Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2014

Itélé, BFM: Mais qui se cache derrière vos chaînes d'informations préférées ?

Mardi 28 janvier 2014

 

dictature-de-la-pensc3a9e.jpg

 

Un récent sondage montre que 77% des français ne font pas confiance aux médias. Voici un peu (ou beaucoup) pourquoi...

La guerre de l'information a été déclarée. Désormais ne comptez plus sur votre écran TV muselé pour avoir une information vraie. 

BIENVENUE DANS LE SIÈCLE DE LA PROPAGANDE DE MASSE ou la majorité ne sait finalement pas grand chose. A qui profite votre ignorance ?

 Qui est derrière i-télé ?

http://www.youtube.com/watch?v=KoZfKaleT7k

 Qui est derrière BFMTV ?

http://youtu.be/fUNI1OsLd5o

 

http://www.wikistrike.com/article-itele-bfm-mais-qui-se-cache-derriere-vos-chaines-d-informations-preferees-122283908.html

 

Meyer Habib, agent du Mossad et ancien gros bras du Bêtar impliqué dans l’attaque d’une commémoration de Jeanne d’Arc

Meyer Habib qui veut pondre une loi pour pénaliser la "Quenelle" est un agent du Mossad et du Bétar, impliqué dans l'attaque d'une commémoration de Jeanne d'Arc !

En savoir plus ICI sur Meyer HABIB.

Meyer Habib, agent du Mossad et ancien gros bras du Bêtar impliqué dans l’attaque d’une commémoration de Jeanne d’Arc

Publié le : lundi 27 janvier 2014

Emmanuel Ratier évoque l’implication de Meyer Habib, député de la 8e circonscription des Français de l’étranger, vice-président du CRIF, directeur général du groupe Vendôme à Paris (joaillerie de luxe), dans l’attaque par l’« Organisation juive de combat » (Bétar) de la fête de commémoration de Jeanne d’Arc le 8 mai 1988 – attaque ayant blessé 8 personnes, dont une grièvement :

 Meyer Habib, agent du Mossad et ancien gros bras du Bêtar
impliqué dans l’attaque d’une commémoration de Jeanne d’Arc

http://www.youtube.com/watch?v=_8udaJWYbSM

Une information confirmée par la page Wikipedia de Habib Meyer : en 1988, Il fut impliqué dans l’attaque par l’«Organisation juive de combat» (Bétar) de la fête de commémoration de Jeanne d’Arc le 8 mai 1988 – ayant blessé 8 personnes, dont deux fonctionnaires de police.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Meyer-Habib-ancien-gros-bras-des-milices-sionistes-23011.html

Les Guerriers d’Israël

 

 

La première enquête au monde sur les milices juives, l’autodéfense juive et la violence sioniste, aussi bien en France que dans le monde ou en Israël. Les étranges relations des ultra-sionistes avec les autorités nationales-socialistes. Chronologie complète des violences en France (1976-1995). Organigramme des groupes terroristes (Organisation Juive de Défense, Groupe d’Action Juive, etc.). Les « fous de Dieu » du judaïsme. Histoire du Bétar. Les soutiens politiques dont ces groupes bénéficient. Index sélectif. Le livre qui raconte la véritable histoire des adeptes de la « loi du talion ».

 http://www.youtube.com/watch?v=UvGyqMS1xd4

 

 

 

 

 

 

 

 

27/01/2014

Une Française anti sioniste piège France Inter !

Comme cela nous savons pour qui roule France Inter !

Bonnes questions Linda ! Merci de les avoir posées pour nous !

Qui dérange qui dans le fond de l'histoire ?

Une Française anti sioniste piège France Inter !

https://www.youtube.com/watch?v=EMcJmQ7fPb4#t=53

 

 

Petite banniere 400x50

 

19:55 Publié dans Le mythe du terrorisme, Palestine, Gaza, Sionisme, Oligarchie, LDJ, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

21/01/2014

Sécurité de François Hollande: 8 millions d'euros par an

La place est bonne pour le Roi et sa Cour quand le taux de chômage ne cesse d'augmenter !

Par ailleurs on se demande pour quelles raisons légitimes est-il autant protégé ?

Ils ont peur qu'on nous l'enlève ? Qui en voudrait sérieusement ?

 

Sécurité de François Hollande: 8 millions d'euros par an

Depuis "l'affaire Gayet", la sécurité du chef de l'Etat est mise en question. Sur 858 personnes affectées à l'Elysée, 63 policiers et gendarmes sont exclusivement chargés de la protection du président et de ses proches. Ce qui représente un coût de 8 millions d'euros par an.

