Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2012

Le documentaire exceptionnel sur la Cabale de l'antéchrist : Evidence of Revision maintenant disponible en français

Posez-vous la question de savoir pour quelles raisons légitimes tous ceux qui ont souhaité la PAIX dans le monde ont tous été assassinés par la Cabale - Illuminati-Sioniste-Reptilienne-Sataniste ?

Tout simplement parce que lorsque l'on a pour idéologie millénaire de s'accaparer tous les pays du monde sous couvert d'aller y instaurer la démocratie pour piller leurs richesses et y placer ses pions, en vue de l'instauration de leur Nouvel Ordre Mondial ou de leur Unique Gouvernement Mondial de l'antéchrist.

Il ne peut donc y avoir de place pour la PAIX dans le monde, mais pour la GUERRE INCESSANTE jusqu'à ce tous les pays soient mis à genoux par la bête de l'antéchrist et tous soumis à son empire satanique !

L'IDEOLOGIE DOMINANTE DEPUIS DES MILLENAIRES EST DONC CELLE DE MULTIPLIER LES GUERRES DANS LE MONDE SOUS COUVERT DE GUERRES DE RELIGIONS !

ET RELIGIONS QUI ONT TOUJOURS ETE DES INSTRUMENTS POLITIQUES POUR DIVISER LES PEUPLES ET AVALISER LES GUERRES D'INVASION ET DE COLONISATION !

C'est ce qu'ils appellent se sacrifier pour leur permettre d'instaurer leur Empire Satanique : celui de l'Antéchrit !

 

QUAND ALLEZ-VOUS, VOUS REVEILLER ?

 


Le documentaire exceptionnel Evidence of Revision maintenant disponible en français


Sott.net
mar., 11 déc. 2012 13:24 CST
Imprimer

The murders of JFK, MLK, and RFK
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=PUK6mc8IoGc


Sous-titres : option « Sous-titres », sélectionner « Français »


Evidence of Revision [Preuves de Falsification] est un documentaire en six parties qui dévoile des archives originales et historiques dont le contenu prouve que les événements les plus déterminants de l'Histoire moderne de l'Amérique ont été délibérément présentés au public sous un faux jour.

Les images d'archives et les interviews dévoilées dans cette série de DVDs vous feront plonger au cœur d'événements qui ont marqué l'Histoire américaine et qui ont eu des répercussions mondiales - des assassinats du président Kennedy et de son frère Robert Kennedy au meurtre de Martin Luther King, en passant par le massacre de Jonestown.

Ces documents d'archives portent l'empreinte de mains occultes qui, dans un effort coordonné, ont contribué à façonner l'Amérique que nous connaissons aujourd'hui. Evidence of Revision démontre sans l'ombre d'un doute que l'Histoire a été revue et corrigée alors même qu'elle s'écrivait !

Partie 1 : Les assassinats de Kennedy et d'Oswald

Partie 2 : Les causes du meurtre : le Vietnam et Lyndon B. Johnson

Partie 3 : LBJ, Hoover et les autres : ce que peu savent, même aujourd'hui

Partie 4 : L'assassinat de Robert F. Kennedy tel que vous ne l'avez jamais vu

Partie 5 : L'assassinat de RFK, MK-ULTRA et le massacre de Jonestown

Partie 6 : L'assassinat de Martin Luther King

Documentaire en 6 parties sur 3 DVD

DVD toutes zones - lisible sur n'importe quel lecteur ou ordinateur partout dans le monde

Nouvelle édition sous-titrée en anglais, espagnol, français et polonais. Audio : anglais

Commandez dès maintenant le DVD sur le site des
Éditions Pilule Rouge

http://fr.sott.net/article/11928-Le-documentaire-exceptio...
 

26/11/2012

Date de naissance de Jésus : Benoît XVI estime que l'on s'est trompé. Bienvenue en 2020 !

Nous le savions que le Christ n'était pas né, un 24 ou un 25 décembre, une date qui était fêtée par les païens en hommage au Soleil, lors du solstice d'hiver.

Ainsi depuis quelques millénaires vous avez tous fêté le Soleil pour la Noël qui était une fête païenne !

Avec leurs manipulations sur les dates, il y a donc un écart de 6 à 7 ans et nous ne serions pas en 2012 mais en 2020 !

Vous allez fêter quoi, le 24 décembre 2020 ? Le Soleil ?

Vous attendiez de faire le saut quantique, le 21 décembre 2012 ?

Vous venez de le faire en vous trouvant d'une minute à l'autre, en décembre 2020 !

