Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2010

De nouvelles preuves que la Planète X approche par le Sud.

Ces informations sont données aux USA et méritent d'être vérifiées. Elles passent inaperçues en Europe, bien évidemment. Il vaut mieux occuper les moutons avec les jeux, le foot, le sexe, et les embrouilles politiques que de les prévenir qu'ils doivent  se préparer à de grands bouleversements. Sans compter la 3ème guerre mondiale atomique que l'on nous prépare contre l'Iran, et la catastrophe déclenchée au Nouveau Mexique avec la marée noire de BP.

Ensuite les officiels viendront nous dire que la Planète X ou Nibiru n'existe pas et que tout va bien dans le meilleur des mondes !

Braves gens dormez tranquilles, les portes de la vérité sont hermétiquement fermées !

Des anomalies sur une bouée australienne de surveillance offre de nouvelles preuves que la Planète X approche par le Sud.

Anomalies australiennes

1

Des anomalies sur une bouée australienne de surveillance offre de nouvelles preuves que la Planète X approche par le Sud.

Par Richard St-Laurent – Le 6 juin 2010

Un vif débat dans la communauté de la Planète X se concentre sur l’endroit par lequel approche la Planète X. Plusieurs analystes pensent qu’elle se rapproche en se déplaçant le long de l’écliptique en direction du soleil (le plan de notre système solaire). D’autres, comme nous-mêmes, ont toujours soutenu qu’elle s’approchait par le Sud.

Ceux qui croient qu’elle est en mouvement à proximité ou le long de l’écliptique en direction du soleil offrent comme preuves des photos de téléphones cellulaires et de fausses anomalies dans les images de SOHO.

Notre position a toujours été que cette imagerie douteuse oublie un point essentiel. Si c’est le cas, la Planète X, qui aurait fort probablement son propre champ magnétique, interagirait déjà violemment avec notre soleil, qui est en ce moment assez calme et dont la NASA a même qualifié de « calme avant la tempête ».

D’autre part, la seule preuve de la NASA selon laquelle la Planète X est en interaction avec notre soleil se trouve dans les données rapportées par la sonde Ulysses de la NASA.

 

La sonde Ulysses de l’ESA-NASA et la Planète X/Nibiru – Le 13 octobre 2008

En publiant les découvertes de 2007, nous avons pris connaissance des images du survol de la région sud du soleil par la sonde robotisée Ulysses de l’ESA-NASA, pendant la création de notre livre, Les Prévisions Planète X et le Guide de Survie 2012, en 2007.

Elles offraient la première moitié d’une image qui devait fournir la preuve, ou remettre en cause, l’existence de la Planète X. Un bon test possible, pour ainsi dire. Toutefois, la seconde moitié de cette image ne nous est pas parvenue avant 2008, au cours du survol de la sonde qui devait examiner la région du pôle nord du soleil.

2

Le dernier survol polaire de la sonde a été « officiellement » un échec, même si les sources européennes indiquent le contraire. Néanmoins, les données de la NASA montrent clairement que l’hémisphère sud du soleil est beaucoup plus actif que l’hémisphère nord, ce qui soutient l’argument selon lequel la Planète X approche actuellement le cœur de notre système à partir des profondeurs de l’hémisphère sud de notre système solaire.

Publiées en 2008, ces découvertes sont désormais supportées par de nouvelles trouvailles que corroborent non seulement les conclusions de la sonde Ulysses, mais suggèrent également un lien de causalité entre les récents changements de la Terre, les événements sismiques, le volcanisme et même le déversement de pétrole de BP avec l’approche de la Planète X arrivant par le Sud.

Étirement du manteau de la Terre

3

Si la terre est soumise à une attraction gravitationnelle par le bas de l’écliptique (le pôle sud), ceci provoquerait théoriquement le « gonflement » du pôle sud (élévation de l’océan et du continent) et un glissement et un étirement de la croute terrestre du pôle nord des deux côtés (étirement du manteau qui suivrait la circonférence de la terre.)

Si tout ceci est vrai, cela conduirait à des conditions météorologiques inhabituelles et à d’autres types de schémas anormaux, tels que des comportements inattendus des marées.

