Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2016

L'armée syrienne reprend le contrôle dans le sud d'Alep et les provocations des USA

Une bonne nouvelle !

En revanche voilà comment la coalition US criminelle couvre les arrières de ses mercenaires, en détruisant les infrastructures syriennes pour rendre plus difficile la progression des troupes gouvernementales...

La coalition US détruit un pont important dans la province syrienne de Hassaké Huit ponts sur le Khabour et l'Euphrate ont déjà été détruits par les frappes de la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie. Un énième pont a été bombardé dimanche. Un des ponts importants sur la rivière Khabour, dans la province syrienne de Hassaké, a été détruit suite aux bombardements de la coalition internationale menée par les États-Unis, relate la télévision nationale syrienne. L'aviation a effectué une frappe contre le pont près de la ville de Markadah dans le sud de la province. Le pont, qui reliait la province de Hassaké et la province de Deir ez-Zor, a été complètement détruit.

 

Et surtout, il ne faut pas qu’ils oublient d’aller espionner les bases russes en Syrie !

Un avion de patrouille US s’approche des bases russes en Syrie Ces derniers mois, l'intensité des vols d'avions espions américains près des sites russes a fortement augmenté. Le 23 octobre, un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon de la marine US a été détecté près des bases russes en Syrie et dans la zone de déploiement de navires de guerre russes en Méditerranée orientale, selon les données du service Planefinder.net qui suit le mouvement des aéronefs dans le monde.

L’armée syrienne reprend le contrôle dans le sud d’Alep

 

L'armée syrienne

Les forces gouvernementales auraient le repris le contrôle total de l'unité militaire de défense aérienne dans le sud de la ville d’Alep, en Syrie, à l'issu de la trêve humanitaire de trois jours.

«L'armée syrienne a entièrement repris le contrôle de l'unité militaire de défense aérienne dans le sud d’Alep, à la suite de violents combats avec les forces terroristes», a indiqué, dimanche 23 octobre, une source militaire syrienne à l'agence russe Sputnik.



 

Les forces loyalistes ont entamé leur offensive sur le site dimanche à l'aube, au lendemain du dernier jour du cessez-le-feu qui avait été accordé par Damas et Moscou dans la ville syrienne d'Alep, en proie à la guerre civile. 

Toujours selon la source militaire citée par Sputnik, des unités du service du génie de l'unité militaire de défense aérienne seraient déjà déployées sur place, afin de déminer la zone.

Lire aussi : Syrie : les rebelles empêchent les habitants d'Alep-Est de fuir alors que la trêve touche à sa fin

 

 

Syrie : voyage panoramique dans les ruines de Homs (VIDEO)

Syrie : voyage panoramique dans les ruines de Homs (VIDEO)

 

https://fr.rt.com/french/images/2016.10/article/580c96adc36188f00f8b4592.png

Ravagée par quatre ans et demi d’affrontements, qui se sont soldés par la victoire du gouvernement sur les rebelles, la cité de Homs, en Syrie, n'est plus que l'ombre d'elle-même.

C’est dans une ville fantomatique et sans couleur que Murad Gazdiev, correspondant de RT en Syrie, nous guide. La cité de Homs, qui accueillait par le passé plusieurs centaines de milliers d’âmes, offre désormais à voir des amas de débris, de graviers et de squelettes de bâtiments, sur lesquels pèse un silence de plomb.

Quatre ans et demi de guerre civile entre les forces gouvernementales et les rebelles ont en effet défiguré la ville syrienne, où «chaque rue, [...] chaque pièce», a servi de théâtre aux hostilités.


Si la paix a enfin repris ses droits à Homs, les tunnels creusés sous les bâtiments, les impacts d'obus sur les toits et les multiples trous percés dans les murs afin d'y fourrer les canons de fusils laissent augurer de longues et difficiles années de reconstruction.

 

Lire aussi : Syrie : au moins six personnes auraient été tuées et 28 blessées dans une attaque suicide à Homs

 

Destitution de Hollande en vue ? Hollande : lâché par les siens ? #cdansl'air 17-10-2016

Le boycott du PS ressemble fortement à une entreprise de démolition volontaire voulue par Hollande pour favoriser la montée au pouvoir de son cousin, Nicolas SARKÖZY de NAGUY BOCSA. Ils fréquentent donc les mêmes amis et les mêmes lobbies. 

