Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2010

Le FMI plaide pour des mesures d'austérité dès l'an prochain

Le 21 mars 2010


Le FMI plaide pour des mesures d'austérité dès l'an prochain


© REUTERS

PEKIN (Reuters) - Les pays développés avec des déficits publics élevés doivent commencer dès aujourd'hui à préparer leurs opinions publiques aux mesures d'austérités qui seront nécessaires à partir de l'an prochain, a estimé dimanche le numéro deux du Fonds monétaire international.

Selon John Lipsky, directeur général adjoint du FMI, l'ampleur des ajustements qui vont devoir être mis en oeuvre est si vaste qu'ils risquent de se traduire par un recul des allocations santé et retraite, une réduction des dépenses publiques et une hausse des impôts.

"Relever ce défi budgétaire est une priorité essentielle à court terme car les inquiétudes à propos de la soutenabilité en termes budgétaires pourraient entamer la confiance dans la reprise économique", souligne John Lipsky dans un discours préparé en vue de son intervention devant le Forum de développement de la Chine.

"Déjà dans plusieurs pays avec des déficits et une dette particulièrement élevés, la prime sur le risque souverain a augmenté fortement, ce qui pèse sur les pays concernés et augmente le risque d'une possible contagion", ajoute-t-il.

Pour la plupart des économies développées, il est pour l'instant approprié de conserver les mesures de soutien à l'économie mais l'assainissement des finances publiques devra démarrer dès l'an prochain si la reprise économique suit son cours, a expliqué le numéro deux du FMI.

Alan Wheatley, Gwénaëlle Barzic pour le service français

http://www.usinenouvelle.com/article/le-fmi-plaide-pour-d...


16/02/2010

Le décodeur du Nouvel Ordre Mondial

« Les Derniers Humains vous présentent une webémission intitulée LE DÉCODEUR.

Le sujet de notre première webémission: la gouvernance mondiale.

Depuis deux ans, l'idée d'une gouvernance mondiale est de plus en plus diffusée dans les médias de masse. LE DÉCODEUR a scruté les médias de masse pour voir ce qu'il en est exactement.

Cette webémission est une introduction sur le concept de gouvernement mondial et est la première d'une série consacrée à l'idée d'un nouvel ordre mondial en action.

Le journaliste citoyen, Eric Granger, vous présente humblement les enjeux liés à la gouvernance mondiale.

Dans cette première mouture vous pouvez voir que :

Nicolas Sarkozy (Prés. de la France) et Gordon Brown (PM britannique), entre autres, annoncent ouvertement dans leurs discours la venue du nouvel ordre mondial.

Le Québec joue également dans les rangs du nouvel ordre mondial à travers l'influente Power Corporation et la très puissante famille Desmarais. La Conférence de Montréal ou Forum économique des Amériques (organisé par les Desmarais eux-mêmes) en est une preuve solide.

Des individus comme Al Gore, Henri Kissinger et le président États-Uniens Barack Obama promouvoient ouvertement la gouvernance mondiale pour créer un nouvel ordre international. »

 

Le décodeur de la Gouvernance Mondiale

09/02/2010

Le Nouvel Ordre Mondial

Il se fait appeller John Nada sur les forums anglo-américains, et sur YouTube, parce que son identité n'a en effet aucune importance. Mais il a accumulé en sept mois de travail une quantité de documents, d'images et de citations, qu'il a su articuler de manière cohérente dans un film de 160 minutes sur le 'Nouvel Ordre Mondial', librement diffusé sur internet et qui servira surement de référence. Certaines de ses thèses sont incertaines, comme le projet de l'Amero Nord-américain, mais il ouvre des perspectives intéressantes.

C'est intitulé "L'Heure du Réveil". Sa première cible est le Groupe Bilderberg, qui lui sert à exposer la pyramide des pouvoirs. Il dénonce ensuite les perversités du système bancaire imposé par la Réserve fédérale américaine. Un autre module dénonce les manipulations des gouvernements pour préparer l'opinion aux guerres successives : l'opération du Lusitania en 1915, Pearl Harbour en 1941, le Golfe du Tonkin en 1964... Il pouvait y ajouter l'Opération Northwoods projetée en 1962 contre Cuba. Pour l'auteur, les évènements du 11 septembre 2001 entrent dans la même catégorie.

Le thème d'une possible Divulgation, n'est pas abordé; mais l'exposé de John Nada montre la complexité des enjeux : les pouvoirs en place ont un agenda précis à réaliser, qui laisse peu de place à des négociations avec des partenaires "extérieurs".

