Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

L'ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

L'article diffusé par la presse française, tronqué de toutes les précisions données dans notre article précédent: ICI

On censure la vérité, bien sûr comme d'habitude.

 

L'ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

Créé le 04-12-2012 à 09h10 - Mis à jour à 09h50

NATIONS UNIES (Sipa-AP) -- L'Assemblée générale de l'ONU a approuvé à une large majorité une résolution appelant Israël à ouvrir rapidement ses installations nucléaires pour qu'elles soient inspectées.

La résolution, approuvée lundi par 174 voix pour, six contre et six abstentions, appelle l'Etat hébreu à adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) "sans délai" et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Iles Marshall, la Micronésie et Palau ont voté "non".

Les résolutions adoptées par l'Assemblée générale de l'ONU, qui compte 193 membres, ne sont pas légalement contraignantes, mais elles reflètent l'opinion internationale et ont un poids moral et politique.

Israël a toujours refusé de rejoindre le TNP, tout comme l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, trois Etats possédant des armes nucléaires.

pyr/AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121204.FAP7534/l-onu-appelle-israel-a-ouvrir-ses-installations-nucleaires-aux-inspections.html

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Et ben ! Le monde change enfin ! Il était temps !

 

Pour suivre ce qui s'est passé ces derniers jours avant la dernière décision prise par l'ONU contre Israël.

Après le vote de l'ONU d'accepter la Palestine en qualité de membre observateur, l'état sioniste n'a pas manqué d'organiser de nouvelles représailles à l'encontre de la Palestine en bloquant des fonds destinés à l'autorité palestinienne et en poursuivant sa colonisation.

 

Ce qui veut dire en clair que l'Etat sioniste s'octroie tous les droits et continue à violer en toute impunité, les règles du droit international.

Ci-dessous, la Palestine qui se réjouit d'avoir obtenu son statut d'observateur à l'ONU.

"Vous êtes plus forts que cette occupation", dit Mahmoud Abbas à Ramallah
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/02/vous-etes-plus-forts-que-cette-occupation-dit-abbas-a-ramallah_1798909_3218.html

En représailles au vote de l'ONU, Israël bloque le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'autorité palestinienne

Israël bloque le transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu'il bloquait le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne à la suite de l'octroi à la Palestine du statut d'Etat observateur auprès de l'ONU.

Et non content de bloquer des fonds destinés à la Palestine, l'état sioniste relance la colonisation après le vote de l'ONU.

 

  Israël relance la colonisation après le vote de l'ONU sur la Palestine après le vote à l'ONU

  L'extension des colonies israéliennes condamnée à Paris, Londres et Washington

  Le Hamas accuse Israël d'avoir violé la trêve à Gaza

 

Cessons donc de nous bercer d'illusions avec la supposée volonté pour l'état sioniste criminel de vouloir la paix avec la Palestine et les autres pays musulmans.

 

Cet état sioniste criminel, ne veut que la guerre qu'il n'aura de cesse de poursuivre jusqu'à ce qu'il ce soit tout accaparé dans la région.

 

L'état Sioniste ne recherche donc pas la paix, mais la GUERRE PERMANENTE.

 

La France et la Grande-Bretagne menacent de retirer leur ambassadeur d'Israël suite à la poursuite de la construction de 3000 nouvelles habitations sur une vaste portion de territoire palestinien, ce qui risque d'envenimer le conflit israélo-palestinien. 

http://www.thenewstribe.com/2012/12/03/france-britain-lik...


Traduction Google

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Par Associated Press , Mise à jour: Mardi, Décembre 4, 07h32

NATIONS UNIES - L'Assemblée générale des Nations Unies a massivement approuvé une résolution demandant à Israël d'ouvrir rapidement son programme nucléaire à l'inspection et pour la sauvegarde d'une conférence de haut niveau visant à interdire les armes nucléaires au Moyen-Orient qui a été tout simplement annulée.

Tous les pays arabes et l'Iran avait prévu d'assister à la conférence à la mi-Décembre à Helsinki, en Finlande, mais les États-Unis ont annoncé le 23 novembre qu'elle n'aurait pas lieu, en citant des troubles politiques dans la région et l’attitude de défi de l'Iran sur la non-prolifération. L'Iran et certains pays arabes ont rétorqué que la véritable raison de l'annulation était le refus d'Israël d'y assister.

La résolution, approuvée lundi par un vote de 174-6 avec 6 abstentions, appelle Israël à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire «sans plus tarder» et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Ceux qui ont voté «non» étaient Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Îles Marshall, la Micronésie et Palau.

Les résolutions adoptées par l'Assemblée  par 193 membres ne sont pas juridiquement contraignantes mais elles reflètent l'opinion internationale et ont un poids moral et politique.

Israël refuse de confirmer ou de nier qu'elle a des bombes nucléaires et est largement soupçonné d'avoir un arsenal nucléaire. Il a refusé d'adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire, ou TNP, ainsi que trois États dotés d'armes nucléaires - l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord.