Les scientifiques ont-ils remarqué de tels phénomènes? La réponse, ici encore, est un « oui » très retentissant! Des scientifiques de différentes parties du monde ont récemment vérifié ces événements.

La force des marées déclenche des soubresauts sur la faille de San Andreas – Le 24 décembre 2009 – Wired.com

Une nouvelle analyse suggère que de subtils changements dans le stress causé par les marées dans la croûte terrestre peuvent déclencher de petits tremblements en profondeur le long de la partie active sismique de la faille de San Andreas de la Californie.

Les mêmes forces d’attraction qui provoquent les marées océaniques provoquent également des marées dans la croute rocheuse de la Terre, déclare Amanda Thomas, sismologue de l’Université de Californie, à Berkeley. Et bien que les variations continuelles dans le stress de la croute rocheuse associées avec ces marées sont minuscules, elles sont apparemment assez importantes pour déclencher de petites secousses le long de certaines failles, ont rapporté les collèges de Thomas and Berkeley, Robert M. Nadeau et Roland Burgmann, dans l’édition du 24/31 décembre de la revue Nature.

Cet article de 2009 documente la nouvelle découverte selon laquelle les marées ne sont pas uniquement des événements océaniques, mais se produisent également dans la croûte terrestre. Cette découverte souligne aussi les risques actuels d’un séisme majeur pour la grande région de Los Angeles.

Prédiction pour 2010 d’un tremblement de Terre pour la grande région de Los Angeles – Le 25 mai 2010 – YOWUSA.COM

Prédiction d’un tremblement de terre pour 2010 dans la grande région de Los Angeles pour ceux qui vivent dans le grand Los Angeles, en Californie ; une révision immédiate et prudente de votre niveau de préparation aux séismes est fortement conseillée.

Cet article présente les tous derniers Codes de la Torah par le producteur de film et chercheur, Richard Shaw, avec la permission de l’équipe de recherche à Jérusalem. Remarquez bien que ceci n’est pas un appel à la panique. C’est un appel pour une inquiétude diligente et une action responsable.

4

Est-ce une nouvelle menace potentielle concernant un événement sismique majeur dans le sud de la Californie en rapport avec le déversement de pétrole de BP qui dévaste maintenant de multiples écosystèmes le long de la côte du Golfe et au-delà? Peut-être, en supposant qu’il existe une causalité unique et commune, telle que décrite dans la vidéo Rapport Spécial 01 sur la Planète X : Où est la Planète X ?

Si vous n’avez pas encore vu cette vidéo, vous pouvez le faire maintenant car elle aidera à mettre les nouvelles données du présent rapport dans un contexte plus perspicace.

Alors, en lisant l’analyse suivante au sujet des anomalies de la bouée de surveillance australienne, vous pourrez commencer à voir une corrélation entre les changements terrestres et le déversement de pétrole de BP, et d’autres choses encore bien pires.

Peut-être que ceci, plus que le déversement de pétrole lui-même, a motivé le président Obama à imposer un moratoire sur les forages en eaux profondes dans le Golfe.

Pourquoi? Parce qu’une partie de la planète que nous connaissons moins bien que la face de la Lune est en train de changer et que ces changements sont étonnamment évidents en Australie.

Bouée 53401

En avril 2010, lorsque la bouée de surveillance 53401 de la NOAA a commencé à émettre des données alarmantes et a émis des signaux « d’alertes au tsunami », cette bouée a rapporté des modifications majeures dans le plancher océanique (le fond de la mer a monté d’environ 300 pieds) dans l’Océan Indien près de la Malaisie (située au nord-ouest de l’Australie.)

La bouée a transmis des données majeures journalières qui montraient des modifications majeures des fonds marins du 5 avril jusqu’au 12 avril 2010, puis, elle s’est éteinte ou a cessé d’envoyer des données. La bouée ne transmettait plus aucune information en date du 31 mai 2010.

Dans un premier temps, les chercheurs ont pensé que la bouée était défectueuse, parce que des changements aussi importants des profondeurs des fonds marins semblaient impossibles.

