Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2015

Arabie : Transféré en cellule d’isolement, Ali Al-Nimr pourrait être décapité sous peu

Valls est allé en Arabie pour y vendre des armes sûrement pour fortifier les mercenaires de l'EI/CIA/Mossad, et il a trouvé que ce n'était pas indécent de vendre des armes à une dictature criminelle !

C'est vrai qu'il affectionne particulièrement les régimes de dictature puisqu'il fait tout pour que les internautes et les blogs alternatifs ne puissent plus rétablir la vérité pour compenser la propagande perfusée par les merdias aux ordres, au public !

Par contre ce que nous trouvons encore plus indécent, c'est que la lavette qui rampe devant des dictatures, n'ait rien fait pour demander la grâce d'Ali Al-Nimr, qui n'a commis que pour seul crime à 17 ans, que celui de lutter contre la dictature qui lui est imposée par l'Arabie Saoudite !

Honte à lui et la France !

 

Contrats avec l’Arabie saoudite : «pas indécents», selon Valls
15 oct. 2015

https://fr.rt.com/french/images/2015.10/thumbnail/561fd144c46188c1048b45a2.jpg

La politique étrangère française a été à nouveau mise en cause suite à la signature d'accords commerciaux avec l'Arabie Saoudite, mais Manuel Valls a nié les accusations, insistant sur sa priorité : les industries françaises.

A Riyad, Manuel Vallsdiscret sur la question des droits de l'homme
Le Monde-13 oct. 2015

Manuel Valls et le ministre de l'intérieur saoudien, Mohammed Ben Nayef Ben Abdulaziz (à sa droite), à Riyad, le 13 octobre.

Ici, c'est le nouveau monde », glisse, impressionné, Manuel Valls, lundi 12 octobre tard dans la soirée dans le hall du gigantesque palace ...

Transféré en cellule d’isolement, Ali Al-Nimr pourrait être décapité sous peu

Ali Al-Nimr

© Capture d'écran - Twitter - Ali Al-Nimr

Condamné à la décapitation et à la crucifixion, le jeune saoudien vient d’être transféré en cellule d’isolement, ce qui pourrait signifier que son exécution est imminente, malgré la mobilisation.

Les gardiens de prison ont transféré le jeune homme de 20 ans, qui est désormais privé de tout contact. Selon sa famille, ce déménagement pourrait vouloir dire que son exécution serait imminente. «Le gouvernement ne nous a donné aucune explication de son transfert» s’inquiète le père du condamné dans le journal britannique Times. «Il n’y a pas de département au sein de l’Etat auquel nous pouvons nous adresser directement, nous craignons qu’il le fasse d’un jour à l’autre».

Ali Al-Nimr avait été arrêté en 2012, à l’âge de 17 ans, alors qu’il participait à une manifestation contre le gouvernement. Les autorités lui reprochent notamment de les avoir attaquées, et d’avoir possédé une arme à feu. Jugé dans un procès controversé, sans avocat, il avait été condamné à être décapité puis crucifié.

Le mois passé, un appel avait été fait contre la sentence, avant d’être rejeté par la Cour Suprême d’Arabie saoudite. Le sort du jeune homme avait fait l’objet d'une forte mobilisation, notamment de la part de l’ONG Amnesty International. Selon l’organisation, 130 prisonniers auraient été exécutés entre janvier et août de cette année en Arabie saoudite. La décapitation y est une méthode courante, et est mise en œuvre en public en guise de dissuasion.

18/10/2015

Des militaires américains forcent l'entrée de l'hôpital de MSF deux semaines après le bombardement

Pour détruire les preuves de leurs crimes !

Le respect des Droits de l'Homme selon les ricains !

Que fait l'ONU, l'Organisation Nazie Universelle ? 

Des militaires américains forcent l'entrée de l'hôpital de MSF deux semaines après le bombardement

Guilhem Molinie, le directeur de l'hôpital de Kunduz a déploré l'intrusion américaine

Source: Reuters : Guilhem Molinie, le directeur de l'hôpital de Kunduz a déploré l'intrusion américaine

 

Après avoir bombardé l'hôpital Médecins Sans Frontières de Kunduz, l'armée américaine a forcé l'entrée de ce dernier, hier. MSF déplore que des preuves aient pu être détruites.

RT en Français avec AFP

Après avoir reconnu une bavure, l’armée américaine tente-t-elle de détruire des preuves? C’est en tout cas l’opinion de Médecins sans Frontières qui a déploré, ce matin, l’incursion d’un véhicule militaire américain dans l’hôpital de Kunduz, en Afghanistan. C’est ce même hôpital qui a été victime d’un bombardement américain qui a fait 24 morts le 3 dernier.

 

Selon MSF, jeudi après-midi, un véhicule blindé américain est ainsi entré de force jeudi après-midi dans le complexe de l'hôpital, abimant son portail, apparemment sans savoir que des cadres de Médecins sans Frontières (MSF) se trouvaient alors sur place, dont son directeur dans le pays, Guilhem Molinie.

 

Ce dernier a dénoncé une intrusion, intervenue selon lui «en dépit d'un accord (...) stipulant que MSF devait être informée avant chaque nouvelle étape de la procédure (de l'enquête américano-afghane) impliquant le personnel ou les actifs de l'ONG. Leur intrusion non annoncée et de force a endommagé le complexe, détruit de possibles preuves et généré du stress et de la peur chez l'équipe de MSF», a-t-elle ajouté.

En savoir plus : Wikileaks lève un fonds pour faire la lumière sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz

De leur côté, les militaires américains ont affirmé qu’ils étaient autorisés à venir dans l’hôpital dans le cadre de l’enquête menée conjointement par les Etats-Unis et l’Afghanistan. Après une heure et demi de discussions, les soldats américains ont finalement été autorisés à entrer, mais sans leurs armes, dans le bâtiment en partie détruit et rendu inopérant par le bombardement.

