Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2009

"Israël est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive"

Journaliste israélien et militant des droits de l’homme, Gideon Spiro écrit au Président Obama
"Israël est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive"

Mise en ligne le : 9 mai 2009

  Le 19 avril 2009
-  Au President Barack Obama
-  La Maison Blanche

Monsieur le Président,

Je suis un journaliste israélien et un militant des droits de l’homme et je vous écris pour vous demander d’intervenir pour empêcher une conflagration nucléaire au Moyen-Orient.

Le 17 avril 2009, le prestigieux quotidien Haaretz, auquel on se réfère souvent comme au “New York Times d’Israël ”, a publié un éditorial - signé de son principal commentateur sur les questions de défense et de sécurité- appelant à une action militaire d’Israël contre le projet nucléaire iranien.

Quand un journal considéré comme libéral et modéré publie un tel article - à un moment où un gouvernement d’extrême-droite (sioniste) assume le pouvoir- les sirènes d’alarme devraient se déclencher.

La tâche d’empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires est une tâche importante, mais le moyen d’atteindre cet objectif ne réside pas dans une action militaire, mais bien dans un effort international pour créer un Moyen-Orient dépourvu d’armes nucléaires, biologiques et chimiques. Il est impossible d’atteindre cet objectif sans s’occuper de la principale cause de la course aux armes nucléaires : Israël.

C’est Israël qui a poussé le Moyen-Orient dans une course aux armes de destruction massive. Grâce aux actions courageuses du lanceur d’alerte nucléaire Mordechai Vanunu - qui a révélé en 1986, dans une interview au Sunday Times, ce qui se passait derrière les murs du réacteur nucléaire de Dimona - nous savons qu’Israël est armé de centaines de bombes atomiques et thermonucléaires. Si l’on ajoute qu’Israël produit aussi des armes biologiques et chimiques à l’Institut Biologique Nes Ziona, alors émerge une image effrayante : celle d’un Etat, plus petit que la plupart des circonscriptions électorales des Etats-Unis, qui est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive.

Sans même parler de ses énormes quantités d’armes conventionnelles.

Une attaque israélienne contre l’Iran aurait selon toute probabilité des conséquences désastreuses, pouvant entraîner la région dans un conflit nucléaire aboutissant à l’anéantissement d’Etats de la région. Dans ce scénario, Israël pourrait bien être rayé de la carte. Le ministre des Affaires étrangères qui vient d’être nommé, un colon et un va-t-en-guerre qui par le passé a menacé l’Egypte d’un bombardement du barrage d’Assouan, est devenu un acteur-clef dans toute opération d’Israël qui impliquerait la gâchette nucléaire. Par une ironie de l’histoire, Israël, qui héberge tant de survivants de l’Holocauste, est devenu le foyer de dirigeants extrémistes, prêts à déclencher le prochain holocauste - un holocauste nucléaire.

Mais les répercussions d’une attaque israélienne contre l’Iran iront bien au-delà de notre région. Il est plus que probable qu’elles auront des effets dévastateurs dans le reste du monde, y compris aux Etats-Unis auxquels ils causeront un tort massif.

Les agences de renseignement à travers le monde se concurrencent pour spéculer sur les capacités nucléaires de l’Iran. Leurs estimations varient et s’opposent parfois diamétralement. La vérité, c’est que personne ne sait ce que l’Iran cache dans ses installations, mais il peut être utile de faire un rapprochement avec le cas d’Israël.

Aujourd’hui nous savons qu’Israël a développé ses armes nucléaires en trompant le gouvernement des Etats-Unis. Vous connaissez certainement l’histoire de votre prédécesseur, le président John F. Kennedy, qui a essayé d’empêcher Israël d’acquérir des armes nucléaires. Il savait quels dangers ce programme entraînerait pour la stabilité régionale et mondiale. Mais le gouvernement d’Israël a réussi à tromper les inspecteurs américains envoyés à Dimona, et la suite -comme on dit- est devenue de l’histoire. Les Iraniens ne sont pas moins habiles qu’Israël.

La situation dans laquelle Israël conserve son monopole nucléaire ne pourra pas durer éternellement, étant donné qu’un Etat israélien nucléaire est pour les autres une incitation permanente à s’équiper eux-mêmes d’armes similaires. L’unique moyen efficace et pacifique d’en finir avec cette course elle-même destructrice aux armes de destruction massive, c’est le désarmement nucléaire de la région. Et c’est ici que vous pouvez, en tant que président des Etats-Unis, assumer un rôle de leadership historique.

