Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2014

Poutine: les temps forts de la grande conférence de presse (SYNTHESE)

Poutine: les temps forts de la grande conférence de presse (SYNTHESE)

Dossier: Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2014)

Vladimir Poutine, président de la Russie

© RIA Novosti. Vladimir Astapkovich

20:43 18/12/2014

MOSCOU, 18 décembre - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine a tenu jeudi sa grande conférence de presse annuelle qui a duré 3 heures et 10 minutes, réunissant 1.259 journalistes accrédités dont 38 ont posé des questions. L'économie russe en perte de vitesse, les fluctuations vertigineuses du rouble, l'impact des sanctions économiques décrétées par l'Occident et les recettes pour sortir de la crise actuelle ont constitué les thèmes principaux.

Le chef de l'Etat a également abordé le conflit dans le Donbass, la situation en Ukraine et les relations entre la Russie et ses partenaires occidentaux.

Situation économique

L'actuelle débâcle économique en Russie est provoquée en premier lieu par des facteurs extérieurs, dont la chute des cours du pétrole et les sanctions imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne, estime Vladimir Poutine.

Pour y remédier, "la Banque centrale et le gouvernement du pays prennent des mesures adéquates dans l'actuel contexte économique", a déclaré le président.

Selon lui, il faudra deux ans à la Russie pour sortir de la crise actuelle dans le pire des cas. Cependant, estime le président, la situation pourrait s'améliorer plus tôt.

"Elle pourrait s'améliorer d'ici le premier, le deuxième semestre  de l'année prochaine, voire au milieu de l'année prochaine", a indiqué Vladimir Poutine, précisant toutefois que "personne n'était capable de faire un pronostic exact", car "il y a trop de facteurs imprévisibles".

© REUTERS Maxim Zmeyev

Poutine: les temps forts de la grande conférence de presse

Interrogé sur la chute du rouble qui a perdu depuis le début de l'année 42% de sa valeur face à l'euro et 49% face au dollar, le chef de l'Etat russe a déclaré que la Banque centrale et le gouvernement prenaient des mesures adéquates dans la situation actuelle.

Certes, a-t-il ajouté, "il y a des questions à poser tant au gouvernement qu'à la Banque centrale eu égard à l'opportunité et à la qualité des mesures adoptées, mais en général, leurs actions sont absolument appropriées et vont dans la bonne direction".

Evoquant les sanctions occidentales et la réponse de la Russie qui a instauré un embargo sur de nombreuses denrées alimentaires importées, le président a fait savoir que les autorités russes soutiendraient l'agriculture nationale.

Sanctions contre la Russie >>

"L'assistance apportée au secteur agricole s'élèvera à 200 milliards de roubles (2,6 milliards d'euros) en 2015. J'espère que les agriculteurs le sentiront", a indiqué le chef du Kremlin.

Selon lui, les sanctions décrétées contre Moscou "ne sont pas le prix à payer pour la réunification de la Crimée avec la Russie, mais le prix de notre volonté naturelle de rester une nation, une civilisation, un Etat".

Interrogé sur la décision de Moscou de renoncer au projet de gazoduc South Stream qui devait relier la Russie à l'UE, Vladimir Poutine a souligné que cette décision était dictée par la position non constructive de Bruxelles. Le chef de l'Etat a dans le même temps précisé qu'il "n'existait pas, et il n'y aurait pas à court terme de livraisons gazières moins chères et plus fiables que celles en provenance de Russie".

Evoquant la situation à l'intérieur du pays, Vladimir Poutine a fait savoir que les "révolutions de palais" étaient impossibles en Russie en premier lieu parce que "la politique nationale est soutenue par le peuple".

Tout en reconnaissance les défis auxquels la Russie est actuellement confrontée, le chef du Kremlin a reconnu qu'il était responsable de la situation économique du pays, y compris de la chute du rouble.

"La responsabilité de tout ce qui se passe dans le pays incombe toujours au chef de l'Etat et à ceux qui le suivent dans la hiérarchie. Je ne me suis jamais soustrait à cette responsabilité, et je n'ai pas l'intention de le faire", a affirmé Vladimir Poutine.

