Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2014

Israël et l’Arabie saoudite : une alliance forgée dans le sang des Palestiniens

Et voici encore ce que l'état sioniste d'Israël nous trame avec l'Arabie Saoudite qui aurait donné le feu vert à Israël pour lancer l'opération sur la Bande de Gaza pour massacrer les Palestiniens et faire sauter le Hamas pour placer encore leurs pions en accord avec les US/UE/Sionistes !

Apparemment, il faut se mettre à plusieurs pour aller voler le gaz et les richesses énergétiques de la Palestine !

Comme par hasard l'état sioniste n'est pas raciste avec tous les arabes surtout quand il s'agit d'aller leur prendre de l'argent et de comploter avec eux !

 

mercredi, 23 juillet 2014 18:37

Israël et l’Arabie saoudite : une alliance forgée dans le sang des Palestiniens

 
IRIB-Cette alliance israélo-saoudienne est forgée dans le sang, le sang palestinien, le sang, ce dimanche, de plus de 100 victimes dans Shejaiya, écrit David Hearst.
JPEG - 34.8 ko
L’Arabie saoudite est dirigée par une clique de vieillards cacochymes, dignes représentants d’une caste qui s’accapare la rente pétrolière et se maintient au pouvoir par tous les moyens...

Il y a beaucoup de mains derrière l’attaque de l’armée israélienne sur la bande de Gaza. L’Amérique n’est pas malheureuse de voir le Hamas devoir supporter tant de coups. Alors que les images des scènes de carnage dans les rues de Shejaiya venaient d’être diffusées, John Kerry a déclaré sur Meet NBC le même jour qu’Israël avait le droit de se défendre, et l’ambassadeur américain Dan Shapiro a déclaré sur la chaîne israélienne Canal 2 que les États-Unis feraient en sorte que les forces modérées soient [après le conflit] dominantes dans la bande de Gaza, ce qui veut dire [qu’Israël amènerait dans ses fourgons] l’Autorité palestinienne.

L’Égypte n’est pas non plus écrasée de douleur. Son ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry a tenu le Hamas pour responsable de la mort des civils, après que le mouvement ait rejeté le cessez le feu [concocté par l’Égypte et Israël et totalement à l’écart du Hamas - NdT].

Un troisième partenaire non déclaré dans cette alliance contre nature a cependant donné un feu-vert à Netanyahu, le couvrant à l’avance pour une opération militaire d’une telle férocité. Nous ne parlons pas d’un allié aussi impuissant que les États-Unis, car cette autorisation ne peut venir que d’un État arabe.

L’attaque sur Gaza a été lancée avec une approbation royale saoudienne.

Ce mandat royal n’est rien de moins qu’un secret de polichinelle en Israël et l’ex-ministre de la défense comme celui qui est en fonction en parlent de façon très ouverte. L’ancien ministre israélien de la Défense Shaul Mofaz a surpris le présentateur sur Canal 10 en disant qu’Israël devait attribuer un rôle à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis dans la démilitarisation du Hamas. Interrogé sur ce qu’il entendait par là, il a ajouté que des fonds de l’Arabie saoudite et des Émirats devraient être utilisés pour reconstruire Gaza une fois le Hamas anéanti.

Amos Gilad, homme-clé au ministère israélien de la défense dans les relations avec l’Égypte de Moubarak et aujourd’hui directeur du département israélien des relations politico-militaires, a déclaré récemment à l’universitaire James Dorsey : « Tout est souterrain, rien n’est public, mais notre coopération sécuritaire avec l’Égypte et les États du Golfe est unique. C’est la meilleure période de sécurité et de relations diplomatiques avec les pays arabes ».

Les félicitations sont réciproques. Le roi Abdallah a fait savoir qu’il avait téléphoné au président Abdel Fattah El-Sisi pour approuver une initiative égyptienne de cessez-qui n’avait même pas soumise au Hamas, ce qui a incité des analystes cités par le Jerusalem Post à se demander si un cessez-le feu avait été sérieusement proposé.

Le Mossad et les responsables saoudiens du renseignement se réunissent régulièrement. Les deux côtés se sont concertés lorsque l’ancien président égyptien Mohamed Morsi était sur le point d’être déposé en Égypte, et ils sont main dans la main en ce qui concerne l’Iran, à la fois dans la préparation d’une attaque israélienne qui traverserait l’espace aérien saoudien, et dans le sabotage du programme nucléaire.

