Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2013

François : «Le pape de Washington» ? Le cardinal Jorge Mario Bergoglio et «la guerre sale» d'Argentine

Il est intéressant de relever la note de l’auteur que l'on retrouve en bas de son article.

Ainsi nous avons confirmation que la maladie et le décès d'Hugo Chavez ont bien été programmés par les USA et les Sionistes avec l'appui du Vatican qui luttent contre le communisme pour le remplacer par le capitalisme forcené, quitte à organiser des génocides soutenus par le Vatican et leurs armées secrètes, Les Jésuites Lucifériens qui sont les Chefs Suprêmes des Illuminati, l'Opus Dei, l'Ordre Militaire Souverain de Malte et tant d'autres.

Il faut savoir que la lutte contre l'anticommunisme est la profession des sionistes et si les Papes sont anticommunistes c'est qu'ils travaillent pour les sionistes !
Livre à télécharger ici :

L'article : L’anticommunisme, profession des sionistes (Livre introuvable d’URSS 1972)

Voici un second article qui le confirme et qui date du 14 mars 2013 soit 9 jours après le décès de Hugo Chavez et comme par hasard qui a été écrit, 1 jour après la supposée élection du Pape-PDG-Jésuite  du Vatican.

 

Chavez’s Death Marks The Beginning of The West’s Investment In Latin America
http://www.moneynewsnow.com/2013/03/chavezs-death-marks-the-beginning-of-the-wests-investment-in-latin-america/

Il fallait débarrasser Hugo Chavez du milieu avec l'aide du Vatican pour que les charognards se jettent sur le Venezuela et sur l'Amérique Latine.

Il va falloir qu'ils assassinent aussi tous les présidents de tous les pays d'Amérique Latine, ce qu'ils ont déjà commencé à faire en leur inoculant le cancer.

Hugo Chavez avait réussi à fédérer les autres présidents d'Amérique Latine pour lutter contre l'invasion des USA/Sionistes sur leurs territoires, cette unité qu'il faudra qu'ils se chargent de détruire avec la complicité du sioniste de service Henrique Capriles qui était l'adversaire de Hugo Chavez et qui postule à nouveau pour les prochaines élections présidentielles.

Et un autre article sur le Pape Jésuite/PDG du Vatican à consulter ici :

 


François : «Le pape de Washington» ? Le cardinal Jorge Mario Bergoglio et «la guerre sale» d’Argentine

De Prof Michel Chossudovsky

Global Research, mars 17, 2013

Url de l'article:
http://www.mondialisation.ca/francois-le-pape-de-washington-le-cardinal-jorge-mario-bergoglio-et-la-sale-guerre-dargentine/5326969

Le conclave du Vatican a élu le pape François, le cardinal Jorge Mario Bergoglio.

Qui est Jorge Mario Bergoglio? 

En 1973, il a été nommé « Provincial » de l’Argentine pour la Société de Jésus (Ordre des Jésuites).

À ce titre, Bergoglio était le plus haut représentant des Jésuites en Argentine durant la dictature militaire menée par le général Jorge Videla (1976-1983).

Il est devenu plus tard évêque puis archevêque de Buenos Aires. Le pape Jean Paul II l’a élevé au rang de cardinal en 2001.

Lorsque la junte militaire a renoncé au pouvoir en 1983, le nouveau président élu, Raul Alfonsin, a organisé une commission de la vérité au sujet des crimes de la « sale guerre » (la guerra sucia) argentine.

La junte militaire argentine a été soutenue clandestinement par Washington.

Le secrétaire d’État étasunien de l’époque, Henry Kissinger, a joué un rôle en coulisses dans le coup d’État militaire de 1976.

L’adjoint en chef de Kissinger en Amérique latine, William Rogers, lui avait dit deux jours après le coup d’État: « Nous devons nous attendre à une bonne dose de répression, probablement pas mal de sang va couler rapidement en Argentine »(National Security Archive, 23 mars 2006.)

“Opération Condor”

Photo : Henry Kissinger et le général Jorge Videla (1970)

Ironiquement un procès majeur s’est ouvert à Buenos Aires le 5 mars 2013, une semaine avant que le cardinal Bergoglio ne devienne pape. Le procès en court a pour but « d’examiner la totalité des crimes commis dans le cadre de l’opération Condor, une campagne de grande envergure coordonnée par des dictatures latino-américaines soutenues par les États-Unis dans les années 1970 et 1980, et visant à traquer, torturer et assassiner des dizaines de milliers d’opposants de ces régimes ».

Pour plus de détails, consulter: Operation Condor: Trial On Latin American Rendition And Assassination Program, Carlos Osorio et Peter Kornbluh, 10 mars 2013


La junte militaire menée par le général Jorge Videla, a été responsable d’un nombre incalculable d’assassinats, incluant des prêtres et des religieuses qui s’opposaient au régime militaire qui a suivi le coup d’État du 24 mars 1976, appuyé par la CIA, et renversé le gouvernement d’Isabel Peron :

Videla était l’un des généraux condamnés pour crimes contre l’humanité, dont des “disparitions”, de la torture, des meurtres et des enlèvements. En 1985, Videla a été condamné à une peine d’emprisonnement à perpétuité à la prison militaire de Magdalena.”

Wall Street et le programme économique néolibéral

Une des nominations clef de la junte militaire, (ordonnée par Wall Street) a été le ministre de l’économie, Jose Alfredo Martinez de Hoz, un membre du monde des affaires argentin et un ami proche de David Rockefeller. (Voir la photo plus bas)

photo: de gauche à droite: Jose Alfredo Martinez de Hoz, David Rockefeller et le général Jorge Videla.)

L’ensemble des politiques macro-économiques néolibérales adopté sous Martinez de Hoz était la copie conforme de celui imposé en octobre 1973 au Chili par la dictature de Pinochet et conseillé par les “Chicago Boys”, après le coup d’État du 11 Septembre 1973 et l’assassinat du président Salvador Allende.

Les salaires ont immédiatement été gelés par décret. Le véritable pouvoir d’achat a chuté de plus de 30 % en moins de trois mois en Argentine, suivant le coup d’état du 24 mars 1976 (estimation de l’auteur à Cordoba, Argentine en Juillet 1976). La population argentine a été appauvrie.

Sous la direction du ministre de l’Économie Jose Alfredo Martinez de Hoz, la politique monétaire de la banque centrale a été en grande partie déterminée par Wall Street et le FMI. Le marché des devises a  été manipulé. Le peso argentin a été délibérément surévalué, menant à une dette extérieure insurmontable. L’économie nationale en entier a été précipitée à la faillite.

Wall Street et la hiérarchie de l’église catholique

Wall Street appuyait fermement la junte militaire qui menait la « sale guerre » pour son compte. La hiérarchie de l’église catholique a quant à elle joué un rôle central en soutenant la légitimité de la junte militaire.

La Compagnie de Jésus qui représentait la faction conservatrice, aussi la plus influente de l’église catholique et étroitement associée aux élites économiques argentines, appuyait fermement la junte militaire contre les soi-disant « gauchistes » du mouvement péroniste.

« La sale guerre »: Allégations contre le cardinal Jorge Marion Bergoglio

La condamnation de la dictature militaire (y compris sa violation des droits humains) était tabou au sein de l’Église catholique. Alors que les hauts échelons de l’Église soutenaient la junte militaire, sa base était fortement opposée à l’imposition d’un régime militaire.

En 2005, l’avocat des droits de l’Homme Myriam Bregman a intenté des poursuites contre le cardinal Jorge Marion Bergoglio, l’accusant de conspiration avec la junte militaire dans l’enlèvement de deux prêtres jésuites en 1976.

Plusieurs années plus tard, les survivants de la « guerre sale » ont accusé publiquement le cardinal Jorge Bergoglio de complicité dans le rapt des prêtres Francisco Jalics et Orlando Yorio Several, et de six membres de leur paroisse. (El Mundo, 8 novembre 2010)

Bergoglio, qui était à cette époque « Provincial » pour la Compagnie de Jésus, avait ordonné à deux prêtres jésuites étiquetés « gauchistes » de « quitter leur travail pastoral » (ils ont été congédiés) à la suite de divisions au sein de la Compagnie de Jésus relativement au rôle de l’Église catholique et de ses relations avec la junte militaire.