 

Ce dernier a dénoncé une intrusion, intervenue selon lui «en dépit d'un accord (...) stipulant que MSF devait être informée avant chaque nouvelle étape de la procédure (de l'enquête américano-afghane) impliquant le personnel ou les actifs de l'ONG. Leur intrusion non annoncée et de force a endommagé le complexe, détruit de possibles preuves et généré du stress et de la peur chez l'équipe de MSF», a-t-elle ajouté. En savoir plus : Wikileaks lève un fonds pour faire la lumière sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz

#independentinvestigation pour #Kunduz http://t.co/R7SWcszeha pic.twitter.com/4xu2yx5y0U

«Nous avons été informés de l'incident et sommes en train de regarder ce qu'il s'est passé», a commenté une porte-parole de la force de l'Otan en Afghanistan, dirigée par les Américains. MSF a demandé une enquête indépendante après le bombardement de son hôpital de Kunduz qui a tué au moins 14 de ses employés et 10 patients. Neuf autres personnes sont toujours portées disparues à la suite cette attaque qui a suscité de nombreuses réactions révoltées à travers le monde. Barack Obama s’est excusé de ce bombardement auprès de la présidente de MSF

17/10/2015

François Gervais - L'effet de serre remis en question

François Gervais - L'effet de serre remis en question

Conférence-débat avec François Gervais, physicien, spécialiste de thermodynamique, dénonce la théorie officielle sur le réchauffement climatique. Primé par l’Académie des Sciences, il a récemment été choisi comme rapporteur critique par le GIEC.


 

La guerre ravage le patrimoine du Yémen (Vidéo)

De partout où passent tous ces criminels, il faut qu'ils détruisent le patrimoine de l'Humanité, son histoire et ses origines ! 

La guerre ravage le patrimoine yéménite. Plus de trente sites historiques ont été en partie détruits ou réduits en poussière.

 

Al-Qaida dans la péninsule Arabique et les milices houthistes sont à l’origine de ces ravages mais la coalition militaire saoudienne serait responsable de la majeure partie des destructions.

yemen-and-others.jpg


 

Yémen : Les stocks d'armes y compris chimiques d'Israël anéantis en Arabie

Les yéménites ont détruit des stocks d'armes d'origine israélienne dont des armes chimiques en s'attaquant à la base aérienne "khamis Machit" en Arabie, faisant 300 morts parmi les militaires.

Vous remarquerez dans la vidéo en bas de l'article que la coalition militaire saoudienne a détruit une bonne partie du patrimoine Yéménite et que plus de trente sites historiques ont été en partie détruits ou réduits en poussière.

Voilà comment on détruit la mémoire des hommes et leurs origines !

 

Les stocks d’armes d’Israël anéantis en Arabie

Oct 16, 2015 14:07 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhecff0fe3cf8hjr_800C450.jpg

IRIB- Le Porte-parole des forces armées yéménites a fait part du bombardement des armes que le régime sioniste a envoyées en Arabie.

Lors de l’attaque au missile menée par l’armée yéménite contre la base Khamis Macheit de l’Arabie, les stocks d’armes envoyés par le régime sioniste ont été pris pour cible, a annoncé le général Charaf Loqman.


« Les agresseurs ont subi de lourds dégâts », a-t-il ajouté.

« De lourds dégâts ont été infligés aux agresseurs, aux armes et aux équipements envoyés vers les bases al-Wadiya et Toufal. Les agresseurs sont actuellement encerclés », a affirmé Charaf Loqman.

 

Assir: 300 militaires saoudiens tués ou blessés

Oct 16, 2015 16:31 UTC

Info

IRIB-quelques 66 officiers et militaires saoudiens ont été tués au cours de l'attaque menée contre la base aérienne "khamis Machit". Un missile scud a été tiré jeudi contre cette base qui selon le porte parole de l'armée yéménite aurait récemment reçu des convois de missiles, d'armes chimiques israéliens.  Des hélicoptères Apache auraient également été stockés dans cette base. Le bilan des blessés dans les rangs des militaires saoudiens s' élève à 300 personnes. 

 

Assir : une base aérienne, frappée, des officiers saoudiens, tués

Les missiles

Les missiles "Scud" des forces yéménites continuent de tomber sur les bases saoudiennes...

IRIB- En représailles à la poursuite des bombardements sauvages des zones d'habitation, Ansarallah a tiré  un missile "Scud", en direction d'une base aérienne, dans le Sud de l'Arabie saoudite. Les chasseurs saoudiens ont bombardé les positions des Yéménites, sur les monts de Nafam, à l'Est du Yémen.

Ces raids ont provoqué des explosions en cascades, qui s' entendaient, dans la capitale. Le tir du missile scud contre une base aérienne saoudienne a eu lieu, ce vendredi. Il s'agit de la base Al-Malik Khaled, située à Khamis Machit, dans la province d'Assir. Ansarallah a procédé, à plusieurs reprises, au tir de missiles "Scud" contre les points stratégiques d'Assir et de Jizan. Avant le tir de ce missile, le porte-parole des forces yéménites avaient demandé aux habitants d'Abha, non loin de cette base aérienne, d'évacuer les zones proches de cette base.

La guerre ravage le patrimoine yéménite. Plus de trente sites historiques ont été en partie détruits ou réduits en poussière.

Al-Qaida dans la péninsule Arabique et les milices houthistes sont à l’origine de ces ravages mais la coalition militaire saoudienne serait responsable de la majeure partie des destructions.