Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2009

Nibiru, Marduk : Traduction de la vidéo Russe

Pour faire suite à l'article que nous avions édité concernant la planète Nibiru ou Marduk annoncée par la télévision Russe, une abonnée à notre newsletter a eu la gentillesse de nous faire la traduction du commentaire du journaliste russe en français. Ce dont nous la remercions vivement.

Nous vous rappelons l'article précédent et vous prions de trouver sous la vidéo la traduction approchée du commentaire du journaliste.

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/11/21/nibiru...

 

Nibiru ou Marduk annoncée dans la presse Russe

http://www.youtube.com/watch?v=5yiNVzMeP0I

 

Traduction : Les scientifiques américains ont trouvé des preuves qu'il existait une planète entre Jupiter et Mars. Il en reste un nuage d'astéroïdes avec des traces d'eau et de molécules organiques. Cela signifie que ces astéroïdes sont des débris d'une planète. L'hypothèse est qu'à un certain moment cette planète est entrée en collision avec Mars. Toute la vie sur Mars a été effacée et un nuage d'astéroïdes a été formé. Il y a une hypothèse exotique qu'il existe une planète qui était la seule  à tourner en contre-sens. Selon cette hypothèse cette planète Marduk existe en ce moment même. Après la collision le nuage d'astéroïdes a été formé mais Marduk a bien survécu et sa trajectoire a été changée, et donc Marduk se rapproche du soleil une fois tous les 3600 ans.

Que cela soit vrai ou non, un fait a été prouvé avec certitude: il existait bien une planète quelconque entre Mars et Jupiter.

Commentaire du Pouvoir Mondial. Après vérification, cette planète a vraiment existé. Elle s'appelait aussi Mallona et les Annunakis l'auraient faite exploser par un abus d'utilisation d'armes nucléaires. Ce serait la raison pour laquelle ils seraient venus sur Terre au temps des Sumériens (EDEN) car ils avaient détruit leur planète et leur civilisation, et qu'ils ne pouvaient plus se reproduire. A ce titre ils avaient  besoin de notre ADN et de celui de nos animaux pour se produire.

Sont-ils les Illuminati-Reptiliens qui nous dénonçons pour être les Maîtres du Monde, et qui s'amusent avec notre ADN et celui de  nos animaux depuis plus de 8000 ans ? N'est-ce pas ce que voudrait dire dans la Bible : "Le Serpent tenta Eve" ?

A vous de réfléchir à la question.

L'explosion de cette énorme planète a donné lieu à la ceinture d'astéroïdes. Néanmoins, les débris de cette planète semblent avoir conservé des proportions gigantesques dont l'un se dirigerait vers notre planète accompagné de son cortège d'astéroïdes.

Un livre sur Mallona la planète explosée

Nibiru, Marduk ou Mallona-La-planete-explosee-leopold-Engel.pdf

Le site bien documenté sur Nibiru, Planète X

http://xfacts.com/x.htm

Des Vérités secrètes et cachées au grand public

http://www.ovni007.com/id82.html

 

24/11/2009

Réchauffement climatique: explosion d'une bombe dans le landernau réchauffiste. Vers un Climategate ?

Nous vous l'avions dit que le réchauffement planétaire dû au Co2 était une mensonge, n'est-ce pas ?
Ce sont les explosions solaires et les énergies qui nous arrivent du centre de la Galaxie vers lequelle nous montons qui produisent le réchauffement.

Si le réchauffement est réel il n'est certainement pas dû au CO2, mais à la fin d'un cycle cosmique de 26 000 ans et à l'arrivée de la planète Nibiru ou Marduk dans notre système solaire !
Il serait temps qu'ils accouchent de la vérité !
La conférence de Copenhague n'a que pour seul but d'instaurer le Nouvel Ordre Mondial !
En plus ils devraient y parler de réduction de la population mondiale à cause du soi-disant réchauffement par le CO2 !
Ils ont pris un peu d'avance avec la vaccination criminelle !
http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2009/11/20/climat-reduire-les-naissances-une-solution.html
Elle sert à payer quoi la Taxe au Carbone ?