Alors que les deux prêtres Francisco Jalics et Orlando Yorio, enlevés par les escadrons de la mort en mai 1976 ont été relâchés cinq mois plus tard après avoir été torturés, six autres personnes liées à leur paroisse enlevées dans le cadre de la même opération sont « disparus » (desaparecidos), dont quatre professeures de la paroisse et deux de leurs maris.

Lorsqu’il a été relâché le prêtre Orlando Yorio a « accusé Bergoglio de les avoir livrés aux escadrons de la mort [incluant six autres personnes] Jalics a refusé de discuter de la plainte après s’être retiré dans un monastère allemand ». (Associated Press, 13 mars 2013, c’est l’auteur qui souligne.)

Parmi ceux « disparus » aux mains des escadrons de mort figuraient Mónica Candelaria Mignone, fille du fondateur du CELS (Centro de Estudios Legales y Sociales) Emilio Mignone, et María Marta Vázquez Ocampo, fille de la présidente de Madres de Plaza de Mayo, Martha Ocampo de Vázquez. (El Periodista Online, mars 2013.)

María Marta Vásquez, son mari César Lugones (photo à droite) et Mónica Candelaria Mignone prétendument « livrés aux escadrons de la mort » par le Provincial jésuite Jorge Mario Bergoglio sont parmi les milliers de desaparecidos de la « guerre sale » en Argentine soutenue clandestinement par Washington sous l’opération Condor (Voir memorialmagro.com.ar).

Durant le procès initié en 2005,

« Bergoglio [le pape François] a invoqué à deux reprises son droit en vertu de la loi argentine de refuser d’apparaître devant la cour et lorsqu’il a finalement témoigné en 2010, ses réponses étaient évasives: “Bergoglio était directement impliqué dans au moins deux dossiers. L’un examinait la torture de deux de ses prêtres jésuites, Orlando Yorio et Francisco Jalics, enlevés en 1976 des bidonvilles où ils professaient la théologie de la libération. Yorio a accusé Bergoglio de les avoir livrés aux escadrons de la mort… en refusant de dire au régime qu’il cautionnait leur travail. Jalics a refusé de discuter de l’affaire après s’être retiré dans un monastère en Allemagne.” » (Los Angeles Times, 1er avril 2005.)

« La communion pour les dictateurs »

Photo : Prêtre (non-identifié) donnant la communion à Videla. Date inconnue. Source : AFP ?

Les accusations à l’endroit de Bergoglio relativement aux enlèvements des deux prêtres jésuites et de six paroissiens ne sont que la pointe de l’iceberg. Si Bergoglio était une figure importante de l’Église catholique, il n’était certainement pas le seul à appuyer la junte militaire.

D’après l’avocate Myriam Bregman: « Les propres déclarations de Bergoglio prouvent que les représentants officiels de l’Église savaient depuis le début que la junte torturait et tuait ses citoyens et approuvaient toute de même  publiquement les dictateurs. La dictature n’aurait pas pu opérer de cette façon sans ce soutien clé. » (Los Angeles Times, 1er avril 2005.)

Toute la hiérarchie catholique était derrière la dictature militaire appuyée par les États-Unis. Il convient de rappeler que le 23 mars 1976, à la veille du coup militaire :

« Videla et d’autres comploteurs ont reçu la bénédiction de l’archevêque de Paraná, Adolfo Tortolo, qui a aussi été vicaire des forces armées. Le jour même de la prise de pouvoir, les dirigeants militaires ont eu une longue réunion avec les dirigeants de la conférence épiscopale. En sortant de cette réunion l’archevêque Tortolo a déclaré que même si “l’Église a sa propre mission spécifique […] dans certaines circonstances elle ne peut pas s’abstenir de s’impliquer dans des questions même si elles concernent spécifiquement l’ordre de l’État”. Il a incité les Argentins à  “coopérer de manière positive” avec le nouveau gouvernement. » (The Humanist.org, janvier 2011, c’est l’auteur qui souligne.)

En entrevue avec El Sur, le général Jorge Videla, lequel purge actuellement une sentence à vie pour crimes contre l’humanité, a confirmé : 

« avoir informé la hiérarchie catholique des politiques de “disparition” des opposants politiques du régime et que les chefs catholiques donnaient des conseils sur la “gestion” de la politique.

Jorge Videla a dit qu’il avait eu de « nombreuses conversations » avec la primauté en Argentine, le cardinal Raúl Francisco, à propos de la guerre sale de son régime contre les activistes de gauche. Il a dit que des discussions avaient également eu lieu avec d’autres évêques de haut rang de la conférence épiscopale ainsi qu’avec le nonce national de l’époque Pio Laghi.

Ils nous ont conseillés sur la façon de gérer la situation”, a dit Videla » (Tom Henningan, Former Argentinian dictator says he told Catholic Church of disappeared,  Irish Times, 24 juillet 2012, c’est l’auteur qui souligne.)

Il est important de signaler que selon une déclaration de l’archevêque Adolfo Tortolo datant de 1976, l’armée consultait toujours un membre des autorités catholiques lorsqu’un membre de la base du clergé était « arrêté ». Cette déclaration a été faite spécifiquement à propos de l’enlèvement des deux prêtres jésuites dont les activités pastorales étaient sous la direction du Provincial de la Compagnie de Jésus, Jorge Mario Bergoglio. (El Periodista Online, mars 2013).

En soutenant la junte militaire, les autorités catholiques étaient complices de torture et  de massacres : on estime que 22 000 personne ont été tuées ou portées disparues entre 1976 et 1978. Des milliers d’autres victimes ont été tuées entre 1978 et 1983, lorsque l’armée a été chassée du pouvoir.” (National Security Archive, mars 23, 2006)

Le rôle du Vatican

Sous les règnes des papes Paul IV et Jean-Paul II, le Vatican apporté un appui clé à la junte militaire argentine.

Pio Laghi, le nonce apostolique du Vatican en Argentine, a admis « avoir fermé l’œil » sur la torture et les massacres.

Laghi avait des liens personnels avec des membres de la junte militaire au pouvoir, dont le général General Jorge Videla et l’amiral Emilio Eduardo Massera.

(Voir l’image à gauche. Le nonce du Vatican Pio Laghi et le général Jorge Videla)

L’amiral Emilio Massera en liaison étroite avec ses responsables étasuniens était le cerveau de la « Guerra Sucia ». Sous les auspices du régime militaire il a établi :

« un centre d’interrogation et de torture à La Escuela de Mecánica de la Armada (école de mécanique de la Marine ou ESMA [près de Buenos Aires.] Il s’agissait d’un établissement sophistiqué à usage multiple et crucial dans le plan militaire d’assassinat d’environ 30 000 “ennemis de l’État” […].Des milliers de détenus d’ESMA, dont deux religieuses françaises, ont été impitoyablement et régulièrement torturés avant d’être tués et jetés du haut d’un avion dans la rivière Plata.

Massera, le membre le plus puissant du triumvirat a fait de son mieux pour maintenir ses liens avec Washington. Il a participé au développement du plan Condor, un projet de collaboration visant à coordonner le terrorisme pratiqué par les régimes militaires sud-américains. (Hugh O’Shaughnessy, Admiral Emilio Massera: Naval officer who took part in the 1976 coup in Argentina and was later jailed for his part in the junta’s crimes, The Independent, 10 novembre 2010, c’est l’auteur qui souligne.)

Des reportages confirment que le représentant du Vatican Pio Laghi et Emilio Massera étaient amis.

Photo à droite : L’amiral Emilio Massera, architecte de la “Guerre Sale” reçoit le Pape Paul VI au Vatican)

L’église catholique: En Argentine et au Chili

Il convient ici de noter que lors du coup d’État militaire au Chili le 11 septembre 1973, le cardinal de Santiago, Raul Silva Henriquez, a condamné ouvertement la junte militaire dirigée par le général Augusto Pinochet. Contrairement à l’Argentine, cette prise de position ferme des autorités catholiques au Chili a grandement contribué à restreindre la vague d’assassinats politiques et de violations des droits de l’Homme contre les sympathisants de Salvador Allende et les opposants du régime militaire.

