Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2011

FRANCE : ALERTE, ALERTE: LES MILITAIRES NE SONT PLUS PAYES !

Vu sur le blog de Jovanovic.

Tiens, tiens, et l'on ne s'en vante pas dans les merdias aux ordres.

C'est quoi la politique et l'objectif visés, alors que Sarkozy n'a de cesse que d'organiser des guerres sur le dos des contribuables, dont celle contre la Libye nous a coûté 100 millions d'euros par jour. Ce qui prouve que la France étant en faillite SARKOZY  nous endette en prime auprès des banksters amis et du complexe militaro-industriel, Le Carlyle Group, au sein duquel travaille son frère Olivier Sarkozy ?

Ensuite il a l'intention de nous endetter encore plus car sa majesté à l'intention de nous faire partir en guerre contre la Syrie et l'Iran.  C'est en ne payant pas les militaires qu'il veut le faire ?   Qu'il se retire dejà d'Afghanistan où nous n'avons rien à y faire, et que nous laissions tous ces peuples vivre en paix chez EUX !

Et que les militaires cessent de travailler pour l'empire et le Nouvel Ordre Mondial !

Pour quelles raisons alors, les militaires ne sont pas payés ?

1 - Pour affamer les militaires pour les obliger à partir en guerre ?
2 - Les pousser à la démission pour ne pas avoir à les remplacer ?
3 - Réduire les postes pour laisser la place à des milices et des sociétés de surveillances privées ?
4 - Remettre les armées françaises entre les mains de l'OTAN et des forces ennemies de la France ?
5 - Privatiser l'armée ?


Ou tout à la fois ?

On se demande du reste, ce qu'attendent les militaires pour organiser un coup d'état bien mérité.
C'est sans doute de cela qu'a peur  l'Elysée en étant devenu un état intouchable et une zone de non droit
!

L'Élysée, une zone de non droit
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/11/30/l-elysee-une-zone-de-non-droit.html


ALERTE, ALERTE: LES MILITAIRES NE SONT PLUS PAYES
du 30 nov au 3 décembre 2011... : Depuis quelques jours, diverses informations et mails me faisaient état que les policiers, militaires, crs, marins et pompiers (français, pas albanais) n'étaient pas remboursés de leurs primes de déplacement, frais, prime para TAP, etc. Mises bout à bout, ces informations vous montrent que l'Etat français est bien en faillite. Mais maintenant c'est encore plus grave: ce sont leurs soldes qui ne sont plus payées ou alors avec beaucoup de retard. Quand vous pensez que ces hommes risquent leur vie... Commentaire de XX à qui j'ai demandé confirmation, et je l'ai eue, "De toute manière, les seules balles qui aient jamais frôlé les généraux qui conseillent Sarkozy, c'est des balles de tennis; ils ne voient même pas ce qui se passe dans les régiments, en bas, sur le terrain, alors que vous, journaliste, vous arrivez à le voir. Ils ne payent plus leurs hommes. Dans la Marine, c'est même pire.". Et voici une autre source qui nous le confirme:

" Des dizaines de militaires de l'armée de terre n'ont toujours pas été soldés pour le mois d'octobre 2011.

Nous ne pouvons passer sous silence le fait que de nombreux militaires (de l'Armée de Terre) n'ont toujours pas été soldés au titre du mois d'octobre. On est en droit de se demander s'il s'agit d'un effet de la crise financière qui secoue notre pays ou d'un bug informatique extrêmement fâcheux? Les militaires, après avoir rendu compte à leur hiérarchie, tiré toutes les sonnettes à leur disposition et face à la passivité de leurs chefs et des services censés les administrer, se sont tournés alors vers l'Adefdromil. Que le ministre Longuet se rassure : toute l'armée française ne nous a pas téléphoné! Enfin, pas encore!
Mais, une vingtaine de militaires d'un régiment du Sud, plusieurs dizaines dans l'Est, une quinzaine en Ile-de-France nous signalent n'avoir rien reçu sur leur compte bancaire.A cela s'ajoutent le retard important dans le paiement des frais de déplacement et de changement de résidence, qui correspondent au coût de la mobilité imposée aux militaires, ainsi que des délais interminables de paiement des soldes OPEX sur divers territoires. Lire la suite ici.
"

Explication donnée: bug informatique. Ben voyons! Comme à La Poste et dans les autres banques? Comme les gros chèques que les banques perdent et qui resurgissent soudain au bout de 20 jours? Personne n'est dupe. Ensuite bug logiciel chez les paras aussi? Un autre pour les marins? etc.?, sachant que tous ces gens sont de toute manière gérés par des administrations totalement distinctes... Et c'est la même chose pour les CRS... Les frais, primes et autres ajustements ne sont plus renboursés.... Le décalage de paiement des frais atteint parfois de 10 mois! (voir info suivante) Les chefs de corps n'arrivent plus à tenir leurs hommes.

 

Question: quelle mouche à piqué l'Elysée? Ne pas payer la garde prétorienne revient à se suicider, au pire, à ce qu'elle se révolte et prenne le pouvoir voyant que d'un côté ils dépensent des milliards à bombarder la Lybie, et que de l'autre ils ne payent pas le soldat de base? C'est du jamais vu... Ou plutôt si. On sait comment cela se termine quand les gens d'armes ne sont pas payés par les politiques... J'espère pour les ministres de Nicolas Sarkozy que les policiers du service de protection des hautes personnalités ne vont pas s'énerver à attendre le remboursement de leurs primes et frais...

