’Etat a en effet annulé la décision du tribunal administratif de Nantes qui, plus tôt dans la journée de jeudi, avait annulé l’arrêté d’interdiction pris mardi par le préfet de Loire-Atlantique.

• Ces recours interviennent après que le ministère de l’Intérieur a préconisé lundi, dans une circulaire, l’interdiction au cas par cas du spectacle le Mur pour troubles à l’ordre public, alors que Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises pour ses propos antisémites par le passé.

11h30. La société de production des spectacles de Dieudonné présente un recours devant le tribunal administratif contre l’arrêté du maire d’Orléans interdisant le spectacle prévu samedi dans cette ville. Le député-maire d’Orléans, Serge Grouard (UMP), a signé l’arrêté d’interdiction jeudi soir.

12h40. Le tribunal administratif d’Orléans confirme l’interdiction du spectacle que Dieudonné devait donner ce soir à Tours. Il s’aligne ainsi sur la décision prise hier par le Conseil d’Etat au sujet du spectacle de Nantes.

13h45. Dieudonné dépose un référé devant le Conseil d’Etat, qui doit statuer ce vendredi à 17h30.

16 heures. Le préfet de police de Paris a engagé hier soir la procédure d’interdiction du spectacle le Mur programmé le 16 janvier au théâtre parisien de la Main d’or, indique l’AFP, citant une source proche du dossier. La préfecture de police a signifié à Dieudonné par courrier «que le préfet souhaitait interdire son spectacle», a expliqué cette source.

Concrètement, l’arrêté d’interdiction n’a pas encore été signé. «Nous avons engagé la procédure contradictoire», a précisé la source, ajoutant que l’humoriste controversé bénéficie de quelques jours pour répondre au préfet de police.

17h30. L'audience publique a commencé au Conseil d'Etat, pour examiner le référé déposé par Dieudonné. L'«humoriste» est représenté par trois avocats, dont maîtres Mirabeau et Ricard. Ce dernier commence sa plaidoirie : «Le spectacle se joue depuis six mois six fois par semaine et il n'a jamais posé de problèmes relatifs à l'ordre public. Il n'y a eu que du bruit médiatique. C'est donc une dérive grave de porter atteinte à une liberté fondamentale.»

«A travers une pseudo circulaire, on rétablit une police des spectacles se fondant sur une police de la presse», poursuit un autre avocat de Dieudonné. «Il n'y a pas eu de vitrines cassées, pas de voitures incendiées, alors que les personnes étaient remontées de ne pas pouvoir assister au spectacle. La presse a monté de façon imaginaire l'éventualité d'un trouble à l'ordre public.» «Nous sommes ici au motif d’une cabale organisée par le ministère de l’Intérieur qui ne connaît pas l’histoire de France, celle du Conseil d’Etat, le grand homme qu’était Edouard Lafferière. Nous sommes ridiculisés dans le monde entier à cause de cette affaire», ajoute-t-il.

17h50. Me Sanjay Mirabeau attaque sa plaidoirie en insistant à son tour sur «l'absence évidente de troubles à l'ordre public». La question de la dignité humaine est pour l'instant évacuée. «Nous n'avons pas les moyens de gagner contre un ministre alors faites gagner le droit», continue Sanjay Mirabeau en interpellant le juge. «Nous irons devant la Cour européenne des droits de l'homme et la France perdra. Ce jour-là, tout le monde se rendra compte de l'erreur commise par le Conseil d'Etat. Votre devoir est d'anticiper cela pour ne pas que le pays soit humilié.»

A lire à ce propos l'interview de la professeure de droit public Diane Roman 

18 heures. Si les avocats de Dieudonné ont changé de stratégie devant le Conseil d'Etat en soulignant l'absence de débordements hier à Nantes, les rapporteurs publics recommencent, eux, à citer des extraits des spectacles et posent le débat sur le terrain de la morale.

18h10. Pour Pascale Léglise, la commissaire du gouvernement, qui présente le cas devant le Conseil d’Etat, «on ne va pas refaire le match sur l'explicitation de la quenelle. C'est un geste évidemment antisémite. Il y a suffisamment d'indices. C'est contraire à la dignité, point.» Elle continue : «Faudrait-il rigoler d'une légitimation de la Shoah ? Ce n'est plus du rire. Ce n'est plus de l'humour. Le seul moyen de prévenir ce trouble est d'interdire ce spectacle.»

Maître Ricard, l'avocat de Dieudonné, reprend la parole avant le retrait du juge : «Ce que fait madame Léglise est un jugement de valeur sur le contenu du spectacle. Or, ce n'est absolument pas le sujet ici.»

18h15. L'audience publique au Conseil d'Etat prend fin. La lecture de l'arrêt sera faite d'ici trente minutes par le juge, Jacques Arrighi de Casanova.

Par ailleurs, comme hier, le site internet du Conseil d'Etat est inaccessible, «en raison d’un nombre très important de connexions». 

18h35. Le spectacle de Dieudonné reste interdit, annonce le Conseil d'Etat. Le juge vient de lire l'ordonnance.