La proposition arabe pour créer une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient, était celle de faire pression sur Israël pour qu’il renonce à son arsenal non déclaré de peut-être 80 ogives nucléaires, proposition avait déjà été approuvée lors d'une conférence du TNP en 1995, mais il n’y a  jamais été donné suite. En 2010, les 189 parties au traité de 1970 ont appelé à la convocation d'une conférence en 2012 sur la création d'une zone exempte d'ADM au Moyen-Orient.

La résolution, qui a été approuvée par le comité de désarmement de l'assemblée avant que la conférence n’ait été annulée, a noté la décision de «satisfaisante».

Mais Israël a longtemps dit qu'il devait y avoir d'abord un accord de paix au Proche-Orient avant la création d'une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient. Les pays musulmans de la région affirment qu’Israël détient un arsenal nucléaire non déclaré ce qui représente la plus grande menace pour la paix dans la région.

Le gouvernement israélien n'a fait aucun commentaire sur le vote de lundi Assemblée générale.

La semaine dernière, l'Assemblée générale a accordé à l’autorité Palestinienne la qualité d’observateur non-membre, de l’ONU, souscrivant à un Etat palestinien indépendant en Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.

Juste avant le vote de lundi, un diplomate iranien, Khodadad Seifi a dit à l'assemblée «la vérité est que le régime israélien est le seul parti qui a rejeté les conditions pour une conférence." Il a appelé à "une forte pression sur ce régime pour l’obliger à participer à la conférence sans conditions préalables. "

Un diplomate israélien, Isi Yanouka a déclaré que son pays a toujours souligné le danger de prolifération nucléaire au Moyen-Orient, et qu’il fallait isoler l'Iran et la Syrie.

"Tous ces cas remettent en cause la sécurité d'Israël et jettent une ombre à l'idée de se lancer dans un processus de sécurité régionale significative», a-t-il dit.

"Le fait que les auteurs incluent une résolution anti-israélienne se référant à la conférence de 2012 prouve surtout la mauvaise intention des Etats arabes à l'égard de cette conférence", a déclaré Yanouka.

Le diplomate Syrien, Abdallah Hallak a dit à l'assemblée que son gouvernement était en colère que la conférence n'allait pas avoir lieu en raison de «la fantaisie d'un seul parti, un parti d'ogives nucléaires."

"Nous appelons la communauté internationale à faire pression sur Israël pour qu'il accepte le TNP, de se débarrasser de son arsenal et de ses systèmes de livraison, afin de permettre la paix et la stabilité dans notre région», a-t-il dit.

Les principaux sponsors de la conférence sont les Etats-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne. Le ministre britannique des Affaires étrangères Alistair Burt a déclaré que la conférence était reportée, pas annulée.

Alors que les États-Unis ont voté contre la résolution, ils ont voté en faveur de deux paragraphes et questions qui leur ont été posées par votes séparés. Soutenir l'observance à la fois universelle au TNP, et nous appelons les pays qui ne sont pas parties à le ratifier "au plus tôt."  Les seuls votes «non» à ces paragraphes étaient ceux d'Israël et de l'Inde.

http://www.washingtonpost.com/world/middle_east/un-calls-...

 

 

Petite banniere 400x50

 

12:10 Publié dans Iran, Syrie, Israël - Palestine, ONU, Palestine, Gaza, Sionisme, Oligarchie, LDJ | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

05/10/2012

Les Juifs anti-sionistes soutiennent… l’Iran ! Evidemment !

Rencontre entre M. Ahmadinejad et des juifs antisionistes à New-York après sa dernière intervention à l'ONU.


Vidéo avec la traduction en français.

 

Rencontre entre M. Ahmadinejad et des juifs antisionistes

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...



04/10/2012

« L’art de la guerre » La ligne noire de Netanyahu

L'art pour l'entité sioniste de nous prendre pour des débiles mentaux et des antisémites lorsque nous exigeons la Paix Mondiale !



Quand le ridicule ne tue pas !

carloslatuffbibionu.jpg




« L’art de la guerre »

La ligne noire de Netanyahu


Le Premier ministre israélien a voulu frapper les esprits en brandissant un dessin naïf à la tribune de l’ONU, le 27 septembre, pour accuser l’Iran de préparer une bombe atomique. Mais ce procédé semble se retourner contre lui : il a surtout manifesté la vacuité de son argumentation et rappelé à tous qu’il avait beaucoup à cacher.

Réseau Voltaire | Rome (Italie) | 4 octobre 2012

JPEG - 25.7 ko

Nous savons maintenant comment sera la bombe nucléaire iranienne : une boule avec la mèche allumée, comme celle des bandes dessinées pour enfants. Le Premier ministre israélien Netanyahu l’a montrée avec un dessin, à l’Assemblée générale de l’Onu et, comme un maître d’école maternelle, il a sorti un feutre et il a tracé sur la bombe une belle ligne rouge. Ici, a-t-il expliqué, doit être arrêté « le plus dangereux régime terroriste du monde  », l’iranien, « avant qu’il ne porte à terme l’enrichissement nucléaire nécessaire pour fabriquer une bombe ».