Il y a même été dit de bonne source que les Saoudiens financent l’essentiel de la très coûteuse campagne d’Israël contre l’Iran.

Pourquoi l’Arabie Saoudite et Israël font-ils à ce point bon ménage ? Pendant des décennies, les deux pays éprouvaient une sensation identique quand ils regardaient autour d’eux : la peur. Leur réaction a été similaire. Chacun sentait qu’ils ne pouvaient se prémunir contre ses voisins en les envahissant (Liban, Yémen) ou par le financement de guerres et coups d’État (Syrie, Égypte, Libye). Ils ont des ennemis ou rivaux en commun : l’Iran, la Turquie, le Qatar, le Hamas dans la bande de Gaza, et les Frères musulmans ailleurs. Et ils ont des alliés communs : les lobbys militaro-industriels américains et britanniques, l’homme fort du Fatah et l’atout des États-Unis Mohammed Dahlan qui a essayé autrefois de prendre le contrôle de Gaza et qui serait probablement prêts à le faire à nouveau.

La différence aujourd’hui, c’est que pour la première fois dans l’histoire de leurs deux pays, une coordination militaire a été mise en place. Le prince Turki, neveu du roi Abdallah, est le visage public de ce rapprochement rendu visible par la publication d’un livre sur l’Arabie écrit par un universitaire israélien. Le prince s’est rendu à Bruxelles en mai pour rencontrer le général Amos Yadlin, l’ex-chef du renseignement israélien qui a été inculpé par un tribunal en Turquie pour son rôle dans l’abordage du Mavi Marmara.

On pourrait faire valoir qu’il n’y a rien de sinistre dans l’implication du prince Turki dans le débat israélien et que ses motivations sont à la fois paisibles et louables. Le prince est un fervent partisan d’une initiative de paix proposée par le roi saoudien Abdallah. L’Initiative de paix arabe soutenue par 22 États arabes et 56 pays musulmans aurait effectivement été une base pour la paix si Israël ne l’avait pas ignoré il y a quelques 12 ans.

Le prince Turki est très lyrique sur les perspectives de paix dans un article publié par Haaretz. Il y écrit : « Et quel plaisir ce serait d’être en mesure d’inviter non seulement les Palestiniens mais aussi les Israéliens que j’allais rencontrer de venir me rendre visite à Riyad, où ils pourraient alors visiter ma maison ancestrale dans Dir’iyyah, qui a souffert aux mains de Ibrahim Pacha le même sort qu’a subi Jérusalem aux mains de Nabuchodonosor et des Romains ».

C’est les moyens utilisés, pas la fin en soi qui exposent le véritable coût humain de ces alliances. La promotion par le prince Turki de l’Initiative de paix arabe se fait au prix de l’abandon par le royaume de son soutien historique à la résistance palestinienne.

L’analyste saoudien Jamal Khashogji fait ce même constat quand il parle en langage codé du nombre d’intellectuels qui attaquent la notion de résistance : « Malheureusement, le nombre de ces intellectuels ici en Arabie Saoudite est plus élevé que la moyenne. Si une telle tendance se poursuit, elle va détruire la louable prétention du royaume d’avoir soutenu et défendu la cause palestinienne depuis l’époque de son fondateur, le roi Abd Al-Aziz Al-Saoud ».

La paix serait en effet la bienvenue pour tout le monde, et surtout pour Gaza en ce moment. Mais les moyens par lesquels les alliés d’Israël en Arabie saoudite et l’Égypte veulent y arriver, en encourageant Israël à donner au Hamas un coup fatal, amènent à douter de ce qui se trame vraiment. Le père de Turki, le roi Faisal bin Abdulaziz se retournerait dans sa tombe s’il voyait ce que son fils fait en son nom.

Cette alliance israélo-saoudienne est forgée dans le sang, le sang palestinien, le sang, ce dimanche, de plus de 100 victimes dans Shejaiya.

 

Washington proroge la suspension des vols à destination de Tel-Aviv! Le boycott du Ciel par les USA ?

Outre la réalité des dangers représentés pour les passagers des vols à destination et en provenance des vols aériens vers TEL-AVIV, il apparaît qu'il s'agisse en prime d'un boycott du Ciel d'Israël pour forcer l'état sioniste et NETANYAU à cesser les hostilités sur GAZA et la Palestine !

Il serait temps que les arrestations commencent !

 

mercredi, 23 juillet 2014 17:28

Washington proroge la suspension des vols à destination de Tel-Aviv!