 

PS: Voilà une information que vous ne verrez pas dans le Figaro et ailleurs, et pour cause... Le Figaro appartient à un marchand d'armes. Bien le bonjour à Mr Longuet et aux officiers du SIRPA. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

 

ALERTE: L'INTENDANCE NE SUIT PAS (suite)
du 30 nov au 3 décembre 2011... : Voici ce que nous dit un policier d'une compagnie de CRS:

" Je suis CRS, et la crise nous touche également. En effet nos heures supplémentaires du troisième trimestre ne nous ont pas été payées, à priori elles nous serons versées en janvier voire février. De plus nos indemnités de déplacement de novembre et décembre ne nous seront pas payées non plus cette année mais en 2012. Pour faire des économies, plusieurs compagnies ne sont pas employées et restent dans leur cantonnement, avec comme conséquence du repos forcé pour les fonctionnaires de ces compagnies et donc les jours de repos fondent comme neige au soleil. Que fera notre hiérarchie quand les jours de repos tomberont à zéro: chômage technique?

Et on nous reparle de la suppression de compagnies après mai 2012 mais cette fois ce ne serait pas 2 compagnies mais 20 ! Pour cette dernière info, ce ne sont pour l'instant que des bruits de couloirs mais curieusement les délégués syndicaux quelles que soient leurs paroisses ont les mêmes infos, et il n'y a pas de fumée sans feu... Les fonctionnaires des compagnies supprimées seront reversés dans les commissariats en manque d'effectifs, et les casernements seront vendus. Bien entendu nos politiques visent à détruire notre statut spécifique dans la police nationale, nous sommes le seul corps où les heures supplémentaires sont payées, et nous bénéficions d'indemnités de déplacement comme les gendarmes mobiles. Pour répondre à votre question nous nous laisserons pas faire, il y aura un mouvement de grogne mais nos syndicats nous préparent déjà à ces suppressions, je crois que malheureusement tout ceci est inévitable."

Un autre témoignage d'un soldat de base du XXXX, une source indirecte, mais qui va dans le même sens: "Nos primes sont pas payées depuis 10 mois, j'ai des potes qui sont partis 5 mois au XXXX et dont les primes seront payées qu'en janvier, c-a-d que certains mecs ont pris des crédits avant de partir qu'il devaient rembourser au retour mais sans prime, ça fait mal. Le coup des primes je le vis en direct; et j'ai fait une mission XXXXX l'année dernière qui n'est tjrs pas finie d'être payée; ils ont plus une tune!"

 

La conclusion de Jacques Bessy est encore plus intéressante:

Ce que le troupier d'en bas ignore, c'est que ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, la Délégation Générale pour l'Armement: le SPAC. Il s'agit du Service Parisien de l'Administration Centrale qui compte environ 1500 agents dédiés à servir tous les galonnés d'en haut: contrôleurs généraux des armées, administrateurs civils, officiers généraux qui servent au secrétariat général pour l'administration (SGA, au cabinet du ministre, etc. jusqu'au service automobile. Cette appellation discrète donnée à un service pléthorique n'est pas sans rappeler le camouflage du service de renseignement du Colonel Paillole sous l'appellation de Travaux Ruraux opéré pendant la deuxième guerre mondiale. Faut-il in fine avoir recours à la fameuse citation, sans doute apocryphe figurant en exergue des Centurions de Jean Lartéguy: "Que Rome prenne garde à la colère des légions!"

 

Conclusion: engagez-vous et ouvrez un compte à La Poste dont le système informatique, dès qu'il s'agit de prendre du liquide, est toujours en panne. C'est top. Ah: regardez ici comment les assureurs roulent nos militaires dans la farine.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

 

30/11/2011

Les chefs d’Etat-major des forces américaines se mobilisent pour éviter la guerre

Au regard de l'instabilité mentale d'OBAMA  !

Est-il le seul à se comporter comme un psychotapthe ?
Nous aurions aussi beaucoup à dire sur certains dirigeants français et européens.
 

Les chefs d’Etat-major des forces américaines se mobilisent pour éviter la guerre

30 novembre 2011 - 10:00
1318 visites | 9 commentaires
 

30 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Une source haut placée du magazine EIR dans le renseignement américain, a confirmé hier que le Comité des chefs d’États-majors interarmées (Joint Chiefs of Staff – JCS) est pleinement mobilisé pour éviter une guerre, craignant que le Président Obama ne soit devenu – pour employer un euphémisme – « imprévisible ». La source a insisté sur le fait que, tant que la situation iranienne restera incertaine, les plus hauts gradés des forces américaines s’opposeront à toute opération militaire, y compris contre la Syrie.

Ce qu’ils craignent le plus, étant donnée l’instabilité mentale d’Obama, c’est d’être embarqués dans une guerre à laquelle ils s’opposent virulemment et qui résulterait d’une attaque israélienne contre l’Iran, entraînant à son tour une riposte iranienne contre Israël, les forces américaines et les alliés des Etats-Unis dans le Golfe persique. Les Etats-Unis ont des accords bilatéraux avec plusieurs pays membres du Conseil de coopération du Golfe (GCC), accords qui seraient activés dans l’éventualité d’attaques iraniennes contre eux.

Une fois les Etats-Unis embarqués dans une telle guerre, il n’y aura aucune limite au conflit, y compris le recours à l’arme nucléaire. De plus, la source a insisté sur le fait que les Etats-Unis sont toujours déployés en Irak, et que les relations avec le Pakistan sont devenues extrêmement complexes. On craint davantage une crise militaire avec le Pakistan, qu’un conflit impliquant la Syrie. Et il y a toujours une possibilité réelle que la Libye tombe dans une violence sectaire qui se transforme en guerre civile. C’est pour toutes ces raisons, a insisté la source, que les responsables du Pentagone sont clairement opposés à une quelconque escalade contre la Syrie ou l’Iran. La source a rajouté que la seule guerre dans laquelle le Pentagone souhaite s’engager, et immédiatement, c’est une guerre contre le Congrès et ses coupes budgétaires dans la Défense.

