Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2017

MACRON : Nouvel Ordre Mondial, Union Européenne, dictature mondiale, confiscation de nos libertés, ce qui nous attend dans un avenir proche !

 

Voilà ce que Macron, nous réserve avec le soutien de la secte Judéo/Maçonnique et de la Mafia Khazare de ROTHSCHILD ! 

 

Avec quelques vidéos et liens qui datent un peu mais qui sont toujours d'actualité ! 

 

« L'individu se retrouve handicapé face à une conspiration si monstrueuse qu'il ne peut pas croire qu'elle existe… ». John Edgar Hoover, ex directeur du FBI (durant 48 ans !)

 

4 koalas w

L'heure est grave, car, une accélération de l’atteinte à nos libertés d’informer et de s’informer, à celle de payer en espèces, et à d'’autres choses encore, est en cours.

Il serait temps de réagir, avant qu’il ne soit trop tard. Nous aurons fait ce que nous pouvions, à la limite et parfois au-delà...

Et vous ? Certains parleront de conspirationnisme, de théorie du complot... Or, la première attitude à avoir pour agir, c’est d’admettre que complot il y a, et que cela n’a rien de théorique…

 

« L'individu se retrouve handicapé face à une conspiration si monstrueuse qu'il ne peut pas croire qu'elle existe… ». John Edgar Hoover, ex directeur du FBI (durant 48 ans !)

 

Notre dernière « pépite » :

La guerre secrète contre les peuples

Les résultats de trois années d’enquêtes sur les chemtrails, HAARP, les implants, les nanoparticules, la Wifi, les mutations génétiques et manipulations mentales, le transhumanisme… Un bilan implacable de notre situation, où chacun d’entre nous est à la fois victime et complice s’il ne fait rien. Le moindre des devoirs est d’informer pour une prise de conscience salutaire.



 



Economie, cash et RFID implantée

Attention, la fin du cash n’est pas un fait anodin, les conséquences seront énormes !

- Bercy précipite la mort du chèque

http://www.brujitafr.fr/2015/10/bercy-precipite-la-mort-d...

- Fin du chèque et du cash, pour une monnaie électronique en 2017

http://www.brujitafr.fr/2015/10/les-moyens-de-paiement-gr...

- La disparition programmée du cash dans nos sociétés

http://news360x.fr/sans-largent-liquide-il-suffira-dun-cl...

- Le contrôle du cash et la grande confiscation à venir…

http://www.bvoltaire.fr/nicolasbonnal/controle-cash-grand...

- La Suède et le Danemark pourraient devenir les premiers pays sans argent liquide

http://www.france24.com/fr/20151016-suede-danemark-premie...

Rappel : Notre vidéo


 

Et dans Top Secret n°81 : À lire et à faire lire, notre article sur les puces RFID

http://www.topsecret.fr/top-secret-n81/


L’Europe révèle comment les comptes de dépôt seront gelés lors de la prochaine crise

chaos-controle.com/archives/2015/10/11/32760602.html


Janet Yellen, présidente de la FED
: Tous les marchés boursiers sont suspendus à ses mots…

Le non relèvement des taux de la FED (dont vous comprendrez mieux les choses en voyant sa présidente dans la vidéo ci-après), a repoussé l’effondrement économique.

Ce n’est que reculer pour sauter... encore de plus haut : La Fed vient de découvrir 2700 milliards de dollars de dette supplémentaire… sous le tapis !

businessbourse.com/2015/10/13/la-fed-vient-de-decouvrir-2...


Rappel : Notre vidéo

 


 


Liberté d’expression en fin de vie...

