Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2015

Charlie : L’émotion, la loi et l’amitié

Charlie, 12 morts…

I –

C’est d’abord l’émotion qui déborde, quand vers midi apparait sur l’écran de GoogleNews l’attentat contre Charlie et les 12 morts. Des mots qu’on ne voudrait jamais lire… 12 personnes, visées et tuées méthodiquement… Cette violence, on l’a connue, il y a quarante ans avec Action Directe, la RAF chez nos voisins allemands, les Brigades Rouges en Italie,… et tant d’autres. Depuis quelques années, on la voit tous les jours, frappant aveuglément des innocents, à quelques heures de vol, dans des pays qui sont des sources de notre culture. Alors, les fous-furieux sont aussi en France ? Au cœur de Paris ? Tuant froidement des journalistes ?

Je n’avais ni sympathie, ni considération pour le Charlie de ces dernières années, cette feuille sectaire et obsessionnelle, qui puait le renfermé. Mais c’était un journal, et nous avons besoin de toutes les idées, même celle qui choquent qui heurtent ou qui blessent,… et j’ai un profond attachement au Charlie de la première époque. Je garde comme un bien précieux la reliure de l’année 1974, dans sa splendide toile verte… A l’époque, Cabu, Wolinski et les autres, nous faisaient rire. Cabu a donné de bons coups de main sur bien des causes. Et puis tuer, non. Non, en toutes circonstances. Ça ne se discute pas.

II –

Un temps masqué par l’émotion, vient le temps de la loi, et ici, un peu de calme est nécessaire. Pour l’instant, nous avons assez infos, qui résultent des qualifications retenues par le procureur de la République de Paris : assassinats, tentatives d’assassinats, port d’armes prohibées, vol à main armée et en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes. Mais pour le reste, please, un peu de patience… L’enquête commence, et elle a été confiée à trois grands services : la section antiterroriste de la brigade criminelle, la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire. Alors, un minimum de respect pour le travail de la police… et pour les victimes.

Quelques minutes après les faits, commençaient les insupportables déblaterages des experts divers et variés, nous annonçant un commando de professionnels,… alors qu’on apprenait le soir que l’un deux a laissé sa carte d’identité dans la voiture,… et qu’un autre a perdu une basket en courant… Un avocat sait le monde qui existe entre ce que l’on dit d’une affaire et ce que dévoile l’enquête. Chercher à savoir, oui, mais la précipitation n’apporte rien, et la gravité des faits doit appeler à prendre un peu de distance, pour attendre ce que diront la police et la justice.

qui-néglige-les-marques-de-lamitié

III –

« Dans l’Islam la vie humaine est sacrée » a rappelé Dalil Boubakeur, dénonçant une vision absolument erronée, malade » de la religion. Même tonalité depuis Téhéran, avec Marzieh Afkham, la porte-parole de la diplomatie iranienne, affirmant que « tout acte terroriste contre des innocents est étranger à la pensée et aux enseignements de l’islam ». Oui, bien sûr,… mais on n’avance pas : pour toutes les religions, et tous les systèmes de pensée, la vie humaine est sacrée. Je crois d’ailleurs comprendre qu’il y a eu aussi des victimes musulmanes. En fait, s’est imposée très vite, plus ou moins formulée, la question qui hantait les esprits : et la communauté musulmane dans cette affaire ? Avec aussitôt l’injonction : qu’ils dénoncent et se démarquent ! La religion a peu à dire de ce qui s’est passé hier, car c’est un crime, et le crime relève de la loi. C’est la barrière qui s’impose à tous et qui est acceptée par tous. Aucun groupe musulman en France, de quelque manière que ce soit, n’a jamais apporté le moindre indice de compréhension ou d’empathie avec le crime. Aucun ! Si je me trompe, apportez-moi la preuve,… mais apportez-moi aussi la preuve qu’il s’agit bien d’un groupe musulman, porteur donc d’un savoir religieux.