La source a aussi reconnu que la position russe sur les plans américains de bouclier antimissile (BAM) en Europe de l’Est est parfaitement légitime, et doit être prise en compte. Ni l’administration Obama ni aucun des pays de l’OTAN n’ont fait suffisamment pour qu’un véritable partenariat puisse s’établir avec la Russie sur le BAM. Cet état de fait s’est notamment confirmé par la détérioration des relations d’Obama avec Medvedev et Poutine.


À lire ou voir aussi...

 

25/09/2011

USA : Niveau d'alerte militaire DEFCON 1 aux USA ? Préparatifs de la 3ème guerre mondiale ?

Nous préparent-t-ils la 3ème guerre mondiale à partir de DENVER ?

Un article que nous n'avons pas pu mettre en ligne précédemment pour ne pas avoir pu accéder à la plateforme du blog. 

Le jeudi 22 septembre 2011, nous avons reçu un message d'une personne qui a souhaité rester anonyme et qui donnait le message suivant :


"Bonjour, j'ai reçu dernièrement de l'information importante concernant d'éventuels mouvements dans le ciel et à grande échelle, les USA sont passés en Dephcon 1, le président est sous terre pour les prochaines 24h. À suivre !!! Ceci est authentique."

Nous avons cherché sur le net pour trouver ce que voulait dire DEPHCON 1 et nous n'avons rien trouvé parce que le nom était mal ortographié.

Puis, nous avons eu l'idée de chercher sur le net au niveau des systèmes d'alertes et nous avons trouvé sur Wikipedia, à quoi cela correspondait.


DEFCON

Pour les articles homonymes, voir Defcon.

Defcon est une contraction des termes américains DEFense et CONdition, désignant le niveau d'alerte militaire des forces armées des États-Unis.

Les niveaux d'alerte

DEFCON 5

Il existe sept niveaux d'alerte, ALERT CONdition ou LERTCON. Cinq d'entre eux correspondent à DEFCON, soit :

  • DEFCON 5 : Préparation normale en temps de paix
  • DEFCON 4 : Préparation normale, mais renseignements accrus et mesures de sécurité renforcées
  • DEFCON 3 : Accroissement de la préparation des forces au-dessus de la préparation normale
  • DEFCON 2 : Accroissement supplémentaire dans la préparation des forces, mais inférieure à la préparation maximale
  • DEFCON 1 : Préparation maximale des forces (état de guerre). Ce niveau est prévu pour une attaque imminente ou prévue de l'armée américaine ou du territoire américain par une armée étrangère. Ce niveau d'alerte n'a jamais été atteint.

Les deux autres sont des EMERGency CONdition (EMERGCON), correspondent à une attaque par missile balistique intercontinental :

  • DEFENSE EMERGENCY : attaque majeure contre des forces américaines outre-mer ou des forces alliées.
  • AIR DEFENSE EMERGENCY : attaque contre le territoire des États-Unis, le Canada ou le Groenland en cours ou imminente.

Dans le cas d'un EMERGCON, toutes les forces passent automatiquement en DEFCON 1.

Mises en application

Historiquement, le DEFCON 2 fut atteint une fois pendant la crise des missiles cubains. Seul le Strategic Air Command (SAC) y fut placé le 23 octobre 1962, les autres forces restant en DEFCON 3. Le SAC ne revint en état DEFCON 3 que le 15 novembre 1965.

Le DEFCON 3 fut adopté le 25 octobre 1973 suite au déclenchement, le 6 octobre, de la guerre du Kippour, dans la crainte d'une intervention soviétique. Le dernier commandement à le quitter fut la 6e flotte en Méditerranée, le 17 novembre. Le Strategic Air Command, par contre, passa la majorité de la guerre froide, en DEFCON 4, voire 3.

Plus récemment, le DEFCON 3 a été adopté lors des attentats du 11 septembre 2001.

Dans la culture populaire

Le jeu vidéo de stratégie en temps réel DEFCON est centré sur ce système d'évaluation du niveau de défense. Il considère que le monde, dont l'un des continents qui est dirigé par le joueur passe progressivement de DEFCON 5 à DEFCON 1, de manière inéluctable, et il convient d'adapter les moyens de défense et d'attaque à la menace. Ce jeu indépendant aborde ainsi un point inquiétant de la sécurité mondiale avec cynisme, mais efficacité.

  • Dans le film WarGames et sa suite WarGames 2 The Dead Code, le niveau d'alerte militaire américain passe progressivement de DEFCON 5 à DEFCON 1 au fur et à mesure de l'avancement du scénario.
  • Dans le jeu vidéo Syphon Filter: The Omega Strain, au fur et à mesure de la progression du joueur, les tensions politiques font progressivement augmenter le niveau d'alerte de l'armée américaine.
  • Dans le jeu vidéo Metal Gear Solid: Peace Walker, l'armée américaine passe en DEFCON 3 suite à la détéction par le BMEWS d'un lancement de missiles nucléaires par l'U.R.S.S (qui en réalité est un lancement de missiles simulé par le Peace Walker, dans le but de tromper les États-Unis pour essayer de prouver que l'homme n'a pas la volonté de répliquer même s'il est menacé par une attaque nucléaire), elle passa en DEFCON 2 face à l'approche imminente des missiles virtuels et à la préparation du lancement des missiles de représailles et surement à leur tentative d'interception.
  • Dans la série télévisée Stargate SG-1, l'épisode 14 de la saison 8 présente des tensions entre russes et américains dues à une infiltration Goa'uld. Le général O'Neill réagit et au fur et à mesure de l'épisode, le DEFCON augmente jusqu'à atteindre son niveau maximal, le DEFCON 1.
  • Dans le film Salt, le niveau d'alerte passe de DEFCON 4 à DEFCON 2, au moins aux avant-postes, lorsque des russes déplacent des missiles sur des champs de tirs.
  • Dans le jeu vidéo Call of Duty: Black Ops, dans le mode zombie, au pentagone, le niveau d'alerte est de DEFCON 1. Cependant, dans l'histoire principale, le DEFCON passe progressivement de DEFCON 5 à DEFCON 1
  • Dans le film "The Watchmen", le niveau d'alerte atteint DEFCON 2.