L’homme derrière le comité oecuménique Pro-Paz était le cardinal Raúl Silva Henríquez. Peu après le coup, Silva […] est devenu un « upstander », un terme que l’activiste  Samantha Power a inventé pour distinguer des badauds ceux qui tiennent tête à l’injustice, souvent à leurs risques et périls.

[…] Peu après le coup, Silva et d’autres chefs de l’Église ont publié une déclaration condamnant les bains de sang et exprimant leur chagrin. Cela a été un point tournant pour de nombreux membres du clergé chilien […] Le cardinal a visité le Stade national et, choqué par l’ampleur de la répression gouvernementale, a ordonné à ses assistants de commencer à collecter des informations auprès des milliers de fidèles qui allaient chercher refuge à l’Église.

Les actions de Silva ont mené a un conflit ouvert avec Pinochet qui n’a pas hésité à menacer l’Église et le Comité  Pro-Paz. (Taking a Stand Against Pinochet: The Catholic Church and the Disappeared pdf)

Si Jorge Mario Bergoglio avait pris une position semblable à celle du cardinal Raul Silva Henriquez au Chili, des milliers de vies auraient été sauvées.

L’Opération Condor et l’église catholique

L’élection du cardinal Bergoglio par le conclave du Vatican pour servir l’Église en tant que pape François aura des répercussions immédiates sur le procès de l’opération Condor en cours à Buenos Aires.

L’Église était impliquée par son appui à la junte militaire. Cela émergera durant les audiences. Il ne fait aucun doute que l’on tentera d’occulter le rôle des autorités de l’Église catholique ainsi que le rôle du nouveau pape François, chef l’ordre des jésuites en Argentine pendant la dictature militaire.

Jorge Mario Bergoglio: « Le pape de Washington au Vatican »? 

L’élection du pape François a de vastes implications géopolitiques pour toute la région de l’Amérique latine.

Dans les années 1970, Jorge Mario Bergoglio soutenait une dictature militaire appuyée par les États-Unis.

Les autorités catholiques en Argentine soutenaient le gouvernement militaire. Le programme de torture, d’assassinats et de disparition de milliers d’opposants politiques était coordonné par Washington  dans le cadre de l’« opération Condor » de la CIA.

Les intérêts de Wall Street étaient maintenus par José Alfredo Martinez de Hoz au ministère de l’Économie.

L’Église catholique en Amérique latine a une grande influence politique. Elle a aussi un pouvoir sur l’opinion publique. Les architectes de la politique étrangère étasunienne le savent.

En Amérique latine, où de nombreux gouvernements défient maintenant l’hégémonie américaine, on pourrait s’attendre, au vu des antécédents de Bergoglio, à ce que le nouveau pontife François, en tant que chef de l’Église catholique, joue de facto un rôle politique clandestin pour Washington.

Avec Jorge Marion Bergoglio comme pape au Vatican, un homme qui a servi fidèlement les intérêts américains à l’apogée du général Jorge Videla, les autorités de l’Église catholique en Amérique latine peuvent à nouveau être manipulées efficacement afin de miner les gouvernements « progressistes » (de gauche), non seulement en Argentine (le gouvernement de Cristina Kirchner), mais dans la région entière, au Venezuela, en Equateur et en Bolivie.

L’installation d’un pape « pro-étasunien » s’est produite une semaine après la mort du président Hugo Chavez.

« Changement de régime » au Vatican

Le département d’État fait régulièrement pression sur les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le but d’influencer les votes des résolutions.

Des opérations clandestines et des campagnes de propagande sont appliquées régulièrement par les États-Unis afin d’influencer des élections nationales dans différents pays à travers le monde.

La CIA a des liens secrets de longue date avec la Vatican

Le gouvernement étasunien a t-il essayé d’influencer l’élection du nouveau pontife ? Fermement engagé à servir les intérêts de la politique étrangère des États-Unis en Amérique latine, Jorge Mario Bergaglio était le candidat favori de Washington.

Est-ce que Washington a secrètement exercé des pressions, directes ou indirectes, au sein de l’Église catholique, sur les 115 cardinaux membres du conclave du Vatican ?

Note de l’auteur:

Dès le début du régime militaire de 1976, j’étais un professeur invité au Social Policy Institute de l’Universidad Nacional de Cordoba en Argentine. Mon sujet de recherche principal était à ce moment là, l’étude des impacts des réformes macroéconomiques dévastatrices adoptées par la junte militaire.

J’enseignais à l’université de Cordoba pendant la vague initiale d’assassinats, qui ciblait aussi les membres progressistes du clergé catholique.

La ville industrielle de Cordoba était le centre du mouvement de résistance. J’ai été témoin de l’appui actif et régulier des autorités catholique à la junte militaire, créant ainsi une atmosphère d’intimidation et de peur à travers le pays. Le sentiment général à cette époque était que les Argentins avaient été trahis par les échelons supérieurs de l’église catholique.

Trois ans plus tôt, au moment du coup d’État militaire au Chili le 11 septembre 1973, ayant mené au renversement du gouvernement d’Unité populaire de Salvador Allende, j’étais professeur in vité à l’Institut Économique de l’Université catholique du Chili à Santiago.

Immédiatement après le coup au Chili, j’ai vu comment le cardinal de Santiago, Raul Silva Henriquez, agissant au nom de l’Église catholique, a confronté la dictature militaire.

Michel Chossudovsky

Article original: “Washington’s Pope”? Who is Pope Francis I? Cardinal Jorge Mario Bergoglio and Argentina’s “Dirty War”, publié le 14 mars 2013

Traduction: Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en plus de 20 langues).

 


Guerre et mondialisation


Mondialisation de la pauvreté.

23/03/2013

Braquage à l'européenne : L'UE et le FMI organisent le blocus monétaire de chypre. C'est la guerre économique et financière !

Effectivement c'est la guerre contre les USA et les Banksters sionistes les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial !

Il y a deux manières de faire la guerre, la guerre physique avec tout l'arsenal militaire et la guerre économique et financière avec tout l'arsenal financier et bancaire.


Ces deux sortes de guerres mettent toutes les deux, les pays à genoux en les obligeant à s'endetter auprès des banksters qui finissent par s'en rendre les propriétaires.

En effet, un pays endetté n'appartient plus à son peuple mais aux Banksters. Pour la France, ce pays appartient depuis longtemps aux Rothschild.

 

1 - Le premier piège de la dictature a été mis en place lorsque la France a accepté d'être l'un des membres fondateurs de l’ONU à sa création en 1945.
L'ONU qui est le siège du Gouvernement Mondial.

 

2 - Le deuxième piège a été celui d'avoir voté la loi liberticide sur la Banque de France le 3 janvier 1973.

Cette loi est parfois surnommée loi Pompidou-Giscard ou loi Rothschild.

 

Mitterrand disait avant sa mort : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort".

 

3 - Le 3ème piège tendu par les USA et ses alliés sionistes a été celui de créer l'Union Européenne en vue toujours d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial, avec l'appui de groupes occultes qui préfèrent agir par la subversion plutôt que par les élections, comme le disait JF Kennedy.

 

C'est la conséquence de notre manque de vigilance et de notre laxisme qui nous ont amenés là où nous en sommes.

Les français sont trop confiants dans leurs politiques comme ils sont trop confiants dans les religieux.


Et la guerre est bien là à nos portes ! Elle fait des morts parmi les entreprises et parmi les nôtres qui se suicident ou qui meurent de faim dans l'indifférence générale.

 


Ensuite viendra le temps qui n'est pas si loin où les guerres civiles éclateront et où la vraie guerre physique avec l'arsenal militaire arrivera sur nos territoires pour nous calmer si nous nous révoltons en prime.

 

Le malheureux c'est que les gens ne bougent que lorsqu'ils crèvent de faim ou que lorsqu'il est trop tard !

