Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2009

France : H1N1: les vaccins coûtent 879 M

Quelle bonne nouvelle pour la sécurité sociale qui devra faire l'avance du paiement des vaccins !

Les vaccins seront mis gratuitement à la disposition du public, encore une bonne nouvelle ! Que ne ferait-on pas pour enrichir les laboratoires amis et alimenter tout le système médical, sans oublier la Sté Roblot au passage !!!!

Si vous êtes en maladie ou en accident du travail vous ne vous étonnerez pas que la sécu ne vous paie pas vos indemnités journalières ! Peuvent pas tout payer les pauvres pour assurer l'insécurité sociale !!!! Bon, il paraît que les vaccins sont faits pour notre bien !!!!

Vous remarquez que ces sommités semblent être dotées de dons de voyance pour prévoir de prendre des dispositions sur la vaccination en septembre. C'est-à-dire que c'est le temps qu'il faut aux labos pour fabriquer les vaccins et les mettre sur le marché sans avoir fait de tests suffisants. Une fois que le stock de vaccins sera constitué, dès septembre l'alerte de la pandémie montera comme par magie au niveau 6 pour que les stocks soient écoulés dans le mois. Quelle organisation quand même ! Ils comptent bien évidemment sur la presse pour faire monter la peur et la pression sur le peuple.

AFP
22/07/2009 |

Le coût total de l'acquisition des 94 millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) par le gouvernement s'élève à 879 millions d'euros, a précisé mercredi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

"Le gouvernement a demandé à l'assurance maladie de procéder par anticipation à un versement à l'Eprus (Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, ndlr)", a-t-elle indiqué, ajoutant que "le montant total de la vente s'élève à 879 millions d'euros pour 94 millions de doses".

L'Eprus est financé à 50% par l'assurance maladie et à 50% par l'Etat. "Pour des raisons pratiques, l'assurance maladie fait l'avance des frais", a indiqué Mme Bachelot, ajoutant que l'Etat rembourserait sa part dans le cadre du prochain budget. Mme Bachelot a par ailleurs précisé que les prix d'achat des doses de vaccins "varient d'un laboratoire à l'autre", en fonction notamment des techniques employées ou encore des dates de livraison.

"Nous avons évidemment encore beaucoup d'inconnues sur la vaccination",
a expliqué la ministre, citant notamment "le calendrier de ces livraisons", "l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché" ou encore "le nombre d'injections qui seront nécessaires pour assurer une immunité suffisante". "Nous établirons la stratégie vaccinale au cours du mois de septembre", a-t-elle ajouté.

Source : Le Figaro

22/07/2009

Grippe A et le Vatican

ZF09072105 - 21-07-2009

Grippe N1H1 : ne pas s’alarmer inutilement

Déclaration du directeur des services de santé du Vatican, Giovanni Rocchi

ROME, Mardi 21 juillet (ZENIT.org) - Le directeur des services de santé du Vatican a invité à ne pas s'alarmer inutilement devant la diffusion de la grippe N1H1.

Face aux nouvelles de décès publiées par les moyens de communication, « nous sommes un peu surpris, mais il s'agit d'une surprise relative puisqu'il existe de nombreux précédents, c'est-à-dire le fait que l'apparition d'une nouvelle souche puisse déterminer des vagues d'épidémies, même en dehors de la saison habituelle qui est l'hiver ».

Le directeur des services de santé du Vatican à expliqué lundi aux micros de « Radio Vatican » que l'on estime entre 3.000 et 5.000 les cas de décès, mais naturellement sur des millions de personnes infectées.

« Donc le taux de mortalité peut être considéré comme bas, voire même très bas, constate-t-il. Naturellement, la diffusion de la maladie est telle que l'on assiste ensuite à des décès de manière significative ».

Selon le médecin, « la course au vaccin est absolument velléitaire, car tant qu'il n'est pas prêt et que sa sécurité et son efficacité n'ont pas été testés, à savoir la minimisation des effets collatéraux, il ne sera pas mis en circulation ».

« Il est donc inutile de se presser pour se procurer un vaccin qui n'existe pas, conclut-il. Lorsqu'il sera prêt, nous verrons de quelle manière le ministère de la santé italien, les autorités sanitaires italiennes décideront de la distribuer ».

Source : http://www.zenit.org/article-21643?l=french

21/07/2009

Grippe A : Témoignage du Dr Rima Laibow

Court extrait de l’émission d'Alex Jones, avec le Dr Rima Laibow et son mari, le général Stubblebine sur la vaccination anti-grippale.

Ecoutons ce témoignage qui confirme une fois plus, si cela était encore nécessaire, ce que dénonce la journaliste Jane Buregermeister dans sa plainte déposée auprès du FBI.

Alex Jones : vers la vaccination forcée (S/T)
http://www.dailymotion.com/video/x9wiib_alex-jones-vers-l...