Les Etats-Unis et Israël sont des alliés - selon la formule consacrée que répète chaque homme politique américain. En réalité, cette alliance est d’une nature assez spéciale : l’un des pays finance et l’autre est financé. La puissance d’Israël repose en grande partie sur l’aide militaire et économique des Etats-Unis. Sans les milliards de dollars que les Etats-Unis lui transfèrent, Israël serait incapable de financer l’Occupation, les colonies, l’armée, et, bien entendu, son arsenal nucléaire.

M. le président, vous avez été élu pour être le champion d’une ère de rapprochement entre les nations hostiles, de lutte contre la pollution mondiale , et d’élimination des armes nucléaires. Pour atteindre ces buts, il est nécessaire de serrer la bride à Israël, de le contraindre à accepter un régime de désarmement nucléaire dans notre région, et de l’obliger à ouvrir toutes ses installations nucléaires et ses sites de missiles aux inspections internationales. Idem pour l’Iran et pour les autres Etats du Moyen-Orient.

Dans une région aussi volatile que la nôtre, où Juifs et Musulmans revendiquent un lien direct avec le Tout-Puissant et prétendent même parler en Son nom, l’existence d’armes nucléaires représente une grave menace pour la paix du monde. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne Israël et l’Iran, où bien des gens croient à Armageddon, l’Apocalypse, comme à un prélude à la rédemption, et où certains de ces extrémistes occupent des positions clefs dans le gouvernement. Il est grand temps que les dirigeants américains exigent de tous les acteurs de la région une politique de désarmement mutuel, afin de prévenir les conséquences désastreuses d’une conflagration nucléaire.

Je vous implore d’agir dans l’esprit de cette lettre avant qu’il ne soit trop tard.

Respectueusement,

Gideon Spiro

Membre fondateur du Comité Israélien pour un Moyen-Orient sans Armes Atomiques, Biologiques et Chimiques.


- Gideon Spiro, journaliste
-  P.O.Box 16202 Tel Aviv 61161 Israel
-  Tel/Fax +972 (0) 3 5222 869

Traduction de Jean-Marie Matagne autorisée par l’auteur ⓒ ACDN, 8 mai 2008.

Source :  http://acdn.net/

08/05/2009

Bildenberg Group : Réunion dudu 14 au 17 mai en Grèce

150 personnages issus des milieux gouvernementaux, de la banque, de l'industrie, des medias, et du complexe militaro-industriel se réunissent en Grèce du 14 au 17 Mai, au Nafsika Astir Palace Hotel, à Vouliagmeni.

"Les élites sont divisées : faire plonger l'économie pour mettre en place le Nouvel Ordre Mondial, ou faire que s'installe une dépression prolongée..."

Leaked Agenda: Bilderberg Group Plans Economic Depression
 
Il serait temps que les peuples se réveillent et qu'au lieu de se diviser ils se rassemblent pour lutter contre un ennemi commun à l'humanité :  Les Illuminati et tous leurs clubs privés comme le Bildenberg Group, le Bohemians club, les Skull and Bones et tant d'autres.

IRAN : Urgent ! Attention !!!! A diffuser largement !!!

La guerre contre l'Iran risque d'exploser prochainement. Préparons-nous !!!!

De source confidentielle dont nous ne pouvons pas donner l'origine.
 
Le 4 mai 2009 visite en urgence de Mgr.Salvador Piñeiro García-Calderón, Ordinaire militaire, auprès du Saint Père ...
Sujet parait-il très confidentiel !
De quoi s'agit-il ?  Mgr.Salvador Piñeiro García-Calderón est un ancien ambassadeur du Vatican auprès de l'Iran.
 
Et aujourd'hui on apprend quoi dans la presse ?
Le Saint-Siège dénonce la nouvelle course aux armements nucléaires
Il demande à l’ONU l’application du Traité sur la non prolifération

On y est c'est le dernier avertissement avant action sur le pays visé (IRAN)....ça va péter....
 

Le Saint-Siège dénonce la nouvelle course aux armements nucléaires
Il demande à l’ONU l’application du Traité sur la non prolifération


ROME, Jeudi 7 mai 2009 - Le Saint-Siège dénonce la nouvelle course aux armements nucléaires qui est en cours et demande l'application du Traité sur la non prolifération des armes nucléaires (TNP).

 Mgr Celestino Migliore est intervenu mardi 5 mai aux Nations unies, à New York, au nom du Saint-Siège, lors des travaux de la 3ème session du Comité préparatoire pour la Conférence de révision des parties au Traité sur la non prolifération des armes nucléaires de 2010.