 

Le documentaire n'est pas le premier à démontrer que les principaux groupes de communication sont entre les mains d'un nombre très réduit d'individus ou de compagnies, dont les intérêts se confondent avec ceux du complexe militaro-industriel :

"Ces groupes diffusent sur leurs réseaux de télévisions les images d'une réalité qui leur convient, lesquelles sont reçues dans un état quasi-hypnotique, ou de transe légère, par les populations.
Remarquez comment les présentateurs, sur toutes les télévisions du monde, s'adressent au spectateur passif, sur un ton monocorde, les yeux dans les yeux.

A l'heure des informations, la toute-puissante industrie du divertissement place devant vous des chroniqueurs dont le statut de 'journalistes' ne signifie rien : vous chercherez en vain dans leurs rapports une expression originale, parce qu'ils ne sont là que pour répéter des séries de messages que les pouvoirs en place ont confectionné pour eux."

Le film est sur YouTube


http://www.ovnis-usa.com/le-nouvel-ordre-mondial/

 

30/01/2010

Les "conspirationnistes" ne sont pas fous !

Tout se révèle depuis quelques temps !

Bloomberg: Maybe A Secret Banking Cabal Does Run The World After All

Traduction Google : Ici  

AIG cover-up proof that “conspiracy theorists” aren’t so crazy, writes columnist

Bloomberg: Maybe A Secret Banking Cabal Does Run The World After All 290110top

Paul Joseph Watson
Prison Planet.com
Friday, January 29, 2010

In another measure of how what the establishment labels “conspiracy theory” is quickly becoming mainstream, Bloomberg News carries a story today acknowledging that those derided as “crazy” for warning that the world is run by a secret banking cabal have largely been proven right in light of the AIG cover-up.

“The idea of secret banking cabals that control the country and global economy are a given among conspiracy theorists who stockpile ammo, bottled water and peanut butter. After this week’s congressional hearing into the bailout of American International Group Inc., you have to wonder if those folks are crazy after all,” writes Bloomberg’s David Reilly today.

“Wednesday’s hearing described a secretive group deploying billions of dollars to favored banks, operating with little oversight by the public or elected officials.”

Reilly goes on to describe how the New York Fed conducted a backdoor bailout (or in plainer terms a wholesale looting of the taxpayer) of banks like Goldman Sachs Group Inc., Merrill Lynch & Co., Societe Generale and Deutsche Bank AG, and then sought to keep it secret from the public.

Reilly also highlights another telling quote by Representative Marcy Kaptur during the hearing on Wednesday, when she told Geithner, “A lot of people think that the president of the New York Fed works for the U.S. government. But in fact you work for the private banks that elected you.”

Reilly savages Tim Geithner’s denial of any involvement in the scandal and concludes with stating, “When unelected and unaccountable agencies pick banking winners while trying to end-run Congress, even as taxpayers are forced to lend, spend and guarantee about $8 trillion to prop up the financial system, our collective blood should boil.”

As we have constantly emphasized, as the global government and the financial takeover accelerates, it’s becoming harder and harder for the elite to hide the true intention of what they are doing, which is centralizing power into fewer hands, destroying sovereignty and creating a one world order run by an unelected, undemocratic authoritarian system.

So whereas “conspiracy theorists” were once sidelined as paranoid kooks, as more and more of what they warned about comes to fruition, they gain more credibility and the establishment finds it more difficult to neutralize what they are saying by means of character assassination.

The Bloomberg writer’s admission that the “conspiracy theorists” were probably right reminds us of former Clinton advisor Dick Morris’ appearance on Fox News last year, when he pointed out that people who have been sounding the alarm bells over a global government takeover for decades have also been vindicated.

“Those people who have been yelling ‘oh the UN’s gonna take over, global government’, they’ve been crazy but now – they’re right!,” stated Morris on Sean Hannity’s show.

Watch the clip below.

http://www.youtube.com/watch?v=qW5Jv-TRXh0&feature=pl...

 

 

19/12/2009

Le camp du Bien

Tout à fait vrai !


Il y d'un côté l'axe du bien : les élites financières et guerrières,  les manipulateurs, arnaqueurs et propagandistes et de l'autre côté, l'axe du mal : des personnes lucides capables de comprendre et de soulever leurs mensonges et manipulations qui sont appelées les théoriciens du complot qui révèlent les plans des élites. Forcément ces personnes représentent l'axe du mal pour dévoiler les plans machiavéliques de l'axe du bien !

Quel camp choisissez-vous ?

Le camp du Bien

http://www.youtube.com/watch?v=3YjY7MQahcw