Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2015

Le Parlement européen rejette les amendements visant à protéger la neutralité du Net

Là aussi, les USA entendent nous imposer leur dictature pour nous arracher le monopole d'un «Marché unique européen des communications électroniques».

La NSA européenne, en quelque sorte ! Pour nous surveiller c'est mieux que nous n'ayons plus le choix de notre FAI et de nos moyens de communication !

Il paraît que Facebook qui collecte toutes les données personnelles, nous protègerait désormais contre le piratage de notre compte au nom du gouvernement ! 

Le flic du net qui bloquera notre compte et nous balancera aux autorités pour nous faire condamner si nous devions dire quelques vérités sur le net !

La surveillance, la censure à tout prix !

Adieu les libertés : d'expression, de pensée et d'opinion qui seront criminalisées !

Le Parlement européen rejette les amendements visant à protéger la neutralité du Net

27 oct. 2015, 14:16

Une séance du Parlement européen à Strasbourg

Source: Reuters - Une séance du Parlement européen à Strasbourg

Les amendements réglant le trafic d’Internet au sein de l’UE ont été rejetés ce mardi, une décision qui pourrait d’après les défenseurs de la neutralité du Net mettre en place un système à deux vitesses en terme d’accès à Internet.

Le Parlement européen a débattu aujourd’hui sur le «Marché unique européen des communications électroniques». Dans le cadre des débats, les amendements déposés en faveur de la neutralité du Net n’ont pas été adoptés. Ceux-ci auraient pourtant permis de répondre à des lacunes importantes, d’après les défenseurs des amendements.

En savoir plus : Bild s'attaque aux commentaires haineux sur Internet et publie les noms de leurs auteurs

Tel qu’il a été adopté, le texte pourrait porter atteinte à la croissance économique, alors qu’il sera possible de ne pas traiter tous les acteurs d’Internet de façon égale, c’est du moins ce qu’estiment les critiques de la décision des députés à Strasbourg. Pour ces derniers, la nouvelle réglementation permettrait de créer des «voies express» d’accès au réseau pour des soi-disant «services spécialisés aux impératifs de qualité», ce qui signifierait au final que les fournisseurs d’accès pourront proposer des services détaxés et permettre des entorses à la sacro-sainte neutralité du Net.

«La structure ouverte d’Internet est exactement la raison de la croissance et des innovations dans le domaine de l’économie et de la culture numérique. Le fait que les fournisseurs d’accès soient capables de discriminer certains flux de données crée ainsi un Internet à deux vitesses, et n’incite pas les opérateurs à développer leurs capacités», a estimé Julia Reda, une député européenne du groupe d’opposition Les Verts/Alliance libre européenne.

En savoir plus : De «gentils hackers» français peuvent mener Siri et Google Voice en bateau grâce à des ondes radio

Par ailleurs, le fondateur d’Internet Tim Berners-Lee se trouve lui aussi parmi les opposants au projet de loi. En s’exprimant avant le vote, il a estimé qu’adoptée dans sa version actuelle, «la loi présente une menace à l’innovation, à la liberté de parole et la vie privée, et compromet la capacité de l’Europe à mener l’économie numérique».

Un nombre important de société Internet avaient auparavant signé une lettre contre le projet, dont Kickstater, Vimeo, BitTorrent et Netflix.

La neutralité du Net est un principe qui garantit l'égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet, depuis les grandes corporations jusqu’aux utilisateurs anonymes à leur domicile.

 

21/10/2015

Manuel Valls et la cesure des citoyens sur le net, en action, sous couvert de cybersécurité et de défense !

Sous couvert d'agir dans le cadre de la cybersécurité et pour la soi-disant sécurité des français, Valls s'active pour faire censurer et fliquer le net pour porter atteinte aux médias alternatifs qui prennent le pas sur les merdias aux ordres des lobbies qui au lieu de vous informer valablement passent leur temps à vous perfuser leur propagande orientée pour fabriquer la pensée unique et universelle sur les esprits faibles et mal informés.

Prenez connaissance de la nouvelle stratégie nationale pour la soi-disant sécurité du numérique qui a été pondue sous la houlette de Manuel Valls !

Vers la mort programmée des médias alternatifs ?

Voir aussi :

 Vidéo : Valls : « la passivité sur Internet, c’est fini »

Le gouvernement passe à l'offensive contre les propos racistes et antisémites. Dans le cadre d'un plan présenté ce vendredi, le Premier ministre Manuel Valls annonce diverses mesures pour éradiquer ces discriminations. Un volet conséquent du plan est dédié à Internet.