 
IRIB-les Etats Unis ont prorogé de 24 heures la suspension des vols à destination de Tel Aviv. selon Al Arabiya les Américains ont décidé de prolonger de 24 heures ce mercredi le boycott du ciel israélien, et ce en dépit de la demande pressante de Netanyahu à l'adresse de Kerry pour que les Etats-Unis revoient cette décision. les compagnies aériennes américaines et européennes ont décidé depuis mardi de suspendre leurs vols à destination et en provenance de Tel Aviv en raison des menaces de roquettes contre l'aéroport international de Ben Gourion. le Hamas a qualifié cette prolongation après  la suspension des vols à destination et en provenance de Tel Aviv de " grande victoire " pour la Résistance!
 
mercredi, 23 juillet 2014 05:26

Vols suspendus : Netanyahu lance un SOS à Kerry!!

 
IRIB- Le Premier ministre sioniste lance un appel d'aide au secrétaire d'état John Kerry dont le pays vient de suspendre ses vols à destination de Tel-Aviv! Netanyahu en appelle à Kerry pour qu'il intervienne auprès de l'organisation aéronautique civile des Etats-Unis et qu'il obtienne l'annulation de sa décision. Cette même organisation a décidé d'annuler pendant 24 heures tous les vols à destination de Tel-Aviv. A en croire les médias israéliens le tir des roquettes par la Résistance contre l'aéroport de Ben Gourion est à l'origine de de cette décision. Or ces tirs se poursuivent depuis 15 jours et la mesure n'intervient que maintenant ! Quelle en est donc la raison? Les sources liées aux brigades Qassam ont annoncé avoir abattu un F16 israélien dans le ciel de Deir al Balah . l'information n'est évidemment pas confirmée par les sources israéliennes mais elle pourrait expliquer la panique soudaine des compagnies aériennes occidentales.
 
mercredi, 23 juillet 2014 17:39

Le ciel d'israël boycotté!!

 
IRIB-la presse allemande ont réaffirmé dans leurs analyses et articles de grande victoire l'annulation des centaines de vols à destination et en provenance de Tel Aviv. " Le Hamas a poussé à la fermeture du ciel d'Israël. il a réussi à pousser les Etats Unis et d'autres pays occidentaux à tourner le dos d'Israël" les analystes politiques assimilent cet état de chose à l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne au dessus d'Israël.
 
 

Gaza: Israël, la capitulation dans 3 jours?!! Une réditionunilatérale plus tôt que prévue ?

Les évènements en Israël semblent se précipiter !

Les Brigades de la résistance Al-Quassam avaient promis aux Palestiniens de les libérer avant la fin du Ramadan !

Que le Ciel puise eles entendre au plus tôt !

D'autres nouvelles à venir !

mercredi, 23 juillet 2014 08:14

Gaza: Israël, la capitulation dans 3 jours?!!

 
IRIB- Un  journal  israélien a fait état d'un éventuel cessez-le-feu unilatéral par le régime de Tel-Aviv
d'ici trois jours. Selon  YJC,  Yediot Aharonot a fait état aujourd'hui d'un éventuel arrêt unilatéral des opérations  contre la bande de Gaza  dans trois jours. Ce journal israélien écrit dans son éditorial que le cabinet sécuritaire  décidera probablement dans les trois jours à venir de l'arrêt unilatéral de l'opération  « Roche Invincible » pour une nouvelle démarche. Yediot Aharonot ajoute : dans  la nouvelle étape, si la résistance palestinienne continue à tirer des roquettes, l'armée israélienne répondrait  par l'artillerie et des raids aériens. Cette décision pourrait être prise après  la fin de l'opération terrestre  dans la  Bande de Gaza et le démantèlement de tous les tunnels.

Or, sur le terrain, le régime sioniste n'a pas encore pu parvenir, depuis seize jours qu'il a déclenché l'offensive d'envergure contre Gaza, à ses objectifs et cherche ainsi un prétexte pour sortir décemment de ce bourbier qu'il a créé lui-même.  

 

                                        

23/07/2014

Zbigniew Brezinski prévient Netanyahu : « Israël est en grand danger ! »

Connaissant le vieux renard que faut-il comprendre de ses déclarations ?

Surtout qu'il soutient officiellement l’irrésistible et très sioniste tandem Porochenko/ Komoloiskyi dans son oeuvre ukrainienne …

 

Voir le : Le Grand Échiquier » de Zbigniew Brzezinski

 

Il faut dire que jamais une telle mobilisation internationale n'a jamais eu lieu en faveur des Palestiniens et heureusement qu'il existe les réseaux sociaux pour dénoncer les mensonges. Trop gros pour êtres cachés.