Une tendance se dégage

En soi, la bouée 53401 était une anomalie singulière. Toutefois, la situation est devenue encore plus grave et suspecte au milieu du mois de mars 2010, lorsqu’une autre bouée, la bouée 55012, a commencé à émettre des données alarmantes qui montraient des changements dramatiques dans les profondeurs des fonds marins et a commencé à émettre des signaux « d’alertes au tsunami ». Cette fois, la bouée était située au nord-est de l’Australie.

Quelques jours plus tard, une troisième bouée a commencé à émettre des signaux « d’alertes au tsunami » en rapportant, comme les deux autres bouées de surveillance, d’énormes changements dans les profondeurs des fonds marins dans une zone proche de la seconde bouée au nord-est de l’Australie. Les données montraient une montée du plancher océanique de 13 pieds par jour et le tout était officiellement signalé dans les nouvelles du 16 mai 2010. Immédiatement après ce rapport, le flux des données provenant des bouées 53401 et 55012 a été interrompu.

Jusqu’à présent, les dimensions de cette histoire commencent par le rapport du 24 décembre 2009 qui déclare que la faille de San Andrea en Californie est affectée par « les mêmes forces d’attraction qui provoquent les marées océaniques et qui sont également à l’origine des marées dans la croute rocheuse de la Terre ». Ensuite, une mystérieuse fermeture du flux de données provenant des deux principales bouées australiennes de surveillance à la suite d’un rapport d’une élévation des fonds marins de 13 pieds par jour. Y a-t-il un autre point important? Oui !

Des changements inattendus sous l’Alaska


earth mantle

A computer generated model shows Alaskan mantle rock swirling around the plunging slab of crust (in gray) like water around a paddle dipped in a stream. Click to enlarge this image.
Margarete Jadamec

 

http://news.discovery.com/earth/earth-mentle-crust-alaska...

Le 19 mai 2010, « Discovery News » a signalé que d’importants changements inattendus dans le manteau terrestre sous l’Alaska ont été trouvés plus ou moins par hasard au cours d’une étude scientifique dans ce secteur.

Le manteau terrestre en haute vitesse sous l’Alaska – 9 mai 2010 – Discovery.com

Un nouveau modèle 3-D du méga-séisme et de la zone de subduction provoquant un tsunami en Alaska a permis de découvrir une grande surprise : le manteau terrestre se déplace, à cet endroit, de 20 à 30 fois plus rapidement que la croûte.

Ainsi, au lieu d’être traîné comme une grosse dalle est poussée sous une autre, le manteau de roche solide tourbillonne autour d’une tablette plongeante comme l’eau autour d’une pagaie plongée dans l’eau.

Les modèles prédisent des débits allant jusqu’à 90 centimètres par année autour de la dalle descendante de la croûte, a déclaré le géologue Magali Billen de l’Université de Californie à Davis. Billen est le co-auteur d’un rapport sur le nouveau modèle avec l’ancienne étudiante diplômée et principale auteure, Margarete Jadamec, dans le numéro de cette semaine de la revue Nature.

« Sur les délais de la tectonique des plaques, c’est extrêmement rapide », a déclaré Billen.

Des vitesses plus typiques des plaques seraient de un à dix centimètres par an.

Lorsque ces « changements terrestres » dans les secteurs de l’Australie et de l’Alaska sont ajoutés à d’autres anomalies dans les changements terrestres, comme des explosions dans les mines de charbon qui semblent se produire soudainement partout dans le monde, l’image n’est plus une collection disparate de coïncidences. Il se passe quelque chose de beaucoup plus important et les scientifiques sont préoccupés.

La montée du magma

Les récents événements sismiques et volcaniques indiquent une nouvelle montée récente du magma dans le monde, plus précisément appelée un « panache de magma », qui est responsable des changements climatiques partout dans le monde, y compris les récentes activités volcaniques.

Cela soulève une question importante, à savoir si cela pourait être provoqué par une attraction gravitationnelle provenant du bas de l’écliptique?

Puisque la Terre est soumise à des modifications majeures des fonds océaniques et des plateaux continentaux, ceci pourrait nous amener à de nombreux problèmes mondiaux, comme les ouragans et les éruptions volcaniques que nous avons actuellement. Mais si tout ceci est réel, cela pourrait nous amener à une nouvelle question : la terre serait-elle sous l’influence d’un champ de force gravitationnel provenant du bas de l’écliptique ?