 

Et là nos enfants pour manger ne trouveront pas d'autre moyen pour survivre que de s'enrôler dans l'armée pour aller soi-disant défendre la patrie.

 

C'est ce que les élites attendent que nos enfants meurent dans les guerres génocidaires. 

 

Braquage à l’européenne : L’UE et le FMI organisent le blocus monétaire de chypre

Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – bAlexandrine Bouilhet, Le Figaro – 20 mars 2013

C’est la guerre ! Un blocus monétaire qui pourrait se transformer en blocus économique, alors que Nicosie se tourne vers la Russie

L'Europe organise le blocus monétaire de Chypre

« La Banque centrale européenne (BCE) a prévenu qu’elle cessait d’alimenter en liquidités les banques chypriotes tant que Nicosie n’accepte pas le plan de sauvetage.

Aussi policé soit-il, Mario Draghi sait employer la force lorsqu’il le juge nécessaire. C’est la méthode qu’il a choisie, à Chypre, pour forcer le gouvernement à accepter le plan de sauvetage de l’UE et du FMI, rejeté par le parlement chypriote mardi.

Après avoir «pris acte» du rejet du plan d’aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive : le blocus monétaire. Elle a prévenu qu’elle n’alimenterait plus les banques chypriotes en liquidités, tant que le plan de sauvetage UE-FMI ne serait pas accepté. «Les liquidités d’urgence de la BCE ne sont disponibles que pour les banques solvables, or les banques chypriotes ne sont pas solvables tant qu’elle ne seront pas recapitalisées rapidement», a indiqué Jorg Asmussen, l’un des membres du directoire de la BCE.

Jamais la BCE n’avait encore brandi une telle menace. Du coup, le ministre des Finances chypriote et le gouverneur de la banque centrale de l’île n’ont pas d’autre choix que de laisser les banques fermées jusqu’à nouvel ordre…

Eviter des émeutes «comme en Argentine»

«S’ils ouvrent les banques, alors que la BCE bloque l’accès aux liquidités, ce sera la ruée sur les guichets», prévient Gilles Moec de la Deutsche Bank. Certains évoquent un risque d’émeutes comme en Argentine en 2002.

«Les déposants ne pourraient plus retirer du cash, faute de billets suffisants, et ceux qui voudraient faire des virements à l’étranger se verraient répondre que c’est impossible car la banque n »est plus autorisée à le faire par la BCE…», poursuit Gilles Moec, spécialiste des questions monétaires européennes.

En attendant, les distributeurs automatiques de billets fonctionnent toujours à Chypre. Ils sont alimentés par les réserves de la banque centrale chypriote. Combien de temps cela va-t-il durer ? Nul ne le sait. Cela dépendra des réserves en «cash» de la banque centrale locale qui, selon les pays, peuvent permettre de «tenir un siège» d’après les experts … Plus grave encore : les entreprises, notamment les compagnies aériennes chypriotes ne pourront bientôt plus payer leurs factures de kérosène, faute de pouvoir faire des virements à l’étranger… Si la situation se prolonge, le blocus monétaire peut très vite se transformer en blocus économique. Du jamais vu dans l’Union européenne !

Les Proches des Politiciens ont déjà viré leurs fonds

Comme en Grèce où la maman de Papandreou s’est retrouvée à cacher 550 millions de dollars dans des enfers fiscaux ; voici maintenant Chypre et ses élites corrompues. Certains connaissaient les projets de taxation des dépôts bancaires. Et ils auraient fait des virements, à temps. 4,5 milliards d’euros envolés à l’étranger, la semaine dernière.

« Des enquêtes doivent être menées et des noms doivent être publiés, ceux de tous ces hommes d’affaires, politiciens, proches des politiciens, qui les jours derniers ont fait des retraits importants et peut-être transféré l’argent à l’étranger. » a demandé Marinos Sizopoulos, du parti d’opposition Edek.

dessin-stephff-photo-dna-16-compo

Chypre : La troïka (UE/FMI/BCE) se tire une balle dans le pied

A qui appartient donc votre argent ??

??????????????

«Jamais je n’aurais pensé qu’ils allaient, d’une manière totalement inédite, recourir au vol de l’argent des gens sur leurs comptes bancaires… Ils savent qu’à l’instant où un pays fait défaut, tout le château de cartes s’effondre et des pays comme l’Allemagne subiraient des pertes énormes, peut-être jusqu’à un trillion [1000 milliards] d’euros… Ils sont prêts à faire n’importe quoi, littéralement n’importe quoi, pour maintenir l’euro à flots et c’est pourquoi ils ont recouru, comme je l’ai dit, à ce qui ne peut être considéré que comme du vol. Maintenant qu’ils l’ont fait dans un pays, ils sont capables de le faire en Italie, en Espagne, au Portugal ou ailleurs et le message que cela envoie aux personnes qui ont de l’épargne dans ces pays, c’est : sortez votre argent pendant que vous le pouvez encore ».

Nigel Farage

Nigel Paul Farage, né le 3 avril 1964 à Farnborough, Londres, est une personnalité politique britannique, chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) de 2006 à 2009. Il est également député européen et coprésident du groupe Europe libertés démocratie (ELD) avec Francesco Speroni, depuis le 1er juillet 2009.

Il dit défendre les « valeurs de démocratie pour les nations », et s’est opposé à l’adoption d’une constitution européenne en invoquant le « non-respect des votes des peuples européens » (notamment français, irlandais et néerlandais), ainsi que l’absence de référendums pour l’immense majorité des pays européens.

http://resistanceinventerre.wordpress.com/2013/03/23/leur...

22/03/2013

Vatican : Un nouveau PDG à la tête d'une multinationale de la foi

Quand les multinationales de la foi et de l'évangélisation forcée se disputent leurs clients y compris en provoquant des génocides !
 
Notre article précédent ICI permettrait-il enfin aux crédules d'ouvrir les yeux ?
 
Tout ceci n'est qu'un marché très lucratif qui a pour but de tromper les crédules auprès desquels on agite la peur de la punition Divine pour leur prendre leur argent et se nourrir des énergies de leurs prières pour alimenter leur égrégore maléfique pour la retourner contre eux, et tout cela bien sûr au Nom de Dieu.
 
Le but principal de l'invention des religions a été celui non pas de diviser les chefs religieux mais de diviser les peuples afin d'orchestrer savamment les guerres de religions pour s'accaparer les pays, un à un, sous couvert de l'évangélisation, pour leur voler leurs richesses et y placer leurs pions dans l'objectif de créer au final l'Unique Religion Mondiale qui est la base même de l'idéologie religieuse de leur Nouvel Ordre Mondial.

 

 La division entre les sectes secrètes, les religieux et les religions n'aura été qu'une illusion de plus car l'Unique religion mondiale existe déjà depuis des millénaires, tant il est vrai que nous avons tous été contraints à croire aux mêmes prophètes hébreux et au monothéisme imposé par Abraham. Et que le siège du Gouvernement Mondial existe déjà avec l'ONU et ses organisations satellitaires qui imposent leur dictature auprès de 194/196 pays dans le monde.
 
Le Nouvel Ordre Mondial nous l'avons déjà puisqu'il nous faut obéir à l'ONU et à ses organisations criminelles satellitaires, dont l'OMS, l'OTAN, les Banques Mondiales, etc.... Il ne leur reste plus qu'à l'officialiser  !
 
 
NOUVEAU PDG À LA TÊTE D’UNE MULTINATIONALE DE LA FOI

 

 

ROBERT BIBEAU

La semaine dernière, une multinationale de la foi et du capital financier a choisi son nouveau PDG. Le directoire de l’Institut des œuvres religieuses (IOR) – nom de code pour identifier la banque du Vatican et ses 44 000 comptes secrets classés «toxiques» – était vacant depuis 9 mois suite au limogeage de son dernier directeur, remercié par l’ex-Pape Benoît XVI, en disgrâce pour incompétence. L’institution, épinglée sur la liste noire des paradis fiscaux mafieux, n’avait plus de tête pour gérer ses 6 milliards d’euros pas davantage traçables qu’un bifteck chevalin. La nomination du nouveau Directeur, monsieur Von Freyberg, un allemand de souche, marchand de canons de sa profession, devrait rassurer le nouveau locataire de la petite Cité vaticane multimilliardaire, fiduciaire des aumônes de millions de pauvres fidèles filoutés (1).


