Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2015

Les attentats les plus meurtriers des 15 dernières années

Les attentats les plus meurtriers des 15 dernières années

18:35 27.11.2015

Les plus graves attentats du monde depuis 2000 ont été « réunis » sur une carte par un designer allemand

La vidéo a été créée et publiée sur Youtube par le designer allemand Milan Vuckovic. « La carte peut contenir des erreurs sur les lieux et le moment des attentats à cause d'une grande quantité d'informations, toutefois, elle présente clairement les tendances de développement du terrorisme dans le monde », indique l'auteur.



24/11/2015

JO-2016: la France partagera son expérience antiterroriste avec le Brésil

C'est ça, bien entendu ! La meilleure de l'année !

Comme cela, ils créeront, formeront, armeront et financeront une branche de nouveaux mercenaires qui s'installeront au Brésil pour leur voler leur pétrole ! Et quand il y auront des attentats chez eux, ils  leur diront qu'ils avaient refusé de collaborer avec certains services de renseignements, que c'est très dommage pour eux et qu'ils n'auront plus qu'à instaurer la Loi Martiale pour 10 ans !

JO-2016: la France partagera son expérience antiterroriste avec le Brésil

Laurent Fabius (à droite) et Mauro Vieira

Lors de sa visite au Brésil, Laurent Fabius a promis son assistance dans la lutte contre le terrorisme.

Au cours de sa rencontre avec la présidente du Brésil Dilma Rousseff dimanche, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a proposé son aide dans l'organisation du système de sécurité antiterroriste au cours des Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio.

La France remettra au Brésil des données issues du renseignement national concernant les potentielles menaces terroristes. Car une attaque terroriste semblable à celle qui a secoué Paris le 13 novembre pourrait se produire dans n'importe quel point du monde, selon M. Fabius. La stratégie de lutte contre le terrorisme doit donc revêtir un caractère international, souligne-t-il.

"Le ministre a proposé un échange d'information et d'expérience et le gouvernement brésilien le salue fortement", a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe le même jour le chef de la diplomatie du Brésil Mauro Vieira.

Les leaders européens sont préoccupés par la sécurité antiterroriste de Rio, où les Jeux olympiques doivent avoir lieu du 5 au 21 août 2016. Il s'agit des premiers JO à se tenir en Amérique latine. Ils devraient réunir plus de 10.000 sportifs.

 

23/11/2015

Vers une commission d'enquête sur la politique du gouvernement socialiste français en Syrie ?

Nous sommes en droit d'avoir des comptes sur la gestion occulte du gouvernement vis-à-vis de la Syrie, à cause de tous ces corrompus que nous avons au gouvernement qui font la politique des USA et d'Israël !

Ils ne font pas leur travail pour assurer la sécurité des français au profil de leur idéologie criminelle, mettant en danger les français, ensuite ils se permettent soi-disant pour nous protéger de nous instaurer la Loi Martiale !

C'est inacceptable pour le peuple français et notamment pour les familles des victimes !

Vers une commission d'enquête sur la politique du gouvernement socialiste français en Syrie ?

par SLT 22 Novembre 2015, 09:36

http://img.over-blog-kiwi.com/0/78/07/19/20151122/ob_c8ea98_assemblee-nationale.jpg

"L'union sacrée" a fait long feu, la droite républicaine demande déjà des comptes sur les failles des services de renseignement français quant à la lutte contre le terrorisme sur le territoire français, non sans avoir au préalable pointé les ambigüités de la politique étrangère française envers la Syrie. Certes il est peu probable que la commission d'enquête porte sur la politique étrangère de la France tant celle-ci relève du domaine réservé du "Monarque" de la République sous le régime de la Vème République.

En effet, il n'y a pas eu de commission d'enquête sur les responsabilités de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement dans le chaos libyen et les crimes contre l'humanité commis par les forces françaises en Libye, ni sur le présupposé financement de l'UMP (qui depuis a changé de nom) par Kadhafi ni sur l'assassinat présumé du Guide libyen par les services français, il est donc fort peu probable qu'il y en ait une sur la politique de François Hollande en Syrie.


Toutefois Manuel Valls semble accepter les principes d'une commission d'enquête concernant la gestion par les services français de la menace terroriste en France depuis le 7 janvier 2015. La contestation par l'opposition de la politique française a été relancée au lendemain des attentats du 13 novembre par les déclarations de l'ancien patron du renseignement intérieur, Bernard squarcini, au journal très à droite qu'est Valeurs Actuelles. Selon Squarcini, le gouvernement français aurait refusé en 2012 une liste de djihadistes français fournie par Bachar al-Assad.


Si l'on revient sur le soutien de la France aux forces rebelles en Syrie et nommément au groupe terroriste tel qu'Al-Nosra affilié à Al-Quaïda en Syrie, cela fait longtemps que l'opposition dénonce cette sombre politique.

Ainsi Alain Marsaud, député UMP, avait déclaré non sans argument en septembre 2014 sur BFM TV : "Ce sont nos alliés (proches d'Al-Quaïda,ndlr) qui ont enlevé nos journalistes en Syrie".


Plus récemment, Claude Goasguen, député de l'UMP, accusait explicitement l'Etat français de soutenir Al-Quaïda en Syrie sur l'antenne de la chaîne parlementaire (LCP)


Enfin Olivier Marleix, député des "Républicains" (ex-UMP) a déclaré à Paris Match en novembre 2015 :
Selon "Squarcini, le Premier ministre aurait refusé une liste de djihadistes français en Syrie proposée par les services de Bachar el-Assad. Ce refus est d’une extrême gravité. Quoi qu’on pense de Bachar el-Assad, puisque nous sommes en guerre, on ne refuse pas des informations aussi vitales ! Nos services se sont privés de contact indirect avec les services syriens. Ajoutons à cela que la Turquie et les Etats-Unis disent nous avoir avertis. Tout cela justifie une commission d’enquête."