 

20/07/2009

Le Virus H1N1, une arme biologique de destruction massive ?

Cliquez sur la photo ou sur ce lien pour le découvrir

snake4_dees.jpg
Photos extraites de ce site : http://www.rense.com/


La démocratie et les droits de l'homme selon les USA
Photos

La liberté Vaccinale en danger
L'obligation vaccinale : Un danger pour nos enfants

vaccs_dees.jpg

Karl Marx au secours des USA
Vite réanimons ce grand homme !!!

marx_dees.jpg

La liberté, les Droits de l'Homme et la démocratie selon le
Bildenberg Group

bild2_dees.jpg

Les Pirates de la Constitution US

mad_piratesposter.jpg

Les Droits de l'Homme en danger !
1887418881gi42ce-d6cf8.gif



18/07/2009

Grippe A : Faux vaccin contre épidémie fantôme ?

A lire avec la plus grande attention et à diffuser largement, merci.
juil 18 2009

À faire circuler au maximum :
Extrait du JMD, Journal de Michel Dogna N°73, juillet-août 2009, pp. 2-3.
© REPRODUCTION PARTIELLE AUTORISEE AVEC MENTION D’ORIGINE

http://www.infomicheldogna.net/

FAUX VACCIN CONTRE ÉPIDÉMIE FANTÔME
LE SON DE CLOCHE SANOFI / PASTEUR : Il faut vacciner la planète

Pour Sylvie Van der Werf, de l’Institut Pasteur, la progression rapide du virus A (H1N1) contraindra à utiliser massivement le vaccin, dès qu’il sera disponible, pour protéger l’humanité entière. Alors que l’OMS annonce que la situation est proche du niveau 6, c’est-à-dire l’alerte pandémique maximum, l’Institut Pasteur estime qu’une campagne mondiale de vaccination est inévitable. Dans un entretien accordé au Figaro, Sylvie Van der Werf, directeur d’une unité de recherches et du Centre national de référence pour la région Nord, explique que l’évolution future de l’épidémie de grippe A (H1N1) dépendra de la progression actuelle de la maladie dans l’hémisphère sud, où la saison hivernale est propice à la propagation du virus. Or, l’épidémie se répand assez vite en Australie et en Amérique du sud.

« Nous allons être conduits à vacciner tout le monde, au Nord, comme au Sud, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement » avance-t-elle, estimant que le virus touchera l’ensemble de l’hémisphère nord cet hiver, sans exclure qu’il puisse se répandre bien plus tôt. (…)

UN MONTAGE NON CRÉDIBLE AUX OBJECTIFS INAVOUABLES

Le gouvernement français aurait engagé une dépense d’environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter contre le virus H1N1 de la grippe A. Problème, à ce jour, ni l’OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis ne semblent l’avoir vraiment isolé, et même photographié au microscope électronique. Rien n’indique non plus que des virologistes français l’aient fait. Rendre obligatoire un vaccin dans ces conditions est pour le moins curieux. Encore plus étrange est l’aveu de la FDA (Food & Drug Administration USA), selon lequel, le «test» autorisé pour contrôler le virus, n’est pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès soi-disant dus au virus H1N1 de la grippe A, il n’existe aucune preuve médico-légale de leur rapport avec ce virus. Ce que nous savons c’est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Aux Etats-Unis, quelques 40.000 décès liés à la grippe banale sont enregistrés chaque année, sans inquiétude particulière. La plupart sont des personnes âgées ou des patients déjà atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 58 personnes auraient été identifiées par les autorités de santé comme ayant les «symptômes» du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l’OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal…

On notera aussi que, dans le suivi des cas de grippe A H1N1 «confirmés» dans le monde, la grande majorité a guéri spontanément en 3 à 7 jours, tout comme dans le cas d’un mauvais rhume. A noter encore qu’une grippe classique c’est environ 2.500 morts dans le monde, PAR JOUR ! On parle aussi de 300 000 à 500 000 morts chaque année (sur presque 7 milliards d’individus), une simple sélection naturelle en quelque sorte…Or, pour la A H1N1 : on en est à moins de 2 par jour (et encore, il faut croire les autorités sur parole… !
C’est un plan surréaliste et cauchemardesque qui se prépare devant nos yeux, et ses véritables objectifs sont inavouables…

ANALYSE DU DR MARC VERCOUTERE

http://bridge.over-blog.org/article-31850382.html

1 - le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).

2 - le H5N1 est non contagieux mais mortel dans 90% des cas.

3 - les vaccins combinés en cours de fabrication sont fait pour le H5N1 et le H1N1.

4 - l’adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l’immunité.

5 - les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.

En résumé si l’on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux mais mortel on obtient un HxNx très contagieux et mortel. Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux.

