Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2015

Moscou : le 11 décembre 2014, ils voulaient installer "l'oeil de Sauron" sur un gratte-ciel !

Quand on vous dit que les Illuminati, Rothschild et Rockfeller ont Poutine et la Russie dans le collimateur de leurs projets maléfiques de destruction !

Tout un programme de guerre contre la Russie, surtout que le titre du film est on ne peut plus parlant et s'intitule  : "La Bataille des Cinq Armées" quand Poutine parle toujours de la 5ème colonne ! 

Voir aussi :

Poutine vient de mettre fin à la doctrine Wolfowitz

La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine

La Doctrine de Paul Wolfowitz, Théoricien de la violence, l’âme du Pentagone

Rappelez-vous qu'avant de décider de provoquer une rencontre pour l'Ukraine à Astana au Khazakhstan, une agence de publicité voulait installer, le 11 décembre 2014, date symbolique pour les Illuminati, l'Oeil de Sauron ou du Dieu des ténèbres, dans le film du " Le Seigneur des Anneaux" = "Saturne" vénéré par les juifs le samedi lors du Shabbat".

C'était aussi tout un symbole qui désignait les forces noires Illuminati/sionistes, reptiliennes qui s'attaquaient à Poutine et à la Russie.

Nouvelle image (6).JPG

Sauron eye in Moscow

Le Hobbit : le projet fou d'installer «L'Œil de Sauron» à Moscou est annulé

Une agence de publicité voulait installer cet oeil flamboyant géant au sommet d'un gratte-ciel moscovite, pour la campagne du film "La Bataille des Cinq Armées". L'église orthodoxe s'y est opposée.

Moscou : ils voulaient installer "l'oeil de Sauron" sur un gratte-ciel

Le Point - Publié le 11/12/2014 à 13:08

Une agence de com prévoyait d'installer une réplique du symbole maléfique du "Seigneur des anneaux". L'Église orthodoxe s'est opposée à ce plan "démoniaque".

Moscou aurait pu avoir sa propre version de l'oeil de Sauron. Moscou aurait pu avoir sa propre version de l'oeil de Sauron. © Warner Bros

Par

Il ne passera pas. Le projet loufoque d'une équipe de publicitaires russes vient d'être annulé à la suite d'un "veto" de l'Église orthodoxe. Leur rêve ? Installer un oeil flamboyant géant, réplique de "l'oeil de Sauron" dans Le Seigneur des anneaux, au sommet de l'un des gratte-ciel du quartier d'affaires de Moscow City. Dans le film de Peter Jackson, adapté de l'oeuvre de Tolkien, ce globe oculaire figure le "Seigneur des ténèbres" scrutant l'horizon à la recherche de l'Anneau unique.

D'une circonférence prévue de 10 mètres, l'Oeil devait briller au-dessus de Moscou pour célébrer la sortie sur les écrans de cinéma moscovites du dernier volet du Hobbit. Une perspective qui enchantait les fans, enthousiasmés par ce plan étrange et ambitieux mené par l'agence Svetcheniyé. La chose n'a cependant pas été du goût de tous : le responsable de la section des relations extérieures de l'Église russe orthodoxe, le père Vsevolod Chaplin, s'est publiquement opposé à l'installation de ce "symbole démoniaque".

Polémique

"Un tel symbole du triomphe du mal va s'élever sur (Moscou), et devenir pratiquement l'un des plus hauts objets de la ville. Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? J'ai peur que ce n'en soit une mauvaise. Ne soyez pas surpris si plus tard quelque chose se dérègle dans la ville", a-t-il prévenu sur les ondes de la radio Govorit Moskva ("Ici parle Moscou").

Les autorités de la ville ont alors réagi, expliquant qu'elles devaient donner leur accord avant l'installation de l'oeil de Sauron. La polémique a enflé, des esprits malicieux comparant Sauron à Poutine sur Twitter et d'autres proposant que l'Oeil soit placé plutôt "sur le toit de l'ambassade des États-Unis". "Malheureusement, nous sommes obligés d'interrompre notre projet, a finalement annoncé l'agence Svetcheniyé sur sa page Facebook, précisant que son idée n'avait "pas de double-sens religieux ou politique".