© RIA Novosti. Ramil Sitdikov
 
Poutine: les temps forts de la grande conférence de presse

Donbass

"La Russie continuera à aider le Donbass comme elle le fait aujourd'hui, en envoyant des convois humanitaires", a déclaré le chef du Kremlin questionné sur l'attitude de Moscou envers la population de cette région ravagée par un conflit meurtrier entre les forces gouvernementales et les brigades indépendantistes.

Depuis le 11 août, la Russie a envoyé plus de 11.000 tonnes d'aide humanitaire aux habitants de l'est de l'Ukraine, a précisé le chef de l'Etat russe.

Selon lui, "si l'Ukraine veut rétablir la paix, le calme et son intégrité territoriale, elle devra respecter les gens vivant dans le sud-est du pays, tout en menant avec eux un dialogue politique honnête et ouvert".

"J'espère que tout ira finalement dans ce sens", a conclu le président russe.

Situation explosive dans l'est de l'Ukraine >>

Il est persuadé que les volontaires combattant aux côtés des insurgés du Donbass ne sont pas des mercenaires.

"Les hommes qui, suite à l'appel de leur cœur (…) combattent volontairement, notamment dans le sud-est de l'Ukraine, ne sont pas des mercenaires", a indiqué Vladimir Poutine.

© RIA Novosti. Alexei Druzhinin
 
Poutine: les temps forts de la grande conférence de presse

Crise en Ukraine

Moscou est prêt à servir de médiateur pour lancer un dialogue entre les parties du conflit en Ukraine, afin de rétablir l'unité politique du pays, a déclaré le chef du Kremlin interrogé sur le rôle de la Russie dans la crise ukrainienne.

"Nous sommes prêts à y jouer le rôle de médiateurs, à engager un dialogue politique direct. Et à régler la situation par ces moyens et ces instruments politiques afin de rétablir un espace politique unique", a indiqué le chef de l'Etat.

Selon lui, la position ferme de Moscou sur les crises, notamment sur la crise en Ukraine, "doit faire comprendre à nos partenaires que la seule bonne voie consiste à cesser d'ériger des murs et à se mettre à créer un espace humanitaire commun, celui de sécurité et de liberté économique".

Relations internationales

Développant le thème des murs qui séparent la Russie de ses partenaires occidentaux, Vladimir Poutine a reproché à ces derniers de se considérer comme un empire et de tenir les autres pour des féaux menés à la bride.

"Le bouclier antimissile près de nos frontières, n'est-ce pas un mur? Personne ne s'est arrêté. C'est là le problème majeur des relations internationales d'aujourd'hui: nos partenaires ne se sont pas arrêtés, ils ont décidé qu'ils étaient des vainqueurs, qu'ils formaient désormais un empire et que tous les autres étaient des vassaux qu'il faut tenir en bride", a affirmé le chef de l'Etat russe.

D'après lui, le problème est là. "Ils n'arrêtent pas de construire des murs en dépit de toutes nos tentatives et de nos gestes en vue de travailler de concert sans lignes de séparation en Europe et dans le reste du monde", a indiqué le président.

Interrogé sur le comportement de la Russie à l'égard de l'Otan, Vladimir Poutine a répondu que Moscou n'attaquait pas l'Occident dans le sens politique de ce terme, mais défendait ses intérêts nationaux.

"Vous avez dit que la Russie avait apporté sa contribution aux tensions que nous observons actuellement dans le monde. La Russie a en effet apporté sa contribution, mais uniquement en ce sens qu'elle défend de plus en plus fermement ses intérêts nationaux. Nous n'attaquons pas dans le sens politique de ce terme, nous n'agressons personne, mais défendons nos intérêts", a déclaré le chef du Kremlin.