RAPPEL des constituants de la soupe du diable actuellement associés aux vaccins courants :

(relisez bien ceci et diffusez-le)

Ce qui suit est tellement gros qu’on a du mal à y croire.
ALUMINIUM (adjuvant) :
Produit responsable de dommages cérébraux, suspecté d’être la cause de la maladie d’Alzheimer, de certaines démences, de comas et d’attaques. Responsable également d’allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.
SULFATE D’AMMONIUM :
Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire.
BÊTA-PROPIOLACTONE :
Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens.
LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM),
ADN BACTERIEN OU VIRAL D’ANIMAUX :

Substances qui peuvent se combiner à l’ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.
LATEX :
Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital
GLUTAMATE DE SODIUM:
Produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes- entraînant des malformations et monstruosités- et ses effets sur la descendance. Responsable d’allergies.
FORMALDEHYDE (formol) :
Constituant principal des substances employées dans l’embaumement ; carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d’occasionner des problèmes gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction. Utilisé pour inactiver les germes.
MICRO-ORGANISMES
: Des virus ou des bactéries vivants ou tués ou leurs toxines. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé ensuite chez les humains dans les os, l’enveloppe des poumons – mésothélium, dans les lymphomes et les tumeurs du cerveau.
POLYSORBATE 80 :
Connu pour causer des cancers chez les animaux.
TRI(N)BUTYLPHOSPHAT E :
Suspecté d’être un poison pour les reins et les nerfs.
GLUTARALDEHYDE:
Poison s’il est ingéré; responsable de malformations néonatales chez les animaux d’expérimentation
GELATINE:
Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d’allergies.
GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B :
Antibiotiques toxiques pour les reins et le système nerveux; responsables d’allergies pouvant être mortelles.
MERCURE (conservateur) :
Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l’intestin, la mœlle osseuse et les reins. D’infimes quantités peuvent causer des dommages graves au cerveau. Les symptômes de l’intoxication au mercure sont multiples, et certains sont superposables aux désordres autistiques.
NEOMYCINE :
Antibiotique qui perturbe l’absorption de la vitamine B6. Un défaut d’assimilation de la vitamine B6 peut entraîner une forme rare d’épilepsie et de retard mental. Réactions allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.
PHENOL / PHENOXYETHANOL :
Utilisé comme antigel. Toxique pour toutes les cellules et capable de dérégler les réponses du système immunitaire.
BORATE DE SODIUM (Borax) :
Utilisé comme insecticide et comme raticide (mort aux rats !) - et contenu dans le très à la mode Gardasil.
CELLULES HUMAINES ET ANIMALES :
Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l’albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des oeufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire leucémie des poules, des oeufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc.

TOUTE LOI MARTIALE ÉCRASE LA CONSTITUTION ET LES DROITS DE L’HOMME

Notez qu’une loi d’exception ou une loi martiale, suspend «provisoirement» toutes les autres lois, y compris la constitution. .. À noter que la loi française menace déjà de 6 mois d’emprisonnement et de 3.750 € d’amende les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants… Le gouvernement aura-t-il peur d’aller trop loin ? Pas sûr… Voyez plutôt : En novembre 2007 : Le procureur du Maryland a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d’enfants qui n’ont pas fourni de certificat de vaccination. Puis il a fait rassembler les enfants comme du bétail dans un palais de «justice», pour des vaccinations forcées, pendant que la police montait la garde avec des fusils d’assaut et des chiens d’attaque. À l’intérieur, les enfants ont été vaccinés de force.

L’État du Maryland utilise les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de leurs droits de décider comment ils souhaitent gérer la santé de leurs enfants. Les autorités sanitaires avaient annoncé leur intention d’arrêter les parents, de les jeter en prison, et de leur enlever leurs enfants, s’ils continuaient à refuser de les faire vacciner.

Comme de plus en plus de parents sont informés des dangers des vaccinations et de leurs liens avec l’autisme et autres maladies neurologiques redoutables, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers la médecine «à la pointe du fusil», afin de forcer les gens à se soumettre. Même l’Association des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé en novembre 2007 sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la médecine «à la pointe du fusil».

TROIS MILLIARDS D’HUMAINS A ÉLIMINER

Selon l’expert russe Leonid IVACH, la grippe A/H1N1 est un virus artificiel. Ce scientifique russe dit carrément que selon les renseignements américains, d’ici 2015, il y aurait 3 milliards de personnes de trop et que la création de virus devant entraîner la mort massive de gens est une stratégie globale de régulation démographique. Au moins, il n’a pas la langue de bois celui-là ! Leonid Ivachov est l’ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l’Académie des problèmes géopolitiques. Il a déclaré le 25 mai dernier à RIA Novosti : «De mon point de vue, l’attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l’opinion publique des principales menaces que sont les épidémies»
Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires. «Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle».