Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2015

500 camions-citernes détruits par les avions russes en Syrie ( Vidéos)

500 camions-citernes détruits par les avions russes en Syrie

Un Su-34 russe à Lattaquié

Les bombardiers Su-34 russes ont procédé à la destruction des sites pétroliers contrôlés par l'EI en Syrie.

Environ 500 camions-citernes, transportant illégalement du pétrole de Syrie en vue de son raffinage en Irak, ont été détruits par les avions russes en quelques jours, a annoncé Andreï Kartapolov, le chef du service opérations de l'Etat-major général des Forces armées russes.

"L'aviation russe a détruit près de 500 camions-citernes en quelques jours. Les terroristes ont moins de possibilités d'exporter illégalement des produits pétroliers et leurs revenus provenant de la contrebande de pétrole ont diminué", a indiqué le général Kartapolov lors d'un point presse.

Les bombardiers russes Su-34 visent des sites de production, de transformation, et de transport de pétrole appartenant aux terroristes du groupe terroriste Etat islamique (EI). "Ces dernières années, l'EI et d'autres groupes extrémistes ont mis en service un "oléoduc mobile" sur les territoires qu'ils contrôlent", a ajouté le général Kartapolov présentant des photos où des centaines de camions-citernes.

Selon lui, des centaines de camions-citernes transportent des milliers de tonnes de pétrole en Irak et cela constitue la principale source de revenus pour les terroristes.




 

 

18/11/2015

Le Parti de Gauche condamne la venue du Premier ministre du Qatar à Paris

Voici ceux que le Gouvernement se complaît à recevoir !

Vous remarquerez que c'est la 1ère fois qu'il vient en France, sûrement pour savoir dans quelles dispositions sont Hollande et sa clique après les attentats perpétrés à Paris.

Peut-être que si cela ne nous suffit pas qu'ils ont leurs relais dans la CIA et le Mossad pour nous en offrir de nouveaux !

Le Parti de Gauche condamne la venue du Premier ministre du Qatar à Paris

Abdullah bin Nasser bin Khalifa Al-Thani

Abdullah bin Nasser bin Khalifa Al-Thani

C'est par la voix de sa coordinatrice nationale Danielle Simonnet que le Parti de Gauche a condamné la présence d'Abdallah ben Nasser Al-Thani. Le parti accuse explicitement le Qatar de financer Daesh.

En dépit des attentats, le Premier ministre qatari accompagné de son ministre de l'Intérieur a maintenu sa visite officielle de trois jours en France. Il sera également accompagné d'une importante délégation.

Pour le moment, seul le Front de gauche a commenté cette visite.

C'est la première visite officielle de ce Premier ministre à Paris en France. Il devrait participer au salon de la sécurité intérieure des Etats (Milipol), organisé entre Paris et à Doha. Dès samedi, l'émir du Qatar avait envoyé un message de condoléances au président François Hollande. Il avait également condamné les attaques terroristes.  

En savoir plus: Qatar, champion du monde des gouvernements efficaces et de l’exploitation des travailleurs migrants

Sur France Inter, Manuel Valls avait été interrogé sur les accusations de financement du terrorisme dont l'Arabie saoudite et le Qatar font régulièrement l'objet. Il avait alors répondu: «le pouvoir en Arabie saoudite comme au Qatar lutte contre Daech, ça c'est incontestable et je n'ai pas de raison de douter aujourd'hui de l'engagement de ces deux gouvernements».

Paris et Doha entretiennent des relations diplomatiques et commerciales étroites: pour illustration, le petit pays avait acheté en mai dernier 24 avions de combat français Rafale pour 6,3 milliards de d'euros.

 

Pour Bachar el-Assad, la France doit cesser son alliance avec le Qatar et l'Arabie saoudite

Et il sait de quoi il parle, n'est-ce pas ?

Pour Bachar el-Assad, la France doit cesser son alliance avec le Qatar et l'Arabie saoudite

C'est le magazine Valeurs Actuelles qui a pu réaliser cette interview du président syrien. Ce dernier revient sur les attentats de Paris. Il estimant que la politique française est totalement alignée sur celle des Etats-Unis.

Au sujet des attaques terroristes à Paris, le président syrien a estimé que «ce qui se passe est terrible. La France ne pourra pas lutter contre le terrorisme tant qu'elle sera alliée au Qatar ou à l'Arabie saoudite».

