Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2011

Inversion des pôles - La Terre, cet Aimant Géant

Reportage sur le champ magnétique terrestre et l'inversion des pôles diffusé par France 5 :

"Le champ magnétique terrestre : il protège la planète entière des dangers de l'espace.

Mais les scientifiques ont fait une alarmante découverte : un orage couve au plus profond de la Terre et il pourrait détruire notre précieux bouclier magnétique.

- "le champ magnétique terrestre nous protège depuis des millénaires. Aujourd'hui, il est en passe de disparaître."
- "le champ magnétique s'affaiblit rapidement."
- "on ne peut pas garantir que le champ magnétique terrestre sera encore là dans 1000 ans. "

Notre bouclier invisible va-t' il disparaitre ?
-"on ne se demande pas si ça arrivera mais quand ça arrivera ?"

La Terre peut -elle vraiment perdre son champ magnétique ?
Qu'arrivera t' il alors ?

Inversion des pôles - La Terre, Cet Aimant Géant 1

http://www.dailymotion.com/video/x6x7y4_inversion-des-pol...

 

Inversion des pôles - La Terre, Cet Aimant Géant 2/2

 



Inversion des pôles - La Terre, Cet Aimant Géant 3

 

Changement des courants dans l'Atlantique : les coraux témoignent

Comme par hasard les coraux témoignent de changements des courants marins depuis 1970, année à partir de laquelle les scientifiques ont constaté que les pôles magnétiques accéléraient leurs mouvements et tendaient à se diriger rapidement vers la Russie.

 
Info rédaction, publiée le 08 janvier 2011

Changement des courants dans l'Atlantique : les coraux témoignent

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/02/121725872.jpg

Changement des courants dans l’Atlantique : les coraux témoignent ...

Depuis les années 1970, les courants océaniques de l’Atlantique ont été victimes d’un changement inquiétant, indiquent des chercheurs. Les coraux qui se nourrissent de particules spécifiques ont permis de tirer ces conclusions alarmantes.

Des équipes de biochimistes et océanographes ont observé les courants de l’Atlantique et ont constaté que le Gulf Stream, qui prend sa source entre la Floride et les Bahamas et se dilue dans l'océan Atlantique, avait pris le pas sur les autres courants marins. L’AFP rapporte le document publié dans le journal de l’Académie Américaine des Sciences (PNAS) qui indique que ce phénomène "est largement unique ces dernières 1800 années". Si pendant 2000 ans le courant froid et en provenance des eaux arctiques du Labrador était plus important que le Gulf Stream et ses courants chauds et ascendants, cela est bel et bien fini.

Il a été possible de tirer ces conclusions grâce à l’observation des coraux qui se nourrissent de particules organiques véhiculées par les différents courants. Or, en analysant le développement de leurs anneaux colorés sur une période de 700 ans, on s’aperçoit que leur composition chimique a changé. En effet, anciennement, le courant froid du Labrador apportait peu de sel et de particules organiques aux récifs coralliens contrairement à celui du Golf Stream, extrêmement riche.

Pour les scientifiques, "il existe un lien direct entre les variations des courants océaniques dans l'Atlantique Nord et le réchauffement climatique causé par les activités humaines". Or ces courants ont une influence sur l’oscillation multidécennale de l’Atlantique (AMO). Cette variation des courants augmente et abaisse de façon cyclique la température de la surface des océans et a des répercussions directes sur la météorologie européenne et américaine.


http://www.maxisciences.com/courant-oc%E9anique/changemen...

 

 

Oiseaux et poissons morts dans le monde: c'est l'hécatombe!

Voir les liens ci-dessous :

Alex Jones: Is Mass Bird and Fish Die Off Connected to Government Testing?


Le champ magnétique terrestre est-il influencé par l'océan mondial ?

Après les oiseaux, des millions de poissons périssent mystérieusement ! L'Hécatombe se poursuit !

L'hécatombe des oiseaux et des poissons se poursuit de manière dramatique sur l'ensemble de la planète.

Il doit s'agir de variétés d'oiseaux et de poissons migrateurs qui sont touchés et dont le magnéto-récepteur est perturbé par le changement du champ magnétique terrestre et l'inversion des pôles magnétiques en cours.

Sans compter que les poissons doivent aussi subir les effets de la pollution et des dispersants toxiques qui ont dû se disperser avec les courants marins, vers toutes les mers et les océans après la catastrophe de la marée noire du Golfe du Mexique qui a perturbé aussi, le cours du Gulf Stream qui semble s'être arrêté ou a été largement dévié. Ce qui expliquerait les hivers froids en Europe et que nous pourrions entrer dans une ère glaciaire.


Avec l'inversion des pôles en prime, c'est sûr que le climat doit changer d'un hémisphère à un autre.

Les infos tombent de tous les côtés et il est impossible de toutes les référencer. Informez-vous par vous-mêmes.
Pour suivre les infos au quotidien et vous tenir informés, pensez à mettre des alertes sur Google pour avoir les nouvelles tous les jours.