Présidentielle 2018

A la question de savoir s'il comptait briguer un quatrième mandat présidentiel en 2018, Vladimir Poutine a répondu: "Il est trop tôt pour prendre des décisions (…). Il faut travailler dans l'intérêt des citoyens de la Fédération de Russie. On pourra tirer des conclusions et décider qui doit se présenter à l'élection de 2018 en fonction des résultats du travail et des tendances dans la société".

Selon un sondage effectué début décembre par le centre Levada, le nombre de Russes qui souhaitent voir Vladimir Poutine conserver son poste de président après 2018 est passé de 33 à 58% en un an.

 

© RIA Novosti.

 

Sur le même sujet

 

 

18/12/2014

Grande conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine le 18 décembre 2014, en live

Retransmission de la grande conférence de presse annuelle du président de la Russie Vladimir Poutine en direct du Centre d’affaires internationales à Moscou.

Suivez en direct la grande conférence de presse du président russe Vladimir Poutine qui répondra aux questions des journalistes russes et étrangers.

EN DIRECT: la conférence de presse du président russe Vladimir Poutine en direct et en exclusivité


 

 

14/12/2014

Revue de presse internationale du 14/12/2014

La revue de presse internationale avec cette semaine plusieurs articles pour lesquels le lien renvoi directement sur une traduction. Bonne lecture.

CRISE BANCAIRE

Les grandes banques confrontées à des règles américaines plus sévères que l'accord mondial

"Huit des plus grandes banques des États-Unis sont sur le point de savoir quel risque la Réserve fédérale pense qu'elles représentent. Les régulateurs mondiaux ont déjà accepté que les plus grandes banques du monde, dont JPMorgan Chase & Co. et Citigroup Inc., doivent disposer d'un capital supplémentaire pour absorber les pertes en cas de crise. Le gouverneur de la Fed Daniel Tarullo a dit que l'exigence américaine devrait être plus stricte que la norme internationale et prendre en compte la façon dont les banques empruntent de l'argent afin de déterminer combien elles ont besoin de capital supplémentaire."

Source : GARP

CRISE FINANCIÈRE

La Russie et la Chine accusent les Etats­-Unis de ne détenir aucun stock d’or

"Les éditions King World News ont publié une interview de l’expert Steve Quayle, dans laquelle il a annoncé que la Chine et la Russie se préparent à exiger publiquement des USA la preuve de ce qu’ils détiennent un stock d’or. « J’ai eu accès à des informations quant à des plans de guerre économique. Parmi ces informations il était indiqué que dans un très proche avenir la Chine et la Russie se préparent à annoncer au monde qu’ils ne croient pas au fait que les USA détiendraient les 8.100 tonnes d’or, que ceux­ci affirment détenir dans leurs coffres » a annoncé Steven Quayle. L’expert a rappelé que la Chine détient d’énormes réserves d’or physique, bien plus que quiconque au monde. Auparavant, certains pays européens avaient évoqué leur souhait de rapatrier leur or, tels l’Allemagne et la Suisse."

Source : Politikus - Traduction Réseau International

Envolé l’or dont les Etats-­Unis étaient dépositaires depuis la seconde guerre ?

"Selon le journaliste financier, Bill Holler, « l’or est au dollar ce que la kryptonite [Petite pierre/matériau imaginaire de l’univers des « comics », en référence directe à Superman (elle affecte ses supers pouvoirs et constitue son talon d’achille). Ndlt] est à Superman. C’est pourquoi, à certaines étapes de la politique monétaire, il faut maintenir les cours de l’or au plus bas afin d’assurer la valeur du dollar. » [...] Mais qu’est- il arrivé à l’or que les 122 pays avaient stocké aux Etats­Unis d’Amérique ? Personne ne le sait vraiment."

Source : Ria Novosti – Traduction Réseau International

Le Venezuela a 84% chances de faire défaut

"Les spéculateurs estiment que le Venezuela a 84% chances de faire défaut. Ce chiffre est calculé à partir du prix de vente des assurances couvrant les obligations de ce pays. Ce ne serait pas la première fois que les marchés se trompent, cependant avec un déficit à 16% du pib cette année et un prix du pétrole au plus bas, la situation est particulièrement difficile."