 
 
Hackers target leading climate research unit
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8370282.stm
 

Réchauffement climatique: explosion d'une bombe dans le landernau réchauffiste. Vers un Climategate ?

sun La BBC confirme cette information qui a mis la blogosphère anglophone en ébullition, et commence à toucher la grande presse. Un pirate aurait réussi à pénétrer les ordinateurs du Hadley Center (parfois désigné sous le vocable de CRU, Climate Research Unit), le centre d'études climatologiques de référence du GIEC, vertement critiqué par Vincent Courtillot dans ses vidéos pour refus de communiquer ses données brutes, et dont je vous entretenais des soupçons de fraude scientifiques qui accompagnaient son directeur, un certain Phil Jones.

Tout acte de piratage actif d'un ordinateur dont l'utilisateur n'a pas souhaité ouvrir l'accès est un acte répréhensible, mais en l'occurence, j'ai du mal à en vouloir au(x) Hacker(s), malgré l'illégalité de son acte. Le butin, de 61Mo une fois zippé, comporte 72 documents et 1073 e-mails.

Véracité : probable

Le pirate a mis les fichiers en libre accès sur plusieurs serveurs de "dump", que vous trouverez facilement. Naturellement, il est possible que le pirate ait "rajouté  des truffes" au produit de sa rapine, et que les révélations "croustillantes" qui commencent à fleurir ça et là ne soient que des hoax.

Mais, comme le fait remarquer Lubos Motl, le pirate aurait alors réussi à insérer des fichiers d'une vraisemblance incroyable en quelques heures, entre son forfait et la mise à disposition. De nombreux commentateurs notent que trop de détails sont trop vrais pour avoir été fabriqués. Soit nous sommes en présence d'une véritable guerre informatique déclenchée par une organisation anti-réchauffiste aux puissants moyens (mais vous savez, moi, les théories du complot...), soit, plus probablement, les fichiers sont authentiques. D'ailleurs, Phil Jones lui même semble avoir reconnu que le Hack était réel et les mels sans doute authentiques. 

Dernière minute avant bouclage: Real Climate reconnait que les messages sont authentiques et tente maladroitement de les minimiser en arguant que leur contenu, qui n'était pas destiné à être publié (vrai) est "normal", et que les phrases  gênantes, une fois replacées dans leur contexte, ne le sont plus. Ah ?

Contenus : décapants

J'ai pu moi même télécharger le dossier "FOI2009". J'ai donc pu vérifier moi même la présence des mels cités par Watts, Motl, McIntyre (dont le site est en panne, record de trafic oblige). Le Herald Sun australien reprend l'histoire à son compte et livre des détails. Ce site met en ligne les fichiers txt sous forme de portail cherchable (belle réactivité). Selon les réchauffistes sur Twitter, le buzz est hors de tout contrôle.

Ces mels, s'ils sont authentiques, révèlent des pratiques frauduleuses, il n'y a pas d'autre mot, de certaines personnes très influentes dans les cercles réchauffistes, dont les travaux sont la base des rapports du GIEC. C'est la plus grande affaire de fraude scientifique depuis Lyssenko.

Quelques exemples 

Ce tableau Excel, que des internautes se sont empressés de publier sur google docs, montre les sommes considérables que Jones a collectées depuis les années 90. Plus de 13 Millions de livres sterling au total.

Des extraits intéressants (cités par Watts, Motls, The Examiner, et bien d'autres) ont été traduits par "domip" sur lepost. fr: 

From: Phil Jones
To: ray bradley ,mann@virginia.edu, mhughes@ltrr.arizona.edu
Subject: Diagram for WMO Statement
Date: Tue, 16 Nov 1999 13:31:15 +0000
Cc: k.briffa@uea.ac.uk,t.osborn@uea.ac.uk

Dear Ray, Mike and Malcolm,
Once Tim's got a diagram here we'll send that either later today or first thing tomorrow. I've just completed Mike's Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith's to hide the decline. Mike's series got the annual land and marine values while the other two got April-Sept for NH land N of 20N. The latter two are real for 1999, while the estimate for 1999 for NH combined is +0.44C wrt 61-90. The Global estimate for 1999 with data through Oct is +0.35C cf. 0.57 for 1998. Thanks for the comments, Ray.

Cheers
Phil

Prof. Phil Jones
Climatic Research Unit Telephone                       +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090         +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090          +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090            +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090          +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090             +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090          +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090                    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090          +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090        +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090      +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090    +44 (0) 1603 592090  +44 (0) 1603 592090
School of Environmental Sciences Fax +44 (0) 1603 507784
University of East Anglia
Norwich Email p.jones@uea.ac.uk
NR4 7TJ
UK

(...)