Avec tout le respect que je dois aux victimes, je dois dire que la communauté musulmane française se désintéressait totalement de ce que pouvait publier Charlie, comme elle se désintéresse totalement de ce pauvre Houellebecq, dont on se demande qu’elle serait l’inspiration si l’Islam n’existait pas. Les conceptions véhiculées par l’un ou l’autre, ou encore cet aficionado des médias qu’est Zemmour, sont tellement ignorantes et éloignées de la vie des musulmans, que ceux-ci s’en contrefichent. En 14 ans, depuis 2001, seulement trois procès significatifs ont été engagés contre des saillies antimusulmanes : Houellebecq, les caricatures et Zemmour… Et malgré cela, c’est contre eux le procès permanent de l’intolérance… Est-ce une faute de s’adresser au juge pour demander l’application de la loi commune ? Où est cette intolérance ? Quels faits ? Quels dommages ? Quittez les présupposés, et regardez le réel… Les inepties et attaques malveillantes sont légion, mais si les musulmans déplorent ceux qui alimentent le moteur de l’islamophobie, leurs préoccupations sont ailleurs, et s’appellent le travail, le logement, les études, la santé… le tout avec la garantie de la loi.

La spiritualité est une force intérieure, du domaine intime de la croyance, du sacré,… un trésor hors de portée. Avec les musulmans, nous sommes frères et sœurs. Nous partageons l’amitié, les passions, l’amour… la beauté. Ils nous apportent, nous apprennent et donc nous enrichissent. Ils ne demandent aucune évolution du droit, mais simplement que la loi s’applique de la même manière pour tous. L’islamophobie est une aberration car il n’y a pas de péril social dès lors qu’on s’accorde sur l’application de la loi. L’islamophobie a le vent en poupe, hélas,… mais hélas surtout pour ceux qui sont incapables de regarder la réalité en face, s’inventent des barrières illusoires, et qui par l’entretien des peurs xénophobes – universelles – se privent de la compréhension du monde, et du bonheur de l’amitié.

Un tout autre problème est la fabrique de combattants politiques, c’est-à-dire ce que nous avons tous vus depuis trois ans : le recrutement, la formation, la modélisation, le financement, l’enrôlement de mercenaires de causes dévoyées, par des dirigeants étatiques sans scrupules qui fabriquent des armes qu’ils ne savent plus contrôler. Et qui compensent leur incapacité à conduire un projet politique par des appels théocratiques à une pureté mythique, qui n’est qu’une arriération. L’islamisme a d’ailleurs surtout fait des ravages dans les pays musulmans, et l’attentat de Paris doit aussi nous rappeler que toute vie est égale.

Parce que nous vivons des heures de braise, je veux insister : il n’y a aucun problème avec l’Islam, mais tous les problèmes avec cette fabrication de fous-furieux. Mais alors, il faut élargir le spectre, analyser les choix politiques et identifier les vrais responsables.

 

Charlie Hebdo : Attentat sous fausse bannière ????

Charlie Hebdo : Attentat sous fausse bannière ????

7 janvier 2015

Nous avons encore peu d’information sur cet attentat de Charlie Hebdo, mais comme nous constatons que depuis très longtemps déjà la pratique des attentats sous faux drapeau à des fins de manipulation des masses existent, nous attendons. Depuis que nous savons que Pearl Harbor était plus ou moins une provocation volontaire, que le 11 septembre était prémédité, qu’il n’y a jamais eu d’armes de destruction massive en Irak, que l’affaire Merah sent le traquenard à plein nez. Nous pourrions ajouter l’affaire Gladio en Italie et l’Attentat de Bologne qui sont des crimes accomplis sous faux drapeaux…. la liste pourrait être bien plus longue que nous le pensons.

 

Tiens tant que nous parlons de l’affaire des armes de destructions massives qui n’ont jamais existé en Irak, j’en profite pour rappeler que tout les services de renseignement des pays d’Europe savaient que les preuves étaient fausses, et pourtant pas un seul pays européen n’a dénoncé cette mascarade, preuve ici de la vassalisation de l’Union Européenne et de la France entre autre qui au lieu de dénoncer les fausses preuves s’est contenté de dire : Nous on y va pas.

 

Bref en ses temps ou la médiacratie diabolise les musulmans comme on qualifiait les indiens d’Amérique de sauvages il y a peine plus d’un siècle, il y a fort à parier que nous avons encore à faire à un crime ou l’on va nous sortir en quelques heures des coupables bien basanés, des coupables idéaux, des paumés, sans emplois, avec un casier judiciaire éventuellement, des gars qui ont fait un voyage au Pakistan….etc bref on va broder une histoire pour faire pleurer dans les chaumières et montrer les méchants musulmans comme on montrait les méchants indiens du temps des cow boys.

 

Il est bon de rappeler qu’en Europe, parmi les attentats élucidés, il n’y a point qui sont d’origines islamiques. La plupart sont le fait de séparatistes régionalistes, nationalistes ou communistes extrémistes.


On peut déjà constater une chose étonnante.