Les données nous révèlent une seule et simple réponse. Un « OUI » résonnant et inquiétant.

Traduit par Oscar Blais

Source: yowusaversion française

http://infoguerilla.fr/?p=2941


01/06/2010

Eruption du volcan Tungurahua en Equateur

Et pendant que les uns massacrent les autres, la nature nous rappelle à l'ordre !


Mardi 1er juin 2010


L'éruption vendredi du volcan Tungurahua, au centre de l'Equateur, a obligé les autorités à évacuer plusieurs agglomérations et à fermer l'aéroport de la deuxième ville du pays, Guayaquil (sud-ouest). Mais le volcan semblait avoir atteint son pic de violence éruptive et son activité semblait décroître en soirée, selon les experts.

Haut de 5.029 mètres, le Tungurahua, situé à 135 km au sud de la capitale, Quito, est entré en activité vendredi à 08H47 (13H47 GMT) après une "grande explosion" due à une accumulation de gaz, et ses projections de lave et de cendres "dépassent facilement les 10-12.000 mètres d'altitude", a déclaré le vulcanologue Hugo Yepez, directeur de l'Institut de Géophysique (IG) de Quito.

L'aéroport et les écoles de Guayaquil, ville portuaire de 2,5 millions d'habitants, ont été fermés, a annoncé vendredi soir un responsable de la sécurité civile régionale, Yuri De Janon. Située à 280 km au sud de la capitale, l'agglomération côtière est affectée par des pluies de cendres dues à l'éruption, qui se déroule 160 km plus à l'ouest, a-t-il ajouté. Au moins sept villages situés non loin du volcan, soit environ 500 familles, avaient dû être évacués dans la journée, selon la défense civile.

Aucune victime n'avait été signalée vendredi soir. "Nous pouvons annoncé la bonne nouvelle que l'activité du volcan commence à baisser", a déclaré en soirée le directeur de l'IG, après avoir qualifié la situation de "grave et complexe" le matin. "Les projections qui ont eu lieu dans la matinée au moment le plus violent ont très peu de chances de se répéter", a-t-il assuré.

Selon lui, l'éruption de vendredi "se situe entre la seconde et la troisième plus forte de tout le processus éruptif" du volcan depuis son réveil en 1999. Les 12.000 mètres d'altitude atteints par les projections volcaniques correspondent au plafond habituel des routes aériennes internationales.

Dans la journée, certains vols avaient déjà dû être détournés, selon le directeur de l'aéroport de Guayaquil, Nicolas Romero. Les premières informations diffusées faisaient état de possibles "coulées pyroclastiques", mélanges de gaz, de cendres et pierres à 800 degrés montant jusqu'à 2.000 mètres d'altitude, puis retombant en avalanche, sous forme de coulées dévastatrices à grande vitesse.

Le volcan avait atteint son plus fort pic d'activité en août 2006. Son éruption avait entraîné la mort de sept personnes et détruit des centaines d'habitations. La localité touristique de Banos, située au pied du Tungurahua, comptant quelque 15.000 habitants, avait du être évacuée de force en 1999, lors de son éveil.

En Amérique centrale, le volcan Pacaya du Guatemala, haut de 2.552 mètres, a intensifié depuis mercredi son activité avec des projections de lave, de fumées et de cendres. Vendredi, les cendres s'élèvaient jusqu'à 1.000 mètres et le bilan était de deux morts et trois disparus. (afp)
29/05/10 10h46

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/det...

16/05/2010

Une partie de l'espace aérien britannique et irlandais fermée

Un petit volcan entre en éruption et c'est le monde entier qui a été paralysé et ça continue ! Nous ne pouvons avoir que de beaucoup d'humilité face à la nature ! Finalement ce sera la nature qui aura raison des élites, du capitalisme et qui nous protègera de nos prédateurs et du Nouvel Ordre Mondial ! Plus d'avions et plus de mondialisation des marchés. Il faudra que chacun de nous produise local pour mettre un frein à la famine organisée dans le monde par Monsanto et sa clique !


Une partie de l'espace aérien britannique et irlandais fermée

En Angleterre, les aéroports du nord du pays, dont Manchester et Liverpool, ont suspendu leur trafic en raison du  nuage de cendres. Ce dernier pourrait arriver sur Londres mardi.