Comme quoi le temps n'existe pas dans l'Univers !

Quel est l'intérêt du Pape à nous sortir cela maintenant, lorsque nous attendons l'échéance du 21 décembre 2012 ?

Surtout qu'il a dit dernièrement qu'il ne fallait pas croire aux théories apocalyptiques de la fin du monde.

Sauf que les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde, mais la fin d'un monde de mensonges, la fin d'un cycle cosmique et notre entrée dans une nouvelle ère de lumière et de spiritualité.

Une manipulation de plus de la part du Pape pour nous coller le doute ?


Date de naissance de Jésus : Benoît XVI estime que l'on s'est trompé

Le HuffPost  |  Publication: 20/11/2012 16:51 Mis à jour: 21/11/2012 11:49

Dans son troisième livre consacré à la vie de Jésus, le Pape se penche cette fois-ci sur la naissance du Christ et estime que le moine Dionysius Exiguus, aussi connu sous le nom de Denys le Petit, qui a estimé au VIe siècle le début de l'ère chrétienne, "s'est à l'évidence trompé de quelques années dans ses calculs".

Au revoir 2012, bonjour 2020!

Sans donner de date précise, celui qui cosigne son livre de son vrai nom, Joseph Ratzinger, laisse entendre que nous serions plutôt à l'orée des années 2020, comme l'écrit Jean-Maire Guénois du Figaro. "La date historique de la naissance de Jésus est (...) à fixer quelques années auparavant" assure le Pape dans son ouvrage.

D'après un calcul lié à l'astronome Kepler, le Christ serait né 6 ou 7 années plus tôt que ce qu'on à l'habitude de croire. À en croire les "tables chronologiques chinoises", la différence ne serait que de 4 années, rappelle Benoît XVI dans les pages où il évoque la fameuse étoile qui aurait guidé les mages vers la grotte de Bethléem.

L'’enfance de Jésus, publié mercredi chez Flammarion, ne porte pas uniquement sur la date de la naissance du Christ mais aussi sur son origine et sa conception. Un autre mystère qui risque de s'avérer plus difficile à éclaircir...

http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/20/benoit-xvi-remet-...

 

La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn

Et vous, vous y croyez ?

Parce que nous, NON !

Lundi 26 novembre 2012

La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn (vidéo, à relayer)

11-9-imposture-copie-2.jpg  

Comment les citoyens sont bernés, en moins de 3 mn.
11/9, Ben Laden, Al Qaida, tout n'est qu'imposture.
Conditionnement pour nous faire accepter les guerres impérialistes contre les peuples
et pour le profit,
ainsi que les lois liberticides.
Dénoncer l'imposture,

c'est faire découvrir la vérité et donc conduire à refuser l'intolérable.
L'enjeu est donc grand.
C'est seulement en France, pratiquement, que  les débats sont interdits.
Vous avez dit démocratie ?
Non, censure !
La Police de la Pensée veille.

Vidéo à relayer,
courte, claire, accessible à tous,
en peu de mots l'imposture éclate.
Les crédules doivent écouter... et se poser enfin des questions ! .
Les Médias français empêchent l'éclatement de la Vérité.
Contournons les Médias !
Et relayons...
C'est notre devoir de citoyens !
. eva R-sistons

 

La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn


La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn -... par R-sistons


http://r-sistons.over-blog.com/article-la-bouffonnerie-du-11-septembre-2001-en-2-mn-video-a-relayer-112851141.html

 

04/11/2012

Quand le CRIF s'arroge le droit de réviser l'histoire de la Palestine et nie l'existence du génocide palestinien !

Il n'y a que la vérité qui blesse le CRIF !
Ensuite ils viendront nous dire qu'ils n'ont aucune influence sur les sphères médiatiques pour faire exercer leur censure !

Une insulte à notre intelligence et à notre mémoire sur la vraie histoire de la Palestine !
Il faut aussi nous manipuler pour nous faire renier le génocide Palestinien !
Nous rappelons que l'état sioniste d'Israël est un état privé qui appartient aux Rothschild et état sioniste qui n'existe que depuis mai 1948.

C
e qui prouve qu'avant cette date l'état sioniste d'Israël n'existait pas et que seule la Palestine existait.

Les sionistes ont donc colonisé ce pays et ont consenti dans leur grande magnanimité, à ne laisser aux Palestiniens que la bande de Gaza transformée en véritable prison de ce peuple colonisé et martyrisé depuis plusieurs décennies.