 

L’attentat aurait commencé à 11h50, en 3 minutes le journal 20 Minutes est déjà au courant, Puis en moins de 10′ minutes après l’annonce sur « 20 Minutes », la chaine I télé est déjà sur place, ils ont eut le temps de grimper par les toits pour tenter de filmer…. Franchement, ce timing me semble étonnant….

 

 

 

Ce que je trouve fort, c’est que moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre le pantin qui nous sert de Président.

 

Et très fort aussi, c’est qu’en moins de 12 heures, hop ça y est les mecs se sont fait gaulés…. leurs noms sont cités, allez hop, on ne s’embarrasse pas de procès…. on se croirait au temps de cow-boys. Moi je veux des preuves, pas des déclaration de mérdias.

 

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-331110-en-direct-charlie-hebdo-12-morts-les-3-suspects-identifies-auraient-ete-interpellees-selon-libe-mais-le-ministere-dement.html

 

 

Bien sur, c’est malheureux la mort de ces gens là…. mais pourquoi on ne s’émeut pas autant des gens qui meurent de froid dans les rues dans l’indifférence par exemple, ou les 1 million de mort en Irak depuis que Busch est aller y faire la guerre avec de fausses preuves pourtant connue de tous. Il ne faut pas céder à l’émotion, car elle fait perdre la raison….

 

Le grand remplacement est un projet juif. Diviser pour mieux régner !

 

grandremplacement

Le grand remplacement est un projet juif

 

Le grand remplacement est une expression qui devient à la mode car elle exprime une réalité de plus en plus tangible et de plus en plus insupportable pour les autochtones. Il est donc naturel que le réflexe d’autodéfense et l’instinct de survie nous oblige à nous lever pour résister à cette effroyable réalité. Mais là où le bât blesse c’est que le vrai coupable, celui qui instrumentalise tout cela n’est jamais dénoncé et pire encore on s’en fait un allié!

 

grandremplacement

 

Le grand remplacement est une réalité que nous ne pouvons nier malgré la propagande des institutions qui essaye tant bien que mal de nous noyer dans un flot d’infos. Ainsi pour Le monde le grand remplacement est une fausse peur car les immigrés ne représentent que 5% de la population. Ce qu’oublie de préciser ce journal juif c’est qu’il existe aussi beaucoup d’immigrés récemment naturalisés et qu’on ne peut considérer comme étant français car n’en aimant pas la culture pour bon nombre d’entre eux, en parlant très mal la langue et toujours tournés vers leurs vraies racines incarné par leur pays d’origine. Ces bi-nationaux pour la plupart ne peuvent pas être considérés comme français puisque leurs racines culturelles profondes sont ailleurs! Alors certes la France est un pays d’accueil mais elle a ses limites comme tout autre pays du monde qui n’accepterait pas de voir sa population racialement renversée par une autre. Nous sommes un pays originellement constitué de Blancs n’en déplaisent aux autres races et il est inacceptable devenir une minorité ethnique comme aux USA car là alors les juifs n’auront plus aucun adversaire pour imposer leur politique destructrice. Tout comme il est inacceptable je précise que le Congo soit colonisé par des blancs etc…Je suis pour l’accueil et l’ouverture sur le monde mais dans une certaine limite. L’excès est toujours l’ennemi du bien et est donc par essence satanique.

 

Le grand remplacement est un projet juif entièrement lié au sionisme et à Israël. C’est une volonté juive de se fondre dans la masse des immigrés pour faire fondre l’antisémitisme croient-ils. Et parce que ce sont les juifs qui dominent les sociétés occidentales. C’est ainsi qu’un Valls pour accéder au pouvoir doit passer du semblant d’affection aux palestiniens au soutien pur et dur à Israël. En faisant ainsi il s’engage à faire des lois profitable aux juifs comme augmenter sensiblement le nombre de naturalisations dans le cadre de ce grand remplacement en cours.


Mais aussi pour nier le fait qu’ils ont pris les leviers du pouvoir du pays! Regardez qui est chargé de l’observatoire de la diversité au CSA sous l’égide du juif Schrameck? Vous en voyez beaucoup des noirs et des arabes? La seule « noire » est Christine Kelly qui est en fait une juive. Et qui vient nous parler de la diversité dans nos médias? La juive Memona Hinterman:


 

Elle dit une chose intéressante dans sa propagande c’est qu’elle ne veut pas voir en France ce qu’elle a pu voir dans d’autres pays du monde lors de son travail de reporter. Où a -t-elle travaillée? En Israêl et à Gaza. Elle a donc vu de ses yeux vus le racisme juif et les conséquences sur la politique israélienne mais ça elle ne le dira pas. D’ailleurs personne ne dit qu’Israël est un pays théocratique et racialiste de la pure espèce. Ne dit-on pas « le pays des juifs »? Et les autres alors? Les autres ils ont le droit de la fermer.