Avec un projecteur permettant de créer un effet 3D, l'oeil de Sauron devait être installé sur un immeuble de 20 étages pour la plus grande joie des fan(atique)s de l'univers de Tolkien, par conséquent immensément déçus. "J'ai acheté des billets pour Moscou pour voir l'oeil de Sauron, et là vous annulez le projet. Quel gâchis", se lamentait ainsi l'un d'eux sur la page Facebook de l'agence.

Lire aussi : John Howe, l'homme derrière le Hobbit

 

La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine

Voici contre quoi et contre qui doivent lutter tous les pays du monde et notamment la Russie et la Chine !

Voir aussi :

 La Doctrine de Paul Wolfowitz, Théoricien de la violence, l’âme du Pentagone

Kling Anne - Révolutionnaires juifs, Les principaux acteurs des révolutions bolchéviques en Europe (Fin XI Xe-1950)

Russie : Le rôle des juifs dans la révolution bolchévique

La fondation Rockefeller et les débuts de la recherche sur la guerre psychologique

 

La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine

Paul Craig Roberts
Paul Craig Roberts
Par Paul Craig Roberts – Le 3 août 2015 – Source : Strategic Culture
 
Il a fallu deux décennies à la Russie et à la Chine pour comprendre que les organisations pour la démocratie et les droits humains opérant au sein de leurs pays étaient des organisations subversives subventionnées par le Département d’État et une collection d’institutions américaines privées organisées par Washington. Le but véritable de ces organisations non gouvernementales (ONG) est de faire progresser l’hégémonie de Washington en déstabilisant les deux pays capables de résister à l’hégémonie US.
 
La cinquième colonne de Washington a monté des Révolutions de Couleur dans les anciennes provinces russes, comme la Géorgie, la lieu de naissance de Joseph Staline, et l’Ukraine, une province russe depuis des siècles.Lorsque Vladimir Poutine a été élu la dernière fois, Washington a été en mesure d’utiliser ses cinquièmes colonnes pour déverses des milliers de protestataires dans les rues de Moscou qui affirmaient que Poutine avait volé l’élection.
 
Cette propagande américaine n’a pas eu d’effet sur la Russie, où les citoyens soutiennent leur président à 89%. Les autres 11% consistent presque entièrement en des Russes qui croient que Poutine est trop mou à l’égard de l’agression occidentale. Cette minorité soutient également Poutine. Ils veulent seulement qu’il soit plus rigoureux. Le pourcentage actuel de la population que Washington a été capable de transformer en agents de la trahison est seulement de 2% à 3%.
 
Ces traîtres sont les Occidentaux, les intégrationnistes atlantistes, qui veulent que leur pays devienne un état vassal de l’Amérique en échange d’argent. Argent pour eux, évidemment. Mais la capacité de Washington à mettre sa cinquième colonne dans les rues de Moscou a eu un effet sur les Américains et les Européens insouciants et désinformés.
 
De nombreux Occidentaux croient aujourd’hui que Poutine a volé son élection et a l’intention d’utiliser son mandat pour reconstruire l’Empire soviétique et écraser l’Ouest. Non qu’écraser l’Ouest soit difficile à faire. L’Ouest s’est peu ou prou déjà écrasé lui-même. La Chine, obsédée par le projet de devenir riche, a été une cible facile pour Washington.
 
La Fondation Rockefeller soutient des professeurs chinois pro-américains dans les universités. Des sociétés états-uniennes opérant en Chine créent des Conseils d’administration superflus dans lesquels les membres des familles de la classe politique au pouvoir sont nommés et rémunérés à coups de jetons de présence élevés. Cela compromet la loyauté de la classe dirigeante chinoise.
 
Espérant avoir compromis la classe dirigeante chinoise avec de l’argent, Washington a ensuite lancé ses ONG de Hong-Kong dans des manifestations, espérant que celles-ci gagneraient la Chine et que la classe dominante, achetée avec de l’argent américain, serait lente à voir le danger.
 
