Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2016

Hillary Clinton exige que Trump retire cette vidéo. Les discours de Donald Trump sans filtre

Les vérités révélées par Trump qui ne concernent pas que l’Amérique.

Interrogeons-nous pour savoir pour qui travaillent les Hollande, Sarkozy, Juppé, Merkel, BHL, Attali, la Commission Européenne et tous les VRP des Banksters, des multinationales, du complexe industrialo/militaire, des lobbies de la propagande Illuminati, Grand Promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?

Travaillent-ils pour les intérêts des Peuples ?

Trump révèle Hillary comme jamais auparavant

On est loin des diatribes qu’on lui a attribuées tout au long de la campagne. Le mensonge par omission est encore plus grave que le mensonge grossier.

Écoutons plutôt. Byblos

Hillary Clinton exige que Trump retire cette vidéo

 

https://www.youtube.com/watch?v=6JMB9GKB8jw


 

Les discours de Donald Trump que vous ne verrez pas dans le petit journal.

https://www.youtube.com/watch?v=4bEFgINxi7k


ZOOM : Donald Trump sans filtre

https://www.youtube.com/watch?v=Tnu9QCv0oFI


 

06/11/2016

Asma Al-Assad s'exprime pour la première fois sur la guerre en Syrie (Anglais)

 

Bashar Al-Assad's wife Asma Al-Assad speaks for the first time since the Syrian Civil War 



 

 

Poutine et l'Orthodoxie

 

 

 

05/11/2016

La Russie envisage de convertir en yuans une partie de ses réserves en devises

Citation de Medvedev : "Il a indiqué que de nouvelles technologies seraient prochainement utilisées dans la nouvelle étape du développement des établissements financiers et que si cela devenait fréquent, plusieurs organismes de réglementation et certaines fonctions de SWIFT seraient supprimés". 

 

 
Sat Nov 5, 2016 5:5PM
 
Pour Medvedev, le yuan pourrait contribuer à la stabilisation de l'économie mondiale. (Archives)
Pour Medvedev, le yuan pourrait contribuer à la stabilisation de l'économie mondiale. (Archives)

 

Le Premier ministre russe a fait part de l’intention de son pays de convertir en yuans une partie des réserves en devises dont elle dispose.

Dimitri Medvedev, Premier ministre russe, a déclaré lors d’un entretien accordé à la télévision nationale de la Chine que la Russie avait décidé de convertir en yuans une partie de ses réserves en devises afin de stabiliser l’économie mondiale.

Medvedev a ajouté qu’en tenant compte de la crise monétaire mondiale de 2008, on se demandait si on pouvait faire confiance au système monétaire international (SMI) basé sur une ou deux devises, le dollar et, en partie, l'euro.

Le Premier ministre russe a affirmé qu’il était arrivé à la conclusion que pour parvenir à un meilleur fonctionnement du système monétaire international, il fallait que ce système fonctionne sur la base de plusieurs devises et que l’entrée du yuan pourrait contribuer à la stabilité de l’économie mondiale.

Il a indiqué que de nouvelles technologies seraient prochainement utilisées dans la nouvelle étape du développement des établissements financiers et que si cela devenait fréquent, plusieurs organismes de réglementation et certaines fonctions de SWIFT seraient supprimés. 

 

 

04/11/2016

Pour Julian Assange, Clinton et Daesh sont financés par le même argent et Trump ne gagnera jamais

S'il fallait encore des preuves pour attester que les USA, l'UE, la France et leurs lobbies criminels sont des menaces pour l'humanité, en voici encore d'autres.

Ensuite ils iront clamer partout que la Russie représente une menace pour le monde !

Petit rappel, sans compter le génocide des peuples Amérindiens !

Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

 

Pour Julian Assange, Clinton et Daesh sont financés par le même argent et Trump ne gagnera jamais

4 nov. 2016, 06:01

Julian Assange

Le fondateur de WikiLeaks a accordé un entretien exclusif au journaliste australien John Pilger, revenant sur les fuites d’emails d’Hillary Clinton qui s’invitent dans la campagne de la présidentielle américaine.

Julian Assange a abordé les relations qu’entretient Hillary Clinton avec des pays comme l’Arabie saoudite ainsi que les chances de victoire de Donald Trump.

«Les Saoudiens, les Qataris, les Marocains, les Bahreïniens, surtout les deux premiers, donnaient tout cet argent à la fondation Clinton, alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’Etat et le département d’Etat approuvait des ventes d’armes massives, en particulier à l’Arabie saoudite», a ainsi rappelé Julian Assange, ajoutant que durant le mandat de Hillary Clinton en tant que secrétaire d'Etat, le plus grand contrat de vente d'armement jamais signé dans le monde, d'une valeur de 80 milliards de dollars, a été conclu avec l'Arabie saoudite. Par ailleurs, durant son mandat, le montant des exportations totales d'armes des Etats-Unis a doublé. Toutes ces informations sont prouvées par les récents mails d'Hillary Clinton rendus publics.

Sur le financement de Daesh et de la fondation Clinton


 

Dans son interview à John Pilger, Julian Assange accuse Hillary Clinton d'induire en erreur les Américains sur la véritable portée du soutien de l'Etat islamique par les alliés de Washington au Moyen-Orient.

Dans un mail de Hillary Clinton rendu public par Wikileaks, dont Assange est le fondateur, l’actuelle candidate démocrate qui était alors secrétaire d’Etat, exhorte John Podesta, alors conseiller de Barack Obama, à «faire pression» sur le Qatar et l'Arabie saoudite […] qui fournissent un soutien financier et logistique clandestin à l'Etat islamique ainsi qu’à d’autres groupes sunnites radicaux», rappelle Julian Assange.  

«Selon moi, c’est le courriel le plus important de toute la série», a déclaré Assange, dont le site lanceur d’alerte Wikileaks a publié trois tranches de courriers électroniques liés à Clinton au cours de l'année écoulée.  

«Tous les analystes dignes de ce nom et même le gouvernement américain lui-même, savent que certains responsables saoudiens ont soutenu et financé l’Etat islamique. Même si le royaume continue officiellement de le nier, assurant qu’il s’agirait de quelques princes "voyous" qui font ce qu’ils veulent avec l’argent du pétrole, le courriel d’Hillary Clinton indique clairement que c'est le gouvernement de l'Arabie saoudite et celui du Qatar qui ont financé Daesh», ajoute Julian Assange.

Une victoire de Trump est quasi impossible

Par ailleurs, selon le fondateur de Wikileaks, Donald Trump n’a que peu de chances de s’imposer à la présidentielle américaine car il ne reçoit le soutien d’aucune partie de l’establishment, au contraire d’Hillary : «Personne de l’establishment ne le soutient, peut-être à l’exception des évangélistes, si on peut les considérer comme faisant partie de l’establishment. Mais les banques, les renseignements, les fabricants d’armes, les puissances financières étrangères, ils sont tous réunis derrière Hillary Clinton».

 

WikiLeaks, essaie-t-il de pousser Donald Trump dans la Maison Blanche ?

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

Assange 1.jpg

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Julian Assange le 6 novembre en exclusivité sur RT.

En savoir plus : Hillary Clinton «dévorée vivante par ses ambitions», Julian Assange s’exprime en exclusivité sur RT

 

Voir aussi :