Pour les alertes Google :
http://www.google.fr/alerts?hl=fr&gl=fr&source=alertsmail&cd=-QEzfqEne8U&cad=CAcQARgAQJ_ylukESAE
Mots clés : poissons morts et oiseaux morts, etc...


Après les oiseaux, des millions de poissons périssent mystérieusement

 
 
 
Des millions de poissons morts ont été découverts mardi sur les côtes de Nouvelle-Zélande, du Brésil et dans la baie de Chesapeake, le plus grand estuaire des Etats-Unis, dans l'Etat du Maryland.

Une découverte qui interpelle après la mort énigmatique de milliers d'oiseaux dans les Etats américains d'Arkansas et de la Louisiane ainsi qu'à Falkoping, une petite ville du sud-ouest de la Suède. D'après le quotidien Baltimore Sun, deux millions de poissons morts ont été dénombrés dans la baie de Chesapeake. Un décès imputé, selon Dawn Stoltzfus, porte-parole du département de l'Environnement de l'Etat du Maryland, à une crise d'hypothermie ("cold-water stress", dans le texte) consécutive à un brutal bouleversement thermique. D'après D. Stoltzfus, des cas similaires furent relevés en 1976 et 1980.

Au Brésil, pas moins d'un quintal de sardines et de poissons-chats jonchait le sol de villes portuaires sans raison apparente, alors que les plages de la péninsule de Coromandel (Nouvelle-Zélande) étaient tout aussi mystérieusement recouvertes de cadavres de poissons, dont la plupart étaient éborgnés.

Ces événements inexpliqués surviennent après la découverte de milliers d'oiseaux morts, en Arkansas, Louisiane et plus récemment en Suède. La jour de l'An, la ville de Beebe (Arkansas) comptait les cadavres d'oiseaux. Une habitante du Kentucky a vu sa maison cernée par des dizaines d'oiseaux morts. Dans le même temps, près de 100 000 poissons sont apparus à la surface d'une rivière de l'Arkansas, 160 km à l'ouest de Beebe.

D'après certaines sources officielles d'Arkansas, la mort des oiseaux auraient été provoquées par des feux d'artifice, alors que les autorités de Louisiane évoquaient la possibilité d'une électrocution au contact de lignes à haute tension. Ces hypothèses, comme celle de la vague de froid mortelle, ont laissé certains observateurs perplexes.

Cela dit, la mort d'oiseaux et de poissons n'est pas rare. Mais la proximité et l'ampleur du problème interpellent bien que les voix officiels préfèrent parler de coïncidence. En août 2010, on a relevé des centaines de poissons morts en deux endroits distants de 320 km sur la côte Est. (7sur7)

 

 
06/01/11 12h00
 

16/11/2010

Les scientifiques croient-ils aux extraterrestres ?

On nous promène encore dans les mensonges et les manipulations !

Info ou intox pour fréner la divulgation qu'il serait salutaire à l'humanité de connaître, pour avoir confirmation de  l'invasion et de la colonisation de la Terre depuis la civilisation S
umérienne par les ET : Les Grands Gris Reptiliens promoteurs du Nouvel Ordre Mondial.

Comment Stephen Hawking sait-il que des races ET seraient des races prédatrices et pour quelles raisons ne dit-il pas qu'il existe des races alliées de l'Humanité ?

Pas la peine de les appeler pour les faire arriver puisqu'ils sont déjà là depuis des millénaires ! C'est sans doute ce qu'ils veulent continuer à nous cacher, en nous faisons croire que l'homme est un primaire barbare coupable de tout sur la planète !  

Il serait temps en effet qu'ils lèvent le voile :

1 - sur l'invention des religions par les reptiliens,

2 - sur les archives secrètes de la Nasa et du Vatican, et sur le secret de FATIMA, lié aux OVNIS,

3 - sur le secret maçonnique, et

4- sur le secret défense qui pèse sur le dossier ET et OVNIS dans le monde.

S'il n'y avait rien du tout, il n'y aurait pas de secret défense, et comme nous avons affaire à des races prédatrices, ils sont coupables de nous laisser dans l'ignorance !

Les scientifiques croient-ils aux extraterrestres ?

Dans le prolongement de son dossier sur la quête d’une vie extraterrestre par les scientifiques, Sciences et Avenir a organisé un tchat avec l’exobiologiste François Raulin ce lundi 15 novembre à 11h. En exclusivité, un extrait du dossier publié ce mois-ci dans le magazine 

«Ne tentons pas de contacter les extraterrestres ! S’ils nous rendaient visite, nous nous retrouverions dans la même situation catastrophique que les Indiens lorsque Christophe Colomb a débarqué en Amérique ! » Celui qui s’exprime ainsi n’est pas l’un des nombreux exaltés que compte la recherche de la vie extraterrestre, mais le très sérieux physicien britannique Stephen Hawking (1), connu pour ses travaux en cosmologie et dont le dernier ouvrage, The Grand Design, vient de paraître en anglais (2).