La Russie et la Chine ont fini par comprendre. Il est étrange que les gouvernements des deux pays que Washington considère comme des menaces aient été si longtemps tellement tolérants à l’égard d’ONG financées par l’étranger. La tolérance russe et chinoise envers la Cinquième colonne de Washington doit avoir beaucoup encouragé les néoconservateurs américains, poussant ainsi le monde plus près d’un conflit.Mais comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin. Le Saker rapporte que la Chine a fini par agir pour se protéger de la subversion de Washington.
 
En savoir plus :
 
1 –Soros Go Home. Poutine relève le pont-levis

2 –C’est vrai que ça ose tout.
 
La Russie aussi, a agi pour sa défense.
 
Nous, les Américains, avons besoin d’être humbles, et non arrogants. Nous avons besoin de reconnaître que le mode de vie américain, à part pour les 1% privilégiés, décline sur le long terme et cela depuis deux décennies.
 
Si la vie sur la terre doit continuer, les Américains ont besoin de comprendre que ce n’est pas la Russie et la Chine, pas plus que ce n’étaient Saddam Hussein, Kadhafi, Assad, le Yémen, le Pakistan et la Somalie qui sont des menaces pour les États-Unis.
 
La menace réside entièrement dans l’idéologie néoconservatrice complètement dingue de l’hégémonie de Washington sur le monde et sur le peuple américain. Ce but arrogant [le suprématisme fasciste, NdT] pousse les États-Unis et leurs États vassaux à la guerre nucléaire.
 
Si les Américains se réveillaient, seraient-ils en mesure de faire quelque chose à propos de leur gouvernement dévoyé hors-contrôle? Est-ce que les Européens, qui ont expérimenté les résultats dévastateurs de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, sont capables de comprendre que les dommages causés à l’Europe dans ces guerres sont minuscules comparés aux dommages d’une guerre nucléaire?
 
Si l’Union européenne était un gouvernement intelligent et indépendant, elle interdirait absolument à chacun de ses pays membres d’héberger une base anti-missile ou toute autre base militaire n’importe où à proximité des frontières de la Russie.
 
Les groupes de pression d’Europe de l’Est présents à Washington veulent prendre leur revanche sur l’Union soviétique, une entité qui n’existe plus parmi nous. Leur haine s’est déplacée sur la Russie.
 
La Russie n’a rien fait sinon avoir omis de lire la doctrine Wolfowitz et de réaliser que Washington tente de gouverner le monde, ce qui nécessite de l’emporter sur la Russie et la Chine.

 

Traduit par Diane
, relu par jj pour le Saker Francophone
 
 

19/10/2015

Inferno: Le règne des fortunés et des privilégiés est désormais terminé

Et si la peur changeait de camp ?

«L'autocensure de dernière minute».


Gardez vos préjugés, les Dieux c'est nous maintenant, nous somme votre châtiment ! ....
Il est temps de traîner leurs carcasses jusqu'à la maison de la mort.

Inferno: Le règne des fortunés et des privilégiés est désormais terminé

 

 

17/10/2015

Un pas de plus vers la dictature climatique

Nous vous laissons apprécier ce qui nous attend avec la cour de justice internationale climatique qui serait créée à l'initiative par la Grande Bretagne ( l'une des première places financières au monde) !

Qu'est-ce que ça signifie ? Tout simplement que nier le réchauffement climatique d'origine humaine va devenir illégal et passible de poursuites.

Un pas de plus vers la dictature climatique
Jacques Henry
dim., 11 oct. 2015 04:25 UTC

Image

Grâce à la sagacité exemplaire de la journaliste canadienne Donna Laframboise qu'il faut remercier ici, on découvre que le totalitarisme climatique planétaire se met progressivement en place sous l'égide des Nations-Unies. L'information a été reprise ce 11 octobre 2015 par The Telegraph, un quotidien britannique connu pour ses opinions de gauche modérée. Il s'agit d'un fait révélateur de ce qui attend la population de la planète entière (voir le lien).