Voir aussi

Liens internes

Guerre nucléaire

Liens externes (en

DEFCON DEFense CONdition

http://fr.wikipedia.org/wiki/DEFCON

Nous avons compris pourquoi Obama part se planquer avec tous ses accompagnants à Denver le 27 septembre 2011.

De plus il y a eu un exercice militaire anti-terrorisme le 23 septembre dans le métro de Denver

Exercice militaire anti-terrorisme le 23 septembre dans le métro de Denver

On cumule les coïncidences pour Denver dans cette semaine du 23 au 27 septembre !  On verra bien assez vite.

L'Opération Mountain Guardian est un exercice d'urgence qui prendra place à plusieurs endroits dans la région métropolitaine de Denver ce vendredi.  Cette opération impliquera les premiers répondants de 81 différentes agences.  Des simulations auront lieu et des bruits forts et d'armes se feront entendre, ainsi que le défilement de véhicules et d'équipement d'urgence.

Source : http://blogs.douglas.co.us/sheriff/

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/09/exercice...


 

 

Petite banniere 400x50

 

17:15 Publié dans Guerres, Armement, armées,, Obama, Trump, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

24/08/2011

Séisme en Virginie et les engins que la CIA Fabrique au Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence, en Virginie. A voir absolument !

A voir absolument et à diffuser largement !

Hier, nous vous avons mis un article en ligne suite au séisme qui a eu lieu sur la Côte Est des USA, d'une magnitude de 5.8 sur l'échelle de Richter et dont l'épicentre s'est révélé se trouver en Virginie.

 Nous nous sommes demandé très justement si les demandes que nous avions formulées auprès des Hiérarchies Angéliques dans la Déclaration de Souveraineté Humaine et de Cessation de tous les conflits terrestres n'y étaient pas pour quelque chose, dans la mesure où le Pentagone, siège du département de la Défense, Le Capitole qui abrite le Sénat et la Chambre des Représentants, ainsi que la Maison Blanche avaient dû être évacués.

 
Voir l'article par ce lien
 
Capitole et Pentagone évacués après un séisme aux Etats-Unis + les orages catastrophiques en Belgique
 
Après la diffusion de notre article, nous avons reçu un mail de Franck, l'un de nos lecteurs qui nous a mis le doigt sur ce qui existait en Virginie.
 
Rien de moins que le Centre de la CIA et du complexe scientifique de Georges BUSH au sein duquel, ils fabriquent, sous couvert de l'expérimentation scientifique, des engins de mort dirigés contre l'humanité, de construction d'armes et de vaisseaux spatiaux sûrement militaires,  qui doivent bénéficier de la technologie UFO-ET, tant il est vrai que dans leurs références il est noté qu'ils travaillent en collaboration avec la Base Secrète Souterraine dite militaire, mais en réalité ET, de l'Aréa 51 qui se trouve dans le Nevada.
 
Ils fabriquent et utilisent notamment, les technologies du Laser Hautes Energies pour le mettre à la disposition du département de la Défense d'Israël, sous le contrôle des bases souterraines de la Base Secrète ET, de l'Aréa 51.
 
Entre le LHC du CERN, le Réseau Haarp et les lasers qui utilisent la technologie des Hautes Energies, les satellites qui nous balancent leurs hautes fréquences, ne nous étonnons pas que toutes ces technologiques de mort participent au réchauffement planétaire et à la perturbation du champ magnétique terrestre, et tant il est vrai qu'ils nous créent une grille magnétique qui fait que nous sommes en train de cuire comme dans un four à micro-ondes avec toutes leurs technologies secrètes et leurs armes létales.
 
Voilà ce qu'ils fabriquent derrière notre dos, pendant qu'ils nous font leur théâtre sur la scène politique.

Pendant qu'ils font dériver notre esprit ailleurs, ils s'occupent de fabriquer des armes létales et des engins de mort pour réduire la population mondiale au profit des Illuminati-reptiliens.
 
Ensuite, ils viendront nous dire que les énergies propres et libres que la NASA nous planque depuis plus 60 ans, n'existent pas !
 

Les énergies libres et propres, issues des technologies UFO ou OVNIS,  existent depuis 60 ans, mais elles sont tenues secrètes par la NASA.

Le document à télécharger : ICI

 
Vous trouverez toutes les images des engins de mort en bas du présent article.
 
Voici la galerie des engins de mort qu'ils fabriquent dans ce centre de la CIA et d'expérimentation scientifique appartenant à Georges BUSH

Vous remarquerez les images subliminales qui sont apposées sur ces deux pages.
 
Ici, la Terre est traversée par des courants magnétiques et des éclairs
 
Ici, d'étranges étoiles rouges qui clignotent, dont on se demande ce qu'elles font sur ce genre de site et qui impressionnent les yeux.