Un tout autre cadre aurait dû être présenté à l’ONU : celui du puissant arsenal nucléaire israélien, entouré de la ligne noire du secret et de l’omertà. Selon Jane’s Defense Weekly, Israël — la seule puissance nucléaire au Moyen-Orient — possède de 100 à 300 têtes nucléaires, prêtes au lancement sur des missiles balistiques qui, avec le Jericho 3, atteignent une portée de 8 à 9 000 km. L’Allemagne a fourni à Israël (sous forme de don ou à prix réduits) quatre sous-marins Dolphin modifiés : dans chacun d’eux, aux six tubes de lancement de missiles de croisière à courte portée en ont été ajoutés quatre pour les Popeye Turbo, des missiles nucléaires de 1 500 km de portée. Les sous-marins israéliens Made in Germany, silencieux et pouvant rester en immersion pendant une semaine, croisent en Méditerranée orientale, en Mer Rouge et dans le Golfe Persique, prêts 24 heures sur 24 à l’attaque nucléaire. Les États-Unis, qui ont déjà fourni à Israël plus de 350 chasseurs-bombardiers F-16 et F-15, se sont engagés à leur fournir au moins 75 chasseurs F-35, eux aussi à double capacité nucléaire et conventionnelle. Le Pentagone, qui garde secrets les codes d’accès au software du F-35 même avec les pays (comme l’Italie) qui participent à sa construction, les fournira par contre à Israël pour qu’il puisse intégrer le F-35 dans ses propres systèmes de guerre électronique. Il donnera en outre la priorité à l’entraînement des pilotes israéliens, en les préparant à l’attaque nucléaire avec ces chasseurs de cinquième génération.

Israël, qui à la différence de l’Iran refuse le Traité de non-prolifération, n’admet pas qu’il possède un arsenal nucléaire (dont l’existence est reconnue par l’Agence internationale pour l’énergie atomique), mais laisse entendre de façon menaçante qu’il l’a et qu’il peut s’en servir. Il refuse ainsi de participer à la Conférence pour la création au Moyen-Orient d’une zone sans armes nucléaires, ordonnée par l’ONU, à laquelle l’Iran a par contre adhéré.

Pendant ce temps, Israël, qui selon le Sipri a produit jusqu’en 2011 690 à 950 kg de plutonium, continue à en produire en quantité suffisante pour fabriquer chaque année 10 à 15 bombes de la puissance de celle de Nagasaki. Il produit certainement aussi du tritium, un gaz radioactif avec lequel il fabrique des armes nucléaires de nouvelle génération. Parmi lesquelles des mini-nukes, à utiliser dans un théâtre guerrier réduit, et des armes neutroniques, qui provoquent une contamination radioactive mineure, mais une létalité plus élevée à cause de leur forte émission de neutrons rapides : les plus adaptées contre des objectifs peu distants d’Israël.

Les États arabes de l’AIEA, qui avaient préparé une résolution sur « Les capacités nucléaires israéliennes », en ont, sous la pression des USA, renvoyé la présentation en 2013.

Tandis que la mèche de la bombe, pas l’iranienne de la bande dessinée mais la vraie d’Israël, peut être allumée à tout moment.

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

http://www.voltairenet.org/article176117.html

 

Israël/Iran : La controverse sur le programme nucléaire de l'Iran est un canular-Paul Craig Roberts. La guerre pour l'eau contre le Liban !

Une autre confirmation que la guerre contre l'Iran ne vise pas les armes atomiques dont l'Iran ne dispose pas, mais le fait d'attaquer l'Iran pour atteindre le Liban par le sud pour aller lui voler son eau !

Un fichier à télécharger : Israël vole l'eau !
Voir nos prédents articles ICI et ICI

 
La controverse sur le programme nucléaire de l'Iran est un canular-Paul Craig Roberts

1ER OCTOBRE 2012 22 COMMENTAIRES

Par Greg Hunter USAWatchdog.com 

Dr Paul Craig Roberts, secrétaire adjoint au Trésor dans l'administration Reagan, a déclaré: «dans le conflit Israël / Iran il ne s'agit pas de bombes nucléaires, mais d'eau!"

Le Dr Roberts dit: « Israël veut se débarrasser de l'Iran en tant que fournisseur pour le Hezbollah. . . . Ainsi, ils peuvent envahir le sud du Liban, " parce que c'est là où l'eau se trouve. 

Ainsi, Israël pourrait attaquer l'Iran avant l'élection présidentielle de Novembre ? 

Le Dr Roberts dit, "Comme l'élection est très proche, Netanyahu est susceptible de prendre le pari . " 

Roberts pense que le président serait obligé de soutenir Israël militairement afin de ne pas perdre le vote juif dans des endroits comme la Floride.

Le Dr Roberts dit "La majorité des Israéliens ne veulent pas d'une attaque contre l'Iran".

Il poursuit en disant :"Vous ne pouvez plus faire une critique honnête sur Israël qui représente un danger, sans être traité d'antisémite".

Rejoindre Greg Hunter et leDr Paul Craig Roberts

Paul Craig Roberts: The Israel - Iran Conflict is Not About Nukes, but Water!
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MxJmbIMLf3I

http://usawatchdog.com/controversy-over-irans-nuclear-pro...