Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2010

Mais c'est quoi Linux ?

Un tutoriel pour apprendre à découvrir Linux pour ceux qui souhaitent compléter ou gérer un autre système d'exploitation que Windows

Linux ? Difficile de ne pas en entendre parler aujourd'hui. A moins d'être resté enfermé dans un bunker anti-nucléaire coupé de tout lien avec le reste du monde, vous avez forcément rencontré ce mot quelque part sur le net ou au cours d'une conversation entre amis.

Ce n'est pas étonnant : Linux est partout. Par exemple : sans Linux, le Site du Zér0 n'existerait pas.
En fait, sans Linux, beaucoup de choses n'existeraient pas.

Mais bon sang c'est QUOI Linux ?


C'est la question à laquelle ce premier chapitre va répondre, pas de panique
Nous n'allons rien installer pour le moment, juste découvrir ce que c'est et comment on en est arrivé là... parce que c'est vraiment important ! Alors installez-vous confortablement et commençons par le commencement.

.

La suite ici : http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-12675-mais-c-est-quo...

 

 

01:33 Publié dans Internet, Cyber-attaques, Anonymus, Espionnage, NS | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

14/02/2010

ACTA : le traité secret qui effraie les internautes

Depuis le printemps 2008, L'Union européenne, les États-Unis, le Japon, le Canada, la Corée du Sud, l'Australie ainsi qu'un certain nombre d'autres pays négocient secrètement un accord commercial destiné à lutter contre la contrefaçon (Anti-Counterfeinting Trade Agreement). Suite à des fuites de documents confidentiels, il apparaît clairement que l'un des buts principaux de ce traité est de forcer les pays signataires à mettre en place des mesures de répression de partage d'œuvre sur Internet sous la forme de “riposte graduée” et de filtrage du Net.

Alors que d'importants débats ont lieu sur la nécessité d'adapter le droit d'auteur à l'ère numérique, ce traité cherche à contourner les processus démocratiques afin d'imposer, par la généralisation de mesures répressives, un régime juridique fondamentalement dépassé.


La Quadrature lance un web-dossier au sujet d'ACTA et envoie une lettre1 à Christine Lagarde, ministre de l'Économie, pour lui demander de s'opposer publiquement aux propositions formulées en matière de régulation d'Internet.

http://www.laquadrature.net/fr

 

 

Un accord secret derrière la surveillance du net !


Concileo et la censure sur internet...

ACTA : le traité secret qui pourrait changer la face d’internet | ReadWriteWeb France

L'ACTA, le traité secret qui doit réformer le droit d'auteur - LeMonde.fr

Reporters Sans Frontières

Internet : le point sur les négociations de l'Acta, Multimédia - Information NouvelObs.com

Censure du Net : Hortefeux instrumentalise la peur et les enfants. | La Quadrature du Net

Blog InLibroVeritas

Un livre intéressant à télécharger : "confession d'un pédophile - l'impossible filtrage du net"

Livre : "confession d'un pédophile, l'impossible filtrage du web" - Blog InLibroVeritas

HADOPI - La Quadrature du Net

[JournalMetro] Accord sur le droit d’auteur: Des organismes dénoncent des négociations secrètes | La Quadrature du Net


15/09/2009

Les députés adoptent Hadopi 2

TELECHARGEMENT ILLEGAL
NOUVELOBS.COM | 15.09.2009 | 17:47

Le projet de loi sur le téléchargement illégal par 285 voix pour et 225 contre. Les Socialistes ont annoncé la nouvelle saisine du Conseil constitutionnel contre le texte.

21 07 09 Assemblée panoramique (Sipa)

 

L'Assemblée nationale a adopté, mardi 15 septembre, le projet de loi
Hadopi 2 sur le téléchargement illégal par 285 voix pour et 225 contre. Les députés socialistes ont confirmé le dépôts d'un nouveau recours contre le texte dit Hadopi 2 contre le téléchargement illégal devant le Conseil constitutionnel..
"Nous annonçons que nous déposerons à l'issue de l'adoption définitive de ce texte un nouveau recours devant le Conseil constitutionnel", a déclaré Bruno Le Roux lors du point-presse hebdomadaire du groupe PS à l'Assemblée.

Hadopi 1 déjà censurée


Saisi par le groupe PS, le Conseil constitutionnel avait déjà censuré en juin la partie centrale -volet répression- de "Hadopi 1".
Les Sages du Palais-Royal avaient dit que la suspension devait être prononcée par un juge et non par une autorité administrative.
La partie non censurée d'Hadopi est déjà entrée en vigueur avec la création de Hadopi, Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet, qui doit envoyer des mails à l'internaute surpris en train de télécharger illégalement.

"Cette loi ne permet pas la rémunération des droits d'auteur"


Le texte confiait alors à la nouvelle Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur l'internet (Hadopi) le pouvoir de prononcer la suspension de l'accès internet en cas de téléchargement illégal répété. Seul un juge peut le faire, ont estimé les Sages.
Hadopi II va donner lieu "à un encombrement des tribunaux, une justice expéditive, un nouveau régime d'exception", selon Bruno Le Roux.
"Le ministre de la Culture (Frédéric Mitterrand) doute tellement des résultats de la loi Hadopi qu'il met en place une nouvelle commission avec trois personnalités", a-t-il dit en référence à la mission confiée au patron du label indépendant Naïve, Patrick Zelnik.
"Nous demandons toujours l'abandon de cette loi qui ne permet pas la rémunération des droits d'auteur. Nous demandons que l'on réfléchisse à nouveau à la proposition socialiste d'une contribution créative", a-t-il rappelé.