S’informer va devenir de plus en plus difficile, c’est la fin des libertés dans ce domaine… aussi (avec la disparition programmée pour 2017 du cash)

"Ce n’est même pas une mauvaise nouvelle, c’est carrément la catastrophe annoncée, puisque l’ensemble du système est actuellement en train d’être verrouillé pour des raisons de censure politique, géopolitiques et/ou financières. Souvenez-vous quand la Loi Macron voulait imposer le « secret des affaires » interdisant à tout journaliste de publier la moindre information quand aux bilan des entreprises, c’était ouvertement une atteinte à la liberté de la presse et d’informer. Cette loi Macron inique est passée sans le secret des affaires, et certains journalistes spécialisés (ou non) peuvent encore écrire des articles sur le sujet, mais ce n’est pas par ce que ce verrouillage-là a raté, que d’autres ne vont pas pouvoir être mis en place, et c’est bien là le problème."

Vous ne pouvez déjà plus insérer même un très court extrait de film dans une vidéo d’information, les DRM vous “dénoncent” à Google/YouTube et votre vidéo n’est pas publiable. Il en sera de même désormais pour les photos. On ne pourra plus non plus faire référence à un article. Interdit de mettre le lien pour renvoyer sur la source, et interdit d’utiliser le titre en référence... Nos libertés les plus élémentaires sont attaquées. Déjà, il est quasi interdit de dénoncer l’escroquerie et l’imposture de COP 21 (voir le sujet ci-dessous sur Philippe Verdier). Mais ils veulent aussi interdire de remettre en cause l’instauration du Nouvel Ordre Mondial (Sarkö avait prévenu : “Personne ne pourra s’y opposer”), ainsi que tout ce qu’ils appellent “théorie du complot”, en fait toute contestation de versions officielles...

Vidéo sur le N.O.M.



 

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/18/sinformer-va-deven...

 

Le climatologue Philippe Verdier, chef du service météo de France 2, viré de l'antenne

Le climat est aujourd’hui une guerre, une religion. Tout avis contraire sera éliminé. Quelle voix s’élèvera pour rompre le silence, pour faire éclater la vérité, avant le sommet de Paris ? Il n’existe aujourd’hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet. Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent. Cette prise d’otages constitue un enjeu diplomatique pour la Conférence de Paris. Au plus haut sommet de l’État, l’échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps, mais la manipulation et le spectacle s’amplifient davantage. Le GIEC, ultra politisé, se délite sous les scandales et ses méthodes critiquables.

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/10/le-clim...

 

Les pépites “oubliées”

Certaines de nos vidéos n’ont pas (encore) reçu l’intérêt qu’elles méritent des internautes.

C’est dommage car des informations importantes, très utiles ou/et intéressantes, sont perdues.

Ainsi :

- Sur le prix Nobel de la Paix qui vient d’être attribué : Une fumisterie, une escroquerie morale



 

- Sur Écoscience, le plan de John P Holdren pour la dépopulation mondiale, par Webster Tarpley

 


 

- Sur l’explication de la dette : Loi de 73 et Union Européenne (comment endetter pour contrôler)

 
 
 
 

"La franc maçonnerie, 300 ans d'imposture", nouveau coup d'état en cours avec des présidentielles truquées !

Résultat de recherche d'images pour ""La franc maçonnerie, 300 ans d'imposture""

Après l'Assassinat de Louis XVI : prémédité par la Franc-Maçonnerie en 1785, nous sommes en présence d'un nouveau coup d'état contre la France et son peuple orchestré par Sept obédiences maçonniques qui ont lancé le 14 avril 2017 un «appel républicain» inédit à dix jours de la présidentielle  pour barrer la route à Marine Le Pen avec toutes les menaces d'attentats en cours de la présidentielle et les irrégularités scandaleuses constatées en France au 1er tour des élections, avec le soutien de Rothschild pour Macron et tous les soutiens financiers et médiatiques dont il a bénéficié depuis plus d'1 an,  

Au travers de François Asselineau qui a été boycotté des élections et par les médias aux ordres des oligarques et Marine LE PEN qui est attaquée : C'est le Peuple Français dans son ensemble qui est attaqué par la secte Judéo/maçonnique pour nous imposer l'Union Européenne, l'Euro, l'OTAN, la guerre contre la Russie et la guerre mondiale, des moyens pour amener tous ces traîtres à l'instauration de leur Nouvel Ordre Mondial Satanique !