Je viens de terminer d'utiliser l'astuce Nature (ndt: la revue scientifique) de Mike (ndt: Michael Mann ??) qui consiste à incorporer les vraies températures à chaque série depuis les 20 dernières années (çad depuis 1981) et depuis 1961 pour celles de Keith's (ndt: probalement Briffa) afin de masquer le déclin.

A noter que le déclin dont il est question est probablement celui des températures, mais Phil Jones affirme que ce n'est sûrement pas cela mais qu'il ne se souvient plus de quoi il parlait à l'époque, ce qui n'a rien d'étonnant d'ailleurs. L'astuce "Nature" est décrite ici par St. McIntyre, qui est statisticien de formation.

D'autres font part de leurs propres doutes quant à la réalité du réchauffement :

The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming: but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

Le fait est que nous ne savons pas expliquer l'absence de réchauffement actuellement et c'est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d'Août BAMS 09 en 2008 montre qu'il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d'observation est déficient.

D'autres évoquent la suppression de preuves, au moment de l'affaire du Freedom of Information Act qui exigeait que leurs données brutes et leurs algorithmes soient révélés :

Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4? Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis.Can you also email Gene and get him to do the same? I don’t have his new email address.We will be getting Caspar to do likewise.

Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4? Keith fera pareil.Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar de faire pareil.

Ici est évoquée la tentative de masquer la période de l'Optimum Médiéval (pédiode médiévale pendant laquelle il faisait plus chaud qu'actuellement) :

I think that trying to adopt a timeframe of 2K, rather than the usual 1K, addresses a good earlier point that Peck made w/ regard to the memo, that it would be nice to try to “contain” the putative “MWP”,

...Je pense que le fait d'utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo, et que ce serait bien pour essayer de "contenir" le soi-disant "OM" (ndt : Optimum Médiéval)

On y apprend également les pressions exercées sur les revues scientifiques afin que les études réfutant le réchauffement climatique ne soient pas publiées...

I think we have to stop considering “Climate Research” as a legitimate peer-reviewed journal. Perhaps we should encourage our colleagues in the climate research community to no longer submit to, or cite papers in, this journal. We would also need to consider what we tell or request of our more reasonable colleagues who currently sit on the editorial board…What do others think?

Je pense qu'il va falloir cesser de considérer "Climate Research" comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d'article à ce journal ni citer d'articles de ce journal. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial... Qu'en pensez-vous ? 

Et d'ici demain, de nombreux autres secrets devraient être livrés par "the Jones files". Si c'est authentifié, et même real climate semble le reconnaître, c'est un gigantesque climategate qui se profile. Les protagonistes  avouent sans ambage dans leurs échanges qu'ils "retravaillent" les données pour les faire coller à leurs hypothèses, et recommandent la destruction de documents alors qu'ils sont sous le coup d'une investigation au titre du "Freedom of Information act" du royaume uni, ce qui est illégal, et tend à indiquer qu'il y aurait "quelque chose à cacher".

Rappelons que les données de températures du présent et du passé fournies par le Hadley center, qui s'est déjà rendu célèbre en refusant de communiquer ses données brutes à des gens comme Courtillot ou McIntyre, sont réutilisées (et sans doute de bonne foi) par des milliers de scientifiques dans le monde, dans des travaux étudiant la relation entre températures et toutes sortes de phénomènes, géologique, zoologiques, historiques, etc...

Une fraude aussi importante sur les données de températures récentes obligerait des centaines d'équipes de travail dans le monde à reprendre leurs résultats de recherche: les dégâts de cette possible fraude dépasseraient sans doute le cadre du changement climatique. Les coupables de telles manipulations doivent être jugés.

Suites politiques

Au plan international, voilà qui scelle certainement le dernier clou sur le cercueil d'un accord lors de la conférence de Copenhague.

Il est urgent qu'à la lumière de ces découvertes, une action forte soit entreprise auprès de nos parlementaires pour forcer une suspension de TOUTES les lois votées au nom de la "lutte contre le réchauffement climatique anthropique", le temps que cette affaire soit tirée au clair. LA TAXE CARBONE doit être ABANDONNEE et les lois "Grenelle" abrogées de toute urgence.

Nous ne pouvons plus nous permettre de voter des lois et taxes liberticides et anti-économiques au nom d'une science aussi ouvertement biaisée.