Une honte pour nous tous, de laisser faire cela !
Mais là, la communauté internationale criminelle ne bouge pas le petit doigt !

Histoire d'Israël : ICI


La Vérité sur La Création de l'État d'Israël !
http://www.youtube.com/watch?v=yqc3ouQnHgM

Voici, ce que pense le CRIF d'une chanson écrite en faveur de la libération du Peuple Palestinien.

Tout simplement scandaleux !

Nous vous laissons juger par vous-mêmes de cette arrogance et de l'insulte faite à notre intelligence.

Et encore une fois, nous ne confondons les juifs avec les sionistes.


LE CRIF EN ACTION Publié le 15 Octobre 2012:

Une chanson qui risque de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes

Richard Prasquier a adressé une lettre à Rémy Pfimlin, président de France Télévisions, à propos de la nouvelle chanson du groupe Zelda « Une vie de moins ». Nous publierons cette lettre dans une prochaine newsletter.

Ci-après une tribune de Maître Bertrand Ramas-Mulhbach sur ce sujet, suivie du vidéo-clip édifiant de la chanson.

« Les jeunes Français (peu intéressés par la politique en général et encore moins par la situation au Moyen-Orient, mais amateur de Zebda) sont maintenant prêts pour haïr Israël, cet État injuste, meurtrier et illégal »

Le 7 octobre 2012, le groupe Zebda a diffusé en avant-première, le clip de sa nouvelle chanson intitulée « une vie de moins », écrit par Jean Pierre Filiu, spécialiste (s'il en est) du monde de l'Islam. Cette collaboration entre les chanteurs toulousains (qui n'ont jamais caché leur militantisme pro palestinien) et le Professeur de Sciences politiques arabisant a permis la réalisation d’un produit de propagande anti-israélienne tout à fait hallucinant. Dans le clip, présenté sous la forme d'un dessin animé, Israël est montré comme enfermant les Palestiniens qui ne demandent qu'à jouir d’une vie normale, libérée de l’angoisse permanente et des menaces militaires israéliennes. De leur côté, les Palestiniens apparaissent sous un côté attachant, émouvant, généreux, en grande souffrance, avec une jeunesse en manque de dignité, de sécurité et de paix.

Le premier symbole auquel s’attaque la chanson est la valeur supérieure de la vie dans le judaïsme avec le titre, « Une vie de moins », qui suggère le peu de cas que les Israéliens feraient de la vie des Palestiniens (comme si une vie de plus ou de moins ne changeait pas véritablement la donne). Ce titre désacralise ainsi l’un des principes fondamentaux du judaïsme en vertu duquel « Celui qui tue un homme tue toute l’humanité ».

La chanson et le clip dressent le parcours de vie d’un jeune palestinien depuis sa naissance, où il ne comprend pas les conditions de son existence, jusqu'à sa mort survenant dans des conditions tout à fait absurdes. « Je suis né dans un pays qui n’existe pas, je suis né sur une terre qui n’est plus à moi, une terre occupée, une terre piétinée, une terre autonome sur le papier ». Le clip débute alors avec l'image d'une colombe qui vole sur la mer (symbole de l’aspiration à la paix et à la liberté des Palestiniens) avec le premier couplet qui se termine sur les images des barbelés et du mur de séparation (symbole de l’emprisonnement des Palestiniens par Israël). Bien que Jean Pierre Filiu soit réputé pour ses connaissances du monde arabe, les paroles de la chanson n’en sont pas moins éminemment mensongères. S’agissant de la propriété sur la terre, il oublie que les Palestiniens de la bande de Gaza sont les descendants des philistins, ce peuple de la mer venu s’établir (pour ne pas dire occuper) la terre de Canaan, après leurs déconvenues avec les Égyptiens. De même, il parle d'occupation, alors que plus aucun juif ne réside sur la bande de Gaza. Enfin, au regard de l'autonomie, il est regrettable que Jean Pierre Filiu n’ait pas suggéré aux Palestiniens de créer « l’État palestinien de la bande de Gaza » dans la mesure où ils y exercent un contrôle exclusif, qu'ils disposent d’un gouvernement, d’institutions (« la charia »), d'une philosophie (la destruction de l'entité sioniste) d’une police, d’une justice (expéditive) et d’un budget alloué par la communauté internationale et abondé par les taxes reversées par Israël. Une partie du problème dénoncé dans ce couplet serait réglée.