Nous nous demandons si elles ne sont pas mises ici pour impressionner le cerveau des lecteurs.

On ressent un certain malaise en les regardant et on n'arrive pas à les compter.
 
Ci-dessous la panoplie des engins qui sont fabriqués dans ce centre dont certains semblent être destinés à la Restricted Area 51 Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

Toutes les images ci-dessous. Ensuite ils viendront nous faire croire qu'ils n'ont pas la technologie UFO qui était déjà utilisée par HITLER.
 
Vous irez voir aussi, ce vaisseau spatial qui semble appartenir au Japon
 
Au profit de qui a été construit cet énorme vaisseau spatial ?
 

Voir le fichier joint : ICI 

Uune traduction Google de l'article qui a été trouvé sur le site de Benjamin FULFORD.

La carte de l'Ile:

Plus que jamais nous remercions les Hiérarchies Angéliques de nous aider dans cette oeuvre de salubrité publique et humaine, de destruction de toutes les bases souterraines dans lesquelles, les Illuminati-reptilens complotent derrière notre dos depuis trop longtemps pour massacrer l'humanité.

 

Une autre satisfaction quand même, qui nous prouve comme le dit Cécile, l'une de nos lectrices, que le Ciel n'accepte plus les injustices.

A New York, des milliers de personnes ont aussi évacué les bâtiments, notamment dans le quartier du palais de justice de Manhattan où se dénouait l'affaire Dominique Strauss-Kahn et où la conférence de presse du procureur Cyrus Vance a dû être interrompue, le bâtiment s'étant mis à trembler.

L'ancien patron du FMI, poursuivi pour crimes sexuels, a bénéficié mardi d'un non-lieu, mais le séisme ayant entraîné la fermeture des services judiciaires, ce n'est que mercredi qu'il pourra récupérer son passeport français, selon son avocat.

http://www.tdg.ch/depeches/monde/rare-seisme-seme-pagaill...

Ci-dessous toutes les images issues du Centre de la CIA et d'expérimentation de Georges BUSH en Virginie.

 

WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( BELOW )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.
 

Central Intelligence Agency ( CIA ) Headquarter  (aka) George Bush Center For Intelligence - Area Map

( BELOW )


Central Intelligence Agency - Headquarter - Legacy ( Pre-Modification ) Building ( Day - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence ( Night - Left Turn Sign - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( Top View - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Panorama - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Close-Up - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 
 

DORNIER / FFA AG - Combat Aerial Vehicle ( CAV ) ( Switzerland - 1945 )

( BELOW )

 

 

AVRO ( CIA Test Flight - Bell Laboratories - Canada - 1955 )

( BELOW )

 

 

Lenticular Vehicle Presentation ( Langley, Virginia - 1959 )

( BELOW )

 

 
 

Restricted Area 51 - Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

( BELOW )

 

 

 

 

U.S. Air Force Research Laboratory ( AFRL ) - Directed Energy Weapons ( DEW ) - High-Energy Lasers and Sonic Floculators ( U.S. AFRL Phillips Laboratory near Kirtland Air Force Base, New Mexico - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) on test mount bed inside Phillips Laboratory at U.S. Air Force Research Laboratory ( New Mexico - 1992 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) in gimbal mount platform inside observatory dome 'closed' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) within gimbal mount platform inside observatory dome 'open' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop TRW ground-based mobile operations control center ( Area 51 - Israel Defense Force Demonstration - Day - January 2000 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop mobile field vehicles ( 1998 - 2000 )
( BELOW )
 
 
High-Directional Magneto-Cumulative Generator Accoustic Waveguide for Molecular Dissociation Sonic Flocculator Weapon ( Cut Away Diagram - 1990 )
( BELOW )
 
 
Killer Hughes ( KH-11 ) Satellite-Based Anti-Satellite Laser early model ( 1970 )
( BELOW )
 
 

Gorund-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Space Particle Disruptor inside dome of observatory ( 1980 )

 

 

 

Space-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Atmospheric and Ground Particle Disruptor Satellite ( 1980 )

 

 
 
U.S. Naval Weapons Laboratory - Flight Test Surveillance Cameras ( Trona, California - 1970 )
( BELOW )
 
 

Battlespace Warfaring Image Sensing Control Technology ( 1980 )

( BELOW )
 

 

Unmanned Aerial Combat Vehicle Operations Command Center ( Cactus Flats, Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 

 

Sikorsky Cypher - Unmanned Aerial Vehicle ( UAV - 1960 )
( BELOW )
 
Sikorsky Cypher ( UAV ) - Flight Operations inside U.S. Army Mock-Up Metro City ( Ft. Belvoir, Virginia - 1970 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
 
Vertical Take-Off Landing ( VTOL ) low-altitude 'propeller engine' UAV - U.S. Navy vessel aft launch ( 1972 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Global Hawk short-range 'jet engine' UAV ( foreground ) - and - Lockheed GlobalHawk short-range 'propeller engine' UCAV ( background ) both with underbelly nose remote surveillance cameras - ( 1970 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 2 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 5 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Landing - U.S. Army Post - Evergreen Air Base - Arizona - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter 'open' / SUB-NOTE: Germany World War II Dornier aircraft bomber in-background ]
( BELOW )
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Take-Off - S-4 - Nellis Air Force Base - Nevada - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter - closed ]
( BELOW )
 
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( Charging - 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ4A Tier III + ( plus ) 'high-altitude' ( long wing span ) 'jet engine' UAV - U.S. Air Force ( 1995 )
( BELOW )
 
 

 

 