----------------

Incidemment : L'article témoignage de X.Driancourt sur le site de l'institut Hayek il y a quatre jours prend une toute autre dimension


Changement climatique: La méthode scientifique pervertie
http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1816

 

 

 

21/11/2009

Nibiru ou Marduk annoncée par la presse russe

Il faut croire que chez nous, il faut rester ignorants jusqu'au bout  !

Finalement pour un pays montré du doigt pour sa censure et sa dictature, la Russie est plus ouverte que les pays Européens. Il est vrai que leur culture religieuse est différente de la nôtre et que le Vatican ne pèse pas de tout son poids sur ce pays !

Les chrétiens doivent donc naître et mourir dans l'ignorance, c'est bien connu !
ils doivent être plus ignorants que les autres sûrement pour comprendre ce qui se passe dans les coulisses !


Il faut que les moutons travaillent jusqu'au bout !

Conclusions : n'attendez pas que les religieux, les politiques et les médias, viennent vous prévenir en France et en Europe de l'arrivée de Nibiru !

 

Nibiru ou Marduk annoncée dans la presse Russe

http://www.youtube.com/watch?v=5yiNVzMeP0I

*

 

Nibiru arrive avec son cortège de météorites qui sont vues actuellement dans plusieurs parties du monde

Le 18 novembre 2009 aux USA

 

Nibiru et son cortège de météorites ?
USA 18/11/09

http://www.dailymotion.com/video/xb7grt_nibiru-et-son-cor...

 

Nibiru et son cortège de météorites ? USA 18/11/09
envoyé par sos-justice. - L'info video en direct.

http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=BVNav&...

http://www.ksl.com/?nid=148&sid=8714738

20/11/2009

Avis de tempêtes solaires 2010-2012 ?

En 2006 les scientifiques prévoyaient déjà le pic solaire entre les années 2010-2012.

A savoir que depuis 2006, le Soleil s'est réveillé et a repris son cycle 24 avec plus d'1 an de retard.


13-03-2006

Avis de tempête solaire article de Didier Jamet


C’est officiel : le minimum solaire est arrivé. Les taches solaires se sont évanouies. Les éruptions solaires sont inexistantes. Le Soleil est d’un calme plat. Comme le calme qui précède la tempête.



Taches solaires

Taches solaires


Au cours de la semaine passée, des chercheurs ont annoncé qu’une tempête se prépare : le plus intense maximum solaire de ces cinquante dernières années. La prévision en a été faite par une équipe emmenée par Mausumi Dikpati du National Center for Atmospheric Research. " le prochain cycle de taches solaires sera de 30 à 50% plus actif que le précédent " affirme-t-elle. Si c’est bien le cas, les années à venir pourraient connaître un surcroît d’activité qui se comparera avec l’historique maximum de 1958.

Ça, c’était un vrai maximum solaire. L’ère spatiale débutait à peine, Spoutnik avait été lancé en octobre 1957 et Explorer 1 (le premier satellite américain de l’histoire) en janvier 1958. En 1958, vous ne pouviez pas dire qu’un orage magnétique se déroulait en consultant les barres de réception de signal de votre téléphone portable, car les téléphones portables n’existaient pas. Cependant les gens se doutèrent quand même qu’un évènement naturel de grande ampleur se déroulait lorsqu’ils purent observer par trois fois des aurores boréales jusqu’au Mexique… Aujourd’hui, un évènement similaire aurait des répercussions sur les téléphones portables, les systèmes de positionnement par satellites, les satellites météo ainsi que beaucoup d’autres technologies modernes.

Les prévisions de Dikpati sont sans précédent. En bientôt deux siècles d’observation du cycle solaire de 11 ans, les scientifiques ont fait de leur mieux pour prévoir l’ampleur du maximum à venir, et ont régulièrement échoué. Les maximums solaires peuvent être intenses, comme en 1958, ou à peine perceptibles, comme en 1805, et ce de façon apparemment aléatoire.

Mais il y a quelques années de cela, Dikpati a compris que la clé du mystère résidait dans une sorte de tapis roulant à la surface du Soleil.

Nous avons un équivalent de ce phénomène sur Terre, le grand tapis roulant océanique, rendu célèbre par le film catastrophe le jour d’après. Il s’agit d’un réseau de courants qui transportent eau et chaleur d’un océan à l’autre. L’argument du film, c’est que le tapis roulant océanique s’arrête brutalement ce qui plonge le climat terrestre dans le chaos.