Dans le couplet suivant, l’enfant palestinien explique être né sous les « youyous et les cris de joie, dans un camp beaucoup trop étroit avec la mer comme frontière, comme sanctuaire pour lui faire oublier les colons, le blocus et la misère ». Il est intéressant sur ce point de rappeler que les camps de réfugiés de la bande de Gaza sont maintenus pour des raisons uniquement « financières » puisque les Palestiniens sont indépendants sur ce territoire : ils sont donc réfugiés chez eux. Par ailleurs, en évoquant les « colons », Jean Pierre Filiu ne semble pas informé de l’opération menée au cours du mois d’août 2005, par Ariel Sharon qui a chassé tous les juifs qui s’y étaient établis (une documentation abondante traite toutefois de la question). Pour ce qu'il en est de la misère, c’est un problème de gestion. Si l’argent est employé à l’acquisition des armes, à la propagande télévisée anti israélienne, et plus généralement à la culture de la haine contre les juifs dans les camps d’entrainement ou les camps d’été pour les jeunes, il ne peut plus l'être pour faire fleurir la société. (LPM : Mais bien sûr !)

Dans le couplet suivant, le jeune Palestinien explique avoir grandi « au son du récit de l’exil » (alors qu'il vit sur sa terre), « au creux des lits suspendus à un fil » (c'est un mode de vie culturel), « à l’espoir tenace dans l’impasse », mais qu’un jour, « la tête haute, les Palestiniens auront leur passé…» (Les Palestiniens sont nés en tant que peuple avec la Charte de l'OLP de 1968. Il est donc encore un peu tôt pour avoir du recul sur leur histoire). L’enfant palestinien développe ensuite avoir « grandi trop vite, entre le deuil et l’oubli » (puisque les Israéliens tuent et que la communauté internationale se contre fiche de leur problème), mais qu’il garde l’espoir de devenir quelqu’un : « le sable chaud sous mes pas me portait vers l’au-delà. Je serai si grand et si fort qu’on ne verra que moi ». (À ce stade de la chanson, on ne peut que lui souhaiter de réussir sa vie et de ne pas la finir en martyr, entouré d’une bombe confectionnée par le Hamas).

Dans le couplet suivant, le jeune Palestinien explique l’enfer de la prison « j’ai vécu sans jamais sortir » (il ne doit pas savoir naviguer, ni où se trouvent le passage vers l'Égypte, voire, l'emplacement des tunnels). Cette séquestration est encore appuyée avec la référence « de jour en jour, sans remords ni soupirs, malgré les barbelés, le couvre-feu, les blessés ». On ne sait pas bien de quel couvre-feu il s’agit, mais cette référence tend à montrer l’existence d’une présence militaire israélienne sur la bande de Gaza, ce qui est encore faux. Il précise alors «avoir chéri au fond de lui le rêve d’en partir » pendant que le clip montre une petite fille qui s’envole, accrochée à des ballons gonflés à l’hélium, qui seront crevés par une aiguille dans le ciel, avant que la fillette ne s'écrase sur le sol.

La ferveur des Palestiniens, pacifiques et inoffensifs, est alors illustrée par sa participation « aux vagues humaines de l’intifada » (rassemblement pacifique des Palestiniens) avec les « drapeaux portés à bout de bras » (ce ne sont pas des armes) à l’occasion desquels « nous chantions à plein poumon notre passion » (les Palestiniens s’expriment par des chants) tandis qu’« au-dessus de nous, paradaient leurs avions » (les mirages qui contrôlent les faits et gestes des Palestiniens).

Bien évidemment, ce jeune palestinien va être tué dans des conditions dramatiquement injustes : « je suis mort d’une balle perdue » (comble de l’absurdité). Puis, le jeune Palestinien insiste « je suis mort assassiné par un homme inconnu » (on ne saura jamais qui), « un homme qui croyait faire son devoir » (les Israéliens sont aussi méchants que stupides puisqu’ils tuent dans le cadre d’un devoir), « en tirant dans le brouillard » (sur n’importe qui, sans savoir), « sur des ombres ennemies aux armes dérisoires » (l’adversaire n’est pas armé). Le clip montre ensuite des Palestiniens qui tombent les uns après les autres, sous les balles israéliennes alors que la chanson se poursuit : « je suis comme d’autres, mille autres, et mille et mille avant », telle une hécatombe, un génocide…

La mort du jeune palestinien « un soir de Ramadan » laisse entendre que la Palestine est occupée (puisque terre d’Islam), avant que la chanson ne conclue sur les modestes, mais légitimes motivations du jeune palestinien : « je ne voulais que vivre libre »... Les jeunes Français (peu intéressés par la politique en général et encore moins par la situation au Moyen-Orient, mais amateur de Zebda) sont maintenant prêts pour haïr Israël, cet État injuste, meurtrier et illégal. Pour Jean Pierre Filiu, spécialiste du monde arabe, ce n’est pas très fort.