Project: PEGASUS - Northop Grumman X-41A CAV - U.S. Air Force ( Rockwell, Black Building, Seal Beach, California - 1970 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northop Grumman X-47B Bomber UCAV - U.S. Air Force ( center and lower far right - 1990 ) - and - Northrop Grumman X45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( lower far left - 1990 )
[ NOTE: X-45C UCAV lower left photo ]
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( Area 51 - Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1995 )
( BELOW )

 

 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV ( Diego Garcia - 1995 ) so-called Trinidad UFO photo courtesy PRAVDA
( BELOW )
 
 

Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV hovering over Womb Tomb ( Area 51 - Nevada - 1995 )

( BELOW )

 

 

Project: Pegasus - Northrop Grumman X-47A ( modified version of X-41A CAV ) UAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'Off' - 1990 ) - and - Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force onboard U.S. Navy aircraft carrier ( Ground Crew 4 - Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Micro-Electronic Aerial Vehicle ( MAV ) - ( MITRE - Syringe Re-Fueling - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - U-2 S Dragon Lady 'long-range high-altitude' Stealth 'Block 20 Mission Surveillance' ( Osun Air Base, South Korea - 1990 )
 
 
Lockheed Martin Marietta D-21 ( rare color photo ) test engine flight experimental Drone for SR-71 U.S. Air Force Stealth Bomber ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo A-11 designated FX - 934 first 'Single-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo presented as 'A-12 designated FX - 934' U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' to Press by U.S. President Lyndon Baines Johnson ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo YF-12 designated FX - 934 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo 'not presented to Press ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare color photo of A-11 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in foreground - and - A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed ( rare color photo SR-71 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in Hangar ) U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Bomber' ( Edwards Air Force Base, California - 1975 )
( BELOW)
 
 
 
RocketDyne AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines ( Diagrams - 2 - Canoga Park, California -1960 )
( BELOW )
 
 
Boeing - RocketDyne Division - AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engine ( Test - Stennis Space Center, Mississippi - 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1966 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117-E Stealth Fighter-Bomber ( 1980 )
[ NOTE: Boeing - RocketDyne Division - XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines (2) onboard ]
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( Cockpit - Heads-Up Display - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Fighter-Bomber at Area 51 ( Emergency - Hangar - 1985 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Combat Fighter-Bomber ( 1990 )
( BELOW )
 
 
 
 
Lockheed X-32 (aka) X-37 Stealth STOVL Fighter-Bomber ( Short Take-Off Vertical Landing - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter - Freighter-Bomber - Surveillance Drone ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1992 )
( below )
 
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark II (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( Single-Canopy Dual-Cockpit ) ( 1975 )

( BELOW )

 

 

Lockheed B-2 D Spirit Stealth Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger A-12 Mark II (aka) B-II Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) smaller version of MANTA Avenger Mark III (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( 1975 )

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger Mark III (aka) B-III ( B-3 ) Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) [ Pre-staged deployment sites: Diego Garcia ( Indian Ocean ); Bodo, Norway; Takhli, Thailand; and, Kinitra, Morocco ] ( Indian Springs, Nevada - 1980 ).

SPECIAL NOTE: Prime contractor for the MANTA was MCDONNELL-DOUGLAS. ( This hidden "black budget" item made it a prime target for purchase by BOEING; it marked the first time in recent memory that a major "black" contract was let outside of those going to LOCKHEED famed "Skunk Works". ) Major sub-contractors included DUPONT Fibers, and the Electric Boat Division of ROCKWELL, producers of the super-cooled high-pressure vessels.

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) Bomber prototype ( Single-Caopy Single-Cockpit ) ( 1975 )

( SEE BELOW )

 
 
Project: MANTA - Lockheed Avenger Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) bomber mid-air refueling from Boeing KC-135Q tanker with two F-14 Tomcat escorts ( Ankara, Turkey enroute 17JAN91 to Baghdad, Iraq ) [ NOTE: When this photo was 'first' released, 'subsequent reports' adjudged it a 'hoax', even though the original was a 'color photo' taken by a U.S. Navy seaman in the Persian Gulf.  ]
( SEE BELOW )
 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft image.
( SEE BELOW )

 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft drawing.
( SEE BELOW )
 
 
 
Pulsed Plasma Technology ( PPT ) Lenticular Vehicle - High-Energy Diagramatics ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) - Light Speed Module ( Image - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Diagramatic - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Off Platform - Dormant - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Ready - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Launch - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Flight - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Ground-Based Stealth - Reverse Image Projection - ( Tank Diagramatic - 1970 )
( BELOW )
 
 
Ground-Based Micro Robotic Surveillance & Biological Delivery Vehicle ( 1985 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Rear, Side, and Keel Reverse Image Projection 'On' - Composite Submarine ( Centerville, California coast - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( San Francisco, California - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Non-Magnetic Floating Wet Dock - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - 
Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Anti-Magnetic Floating Wet Dock - Close-Up - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth Composite - Submarine ( Bridge - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Submersible Space Shuttle? or Jet Submarine Liner? - seen in dry dock - believed at a Japan island
( BELOW )
 
 
Legacy Combat Field Night Operations Gear: Satellite Audio & InfraRed Video Communications and Laser Sight Silenced Weapons ( circa: 1990 )
( BELOW )
 
 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Image - 1980 )

( BELOW )

 

 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Diagramatic - 1980 )

( BELOW )

 
 

Metro Field Day Operations Color Video Transmission Viewer Eyewear - 1990 )

 

 

 
Nuclear Map ( Pakistan )
( BELOW )
 
 
- - - -
 
In Memorium
 
The Crew
 
Columbia STS-107
Space Shuttle
Flight 117
2003
( BELOW )
 
 
In Remembrance - Cosmic Photo Intelligence ( 19JAN03 )
 
Shahid Hashemi Nejad International Airport (aka) Mashhad International Airport ( Runway - Mashhad, Khorassan, Iran - 19JAN03 )
( BELOW )
 
 
WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( ABOVE )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.