Sur le Soleil, on observe également un courant, mais pas d’eau bien entendu. Ici, ce qui est transporté, c’est du gaz ionisé, c’est-à-dire électriquement chargé. Il s’écoule en boucle depuis l’équateur jusqu’aux pôles solaires et ainsi de suite. Tout comme le grand tapis roulant océanique conditionne le climat sur Terre, son équivalent solaire serait la clé de la " météo solaire ". Tout particulièrement, il influe sur le cycle des taches solaires.

Le physicien solaire David Hathaway nous l’explique " D’abord, il faut avoir conscience de ce que sont les taches solaires : l’extrémité de boucles enchevêtrées du champ magnétique solaire généré par la dynamo interne du Soleil. Une tache solaire typique se résorbe en quelques semaines tout au plus, laissant la place à des champs magnétiques beaucoup plus faibles. "

C’est alors qu’intervient le tapis roulant.

" Le sommet du tapis roulant vient frôler la surface du Soleil, emportant avec lui les champs magnétiques dégénérés des défuntes taches. Ces " dépouilles " sont alors entraînées vers les pôles jusqu’à une profondeur de 200 000 km à l’intérieur du Soleil, où la dynamo solaire peut les ranimer. Une fois que ces " dépouilles " sont " réincarnées ", amplifiées en fait, elles retrouvent leur flottabilité et remontent à la surface. " Et hop ! De nouvelles taches solaires apparaissent !

Tout cela se produit en réalité très lentement. " Il ne faut pas moins de 40 ans pour que le tapis boucle un tour complet " confirme Hathaway. Dans les faits, ça peut prendre de 30 à 50 ans. Quand le tapis va vite, cela signifie que beaucoup de champs magnétiques sont recyclés et que donc le prochain cycle sera très actif en termes de taches solaires. C’est sur cette hypothèse que se fondent les prédictions actuelles. " Le tapis a tourné vite entre 1986 et 1996 " annonce Hathaway. " Les vieux champs magnétiques balayés à cette occasion devraient réapparaître sous la forme d’énormes taches entre 2010 et 2011. "

Comme beaucoup d’autres experts dans sa spécialité, Hathaway fait confiance au modèle du tapis roulant et est d’accord avec les prévisions de Dikpati concernant la sévérité du prochain maximum solaire. Mais il reste en désaccord sur un point : Dikpati prévoit le pic d’activité pour 2012, alors qu’Hathaway pense qu’il se produira plus tôt, entre 2010 et 2011.

" Les séries historiques montrent que les cycles solaires intenses montent en puissance plus rapidement que les petits " fait-il remarquer. " Je m’attends à voir les premières taches du prochain cycle apparaître dès la fin 2006 ou courant 2007, et le maximum atteint entre 2010 et 2011 ".

Qui a raison ? L’avenir nous le dira. Mais ce qui est certain, c’est qu’une tempête de grande ampleur se prépare.

http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=242

 

13/11/2009

Nibiru ou la planète X, n'existe pas ?

Depuis la projection du film 2012, sorti en salle le 11 novembre 2009, la Nasa s'évertue à nier l'existence de la planète Nibiru ou Planète X !

La Nasa obligée de démentir la fin du monde

Quel crédit accorder à la NASA qui est aux mains des Illuminati-Reptiliens qui ont aussi le contrôle sur  l'Area 51, base secrète militaire située dans le Nevada et qui bénéficie d'un département UFO ou OVNI ?

La preuve que la NASA avait découvert la planète X ou Nibiru, dès les années 1980.
On se moque de qui ?

Un article paru dans The Detroit News, en janvier 1981.
L'article n'est pas très lisible mais identifiable quand même :

1981_news_nibiru_detriot.jpg
Localisation de la planète X ou Nibiru
Rapport de 1988 par Robert Sutton Harrington de la NASA
nph-iarticle_query-Nasa 1988.pdf
 
 
 

Qui est Robert Sutton Harrington ?
 
 

Nibiru planet X 2012 PROOF of Government conspiracy
http://www.youtube.com/watch?v=iKn_2neBSyo

Rapport Sur La Découverte de Nibiru RS Harrington de La Nasa Du 17 Mai 1988