Pendant ce temps, les tractations au Sacré Collège emmuré dans la Chapelle Sixtine ont abouti à l’élection du 267e successeur de Pierre le pescadore (pêcheur & pécheur) et le cérémonial médiéval entourant la décision du Conseil d’administration a été l’objet d’une couverture médiatique sans précédent. Seuls les Jeux Olympiques et les sorties de Lady Gaga attirent davantage de curieux, de scribouilleurs et de vipères de la télé que ce sommet de plénipotentiaires septuagénaires.


Pendant ce raout les gardes suisses rocambolesques prenaient place sur le parvis munis de leurs hallebardes ubuesques. Ne manquaient que les zouaves pontificaux, ces descendants des «Contras avant l’heure», venus défendre la mainmise vaticane sur les terres italiennes que les chemises rouges de Garibaldi chassèrent du pays (2). Dans l’air évanescent devant le Vatican quelques réminiscences de la simonie des Borgia prolégomènes à ce consistoire sous scellé.

 

Si vous le voulez bien, laissons sous le boisseau ces allégations mal à propos, ces milliers de poursuites sans suites et ces dizaines de procès circonstanciés pour pédophilie avérée dont cette multinationale de la foi est aujourd’hui entachée (3).  Qu’elle entreprise saurait répondre à ses clients de tout un chacun de ses représentants ?


Début mars 2013, plus d’une centaine de vieillards crosse au poing, accoutrés d’un surplis couvrant leur soutane – espèce de robe au port masculin idoine –  coiffés de la calotte dissimulant la tonsure sous la barrette de sang pourpre, se sont cloîtrés pendant deux journées afin d’accoucher de la nouvelle papauté. Leur choix s’est porté sur un richissime prince de l’église des pauvres. L’élu, porté aux nues, tout de blanc vêtu parcourait peu avant les favelas éventrées et les taudis délabrés, juchés à flanc de colline, principautés miséreuses de la cocaïne, vitrines de la malnutrition et de l’insalubrité, baronnies des exécutions sommaires des sans-papiers et des «sans-terres» par les mercenaires des latifundiaires.


Dans ce cortège pontifical pas même une tunique féminine – pour donner bonne mine. Dans ce défilé d’un autre âge – triste à pleurer – lugubre et misogyne,  même les cerbères étaient des convers. Vous savez pourquoi les femmes sont chassées systématiquement de ces lieux de « sacrements » ? Parce que selon la mythologie religieuse archaïque la femme porte en elle les suites du « péché originel » dont la manifestation se révèle chaque mois par une souffrance sanglante. Et oui, ces seigneurs écarlates renient leur mère courageuse qui a accouché de ces impétrants.

Après deux jours enfumés la « Fumata bianca ! » s’éleva-t-elle une offrande destinée à tous les catéchumènes des terres de misère sud-américaines, balayant d’un revers de  main papale les espoirs des punaises de sacristie de tous les autres pays de l’eucharistie. Ne survécut à cette foire d’empoigne séquestrée que la liesse des riches blancs du sous-continent latino-américain, descendant des Conquistadores conquérants, longtemps chasse gardée de l’impérialisme étatsunien.


Les larbins à la plume futée rassemblés devant la loggia romaine oublièrent dans leur exaltation du papabile près de deux cent millions d’amérindiens, de noirs ex-africains, de mulâtres et de métis, les enfants d’Evo Morales et d’Hugo Chavez.


« Certains spécialistes de l’histoire de l’Argentine estiment que ce Jorge Mario Bergoglio a eu une attitude contestable sous la dictature militaire argentine entre 1976 et 1983. Fortunato Mallimaci, ancien doyen de l’Université de Buenos Aires, explique que l’ex-cardinal a été très indulgent envers les militaires tortionnaires. Le directeur de l’Université, Christian Terass, interrogé par France Inter, va plus loin : il précise que le pape François Premier a dénoncé à la junte militaire nombre de prêtres progressistes »; ces prêtres, partisans de la théologie de la libération, que les amis militaires fascistes du souverain pontife ont occis. « Jorge Mario Bergoglio est considéré comme un conservateur dit-on en haut lieu ». « Mgr Bergoglio soutient une doctrine de la foi conservatrice, particulièrement en ce qui concerne l’avortement et l’euthanasie, le contrôle des naissances, l’homosexualité et l’ordination des femmes prêtres. » (4). Rien pour enflammer l’enthousiasme des damnés de la Terre-mère ni celui des ouvriers des mégalopoles sud-américaines.


Dès son intronisation, le nouveau président du conseil d’administration de la multinationale de la foi chrétienne a annoncé ses couleurs : « Donnant une première idée du ton qui sera le sien, le prédicateur a demandé aux fidèles d’entreprendre un chemin de fraternité, d’amour et d’évangélisation » (…) « le choix d’un pape d’abord concerné par la «nouvelle évangélisation» sur le continent qui compte 40 % de la clientèle catholique du monde entier mais où la position de l’Église Catholique est fortement contestée par… » des groupuscules évangélistes qui grugent les marchés de la première multinationale de l’évangélisation (5).


Ce qui signifie que ce Pape entend mener une guerre de marché et ravir des clients à ses concurrents évangélistes, orthodoxes et musulmans, et qui sait, peut-être, lancer une OPA-hostile* contre d’autres multinationales de l’évangélisation concurrentes. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour les annales de la paix mondiale.

(OPA) Offre publique d’achat. Elle est hostile quand l’entreprise qui en est l’objet s’y oppose.

Un pape Illuminati pour sceller l’alliance temporelle et spirituelle du nouvel ordre mondial.

Habemus papam! Habemus papam…C’est par ces mots que le peuple apprend par qui il sera guillotiné, embastillé, lorsque l’oligarchie mondialiste décrétera la fin du monde ancien, celui des nations et donc de la souveraineté des peuples, pour nous projeter dans un monde unifié sous un seul commandement spirituel et temporel: le leur!

Ca y est le dernier pape, l'antipape!

Ca y est le dernier pape, l’antipape!

Le premier pape jésuite comme un symbole de fin des temps.

Le pape noir prend la place du pape...

Le pape noir prend la place du pape…

La compagnie de Jésus 1 aura donc atteint son but, ce pour quoi elle a été créée, prendre le pouvoir spirituel de Rome. Ce pouvoir spirituel basé sur la puissante église est une puissante machine à dévorer l’énergie humaine par la prière des croyants. C’est ainsi que l’on constitue des pouvoirs énergétiques puissants qui permettent en retour d’asservir les masses pour les faire aller sur un même chemin, un chemin qui nous mène tout droit à l’abîme. C’est ce que l’on appelle la constitution d’égrégores. Les masses humaines en adorant visiblement un homme chargé de catalyser l’énergie pour la rediriger vers son projet occulte produisent une énergie phénoménale qui sera utilisée contre elles. C’est un procédé Kabbaliste 2 bien connu qui consiste à créer des égrégores par la soumission à des symboles. La religion est un égrégore phénoménal puisqu’il touche des milliards d’humains sur la Terre. C’est le pouvoir spirituel.

Ignace, le juif marrane qui instituera l'alliance.

Ignace, le juif marrane qui instituera l’alliance.