Stratégie nationale pour la sécurité du numérique : "un bon équilibre entre prise en compte de la sécurité et dynamisme économique"

19 octobre 2015

Manuel Valls présente la Stratégie nationale pour la sécurité du numérique à la Maison de la Chimie

Manuel Valls a présenté, vendredi 16 octobre, la Stratégie nationale pour la sécurité du numérique, destinée à accompagner la transition numérique de la société française. Il a rappelé à cette occasion que le Gouvernement est déterminé à poursuivre l’effort pour faire face aux menaces issues du cyberespace et souligné que cette stratégie est "un bon équilibre entre prise en compte de la sécurité et dynamisme économique."

"Début 2011, une première stratégie de cybersécurité a été publiée ; c’était peu après une attaque informatique visant le ministère de l’Économie et des Finances", a rappelé Manuel Valls, vendredi 16 octobre, à la Maison de la Chimie (7e arrondissement de Paris). Il y a, grâce au numérique, plus d’opportunités en matière de création d’emplois et de richesses, de simplification de l’administration, de débat public et d'engagement citoyen, d'accès à la culture. "Nous essayons tous, et mon gouvernement aussi, de les saisir." Mais il y a aussi plus de menaces, mouvantes, protéiformes, liées de plus en plus au détournement du numérique par des individus malveillants et des organisations criminelles ou terroristes. "Nous voulons y répondre avec une très grande lucidité et les moyens adaptés."

En 4 ans, la donne a profondément évolué. Les cyberattaques peuvent alors avoir des effets dévastateurs. Manuel Valls a rappelé celle qui a frappé, il y a quelques mois, la chaîne TV5 Monde. "Ces cyberattaques sont susceptibles de désorganiser les activités vitales de notre pays, de déstabiliser les entreprises, de vampiriser leurs savoir-faire. La conséquence directe est alors la destruction de nombreux emplois", a expliqué le Premier ministre. "Nos concitoyens sont également exposés, que ce soit à des tentatives d’escroqueries, qui s’accompagnent parfois de chantage, ou à la captation de leurs données personnelles."

"La responsabilité de l’État est donc de se protéger, de protéger les citoyens, le tissu économique, d'anticiper les menaces et de réprimer les actes délictueux".


La nouvelle stratégie pour la cybersécurité est le résultat d’un travail inédit et ambitieux. Manuel Valls a rappelé qu'il ne faut pas opposer le numérique,  "qui devrait être le monde de la liberté absolue", à la sécurité, "qui se traduirait nécessairement par une restriction dangereuse des libertés fondamentales." "La réalité est à mille lieues de cela ou en tout cas elle est plus complexe : sans sécurité, il n’y a pas de liberté possible."

 

La stratégie nationale pour la sécurité du numérique poursuit 5 objectifs.

Renforcer la cyberdéfense

  • L’Anssi, qui comptait une centaine d’agents lors de sa création en 2009, sera forte de 600 agents à l’horizon 2017. Les ministères de la Défense et de l’Intérieur ont eux aussi augmenté le nombre d’effectifs consacrés à ces missions.
  • Les filières françaises de formation et de recherche en informatique et en mathématiques sont mondialement reconnues. Il n’est pas toujours facile pour l’État, et donc pour l’Anssi, d’être compétitifs en termes salariaux, face aux possibilités des grandes entreprises. Des efforts sont faits pour qu’une partie de ces talents s’engagent au sein des services publics.
  • La loi de programmation militaire de 2013 a prévu un renforcement de la sécurité des systèmes d’information des opérateurs d’importance vitale, et non plus uniquement de ceux de l’État.
  • Bpifrance, en lien avec le ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et l’Anssi, a lancé des appels à projets consacrés à la cybersécurité afin d'accompagner les entreprises françaises pour développer des dispositifs fiables de détection d’attaques informatiques ou des équipements de protection destinés aux PME.
     

Protéger les citoyens


Les données numériques dévoilent notre vie personnelle et professionnelle et contiennent parfois des éléments qui relèvent de l’intime. Il est donc indispensable de protéger la vie numérique des Français. Le 8 décembre dernier, Manuel Valls avait formulé devant l’ensemble des Cnil européennes, des engagements forts pour faire du modèle européen de protection des données personnelles un argument d’attractivité, voire de compétitivité. La toute récente décision de la Cour de justice des communautés européennes montre bien l’écart qui peut exister par rapport à d’autres législations.

"Je suis fier d'avoir porté la loi sur le renseignement", a déclaré le Premier ministre, rappelant que le projet de loi a été validé, dans sa quasi-totalité, par le Conseil constitutionnel. "Mais, s’il était nécessaire de donner à nos services de renseignement les outils indispensables pour assumer leurs missions dans la société numérique,  mon gouvernement reste favorable à ce que les acteurs privés continuent de bénéficier pleinement, pour se protéger, de toutes les ressources qu’offre la cryptologie légale", a-t-il précisé.
 