Patrick Coquidé
Le 18/01/2014 à 11:43
Mis à jour le 18/01/2014 à 13:15
Le chef de l'Etat dispose d'un groupe de sécurité de 63 personnes (Caroline Blumberg/Reuters)

Le chef de l'Etat dispose d'un groupe de sécurité de 63 personnes (Caroline Blumberg/Reuters)

François Hollande est-il assez protégé? Depuis les "révélations" du magazine Closersur les sorties privées du chef de l'Etat visiblement entouré d'un service de sécurité très réduit, la question alimente le débat politique. Ce dimanche 19 janvier sur Europe 1, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, a en tout cas contesté les dysfonctionnements dans la sécurité, assurant que la sécurité du président n'a jamais été compromise. Qu'en est-il?

Selon le rapport budgétaire 2014 consacré à la présidence de la République, sur 858 personnes travaillant à l'Elysée, 63 policiers et gendarmes sont affectés à la sécurité rapporchée du chef de l'Etat mais aussi de sa compagne. Ils appartiennent au Groupe de sécurité du président de la République (GSPR) créé en 1982 sous le premier mandat de François Mitterrand par l'ancien patron du GIGN, le commandant Christian Prouteau.

Sur 67 millions d'euros de dépenses de personnel de l'Elysée (soit 64% du budget total de la présidence), les charges liées au GSPR représentent 8 millions (dont 1,7 million de primes). Ces sommes sont payées par le ministère de l'Intérieur (pour les policiers) et de la Défense (pour les gendarmes) qui se font ensuite rembourser par l'Elysée. A ces dépenses s'ajoutent le coût d'utilisation de voitures de la présidence par le GSPR, ainsi que celui des déplacements des "précurseurs", ces policiers qui partent en repérage avant un voyage présidentiel. Mais ils ne sont pas indivisualisés dans le budget de l'Elysée.

En 2013, le député UMP Jérôme Chartier remarquait dans son rapport budgétaire que depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, le nombre de fonctionnaires chargés de la protection rapprochée du chef de l'Etat a baissé de 26 personnes, comparé à la période Sarkozy. Ce qui entraîne en année pleine une économie de 2,3 millions d'euros, "dont la présidence de la République semble particulièrement fière", écrit-il. Sous François Mitterrand, le GSPR, alors composé uniquement de gendarmes issus du GIGN, était fort de 100 membres.

700 policiers à l'Intérieur

En fait, la sécurité du chef de l'Etat coûte largement plus. Lors des déplacements officiels du président, le GSPR est épaulé par d'autres policiers du Service de la protection du ministère de l'Intérieur (SDLP), l'ancien Service de protection des hautes personnalités (SPHP), fort de 700 policiers chargés de la sécurité des ministres et des personnalités françaises et étrangères "sensibles", comme le président du Medef par exemple.

Lors des déplacements présidentiels en province, comme celui de Tulle ce 18 janvier, des policiers des ex-Renseignements généraux (RG) sont également déployés sur le parcours. Mais ces coûts sont directement pris en charge par le ministère de l'Intérieur. Ils ne sont pas révélés.

http://www.bfmtv.com/economie/securite-francois-hollande-8-millions-deuros-an-689904.html

 

20/01/2014

Chanson : La faute à Dieudo !

Quand Dieudonné, Soral et les autres font naître un espoir chez les jeunes de retrouver une France Belle, Libre et Unie !

Ce ne sont certes pas les VRP des "élites" qui font rire le Peuple Français ni leurs propagandes criminelles qui entraînent le Peuple dans la dépression à tous les niveaux !

Du reste ne savons-nous pas que la Patrie est Une et Indivisible ?

La France on l'aime ou on la quitte mais on ne vient pas la coloniser sournoisement par le biais des Banksters et on ne nous impose aucune dictature étrangère chez nous !

 
La faute à Dieudo !

Sur l'air de "La faute à Voltaire" des "Misérables", un texte pensé et écrit par JUL et Anonymousse, reprenant les penseurs et autres humoristes contemporains dissidents français qui, soutenus par des citoyens patriotes de toutes confessions (Catholiques, Juifs, Musulmans, Bouddhistes et autres...) de plus en plus nombreux, sont unis dans leur combat contre le système qu'ils dénoncent selon plusieurs axes d'attaques (politique, humour...), ce qui leur vaut une mise au ban généralisée (notamment des médias) depuis 10 ans en France, pays des "droits de l'homme" et de la "liberté d'opinion et d'expression"... Pays de Voltaire et de Rousseau...

http://www.youtube.com/watch?v=DY-3vjL0Dv4