Source : Wolfstreet

DÉMOCRATIE

John Pilger – Abécédaire du pouvoir des médias

"La semaine dernière, le célèbre journaliste John Pilger a participé à une série de Questions-­Réponses avec Des Freedman (le 18 novembre 2014), membre de la Media Reform Coalition (coalition pour la réforme des média) ; c’était à l’occasion de la sortie du nouveau livre de Des Freedman, «The Contradictions of Media Power» (les contradictions du pouvoir des médias.) Nous avons extrait les meilleures citations de cette intervention de John Pilger, ce qui donne un aperçu de son expérience et de sa compréhension du pouvoir des médias ; nous pouvons tous en apprendre. Et il a véritablement été brillant."

Source : Realfare – Traduction Le 4 ième Singe

EUROPE

Les Mémoires de l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl pourraient enterrer la carrière de Merkel

"Enorme scandale à l’occasion de la publication des souvenirs du chancelier allemand Helmut Kohl « Testament. Transcription des conversations avec H. Kohl. » Il est bien possible que la publication « Die Kohl­Protokolle » nuira non seulement à la carrière de Merkel, mais pourrait avoir un effet sur le chancelier Kohl lui­même. On n’est pas loin de recours en justice,­ Kohl a excessivement fait confiance à son mémoiriste Heribert Schwan, dont les souvenirs ont été publiés malgré la promesse de ne publier qu’après la mort du politicien. Schwan avait juré sur tous les saints de ne jamais publier avant le décès d’Helmut Kohl. Mais il n’a pu résister..."

Source : Nakanune – Traduction Réseau International

GÉOPOLITIQUE

Trouvés en Afrique du Sud... Les milliers de milliards de la Libye

"Le gouvernement sud­-africain et le président Jacob Zuma se sont retrouvés au centre d’une querelle internationale concernant plus de 2 trillons de rands en dollars américains ainsi que des centaines de tonnes d’or et au moins 6 millions de carats de diamants en actifs appartenant au peuple de Libye. Ce qui pourrait être le plus gros magot du monde en cash est stocké sur des palettes dans sept entrepôts sévèrement gardés et des bunkers dans des lieux secrets entre Johannesburg et Pretoria. Les milliards libyens ont conduit à une enquête par les services d’investigation sur une possible violation du contrôle des changes et des intérêts internationaux, à la demande des Etats­-Unis et l’ONU. Cela a également conduit à accroître l’intérêt de la communauté des services secrets locaux et internationaux ainsi que celui du milieu du crime."

Source : IOL News – Traduction Réseau International

MATIÈRES PREMIÈRES

Dix raisons pour lesquelles une forte baisse des prix du pétrole est un problème

"À mon avis, une baisse rapide des prix du pétrole est probablement le symptôme que nous approchons d'un effondrement sur la dette en d'autres termes. Sous­-jacent à cet effondrement sur la dette, c’est le fait que nous semblons avoir atteint les limites d'un monde fini. Il y a un décalage croissant entre ce que les travailleurs de pays importateurs de pétrole peuvent se permettre, et la hausse des coûts réels d'extraction, y compris les coûts associés gouvernementaux. Cela a été couvert à ce jour par une augmentation de la dette, mais à un certain point, il ne sera plus possible de continuer à l'augmenter suffisamment. Le moment de l'effondrement peut ne pas être immédiat. La faiblesse des prix du pétrole prend un certain temps pour suivre son chemin à travers le système. Il est également possible que les financiers du monde seront rebutés par un effondrement majeur pour un peu plus longtemps, à travers plus de QE, ou plusieurs programmes liés à du QE. Par exemple, se faire de l'argent sur le dos des clients semble être temporairement utile. À un certain point, la situation de la dette finira par atteindre un point de rupture. Une façon dont cela pourrait arriver, serait grâce à une augmentation des taux d'intérêt. Si cela se produit, la croissance économique mondiale est susceptible de ralentir considérablement. Les prix du pétrole et des matières premières vont encore baisser. Par défaut, de la dette va monter en flèche. Non seulement la chute de la production de pétrole, mais la production de beaucoup d'autres produits de base va baisser, y compris le gaz naturel et le charbon. Dans un tel scénario, la pente descendante de la consommation d'énergie est susceptible d'être assez raide, peut­-être similaire à ce qui est montré dans le graphique suivant."