Après 40 ans d'existence « et son bon service à la communauté internationale », a expliqué Mgr Migliore, « le Traité sur la non prolifération des armes nucléaires reste un jalon important du désarmement nucléaire et des régimes de non prolifération, ainsi qu'un moyen-clef pour tenter de renforcer la sécurité et la paix au niveau international ».

« Le Saint-Siège réitère son ferme soutien au TNP et réclame une adhésion pleine et universelle quant à son application ».
« Hélas nous constatons qu'il reste aujourd'hui plus de 26.000 têtes nucléaires dans le monde et que certaines nations luttent encore pour entrer dans le 'club nucléaire', en dépit des devoirs juridiquement contraignants qu'implique ce Traité dans les domaines du désarmement et de la non prolifération », a déploré Mgr Migliore.

« A la lumière de cela, la validité et l'importance du Traité restent un appel urgent à tous les Etats à unir leurs forces pour libérer le monde des armes nucléaires », a-t-il ajouté.

Il a demandé ensuite, au nom du Saint-Siège, des mesures qui puissent « promouvoir la confiance, la transparence et la coopération entre nations et régions ».

« Les zones libérées de toute arme nucléaire restent le meilleur exemple de cette confiance, et montrent que la paix et la sécurité sont possibles sans la possession d'armes nucléaires ».

C'est pourquoi le Saint-Siège exhorte tous les Etats qui possèdent des armes nucléaires « à assumer leur rôle de dirigeants avec courage et responsabilité politique pour protéger l'intégrité du TNP et à créer un climat de confiance, de transparence et de vraie coopération, en vue de la réalisation concrète d'une culture de la vie et de la paix ».

« Dans la gamme des efforts déployés pour mettre les priorités et les hiérarchies des valeurs à leur juste place, il est demandé encore plus d'efforts communs pour mobiliser les ressources vers un développement éthique, culturel et économique de manière à ce que l'humanité puisse tourner le dos à la course aux armements ».
Préparons-nous à vivre toutes les horreurs en même temps !!!!!
Avant de demander à l'Iran de ne pas s'armer de l'armement nucléaire, tous les pays qui détiennent ces 26 000 têtes nucléaires feraient mieux de se désarmer. On ne peut pas demander aux uns de faire ce que les autres ne font pas

06/05/2009

Grippe porcine : à qui profite le virus ?

Nous avons encore une fois la preuve que les élites créent les problèmes de toutes pièces pour soi-disant nous apporter des solutions aux problèmes qu'ils génèrent eux-mêmes pour en tirer profit sur la masse et les crédules.

Créer des problèmes pour apporter des solutions, c'est leur mode de fonctionnement !

Par le communiqué de presse lancé par la Société Sanofi-aventis le 9 mars 2009 nous avons aussi la preuve que tout était préparé par avance.
On met en place les labos et on balance tout de suite après le virus de la grippe porcine par le biais de qui ? Leurs médias !!!

Il se pourrait même que ce virus n'ait été créé que virtuellement en parfait accord entre les labos et les médias pour affoler les populations. L'important c'est le résultat qui compte : la vente de leurs stocks de médicaments et de vaccins.

Et comme nous n'avons aucun moyen de contrôler tout cela sur place avec les bons éléments, nous devons nous contenter de rester clairs dans nos esprits afin d'activer notre esprit de discernement.

Sanofi-aventis investit 100 millions €
pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique
Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy
Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce

Communiqué à télécharger : http://www.sanofi-aventis.com/binaries/20090309_mexico_flu_fr_tcm29-24323.pdf

02/05/2009

Grippe porcine : de mieux en mieux !

Un peu d'infos supplémentaires sur l'origine de la grippe porcine et sur les grands intérêts économiques.
Edifiant !
La population humaine et animale sont de véritables outils de laboratoires grandeur nature, livrés sans protection aucune à ces manipulateurs ! Pas étonnant que les politiques et les scientifiques fassent la promotion des manipulations génétiques pour nous sauver soi-disant ! Attention aux vaccins et à ce qu'ils pourraient contenir pour parfaire leurs plans machiavéliques, soit :

La réduction des populations et l'implantation de la puce électronique pour mettre les survivants à cette pandémie sous contrôle !

Extrait :

"la forme de ce virus est "très inhabituelle" et semble être le résultat de techniques de manipulation génétique. Le virus de cette grippe contient des éléments de grippe aviaire, de 2 formes de grippe humaine et différentes formes de grippe porcine. Selon les scientifiques, ceci ne se produit pas naturellement, ce qui impliquerait évidemment la nécessité d'une intervention humaine."


": le 9 mars 2009, depuis Mexico au Mexique, Sanofi-aventis publie un communiqué officiel concernant, je cite, "la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe (...) permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée."