Voici la pensée juive orthodoxe en vogue en Israël:

Ceux qui ne sont pas juifs NE sont PAS Hébreux parce que l’état d’Israël nait (selon ses fondateurs) comme la Terre Promise des juifs. Donc les israéliens arabes ne sont pas vraiment israéliens, au moins selon les croyants orthodoxes

Qui vient dans nos médias nous parler de la nécessité d’immigration? Qui était au conseil d’état chargé de l’immigration sous le juif Sarkozy? Arno Klarsfeld CQFD Qui dit qu’il en faut toujours plus? L’agent sioniste Attali bien sûr:


Il ne va pas avec le dos de la cuillère en disant qu’il en faudrait 300 000/an! Et pas forcément de qualité comme il le dit lui-même. Il faut du tout venant et surtout des travailleurs qui seront payés moins chers que l’autochtone. Mais ces 300 000 vous les logez où? A la place de qui? Ils vont prendre le boulot de qui? ils vont cotiser un minimum mais vont recevoir un maximum d’aides sociales en tout genre parce qu’ils sont étrangers. Mais qui paye pour eux? Qui se soigne moins pour eux? Et de plus après 5 ans on les naturalisent pour les noyer dans la masse des « français ». Voilà le projet.

the-world-loves-Israel-copy

Alors voir le FN dénoncer ce grand remplacement tout en ayant pour future politique étrangère de s’allier avec nos bourreaux juifs est une hérésie sataniste. C’est comme ces bons cathos qui attendent l’apocalypse en attendant un messie juif qui sauvera les justes avec le peuple hébreux des évangiles c’est-à-dire les israélites! En fait Aymeric Chauprade veut que le FN devienne un parti d’extrême-droite à l’européenne c’est-à-dire pro-sioniste.

On est coincés! D’où que l’on vienne, quoi que l’on pense on nous demandera de sauver les juifs, de s’allier aux juifs, de protéger les juifs alors que ceux-ci ne rêvent que d’une chose de la gouvernance mondiale pour devenir nos maîtres éclairés pendant que nous vivrons dans l’obscurité et la crasse comme des bêtes sauvages que nous sommes. C’est ça l’objectif de la matrice.

Si en France vous avez le malheur de dénoncer ce grand remplacement alors qui vous tombe sur le dos? SOS raciste fondé par BHL, Dray et l’UEJF. La LICRA qui prétend lutter contre le racisme avec son bureau exécutif entièrement blanc et sémite.  Ils sont où les noirs là-dedans? Toutes ces associations antiracistes en France ne luttent pas contre le racisme, puisqu’elles sont dirigées par des juifs talmudistes profondément racistes puisqu’ils se prétendent être le seul peuple élu de Dieu, mais luttent contre l’antisémitisme! C’est leur seule volonté. D’ailleurs sur le net qui sont pourchassés? Ceux qui dénoncent ce racisme juif pas les autres.

Il faut donc comprendre comment nous sommes manipulés depuis des millénaires par une élite juive qui nous fait croire en un Dieu juif, un peuple élu juif, des gentils qui sont des justes car ils sauvent des juifs et des horribles goyim antisémites! Cette matrice juive a pour objectif final de prendre le contrôle définitif et absolu de la planète en détruisant définitivement les autres civilisations, les autres cultures pour imposer la sienne. C’est cela le nouvel ordre mondial et rien que cela.

 

MOSSAD ATTACKS PARIS? Fake de la tuerie du policier !

 Voir l'article en entier par ce lien, ICI, mais ce qu'il est intéressant de voir c'est la vidéo du supposé policier tué ! Où voyez-vous le sang couler et le supposé terroriste tire sur le sol et non pas sur le policier ! De plus le policier qui est déjà au sol est supposé avoir déjà été blessé et nous ne voyons aucune trace de sang non plus sur le sol des précédents tirs !

Hollywood est passé par là comme pour les attentats du 9-11-2001 aux USA !

Quand ils cesseront de nous prendre pour des cons ce sera un grand jour !

MOSSAD ATTACKS PARIS?

