Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2014

Silence on tue à Gaza et en Palestine !

Massacre continu à Gaza et en Palestine. 

Nos politiciens sont en vacances...honte à eux de n'avoir jamais eu le courage d'agir...contre cette politique génocidaire commencée en 1948...

40 morts et 400  blessés rien que dans la commune de Al Chojaïya ! L'état sioniste ment honteusement sur le nombre de morts et de blessés laissés à Gaza et en Palestine !

 

Attention vidéo choquante ! 

Gaza : crime contre l'humanité à Al Chojaïya!! (vidéo)

 
 
IRIB- 40 morts et 400 blessés, fruit de l'attaque sauvage du régime génocidaire d'Israël contre la localité de Al Shojaïya. Les chars israéliens ont pilonné sans arrêt les habitations de cette localité ..... Hamas a condamné cette tuerie à titre de crime contre l'humanité ...les habitants de cette localité se sont réfugiés par dizaines dans l'hopital de Chafa mais est-ce suffisant pour stopper la folie sioniste?
 

 dimanche, 20 juillet 2014 13:18

Crime de guerre à Chajaya, le bilan des martyrs plus de 60 personnes

 

Crime de guerre à Chajaya, le bilan des martyrs plus de 60 personnes

IRIB- « le bilan des martyrs du massacre commis par l'armée du régime sioniste dans la région de Chajaya dans la bande de Gaza s'est élevé à plus de 60 personnes » a annoncé, le Ministère de la santé palestinien, cité par Al-Manar. « La plupart des victimes sont des femmes et des enfants », selon un communiqué du Ministère palestinien de la santé. L'armée du régime sioniste mène, depuis ce matin à l'aube, d'intenses raids aériens et terrestres contre la région de Chajaya.

dimanche, 20 juillet 2014 14:37

Chajaiya: trois jours de deuil national en Palestine!!

 

Chajaiya: trois jours de deuil national en Palestine!!

IRIB-le crime contre l'humanité commis par Israël ce dimanche à Chajaiya où les chars et les drones israéliens ont tué plus de 60 femmes, enfants et hommes palestiniens a poussé le chef de l'Autorité autonome à décréter trois jours de deuil national. la localité à l'est de Gaza a été ce dimanche le théâtre d'un massacre sans nom. " Pour commémorer les martyrs palestiniens de la loaclité de Chojaiya , tués de sang froid , je décrète trois jours de deuil national, dit Abbas dans un communiqué. les drapeaux de la Palestine resteront en berne dans toutes les représentations politiques palestinienne pendant ces trois jours.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/333651-chajaiya-trois-jours-de-deuil-national-en-palestine

dimanche, 20 juillet 2014 15:41

Massacre, à Chajaya

 

IRIB- Le bilan des martyrs ne cesse de s’alourdir, à Chajaya, où l’armée du régime sioniste a commis un massacre horrible, un crime contre l’humanité.

70 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, sont tombés en martyrs, tandis que plus de 400 autres étaient blessés, au cours du pilonnage de cette région, située dans l’Est de Gaza, par l’armée du régime sioniste. Les avions israéliens visent les ambulances et les journalistes. Un journaliste et un secouriste comptent parmi les morts. L’armée du régime sioniste est en train de commettre un massacre collectif, à Chajaya. Le haut-commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme a confirmé l’utilisation de bombes au phosphore blanc, à Chajaya, et dans d’autres régions de Gaza. Le secrétaire général de la Ligue arabe a dénoncé le crime de guerre commis par le régime sioniste, à Chajaya.

Selon l'ONU, les civils représentent plus des trois-quarts des victimes, et selon l'UNICEF, au moins, 73 mineurs, ont été tués. Selon le correspondant d'al-Mayadeen, des milliers de Palestiniens ont fui Chajaya ;  il a constaté de nombreuses victimes étendues dans les rues, suite à ces violents bombardements. Les ambulances ne pouvaient pas se rendre, dans cette zone, proche de la frontière avec l'entité sioniste, en raison d'intenses tirs de chars israéliens.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/333661-massacre,-%C3%A0-chajaya

https://www.youtube.com/watch?v=2l81nvZ7EVQ

19/07/2014

Paris : des centaines de manifestants pro-palestiniens affluent à Barbès

VIVE LA FRANCE LIBRE !
C'est comme cela que nous aimons voir la France et les Français : LIBRES !
Et libérés de la dictature MONDIALE SIONISTE !