SARKOZY l'américain, agent de la CIA  a déjà détruit la France lors de son mandat à la livrant aux USA, à L'Europe et à l'OTAN. Il a donc déjà enfoncé le clou de la destruction de la France, Hollande enfonce le clou, et SARKOZY serait censé venir terminer le travail au profit des Banksters qui le financent.

 

Le député (LR) Pierre Lellouche a estimé que la question de la destitution du président de la République était posée, en raison des confidences de celui-ci à des journalistes au sujet d'assassinats de djihadistes par la France durant son mandat.

François Hollande peut-il être déchu de sa fonction de chef d'Etat pour avoir dévoilé aux auteurs de l'ouvrage Un président ne devrait pas dire ça, ses ordres d'assassinat par drone d'au moins quatre personnes, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme islamiste ? C'est en tout cas ce que semble penser le député Pierre Lellouche (Les Républicains) qui, lors d'un débat à l'Assemblée nationale sur les opérations extérieures de la France, le mercredi 19 octobre, a estimé que «la question de l'application de l'article 68 [était] désormais posée».


 

Hollande : lâché par les siens ? #cdansl'air 17-10-2016

François Hollande s’est rendu lundi après-midi à Florange pour défendre son bilan industriel, et ce alors que la publication de ses confidences dans un livre sème le trouble. Au sein de sa famille politique l’on se met à douter de la crédibilité de sa candidature pour l’élection présidentielle de 2017, et la riposte s’organise. Tandis qu’à l’extérieur du PS, Jean-Luc Mélenchon- qui a été l'un des premiers à se lancer dans la course pour l’Élysée et a balayé toute participation à une primaire - accélère sa campagne. Celui qui se présente au nom de la « France insoumise » grappille du terrain dans les sondages et creuse son sillon…


 

Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, a qualifié de «grave» la perspective actuelle de ne voir «aucun candidat» de gauche passer le premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

«A cette étape aucun candidat putatif, quel qu'il soit, ne semble pouvoir battre la droite. Et même passer le premier tour. C'est grave», a estimé Jean-Christophe Cambadélis, dans une interview publiée dans l'édition du 22 octobre de La Nouvelle République.

 

Tchao Hollande : On ne votera plus pour toi, car tu ne seras pas candidat

Le faire-part de décès est signé Cambadélis. Dans La Nouvelle République d’hier il explique qu’aucun candidat déclaré ou pressenti à Gauche ne semble en mesure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle de 2017. Donc, dégage Hollande.

Second tour de la présidentielle de 2017 ? C’est fin mai, et on aura bien le temps de voir les rebondissements de ces histoires de famille - en l'absence de différence programmatique - mais le problème de Camba, c’est de sauver le PS, et là, c’est clair : Hollande est carbonisé, fin de partie. L’arsouille sort du jeu.

 

Hollande et Sarkozy sont cousins. Un généalogiste a découvert que les deux concurrents dans la course à l'Elysée ont un ancêtre commun. Un arbre généalogique le prouve. François Hollande et Nicolas Sarkozy, concurrents pour l'Elysée, sont cousins, avec pour ancêtre commun un modeste paysan savoyard du XVIIe siècle, révèle le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot dans la nouvelle édition de son livre Le Tout-politique, publiée cette semaine.  

 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.

 

Tchao Hollande : On ne votera plus pour toi, car tu ne seras pas candidat

HOLLANDE DOIT PARTIR !!! ASSAD DOIT RESTER !!!!

Il aura gouverné pendant 5 ans, contre le Peuple Français, l'exposant à la Guerre contre la Russie et dans les intérêts des Banksters, des terroristes de tous bords, dans l'intérêt de l'UE et des américano-sionistes, de tous les corrompus en bon franc-maçon qui se respecte et ce, pour enrichir ses amis et nous faire payer leurs sales guerres !

Il n'aura donc pas gouverné pour rien ! Il partira sans doute avec un bon pactole que ses chers amis y compris Saoudiens lui auront préparé !

Si le peuple Français pouvait le faire destituer pour le faire passer devant la CPI qu'il promet à Assad et à Poutine, ce ne serait que mieux !

Révélations d'assassinats ciblés par drone : la destitution de Hollande évoquée par un député Le député (LR) Pierre Lellouche a estimé que la question de la destitution du président de la République était posée, en raison des confidences de celui-ci à des journalistes au sujet d'assassinats de djihadistes par la France durant son mandat.  

 

HOLLANDE DEGAGE !

