Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2012

La situation réelle des Etats-Unis… est loin du décor virtuel des statistiques manipulées et publiées

Réfléchissons un peu !

Beaucoup d'entre-nous ont peur de la fin du monde ou de ce qui est appelé Apocalypse, qui ne veut pas dire la fin du monde, mais la grande révélation sur ce que nous sommes et sur le dévoilement de tous les secrets qui nous ont été cachés jusqu'ici !

Ces personnes qui ont peur de la fin du monde qui n'a jamais été prédite par les Mayas, n'ont-elles pas peur des guerres génocidaires, fratricides, morales, psychologiques, sociales, financières et médicales organisées contre nous par les élites ? 

Est-ce que c'est ce monde que nous voulons pour nous et pour nos enfants ?
C'est la fin de ce monde et de ce système que nous devons voir arriver !

Est-ce encore normal que des millions de gens meurent sous les bombes et de la famine dans le monde ?


La situation réelle des Etats-Unis… est loin du décor virtuel des statistiques manipulées et publiées

26 nov

Tandis que la saison des fêtes bat son plein aux Etats-Unis, les banques alimentaires du pays tirent la sonnette d’alarme. Le filet de sécurité constitué pour nourrir les (presque) 50 millions d’Américains qui ont besoin d’aides alimentaires est mis à mal par les conséquences générées par la pire sécheresse des cinq dernières décennies. La hausse des denrées nécessaires à l’élevage des bovins a entraîné une augmentation importante du prix de la viande.

Les autorités sont confrontées à de plus en plus de personnes fréquentant les soupes populaires et les refuges d’urgence, dernière bouée de sauvetage pour des personnes âgées, des personnes handicapées, ainsi que des familles entières à faible revenu.

Le problème devient d’autant plus crucial que les dons gouvernementaux diminuent avec une quantité de personnes de plus en plus blessées par les affres de la vie.

Constat affligeant de Carrie Calvert, directeur de la politique fiscale et des matières premières chez Feeding America, la plus importante organisation américaine de lutte contre la faim : « Les gens ont dû faire face à la détresse économique depuis pas mal de temps maintenant… Ils puisent depuis quelques années dans les ressources dont nous disposons et nous commençons à percevoir que nos moyens deviennent très limités ».

Les témoignages se multiplient chez les dirigeants de grandes banques alimentaires à travers les Etats-Unis. Le même écho revient : on craint être incapable de suivre le rythme de la demande ! En août, un pic fut atteint avec 47 100 000 de coupons alimentaires utilisés. Avec une telle demande, par exemple, la Banque alimentaire régionale de Los Angeles a vu ses réserves alimentaires tomber d’environ 3,3 semaines en 2010 à moins de deux semaines – le plus bas dans l’histoire récente !

Etant donné les difficultés et les dons moins importants des autorités fédérales, « les caddies sont moins remplis pour les pauvres ». « On diminue le nombre de boîtes de conserve mais on essaie de donner au moins quelque chose aux personnes qui se présentent ».

Il y a donc une vive inquiétude pour 2013 car beaucoup annoncent déjà des prix alimentaires en hausse et que dire de l’ONU qui parle déjà de famine ! Où est leur boule de cristal ?

Malgré les dons privés, toujours importants, les responsables des associations qui s’occupent de nourrir les pauvres craignent que cette générosité ne puisse compenser la baisse de l’aide fédérale. Allez dire à tous ces pauvres gens que Ben Shalom Bernanke croit à l’Arlésienne et que demain sera mieux qu’aujourd’hui !

http://liesidotorg.wordpress.com/2012/11/26/la-situation-...


26/11/2012

ENTRETIEN • L'écrivain israélien A.B. Yehoshua : Privez Gaza de nourriture !

Encore une ordure de sioniste, excusez du peu, qui prétendrait priver GAZA d'électricité et de nourriture !

Apparemment, le génocide palestinien qui perdure depuis plus de 60 ans, ce n'est pas assez ! Faut tous les éliminer pour prendre leurs richesses !

Scandaleux ce genre de propos pour l'intelligence humaine !

 Et si on le mettait au régime, ce gros lard obèse ?

 

L'écrivain Avraham B. Yehoshua  

 

L'écrivain Avraham B. Yehoshua

ENTRETIEN L'écrivain israélien A.B. Yehoshua : Privez Gaza de nourriture !