L'article complet ci-dessous :

jeudi 30 avril 2009

hasard ou coïncidence?


Il y a quelque chose de bizarre et qui ne va pas lorsque j’écrivais que Nicolas Sarkozy était venu au Mexique , personne n’a vraiment su pourquoi, les médias ont relatés sporadiquement son passage en axant surtout sur les 2 jours passés aux frais d’un milliardaire plus que douteux mais c’est en lisant le communiqué de Sanofi- Avantis que ça a fait « tilt » et surtout en amont soit en mars comme si tout était préparé , hasard ou coïncidence ? Alors je vous laisse lire le communiqué …et c’est toute une histoire , elle commence en mars tout au début du mois ensuite je vous invite à faire le rapprochement avec la 2 eme partie de cette investigation juste après le communiqué attention c’est là qu’il faut être subtil … 

A vous de vous faire un jugement

Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique

- Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy

Mexico, Mexique, le 9 mars 2009 - Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.

L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie en présence de MM. Felipe Calderon, Président du Mexique et Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, en visite officielle au Mexique.

Cette usine sera construite et exploitée par sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis, représenté par Chris Viehbacher, directeur général de sanofi-aventis.

« Avec la construction de cette usine, sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie », a déclaré Chris Viehbacher. « Cet investissement démontre l’engagement local de sanofi-aventis pour la santé mondiale. Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique Latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale ».

Le contrat a été signé par les représentants respectifs de Birmex (Laboratorio de Biológicos y Reactivos de Mexico) et de sanofi-aventis, en présence du Dr. José Ángel Córdova Villalobos, Ministre de la Santé du Mexique.

Selon les termes du contrat, sanofi pasteur produira le vaccin contre la grippe en collaboration avec Birmex, producteur national mexicain de vaccins. Ce dernier réalisera certaines étapes de la production et sera responsable de la distribution des vaccins contre la grippe sur les marchés publics au Mexique.

Sanofi pasteur prévoit de débuter la construction de cette usine de production de vaccin dans quelques semaines. Son but est de produire jusqu’à 25 millions de doses annuelles de vaccin contre la grippe saisonnière pour le marché mexicain d’ici à quatre ans. Cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à Ocoyoacac, où sanofi aventis a déjà une activité industrielle.

La nouvelle usine de sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Leader mondial dans la recherche, le développement et la production des vaccins contre la grippe, sanofi pasteur travaille à la mise au point de nouveaux vaccins antigrippaux, toujours plus performants, pour sauver des vies humaines, et est activement engagé dans la préparation à la pandémie. Sanofi pasteur a réalisé, au cours de ces cinq dernières années, d’importants investissements pour accroître sa capacité de production de vaccin contre la grippe aux Etats-Unis, en France, en Chine et aujourd’hui au Mexique. Avec une production de plus de 170 millions de doses de vaccin contre la grippe saisonnière en 2008, sanofi pasteur confirme sa position de leader sur le marché mondial.

***

A propos de la grippe saisonnière

La grippe est une maladie causée par un virus très contagieux, qui se transmet facilement de personne à personne, principalement lors de la toux ou de l’éternuement des sujets infectés. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la grippe saisonnière pourrait affecter environ un milliard de personnes par an dans le monde et serait responsable de 300 000 à 500 000 décès annuels1. Dans les régions tempérées, 5 à 15% de la population est affectée par les épidémies annuelles de grippe qui débutent classiquement à la fin de l’automne et ont leur apogée au milieu de l’hiver. Dans les régions inter-tropicales en revanche, les virus grippaux peuvent être isolés toute l’année. La grippe peut toucher toutes les classes d’âge, mais les taux d’infection sont plus élevés chez les jeunes enfants en collectivité. Ces derniers représentent une source potentielle d’infection chez les personnes plus âgées de leur entourage. Les grippes sévères, les complications et les décès surviennent principalement chez les personnes âgées de 65 ans ou plus, ainsi que chez les personnes atteintes d’affections chroniques cardiaques ou respiratoires1. L’efficacité de la vaccination est bien établie : elle permet de réduire l’intensité de la maladie, ainsi que le fardeau économique que représente le traitement de la grippe et de ses complications.