Source: http://lessakele.over-blog.fr/article-une-chanson-pour-pr...

La chanson de Zebda - Une vie de moins
http://www.youtube.com/watch?v=fDGR_1gYFtM&feature=pl...


http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/une-chanson-qui-ris...

11/06/2012

Très Urgent : Syrie : L'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication. La provocation d'un conflit armé mondial dès le 15 juin 2012 ?

A DIFFUSER TRES LARGEMENT AUTOUR DE VOUS ! MERCI !

 
Hier, nous vous avons mis en ligne un article sur la base d'un article publié par le Réseau Voltaire pour vous demander de vous préparer, de faire des provisions et de rester chez vous durant les vacances d'été, en prévision du déclenchement de la 3ème guerre mondiale durant l'été par les criminels des US/Israël, l'UE, l'ONU et l'OTAN et leurs services secrets.

Rappel de l'article par ce lien :
 
Déclenchement du 3ème conflit mondial durant les vacances d'été ? Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale. Coups de semonce russes ! Préparez-vous !

Les choses semblent se précipiter et le Réseau Voltaire lance une alerte aujourd'hui, pour nous prévenir que l'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication en Syrie par le biais de télévisions qui ont été créées en Syrie par la CIA pour tromper le Peuple Syrien et nous-mêmes par la même occasion sur l'opération mensongère et de propagande qui se déroulerait sous fausse bannière, selon le réseau Voltaire à partir du 15 juin 2012 !
 
Ce qui ne manquerait pas de provoquer la Russie et la Chine à entrer dans le 3ème conflit mondial.

La Russie après plusieurs blocages à l'ONU et des avertissements lancés aux Occidentaux, qui sont restés vains, de ne pas attaquer la Syrie, a lancé le 7 juin 2012, deux coups de semonce à tous ces criminels Illuminati-reptiliens qui nous gouvernent dans l'ombre et dont les VRP qui sont placés et non pas élus par les Peuples suivent les ordres à la lettre, selon leur agenda et leur projet idéologique religieux de nous instaurer l'Unique religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial.

Le projet idéologique religieux millénaire est donc bien celui soutenu par les Illuminati dont la devise est celle de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial après avoir organisé le chaos planétaire pour s'accaparer toutes les richesses de la Terre et asservir l'humanité ! Ordo ab chao : l’'ordre naît du chaos

Nous avons donc la confirmation par l'alerte lancée ce jour par le Réseau VOLTAIRE que cette opération sous fausse bannière a été préparée de longue date pour intoxiquer les Syriens et les peuples du monde, ce dans la mesure ou la censure médiatique battait déjà son plein parmi les médias européens et occidentaux que dénonçait Poutine et Moscou fustigeait déjà le blocage de chaînes TV syriennes par l'UE.

Le principe repose donc, sur la censure des chaînes télévisées Syriennes pour les remplacer par les organes de propagande mensongère, soit par les chaînes télévisées créées par la CIA pour l'OTAN.
 
Merci de ne pas tomber dans ces pièges grossiers et d'alerter tout le monde autour de vous, en diffusant très largement ce mail autour de vous.

Le risque donc de déclenchement du 3ème conflit mondial dès le 15 juin 2012 ou durant l'été existe bien !

Pensez à vous mettre en protection en faisant des provisions et en prévoyant de rester chez vous cet été.
 

URGENT

L'’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication


Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 10 juin 2012

JPEG - 140.8 ko

Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État. L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia, Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur peuple. Il n’y a pas de réseau hertzien en Syrie où les télévisions sont exclusivement captées par satellite. Mais cette coupure ne laissera pas les écrans noirs.

En effet, cette décision publique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon nos informations plusieurs réunions internationales ont été organisées cette semaine pour coordonner l’opération d’intoxication. Les deux premières, d’ordre technique, se sont tenues à Doha (Qatar), la troisième, politique, s’est tenue à Riyad (Arabie saoudite).

