Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2010

Réchauffement cosmique : Rapport Dmitriev

29/03/2010

Ovnis - Exoplanète - Paranormal

Rencontre rapprochée du troisième type à proximité de Rennes-le-château (témoignage)

Rencontre rapprochée du troisième type à proximité de Rennes-le-château (témoignage) - [News Of Tomorrow]

Ovni et hélicoptère des gardes côte au Massachussetts

Ovni et hélicoptère des gardes côte au Massachussetts - [News Of Tomorrow]
Ovni et hélicoptère des gardes côte au Massachussetts « Area51

Chili : 16 observations d’ovnis la nuit du séisme

Chili : 16 observations d’ovnis la nuit du séisme - [News Of Tomorrow]
Chili : 16 observations d’ovnis la nuit du séisme « Area51

Une quinzaine de sphères de couleur rouge orangée dans le ciel d’Isère

Une quinzaine de sphères de couleur rouge orangée dans le ciel d'Isère - [News Of Tomorrow]
ISERE / INSOLITE Un phénomène non-identifié observé dans le ciel matheysin

Le Service national du tourisme chilien s’intéresse aux OVNIs

Le Service national du tourisme chilien s'intéresse aux OVNIs - [News Of Tomorrow]
Le Service national du tourisme chilien s'intéresse aux OVNIs - Paranormalnews.fr

Vaisseau-mère libérant des orbes filmé au Japon

Vaisseau-mère libérant des orbes filmé au Japon - [News Of Tomorrow]
UFO mothership releasing orbs filmed in Japan -- Signs of the Times News


UFO orbs and mothership filmed in Japan

http://www.youtube.com/watch?v=4GW9lZh6KuU

De possibles figurines représentant des extraterrestres exposées à Taipei

De possibles figurines représentant des extraterrestres exposées à Taipei - [News Of Tomorrow]
Le blog de Christian Macé -

Une énorme boule de feu explose dans le ciel de Hongrie, Slovaquie et République Tchèque

Une énorme boule de feu explose dans le ciel de Hongrie, Slovaquie et République Tchèque - [News Of Tomorrow]
Mysterious fireball over the sky of Hungary, Slovakia | centraleasteurope.com

La terre attaquée par une étoile de la mort ?

La terre attaquée par une étoile de la mort ? - [News Of Tomorrow]
La terre attaquée par une étoile de la mort ? - Paranormalnews.fr

Un satellite français détecte une exoplanète qui ressemble à des planètes du système solaire

Un satellite français détecte une exoplanète qui ressemble à des planètes du système solaire - [News Of Tomorrow]
Un satellite français détecte une exoplanète qui ressemble à des planètes du système solaire - Paranormalnews.fr

Les énigmatiques structures métalliques de la "vallée de la mort" en Sibérie

Les énigmatiques structures métalliques de la "vallée de la mort" en Sibérie - [News Of Tomorrow]
Explosions_en_Tunguska_Partie1

Les grottes mystérieuses et le palais géant souterrain de Huashan

Les grottes mystérieuses et le palais géant souterrain de Huashan - [News Of Tomorrow]
Les grottes de Huashan ¾ mystère millénaire du monde
Les grottes de Huangshan
The Epoch Times | Huashan Mysterious Grottos—The Largest Man-Made Cavern in Ancient China

Des collisions entre planètes sont possibles !

On nous prépare ?

Publié le dimanche 28 mars 2010 à 11H00

Le système solaire ne serait pas aussi stable que ce que l'on pensait jusqu'à présent...

Le système solaire ne serait pas aussi stable que ce que l'on pensait jusqu'à présent...

La question posée depuis la découverte des lois qui dirigent le mouvement des planètes était : le système solaire est-il stable? Jusqu'à Henri Poincaré, à la fin du XIXe siècle, tous les grands mathématiciens, de Newton à Lagrange en passant par Laplace, ont cru que oui; on sait désormais que non. Est-ce que, à l'échelle de la vie du système solaire, il peut y avoir des collisions entre planètes ? La réponse est oui.
Telle est l'étonnante conclusion qui ressort des travaux de Jacques Laskar et de son collaborateur Mickaël Gastineau, de l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) de l'Observatoire de Paris. Ils ont décidé d'étudier l'avenir du système solaire en intégrant dans un même algorithme les trajectoires orbitales de toutes les planètes durant… les cinq prochains milliards d'années, c'est-à-dire jusqu'à ce que notre Soleil meure. Résultat : non seulement le système solaire se révèle instable, mais l'instabilité est telle que, dans certaines configurations, les orbites des petites planètes - Mercure, Vénus, la Terre et Mars - se déforment au fil du temps, passant progressivement de cercles presque parfaits à des ellipses si allongées qu'elles se croisent et provoquent des collisions entre les planètes. Certes, dans 99 % des simulations, tout se passe bien : les planètes suivent leur trajectoire durant toute la durée de vie du système solaire. Mais dans 1 % des cas, la mécanique céleste se dérègle et les planètes déraillent…