 

30/04/2011

Pamir : L'arme sismique (Japon, attentat ou accident??)

Nous revenons sur le tsunami qui a eu lieu au Japon, le 11 mars 2011.

Fait étrange, nous avons été obligés de republier notre précédent article qui n'était plus accessible à partir de notre blog.  Le voici à nouveau, ci-dessous :

Retour sur le tsunami du Japon. Attaque atomique des ricains sur le Japon ?

Puis nous revenons aussi sur celui-ci qui traitait du :

Gaz « le cumétril » gaz mortel indétectable, Après Haïti .. Israël terrorise l'Iran et les Arabes à «Alkimitril"

Et sur celui-ci, dont un témoin avait entendu comme de nombreuses personnes dans sa ville, une énorme explosion après le tremblement de terre et avant l'arrivée du tsunami.

Shin-Urayasu au Japon, la première aube après le séisme. Une explosion après le temblement de terre ?

Vous souvenez-vous que nous étonnions de la couleur noire du tsunami qui arrivait sur les terres, qui semblait charier des sédiments sous-marins ?

Voir les images et les vidéos : ICI

Et bien nous pourrions en avoir une explication ci-dessous avec le Pamir.

Pamir : L'arme sismique (Japon, attentat ou accident??)

La machine à tremblements de terre

Machine Pamir également appelée générateur MHD de Pavlowsky. Conçu par l'IVTAN Russe équivalent du Typhée Français conçu par le CEA.

Principe de fonctionnement : générateur MHD impulsionnel à rafale longue, un gaz chaud induit dans une tuyère génère des fréquences électriques permettant les vibrations des différentes couches terrestres.

Durant la Seconde Guerre mondiale des chercheurs néo-zélandais ont tenté d’élaborer une machine à provoquer des tsunamis qui puisse être utilisée contre le Japon. Les travaux furent dirigés par l’Australien Thomas Leech de l’université d’Auckland, sous le nom de code « Projet Seal ». Plusieurs expériences à petite échelle furent réalisées, en 1944-1945, à Whangaparaoa. Elles furent couronnées de succès.

Les Etats-Unis considéraient ce programme comme aussi prometteur que le « projet Manhattan » de fabrication d’une bombe atomique. Ils désignèrent le docteur Karl T. Compton pour faire la liaison entre les deux unités de recherche. Compton était le président du MIT. Il avait déjà recruté de nombreux savants pour l’effort de guerre et il était l’une des huit personnes chargées de conseiller de président Truman sur l’usage de la bombe atomique. Il pensait que celle-ci pouvait fournir l’énergie nécessaire à l’équipe de Leech pour provoquer de plus vastes tsunamis.

pamir2

Les travaux de Thomas Leech furent poursuivis durant la Guerre froide. En 1947, George VI éleva le savant à la dignité de Chevalier de l’Empire britannique pour le récompenser d’avoir élaboré une arme nouvelle.

Le Projet Seal étant toujours un secret militaire, il ne fut pas révélé à l’époque qu’il était honoré pour la bombe à tsunami. Par la suite, les services US se sont appliqués à faire croire que ces recherches n’avaient jamais existé et que tout cela n’était qu’un leurre pour impressionner les Soviétiques. Cependant, l’authenticité des essais de Leech a été établie, en 1999, lorsque une partie de la documentation a été déclassifiée par le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères. Officiellement les études ont repris aujourd’hui à l’université de Waikato.

Officiellement, à la fin de la guerre du Vietnam, les Etats-Unis et l’Union soviétique ont renoncé aux guerres environnementales (tremblements de terre, tsunamis, bouleversement de l’équilibre écologique d’une région, modifications des conditions atmosphériques -nuages, précipitations, cyclones et tornades-, modification des conditions climatiques, des courants océaniques, de l’état de la couche d’ozone ou de l’ionosphère) en signant la « Convention sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles » (1976).

Toutefois, à partir de 1975, l’URSS a ouvert de nouvelles recherches de Magnétohydrodynamique (MHD). Il s’agissait d’étudier la croute terrestre et de prévoir les séismes. Les Soviétiques étudièrent la possibilité de provoquer de petits séismes pour en éviter un grand. Ces recherches furent bientôt militarisées. Elles aboutirent à la construction de Pamir, la machine à tremblement de terre.

Lors du démantèlement de l’URSS, des responsables de ce programme décidèrent par appât du gain de passer aux Etats-Unis, mais leur recherche étant inachevée le Pentagone refusa de payer. En 1995, alors que la Russie était gouvernée par Boris Eltsine et l’oligarque Viktor Tchernomyrdine, l’US Air Force recruta les chercheurs et leur laboratoire à Nijni Novgorod. Ils y construisirent une machine beaucoup plus puissante, Pamir 3, qui fut testée avec succès. Le Pentagone achèta alors les hommes et le matériel et les transporta aux USA, où ils furent intégrés au programme HAARP.

Quand la réalité dépasse la fiction

Nous avons compris, en 2006 le système qui permettait d'utiliser un générateur MHD impulsionnel (fonctionnant de 5 à 10 secondes, qui existe depuis un demi-siècle ), utilisé pour vaporiser l'eau d'une nappe phréatique à proximité d'une faille "transformante" pour en faire une arme sismique. C'est une technologie relativement rustique, et surtout, qui fait peur.