À la fin du mois de septembre dernier, s'est tenue dans les locaux de la Cour Suprême britannique une conférence sponsorisée par le King's College, le gouvernement britannique, la Cour Suprême britannique, l'Asia Development Bank et l'UNEP (United-Nations Environment Program). Ce dernier organisme onusien est également le principal pourvoyeur de fonds de l'IPCC. Cette conférence réunissait des juges, des professeurs universitaires de droit, des avocats et naturellement, bien que jamais l'identité et la provenance des participants ne furent révélées, des représentants mandatés par la famille royale britannique. Il s'agissait de mettre en place une cour de justice internationale climatique.

Qu'est-ce que ça signifie ? Tout simplement que nier le réchauffement climatique d'origine humaine va devenir illégal et passible de poursuites. En d'autres termes puisqu'un accord global sur le climat est loin d'être acquis lors de la prochaine réunion COP21 à Paris, il faudra donc légiférer à l'échelle mondiale et ce sera l'affaire des Nations-Unies. Ça rappelle tout simplement la mise en place des tribunaux de l'Inquisition mis en place par la papauté. Ce sera, selon les informations recueillies par cette journaliste canadienne à la Cour Internationale de Justice de statuer sur les cas de déni climatique individuels, de la part de gouvernements ou d'entreprises industrielles et/ou commerciales.

Sans reprendre mots pour mots l'article du Telegraph, on peut imaginer que les Chinois et les Indiens vont doucement rigoler à Paris quand on leur demandera les larmes aux yeux de réduire leurs émissions de carbone alors que l'essentiel de l'énergie électrique produite par ces pays repose sur le charbon et le pétrole. Il en est de même du Japon qui a timidement redémarré un seul réacteur nucléaire depuis l'arrêt total de la production électronucléaire du pays après le grand tremblement de terre du 11 mars 2011. Idem pour l'Australie, le Canada, le Brésil et encore plus les USA qui n'accepteront jamais de sacrifier leur industrie pour satisfaire les lubies de l'IPCC et de l'UNEP. Le COP21 ne collectera que des déclarations de bonnes intentions qui ne seront jamais suivies d'effet, voilà quel en sera le résultat.

On comprend donc mieux qu'instaurer une loi climatique mondiale coercitive ne soit plus que le seul moyen restant pour imposer les vues totalitaires du 0,01 % de la planète. C'est un grand pas vers le retour aux heures sombres du nazisme et du totalitarisme bolchévique qu'on croyait disparues à jamais ...

« Bienvenue dans un monde meilleur », tel était le slogan en exergue des émissions de Nicolas Hulot sponsorisées par Rhône-Poulenc ...

Source : http://www.telegraph.co.uk/comment/11924776/Judges-plan-to-outlaw-climate-change-denial.html et http://nofrakkingconsensus.com (illustration)


Commentaire : Nous n'avons hélas jamais cru à la disparition d'un quelconque totalitarisme ; celui-ci change de forme, devient plus subtil ; il s'est modernisé. Prenons conscience de l'énormité de la situation : un groupe de personne voulant imposer par un texte de loi ce qu'il est interdit de dire, et autoriser, par là-même, ce qu'il convient de penser. Quand on y réfléchit un tant soi peu, avec le bon sens et le cœur qu'on s'attendrait à trouver chez un être humain normal, c'est insensé. Ce manque de conformité au bon sens et à la raison nous fait suspecter encore une fois que de telles idées ne peuvent être issu que d'un esprit malade.

Et nous n'abordons même pas encore le problème de la validité scientifique justifiant l'élaboration d'un tel délire :

- Propagande climatique : du biais des mesures aux biais cognitifs ; torturons les chiffres, il finiront par tout avouer !
- La nouvelle religion du « réchauffement climatique »
- Un petit goût de fascisme climatique
 
 

 

 

 

 

François Gervais - L'effet de serre remis en question

François Gervais - L'effet de serre remis en question

Conférence-débat avec François Gervais, physicien, spécialiste de thermodynamique, dénonce la théorie officielle sur le réchauffement climatique. Primé par l’Académie des Sciences, il a récemment été choisi comme rapporteur critique par le GIEC.