Zbigniew Brezinski prévient Netanyahu : « Israël est en grand danger !

https://www.youtube.com/watch?v=MI-nTIUQ1YA

 

Brzezinski "Le lobby israélien a un pouvoir considérable"

https://www.youtube.com/watch?v=J4HtYWEmq3Y&list=UUujg9xbh0y15ojV2MRFfOew

 

 

VIDEO. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

Il était temps que l'ONU accouche d'une décision qui ne va rien changer dans l'immédiat si Israël continue à violer comme d'habitude les résolutions de l'ONU et les règles du Droit International !

Nous notons que les pays criminels de l'Europe et des Etats-Unis,
n'ont pas soutenu la convocation de la réunion d'urgence du Conseil des droits de l'homme mercredi à Genève.

Ici, sont mis en cause Netanyahu et Abbas. Il faudra se méfier que cette décision n'ait pas pour seuls buts de faire virer Netayahu et Abbas pour placer d'autre pions à leur place pour ouvrir la voie aux USA/UEsionistes pour poursuivre leurs plans de vols des richesses de GAZA et de la Palestine.

Vous remarquerez en bas de l'article que même un correspondant de la chaîne Al Jazeera n'a pas pu retenir ses larmes et qu'il a craqué à l'antenne. 


VIDEO. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

 

Par LEXPRESS.fr, publié le 23/07/2014 à 10:50, mis à jour à 15:48

La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme accuse ce mercredi Israël de possibles crimes de guerre. Elle dénonce également les attaques du Hamas contre des zones civiles.

VIDEOS. Gaza: Israël accusé à l'ONU de possibles crimes de guerre

A partir de la frontière israélienne, vue du sud de la bande de Gaza, le 22 juillet 2014 où les bombardements israéliens se poursuivent.

afp.com/Mnahem Kahana

 

Face à la situation à Gaza, Navi Pillay, Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, accuse ce mercredi Israël de possibles crimes de guerre. Pour appuyer ces déclarations à l'encontre, elle s'appuie sur des exemples récents de destructions de maisons, et de civils tués, dont des enfants, dans la bande de Gaza. 

 https://www.youtube.com/watch?v=zDay_UNywFA

La Haut-Commissaire, qui participe à une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur l'offensive israélienne, déclare qu'il y a "une forte possibilité que le droit international humanitaire ait été violé, d'une manière qui pourrait constituer des crimes de guerre" et a demandé une enquête sur chacun de ces incidents.  

Les attaques "indiscriminées" du Hamas dénoncées

Elle s'élève également contre les attaques du Hamas contre des zones civiles. "Une fois de plus, les principes de distinctions et de précaution ne sont pas clairement respectées durant (les) attaques indiscriminées menées à l'encontre de zones civiles par le Hamas et d'autres groupes palestiniens armés", a-t-elle regretté.

https://www.youtube.com/watch?v=fi1y-oyLqpw

Un projet de résolution est sur la table des participants. Le texte, qui sera soumis à approbation aux participants de la réunion, condamne "avec la plus grande fermeté les violations massives et systématiques des droits de l'Homme découlant des opérations militaires israéliennes dans les territoires palestiniens occupés depuis le 13 juin, en particulier l'offensive israélienne à Gaza."  

Le texte recommande aussi que la Suisse, comme Etat dépositaire des Conventions de Genève, convoque rapidement la conférence des Etats parties à la 4e convention de Genève pour décider des mesures à prendre pour que la convention, un texte essentiel du droit humanitaire, soit appliquée dans les territoires palestiniens occupés, y compris à Jérusalem-Est. 

Les pays européens et les Etats-Unis n'ont pas soutenu la convocation de la réunion d'urgence du Conseil des droits de l'homme mercredi à Genève. 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orien...

 

UN CORRESPONDANT DE LA CHAINE AL-JAZEERA

http://www..dailymotion.com/video/k6G8uPgIt4OhEY8phfQ*

 Wael Al-Dahdouh, correspondant à Gaza de la chaîne Al Jazeera n'a pas pu retenir ses larmes. Dimanche 20 juillet, pendant le direct, alors qu'il évoquait la mort de 87 Palestiniens lors d'assauts de l'armée israélienne, Wael Al-Dahdouh a quitté, très ému, le champ de la caméra.

http://www.dailymotion.com/video/k6G8uPgIt4OhEY8phfQ