Sensibiliser et former


La sensibilisation de tous au "risque cyber" est indispensable : jeunes, élus, dirigeants d’administration et d’entreprise, professionnels du numérique. La France est en retard par rapport à ses partenaires en matière de sensibilisation de sa population aux risques associés aux usages du numérique. Dès lors, la Stratégie nationale pour la sécurité du numérique met l'accent sur la sensibilisation et la formation.
 

Faire de la sécurité du numérique un facteur de compétitivité

 
Il est essentiel de soutenir et d’accompagner les entreprises françaises, notamment celles de la French Tech. Un appel à projets du Programme d’investissements d’avenir a été lancé la semaine dernière pour soutenir les technologies innovantes en matière de protection de la vie privée. Doté de 10 millions d’euros, il permettra à des entreprises françaises de développer une expertise et des produits de niveau mondial, qui leur ouvriront des marchés importants en même temps qu’ils contribueront à la protection de nos concitoyens.


Manuel Valls a salué la signature, en marge de la présentation de la stratégie nationale et en présence d’Axelle Lemaire, d’une charte par laquelle les principaux opérateurs de télécommunications français s’engagent à protéger les échanges de mails entre leurs serveurs respectifs. Elle permettra de mieux sécuriser les échanges de nos concitoyens tout en préservant les impératifs de sécurité nationale.

"La responsabilité de l’État, sur les territoires numériques comme ailleurs, est de se protéger et de protéger ses citoyens", a déclaré Manuel Valls. "La stratégie nationale pour la sécurité du numérique qui vous est présentée aujourd’hui est un bon équilibre entre prise en compte de la sécurité et dynamisme économique." Un état de sa mise en œuvre sera régulièrement remis au Premier ministre, afin de lever les difficultés éventuelles ou d’apporter les adaptations nécessaires.


 Vous êtes assurés de la détermination du Gouvernement à poursuivre l’effort pour faire face aux menaces issues du cyberespace. L'époque le commande, l'exige, nous l'impose ; l'espace numérique doit être un espace de confiance, de sécurité et de responsabilité.

Manuel Valls

Le 16 octobre 2015

 

 

 

Attaque sur la liberté d'expression: les médias alternatifs sont en sursis

Attaque sur la liberté d'expression: les médias alternatifs sont en sursis

http://3.bp.blogspot.com/-xWBM2FtbcY4/ViPke9T8fRI/AAAAAAAAJ4A/VKhHSN6w3Xc/s320/censorship%2B%25281%2529.jpg

 

Ce mois-ci, Matt Drudge, gestionnaire du blog Drudge Report a indiqué dans une interview auprès d'Info Wars que la justice a son site dans le collimateur. Le site, qui est une sorte de revue de presse active depuis près de 20 ans, est très apprécié des américains puisqu'il obtient la 131ème place sur Alexa au niveau national et 607ème au niveau mondial.

Drudge a affirmé que des lois à venir concernant les droits d'auteur empêcheront bientôt les sites ne serait-ce que de mettre des liens vers des articles tiers.


«Je dispose d'une décision d'un juge de la Cour suprême me disant que c'est fini pour moi", a déclaré Drudge. "Ils ont eu les votes nécessaires désormais pour faire respecter les droits d'auteur, vous êtes fini. Ils vont faire en sorte que vous ne puissiez même plus utiliser les gros titres."


"Pour avoir une décision de la Cour suprême de justice m'indiquant que c'est fini, c'est qu'ils ont obtenu les votes, ce qui signifie que le temps est limité», a-t-il ajouté, notant qu'un jour viendra où la simple gestion d'un site indépendant pourrait nous mettre hors la loi.


"Cela signera la fin pour moi. Soit, car toute cette histoire a été un enfer», a déclaré Drudge, ajoutant que les internautes ont été poussés vers les cyber «ghettos» que son Twitter, Facebook et Instagram.


"C'est comme un ghetto, c'est du "corporate", ils prennent votre énergie et vous n'obtenez rien en retour - rien».

Drudge a averti que les géants des médias sociaux comme Twitter et Facebook engloutissement le contenu et empêchent la croissance des plates-formes d'information indépendantes avec des agrégateurs d'information automatisés comme Google News qui est totalement automatisé.

