Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2015

La Russie bombarde le Golan!!

 

Oct 30, 2015 15:30 UTC

 


IRIB-Pour la seconde fois en l'espace d'une semaine, les chasseurs bombardiers russes ont frappé les positions des terroristes takfiris soutenus par Israël, non loin des hauteurs du Golan. C'est la seconde fois que Moscou s' approche des frontières israéliennes en moins de dix jours. Pour les analystes, les frappes aériennes de ce vendredi tout près d'Israël constituent un message à l'adresse des dirigeants de Tel-aviv.

La Russie voudrait faire signifier à Israël son sérieux et sa ferme volonté à anéantir les terroristes même ceux que coiffe Israël.  Les pourparlers sur la Syrie impliquant les Etats-Unis, la Turquie, la Russie etc. l'Iran ont débuté à Vienne. Cela fait un mois que la Russie mène des raids aériens contre les positions de Daesh et des takfiris en Syrie

 

14 chasseurs israéliens violent l’espace aérien libanais

Oct 31, 2015 04:38 UTC - IRIB- Le commandement de l’armée libanaise a émis un communiqué dans lequel il a annoncé la violation de l’espace aérien libanais, vendredi, par 14 chasseurs du régime sioniste.

Ledit communiqué ajoute que les chasseurs de l’armée israélienne survolaient à basse altitude, divers points du territoire libanais, dont les hauteurs orientales et occidentales de la vallée de la Bekaa et Ras-Baalbek.

Les appareils de l’armée du régime sioniste ont quitté, vendredi à 16.40 le sol libanais, en survolant les localités d’Al-Naqoura, Itron et Alma el Chaab. Selon ce rapport, un drone de type MK de l’armée israélienne procédait à la mission de reconnaissance dans les ciels des localités et des villages d’Al-Arqoub et Hassebiya, jusqu’aux hauteurs de Jabal al-Cheikh.

Simultanément, un autre drone du régime sioniste survolait la région de Marjayoun, au sud du Liban pour y effectuer une mission de reconnaissance. De même, les forces d’infanterie de l’armée sioniste ont violé vendredi, les lignes frontalières des fermes de Chebaa, entrant dans le territoire libanais.

 

Comprendre la domination de l'Etat islamique en 7 minutes, Les sources de revenu du très riche Etat islamique expliquées

Qui était déjà installé en Irak depuis 2003 pour permettre aux mercenaires Israël/Isis/CIA/Mossad d'instaurer leur califat à cheval sur la Syrie et l'Irak pour voler les réserves de pétrole à ces deux pays ?

C'est Bachar Al-Assad et Bagdad ?

Ou la Mafia Khazar/Truque de Rothschild pour créer le Grand Israël et le Grand Moyen Orient ?

Échec et mat à l'empire ? Poutine leader d'une coalition anti-Mafia Khazare Rothschild (Veterans Today)

Qui a permis ces dernières années à ces mercenaires d'étendre leur empire en Irak et en Syrie sans ne rien faire pour l'arrêter ? La coalition internationale illégale qui agissait sous les ordres des Banksters de la Mafia Rothschild/US/UE !

Vidéo extraite de cet article du Monde, à lire :

Dans le Sinaï, « c’est la guerre » entre l’Egypte et l’Etat islamique

Comprendre la domination de l'Etat islamique en 7 minutesLe 29 juin 2014, l'Etat islamique proclamait la naissance d'un califat à cheval sur la Syrie et l'Irak. Profitant de la grande instabilité de la région et s'appuyant sur un fonctionnement interne solide, l'organisation djihadiste n'a cessé d'étendre son emprise. Si bien qu'en l'espace d'un an, l'EI est devenu un acteur majeur dans les conflits qui touchent le Moyen-Orient. Retour sur la montée en puissance de l'Etat islamique.


 

Les sources de revenu du très riche Etat islamique expliquées

14:19 30.10.2015 (mis à jour 15:42 30.10.2015)

Combattants de l'EI

D'après des analystes iraniens, la proportion des crimes de l'EI témoigne de la présence de protecteurs aisés qui lui accordent leur soutien.