Une première réunion a rassemblé les officiers de guerre psychologique « embedded » dans quelques chaînes satellitaires, dont Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, Fox, France 24, Future TV, MTV — On sait que depuis 1998 des officiers de l’United States Army’s Psychological Operations Unit (PSYOP) ont été incorporés dans la rédaction de CNN ; depuis, cette pratique a été étendue par l’OTAN à d’autres stations stratégiques—. Ils ont rédigé à l’avance de fausses informations, selon un « storytelling » élaboré par l’équipe de Ben Rhodes à la Maison-Blanche. Une procédure de validation réciproque a été mise au point, chaque média devant citer les mensonges des autres pour les rendre crédibles aux yeux des téléspectateurs. Les participants ont également décidé de ne pas uniquement réquisitionner les chaînes de la CIA pour la Syrie et le Liban (Barada, Future TV, MTV, Orient News, Syria Chaab, Syria Alghad), mais aussi une quarantaine de chaînes religieuses wahhabites qui appelleront au massacre confessionnel au cri de « Les chrétiens à Beyrouth, les alaouites au tombeau ! »

Le second meeting réunissait des ingénieurs et des réalisateurs pour planifier la fabrication d’images de fiction, mêlant une partie en studio à ciel ouvert et une partie d’images de synthèse. Des studios ont été aménagés durant les dernières semaines en Arabie saoudite pour reconstituer les deux palais présidentiels syriens et les principales places de Damas, Alep et Homs. Il existait déjà des studios de ce type à Doha, mais ils étaient insuffisants.

La troisième réunion regroupait le général James B. Smith, ambassadeur des États-Unis, un représentant du Royaume-Uni, et le prince Bandar Bin Sultan (que le président George Bush père désignait comme son fils adoptif, au point que la presse états-unienne l’a surnommé « Bandar Bush »). Il s’agissait de coordonner l’action des médias et celle de « l’Armée syrienne libre » dont les mercenaires du prince Bandar forment le gros des effectifs.

L’opération qui était en gestation depuis des mois a été précipitée par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis après que le président Poutine ait notifié à la Maison-Blanche que la Russie s’opposerait par la force à toute intervention militaire illégale de l’OTAN en Syrie.

Cette opération comprend deux volets simultanés : d’une part déverser de fausses informations et d’autre part censurer toute possibilité d’y répondre.

Le fait d’interdire des TV satellitaires pour conduire une guerre n’est pas nouveau. Ainsi, sous la pression d’Israël, les États-Unis et l’Union européenne ont successivement interdit des chaînes libanaise, palestiniennes, irakiennes, libyennes, et iraniennes. Aucune censure n’a été effectuée envers des chaînes satellitaires provenant d’autres régions du monde.

La diffusion de fausses nouvelles, n’est pas non plus une première. Cependant, quatre pas significatifs ont été franchis dans l’art de la propagande au cours de la dernière décennie.
• En 1994, une station de musique pop, la Radio libre des Mille Collines (RTML) a donné le signal du génocide rwandais en appelant à « Tuer les cafards !  ».
• En 2001, l’OTAN a utilisé des médias pour imposer une interprétation des attentats du 11-Septembre et justifier les attaques de l’Afghanistan et de l’Irak. À l’époque déjà, c’est Ben Rhodes qui avait été chargé par l’administration Bush de rédiger le rapport de la Commission Kean/Hamilton sur les attentats.
• En 2002, la CIA a utilisé cinq chaînes, Televen, Globovision, Meridiano, ValeTV et CMT, pour faire accroire que des manifestations monstres avaient contraint le président élu du Venezuela, Hugo Chavez, à démissionner, alors qu’il venait d’être victime d’un coup d’État militaire.
• En 2011, France 24 faisait de facto office de ministère de l’Information du Conseil national libyen, avec qui il était lié par contrat. Lors de la bataille de Tripoli, l’OTAN a fait réaliser en studio et diffuser par Al-Jazeera et Al-Arabiya des images des rebelles libyens entrant sur la place centrale de la capitale, alors qu’ils étaient encore loin de la ville, de sorte que les habitants, persuadés que la guerre était perdue, cessèrent toute résistance.

Désormais, des médias ne se contentent plus de soutenir la guerre, ils la font.

Ce dispositif viole des principes de base du droit international, à commencer par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme relatif au fait « de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Surtout, il viole les résolutions de l’Assemblée générale des Nations-Unies, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les guerres. Les résolutions 110, 381 et 819 interdisent « les obstacles au libre-échange des informations et des idées » (en l’occurrence la coupures des chaînes syriennes) et «  la propagande de nature à provoquer ou encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ». En droit, la propagande de guerre est un crime contre la paix, le plus grave des crimes, puisqu’il rend possible les crimes de guerre et les génocides.

Thierry Meyssan

http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-opera...