La compagnie de Jésus a juré fidélité non aux principes de Jésus mais au Pape et à Rome c’est-à-dire à la garantie que ce pouvoir spirituel ne pourra jamais être dénaturé par n’importe quel pape quel qu’il soit ou par n’importe quel groupe religieux quel qu’il soit, et ainsi scellera dans le marbre l’alliance occulte entre le pouvoir spirituel qu’exerce le dogme religieux et le pouvoir temporel représenté par la haute finance mondialiste et dirigée par la diaspora juive. Une alliance intemporelle pour le coup, qui porte le projet commun d’ériger un nouvel ordre mondial et de faire de Jérusalem la capitale de ce nouveau monde 3 . C’est ainsi que nous , pauvres brebis, sommes asservies sans le savoir à la dissémination de symboles servant à notre asservissement mental, comme le sont les monuments architecturaux, les cathédrales elles-mêmes, les logos publicitaires, les clips vidéos sataniques utilisant le « backmasking » technique d’implantation d’un message subliminal lorsqu’une chanson est lue à l’envers par exemple 4  comme le pratiquent les chansons sataniques de Rihanna, Beyoncé et autre Lady gaga.

Voici l’exemple d’une chanson écoutée à l’envers de Brittney Spears:

Britney spears - womanizer reversed!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fTJx9xvI2ws

La Télévision est bien sûr le vecteur de captation d’énergie le plus efficace puisqu’il est disséminé sur toute la planète et touche toute la population du globe ou presque. C’est en connaissant des emportements énergétiques intenses par le biais d’émotions savamment instillées dans notre esprit provenant d’informations, de musiques, de sports, etc…que nous alimentons des égrégores mentaux qui seront utilisés contre nous pour continuer à nous emprisonner dans cet univers mental! La pornographie en est aussi un bel exemple et dans ce domaine, comme bien d’autres, les maîtres en sont les juifs 5 .

C’est ainsi que nous entretenons sans le savoir l’ouroboros universel, le serpent qui se mord la queue…

La face temporelle du nouvel ordre mondial achève son grand œuvre.

Une course virtuelle qui nous mène jusqu'à la mort

Une course virtuelle qui nous mène jusqu’à la mort

L’autre face de la constitution du nouvel ordre mondial est la face temporelle qui est chargée de nous inculquer les valeurs matérialistes nous menant à accepter l’unification de l’humanité. Nous sommes les acteurs nous-mêmes du nouvel ordre mondial en participant à leurs grands messes consuméristes, en idolâtrant leurs « stars », en défendant les valeurs de la « démocratie. Tout cela n’a qu’un but nous obliger à nous conformer à un seul et même modèle quelle que soit notre origine ethnique, notre race, notre culture civilisationnel. Pourquoi les chanteuses stars sont des métisses? Pourquoi le succès foudroyant du Gangnam style qui est de la merde en barquette pour pucelles dégénérées? Pourquoi le succès du Harlem Shake qui est le symbole d’une déstructuration 6  disharmonique alors que la danse devrait être le symbole d’une union harmonique entre deux êtres? Bref tout notre environnement nous conditionne à une chose: travailler pour avoir le droit de vivre, et vivre pour pouvoir consommer. Le marketing qui est issu du mind control cherchera lui à vous implanter le processus du « toujours plus » alimentant ainsi indéfiniment la machine mentale, l’égrégore matérialiste. Ah la course perpétuelle à la croissance…Ne rêvons-nous pas que les indiens ou les africains parviennent aux même standards de développement que le nôtre croyant que nous détenons LA vérité existentielle?

N'est-ce pas une vérité? Et pourquoi selon vous?

N’est-ce pas une vérité? Et pourquoi selon vous?

Alors pendant qu’on nous occupe par la « magie » de la télévision le nouvel ordre mondial avance et il avance vite! Ainsi les députés européens que nous avons élu (eh oui tant qu’il y aura des moutons pour voter et donc pour alimenter la machine toujours et encore) votent en toute objectivité l’abandon de notre souveraineté sur le budget de notre nation 7 , c’est-à-dire accepter que d’autres décident pour nous quoi faire de NOTRE argent. C’était le dernier rempart souverain qui nous restait et il fallait donc qu’il saute pour que l’oligarchie mondialiste Illuminati, puisse prendre le contrôle total sur nos vies et nous mener vers leur nouvel ordre mondial qui trouvera sa complète réalisation lorsque Jérusalem deviendra la capitale du nouveau monde unifié.

Nous vivons la fin de ces temps.

La transformation s'accomplit.

La transformation s’accomplit.

Nous pouvons donc dire avec quasi certitude que nous vivons une époque formidable dans l’ère de l’humanité puisque nous allons participer, de gré ou de force, à la transformation de la réalité de notre monde en une autre réalité. Formidable car c’est un moment historique de notre évolution bien entendu et que c’est un privilège d’y participer non? Même si bien entendu le projet global est de nous faire basculer dans une prison mentale définitive où les valeurs sataniques seront définitivement la norme. Où un enfant pourra naître sans père ni mère, où un enfant d’une père et d’une mère pourra être retiré à l’autorité du père pour satisfaire le nouveau couple lesbien de la mère, où nous allons pouvoir développer la génétique par croisement animal, où nous serons tous sous contrôle technologique ayant le pouvoir de décider de nos vies,…mais attention! Tout cela pourra être fantastique pour nous puisque nous serons alimentés par des canaux visuels nous encourageant à la luxure après avoir travaillé. Nous ne nous rendrons même pas compte que nous vivrons dans un monde dénué de valeurs humaines puisque nous resterons sous contrôle des égrégores chargés de nous contenir dans la basse fréquence qui est celle alimentant les bas instincts. Nous serons comme des petits garçons émerveillés devant l’or qui nous brûlera les yeux et nous fera saliver. On nous encouragera d’ailleurs toujours à travailler plus pour avoir le droit de le posséder et d’être bien aimable avec ce que l’on nous demande pour réussir à progresser dans la hiérarchie…

Comment c’est déjà le cas aujourd’hui?! Bien entendu puisque nous sommes déjà sous contrôle. Il leur reste à nous débarrasser des scories humaines venant de notre patrimoine culturel, génétique, civilisationnel, faisant de chacun de nous un élément unique d’un collectif divin. En nous décérébrant, en nous coupant de nos racines, en niant le bon sens populaire, ils font de nous des brins d’herbes coupés suivant le vent sans aucune attache susceptible de lui imposer notre volonté. C’est cela le projet global du nouvel ordre mondial et pour cela ils ont besoin encore de la religion, de l’Eglise. Mais en en prenant ouvertement le contrôle ils donnent le signe au monde que les prophéties s’accomplissent 8  , que la fin est proche et donc que nous ne pourrons y échapper. Une victoire de plus de leur prison mentale sur notre liberté individuelle.

Pour aller plus loin encore dans la réflexion je vous conseille ces quelques billets:

Les juifs, les jésuites et le complot mondial

La piste Jésuite

Les Dieux créateurs de la race humaine

 

Edit: Quelques satisfactions exprimées par les hautes autorités juives de l’élection du jésuite…Celle du CRIF, celle du congrès juif mondial.

 Edit2: Pour confirmer que ce pape ira bien dans le sens voulu par le NOM, on le voit en Argentine fêter Hanouka avec les juifs:

On ne peut être plus explicite sur ce que sera la voie du pape. Et c'est un jésuite je vous rappelle...

On ne peut être plus explicite sur ce que fera le pape. Et c’est un jésuite je vous rappelle…

 

Hanukkah 2012: Argentine Catholics and Jews celebrate Hanukkah and Christmas to

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

Merci au blog très catholique: Bibliothèque de combat.

Edit: Lors de l’élection du pape est apparu dans le ciel de Floride ce magnifique ange/démon céleste…A vous de juger.

Blue Beam?

Blue Beam?