Pour l'instant, ce type de manœuvre n'est pas possible en Europe...sauf que, n'oublions pas que le TAFTA a entre autre pour but d'aligner de nombreuses lois sur les Etat-Unis et cela inclus également ce type de problématique qui constitue une réelle attaque en règle à l'encontre des médias alternatifs. Le pire c'est que Drudge Report ne récupère même pas la totalité ou une partie du contenu des articles tiers comme le fait la grande majorité de ces médias. Le site reprend uniquement le lien vers l'article et il renvoi vers le site du média propriétaire. On peut considérer cela comme de la pub gratuite pour les sites relayés car le trafic est directement renvoyé vers les auteurs des articles mais apparemment, la justice a décidé que c'était déjà trop.


Les attaques ne s'arrêtent pas là puisque plusieurs acteurs majeurs de la réinformation utilisant la plateforme Youtube (contrôlée par Google, une fois encore) comme par exemple "We are change" (avec plus de 235 000 abonnés) ou "Storm Clouds Gathering" (plus de 477 000) se sont récemment vu retirer leur unique moyen de financement via l'outil publicitaire Adsense. Au mois de mars, le site antiwars s'est également vu désactiver son compte Adsense car, d'après Google, ils avaient enfreint une règle du programme en publiant des photos des atrocités commises par les soldats américains dans le centre de détention militaire d'Abu Ghraib. La chasse est ouverte et ça ne fait que commencer.



Publié par Fawkes News

 

16/09/2015

Mise à jour : Impact astéroïde pour le 28 septembre 2015 à Houston au Texas ? Censures de la NASA et de Google !

Merci de relire l'article pour prendre connaissance des mises à jour effectuées avec de nouvelles captures d'écran et les prévisions qui avaient été faites par la NASA. 

Les captures d'écran nous indiquent qu'un impact est prévu pour le 28 septembre prochain et que les plus récents calculs estiment que l'objet a 70% des chances de s'écraser à 100 miles ou 160 kms au sud de Houston au Texas, 45% sur Puerto Rico et 88% dans le Golfe du Mexique. Il est ajouté que des vagues géantes déferleront vers les côtes, d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 250 pieds ou 76 m, atteignant 50 miles ou 80 kms à l'intérieur des terres. Le nombre de morts estimé est de 20 à 100 millions de personnes à travers l'Amérique, les Caraïbes, l'Afrique et l'Europe.  

L'objet en question est l'astéroïde 2015 PDC H-5.

Ce qui expliquerait l'opération Jade Helm 15 qui semble s'être terminée le mardi 15 septembre 2015, après 2 mois d'opération et de préparatifs.

Vous rappelez-vous de l’exercice militaire du nom de Jade Helm 15 ? C’est terminé

L’exercice militaire baptisé du nom de Jade Helm 15 a généré tellement de théories du complot cette année qu’elles ont été la cible de moqueries dans des émissions, citant des commentaires de candidats à la présidentielle 2015 et la réaction du gouverneur du Texas. L’inquiétude à la base était la suivante : l’armée a posé les fondations pour implémenter la loi martiale sur le territoire, si ce n’est pas maintenant alors ça sera dans le futur.

L’exercice se terminera silencieusement mardi, cependant. Il s’est déroulé dans des parties du Texas, du Mississippi, de la Louisiane et de la Floride et représente deux mois d’opérations, a dit Suzanne Nagle, une porte-parole pour le Army Special Operations Command qui l’a supervisé.

 

*********************************

Impact d’astéroïde ou pas le 28 septembre 2015 à Houston au Texas ?

Quand la Nasa et Google manipulent et censurent les informations concernant un impact d’astéroïde qui aurait lieu à Houston au Texas, le 28 septembre 2015, le jour même où doit se tenir l’assemblée générale de l’ONU à NY et qui devrait rassembler quelques chefs d’états et le Pape.

Nous allons vous demander de tester la censure de Google en tapant dans son moteur de recherche les phrases mentionnées ci-dessous.

Nous savons qu’en les mentionnant sur le blog nous risquons d’être censurés par Google, mais nous voulons en avoir le cœur net après plusieurs censures sur nos recherches.
A vous donc de vérifier si vous subissez la même censure que nous et si la NASA et Google voudraient nous cacher une information capitale.

Voici les phrases à rentrer dans le moteur de recherche de Google :

This webpage is CLASSIFIED.  Please refer to file #7566
of the internal classification code fort further category placement.

The September 28, 2015 Asteroid Impact #CLASSIFIED

 

En sachant que si une information a été enregistrée par Google et même si elle a est supprimée, nous devons la retrouver en cache. Or, même les sites américains qui ont traité de cette information ne sont pas accessibles non plus car Google reconnaît l’adresse IP et vous empêche d’accéder aux dits sites :

Explications :

Nous avons voulu vérifier si les informations données dans un article mis en ligne sur le site de Benoît BENGARNEAU étaient exactes et s’il demeurait encore des traces de l’article mis en ligne par la NASA.