Sur ce dernier point, de nombreuses sources attestent que les services de renseignement français avaient été prévenus début novembre de l'imminence d'un attentat dans la capitale par les services israéliens, les services irakiens et algériens. A tel point que selon Mondafrique, les services de renseignement algériens de la DRS auraient déclaré que quelque chose ne tournait pas rond à la DGSE :


Le DRS s’était procuré, "grâce à ces agents infiltrés des informations très précieuses sur les plans de l’organisation terroriste. « C’est ce qui explique, d’ailleurs, pourquoi nous n’avons pas subi d’attaques d’une aussi grande cruauté que celles de Paris », se targue un officier du DRS qui ne comprend pas le manque de réactivité de la DGSE face aux informations qui leur ont été transmises".

Il est clair que si une commission d'enquête devait avoir lieu, on s'intéressera au volet débattant de la politique étrangère française en Syrie même si celui-ci pourrait s'avérer très limité.

Affaire à suivre...

 

19/11/2015

Devons-nous, nous attendre à une attaque nucléaire en France ?

Dans la mesure où le gouvernement se prépare à des attaques chimiques, nous pensons utile de vous rappeler que nous risquerions de subir des attaques nucléaires contre lesquelles l’état d’urgence et son prolongement ne pourraient rien y changer et attaques nucléaires qui ont eu largement le temps d’être préparées depuis 2014 et pour lesquelles nous avions mis en ligne à cette époque quelques alertes qui s’inscrivaient déjà dans un contexte guerrier, ce et alors, qu’avec la mort de Christophe de Margerie, PDG de Total, en Russie, se sont 4 groupes énergétiques français qui avaient été décapités dans la même semaine et que Hollande nommait un partenaire de l’armement israélien à la tête d’EDF.

Rappelez-vous que nous avons passé une période où des drones se sont amusés à survoler les centrales nucléaires françaises, et que nous n’avons jamais connu le résultat des enquêtes qui était supposément lancées à l’époque.

Les centrales nucléaires ayant dû être largement cartographiées par lesdits drones, nous ne sommes pas assurés que celles-ci n’aient pas été piégées pour exploser au moment opportun.

Dans ce contexte de guerre, nous nous devions de vous le rappeler et de vous remémorer les articles d’alertes contenant des liens importants que vous trouverez ci-dessous :

http://1.bp.blogspot.com/-PtI3bPr-P7k/UqSMuHLfIhI/AAAAAAAAAUo/HhYc11fxpbE/s1600/972_israeli-mossad+cowards+and+assassins.....jpg

 

15/11/2015

Attentats de Paris : de l’état d’urgence à l’urgence de changer de politique

Attentats de Paris : de l’état d’urgence à l’urgence de changer de politique

fabius-al-nosra

Après l’horreur des attentats kamikazes perpétrés hier à Paris, le gouvernement a décrété l’état d’urgence, un train de mesures exceptionnelles qui doivent répondre à une situation de guerre ou de graves troubles à l’ordre public.

L’exécutif et les forces de police pourront désormais :

* Interdire la circulation des personnes ou des véhicules.

* Instituer des zones où le séjour des personnes est réglementé.

* Interdire l’accès à un département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics.

* Assigner à résidence toute personne dont l’activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre public.

* Ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacle, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature.

* Interdire les réunions de nature à provoquer ou à entretenir le désordre.

* Obliger les propriétaires d’armes à les remettre aux autorités.

* Autorise les perquisitions à domicile de jour et de nuit.

* La prise de mesures pour assurer le contrôle de la presse et des médias.

(source : L’Express)

Cela suffira-t-il à prévenir d’autres attentats ? On peut en douter… La loi du 24 juillet 2015 relative au renseignement, qui est une loi de surveillance massive, n’a manifestement pas suffi. Sinon à porter atteinte de façon considérable aux libertés et à la vie privée des citoyens ordinaires, affaiblissant d’autant un état de droit et une démocratie qui n’en avaient pourtant pas besoin…

 

Pour atténuer les risques, il faudrait avant tout s’attaquer aux causes profondes de cette situation. Sans entrer dans les détails, on citera :

* L’ouverture totale de nos frontières induite par les accords européens de Schengen

* L’immigration massive, non seulement sauvage et incontrôlée, mais encouragée par les élites au pouvoir depuis plus de 40 ans, qui introduisent sur le territoire des individus qu’elles n’ont ni les moyens ni la volonté d’intégrer et de faire adhérer à notre système de valeurs

* Une politique étrangère qui, officiellement, fait la guerre et bombarde les groupes terroristes au Moyen-Orient mais en réalité les finance, les arme et les soutient en sous-main pour faire tomber des régimes qui ne nous plaisent pas, aidés de nos alliés pas vraiment fréquentables (Israël, Arabie saoudite, Qatar, etc.)

* Notre appartenance à l’Union européenne et à l’OTAN, organisations impérialistes et néo-colonialistes qui nous contraignent à suivre toutes ces politiques contraires à nos intérêts fondamentaux et aux règles et principes du droit international.

Démission des incapables !

Dans toute démocratie digne de ce nom, la responsabilité du carnage de cette nuit devrait conduire ceux qui n’ont pas su protéger les Français à démissionner sur-le-champ et à organiser une nouvelle consultation électorale. Mais le mot démocratie a-t-il encore un sens aujourd’hui ? OD

cazeneuve-djihad

Voir aussi :

Bachar al Assad : « Il s’agit de terrorisme lorsque ce dernier les frappe, mais c’est une révolution, une liberté, une démocratie et une lutte pour les droits de l’homme lorsqu’il nous atteint. »