Le ministère britannique des Transports a estimé que des parties de l'espace aérien britannique pourraient fermer à partir de dimanche. (c) AFP
Le ministère britannique des Transports a estimé que des parties de l'espace aérien britannique pourraient fermer à partir de dimanche. (c) AFP

Dimanche après-midi, tous les aéroports d'Irlande du Nord étaient fermés, ainsi que plusieurs aéroports de l'ouest de la république d'Irlande dont Galway, en raison du nuage de cendres issus du le volcan Eyjafjöll. L'aéroport de Dublin doit fermer à 18h (20h heure française).

En Angleterre, les aéroports de Manchester, Liverpool, Doncaster, Carlisle, Humberside, Leeds Bradford et East Midlands ont également fermé, certains aéroports d'Ecosse ont suspendu leur trafic. Le nuage de cendres pourrait arriver sur Londres mardi, selon les prévisions des météorologues qui espèrent que le nuage sera dissipé d'ici mercredi.

"Ces dernières restrictions ont été mises en place après des observations poussées de la dérive du nuage de cendres, de l'activité volcanique et des prévisions météo qui indiquent une augmentation de la quantité de cendres dans l'espace aérien irlandais", a expliqué l'aviation civile irlandaise.

Des fermetures "injustifiées"

Des compagnies aériennes ont vertement critiqué ces restrictions, "la nouvelle fermeture de l'espace aérien au dessus de Manchester est plus qu'une blague", a réagi le patron du groupe Virgin, Richard Branson.

"Les tests en vol par les compagnies aériennes, les constructeurs d'avion et de moteurs n'ont montré aucune preuve que les avions ne pouvaient pas continuer à voler en toute sécurité", a-t-il insisté.

Un porte-parole de British Airways a également estimé que l'approche des autorités de l'aviation civile était "trop restrictive" et injustifiée".

Les perturbations étaient prévues

Le ministère des Transports britannique avait averti dès samedi que l'espace aérien britannique pourrait être partiellement fermé de dimanche à mardi à cause de la présence d'un nuage de cendres crachées par le volcan islandais.

Etant donné les prévisions météorologiques, le ministère britannique des Transports a estimé que des parties de l'espace aérien britannique pourraient fermer à partir de dimanche et que les problèmes pourraient durer jusqu'à mardi. Le vent devrait changer de direction ensuite, selon l'Office météorologique national. Les fermetures pourraient affecter notamment, de façon irrégulière, le sud-est du pays, où se trouvent des aéroports très fréquentés comme Heathrow, Gatwick et Stansted, près de Londres.

En Islande même, Agust Gunnar Gylfason, un responsable de la protection civile, a déclaré que l'éruption de l'Eyjafjöll n'avait guère varié mais que le vent près du volcan avait molli et que de ce fait "le panache de cendre s'élevait plus haut" sur cette zone.

L'activité du volcan islandais en éruption, l'Eyjafjöll, a légèrement augmenté au cours des dernières 48 heures et le nuage de cendres a de nouveau atteint une altitude de 8.000 mètres

L'éruption du volcan Eyjafjöll en Islande avait paralysé le trafic aérien en Europe pendant près d'une semaine mi-avril. Plus de 100.000 vols avaient alors été annulés et plus de huit millions de passagers bloqués.

Nouvel Obs

Islande: l'activité du volcan a augmenté

AFP
16/05/2010 | Mise à jour

L'activité du volcan islandais en éruption, l'Eyjafjöll, a légèrement augmenté au cours des dernières 48 heures et le nuage de cendres a de nouveau atteint une altitude de 8.000 mètres, a indiqué un vulcanologue islandais.

"L'activité a légèrement augmenté au cours des deux derniers jours avec des projections de cendres autour du glacier", a expliqué Björn Oddsson, actuellement en route vers le volcan, où il doit faire un nouveau point plus précis de la situation. "Le nuage s'élève maintenant à 8.000 mètres", contre environ 6.000 mètres les jours précédents, a indiqué le géologue de l'Institut des sciences de la terre de l'Université d'Islande.