L’article : Est-ce que la NASA a vraiment effacé une information sur un impact d'astéroïde pour le 28 septembre ?

La vidéo qui fait relation à l’article qui a été supprimé sur le site de la NASA pour être remplacé par un autre qui prévoit un impact d’astéroïde pour l’année 2022.

COMMUNIQUÉ SPÉCIAL DU 13 SEPTEMBRE 2015

Les précédents titres de la page modifiée par la suite sur le site de la NASA étaient ceux-ci, avec l’image de l’article ci-dessous :

This webpage is CLASSIFIED.  Please refer to file #7566 of the internal classification code fort further category placement.

The September 28, 2015 Asteroid Impact #CLASSIFIED

http://neo.jpl.nasa.gov/pdc15/

Nouvelle image (1).jpg

 

106dcvc1442072039.jpg

 

Extrait du bas de l'image sur lequel nous pouvons lire qu'un impact d'astéroïde aurait lieu le 28 septembre 2015 près de Houston, Texas.

106dcvc1442072039-2.jpg

Suite de la page Internet sur le site de la Nasa.

72g0zk1442072085.jpg

Les captures d'écran nous indiquent qu'un impact est prévu pour le 28 septembre prochain et que les plus récents calculs estiment que l'objet a 70% des chances de s'écraser à 100 miles ou 160 kms au sud de Houston au Texas, 45% sur Puerto Rico et 88% dans le Golfe du Mexique. Il est ajouté que des vagues géantes déferleront vers les côtes, d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 250 pieds ou 76 m, atteignant 50 miles ou 80 kms à l'intérieur des terres. Le nombre de morts estimé est de 20 à 100 millions de personnes à travers l'Amérique, les Caraïbes, l'Afrique et l'Europe. 

 

L'objet en question est l'astéroïde 2015 PDC H-5.

Puis les titres de la page sont transformés en ceux-ci :


This webpage does not describe a real potential asteroid impact. The information on this page is fictional and provided only to support an emergency response exercise conducted during the International Academy of Astronautics (IAA) 2015 Planetary Defense Conference in Frascati, Italy, April 13-17, 2015. This is only an exercise. http://neo.jpl.nasa.gov/pdc15/

 

En français : Cette page ne ​​décrit pas un impact réel d'astéroïde potentiel. L'information sur cette page est fictive et fournie seulement pour soutenir un exercice d'intervention d'urgence mené au cours de l'Académie internationale d'astronautique (IAA) 2015 Conférence Planetary Defense à Frascati, en Italie, Avril 13-17 2015. Ceci est seulement un exercice.

The 2015 PDC Hypothetical Asteroid Impact Scenario

 
La nouvelle image transformée qui apparait sur le site de la NASA

Nouvelle image (3).jpg

Or, lorsque nous avons fait des recherches sur Google avec les premiers titres qui apparaissaient dans le premier article mis en ligne par la NASA, nous nous sommes heurtés au moins à 10 censures de Google qui enregistre notre adresse IP, la date et l’heure de la requête, ainsi que le lien de la recherche.

Les phrases donc pour les recherches.

 

1 - This webpage is CLASSIFIED.  Please refer to file #7566 of the internal classification code fort further category placement.

 Ou

2 - The September 28, 2015 Asteroid Impact #CLASSIFIED

Plusieurs censures de Google nous sont opposées y compris sur les sites qui parlent de cette information de la NASA.

 Voilà comment Google vous bloque à plusieurs reprises lors de la recherche :

Nouvelle image (2).jpg

Dessous sont notés :

Adresse IP : xxxxxxxx
Date et Heure :xxxxxxxxxxxxxxxx

URL de la recherche : xxxxxxxxxxxxxx

 


20/01/2015

L’Europe crée une autoroute de l’information dans l’espace !

Pendant que l'on détourne notre attention avec leurs mensonges, voilà comment ils vont nous cuire au micro-ondes et nous surveiller à partir de  l'espace !

En nous balançant des ondes à partir de l'espace !

Pour manipuler les gens et provoquer des comportements agressifs sur commande, ils ne pourraient pas mieux s'y prendre !

 

S'ils ne sont pas en prime en train de nous préparer le projet Blue Beam !

 

Lire également


L’Europe accélère le déploiement des infrastructures très haut débit
Les 700 MHz au très haut débit mobile en 2015 en France

 

L’Europe crée une autoroute de l’information dans l’espace