L'objectif est celui de détruire la France, de la démanteler et de la défigurer complètement, MACRON étant le pion choisi par le clan de la Mafia de Rothschild. 

Citation de MACRON : «Le protectionnisme c'est la guerre, le mensonge, le repli», sous entendu qu'il faudrait renoncer au Nationalisme et à notre Souveraineté Nationale pour détruire notre culture, nous entraîner dans des guerres illégales et nous ruiner au profit des Banksters mondialistes. 

ATTALI avait déjà choisi votre Président, le pion mondialiste qui détruira non seulement la France mais aussi les 27 pays européens qui sont rentrés dans l'UE par la force et les manipulations diverses. 

 

 

Voici la 


 

 

Un rapide coup d’œil sur quelques soutiens d'Emmanuel Macron

 

26/04/2017

Quand Rothschild sponsorise Macron, le candidat d'Israël et des Banksters !

La bonne question à se poser était celle de savoir comment et par qui MACRON avait-il financé sa campagne présidentielle avec son nouveau parti :

En Marche... vers le Nouvel Ordre Mondial ?

Comme il ne s'est jamais présenté à aucune élection en France, il avait donc O électeur. D'où sont sortis ces 24 % d'électeurs et qui a financé sa campagne, surtout qu'il a refusé de dire qui étaient ses sponsors Présidentielle : Macron refuse de donner le nom de ses donateurs et qu'il y a une loi pour financer les partis ? 17/02/2017 : Comment Emmanuel Macron finance-t-il sa campagne électorale ? De la démocratie des partis à la démocratie du public… [par un nouvel auteur, Julien Bonnivard]

En plus de tous les politiques qui ont tourné leur veste à commencer par Fillon,  et ICI, Valls, Hamon, Hollande et sa clique de traîtres à la Nation, le patron sioniste Patrick DRAHI, de la chaîne Israël 24NEWS sponsorise MACRON par le biais de l'association SOS RACISME, appelle à boycotter Marine LE PEN qui mettrait en danger la République Judéo-maçonnique. "Les Juifs tentés par le FN mettent la République en danger" (UEJF à i24NEWS)Quand internet a de la mémoire : Emmanuel Macron est-il le candidat de SFR Presse et Altice ? 

Et comme il est question pour MACRON, le candidat d'Israël, de demeurer dans l'UE et d'aller vers l'instauration du Nouvel Ordre Mondial, après avoir fabriqué le chaos mondial et lancé la 3ème guerre mondiale notamment contre la Russie, il fallait que leur candidat soit contre ASSAD et POUTINE quitte à continuer de violer le Droit International.  

 

[COULISSES POLITIQUES] Quand Rothschild sponsorise Macron

Par valeursactuelles.com / Jeudi 9 mars 2017 à 11:20
 
 
 
David de Rothschild avec Emmanuel Macron. Plus de trois ans comme banquier d'affaires pour la "maison". Photo © SIPA
 
Aucune entreprise n’a financé le mouvement [En marche!, NDLR], aucune structure juridique, se défendait Emmanuel Macron sur BFM TV le 24 février.

Certes. Mais il semblerait que ses anciens patrons sponsorisent tout de même l’enfant de la “maison” en toute discrétion. En témoigne ce texto envoyé il y a quelques mois par la direction de Rothschild à un listing très sélect de banquiers d’affaires de la place parisienne :

« Chers amis, un cocktail dînatoire de levée de fonds est organisé pour Emmanuel Macron le 27 septembre à 20 heures à la Terrasse Martini, 50 avenue des Champs-Élysées. À cette occasion, Emmanuel vous fera part de sa vision et de ses propositions, cela sera aussi l’occasion de discuter avec lui de façon informelle. Si vous souhaitez vous joindre à nous, pourriez-vous le confirmer en répondant à ce SMS, en indiquant si vous serez accompagné. Pour des raisons de confidentialité, nous vous demandons une très grande discrétion autour de cet événement. »

Selon En marche!, 6,5 millions d’euros de dons ont été récoltés auprès d’environ 20 000 particuliers. Seulement 3 % de ces dons seraient supérieurs à 5 000 euros. 