L'effet papillon


En calculant que les trajectoires des planètes, au-delà d'une centaine de millions d'années, ne peuvent plus être prédites, le chercheur impose l'idée qu'à cette échelle de temps le système solaire peut être considéré, mathématiquement, comme chaotique. En clair, la plus infime perturbation introduite dans le système peut provoquer sur le long terme une variation énorme. C'est le fameux « effet papillon » bien connu des climatologues. L'attraction de la moindre comète, d'un minuscule astéroïde, une éruption volcanique sur Io, le mouvement de l'atmosphère de Vénus ou encore la course des 140 milliards d'étoiles de la Voie lactée, notre galaxie, trouble, de manière infime, la trajectoire des planètes… Plus incroyable encore : en sautant à la corde, en jouant au basket, en courant dans la rue, chacun d'entre nous déstabilise, même si ce n'est que d'un facteur 10-24 environ, la trajectoire de la Terre. Des actions en apparence infinitésimales, mais suffisantes pour rendre impossible le calcul de la position de la Terre à long terme !


Reste que si l'on ne peut connaître la position d'une planète dans cent millions d'années, comment la calculer à un horizon de cinq milliards d'années ? Le travail de l'astronome est de nature probabiliste. Il calcule toutes les orbites possibles et estime statistiquement celles qui ont le plus de chances d'exister réellement. Il n'en fallait pas moins pour modéliser la trajectoire des huit planètes du système solaire pendant cinq milliards d'années, à raison d'un point d'orbite par semaine au minimum, le tout… pour 2.500 scénarios différents!


Des coordonnées précises au mètre près


En effet, pour couvrir l'ensemble du spectre des futurs possibles, Jacques Laskar a d'abord implémenté dans le plus puissant supercalculateur français du Cines (Centre informatique national de l'enseignement supérieur), à Montpellier, prénommé Jade, les coordonnées des planètes, précises au mètre près, données par les satellites qui sont actuellement en orbite autour des planètes, tels que Messenger (Mercure), Venus Express, Mars Express, Cassini (Saturne). Il a ensuite demandé à Jade, de calculer 2.500 versions différentes du futur, en changeant légèrement la position de Mercure, la plus instable et donc la plus décisive des planètes. Pourquoi 2.500 ? Parce que ce chiffre correspond au maximum de puissance de calcul de la machine en fonction des variations possibles de la position actuelle de Mercure. D'un scénario à l'autre, la position de la planète, qui se trouve à 57,909176 millions de kilomètres du Soleil, a été modifiée de… 0,38 mm ! Et c'est cette infime différence de condition initiale de calcul qui peut induire, après plus d'un milliard d'années d'évolution, la chute de Mercure sur le Soleil, l'éjection de Mars ou la collision entre Vénus et la Terre ! C'est désormais vers les autres systèmes planétaires que se tourne Jacques Laskar, un terrain de jeu quasi infini pour ses simulations numériques. Et ce que les astronomes commencent à voir émerger, ce sont des systèmes où on n'aboutit pas à la formation de petites planètes, mais à une seule grosse, qui gravite près de son étoile. Exactement ce que découvrent actuellement les spécialistes des exoplanètes avec leurs télescopes…


D'après Serge Brunier

http://www.lunion.presse.fr/article/faits-divers/des-coll...

 

23/03/2010

Des étoiles naissantes vues aux confins de l’Univers

StarFormationApex.jpg

Une vue d'artiste de la lointaine galaxie SMMJ1235-0102, siège d'une intense formation d'étoiles. Crédit : ESO/Ciel et Espace Photos

Pour la première fois, une équipe d'astronomes a pu détailler une région de formation d'étoiles dans une galaxie extrêmement lointaine. A l'aide des télescopes submillimétriques Apex (situé, au Chili, sur l'emplacement du futur Alma) et Sma (à Hawaï), le Britannique Mark Swinbank et ses collègues ont identifié de vastes nébuleuses illuminées par de jeunes étoiles au sein de la galaxie SMMJ1235-0102. Compte tenu de son éloignement et du temps qu'il a fallu à la lumière de ces astres pour nous parvenir, la scène observée s'est déroulée voici 10 milliards d'années (l'Univers n'avait alors que 3 milliards d'années).


L'image, d'une finesse (ou résolution) de 300 années-lumière, bat ainsi tous les records. Elle révèle aussi des régions de formation d'étoile cent fois plus étendues et dix millions de fois plus lumineuses que celles observées dans les galaxies actuelles.


Tous ces détails n'auraient pas pu être vus sans le concours d'un phénomène naturel et fortuit : l'effet de lentille gravitationnelle. « La lumière déviée par des amas massifs de galaxies intensifie l'image des galaxies lointaines qui par hasard se trouvent derrière eux » expliquent les chercheurs dans la revue Nature. Sans la présence d'un amas à l'avant-plan de SMMJ1235-0102, qui augmente son éclat plus de trente fois, la lointaine galaxie n'aurait jamais pu être observée avec un tel luxe de détails.