Questionné sur la possibilité de son départ, il a estimé que cela dépendait «uniquement de la volonté du peuple et du Parlement syrien», ajoutant que «ceux qui veulent détruire la Syrie veulent surtout détruire le dernier état laïc de la région. La laïcité, c’est notre identité. Elle est essentielle pour le Proche Orient».

Quant à la déclaration de François Hollande selon laquelle «le président Assad est à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution», le président syrien s’est demandé si le peuple syrien avait «désigné le président Hollande pour être son porte-parole».

Enfin, interrogé sur la Turquie, Bachar el-Assad a estimé que l'Occident «est aveugle sur ce qui se passe en Turquie» qui soutiendrait, selon lui, «al-Nosra et Daesh» et qui envoie sur les routes «des migrants par millions».

Aller plus loin : Syrie, pour Valéry Giscard d'Estaing, le départ de Bachar el-Assad est un préalable «très imprudent»

 

Assad: Poutine est l’unique défenseur de la civilisation chrétienne

Assad: Poutine est l’unique défenseur de la civilisation chrétienne

Bachar el-Assad

"Lorsque je vois dans quel état se trouve le monde, je comprends que Vladimir Poutine est le seul défenseur de la civilisation chrétienne sur lequel on peut compter", a souligné M.Assad.

Le chef de l'Etat syrien Bachar el-Assad a déclaré dans une interview accordée à l'hebdomadaire français Valeurs actuelles qu’il ne quitterait son poste de président que si son peuple et le parlement le souhaitent.

"La question de mon départ dépend exclusivement de la volonté du peuple syrien et de son parlement", a indiqué le président syrien, ajoutant que ce problème n'était pas évoqué lors des conférences internationales.

Le chef de l'Etat syrien a déclaré qu'il considérait le président russe Vladimir Poutine comme le seul défenseur de la civilisation chrétienne.

"Lorsque je vois dans quel état se trouve le monde, je comprends que Vladimir Poutine est le seul défenseur de la civilisation chrétienne sur lequel on peut compter", a souligné M.Assad.

La Russie mène une opération contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie depuis le 30 septembre sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI. Le groupe aérien russe déployé en Syrie comprend plus de 50 avions et hélicoptères dont des chasseurs Su-30SM, des bombardiers Su-24M et Su-34 et des avions d'attaque au sol Su-25. En outre, 26 missiles de croisière russes ont été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.

 

Réponse de Bachar al-Assad à Valeurs Actuelles lors d’un entretien exclusif

« La Syrie avait la liste des djihadistes de France et l’a proposé aux Français. Mais Valls a refusé ».

Entretien. Samedi 14 novembre, après s’être entretenu avec des parlementaires et des intellectuels français, le président syrien a accordé à “Valeurs actuelles” un entretien exclusif. Il expose en quoi la politique étrangère de la France, alignée sur celle des États-Unis, l’a menée dans une impasse, y compris dans son combat contre les terroristes de l’État islamique.

Que diriez-vous des propos tenus par le président François Hollande : « Le président Assad est à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution ». Considérez-vous qu’il s’agit d’une opinion générale ? Quelle serait votre réponse ?

Je répondrais tout d’abord par la question suivante : le peuple syrien a-t-il désigné le président Hollande pour être son porte-parole ? Accepteriez-vous, en tant que citoyen français, qu’une remarque pareille vienne d’un homme politique étranger, quel qu’il soit ? Ne serait-ce pas une offense au peuple français ? Nous voyons les choses de manière identique. N’est-ce pas insulter le peuple syrien que de tenir de tels propos ? Cela ne veut-il pas dire qu’il ne reconnaît pas ce peuple ?

La France a, par ailleurs, toujours été fière du patrimoine et des principes de la Révolution française, et peut-être aussi de la démocratie et des droits de l’homme. Or, le premier principe de la démocratie étant le droit des peuples à choisir leur président, c’est une honte qu’il dise, lui qui représente le peuple français, une chose qui va à l’encontre des principes de la République française et du peuple français. De même, il est honteux pour lui de tenter d’insulter un peuple civilisé riche d’une histoire de plusieurs milliers d’années comme le peuple syrien. Telle est ma réponse, mais je pense que cela ne changera rien à la réalité des choses en Syrie, car les faits ne seront pas altérés par de telles déclarations

…Lire la suite à partir du mercredi 18 novembre sur tablettes et smartphone et le jeudi 19 novembre dans les kiosques…