Ci-dessous nous pouvons lire qu'il sera proposé par les avocats de faire un spectacle sur la communauté noire puisqu'il faut rire de tout, sauf des vaches sacrées promotrices de la dictature et du Nouvel Ordre Mondial !

18h50. Dieudonné va proposer «dans quelques minutes» au maire de Tours de jouer ce soir un autre spectacle. Son avocat, maître Mirabeau, précise : «Je lui ai donné un conseil d'avocat : faire un spectacle sur la communauté noire. Car, comme disait Desproges, c'est plus facile de rire de sa propre communauté.» Du côté du Vinci, la salle de spectacle de Tours, on répond que le «spectacle le Mur est interdit et que rien n'est prévu ce soir». Environ 200 personnes patientent devant la salle, «dans le calme».

Et là, on se demande ce que fiche le Bâtonnier de Paris, en ne rappelant pas à l'ordre Arno Klarsfeld, qui prétendrait que Dieudonné se mette aussi à genoux devant ses grands maîtres, tout en le dépossédant de sa responsabilité pénale.

Ainsi, Arno Klarsfeld a l'intention de mettre les magistrats au chômage, tellement assuré qu'il est, que depuis ladite révolution française, la séparation des pouvoirs de l'état, entre Pouvoir exécutif (les politiques), et le Pouvoir Législatif, n'a jamais été respectée ! On se demande à ce titre ce que nous devons faire de leur Constitution de pacotille ?

En effet, Dieudonné n'a rien à écrire ni à signer, car le Tribunal Correctionnel est là pour juger des délits et condamner Dieudonné en cas de dérapage outrancier. Sur ce point nous reviendront du reste sur la loi FABIUS-GAYSSOT pour voir qui a souhaité cette loi qui est inconstitutionnelle car jamais présentée auprès du Conseil Constitutionnel et loi sur laquelle les associations prétendues de défense contre le racisme et l'antisémitisme ont fondé leur fonds de commerce sur lequel elles s'engraissent.

20h25. Arno Klarsfeld, de l’Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF), a dit que la FFDJF ne voyait pas d’opposition à ce que Dieudonné fasse un spectacle si celui-ci s’engageait à ne plus tenir de propos antisémites «Puisque Dieudonné est un multi récidiviste de l’incitation à la haine raciale, des propos antisémites et négationnistes, s’il s’engage par écrit devant un juge à ne plus tenir de tels propos, l’Association des fils et filles des déportés juifs de France ne voit pas d’opposition à ce qu’il fasse un spectacle».

Et là, le journaliste qui n'hésite pas à calomnier Dieudonné un invoquant le prétexte fallacieux, que pour protester contre ses interdictions Dieudonné aurait lancé une manifestation place de la Bastille à Paris le 26 janvier mais que pour cela il devra d'abord obtenir une autorisation préfectorale ! Sauf que cette manifestation n'a jamais été organisée par Dieudonné, mais par un collectif de français en colèrequi demande à Hollande de Démissionner et nous espérons qu'il y aura Paris !


Appel à une manifestation nationale de tous les Français en colère Paris le 26 janvier 2014   Parce que le peuple français attend désespérément des solutions aux problèmes de la France.

http://www.jourdecolere.com/

 

 

20h45. Pour protester contre les interdictions de ses spectacles, l’humoriste a lancé un appel à manifester place de la Bastille à Paris, le 26 janvier, via sa page Facebook. Il devra d'abord obtenir une autorisation préfectorale. 

Nouvelle image (2).jpg

http://www.liberation.fr/societe/2014/01/10/en-direct-spe...

Le compte rendu rapide de Dieudonné qui demande de l'aide financière en contre-partie du DVD de son spectacle que vous ne verrez jamais plus en France !

Il va bien falloir savoir ce que les dictateurs veulent nous prier de voir !

Nous devons l'aider, car en ce moment il se bat et supporte les frais pour que nous puissions conserver notre liberté d'expression. Nous sommes tous concernés par cette censure et cette privation de libertés.

Dieudonné invoque des menaces de mort  journalière et qu'il pourrait être censuré sur le net.

Ce n'est pas un hasard qu'ils avaient déjà préparé les lois liberticides pour que nous ne puissions plus les identifier, les dénoncer et nous rassembler par le net  !


AIDONS-LE !

 Dieudonné interdit de tout

Le site http://www.dieudosphere.com
sera dispo le 12 janvier 2014 !!

NOUVEAU SPECTACLE !!!
Écrit en 3 nuits. S'inspire de mythes ancestraux et de croyances primitives. Il y aura de la danse, de la musique, du mime et quelques mouvements de Taï Chi !!

http://www.youtube.com/watch?v=B6TW7iKqZwc

 

10/01/2014

La face cachée de Manuel Valls ! Les valeurs de la République selon Valls

Excellente vidéo à voir absolument !

Le seul voile qui devrait être interdit c'est celui de la tromperie gouvernementale.
Ce voile épais déposé délicatement sur les yeux des français à des fins politiques.
Un voile médiatique que le gouvernement français utilise pour cacher les réels soucis du peuple : le chômage, l'insécurité, le pouvoir d'achat des français ...

La face cachée de Manuel Valls !

http://www.youtube.com/watch?v=FE_J7X4v6uk