 

Liens du billet

  1. Référence n°1
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Compagnie_de_J%C3%A9sus
  2. Référence n°2
    http://virya.free.fr/contents/fr/Le%20fil%20rouge%20kabbalistique.htm
  3. Référence n°3
    http://www.crom.be/fr/documents/la-piste-jesuite
  4. Référence n°4
    http://www.loveenki.com/enki/
  5. Référence n°5
    http://www.propagandes.info/blog/lindustrie-pornographique-une-instigation-juive-conference-de-florian-rouannet-samedi-16-mars-a-paris/
  6. Référence n°6
    http://la-dissidence.org/2013/03/13/harlem-shake-hysterie-collective-et-premisse-dune-fin-de-cycle/
  7. Référence n°7
    http://legrandreveil.wordpress.com/2013/03/14/pendant-ce-temps-bruxelles-avance/
  8. Référence n°8
    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/03/confirmation-lelection-du-pape-bien-ete.html
  9. Référence n°9
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-les-juifs-les-jesuites-et-le-complot-mondial-78635610-comments.html
  10. Référence n°10
    http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/lettre-au-nonce-apostolique-du-saint-si%C3%A8ge/35791
  11. Référence n°11
    http://www.crif.org/fr/actualites/le-congr%C3%A8s-juif-mondial-fait-l%C3%A9loge-de-fran%C3%A7ois-ier/35792
  12. Référence n°12
    http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/03/14/redhibitoire/
  13. Référence n°13
    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/03/limage-du-jour-dans-le-ciel-de-floride.html#more
  14. Référence n°14
    http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

http://lecitoyenengage.fr/un-pape-illuminati-pour-sceller...

 

19/03/2013

Vatican/USA/Sionisme/ Hugo Chavez : Nouvelle cible des USA et du Vatican : l'Amérique Latine !

Pourquoi fallait-il attendre qu'Hugo Chavez soit malade pour que Benoît XVI démissionne ?

La première lettre du pape François est pour les juifs !

Une info très intéressante qui nous donne une nouvelle piste pour savoir sur la base de quels évènements mondiaux importants qui se sont passés depuis 2011, en décembre 2012 et notamment ces dernières semaines pour que Benoît XVI ait pu avoir reçu le signal des USA et d'Israël pour démissionner et pour lui permettre d'être remplacé par un Jésuite qui plus est un Argentin parce qu'il était très important qu'il soit Argentin ou d'Amérique Latine, figurez-vous.

1er Indice : Nous savons que Jean-Paul II détestait les communistes et que Ratzinger a organisé l'inquisition en Amérique Latine.

 

1er Indice : Nous savons que Jean-Paul II détestait les communistes et que Ratzinger a organisé l'inquisition en Amérique Latine.


Vatican : Comment Ratzinger a anéanti l'église du peuple en Amérique latine. L'inquisition en Amérique latine !
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/02/21/vatica...

 

Comme vous le savez tout ce qui se passe en religion et en politique est parfaitement synchronisé et tout a toujours été programmé par avance.

Surtout que Benoît XVI a toujours indiqué que son pontificat serait provisoire et qu'il avait annoncé en
2011 qu'il lui était possible de démissionner à l'occasion de son 85ème anniversaire en avril 2012. On nous préparait déjà à cette échéance et il s'agissait soi-disant d'une rumeur que le père Jésuite (encore un) Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, avait démentie, rajoutant qu'il faisait des voyages qui se passaient très bien. Il n'a pas démissionné en avril 2012 parce que l'évènement qu'il attendait tardait à se produire.
  Listes des voyages entrepris par Benoît XVI, dont en 2012 le 24e voyage : au Mexique et à Cuba (du 23 au 29 mars 2012). Le Pape arrive au Mexique le vendredi 23 mars 2012 dans la ville de León, situé dans l'État de Guanajuato, où il est reçut par une foule d'environ 4000 personnes. Le président Felipe Calderón prononce un discours de bienvenu au souverain pontife lors d'une cérémonie de réception, en présence de la première dame Margarita Zavala. Le pape reste au Mexique jusqu'au lundi 26 mars, et séjourne dans une maison d'hôtes attenante d'une école catholique, le Colegio Miraflores. À son départ du Mexique, le pape se rend dans les villes de Santiago de Cuba et La Havane sur l'île de Cuba. Il y reste jusqu'au jeudi 29 mars.  


Quel évènement important attendait-il depuis 2011 pour démissionner ?  


2ème indice : Qui dit Argentine dit Amérique Latine, n'est-ce pas ?


Une carte pour vous aider à identifier les pays de l'Amérique Latine

 

3ème indice : Qui dit Amérique Latine dit Argentine 


Qui organisait la dictature en Argentine au Nom de Dieu ? Le Jésuite Jorge Mario Bergoglio alias François 1er.

Quels étaient les liens entre François 1er et la dictature du général Videla?

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/quels-etaient-les-liens-entre-franois-1er-et-la-dictature-du-genral-videla/187622.htm
 


Vatican : Jorge Bergoglio n'est pas le pape des pauvres. Le Cardinal Bergoglio accusé d'avoir volé des bébés pour la dictature

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/17/jorge-... 


4ème indice : Qui dit Amérique Latine dit Venezuela !


Qui est tombé malade au Venezuela en 2011 l'année où la rumeur de démission de Benoît XVI circulait ?

 


Venezuela: Hugo Chavez gravement malade? Logiquement, oui
http://www.latinreporters.com/venezuelapol28062011dk.html...
 

Que disait Hugo CHAVEZ qui était l'ennemi juré des USA ?

Pour Chavez, les États-Unis peuvent «inoculer le cancer»
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/19/pour-chavez-les-etats-unis-peuvent-inoculer-le-cancer-ameriq.html

Chavez :"Les Etats-Unis pourraient inoculer le cancer grâce à leur technologie"
http://www.youtube.com/watch?v=YY2JWk3mv-0
  

Combien de présidents d'Amérique Latine ont-ils eu le cancer ?

 



5ème indice : Les élections arrivent au Venezuela en 2012


Qui est l'adversaire d'Hugo CHAVEZ aux élections de 2012 ?


Henrique Capriles un juif sioniste

Venezuela. Qui est Henrique Capriles, l'adversaire du dauphin de Chavez ?
 Cet avocat de 40 ans né dans une famille de riches entrepreneurs "est avant tout le représentant des classes moyennes", note le JDDPetit-fils de juifs polonais survivants de l'Holocauste, Henrique Capriles a été formé à l'université catholique. En 2004, il a passé quatre mois en détention, accusé par les autorités de n'avoir pas réagi lors d'une tentative de coup d'Etat contre Hugo Chavez. 

Que veut-il réformer ?

Un partisan de nouvelles alliances internationales

Le gouverneur Capriles s'est démarqué nettement de son adversaire de 2012 en matière de politique internationale, annonçant qu'il réorienterait les relations avec les alliés actuels du pays : "Qu'avons-nous de commun avec l'Iran, mis à part la production de pétrole ? Ou avec la Biélorussie?", s'est-il demandé. "Nous avons honoré à deux reprises Kadhafi. Est-ce que ce sont les relations dont veulent les Vénézuéliens ? Non !"  Il a également annoncé vouloir mettre un bémol aux relations avec Cuba, le soutien indéfectible, et avec la Russie, à qui le Venezuela achète chaque année pour plusieurs milliards de dollars d'armes.

Hugo Chavez gagne les élections mais le 9 décembre 2012 il annonce une récidive de son cancer

Venezuela : Hugo Chavez annonce une rechute de son cancer. Il disparaît pour se faire opérer à La Havane.
http://lci.tf1.fr/monde/amerique/venezuela-hugo-chavez-an...


6ème indice : Encore un juif sioniste entre en jeu
Caracas (Venezuela) | 1er janvier 2013


Nicolas Sarkozy avait commandité l’'assassinat d’'Hugo Chavez
http://www.voltairenet.org/article177035.html

Du 9 décembre 2012 au 11 février 2013, cela faisait déjà 2 mois qu'HUGO CHAVEZ n’était plus apparu en public. Comme il doit bien y avoir à l'’hôpital de La HAVANE quelques bons informateurs jésuites pour prévenir le Vatican qu'’Hugo CHAVEZ ne se relèverait pas de sa maladie. Le moment est donc opportun pour que Benoît XVI annonce sa démission, maintenant que le champ était libre au Venezuela.

7ème indice : Le 11 février 2013 Benoît XVI annonce sa démission et la fin de son règne pour le 28 février 2013. Il faut bien attendre encore quelques jours d’être assuré qu’Hugo CHAVEZ ne se relèvera plus.

Le pape Benoît XVI annonce sa démission prochaine
http://www.rfi.fr/europe/20130211-le-pape-benoit-xvi-anno...