Le célèbre écrivain israélien connu pour ses prises de position en faveur de la paix adopte un ton martial contre Gaza, dans une interview qu'il a accordée au quotidien italien La Repubblica.

 

"Le temps est venu pour Israël d’admettre que Gaza est un ennemi. Et d’agir en conséquence : cesser de fournir de l’électricité et de faire passer de la nourriture. Déclarer officiellement que nous sommes en état de guerre et agir en conséquence". De telles paroles ne manquent pas de surprendre de la part d’A.B. Yehoshua. Cet écrivain israélien parmi les plus célèbres de sa génération, longtemps considéré comme une icône du pacifisme, est aujourd’hui un partisan résolu d’une intervention armée contre Gaza.

- Monsieur Yehoshua, les assassinats ciblés reprennent. Quelle est votre réaction ?

- Je suis par principe opposé aux assassinats ciblés. Ils ne règleront pas le problème. Cette opération survient après des jours et des jours de tirs de roquettes sur nos villes : je ne crois pas que ça changera quoi que ce soit de ce point de vue. Le déluge continuera et cette action se révélera vite inutile. C’est cette réflexion qui m’amène à dire qu’on ne peut pas négocier avec Gaza comme s’il s’agissait d’un territoire occupé [ Pour l'ONU, Gaza est toujours un territoire occupé] ou d’un groupe de terroristes : Gaza est un ennemi et doit être traité comme tel.

- Que voulez-vous dire ?


- Israël approvisionne Gaza en électricité, fait passer depuis son territoire de la nourriture destinée à Gaza et ils nous tirent dessus. Si la Syrie nous tirait dessus, nous envisagerions une riposte militaire, pas des assassinats ciblés.

- C’est une déclaration de guerre ?

- Nous parlons d’un État, qui possède sa propre armée et l’utilise contre nous. À quoi ça rime dans cette situation de sélectionner les méchants à éliminer ? Ça ne marche pas, nous l’avons déjà vu. Il faut clarifier la situation une bonne fois pour toutes.

- C’est à dire ?

- Je ne suis pas militaire, mon rôle n’est pas d’élaborer une stratégie : je peux seulement dire que nous nous trouvons déjà en état de guerre, les tirs de roquettes contre Israël continuent chaque jour. Nous devons déclarer officiellement la guerre et agir en conséquence. On ne peut pas traiter le Hamas comme un groupe terroriste : il s’agit d’un gouvernement qui doit être considéré responsable de ses actions.

- Et les habitants ? Et les civils ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les civils sont toujours les premières victimes d’une guerre. Je vous retourne la question : les habitants de Gaza se préoccupent-ils des habitants de Sderot [ ville israélienne aux frontières de Gaza], qui vivent dans le cauchemar des roquettes tirées depuis Gaza ? Les habitants de Gaza participent à la guerre contre Israël : nous avons retirés les colons, nous sommes partis [en 2005, Israël a effectué un retrait unilatéral de la bande de Gaza], pourquoi continuent-ils à nous tirer dessus ? Ce sont les habitants de Gaza qui ont élu le gouvernement du Hamas, qui – je le répète – est un gouvernement responsable de ses actions. En Israël, cette situation a miné à sa base toute confiance en une possibilité de paix avec les Palestiniens : les Israéliens pensent aujourd’hui qu’un retrait complet de Cisjordanie aurait les mêmes conséquences qu’à Gaza. Et laisserait Jerusalem et Tel Aviv à la merci des roquettes. Le comportement du Hamas est un des obstacles majeurs à la paix entre les Palestiniens et les Israéliens.

- Monsieur Yehoshua, vous avez défendu pendant des années la possibilité d’une paix juste entre Israéliens et Palestiniens. Vous y croyez encore ?


- Je pense que la paix ne peut pas se faire avec Gaza. Avec le gouvernement de l’Autorité palestinienne, il y a moyen de discuter : nous pouvons négocier le gel des implantations et le retour aux frontières de 1967. Mais Gaza ne relève pas de l’autorité du gouvernement palestinien, Gaza c’est une autre histoire.

 

http://www.courrierinternational.com/article/2012/11/22/l...

Gaza, tous coupables !