 

 

 

17/04/2017

SECRETS DE SONDAGES : MANIPULATION DU PEUPLE

 

Envoyé spécial - Secrets de sondages
13 avril 2017 France 2


Secrets de sondages, est un reportage (0h59) de l'émission Envoyé spécial sur les méthodes utilisées pour faire un sondage et sur l'orientation de ceux-ci en faveur des commanditaires, puisqu'ils manipulent l'opinion publique. Alors, peut-on vraiment faire confiance aux sondages ? Regardez également "absolument" les autres vidéos ci-dessous...  

 

Les sondages sont devenus incontournables dans les campagnes électorales. Pourtant, ils se trompent souvent : Victoire du Brexit, de Donald Trump ou de François Fillon aux primaires de la droite, trois événements majeurs que les instituts n’ont pas su prévoir. Quelle confiance peut-on accorder aux sondages ?


Pendant plusieurs mois, une équipe d’Envoyé spécial a enquêté dans les cuisines des sondeurs. Elle a découvert des méthodes contestables : Des sondés rémunérés qui n’hésitent pas à mentir, des questions biaisées, des chiffres manipulés...

Quels sont les secrets de fabrication des sondages ? Comment sont-ils conçus ? Quelle confiance accorder aux enquêtes d'opinion ? Jusqu’où influencent-ils les électeurs et les candidats eux-mêmes ? Mettent-ils en danger notre démocratie ? Révélations sur les secrets des oracles de la politique.


Une enquête de Lionel Poussery, Jérôme Weisselberg, Charles Maumy.
(francetvinfo.fr/secrets-de-sondages)

Commander une enquête d’opinion… pour mettre au jour ses failles. En usant de ce procédé, le magazine d’information démontre comment la formulation d’une question pèse sur le choix des sondés. Une mise au point salutaire à l’heure où la France a les yeux rivés sur la présidentielle.
C’est une première mondiale. A notre connaissance, jamais une émission de télé n’a commandé un sondage pour démont(r)er les effets manipulateurs, voire trompeurs des études d’opinion. C’est pourtant ce qu’ose le magazine Envoyé spécial dans une enquête inédite sur un secteur qui accumule les fiascos (Brexit, élection de Donald Trump, primaires de droite et de gauche…) et les critiques depuis des années, mais dont les courbes, camemberts et autres hit-parades en tous genres figurent toujours en bonne place dans les journaux ou ponctuent n’importe quelle chronique ou émission politique, y compris sur France 2, particulièrement en cette période électorale.

 

"L’idée de ce sondage, qui constitue le fil rouge de l'enquête, c’était de vérifier l’hypothèse de départ suivante : La manière dont sont posées les questions dans les études d’opinion influence très sensiblement les réponses, voire, parfois, les induisent, raconte Lionel Poussery, le reporter d’Envoyé spécial qui a travaillé six mois sur ce ­sujet. On voulait analyser les mécanis­mes d’une discipline qui prend beaucoup de place dans le débat public."

Expérience inédite donc, et un brin trans­gressive, tant le questionnement des sondages est rare dans les médias, et plus encore à la télévision.

Pour ne pas éveiller les soupçons des instituts français sur lesquels elle investiguait par ailleurs, l’équipe d’Envoyé spécial a confié le recueil des données, le "terrain", disent les sondeurs, à une agence indépendante belge, Dedicated. A sa tête, le truculent Marc Dumoulin, qui, avec sa crinière blonde et sa faconde toute bruxelloise, se révélera un (très) "bon client", comme on dit à la télé. Surtout, il connaît son affaire sur le bout des doigts.

Pour mener à bien l’expérience, il a aidé à rédiger une série de questions autour de thématiques qui animent la campagne présidentielle. Avec pour chacune deux formulations bien spécifiques, très "signifiantes".

Sur l’immigration, ça donne par exemple : "Etes-vous favorable à l’accueil par la France de milliers de migrants en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique ?" pour l’un des échantillons interrogés, quand on demande à l’autre "Etes-vous favorable à l’accueil par la France de familles de réfugiés (hommes, femmes, enfants) qui fuient la guerre et les massacres en cours dans leur pays d’origine ?".


Résultat : Les deux tiers des sondés répondent non à la première question, proportion qui tombe sous les 50 % pour la seconde, où une courte majorité se prononce même en faveur de l’accueil des réfugiés ! "La formulation de la première question donne le ressenti d’une migration économique, alors que la deuxième évoque des personnes qui fuient des zones où elles risquent leur vie, décrypte Marc Dumoulin. Ce qui fait basculer le sens, c’est le côté émotionnel, où on évoque les femmes et les enfants."

 

Quand l’avenir de la Sécu tient au choix des mots. Même topo : Si 47 % des sondés se disent favorables "à la réduction des dépenses parce que [le] déficit [serait] trop important", seulement 25 % sont du même avis quand on entre dans le concret, c’est-à-dire quand on parle "diminution des remboursements de certains médicaments et de certains soins médicaux". "Cette différence, même prévisible, est vraiment très importante, relève Marc Dumoulin. Certains journaux pourraient titrer -Touche pas à mes médocs !-"


Et là nous reviennent en mémoire les ­déclarations de début de campagne de François Fillon sur l’assurance-maladie, qui ne devait plus prendre en charge que les pathologies graves, laissant le reste aux mutuelles privées... Devant le tollé, il avait dû faire machine-arrière.

Sur la réduction du nombre de fonctionnaires, autre thème cher à l’ancien Premier ministre, mais aussi dans une moindre mesure à Emmanuel Macron, l’enquête Envoyé spécial/Dedicated affiche des résultats voisins : Quand on précise que la réforme consiste à diminuer les postes d’enseignants, infirmiers et policiers, les "favorables" chutent drastiquement. Explications de Marc Dumoulin : "Plusieurs cons­tituants d’une question peuvent en impacter le ressenti et influencer la teneur de la réponse : Sa formulation, sa longueur et sa structuration, les éléments d’information qu’implicitement elle peut fournir aux personnes inter­rogées", confie-t-il.

Les jeunes et les personnes les moins informées seraient ceux qui changent le plus d’avis. "Plus il y a d’explications, plus cela ­atté­nue les opinions négatives", ajoute Marc Dumoulin.
Le choix et la formulation des questions étant le plus souvent décidés par les commanditaires (médias, pouvoirs publics, partis politiques...), on voit bien toutes les déri­ves possibles...

Les dangers des chiffres arrondis : Et pour les sondages d’intentions de vote ? Les biais sont différents, mais tout aussi puissants. Les instituts n’indiquent par exemple jamais quels sont leurs processus de redressement, c’est-à-dire comment ils "cor­rigent" les chiffres, notamment au ­regard des élections précédentes. Long­temps, ceux du Front national furent systématiquement redressés à la hausse, certains de ses électeurs n’osant pas déclarer voter pour lui. Les "sans opinion" ne sont pas non plus toujours pris en compte.


Autre problème : On donne de moins en moins de chiffres après la virgule dans les résultats. Les pros appellent ça le phénomène du lissage. "Arrondir, c’est faire un choix, dit Marc Dumoulin. Sauf qu’on ne peut pas arrondir tout le monde au-dessus, au risque de ne plus tomber juste !" D’un sondage à l’autre, un candidat peut ainsi gagner jusqu’à 1 point alors qu’il n’a progressé que de 0,2… Et si l’on vous dit que votre champion est en tête de justesse, méfiez-vous, la marge d’erreur de tout sondage est de 2 points minimum. De facto, l’amplitude entre deux personnalités prétendument au coude-à-coude peut atteindre jus­qu’à 4 points ! "Les médias adorent les courses de chevaux, tacle Marc Dumou­lin. Sauf que les variations a minima ne veulent rien dire d’un point de vue statistique."