Source : Our Finite World

Peak Oil : Qu’est­-ce que la CIA en sait ?

"Au fil des ans, je me suis demandé eà l'occasion ce que la Central Intelligence Agency pouvait savoir sur le pic pétrolier. Ils ont sûrement beaucoup de données sur le pétrole brut, y compris les données qui, pour nous ­ les citoyens ordinaires ­ ne sont pas disponibles. En principe, ils pourraient faire un bien meilleur travail que le groupe hétéroclite de géologues et de physiciens formant l'Association pour l'étude du pic pétrolier (ASPO). La même chose est vraie pour le changement climatique ; un autre dangereux problème dans le monde. Et ils n’ont pas seulement la connaissance, ils ont aussi le pouvoir. Donc, seraient- ils en mesure d’agir d'une certaine façon sur ces problèmes ? Hélas, chaque fois que je me suis posé cette question, j’en suis venu à la conclusion que ­ pas ­ il n'y a pas une telle chose comme une compréhension cachée et une capacité d'agir sur les problèmes mondiaux de l'épuisement du pétrole et du changement climatique. Peu importe tous les pouvoirs mystérieux que nous attribuons à la CIA ­ ou à toute autre des nombreuses agences gouvernementales de l’ombre chargées de collecter de «l'intelligence» ­ Mon impression est que nous traitons avec un oxymore. Il n'y a aucune trace d'intelligence dans leurs actions ­. Au moins dans le sens de s’attaquer aux problèmes mondiaux graves et à long terme. Mon impression à propos de ce problème c’est que nous ne savons tout simplement pas comment gérer de très grandes organisations, et que toutes les grandes organisations ont tendance à se perdre dans un désordre bureaucratique, les intérêts individuels, la compartimentalisation, les jeux de pouvoir, les luttes intestines et plus encore. Dans le cas de la CIA, ces problèmes sont aggravés par le fait que tout est entouré du secret. "

Source : Cassandra Legacy

ÉCONOMIE

La Chine dépasse les USA en tant que première puissance économique mondiale

"La nouvelle est passée inaperçue. Pour la première fois depuis plus d'un siècle, les États­Unis ne sont plus la première puissance économique mondiale. Citant des chiffres du Fonds monétaire international (FMI), l'éditorialiste américain Brett Arends indique ainsi sur le site internet MarketWatch que les Chinois ont dépassé les Américains. Ainsi, le produit intérieur brut (PIB) chinois exprimé en parité de pouvoir d'achat (PPA) s'élève à 17.632 milliards de dollars pour 2014 contre 17.416 milliards aux États­Unis. Pékin représente donc 16,5 % de l'économie mondiale en terme de pouvoir d'achat réel, quand Washington n'est "qu'à" 16,3 %."

