Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2020

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Florent Zephir

15:09 18.11.2020

 

 

Interrogé par CNews sur les mesures disciplinaires lancées à son endroit, Didier Raoult s’est dit victime d’un complot. L’infectiologue a par ailleurs critiqué la position des pouvoirs publics qui veulent « dire la science» à la place des scientifiques.

Poursuivi par l’Ordre des médecins, notamment pour «charlatanisme», Didier Raoult a affirmé sur CNews être la cible d’un complot. L’infectiologue a expliqué que ces manœuvres à son encontre remontaient «très haut», ajoutant ne pas être surpris de la tournure des événements.

 

«Je savais depuis longtemps qu'il y avait un petit complot très, très haut placé. Je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout […] On m'avait prévenu il y a longtemps. On m'avait dit “Tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l'Ordre des médecins” […] C'est un complot médico-politique», a-t-il déclaré sur CNews.

 

Interrogé sur la possible implication d’Olivier Véran, Didier Raoult a cependant refusé de s’avancer.

L’exemple de Ceausescu

L’infectiologue a par la suite critiqué la gestion de la crise sanitaire en France, ainsi qu’une certaine vision de la science qui a prévalu durant la pandémie. Il a notamment fustigé ceux «pensant qu'il existe une autorité scientifique qui s'impose aux scientifiques».

Il a dénoncé l’attitude des pouvoirs publics, qui ont selon lui voulu se substituer aux scientifiques pour «dire la science». L’infectiologue a dressé le parallèle avec la propagande du régime de Ceausescu.

«J’ai l’exemple de Ceausescu, disant que c’est le ministère qui dit la science. La science ce n’est pas le ministère qui la dit […] La science est quelque chose qui se fait par étapes successives, avec des controverses. Dans ce pays, il semble qu’il y ait des gens qui s’octroient le droit de dire la vérité scientifique, qui viennent me la dire à moi, ce qui n’est pas raisonnable», a-t-il expliqué sur CNews.

Manque de sérénité

Dans le même ordre d’idée, Didier Raoult a regretté qu’une partie des pays occidentaux n’ait pas traité le Covid-19 «comme une maladie, mais comme une affaire purement politique». Une situation qui a amené à un retard au niveau des soins, notamment en début d’épidémie selon lui.

«Je pense qu’au niveau du soin on a pris beaucoup de retard au début de cette maladie […] Il y a trop de certitudes momentanées qui amènent d’ailleurs à des revirements, des changements d’opinions brutaux […] Tout ça manque de sérénité, de calme», a affirmé l’infectiologue sur CNews.

Le praticien de l’IHU Méditerranée Infection a par ailleurs appelé à revenir à une pratique plus «artisanale» de la médecine, amenant à «faire avec ce que l’on a, du mieux qu’on peut».

Le 12 novembre, le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins des Bouches-du-Rhône avait annoncé poursuivre le professeur Raoult, lui reprochant notamment des manquements au code déontologique, dans le cadre de la promotion de l'hydroxychloroquine.

 

Source : ICI

 

 

16/11/2020

Le médecin prévient que les « pneumonies bactériennes sont en augmentation » à cause du port du masque

Le médecin prévient que les « pneumonies bactériennes sont en augmentation » à cause du port du masque

 

 

par John C. A. Manley.

« Un groupe poursuit le maire de Tulsa, G.T. Bynum, et le directeur exécutif du département de la santé de Tulsa, Bruce Dart, affirmant que le mandat de la ville en matière de masques est préjudiciable aux personnes en bonne santé », rapporte l’Activist Post. Le groupe comprend des propriétaires d’entreprises et deux médecins qui « demandent à la ville d’abroger immédiatement le mandat de port de masques qui a été adopté par le conseil municipal le mois dernier ».

Lors d’une conférence de presse, l’optométriste Robert Zoellner a déclaré :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=ZbmvCKcUNuA&feature=emb_title 

« …le facteur peur doit reculer. Cette idée que je ne veux pas vous donner quelque chose que je ne sais même pas que j’ai est presque au point de devenir ridicule. Faisons preuve de bon sens ».

Le Dr James Meehan, médecin, a ensuite averti que le port du masque comporte « des risques bien connus » qui ont été bien étudiés et qui ne sont pas abordés dans l’analyse des risques.

« Je vois des patients qui ont des éruptions faciales, des infections fongiques, des infections bactériennes. Les rapports de mes collègues, dans le monde entier, suggèrent que les pneumonies bactériennes sont en augmentation.