Voici, ci-dessous, l'origine de la couleur noire de la terre du tsunami : sédiments sous marins

Réfléchissons. Ce système pourrait parfaitement être appliqué au fond des mers. Modifier un sous-marin en conséquence ne pose aucun problème technique. Ce même sous-marin pourrait avoir une allure très "banalisée". Les moteurs fusées utilisés, à propergol solide fonctionnent très bien dans l'eau et sous pression. Trente bars correspondent à 300 mètres de profondeur. Il serait ainsi parfaitement possible de mettre en oeuvre un générateur du type Pamir au voisinage d'une faille et loin des côtes. Son fonctionnement ne serait pas détecté en surface.

Nous découvrons ainsi une nouvelle forme de guerre discrete ("silent war") où affaiblir un adversaire peut consister à créer chez lui des "phénomènes naturels" qui pourraient, avec des moyens étonnement modestes, créer chez lui des effets destructeurs, à grande distance, et même en différé. Quitte à proposer ensuite son "aide humanitaire", opération permettant éventuellement de reprendre un pays complètement en main.

Voici un documentaire fait par ARTE sur cette arme:


La vidéo en dit long sur les volontés des institutions militaires de mettre au silence ce genre d'arme "non létales" aux dangers immenses.

 Haïti

"Reconstruction d'Haïti : le casse-tête de la corruption" Le Monde

"Là où il y l’armée US sur le globe, il y a du pétrole."  Alors tapons "Haïti pétrole" sur Google...

Résultat...

Les scientifiques Daniel et Ginette Mathurin indiquent que le sous sol haïtien est riche en hydrocarbures qui ont été répertoriés par des spécialistes étrangers et haïtiens.  » Nous avons relevé 20 sites pétrolifères « , lance Daniel Mathurin précisant que 5 d’entre eux sont jugés de grande importance par les spécialistes et les politiques.

Le Plateau central, notamment la région de Thomonde, la plaine du cul-de-sac et la baie de Port-au-Prince regorgent d’hydrocarbures, dit-il ajoutant que les réserves pétrolifères d’Haïti sont plus importantes que celles du Vénézuela, l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole.

Interrogée sur la non exploitation de ces sites, Ginette Mathurin a précisé que ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats Unis d’Amérique. Tout en faisant état de son imcompréhension d’une telle situation, elle rapelle que la caraïbe est considérée comme l’arriere cour des Etats Unis.

Chavez craint une occupation américaine

nouvelles internationales

Le président vénézuélien Hugo Chavez a accusé dimanche les États-Unis de vouloir occuper Haïti sous prétexte d’aider ce pays, terrassé par un violent tremblement de terre.

« J’ai lu que 3000 soldats allaient arriver. Des marines armés comme s’ils allaient en guerre. Mon Dieu, il n’y a pas pénurie d’armes là-bas! Des médecins, des médicaments, du carburant, des hôpitaux de campagne, voilà ce que les États-Unis devraient envoyer! » s’est exclamé Hugo Chavez dans son allocution télévisée hebdomadaire.

Le président vénézuélien ne comprend pas pourquoi les soldats américains ne sont pas dans la rue à aider les sinistrés. « Le bouquet, c’est que vous ne les voyez pas dans les rues. Est-ce qu’ils recueillent les corps? Est-ce qu’ils recherchent des blessés? Vous ne les voyez pas. Je ne les ai pas vus. Où sont-ils? » s’est-il interrogé.

Près de 10 000 soldats américains sont déployés en Haïti. À la demande du gouvernement haïtien, ils contrôlent l’aéroport de la capitale où arrive une importante aide internationale. De plus, un navire-hôpital américain doit arriver dans les jours à venir à Port-au-Prince.

Le président haïtien René Préval a fait savoir dimanche que les troupes américaines contribueraient à ramener l’ordre dans les rues, où la tension commence à être palpable en raison de la confusion dans laquelle se fait le ravitaillement des populations.

Les propos du dirigeant vénézuélien font écho à ceux de son allié nicaraguayen Daniel Ortega, qui avait lui aussi critiqué vendredi l’envoi de 10 000 militaires américains dans l’île caribéenne.

Véritable scénario digne d’un film ou réalité cachée? Les médias sont devenus les rois de la désinformation, quoi qu’il en soit, cela provoque toujours la réflexion suivante « et si c’était vrai? ».

Il s'agit nullement par la suite de soutenir l'une ou l'autre hypothèse, mais seulement de vous faire part des différents opinions, des polémiques éxistantes et des présupposés actuels.

Haïti et l’arme sismique 

La polémique par Thierry Meyssan

"La polémique ouverte par la publication sur notre site (Voltaire.org) d’un article évoquant la possible origine artificielle du tremblement de terre à Haïti requiert quelques précisions. Oui, l’arme sismique existe et les Etats-Unis, entre autres, la possèdent. Oui, les forces états-uniennes étaient pré-positionnées pour se déployer sur l’île. C’est insuffisant pour conclure, mais cela mérite réflexion."

Le projet Seal: la bombe à tsunamis

http://www.centpapiers.com/le-projet-seal-la-bombe-a-tsun...

Complément : Avons-nous le même système en Europe ?

Il se pourrait bien que oui !

SEAL - Un projet Européen collaboratif d'envergure

Extraits : Quelques faits concernant le projet SEAL:
• 18 systèmes différents : équipements de production et de métrologie « dernière technologie » sont développés et évalués dans une nouvelle approche commune
SEAL est un projet sur 3 ans, son budget total est de plus de 14 millions d'euros et bénéficie d'un financement de 9 millions d'euros par la commission européenne.