Interrogé sur les possibles conséquences pour le trafic aérien de ce regain d'activité, il a souligné que le pronostic était difficile, car "beaucoup dépendra des vents". Actuellement orientés vers le sud et l'Océan atlantique, ceux-ci doivent tourner vers l'intérieur de l'Islande mardi, selon les prévisions métérologiques.

Le trafic aérien islandais, interrompu vendredi, était normal ce week-end, les avions pouvant contourner le nuage de cendres. Plusieurs aéroports du nord de l'Angleterre et d'Ecosse doivent fermer dimanche à la mi-journée à cause de la progression du nuage de cendres volcaniques.

Le Figaro


 

21/04/2010

Des oiseaux, des ovnis, mais toujours pas d'avions

Dans les fumées du volcan islandais, entre les éclairs et les explosions filmés par les caméras de la chaîne SkyNews on peut voir une formation en V, présentée par les journalistes comme un groupe d’oiseaux… Mais cette idée fait débat. Diffusées dimanche 18 avril lors d’un journal de la chaîne britannique, les images circulent depuis sur la Toile et soulèvent l’interrogation des internautes : vol d’oiseaux ou Ovni? PLUS D'INFOS SUR TELEOBS.COM

 

http://www.dailymotion.com/video/xd0601_des-oiseaux-des-o...

 

 

Les images extraites de la vidéo

Avez-vous vu des oiseaux ne pas succomber au soufre toxique, qui continuent à avancer en formation sans se diviser et qui deviennent ronds en zoomant sur les images ?

 

ovnis volcan.JPG

 

ovnis volcan1.JPG

 

4.JPG

 

 

 

Petite banniere 400x50

 

03:32 Publié dans Cataclysmes, Ovnis et Extraterrestres, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Nuage du volcan: des vidéos montrent des "Ovni"

le 20/04/2010


Il fallait bien que ça arrive : après les images spectaculaires de l'éruption volcanique en Islande, des vidéos d'un autre ordre débarquent sur le Toile.

Elles montrent des "
Ovni" cachés dans le nuage qui surplombe l'Eyjafjöll... Attachez vos ceintures !

1. Une cohorte de vaisseaux en forme de "V" ?

La vidéo qui a le plus circulé est extraite d'
un journal de SkyNews diffusé le 18 avril. Bien qu'un journaliste ait précisé qu'il s'agissait d'oiseaux, certains refusent de le croire.

"Ne soyez pas stupide, les oiseaux seraient vraiment idiots de voler si près d'un volcan en activité", assène
inexplicata, l'internaute qui a remis en ligne la vidéo avec le titre "une formation d'Ovni en forme de V" :


Si les Ovni vous fascinent, je vous invite à lire la théorie de inexplicata, développée sous la vidéo :

capture


Les commentaires sont assez exquis aussi, entre ceux qui sont convaincus que les médias nous manipulent, et ceux qui tentent de ramener les internautes à la raison des oiseaux.

Mine de rien, la théorie des OVNI gagne quelques internautes qui l'ont à leur tour dupliquée (ici ou ). Ils ne précisent pas, toutefois, quand les petits hommes verts débarqueront sur la terre ferme.


2. Un mystérieux objet lumineux dans le ciel...

"La cendre de jeudi et un Ovni", tel est le titre de la vidéo ci-dessous, mise en ligne le 15 avril (316 vues). On y voit un point lumineux dans le ciel. Pour sismaria37, c'est évident, il s'agit d'une soucoupe volante, avec de gros plans en bonus.


La théorie des Ovnis dans les volcans islandais n'est toutefois pas nouvelle puisqu'on trouve d'autres vidéos appuyant ces thèses, comme celle-ci, mise en ligne le 2 avril dernier :

 


 


Cette vidéo a su trouver son public puisqu'elle a déjà été vue plus de 3.300 fois. Les commentaires sont tout aussi étonnants...

"Il y a beaucoup d'observations d'Ovni au-dessus des volcans actifs. On dit que l'Ovni s'approvisionne en Hydrogène H3", explique un internaute.

capture


Bref, on n'a pas fini d'entendre parler du volcan en éveil.

LE POST


Petite banniere 400x50

 

03:16 Publié dans Cataclysmes, Ovnis et Extraterrestres, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!