« Pourquoi cela pourrait-il être le cas ? Parce que des membres du public non formés portent des masques médicaux, de manière répétée… de façon non stérile… Ils sont en train d’être contaminés. Ils les retirent de leur siège de voiture, du rétroviseur, de leur poche, de leur comptoir, et ils réappliquent un masque qui devrait être porté frais et stérile à chaque fois. »

Le Dr Meehan ajoute :

« De nouvelles recherches montrent que les masques en tissu pourraient augmenter l’aérosolisation du virus du SRAS-COV-2 dans l’environnement, entraînant une transmission accrue de la maladie… »

En conclusion, le Dr Meehan déclare :

« En février et mars, on nous a dit de ne pas porter de masque. Qu’est-ce qui a changé ? La science n’a pas changé. La politique a changé. C’est une question de conformité. Ce n’est pas une question de science… Notre opposition utilise des études d’observation rétrospectives de bas niveau qui ne devraient pas servir de base à une décision médicale de cette nature ».

source : https://www.mondialisation.ca

 

 

 

15/11/2020

5G : L'onde d'un doute ? Un lien entre la 5G et le CORONA ?

Les dangers sur la santé des Antennes 5G et des téléphones mobiles. Encore des affaires de lobbying en collaboration avec l'UE et les USA ! La technologie 5G est une préoccupation pour la santé des personnes, des animaux et de l'environnement.

Expansion rapide de la 5G pendant le confinement : coïncidence ou calcul ? 

Documentaire présenté par Jacques Cardoze sur France 2 le 12/11/20 à 22h47.

En déclarant "La France va prendre le tournant de la 5G" et en ironisant sur ceux qui préféreraient le "modèle amish", le Président Emmanuel Macron a voulu trancher un débat difficile au sein de la société française. Les anti-5G sont-ils trop alarmistes, ou bien ont-ils des raisons de s'inquiéter ? Les ondes électromagnétiques générées par les smartphones seraient-elles dangereuses pour la santé ?

 

 

Un lien entre la 5G et le CORONA ? 

Expansion rapide de la 5G pendant le confinement : coïncidence ou calcul ?

Deux études établissent un lien entre la téléphonie mobile et les épidémies dues au coronavirus. Les systèmes de téléphonie mobile 5G fonctionnent avec des fréquences avoisinant les 60 GHz qui transforment les molécules d’oxygène dans l’air à tel point qu’elles ne peuvent plus être transportées par le sang humain. Cela conduit au sous-approvisionnement de nos organes en oxygène. Ce phénomène est-il attribué par erreur à une infection due au coronavirus, ou bien est-ce intentionnel ?

Le Dr. Dietrich Klinghardt, est un médecin allemand qui a fondé l'Institut de Neurobiologie, et dénonce depuis longtemps les effets désastreux des champs électromagnétiques, en particulier ceux du réseau de téléphonie mobile 5G, notamment sur le système immunitaire et la barrière hémato-encéphalique. Le Dr. Klinghardt a déclaré lors d’une interview que le problème est que la 5G n’a pas de bande d'ondes uniforme :

« Le réseau 3G actuel, par exemple, rayonne à 2,4 gigahertz, celui de la 5G à 6 gigahertz avec toutefois des gammes possibles de très hautes fréquences entre 26 et 60 gigahertz. On ne sait pas quelles bandes d'ondes sont activées car il n'existe pas d'appareil de mesure pour les gammes de hautes fréquences. L'industrie affirme que sur certains endroits de la terre, cette bande de fréquences élevées n'est activée que pour des essais mais on n’en sait rien, il n'y a pas d'information claire pour le moment. »

Dans un rapport de l'IFUR – Institut allemand de recherche sur les champs naturels,

« Partie 2 : Une vue complètement nouvelle du coronavirus et de la Covid 19 », les effets possibles sur l'homme sont décrits comme suit : « Dans le monde entier, il existe des applications dans l'industrie et aussi par satellites qui fonctionnent avec des fréquences avoisinant les 60 GHz. L'énergie dans cette bande de fréquence est entièrement absorbée par l'oxygène de l’air. En conséquence, les molécules d'oxygène sont altérées et ne peuvent plus être transportées par l'hémoglobine du sang humain. Les organes des personnes touchées, principalement les poumons, le cerveau et le cœur, souffrent d'un apport insuffisant en oxygène. Cela peut conduire à la mort ; c’est ensuite attribué à tort à une infection due à la COVID-19. »