Source : Business Insider

L’Ukraine manque d'argent : Schäuble doit demander de la clémence à la Russie

"Le FMI a découvert en Ukraine un nouveau trou 15 milliards de dollars. Le Premier Ministre Iatseniouk admet que Kiev ne peut plus payer son armée. Le Ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré avoir demandé à la Russie de ne pas attendre un prêt de 3 milliards de dollars en raison de cette situation. L'UE veut «aider» avec de nouveaux prêts. Mais il est maintenant clair à Bruxelles qu'on ne peut pas recueillir autant d'argent. L’Ukraine est apparemment proche de l'effondrement financier : selon un rapport du FT le ministre des Finances Wolfgang Schaüble a expliqué avoir appelé son homologue russe Anton Siluanow à qui il aurait demandé de temporiser pour un prêt, qui avait été accordé à l’Ukraine par le Kremlin l'année dernière, qui devait être remboursé maintenant, mais qui doit être reporté. Ce crédit s’élève à 3 milliards et pourrait déclencher l'insolvabilité du pays. Les Russes ont couvert leurs prêts dans les contrats juridiques qui ont été élaborés. Le FMI a identifié un trou de 15 milliards de dollars dans les finances du gouvernement Ukrainien. Ce doit être « comblé dans les semaines qui viennent afin d'éviter l'effondrement financier », d’après le le FMI. Ce ne sont plus 15 milliards de dollars mais 17 milliards de dollars qui se révèlent désormais nécessaires, alors que le FMI Ukraine avait déjà accordé en Avril un crédit de 15 milliards de dollars. Le FMI s’inquiète de la situation parce que la volonté des États du FMI reste très faible, pour accorder davantage d’argent à l'Ukraine. Enfin, il n’y a eu pas de véritables réformes, sans compter les révélations de corruption des institutions financières qui restent inchangées et les occidentaux ne sont pas impressionnés par un Américain nommé en tant que ministre des Finances Ukrainien déclare l'UE Observer."

Source : Deutsche ­Wirtschafts­ Nachrichten

Effondrement des obligations ukrainiennes, à leur plus bas après la nouvelle demande de renflouement au FMI du ministre de l'Economie

"Les prix des obligations de l’Ukraine se sont écrasé vers de nouveaux records planchers ce matin ­ avec encore une négociation de rabais de 25% de la dette 2015 en maturation pour faire face ­ les appels suivants (admission) par la nouvelle (lituanienne) ministre de l'économie de l'Ukraine déclarant que le gouvernement aura besoin de plus d'aide du FMI sur le dessus de l'OIF son courant package $ 17,000,000,000. Le pays peut besoin d'un autre prêt l'an prochain de $ 19 milliards !!! Alors combien de temps avant que le FMI ne confisque les actifs de l'ensemble de cet État (non­ Russe) ?"

Source : Zero Hedge

 

Petite banniere 400x50

 

02:28 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Presse, Communication | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

31/01/2014

Que s'est-il vraiment passé dimanche 26 janvier au Jour de Colère sur deux vidéos ?

Encore une fois la presse-tituée prise en flagrant délit de mensonges sur ce qui se serait passé lors de la manifestation "Jour de colère"  qui a été curieusement organisée par des personnes qui ont souhaité conserver l'anonymat qui officiaient à partir d'une société écran domiciliée au Panama ! Ce sur quoi nous reviendrons dans un autre article !

Voici pour l'heure la version des merdias aux ordres!

Paris : 262 interpellations et 250 gardes à vue après la manifestation Jour de colère

Extrait de: metrofrance.info   janvier 27, 2014


SOCIETE - Entre 17 000 et 160 000 personnes selon les sources ont défilé dimanche dans les rues de Paris à l'occasion de la manifestation Jour de Colère, manifestation ouvertement anti-Hollande. Dans la soirée, de violents affrontements ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. 19 policiers ont été blessés et 262 personnes interpellées.

http://www.actualite24h.com/actualites/paris-262-interpel...

Maintenant, voici la vraie version sur deux vidéos enregistrées par la Presse Info Libre !

Que s’est-il vraiment passé dimanche 26 janvier au Jour de Colère ?

Nous aurions aimé pouvoir vous communiquer le reportage du Jour de Colère plus tôt, mais le fait que trois membres de notre équipe aient été emmenés en garde à vue nous a quelque peu retardé… Ainsi nous vous proposons de découvrir tout d’abord la première partie, qui retrace la manifestation de son départ à Bastille jusqu’à l’évacuation de la place Vauban. La seconde partie montre les affrontements entre les CRS et les manifestants, ainsi que les arrestations et la détention des personnes se trouvant sur la place au moment où les forces de l’ordre encerclèrent la place Vauban.