 

 

FAKE PARIS SHOOTING MISS SLOW MOTION 7-1 -15 FRENCH SATIRE




 

 

 

Un 11-Septembre français ? Qui a commandité l'attentat contre Charlie Hebdo ?

 

Alors que de nombreux Français réagissent à l’attentat commis contre Charlie Hebdo en dénonçant l’islamisme et en manifestant dans les rues, Thierry Meyssan souligne que l’interprétation jihadiste est impossible. Alors qu’il aurait tout intérêt à dénoncer lui aussi une opération d’Al-Qaïda ou de Daesh, il envisage une autre hypothèse, beaucoup plus dangereuse.

 

| Damas (Syrie) | 7 janvier 2015


Dans ce reportage, France 24 a coupé la vidéo pour que l’on ne voit pas les assaillants exécuter un policier au sol.

Le 7 janvier 2015, un commando a fait irruption, à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo et a assassiné 12 personnes. 4 autres victimes sont toujours dans un état grave.

Sur les vidéos, on entend les assaillants crier « Allah Akbar ! », puis qu’ils ont « vengé Mahomet ». Un témoin, la dessinatrice Coco, a affirmé qu’ils se réclamaient d’al-Qaïda. Il n’en a fallu pas plus pour que de nombreux Français dénoncent un attentat islamiste.


Or, cette hypothèse est illogique.

La mission de ce commando n’a pas de lien avec l’idéologie jihadiste

En effet, des membres ou des sympathisants des Frères musulmans, d’al-Qaïda ou de Daesh ne se seraient pas contentés de tuer des dessinateurs athées, ils auraient d’abord détruit les archives du journal sous leurs yeux, sur le modèle de ce qu’ils ont fait dans la totalité de leurs actions au Maghreb et au Levant. Pour des jihadistes, le premier devoir c’est de détruire les objets qui, selon eux, offensent Dieu, puis de punir les « ennemis de Dieu ».

De même, ils ne se seraient pas immédiatement repliés, fuyant la police, sans avoir achevé leur mission. Ils auraient au contraire terminé leur mission, dussent-ils mourir sur place.

Par ailleurs, les vidéos et certains témoignages montrent que les assaillants sont des professionnels. Ils avaient l’habitude de manier leurs armes et n’ont tiré qu’à bon escient. Ils n’étaient pas vêtus à la mode des jihadistes, mais comme des commandos militaires.

La manière dont ils ont exécuté au sol un policier blessé, qui ne représentait aucun danger pour eux, atteste que leur mission n’était pas de « venger Mahomet » de l’humour gras de Charlie Hebdo.

La vidéo censurée par les TV françaises

https://www.youtube.com/watch?v=6zITHoK2p_I

Cette opération vise à créer le début d’une guerre civile

Le fait que les assaillants parlent bien le français, et qu’ils soient probablement Français, ne permet pas de conclure que cet attentat est un épisode franco-français. Au contraire, le fait qu’ils soient professionnels contraint à les distinguer de possibles commanditaires. Et rien ne prouve que ces derniers soient des Français.

C’est un réflexe normal, mais intellectuellement erroné, de considérer lorsque l’on vient d’être attaqué que l’on connaît ses agresseurs. C’est le plus logique lorsqu’il s’agit de criminalité normale, mais c’est faux lorsqu’il s’agit de politique internationale.

Les commanditaires de cet attentat savaient qu’il provoquerait une fracture entre les Français musulmans et les Français non-musulmans. Charlie Hebdo s’était spécialisé dans des provocations anti-musulmanes et la plupart des musulmans de France en ont été directement ou indirectement victimes. Si les musulmans de France condamneront sans aucun doute cet attentat, il leur sera difficile d’éprouver autant de peine pour les victimes que les lecteurs du journal. Cette situation sera perçue par certains comme une complicité avec les meurtriers.

C’est pourquoi, plutôt que de considérer cet attentat extrêmement meurtrier comme une vengeance islamiste contre le journal qui publia les caricatures de Mahomet et multiplia les "unes" anti-musulmanes, il serait plus logique d’envisager qu’il soit le premier épisode d’un processus visant à créer une situation de guerre civile.

La stratégie du « choc des civilisation » a été conçue à Tel-Aviv et à Washington

L’idéologie et la stratégie des Frères musulmans, d’Al-Qaïda et de Daesh ne préconise pas de créer de guerre civile en « Occident », mais au contraire de la créer en « Orient » et de séparer hermétiquement les deux mondes. Jamais Saïd Qotb, ni aucun de ses successeurs, n’ont appelé à provoquer d’affrontement entre les musulmans et les non-musulmans chez ces derniers.