Contrôle de l'information


Dans un communiqué diffusé sur leur site Internet, la Quadrature du Net s'inquiète d'un nouveau texte "tout aussi attentoire aux droits fondamentaux que celui qui fut en grande partie censuré par le Conseil constitutionnel". Le collectif dénonce "une étude d'impact dépourvue de tout état des lieux indépendant et objectif sur l'économie culturelle". Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net a enfoncé le clou et a estimé que ce vote "est en phase avec les déclarations de Jean-François Copé et de Henri Guaino qui tentent de faire d'Internet le bouc émissaire de l'affaire Hortefeux1" dénoncant "une étape inquiétante vers le contrôle de l'information circulant sur le Net par des acteurs économiques et politiques".

Rendez-vous le 22 septembre


Sept députés et sept sénateurs devront trouver une version de compromis lors d'une commission mixte paritaire (CMP) le 22 septembre au soir. Les deux assemblées seront ensuite appelées à se prononcer lors d'un dernier vote définitif.
Le chef de l'Etat, qui a promis d'aller "jusqu'au bout" sur ce dossier, son ministre de la Culture et la majorité ne pourront pas cependant pousser un soupir de soulagement définitif.
(Nouvelobs.com)
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090...

05/09/2009

Alerte : Dictature en marche. Grippe, juste l'info officielle. Blogs coupés. "11/9"

                 

Spécial désinformation :  tremplin de la dictature.
Introduction, par Eva R-sistons. Morceaux choisis. Sélection de liens.
Désinformation, dictature, par Eva R-sistons

Alerte ! Nous avions les prémices d'une dictature.. en France, via Sarkozy, mais aussi au niveau de la planète.  Maintenant, nous allons y entrer de plain-pied ! 

Avec la grippe, pardon la gripette, une chance pour le Futur Désordre Mondial criminel, ou plus exactement ce qu'on appelle "Le Nouvel Ordre Mondial", un euphémisme ! Comme pour la "modernité", chaque fois que le mot est employé, alerte, souriez, vous êtes roulés ! Modernité, cela signifie en réalité régression, casse sociale, des services publics, etc, vous êtes intelligents, vous savez de quoi il en retourne. 

Cette gripette, dont la dangerosité est inversement proportionnelle au bruit fait dans les Médias, est la dernière trouvaille de nos bienfaiteurs, vous savez, les marionnettistes qui manipulent en coulisses les événements pour avoir d'encore plus gros comptes en banque, encore plus de résidences, des baignoires en diamant et des yachts plus longs... Et beaucoup, beaucoup de repas aux Fouquet's de la planète... Et cette gripette permettra à l'Oligarchie, entre autres, d'accroître sa domination sur nous. Jolie société, "démocratie irréprochable" comme dit notre ami Sarkozy !  Nos moindres faits et gestes sont épiés et consignés, nos médias sont des courroies de transmission des Seigneurs de la planète (hé, hé, on a fait 1789 pour en arriver là ?), nous imposons notre charmante démocratie à tous ceux qui n'en veulent pas, d'accueillants camps de concentration sont en préparation pour ceux qui ne se pâment pas devant les changements qui nous attendent, la Police se voit contrainte de renoncer à ses missions de proximité pour des opérations plus musclées, les délinquants en herbe sont criminalisés et les vrais criminels, mais en col blanc, sont...blanchis, etc etc, vous êtes au parfum.




"Selon que vous serez puissant, ou misérable", même bébés...
Le talent de Laplote, courez voir ses derniers chefs-d'oeuvre, ici:
http://laplote.over-blog.fr
(dessin spécialement POUR les lecteurs de R-sistons)


Et maintenant, avec notre grippe porcine (on a eu le veau aux hormones, la vache folle, le poulet à la dioxine, le porc aux antibiotiques, etc, jolie société !), voici s'ouvrir devant nous une nouvelle étape : Hortefeux, notre sympathique et souriant Ministre de l'intérieur, vient de signer une convention avec les médias... "dans quelques temps, les médias ne diffuseront que des infos type Tchernobyl 1986.... les gens du ministère et les adoubés seront les seuls à parler" !

Tchernobyl ! J'étais journaliste sur une de nos grandes chaînes de télévision, quand la catastrophe se produisit. Chouette ! Le nuage a eu le bon goût de s'arrêter à la frontière. Je venais de mettre au monde un fils, et je faisais avec lui de beaux châteaux avec un sable arrosé par le nuage arrêté à la frontière. Las ! Un chercheur du CNRS me contacta. Il était un brin méfiant, ou un brin curieux, et il venait de faire ses propres analyses qui coïncidaient avec celles de nos voisins allemands, mais pas du gouvernement français. J'en informais aussitôt mon Rédacteur en Chef... et tout continua comme avant. Silence médias !! Et tant pis pour notre santé, ça c'est un détail !