S’il n’est pas le seul à faire ainsi publiquement état de ses craintes, sa parole, très médiatisée, porte davantage que celle des autres et remet soudain sur le devant de la scène un sujet que l’on aurait pu croire réservé aux sphères de la « parascience ». Depuis quelques années, en effet, des voix sérieuses s’élèvent pour mettre en garde contre cette recherche de contact à tout prix car une civilisation avancée pourrait bien être… prédatrice ! De quoi faire regretter à Parmi ces voix, figure un autre grand vulgarisateur scientifique, l’Américain Michio Kaku, du département de physique du New York City College. Théoricien des cordes, il est persuadé de l’existence d’autres civilisations extraterrestres et s’est lancé dans la comparaison de leurs degrés d’avancement pour expliquer pourquoi aucune d’entre elles n’est encore venue nous rendre visite. Et, parmi les raisons évoquées, toutes ne sont pas rassurantes !

Si Stephen Hawking s’intéresse aux extraterrestres, c’est que cette fin d’année est placée sous leur signe au travers de diverses commémorations : la Nasa célèbre cinquante ans d’investigations en exobiologie, tandis que le programme Seti (Search of Extraterrestrial Intelligence) commémore, lui, le demi-siècle de la première tentative d’écoute du cosmos à la recherche de signaux éventuels. Cette dernière, baptisée Ozma, avait été menée par l’astronome américain Frank Drake, en 1960.

Pour l’occasion, l’observatoire de Green Bank (Virginie-Occidentale, Etats-Unis) où ces travaux furent réalisés, proposait cet automne une rencontre entre le public et ce mythe vivant de la discipline (3). A 79 ans, l’astronome est en effet considéré comme l’initiateur du programme Seti, même si, en 1959 déjà, deux physiciens de l’université Cornell (Etat de New York), Philip Morrison et Giuseppe Cocconi, avaient publié un article dans la revue Nature sur les moyens de communiquer avec d’autres civilisations galactiques.

La renommée de Frank Drake est surtout due à la fameuse « équation » qui porte son nom : elle fournit une estimation du nombre potentiel de civilisations extraterrestres, cet argument justifiant depuis le financement des programmes de recherche. Même si la Nasa s’est retirée de Seti en 1993, les fonds privés n’ont jamais manqué et ont permis la conception d’un nouveau spectromètre, Serendip V, monté en mai 2009 sur le radiotélescope d’Arecibo (Porto Rico) et géré par l’université de Berkeley (Californie). De même, d’ici à fin 2012, le radiotélescope Allen, financé en grande partie par Paul Allen, cofondateur de Microsoft, disposera de 350 antennes entièrement dédiées à la recherche de civilisations extraterrestres.

La fièvre qui s’est emparée depuis une quinzaine d’années d’une autre communauté, celle des chasseurs d’exoplanètes, explique également ce nouvel engouement pour les civilisations extraterrestres. Depuis la découverte en 1995 de la première planète autour d’une étoile autre que le Soleil, les astronomes ont progressé à pas de géant, relançant l’espoir de surprendre des traces de vie sur ces astres lointains. Tandis que les satellites Kepler de la Nasa et Corot du Cnes, le Centre national d’études spatiales français, dénichent actuellement des planètes de type terrestre, les futures missions se préparent même si le projet de mise en orbite de cinq télescopes d’observation spatiale Darwin, mené par l’ESA, l’agence spatiale européenne, vient d’être ajourné… Enfin, vers 2030, « de très grands télescopes terrestres, comme le SquareKilometer Array (SKA) dont on discute actuellement l’emplacement – en Afrique du Sud ou en Australie – permettront de détecter des structures géologiques ou des constructions vivantes à la surface de ces exoplanètes », prédit Jean Schneider, du Laboratoire univers et théories de l’observatoire de Meudon.

La question des extraterrestres taraudait déjà les Anciens, suscitant craintes et fantasmes. En un demi-siècle, les astronomes ont réussi à la mettre en équation, puis à élaborer une stratégie argumentée pour tenter de cerner ces autres tant recherchés. Aujourd’hui, la perspective que cette quête aboutisse distille de nouveau les craintes et remet au goût du jour la plus vieille des interrogations : s’ils existent, sont-ils à notre image ?

Azar Khalatbari
Sciences et Avenir
novembre 2010

LES AVIS DES EXPERTS, EXTRAITS:

Hubert Reeves, astrophysicien : « Comme Stephen Hawking, je pense que les extraterrestres existent. Mais ce n’est qu’une opinion gratuite, sans nulle preuve. Néanmoins, j’ai l’intuition qu’il y a dans l’Univers beaucoup de mondes habités à des stades différents de développement »

Jean Schneider, astronome à l’Observatoire de Paris : « […]. E.T. est une construction mentale, un concept, et nous lui attribuons une existence concrète. Or sur ce concept nous projetons notre humanité, notre matérialité et nos sentiments. »

Le dossier est à retrouver dans le numéro de novembre 2010 de Sciences et Avenir

(1) Into the Universe with Stephen Hawking, film produit par Discovery Channel
(2) avec Leonard Mlodinov, Bantam Press.
(3) www.nrao.edu/index.php/learn/gbsc/setimonth

http://www.sciencesetavenir.fr//actualite/espace/20101115...