Pas facile non plus de "faire une photo de l’opinion" quand on ne sait pas qui va aller voter, com­me on l’a vu lors des primaires. "Les confrères s’appuient le plus souvent sur les déclarations de ceux qui sont “sûrs et certains” de se rendre aux urnes, moins sur ceux qui disent “probablement”, décrypte Marc Dumoulin. Mais comment peut-on choisir d’exclure ces personnes des études ?" Pour la présidentielle, environ 30 % des électeurs ne savent pas aujourd’hui encore pour qui ils vont voter au premier tour…

Le sondage Envoyé spécial/Dedicated a été effectué sur Internet du 10 au 14 février 2017 auprès de deux échantillons représentatifs de mille Français inscrits sur les listes électorales pour la présidentielle de 2017, qui ont été fusionnés. C’est une taille d’échantillon deux fois supérieure à celle utilisée habituellement par la plupart des instituts. Les personnes interrogées ont été payées 2 euros. La marge d’erreur est de 2,2 points. Sur l’ensemble des personnes sollicitées pour la constitution des échantillons, 86 % n’ont pas répondu.
(Richard Sénéjoux)

Les instituts de sondages sont avant tout des instituts de manipulations d'opinions, comme vous pourrez le constater dans les deux vidéos présentées.
Les sondages devraient être interdits au moins un mois avant le premier tour de la présidentielle et ce jusqu'à l'élection définitive, mais également pour toutes les élections afin de ne pas influencer les citoyen(ne)s dans leur vote...


Croyez-vous encore aux sondages ? Combien de temps encore allez-vous vous faire endoctriner, manipuler, spolier... Et vous faire prendre pour des "cons" ?
Ecoutez votre coeur et votre raison...

 
 

La télé-propagande du pouvoir n’arrête pas de nous inonder de divers sondages-mensonges pour faire croire à chacun(e) de nous que la plupart des autres pensent d’une certaine façon et pas d’une autre.

Comme pour les grands médias TV, radios et presse, il est intéressant que les français sachent à qui appartiennent aujourd’hui les instituts de sondage :


OpinionWay est un Institut d’études fondé en 2000 par Hugues Cazenave, Benjamin Gratton et Yann Aledo. Il prévoyait un chiffre d’affaires de plus de 5 millions d’euros en 2006. Le figaro commande toujours des sondages à OpinionWay.
La SOFRES a pour actionnaire les fonds d’investissement américain Fidelity.
CSA est contrôlé par le Sarkozyste Vincent Bolloré également propriétaire du Groupe Havas, d’une télé, de plusieurs quotidiens gratuits.
Harris interactive est un nouveau venu sur le domaine des études d’opinion en France. La création du département opinion de cet institut s’est faite en 2010, avec l’arrivée de Jean-Daniel Levy, ancien directeur du département opinion de CSA.
IPSOS est contrôlé par ses deux fondateurs après avoir attiré des riches financiers comme Pinault ou Fidelity.
Odoxa est un institut créé en août 2014 par les deux anciens directeurs du département opinion de BVA : Gaël Sliman (président d’Odoxa) et Céline Bracq (directrice générale). Gaël Sliman a passé 15 ans à BVA. Céline Bracq a été directrice du département opinion de cet institut, après avoir travaillé dans le journalisme. Elle a notamment été la chef du service Economie d’iTELE-Canal+.
BVA a pour actionnaires les fonds d’investissement Rothschild et Vincent Bolloré.
IFOP a pour propriétaire Laurence Parisot, ex-présidente du MEDEF.
LH2 (ex-Louis Harris) a été vendu par TNS à deux de ses dirigeants.
Etc. (Anon/Youtube

> Pourquoi les sondages des élections 2017 sont bidons ?  (12,01 mn.)


 

 

La suite et d'autres articles : ICI