Les combattants de l'Etat islamique ne s'arrêteront devant rien afin d’obtenir de l'argent, a déclaré le politologue iranien Emad Abshenas dans une interview accordée à Sputnik.

"Cette organisation terroriste utilise tous les interdits du droit international pour générer des revenus", a-t-il annoncé.

Selon lui, l'illégalité de telle ou telle activité n’arrête pas les djihadistes.

Par ailleurs, l’analyste affirme que le budget de l'EI augmente également grâce à de riches mécènes: des sommes considérables ont été transmises de la part du mouvement "Al-Qaïda et des pays du golfe Persique".

L'expert a également rajouté que les combattants trafiquent illégalement du pétrole par l'entremise de la Turquie, de Jordanie et d'Israël, ce qui est l'une des raisons de la chute des prix mondiaux du pétrole.

De même, le politologue iranien Mozaeb Naimi partage la position de M. Abshenas. Il accuse la Turquie et Israël pour leur médiation dans le commerce illégal de pétrole du groupe. En outre, selon lui, la puissance du groupe indique aussi que l'EI pourrait recevoir de l'aide financière de la part des "adhérents de la guerre en Syrie".

"Autrement dit, de très riches et influents acteurs sont pour l'EI, y compris les Etats-Unis, l'Arabie saoudite, le Qatar et leurs alliés", a conclu l'analyste.

 

30/10/2015

Mer Caspienne : enjeux pétroliers

Un dossier de la documentation Française portant sur la Mer Caspienne une région stratégique aux enjeux pétroliers importants, dont Poutine avait pris le plus grand soin de virer les USA et l'OTAN, et mer Caspienne à partir de laquelle la Russie avait lancé 26 missiles sur la Syrie. 

Une région convoitée tant par la France que par les USA et l'Iran.

Voir aussi :

Poutine avait déjà interdit l'accès des USA et de l'OTAN à la Mer Caspienne !

Poutine en visite officielle au Kazakhstan, délimitation nord de la Mer Caspienne

Poutine : quatre navires russes ont tiré des missiles contre Daesh en Syrie depuis la Caspienne

Mer Caspienne : enjeux pétroliers

Mer-Caspienne-enjeux-petroliers.jpg

Mis à jour le 03/08/2005

Introduction

La mer Caspienne est apparue au cours de la dernière décennie comme l’une des zones du globe les plus prometteuses en terme d’investissements et de développement pétroliers. Cette mer intérieure, fortement enclavée est le centre d’une très forte concurrence internationale tant pour le développement des gisements offshore que pour la maîtrise des voies d’accès à ces nouvelles ressources.

 

Pour la députée Véronique Besse, "la France aide l’Etat islamique" (Vidéo)

Enfin des députés indépendants de l'idéologie politique criminelle ambiante !

A la question de savoir si les députés se devaient d'aller se rendre compte sur place de la situation et de rencontrer Bachar Al-Assad ?

Heureusement que les députés qui sont mis en place par les citoyens français et payés sur les deniers du peuple ont encore la possibilité de se libérer de la pensée unique, de la propagande criminelle du gouvernement, pour reprendre contact avec un Président légitime et se rendre compte sur place de la situation en dehors de la propagande qui nous servie par les merdias aux ordres des lobbies. 

A la question posée par la journaliste à la députée : avez-vous des preuves que la France aide les mercenaires criminels ?

Est-ce que la France n'est pas l'alliée d'une coalition US, illégale qui n'a aucun mandat de l'ONU ni l'aval pour intervenir en Syrie de son président légitime, Bachar Al-Assad, et qui viole le Droit international ?

Qui insiste depuis des années pour rabâcher à qui veut l'entendre que le préalable au règlement de la soi-disant crise en Syrie qui a été fabriquée de toutes de pièces par les US/CIA/MOSSAD et Cie, c'est le départ de Bachar Al-Assad ? Hollande et Fabius, notamment.

Qui insiste pour rabâcher à la Russie qu'il ne faut pas tirer sur l'Armée modérée liée à Al-Qaïda et liée à Daesh, qui est armée par les US et la France, et qui coupe des têtes modérément ?

A cause de sa position criminelle, la France a été écartée tout simplement des débats qui se tiennent à Vienne aujourd'hui, sous la houlette du Ministre des affaires étrangères Russe, Lavrov.

Après l'affaire des Mistrals refusés à la Russie une autre HONTE pour le Peuple Français !

 EN DIRECT : les négociations sur la Syrie se poursuivent à Vienne

Pour la députée Véronique Besse, "la France aide l’Etat islamique"

29/10/2015 à 09h37

Bachar al-Assad et Jean-Frederic Poisson, le 28 octobre 2015, à Damas.

Véronique Besse, accompagnée de deux autres élus, s'est rendue en Syrie en début de semaine pour rencontrer Bachar al-Assad. La députée de Vendée et membre du Mouvement pour la France était l’invitée de RMC ce jeudi matin.

Bien que le gouvernement français désapprouve ce genre d’initiatives, les visites de parlementaires français en Syrie se multiplient. En début de semaine, le député et président du Parti Chrétien-démocrate Jean-Frédéric Poisson, ainsi que les élus Véronique Besse et Xavier Breton se sont rendus en Syrie pour rencontrer Bachar el-Assad.

Véronique Besse, députée (non inscrite) de Vendée et membre du Mouvement pour la France, était l’invitée de RMC ce jeudi matin.

"Nous voulions voir la réalité", a-t-elle expliqué. "Nous voulions voir si ce qu’on nous dit en France est celle que nous voyons sur le terrain. La situation politique, économique et humanitaire, ne correspond pas à ce qu’on nous dit en France. Nous avons vu toutes sortes de personnes: le président du parlement syrien, le président, le grand mufti, des chefs d’entreprise... La réalité politique, c’est que l’Etat et les institutions fonctionnent."

"La France manque son rendez-vous"

Interrogée sur la violence dont ferait preuve el-Assad et les 250.000 morts depuis le début du conflit, Véronique Besse estime qu’il "faut rencontrer tout le monde. La position du gouvernement français n’est pas la bonne. La Syrie est un pays qui est en guerre. La France manque son rendez-vous alors qu’elle est attendue en Syrie. C’est une grosse faute de ne pas collaborer avec l’Etat syrien. On nous a dit là-bas : pourquoi la France nous a lâchés, pourquoi elle nous tourne le dos ?"

"Nous n’avons même plus de représentation diplomatique en Syrie", a-t-elle déploré. "Bachar al-Assad nous a dit qu’il souhaitait que la France retisse des liens avec la Syrie, compte tenu de son rôle culturel qu’elle a eu pendant des siècles. Il voudrait que les liens soient beaucoup plus forts."

"Le choix est simple : c’est Bachar ou Daesh, et mon choix est fait", a martelé la députée. "Il est président d’un Etat et la France devrait être aux côtés de l’armée syrienne."

"Le peuple syrien estime Assad"

Véronique Besse a également déclaré que "la France aide l’Etat islamique en fournissant des armes à des groupes soi-disant modérés proches d’al-Qaïda, et donc proche de l’Etat islamique, comme al-Nostra. C’est ce qu’un certain nombre de personnes bien informées nous ont dit", a-t-elle indiqué, admettant ne pas avoir de preuves. 

Alors que Laurent Fabius va participer en fin de semaine aux discussions sur la Syrie à Vienne avec plusieurs ministres des affaires étrangères, le patron du quai d’Orsay souhaite négocier un départ du président syrien avec les partenaires européens, occidentaux et arabes.

Mais Valérie Besse a estimé que "le peuple syrien estime beaucoup al-Assad" et affirme que le rôle de la Russie "est primordiale. Depuis que Moscou est arrivé aux cotés des Syriens. Bachar al-Assad nous a dit qu’il était très heureux que la Russie l’ait rejoint. La position française devrait être beaucoup plus claire autour de la Syrie."