Partie 1 :

http://www.youtube.com/watch?v=Rr49e7jzglo

Partie 2 :

http://www.youtube.com/watch?v=3HbOkcfdwbA


http://www.agenceinfolibre.fr/que-sest-il-vraiment-passe-...

 

06/08/2013

Enquêtes extraordinaires sur M6 le 21 août 2013, dès 20h50

A ne pas manquer !

Magazine | Air du temps

Enquêtes extraordinaires sur M6 le 21 août 2013, dès 20h50

 EE_saison2.jpg

Cet été, Enquêtes extraordinaires revient sur M6 pour une 2e saison exceptionnelle. Découvrez 3 nouveaux documentaires lors d’une nuit exceptionnelle le 21 aout 2013 dès 20h50. À n’en pas douter, l’extraordinaire est réellement autour de nous…

Après avoir été repoussé de quelques semaines, la première partie de la Saison 2 d’Enquêtes extraordinaires sera finalement diffusée mercredi 21 aout prochain. Une soirée placée sous le signe de l’extraordinaire, avec 3 documentaires inédits diffusés dès 20h50 sur M6, allant de l’énergie de la terre à la question extraterrestres (OVNI et rencontres rapprochées). Peut-on guérir son habitat ? Comment réagir face à certaines déclarations de pilotes ayant observé des phénomènes spatiaux non-identifiés ? Se peut-il que nous ne soyons pas seuls dans l’Univers ?


Ecrits par Stéphane Allix et Natacha Calestrémé, et réalisés par Natacha Calestrémé, ces films donneront la parole aux scientifiques mais aussi aux témoins, à ces femmes et ces hommes qui vivent des expériences hors normes, tout en privilégiant le sérieux de la démonstration. Dans le courant de l’automne, 3 autres thèmes suivront : la mort, la réincarnation, ainsi que l’énergie des guérisseurs.

Ne manquez donc pas cette première nuit de l’extraordinaire, le 21 août 2013 dès 20h50 sur M6 !

Le détail de la soirée du 21 août


20h50 : Les énergies qui traversent nos maisons (60 minutes - inédit)
Il existe des lieux où l’on dort mal, où l’on travaille mal, où l’on est toujours fatigué. Et si cela s’expliquait par une énergie liée à la terre et à l’activité des hommes. Du Feng-shui aux sourciers en passant par les géobiologues, enquête sur les pratiques qui « guérissent » nos lieux de vie.

22h05 : Ils ont vu des ovnis (60 minutes - inédit)
Les OVNI existent ! Loin d’être une affabulation, cette affirmation résulte de décennies d’observations et d’investigations, au plus haut niveau de l’Etat, dans plusieurs pays. Pilotes, officiers, hauts responsables en témoignent. Gros plan sur une réalité qui bouscule nos schémas de pensée.

23h20 : Contacts avec des extraterrestres (60 minutes - inédit)
Des personnes en contact avec d’autres intelligences ? Difficilement concevable. Et pourtant les plus grands psychiatres se sont penchés sur la question. Ces témoins ne sont pas fous. Et que penser de ceux qui vivent ces expériences à plusieurs, au sein d’une même famille ? Enquête sur un phénomène étrange.

00h30 : Le 6e sens (90 minutes – rediffusion Saison 1)
L’homme a-t-il des capacités au-delà de ses cinq sens, la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût ? Les scientifiques répondent oui. Un sixième sens qui comprend télépathie, voyance et prémonition. Nous découvrons ces hommes et ces femmes qui, plusieurs fois dans leur vie, ont eu la prémonition d’un accident, d’une catastrophe aérienne ou ont vécu une expérience étrange de transmission de pensée. Nous en serions tous capables comme nous le montre Maud Kristen, célèbre voyante avec une vingtaine d’étudiants. Des capacités tellement répandues qu’elles étaient utilisées par la CIA en matière d’espionnage.

 

 http://www.inrees.com/articles/Enquetes-Extraordinaires-Saison2-M6-DVD/

 

Petite banniere 400x50

 

04:51 Publié dans Ovnis et Extraterrestres, Presse, Communication, Reportages télévisés | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!