8ème indice : Le 5 mars 2013 Hugo CHAVEZ décède


Hugo Chavez est mort ! Les USA et ses acolytes, complices de sa mort ?

Devant les caméras de la télévision officielle le vice-président s'en était alors pris aux «ennemis» historiques du Venezuela: les États-Unis. «Nous n'avons aucun doute, arrivera un moment dans l'Histoire où nous pourrons créer une commission scientifique (qui révélera) que le commandant Chavez a été attaqué avec cette maladie (...) Les ennemis historiques de cette patrie ont cherché un point faible pour atteindre la santé de notre commandant», a-t-il déclaré. Dans la foulée, Maduro a annoncé l'expulsion, sous 24 heures, de deux membres de l'ambassade américaine, accusés de chercher à déstabiliser le pays. Le vice-président a ajouté que les autorités préparaient des «mesures spéciales» pour déjouer tout complot.

 http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/06/01003-20130306ARTFIG00019-hugo-chavez-est-mort.php


9ème indice : Le 13 mars 2013 est élu à la vitesse grand V, Le Cardinal Jésuite Bergoglio et d’où est-il originaire ? D'’Argentine, encore un pays d’'Amérique Latine où il a participé à instaurer la dictature religieuse et politique auprès du Peuple.

Il était donc nécessaire pour continuer à instaurer la dictature religieuse et politique en Amérique Latine en faveur des USA et des Sionistes que le nouveau Pape soit originaire d'’Argentine et qu’il connaisse les lieux, les responsables politiques et le contexte général pour continuer à massacrer à distance les peuples d’Argentine et de l’Amérique Latine.

C’'est maintenant que le pire est à venir pour les peuples d’'Amérique Latine. Ils seront envahis, ruinées, détruits tout comme ont été détruits les indiens du Canada, les amérindiens et les Rwandais, etc. et que d'’autres génocides seront organisés par le Vatican et ses armées secrètes surtout avec un Jésuite luciférien à sa tête.

Le jésuite Jorge Mario Bergoglio était le chef d’'une Eglise argentine contestée

L'’Eglise d'Argentine, dont Bergoglio était le primat avant de devenir le nouveau pape, est l'une des plus contestées d’'Amérique latine pour sa passivité, voire sa complicité, à l’'égard de la dernière dictature militaire (1976-1983). Le national-catholicisme était l’'idéologie dominante des forces armées, qui comptaient avec la bénédiction de la hiérarchie de l’'Eglise.

http://america-latina.blog.lemonde.fr/2013/03/13/le-jesuite-jorge-mario-bergoglio-etait-le-chef-dune-eglise-argentine-contestee/

10° indice : Curieusement Obama doit se rendre en Israël sûrement pour discuter de la prochaine attaque de l’'Iran puisque le sioniste Henrique Capriles qui se présente aux élections au Venezuela veut rompre les relations internationales avec  l'Iran, la Biélorussie, la Lybie, Cuba et la Russie.

Et comme par hasard les Etats-Unis seront sans président et vice-président pour quelque temps sous prétexte d’une erreur de planning. Ils se précipitent surtout pour aller donner et prendre des ordres d’Israël et du Vatican 

Le président américain de la chambre des représentants, John Boehner pourrait être pendant quelques temps le dirigeant le plus haut placé des Etats-Unis à cause du voyage du président Barack Obama dans le Proche-Orient et la visite du vice-président Joseph Biden au Vatican. Le président et le vice-président quittent très rarement le pays ensemble. Cette fois-ci, les responsables du planning aurait commis une erreur, estime Ben Rhodes, le conseiller adjoint de la sécurité nationale. /L


11° indice : Maintenant nous allons voir que ce sont les USA et l’'état sioniste qui ont influencé le choix du nouveau Pape ou du président de la Cité Privée du Vatican et que le nouveau criminel qui occupe le poste de Pape au Vatican à quelques raisons légitimes d’avoir écrit en premier aux Juifs.


A présent nous pouvons dire qu'’Hugo CHAVEZ avait raison d’'accuser les USA de vouloir l'’assassiner parce qu’'il fallait qu’i'l meurt ou en voie de mourir pour que Benoît XVI démissionne et que le nouveau dictateur prenne sa place pour faire avancer leurs plans machiavéliques de destruction des peuples d’'Amérique Latine pour instaurer l’unique religion mondiale et leur Nouvel Ordre Mondial et pourquoi pas la 3ème guerre mondiale pour couronner le tout en rompant les relations internationales.

 

Un mois avant le conclave, un insider du Vatican révélait l'identité du pape
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/19/un-mois-avant-le-conclave-un-insider-du-vatican-revelait-l-i.html

 

12ème indice : François : «Le pape de Washington» ? Le cardinal Jorge Mario Bergoglio et «la guerre sale» d’Argentine

http://www.mondialisation.ca/francois-le-pape-de-washington-le-cardinal-jorge-mario-bergoglio-et-la-sale-guerre-dargentine/5326969?print=1

 

 

13ème Indice : Chavez’s Death Marks The Beginning of The West’s Investment In Latin America


Voilà ce qui confirme tout ce qui est cité précédemment dans cet article.

Fallait le débarrasser du milieu avec l'aide du Vatican pour que les charognards se jettent sur le Venezuela.

Chavez’s Death Marks The Beginning of The West’s Investment In Latin America
|
The evidence is all over Bloomberg TV.

Natural Resources Up For Grabs!

Previous to Chavez’s death they seemed to have a much less interest in Latin America’s growing economy. It appears that pandora has left the box and the talking heads are able to speak of Latin America in a good light.

Now that one of their stiffest economic leaders has fallen to “OIL CANCER” of course.Why else break the silence on Latin America’s gigantic growth in the past 10 years, and the pope being of Latin descent is just the cherry on top.

What does this mean in terms of geopolitics?

Well this marks a new era in which the west will begin to invest a great deal in Latin America now knowing that it controls all of its puppet democracy leaders.The money powers of the west had no intentions of moving in until Chavez was gone to ensure their profits are secure and not at risk of confiscation. Shrewd move.

Watch as the west begins to sell more of its overpriced Chinese manufactured/American company patented gadgets and automobiles to Latin America. We must also look for the west to continue its sale of consumerism and loan ideals that inevitably lead to a country in debt. This way the giant corporations can buy up the Latin American countries valuable natural resources at below market price.

Of course this is nothing new and has been going on for decades. This is just the marking of a new era of exploitation in which they enter in a more banker style throw-down as opposed to brute force that they so often used in the past.

http://www.moneynewsnow.com/2013/03/chavezs-death-marks-t...

 

 

Et à présent :


La première lettre du pape François est… pour les juifs

Dimanche 17 mars 2013

Non, ce n’'est pas une blague, ni l’'exagération d'’un « complotiste antisémite » croyant que les juifs tiennent même le Vatican. L'’information est officielle, rendue publique sur le site de la « communauté hébraïque de Rome » .Le jour-même de son électionFrançois a trouvé le temps d'’écrire une lettre à la dite communauté, dans laquelle il affirme :
"A Monsieur le Docteur RICCARDO DI SIGNI - RABIN EN CHEF DE ROME
Le jour même de mon élection à l'évêché de Rome et Pasteur Universel de l'église catholique, je vous adresse mon cordial salut, en vous annonçant que l'inauguration officielle de mon pontificat aura lieu le mardi 19 mars 2013.Confiant dans la protection du Très Haut, j’espère vivement pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu à partir du concile Vatican II, dans un esprit renouvelé de collaboration et au service d’'un monde qui puisse être toujours plus en harmonie avec la volonté du Créateur ».
Jean-Paul II avait déjà innové (et rompu avec la tradition catholique) dans ses rapports au judaïsme.Benoît XVI était ensuite allé encore plus loin, tâchant même de dédouaner le peuple juif du déicide.

Mais on peut s’'attendre à ce que François repousse encore les limites en la matière, comme le note avec satisfaction le site ultra-sioniste JSSNews, qui rappelle que Mgr Bergoglio a participé à des cultes talmudiques dans des synagogues, co-écrit un livre avec un rabbin, préfacé celui d’un autre (présenté comme son « professeur »)…