A propos de la grippe pandémique

La grippe est une maladie causée par un virus très contagieux, qui se transmet facilement de personne à personne, principalement lors de la toux ou de l'éternuement des sujets infectés. Une pandémie de grippe est une épidémie à l'échelle mondiale due à un virus particulièrement virulent et nouveau pour l’être humain. Ce virus, contre lequel la population ne possède aucune immunité, est susceptible d'entraîner une morbidité et une mortalité élevées. Pour tenter de minimiser cet impact, de nombreux pays ont mis en place des plans nationaux et transnationaux de lutte contre la pandémie de grippe. Pour plus d’information sur sanofi pasteur et la préparation à la pandémie, veuillez consulter le site
 


A propos de sanofi-aventis

Sanofi-aventis est un leader mondial de l’industrie pharmaceutique qui recherche, développe et diffuse des solutions thérapeutiques pour améliorer la vie de chacun. Le Groupe est coté en bourse à Paris (EURONEXT : SAN) et à New York (NYSE : SNY).

Sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis, a mis à disposition plus de 1,6 milliard de doses de vaccins en 2008, permettant de vacciner plus de 500 millions de personnes dans le monde. Sanofi Pasteur est un leader mondial avec la plus large gamme de vaccins contre 20 maladies infectieuses. L’expérience de sanofi pasteur dans le domaine des vaccins remonte à plus d'un siècle. C’est aujourd'hui la plus importante société entièrement dédiée au vaccin, qui investit plus d'un million d’euros par jour en recherche et développement.

Alors vous avez compris ? tout est prêt , on peut s’interroger si ils ne vont pas se faire des dividendes sur le dos des malades ou des pauvres gens , c’est à dire le malheur des uns fait le bonheur des autres ça c’est bien connu on peut s’interroger aussi à la lecture de l’article du grand journaliste américain Wayne Madsen sur l’investigation qu’il a mené sur l’origine de ce virus


Selon les sources du journaliste américain Wayne Madsen (un journaliste de Mexico City et un autre de Jakarta qui ont travaillé aux Nations Unies avec des spécialistes de maladies telles que la grippe aviaire, l'ébola et le SIDA) le virus de la grippe porcine serait d'origine humaine.

En effet, selon les journalistes et les scientifiques en question, la forme de ce virus est "très inhabituelle" et semble être le résultat de techniques de manipulation génétique. Le virus de cette grippe contient des éléments de grippe aviaire, de 2 formes de grippe humaine et différentes formes de grippe porcine. Selon les scientifiques, ceci ne se produit pas naturellement, ce qui impliquerait évidemment la nécessité d'une intervention humaine.

De plus, les cibles de cette grippe, contrairement aux autres formes de grippe, ne sont pas les personnes âgées ou les jeunes enfants, mais les gens ayant entre 20 et 45 ans. Selon le National Pork Council, les gens ne contractent pas cette grippe à partir de porcs et les porcs ne sont pas affectés par cette grippe. Cette grippe se transmet par contact entre humains. Ces scientifiques sont alarmés par la vitesse et la façon dont cette grippe se répand.

Vidéo avec l'interview originale du journaliste :

http://www.prisonplanet.com/swine-flu-is-manmade-virus.html

Donc c'est une coïncidence surprenante et là on revient au début de l'article CQFD

: le 9 mars 2009, depuis Mexico au Mexique, Sanofi-aventis publie un communiqué officiel concernant, je cite, "la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe (...) permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée." C'est fou, n'est-ce pas ? :)

Nicolas Huet

1er mai 2009 et bon défilé

 

Mexico City, Mexique - 9 mars 2009

Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique

Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy

Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.

L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie en présence de MM. Felipe Calderon, Président du Mexique et Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, en visite officielle au Mexique.

Cette usine sera construite et exploitée par sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis, représenté par Chris Viehbacher, directeur général de sanofi-aventis.

« Avec la construction de cette usine, sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie », a déclaré Chris Viehbacher. « Cet investissement démontre l’engagement local de sanofi-aventis pour la santé mondiale. Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique Latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale ».

Le contrat a été signé par les représentants respectifs de Birmex (Laboratorio de Biológicos y Reactivos de Mexico) et de sanofi-aventis, en présence du Dr. José Ángel Córdova Villalobos, Ministre de la Santé du Mexique.

Selon les termes du contrat, sanofi pasteur produira le vaccin contre la grippe en collaboration avec Birmex, producteur national mexicain de vaccins. Ce dernier réalisera certaines étapes de la production et sera responsable de la distribution des vaccins contre la grippe sur les marchés publics au Mexique.

Sanofi pasteur prévoit de débuter la construction de cette usine de production de vaccin dans quelques semaines. Son but est de produire jusqu’à 25 millions de doses annuelles de vaccin contre la grippe saisonnière pour le marché mexicain d’ici à quatre ans. Cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à Ocoyoacac, où sanofi aventis a déjà une activité industrielle.

La nouvelle usine de sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).