NOUS N'ALLONS PAS NOUS COUCHER ETERNELLEMENT DEVANT LES CRIMES COMMIS PAR L'ETAT SIONISTE ET SES ALLIES COMPLICES !
LA DESOBEISANCE CIVIQUE S'IMPOSE DEVANT LES CRIMES !

Le Point.fr - Publié le 19/07/2014 à 13:45 - Modifié le 19/07/2014 à 16:09

 

Paris : des centaines de manifestants pro-palestiniens affluent à Barbès


Malgré l'interdiction par les autorités de la manifestation dans la capitale, des militants pro-palestiniens étaient massés samedi près de la gare du Nord.

Des milliers de personnes ont manifesté le 13 juillet dernier à Paris contre les attaques israéliennes sur Gaza.

Des milliers de personnes ont manifesté le 13 juillet dernier à Paris contre les attaques israéliennes sur Gaza. © Mustafa Yalcin / Anadolu Agency

 

À la une du Point.fr

Par Marc Vignaud

Plusieurs centaines de manifestants ont afflué samedi à Barbès, dans le nord de Paris, pour exprimer leur soutien aux Palestiniens de Gaza, malgré l'interdiction de cette manifestation par les autorités. Peu auparavant, le président de la République a lancé une dernière mise en garde depuis le Tchad, où il se trouve en visite officielle, avertissant que "ceux qui veulent à tout prix manifester en prendront la responsabilité". François Hollande a une nouvelle fois évoqué des "risques de trouble à l'ordre public".

Mais, vers 15 heures, plusieurs centaines de militants, certains munis de pancartes, étaient massés sur le carrefour situé près de la gare du Nord. "Nous sommes tous des Palestiniens", ou "Palestine vivra, Palestine vaincra", ont-ils scandé, sous l'oeil attentif de très nombreux CRS positionnés aux alentours. Des dizaines de cars de police étaient stationnés de chaque côté du métro aérien. Plusieurs avenues ont été coupées à la circulation, provoquant des embouteillages.

"C'est l'interdiction qui nous a donné envie de venir", déclarent Louisa et Mourad, 26 et 27 ans, qui manifestent pour la première fois pour Gaza. "Ce qui se passe là-bas est très grave et on nous empêche de crier notre colère en manifestant", poursuit la jeune femme, un autocollant "boycott Israël" collé sur son tee-shirt. "Il n'y a pas de haine. On n'est pas anti-juifs. On est en France, un pays démocratique, on veut juste dénoncer l'innommable", ajoute Nicolas, cadre supérieur de 39 ans.

Des "risques graves de trouble à l'ordre public"

"Que la manifestation soit autorisée ou non, il va y avoir des centaines ou des milliers de jeunes qui vont converger vers Barbès samedi", avait prévenu vendredi Alain Pojolat, du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), seul parti politique à avoir maintenu son appel au rassemblement. "La solidarité avec les Palestiniens doit pouvoir s'exprimer à Paris", a expliqué à l'AFP Sandra Demarcq, membre de la direction du NPA.

La préfecture de police de Paris (PP) a interdit vendredi cettemanifestation, évoquant des "risques graves de trouble à l'ordre public" après les heurts le 13 juillet devant deux synagogues parisiennes en marge d'un autre rassemblement. Les organisateurs de la manifestation, responsables entre autres de petites organisations pro-palestiniennes, ont alors introduit un recours en urgence devant le tribunal administratif de Paris, qui l'a rejeté vendredi soir. Leur avocat, Me Hosni Maati, avait indiqué dans la soirée que ses clients avaient l'intention de saisir le Conseil d'État. Mais l'institution n'avait pas enregistré d'appel samedi vers midi.

Risques d'interpellations

"On compte contourner cette interdiction. On va se rassembler à Barbès et tenter de partir en cortège et de négocier avec les forces de l'ordre un parcours sécurisé", a affirmé Alain Pojolat, qui a négocié ces derniers jours l'organisation de la manifestation avec les autorités. "Il n'est pas question de se rendre près d'une synagogue", a-t-il souligné. "On fera tout pour que les débordements ne se fassent pas. On est en lien avec d'autres organisations, qui sont dans le même esprit. Mais aujourd'hui, ce n'est pas nous qui mettons le feu aux poudres", a assuré Sandra Demarcq. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes appelaient au rassemblement ou disaient leur intention de se rendre à Barbès.

Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, a appelé samedi matin à ne pas s'y rendre. Si des manifestants "ou des contre-manifestants" tentaient d'y participer, ils prendraient le risque "d'être contrôlés, interpellés et remis à la justice", a-t-il souligné. Le parquet a rappelé de son côté que le fait d'organiser un rassemblement interdit est passible d'une peine de six mois de prison et de 7 500 euros d'amende.

"On connaît les risques. Mais on considère que cette interdiction est une attaque contre un droit démocratique et élémentaire", a réagi Sandra Demarcq.

Devant cette interdiction, certaines organisations prévoient une autre manifestation en soutien aux Palestiniens de Gaza mercredi soir à Paris, place de la République.


http://www.lepoint.fr/societe/des-manifestants-pro-palest...

 

 

GAZA/HAMAS : Erdogan dénonce le rôle de l'Egypte

Abbas avait demandé il y a quelques jours la mise sous protection de la Palestine à l'ONU ! En avez-vous entendu parler VOUS ? Que se passe-t-il ? RIEN ?

Celui-ci se réveille et il a raison, Al-Sissi est un pion des USRAEL/UE, qui oeuvre pour les intérêts de l'état sioniste et des US/UE ! Quand l'Egypte accepte de fermer ses frontières à Gaza et qu'il refuse de faire passer l'aide humanitaire et les secours médicaux pour GAZA, est-ce que c'est un pays ami des Palestiniens et du HAMAS pour qu'il soit choisit par ses ennemis pour jouer les entremetteurs de la Paix ?

En revanche, les HOLLANDE et FABIUS sont allés demander le soutien pour Israël auprès des Qataris qui sont aussi les alliés de l'état sioniste et des US/UE !

Au lieu de demander à Netanyahu de cesser les hostilités et de le menacer de représailles comme ils ont si bien su le faire contre la Russie et Poutine, ils recherchent les ennemis du HAMAS et de GAZA pour influencer le Hamas et le contraindre à se rendre, et à continuer à accepter le joug d'Israël sur les  Palestiniens !

Le problème, ICI, ce n'est pas la Palestine, ni Gaza, ni le HAMAS !

LE PROBLEME ICI, C'EST ISRAEL qui EMPOISONNE TOUT Le MOYEN-ORIENT et le MONDE ENTIER !

 

Par: rédaction
18/07/14 - 16h09  Source: Belga

© belga.

Le Premier ministre islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé vendredi le rôle de l'Egypte et de son président "tyran", Abdel Fattah al-Sissi, dans l'opération militaire israélienne visant le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

"Il (Sissi) n'est pas différent des autres (Israël). Sissi lui-même est un tyran", a lancé M. Erdogan devant la presse à Istanbul, interrogé sur l'opération terrestre d'Israël qui fait suite à plusieurs jours de bombardements israélien contre l'enclave palestinienne.

M. Erdogan a accusé l'administration égyptienne d'agir "ensemble" avec l'Etat hébreu contre le Hamas, soutenu par le gouvernement turc.

L'Egypte, habituelle médiatrice dans les conflits entre le Hamas et Israël, avait tenté en vain de faire accepter un cessez-le-feu peu favorable au Hamas, sans même le consulter.

Le président égyptien, ancien chef de l'armée, avait chassé du pouvoir il y a un an l'islamiste Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans. Le Hamas, comme la confrérie des Frères musulmans, a été interdit en Egypte.

En revanche Ankara avait soutenu M. Morsi et rompu avec Le Caire quand celui-ci fut évincé du pouvoir.

"L'administration en Egypte n'est pas légitime", a estimé le Premier ministre turc, l'accusant de vouloir exclure le Hamas de tout accord de paix à Gaza.

Et une nouvelle fois, M. Erdogan, champion de la cause palestinienne, a attaqué en termes forts l'Etat hébreu, l'accusant de perpétrer un "génocide" à Gaza contre les Palestiniens.

"Israël est un pays qui menace la paix dans le monde et le Proche-Orient", a-t-il insisté.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/...

18/07/2014

Gaza – Michèle Sibony de l’UJFP remet les pendules à l’heure sur LCI

Michèle Sibony, vice-présidente de l’Union juive française pour la paix sur LCI le 16 juillet 2014. Malgré que la blondinette hystérique et agressive ait tenté de la déstabiliser en début d’interview avec son intonation de chihuahua, la vice-présidente de l’UJFP garde son calme et parachève brillamment son intervention salvatrice, trop rare à la télévision en ce moment :

18 juillet 2014

Michèle Sibony sur LCI le 16 juillet 2014 à 22h 57

Michèle Sibony (UJFP) ; "Nous sommes face à une situation de répression coloniale et le gouvernement français est le seul au monde à vouloir interdire les manifestations de protestation"

http://www.youtube.com/watch?v=_RMzONa3g2k

 http://croah.fr/videos/gaza-michele-sibony-de-lujfp-remet-les-pendules-a-lheure-sur-lci/

 Incidents synagogue : nouvelles révélations

L'Esprit d'actu spécial Gaza avec comme invités, Michèle Sibony, membre de l'Union Juive Française pour la Paix, et Youssef Boussoumah, membre du «Parti des Indigènes de la République» (PIR), qui reviennent notamment sur les incidents de la synagogue avec de nouvelles révélations.

http://www.youtube.com/watch?v=gyHQUZhsgmU

 

 

 

 

 

Manif pro-palestinienne : le tribunal administratif de Paris confirme l'interdiction

C'est-à-dire en clair qu'au lieu de mettre au pas les groupements terroristes de la LDJ et du Betar, c'est tout un peuple qui doit être paralysé sous prétexte qu'il ne faille pas enfreindre pour les traîtres que nous avons au gouvernement,  les ordres du CRIF et de l'état sioniste, mais ce qui ne les dérange pas c'est qu'ils violent le droit de manifester de tout un peuple. C'est le meilleur moyen de provoquer des soulèvements en France et de nous faire aller vers une guerre civile qu'ils appellent de tous leurs voeux depuis quelques années.

Il reste encore à saisir le Conseil d'état, sur lequel nous ne nous faisons aucune illusion. La manifestation est donc jugée illégale pour l'heure, mais personne ne pourra l'empêcher si les manifestants se présentent, mais le risque en cas de dérapage, c'est de se faire interpeller ! Encore une fois au lieu de pénaliser les terroristes, ils ne gêneront pas pour faire condamner des innocents !

Cela ne vous rappelle-t-il rien ? Le remake de l'affaire Dieudonné qui était traité d'antisémite et nous avec.

Donc, si nous comprenons bien quand les français souhaitent apporter leur soutien à des musulmans, Palestiniens ou pas, les criminels sionistes associent cela à de l'antisémitisme !

Pour savoir qui vous dirige vraiment il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer?

Ne dit-on pas que qui se sent morveux qu'il se mouche ? Rappel de la vidéo ci-dessous :

Puis vous constater dans la vidéo de Hollande avec quel aplomb il ment ! Il a oublié que depuis le début, il a encouragé son grand ami Netanyahu à faire le nettoyage ethnique en Palestine.

 

http://www.youtube.com/watch?v=fZpjqWTFSZQ

http://lci.tf1.fr/france/societe/manif-pro-palestinienne-le-tribunal-administratif-de-paris-8454444.html

Edité par B.L. avec AFP
le 18 juillet 2014 à 22h20

Manif pro-palestinienne : le tribunal administratif de Paris confirme l'interdiction

Notre société. La préfecture de police avait interdit vendredi une manifestation de soutien aux Palestiniens prévue samedi dans la capitale. Une décision confirmée par le tribunal administratif de Paris.

 

Le tribunal administratif de Paris a rejeté vendredi soir le recours déposé par les organisateurs d'une manifestation pro-palestienne prévue samedi et qui avait été interdite dans la journée par les autorités, a indiqué une source proche du dossier. La préfecture de police de Paris a lancé dans la soirée auprès de l'AFP un "appel à respecter cet arrêté d'interdiction qui a été pris dans un souci d'apaisement des tensions".

Plus tôt dans la journée, la préfecture de police a en effet annoncé interdire le rassemblement en raison de "risques de violences". Les organisateurs, dont le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et une dizaine de mouvements de soutien au peuple palestinien, avaient de leurs côtés indiqué qu'ils déposaient un référé liberté devant le tribunal de Paris contre cette mesure dans l'espoir de pouvoir maintenir la manifestation.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a justifié cette interdiction par les violences qui ont éclaté dimanche dernier à l'issue d'une manifestation organisée par les mêmes collectifs et qui avait réuni 7000 personnes selon la police. La manifestation de samedi devait débuter au niveau du métro Barbès-Rochechouart.

http://lci.tf1.fr/france/societe/manif-pro-palestinienne-le-tribunal-administratif-de-paris-8454444.html