Un lien entre les réseaux de téléphonie mobile 5G et les épidémies supposées de « coronavirus » a également été confirmé dans une étude, il y est écrit : « L'étude revêt une importance phénoménale dans la mesure où elle démontre clairement la probabilité que les symptômes de la COVID-19 et les admissions à l'hôpital dues à un manque d'oxygène sont directement liés à l'exposition aux rayonnements électromagnétiques des réseaux 5G. »

Malgré les avertissements et les inquiétudes de nombreux experts et aussi d’une partie de la population, le déploiement de la 5G à l’échelle nationale a progressé rapidement dans tout le pays pendant le confinement. Selon l’opérateur de réseau Telekom, environ 40 millions de personnes, soit la moitié de l’Allemagne, sont déjà desservies par la 5G depuis la mi-juillet.

« Pendant cette situation de crise, nos techniciens ont installé plus de 12 000 antennes pour la 5G et d'ici la fin de l'année, il y en aura 40 000 », déclare Dirk Wössner, PDG de « Telekom Deutschland ».

Cependant, la plupart des gens ne voient pas ces antennes car elles sont montées de manière presque invisible sur les lampadaires, les feux de circulation, les toits plats et les panneaux municipaux. Le livre à paraître « La Dictature du coronavirus » de l'avocate autrichienne Monika Donner, Secrétaire d’Etat au ministère fédéral autrichien de la défense, dit la chose suivante :

« Le développement de la 5G pendant la COVID-19, a fait d’une pierre cinq coups :

Premièrement : la panique coronavirus propagée par les médias a détourné l'attention de l’expansion de la 5G.

Deuxièmement : pendant le confinement, aucune action anti-5G, telle que des sit-ins n’a pu avoir lieu.

Troisièmement : le déploiement rapide de la 5G prépare sournoisement à la future impression trompeuse de la « deuxième vague COVID 19 ». Un réseau 5G plus dense entraînera presque certainement de nombreux nouveaux décès qui seront immédiatement présentés officiellement à la population comme de nouveaux décès dus au coronavirus.

Quatrièmement : le gouvernement peut donner l’impression trompeuse d’avoir eu raison d'annoncer une « deuxième vague», et que les critiques ont eu tort.

Et Cinquièmement : on pourrait prendre des mesures plus intensives contre ces derniers en les accusant de négligence dans la gestion de la COVID-19. Le fait que c’est exactement le contraire ne sera évident que pour l'observateur attentif », écrit l'avocate dans son livre. Le Conseil de l'Union européenne considère déjà les opposants à la 5G comme une « menace pour la santé » qui doivent être combattus avec les outils des autorités de la justice pénale - notamment lorsqu’ils affirment que ce réseau 5G constitue une menace pour la santé ou qu'il a un lien avec la COVID-19.

Une telle approche totalitaire qui prévoit de museler les opposants par la loi, ne montre-t-elle pas plutôt que les déclarations de cette émission sont très proches de la vérité ? Par conséquent, diffusez cette information tant que c'est encore possible ! 

Sources / Liens : Studie zum Zusammenhang zwischen 5G-Mobilfunknetzen und (vermeintlichen) „Coronavirus“-Ausbrüchen:

Étude sur le lien entre les réseaux de téléphonie mobile 5G et les (prétendues) épidémies de « coronavirus » : 

http://www.tomeulamo.com/fitxers/264_CORONA-5G-d.pdf 


https://gumshoenews.com/2020/05/04/study-shows-direct-cor...


Interview du Dr. Klinghardt sur la chaîne suisse de santé QS24 :

 

https://www.youtube.com/watch?v=dsYC5dE2vZ8 


Certains montent avec leur puissance - d'autres descendent de manière synchrone. Voilà à quoi ressemble la triste ressemblance. Le scientifique, médecin et formateur Dr. med. Dietrich Klinghardt explique dans l'émission à quel point le réseau 3G était et est dangereux - avec les fréquences spéciales, qui ne sont pas bonnes pour la santé. C'est le consensus de la communauté scientifique.
 
Le réseau 5G est également utilisé par la 3G - ce qui augmente la charge physique. Il serait tout à fait possible d'opérer sur d'autres fréquences qui n'extermineraient pas complètement les insectes, ni ne nuiraient au monde animal, ni aux humains.
 
Nous serions tous bien avisés, si des experts pouvaient nous expliquer, pourquoi on ne change pas de fréquence - au lieu de rester à cette fréquence biologique la plus efficace. Invité : Dr. med. Dietrich Klinghardt, médecin, scientifique et formateur Modération : M. Alexander Glogg Institut de neurobiologie d'après Dr. Klinghardt GmbH In den Engematten 5 79286 Glottertal https://www.ink.ag
 
Téléchargements sur les études et Powerpoints :
 
En savoir plus sur QS24 : https://qs24.tv/
 
Envoyer le numéro : Nhol_200501-S2
 
Beitrag des IFUR – des Institutes für Urfeldforschung, „Teil 2: eine völlig neue Sicht auf Corona & Covid 19“: Contribution de l'IFUR - l'Institut allemand pour la recherche sur les champs naturels.

 

«Partie 2 : Une toute nouvelle approche des coronavirus et de la Covid 19 » https://ifurinstitut.wordpress.com/2020/04/10/teil-2-eine...

https://www.5gawareness.com/5g/study-shows-direct-correla...


Plan des Rates der europäischen Union gegen 5G-Kritiker: Plan du Conseil de l'Union européenne contre les opposants à la 5G :

https://www.zeitpunkt.ch/index.php/eu-repression-gegen-5g...


Ausbau 5G-Netzwerk Expansion du réseau 5G

https://www.smartphonefreunde.de/news/halb-deutschland-ha...


https://www.telekom.de/start/netzausbau?wt_mc=alias_1070_...


https://www.telekom.com/de/medien/medieninformationen/det...

Autres sources :

www.nachrichtenspiegel.de/2020/06/22/strafanzeige-gegen-5...


https://www.politaia.org/5-g-und-coronavirus-dennoch-heim...


https://www.watergate.tv/so-laesst-die-merkel-regierung-d...

 

Source : https://www.kla.tv/17357 

 

Autres sources :

De la révolution technétronique au transhumanisme. L’indispensable 5G ?

L’apocalypse de la 5G. Vidéo

On saura si la 5G est dangereuse pour la santé… après son déploiement.

Smart Cities : adieu voitures privées, bonjour navettes autonomes connectées à la 5G !

La révolution numérique qui chamboule nos repères habituels…

5G: le Nouveau Monde la veut, la démocratie attendra.

Pour ou contre la 5G? Vidéo du week-end 

Actions collectives contre la 5G #stop5G #g5raisons 

 

 

 

24/06/2020

Économie sous perfusion, les risques ? Olivier Delamarche [EN DIRECT]- UPR : Les plans de relances de l'UE - Chapitre 1 : La cacophonie européenne

Deux vidéos à écouter pour savoir ce qui attend les peuples Français et Européens. 

La 1ère de l'économiste Olivier Delamarche et la seconde de François Asselineau - Président de l'UPR, l'unique parti qui oeuvre depuis 13 ans pour le FREXIT, soit la sortie de la France de l'UE, de l'OTAN et de l'Euro. 

 

Économie sous perfusion, les risques ?

Olivier Delamarche [EN DIRECT]

 

Les plans de relances de l'UE
Chapitre 1 : La cacophonie européenne 

Dans une série de vidéo, François Asselineau parlera des plans européens de relance suite à la pandémie de Coronavirus. En l'état, c'est la France qui sera la pus grande perdante et ce sera aux prochaines générations de payer.

 

 

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN depuis 70 ans: Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN : Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser 

 

  

 

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN : Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser

Daniele Ganser

Demi-Lune, Paris, 2017, 448 pages, 26 euros.

 

 

L’historien suisse Daniele Ganser propose ici une somme remarquable sur les manipulations de l’opinion et les violations du droit international par les grandes puissances membres de l’Alliance atlantique. Il rappelle la création de l’Organisation des Nations unies et l’essor impérial des États-Unis, qui « disposent de la monnaie mondiale de réserve et peuvent l’émettre eux-mêmes à volonté ». Puis il définit les termes « génocide », « crime d’agression », « crime de guerre », « crime contre l’humanité », et passe en revue les formes d’agression, du coup d’État à l’invasion militaire. Ganser entame sa chronique par la « guerre illégale contre l’Iran en 1953 ». Il aurait pu commencer par la Syrie en 1949, modèle du coup d’État « en douceur », enseigné dans les écoles de la Central Intelligence Agency (CIA). Mais le « coup de Téhéran » est emblématique de la volonté américaine de casser les récalcitrants, comme Mohammad Mossadegh, coupable d’avoir nationalisé l’Anglo-Persian Oil Company. On regrettera quelques lacunes, dont la conférence de Rambouillet, prélude à la guerre du Kosovo.

Gabriel Galice