Pour visualiser l'observation réussie à l'aide des télescopes submillimétriques, voir l'animation ici.

Sur la formation d'étoiles dans les galaxies très lointaines, écoutez le podcast Herschel sur la piste de l'origine des étoiles, sur Cieletespaceradio.fr.

Cieletespace

 

21/03/2010

La vie possible sur d'autres planètes sans eau ??!

Enfin, ils commencent à se réveiller les scientifiques, en pensant que d'autres formes de vies sont possibles sur d'autres planètes !  L'homme n'est pas la référence unique dans l'univers et il faut cesser d'avoir la prétention de croire que tout cet Univers aurait été créé juste pour que l'homme vienne occuper la Terre ! Un peu d'humilité devant la création de ce magnifique Univers !

Sur Titan, la lune géante de Saturne, des scientifiques se demandent si une vie sans eau est possible...

 

Un article Astrobiology Magazine du 18 mars 2010:
http://www.astrobio.net/exclusive/3432/life-without-water


Sur Titan, la lune géante de Saturne, des scientifiques se demandent si une vie sans eau est possible...


Les nouvelles découvertes sont souvent un pied de nez aux vieilles théories et définitions...
Par définition, par exemple, une planète habitable est une planète qui, en dehors d'autres facteurs importants,abriteraient de l'eau sous forme liquide à sa surface.

Et puis il y a eu Titan, la super lune de Saturne, qui est à l'extrême limite de la zone habitable par rapport au soleil et où les températures atteignent des records (-179°C).

Dans cette atmosphère, l'eau n'existe que sous forme de glace et surtout, elle est plus solide que du granit.

 

http://www.youtube.com/watch?v=LZLsRSHganE

Huygens landing site revisited

 

La vie trouve toujours son chemin

Aujourd'hui, plusieurs scientifiques commencent à penser que la vie pourrait exister sur Titan.

Des extra-terrestres en quelque sorte ? Pourquoi pas...
Vous vous rappelez de cette phrase du Dr. Ian Malcolm (joué par Jeff Goldblum) dans Jurassic Park ? "La vie trouve toujours son chemin...".
C'est ce qui pourrait se passer sur Titan.

L'eau s'y trouve en effet sous forme solide mais le méthane et l'éthane sont quant à eux sous forme liquide.

Or ces dernières années, la NASA, grâce aux images de la mission Cassini-Huygens, a révélé que la surface de Titan était très semblable à celle de la Terre et que le cycle des liquides (méthane et éthane) était identifiable à notre cycle de l'eau...

Surface de Titan (lacs de méthane/éthane) - NASA

 


Jonathan Lunine, chercheur à l'université de Rome explique : "ce que Cassini a trouvé sur Titan, c'est un cycle méthane-éthane très proche du cycle de l'eau que nous pouvons observer sur Terre".

Cassini a révélé des rivières et des  lacs de méthane-éthane. Les lacs s'évaporent sous forme de nuages qui génèrent ensuite des précipitations d'hydrocarbones, qui reforment des rivières et des lacs.

C'est la seule planète dans notre système solaire, en dehors de la Terre, sur laquelle les liquides ont adopté un tel cycle.

En outre, les hydrocarbones peuvent prendre plusieurs formes. Ils peuvent s'assembler en structure exceptionnellement complexes.

Certaines d'entre elles, en se combinant les unes aux autres, forment les bases de ce que nous appelons "la vie".

_________

Jonathan Lunine sur wiki: http://en.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Lunine

A la Jet Propulsion Laboratory:
http://www.lpl.arizona.edu/Support/faculty/faculty.php?no...
________

Une vie sous une autre forme


Une chose est certaine : si la vie existe sur Titan, elle n'existe pas sous la forme que nous connaissons.

Pas d'ADN par exemple, à cause du manque d'oxygène et du manque d'eau. La vie sur Titan devra trouver un autre moyen de transporter l'information...

En outre, l'énergie nécessaire pour construire des réactions biochimiques complexes est limitée.
Toutefois, Lunine reconnait que les scientifiques n'ont aujourd'hui pas assez d'expérience sur les réactions chimiques à très basses températures pour pouvoir en tirer des conclusions.

Les scientifiques considèrent que Titan est aujourd'hui notre meilleure chance de découvrir une vie extraterrestre
avec une structure chimique différente de la notre. Dans un article très récent du journal d'Astrobiology,

Robert Shapiro (professeur de chimie à New York University) et Dirk Shulze-Makuch (de l'université de Washington State) classent Titan comme la cible numéro 1 des explorations et recherches extraterrestres (bien devant Mars).

"C'est un sujet très sérieux qui doit focaliser toute notre attention".

Une nouvelle vie, sous une nouvelle forme...

_Source_

 


Petite banniere 400x50

 

13:56 Publié dans Découvertes Astronomie, Découvertes Scientifiques, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!