Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2015

Poutine vient de mettre fin à la doctrine Wolfowitz

Echec et Mat, à la doctrine de Paul Wolfowitz, par Poutine, en Syrie  !

Voir aussi :

La Doctrine de Paul Wolfowitz, Théoricien de la violence, l’âme du Pentagone

La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine

 

Poutine vient de mettre fin à la doctrine Wolfowitz

 

Wes Clark - America's Foreign Policy "Coup"

(Aller à 3:07 dans la vidéo ci-dessus)

« Notre premier objectif est d’empêcher la réémergence d’un nouveau rival, que ce soit sur le territoire de l’ancienne Union soviétique ou ailleurs, qui constituerait une menace sur l’ordre [des relations internationales] équivalente à celle posée auparavant par l’Union soviétique. C’est une considération [dominante] sous-jacente à la nouvelle stratégie de défense régionale et qui demande que nous nous efforcions d’empêcher toute puissance hostile de dominer une région dont les ressources pourraient, sous contrôle consolidé, être suffisantes pour produire l’énergie mondiale.»  (doctrine Wolfowitz)

C’est cette doctrine qui a guidé la politique étrangère étasunienne depuis la fin de la guerre froide . C’est la clef de lecture de cette politique, et donc, d’une grande partie de la géopolitique mondiale .

Le général 4 étoiles Wesley Clark avait noté ceci :

En 1991, [le puissant néoconservateur et architecte de la guerre en Irak, Paul Wolfowitz] était le secrétaire à la Défense pour la politique – en position de numéro 3 au Pentagone. Et j'étais allé le voir quand j'étais un  général 1 étoile commandant le Centre national de formation.

Et j’ai dit, « M. le Secrétaire, vous devez être assez content de la performance des troupes dans l’opération Tempête du désert ? ».

Et il a dit: « Oui, mais pas vraiment, parce que la vérité est que nous devrions nous être débarrassés de Saddam Hussein, et ce n’est pas le cas …

Mais une chose que nous avons appris [de la guerre du golfe Persique] est que nous pouvons utiliser nos militaires dans la région – dans le Moyen-Orient – et les Soviétiques ne nous arrêteront pas.

Et nous avons environ 5 ou 10 ans pour nettoyer les vieux régimes des clients soviétiques – en Syrie, en Iran, en Irak – avant que la prochaine superpuissance ne vienne nous remettre en question."

Les faucons ont renversé les alliés soviétiques en Irak et en Libye.

Et ils ont fait pression pour un changement de régime en Syrie depuis des années.

En bombardant Isis, Al Nusra et d’autres jihadistes en Syrie qui se concentrent sur le fait de renverser Assad, un allié russe, Poutine a mis fin à la doctrine Wolfowitz.

Du moins pour le moment … ce qui montre l’importance géostratégique cruciale et la portée historique des événements actuels en Syrie : le monde est en train  de basculer sous nos yeux.

 

19/10/2015

Arabie : Transféré en cellule d’isolement, Ali Al-Nimr pourrait être décapité sous peu

Valls est allé en Arabie pour y vendre des armes sûrement pour fortifier les mercenaires de l'EI/CIA/Mossad, et il a trouvé que ce n'était pas indécent de vendre des armes à une dictature criminelle !

C'est vrai qu'il affectionne particulièrement les régimes de dictature puisqu'il fait tout pour que les internautes et les blogs alternatifs ne puissent plus rétablir la vérité pour compenser la propagande perfusée par les merdias aux ordres, au public !

Par contre ce que nous trouvons encore plus indécent, c'est que la lavette qui rampe devant des dictatures, n'ait rien fait pour demander la grâce d'Ali Al-Nimr, qui n'a commis que pour seul crime à 17 ans, que celui de lutter contre la dictature qui lui est imposée par l'Arabie Saoudite !

Honte à lui et la France !

 

Contrats avec l’Arabie saoudite : «pas indécents», selon Valls
15 oct. 2015

https://fr.rt.com/french/images/2015.10/thumbnail/561fd144c46188c1048b45a2.jpg

La politique étrangère française a été à nouveau mise en cause suite à la signature d'accords commerciaux avec l'Arabie Saoudite, mais Manuel Valls a nié les accusations, insistant sur sa priorité : les industries françaises.

A Riyad, Manuel Vallsdiscret sur la question des droits de l'homme
Le Monde-13 oct. 2015

Manuel Valls et le ministre de l'intérieur saoudien, Mohammed Ben Nayef Ben Abdulaziz (à sa droite), à Riyad, le 13 octobre.

Ici, c'est le nouveau monde », glisse, impressionné, Manuel Valls, lundi 12 octobre tard dans la soirée dans le hall du gigantesque palace ...

Transféré en cellule d’isolement, Ali Al-Nimr pourrait être décapité sous peu

Ali Al-Nimr

© Capture d'écran - Twitter - Ali Al-Nimr

Condamné à la décapitation et à la crucifixion, le jeune saoudien vient d’être transféré en cellule d’isolement, ce qui pourrait signifier que son exécution est imminente, malgré la mobilisation.

Les gardiens de prison ont transféré le jeune homme de 20 ans, qui est désormais privé de tout contact. Selon sa famille, ce déménagement pourrait vouloir dire que son exécution serait imminente. «Le gouvernement ne nous a donné aucune explication de son transfert» s’inquiète le père du condamné dans le journal britannique Times. «Il n’y a pas de département au sein de l’Etat auquel nous pouvons nous adresser directement, nous craignons qu’il le fasse d’un jour à l’autre».

Ali Al-Nimr avait été arrêté en 2012, à l’âge de 17 ans, alors qu’il participait à une manifestation contre le gouvernement. Les autorités lui reprochent notamment de les avoir attaquées, et d’avoir possédé une arme à feu. Jugé dans un procès controversé, sans avocat, il avait été condamné à être décapité puis crucifié.

Le mois passé, un appel avait été fait contre la sentence, avant d’être rejeté par la Cour Suprême d’Arabie saoudite. Le sort du jeune homme avait fait l’objet d'une forte mobilisation, notamment de la part de l’ONG Amnesty International. Selon l’organisation, 130 prisonniers auraient été exécutés entre janvier et août de cette année en Arabie saoudite. La décapitation y est une méthode courante, et est mise en œuvre en public en guise de dissuasion.

France/Popularité: Hollande perd 3 points, à 20%

C’est Bachar Al-Assad qui doit partir qui est plébiscité par son peuple à 75 % ou Hall’andouille qui insupporte de plus en plus de Français mais qui fait avancer les plans des Atlantistes et les intérêts des Banksters, promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?  

France/Popularité: Hollande perd 3 points, à 20%
Oct 18, 2015 16:52 UTC

La lente dégringolade de la popularité de Hollande....

La lente dégringolade de la popularité de Hollande....

IRIB- La popularité du président de la République s'élève à 20% contre 23%, en septembre, tandis que 79%, (+2%) des personnes interrogées, se disent mécontentes de François Hollande, selon un sondage Ifop à paraître, dans "Le Journal du Dimanche".

Parmi les personnes, dites satisfaites, 18% (-3%) se sont déclarées "plutôt satisfaites", et 2% (=), "très satisfaites". Inversement, chez les mécontents, 41% (+2%) sont "plutôt mécontents", et 38% (=), "très mécontents". 1% des sondés ne se sont pas prononcés.

 
La popularité du chef de l'Etat baisse de 3%, à 58%, chez les sympathisants socialistes, alors que l'insatisfaction à son égard monte de 1%, à 96%, chez les sympathisants des Républicains et ceux du Front national.

 

18/10/2015

Hollande: coopérer avec la Russie, les Etats-Unis et l'Iran pour régler le conflit syrien

Voilà la belle démocratie qu'imposent la France et la belle Europe non seulement aux Syriens qui doivent décider d'eux mêmes du sort de leur président et aux autres pays susceptibles d'entrer dans l'UE qui n'est autre qu'une émanation du Nouvel Ordre Mondial et qui espère encore phagocyter d'autres pays dans son giron y compris la Turquie !

Jusqu'où l'UE devra-t-elle s'étendre pour s'accaparer tous les pays du Monde au profit des Banksters internationaux  ?

Et si les solutions étaient celles que nous dégagions Holl'andouille du milieu et que nous sortions de l'Europe et de l'Euro, les prisons des peuples européens ?

Pour l'instant y'a rien à coopérer avec la Russie, l'Iran, l'Irak et la Russie !

Y'a surtout à laisser faire la Russie et que la coalition internationale criminelle dégage du ciel et du territoire syriens !

Voir aussi :

L’UE met la pression pour que la Serbie rejoigne les sanctions contre Moscou

09:08 16.10.2015

 Drapeaux de la Serbie et de l'UE

L'introduction de sanctions contre la Russie sera un préalable pour l'intégration de la Serbie à l'Union européenne, selon des sources diplomatiques.

L'UE condamne l'opération russe en Syrie

08:18 16.10.2015

 Drapeau de l'UE

Les dirigeants des pays membres de l'UE ont également confirmé que le règlement de la situation en Syrie est impossible tant que Bachar el-Assad reste au pouvoir.

Hollande: coopérer avec la Russie, les Etats-Unis et l’Iran pour régler le conflit syrien

11:15 16.10.2015 (mis à jour 11:18 16.10.2015)

François Hollande

Le président français François Hollande appelle la Russie, les Etats-Unis, l’Iran et les pays du Golfe à conjuguer leurs efforts afin de gérer la crise syrienne.

"Avec la Syrie, nous avons eu avant le Conseil une réunion à trois: Royaume-Uni, Allemagne, France pour prendre des positions qui nous paraissent être celles de l'Union européenne et qui ont d'ailleurs été reprises dans le communiqué", a-t-il précisé.

"Premièrement, il doit y avoir une lutte contre le terrorisme, contre Daech. Et toutes les initiatives qui peuvent être prises doivent aller dans cette direction", a poursuivi M. Hollande.

"Deuxième conclusion, nous devons rentrer dans un processus de transition politique et faire en sorte que toutes les composantes (de la société syrienne, ndlr) puissent être rassemblées dans l'esprit de Genève", a-t-il relevé.

"Enfin, troisièmement, il est très important que cessent les bombardements sur la population civile, notamment du régime syrien (…). Le processus politique doit se confirmer et les trois pays et l'UE agiront dans la même direction. Il y aura sans doute des contacts avec les pays qui sont les plus concernés, pays de la région, pays du Golfe, Iran, aucun ne doit être négligé. Mais aussi avec l'ensemble des puissances qui peuvent également être impliquées. Je pense à la Russie et aux Etats-Unis. Et c'est sur ces bases-là que le Conseil a également conclu", a souligné le président de la République.

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.


Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué plus de 450 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

L'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad a confirmé que les frappes ne visent pas les civils, mais les groupes terroristes. Selon le diplomate, l'aviation russe a déjà détruit plus de 40% de l'infrastructure de l'EI.

 

17/10/2015

Un pas de plus vers la dictature climatique

Nous vous laissons apprécier ce qui nous attend avec la cour de justice internationale climatique qui serait créée à l'initiative par la Grande Bretagne ( l'une des première places financières au monde) !

Qu'est-ce que ça signifie ? Tout simplement que nier le réchauffement climatique d'origine humaine va devenir illégal et passible de poursuites.

Un pas de plus vers la dictature climatique
Jacques Henry
dim., 11 oct. 2015 04:25 UTC

Image

Grâce à la sagacité exemplaire de la journaliste canadienne Donna Laframboise qu'il faut remercier ici, on découvre que le totalitarisme climatique planétaire se met progressivement en place sous l'égide des Nations-Unies. L'information a été reprise ce 11 octobre 2015 par The Telegraph, un quotidien britannique connu pour ses opinions de gauche modérée. Il s'agit d'un fait révélateur de ce qui attend la population de la planète entière (voir le lien).

À la fin du mois de septembre dernier, s'est tenue dans les locaux de la Cour Suprême britannique une conférence sponsorisée par le King's College, le gouvernement britannique, la Cour Suprême britannique, l'Asia Development Bank et l'UNEP (United-Nations Environment Program). Ce dernier organisme onusien est également le principal pourvoyeur de fonds de l'IPCC. Cette conférence réunissait des juges, des professeurs universitaires de droit, des avocats et naturellement, bien que jamais l'identité et la provenance des participants ne furent révélées, des représentants mandatés par la famille royale britannique. Il s'agissait de mettre en place une cour de justice internationale climatique.

Qu'est-ce que ça signifie ? Tout simplement que nier le réchauffement climatique d'origine humaine va devenir illégal et passible de poursuites. En d'autres termes puisqu'un accord global sur le climat est loin d'être acquis lors de la prochaine réunion COP21 à Paris, il faudra donc légiférer à l'échelle mondiale et ce sera l'affaire des Nations-Unies. Ça rappelle tout simplement la mise en place des tribunaux de l'Inquisition mis en place par la papauté. Ce sera, selon les informations recueillies par cette journaliste canadienne à la Cour Internationale de Justice de statuer sur les cas de déni climatique individuels, de la part de gouvernements ou d'entreprises industrielles et/ou commerciales.

Sans reprendre mots pour mots l'article du Telegraph, on peut imaginer que les Chinois et les Indiens vont doucement rigoler à Paris quand on leur demandera les larmes aux yeux de réduire leurs émissions de carbone alors que l'essentiel de l'énergie électrique produite par ces pays repose sur le charbon et le pétrole. Il en est de même du Japon qui a timidement redémarré un seul réacteur nucléaire depuis l'arrêt total de la production électronucléaire du pays après le grand tremblement de terre du 11 mars 2011. Idem pour l'Australie, le Canada, le Brésil et encore plus les USA qui n'accepteront jamais de sacrifier leur industrie pour satisfaire les lubies de l'IPCC et de l'UNEP. Le COP21 ne collectera que des déclarations de bonnes intentions qui ne seront jamais suivies d'effet, voilà quel en sera le résultat.

On comprend donc mieux qu'instaurer une loi climatique mondiale coercitive ne soit plus que le seul moyen restant pour imposer les vues totalitaires du 0,01 % de la planète. C'est un grand pas vers le retour aux heures sombres du nazisme et du totalitarisme bolchévique qu'on croyait disparues à jamais ...

« Bienvenue dans un monde meilleur », tel était le slogan en exergue des émissions de Nicolas Hulot sponsorisées par Rhône-Poulenc ...

Source : http://www.telegraph.co.uk/comment/11924776/Judges-plan-to-outlaw-climate-change-denial.html et http://nofrakkingconsensus.com (illustration)


Commentaire : Nous n'avons hélas jamais cru à la disparition d'un quelconque totalitarisme ; celui-ci change de forme, devient plus subtil ; il s'est modernisé. Prenons conscience de l'énormité de la situation : un groupe de personne voulant imposer par un texte de loi ce qu'il est interdit de dire, et autoriser, par là-même, ce qu'il convient de penser. Quand on y réfléchit un tant soi peu, avec le bon sens et le cœur qu'on s'attendrait à trouver chez un être humain normal, c'est insensé. Ce manque de conformité au bon sens et à la raison nous fait suspecter encore une fois que de telles idées ne peuvent être issu que d'un esprit malade.

Et nous n'abordons même pas encore le problème de la validité scientifique justifiant l'élaboration d'un tel délire :

- Propagande climatique : du biais des mesures aux biais cognitifs ; torturons les chiffres, il finiront par tout avouer !
- La nouvelle religion du « réchauffement climatique »
- Un petit goût de fascisme climatique