 

Cambadélis : personne à gauche ne pourra passer au second tour de la présidentielle

Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, a qualifié de «grave» la perspective actuelle de ne voir «aucun candidat» de gauche passer le premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis

Tchao Hollande : On ne votera plus pour toi, car tu ne seras pas candidat

Le faire-part de décès est signé Cambadélis. Dans La Nouvelle République d’hier il explique qu’aucun candidat déclaré ou pressenti à Gauche ne semble en mesure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle de 2017. Donc, dégage Hollande.

Second tour de la présidentielle de 2017 ? C’est fin mai, et on aura bien le temps de voir les rebondissements de ces histoires de famille - en l'absence de différence programmatique - mais le problème de Camba, c’est de sauver le PS, et là, c’est clair : Hollande est carbonisé, fin de partie. L’arsouille sort du jeu.

Dormesson.jpg

Pour comprendre, il faut revenir au livre Un président ne devrait pas dire ça… (Stock)  de Davet et Lhomme.

Lors d’une rencontre du 11 décembre 2015, Hollande explique qu’il faut flinguer le PS, une nécessité pour permettre sa réélection : « Il faut un acte de liquidation. Il faut un hara-kiri ». Pour Hollande, le PS est cuit : « Tant qu’il y avait des partis de gauche, les Communistes, les Verts qui acceptaient de faire alliance avec le PS et qui représentaient quelque chose, on n’avait aucun intérêt à refonder le PS. Mais dès lors que ces alliés se sont rigidifiés, sectarisés, il faut faire sans ces partis-là. Comment ? Avec le parti le plus important, on en fait un nouveau qui permet de s’adresser aux électeurs ou aux cadres des autres partis. Ce que vous ne faites plus par les alliances, vous le faites par la sociologie. Par l’élargissement. C’est une œuvre plus longue, plus durable, moins tributaire d’alliances. Vous pouvez imaginer que viennent aussi des gens qui n’ont jamais fait de politique partisane, des gens du centre…  Il faut créer quelque chose qui ne soit pas factice. Si c’est factice on nous dira : c’est un tour de prestidigitation, on a compris. Vous avez eu le PS. Vous avez fait un coup comme Sarkozy avec l’UMP pour échapper à la justice électorale au moins ! Il faut dire que c’est l’héritier du PS. Le PS ne peut se dépasser que si d’autres viennent le rejoindre. Chaque fois que j’en parle à Cambadélis, il me dit : "On va le faire, on va le faire”. Mais ça tarde ».

Hollande, qui joue sa survie, est pressé : « Il y a intérêt à le faire dans la perspective d’une élection présidentielle plutôt qu’au lendemain ». Comment rebaptiser alors le PS ? « Le meilleur nom qu’on pourrait trouver, c’est le Parti de la Gauche, quand on y réfléchit bien. Comme on ne peut pas s’appeler comme ça, il y a le Parti du Progrès.... Le parti des Progressistes... On peut y mettre des écolos. C’est facile à comprendre : vous êtes pour le progrès ? Oui. Le progrès social, humain.» Sauf que c’est la ruine de la Gauche, avec la démonstration par Blair.

Réponse de Camba une semaine après la publication du livre – le temps d’avoir fait le tour des popotes : « C'est une réflexion du président de la République que je ne partage pas ». Et devant toutes les initiatives du moment, il ajoute dans Le Figaro : « On avance, mais pour achever le changement, un processus électoral est nécessaire. La primaire sera le premier grand rendez-vous et les élections législatives seront la seconde étape ».

Vous avez bien lu : les primaires et les législatives, mais la présidentielle est has been.

Donc, on fera les comptes avec les primaires et on tentera de sauver les meubles avec les législatives. La présidentielle ? Une péripétie. Hollande dégage, et le nom du guignol de service – Valls, Montebourpif, Royal ou le mari d’une cadre de LVMH – on s’en contrefiche, le vrai rendez-vous est le prochain congrès du PS, pour remettre les choses en ordre. Avec un axe Camba-Aubry, et Hidalgo comme candidate. Finalement, le PS, c’est assez simple.

 

image-drole-hollande.jpg

Refus du CETA : Wallonie Paul Magnette - Principes et convictions

Merci, beaucoup pour ce discours remarquable. 

La Wallonie nous protège contre les traîtres qui nous gouvernent (en France et ailleurs).

Grand merci.



 

 

Petite banniere 400x50

 

02:59 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Europe, Euro, CEDH, International | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!