Au contraire, la stratégie du « choc des civilisations » a été formulée par Bernard Lewis pour le Conseil de sécurité nationale états-unien, puis vulgarisée par Samuel Huntington non plus comme une stratégie de conquête, mais comme une situation prévisible [1]. Elle visait à persuader les populations membres de l’Otan d’un affrontement inévitable qui prit préventivement la forme de la « guerre au terrorisme ».

Ce n’est pas au Caire, à Riyad ou à Kaboul que l’on prône le « choc des civilisations », mais à Washington et à Tel-Aviv.

Les commanditaires de l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont pas cherché à satisfaire des jihadistes ou des talibans, mais des néo-conservateurs ou des faucons libéraux.

N’oublions pas les précédents historiques

Nous devons nous souvenir qu’au cours des dernières années, nous avons vu les services spéciaux états-uniens ou de l’Otan
- tester en France les effets dévastateurs de certaines drogues sur des populations civiles [2] ;
- soutenir l’OAS pour tenter d’assassiner le président Charles De Gaulle [3] ;
- procéder à des attentats sous faux drapeau, contre des civils, dans plusieurs États membres de l’Otan [4].

Nous devons nous souvenir que, depuis le démembrement de la Yougoslavie, l’état-major états-unien a expérimenté et mis en pratique dans de très nombreux pays sa stratégie des « combats de chiens ». Elle consiste à tuer des membres de la communauté majoritaire, puis des membres des minorités en renvoyant les responsabilités dos-à-dos jusqu’à ce que chacun soit convaincu d’être en danger de mort. C’est de cette manière que Washington a provoqué la guerre civile aussi bien en Yougoslavie que dernièrement en Ukraine [5].

Les Français seraient bien avisés de se souvenir également que ce ne sont pas eux qui ont pris l’initiative de la lutte contre les jihadistes revenant de Syrie et d’Irak. À ce jour d’ailleurs, aucun d’entre eux n’a commis le moindre attentat en France, le cas de Mehdi Nemmouche n’étant pas celui d’un terroriste solitaire, mais d’un agent chargé d’exécuter à Bruxelles deux agents du Mossad [6] [7]. C’est Washington qui a convoqué, le 6 février 2014, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, des États-Unis, de la France (M. Valls s’est fait représenté), de l’Italie, de la Pologne et du Royaume-Uni pour faire du retour des jihadistes européens une question de Sécurité nationale [8]. Ce n’est qu’après cette réunion que la presse française a abordé ce sujet, puis que les autorités ont commencé à réagir.


John Kerry s’est exprimé pour la première fois en français pour adresser un message aux Français. Il dénonce une attaque contre la liberté d’expression (alors que son pays n’a cessé depuis 1995 de bombarder et de détruire les télévisions qui lui faisaient ombrage en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye) et célèbre la lutte contre l’obscurantisme.

Nous ignorons qui a commandité cette opération professionnelle contre Charlie Hebdo, mais nous ne devrions pas nous emballer. Nous devrions considérer toutes les hypothèses et admettre, qu’à ce stade, son but le plus probable est de nous diviser ; et ses commanditaires les plus probables sont à Washington.

 
 

[1] « La "Guerre des civilisations" », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 juin 2004.

[2] « Quand la CIA menait des expériences sur des cobayes français », par Hank P. Albarelli Jr., Réseau Voltaire, 16 mars 2010.

[3] « Quand le stay-behind voulait remplacer De Gaulle », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 10 septembre 2001.

[4] « Les Armées Secrètes de l’OTAN », par Daniele Ganser, éd. Demi-Lune. Disponible par chapitre sur le site du Réseau Voltaire.

[5] « Le représentant adjoint de l’ONU en Afghanistan est relevé de ses fonctions », « Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ? », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 1er octobre 2009 et 23 février 2014.

[6] « L’affaire Nemmouche et les services secrets atlantistes », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 9 juin 2014.

[7] On objectera les affaires Khaled Kelkal (1995) et Mohammed Mehra (2012). Deux cas de « loups solitaires » liés à des jihadistes ; mais ni à la Syrie, ni à l’Irak. Malheureusement, tous deux furent exécutés en opération par les Forces de l’ordre de sorte qu’il est impossible de vérifier les théories officielles.

[8] « La Syrie devient "question de sécurité intérieure" aux USA et dans l’UE », Réseau Voltaire, 8 février 2014.