 Comme il a raison ! Nous sommes tous coupables de laisser ces crimes se perpétrer, sans lever le petit doigt  pour nous y opposer !

Star of David

Gaza, tous coupables

Yace
Investig'Action
jeu., 22 nov. 2012 00:00 CST

Évidemment, Israël est le grand coupable dans la tragédie qui s'abat sur Gaza. Mais est-il le seul responsable ?

La réponse en dessin avec Yace...

Poster for Gaza

© Yace

Poster for Gaza

© Yace

Poster for Gaza

© Yace

Poster for Gaza

© Yace

Poster for Gaza

© Yace

Pour suivre le travail de Yace, c'est ICI.

http://fr.sott.net/article/11612-Gaza-tous-coupables

Gaza : Owen Jones, un journaliste qui ne mâche pas ses mots sur la BBC

Enfin la vérité !

Une preuve de plus que la propagande sioniste ne fonctionne plus et que les esprits s'éveillent aux réalités ! Que les sionistes cessent de nous prendre tous pour des ignorants, incapables de connaître l'histoire et de réfléchir avec nos neurones !

 
 Gaza : Owen Jones, un journaliste qui ne mâche pas ses mots

Sur la BBC, Owen Jones, journaliste de The Independent, ne mâche pas ses mots en parlant de l'agression israélienne contre Gaza.

Gaza
Owen Jones, un journaliste qui ne mâche pas ses mots

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

08/11/2012

USA : Hallucinant ! Les centres de crise de la FEMA ont été fermés à cause de la tempête qui sévit, encore une fois, sur la Côte Est des USA

Alors que Plus de 600 000 personnes n'ont toujours pas d'électricité sur la Côte Est des USA depuis le passage de l'ouragan SANDY, les centres de crise de la FEMA ont été fermés à cause de la tempête qui sévit, encore une fois, sur la Côte Est

Bien sûr, ils sont là pour aider les gens soi-disant et pour les pucer, et après avoir fait leurs rafles et leurs prélèvements d'humains, les autres peuvent crever de froid, de faim, de soif et par manque de soins.

Maintenant que les élections sont terminées, plus besoin qu'Obama nous faire le théâtre à la télévision ni de campagne commerciale  de communication pour s'attirer les bonnes grâces des électeurs américains et pour passer pour leur sauveur !

Conclusion : cessez de prendre les survalistes pour des illuminés et préparez-vous à survivre, car personne ne viendra vous aider en cas de crise grave, de famine, de guerre civile ou de guerre tout court, de catastrophes ou encore de cataclysmes. Prenez vos responsabilités et n'attendez aucun de secours des états qui gouvernent contre les peuples et qui oeuvrent point par point pour faire avancer le plan des élites et de la dépopulation mondiale.

Plus vous serez nombreux à crever partout et plus les élites seront contentes.

Avez-vous au moins compris cela ?

Des groupes organisent leur résistance en Suisse :ICI.

Sont-ils fous ou tout simplement prévoyants ?

Nous ne serons pas épargnés par les imtempéries qui sévissent partout.

Les intempéries, les catastrophes qui sont déjà en cours dans le monde ne cesseront pas pour autant, qu'elles soient d'origine naturelle ou artificielle.

Quelques liens de sites pour les suivre, car elles sont si nombreuses que nous ne pouvons pas toutes les référencer :

Nature Alerte : http://naturealerte.blogspot.fr/
RSOE :
http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php

Sismographes dans le monde :
http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplot...

Surveillance des catastrophes dans le monde : Catanat.net :
http://www.catnat.net/

Pour surveiller le soleil : Spaceweather :
http://www.spaceweather.com/


Les centres de crise de la FEMA ont été fermés à cause de la tempête qui sévit, encore une fois, sur la Côte Est

mercredi 7 novembre 2012

Nous ne pouvons que prier pour toutes ces familles extirpées de chez elles, transportées à tous les vents de tempêtes et abandonnées, à plusieurs égards, par  leur propre gouvernement.  Pathétique!

La leçon: ne comptez que sur vos propres moyens et si moyen il n'y a, crevez le ventre vide!

Les centres d'assistance aux sinistrés de New York ont été fermés mercredi matin en raison de l'arrivée de la tempête.  Les gens n'ont pas été avertis et ils n'ont pas pu recevoir de la nourriture ni d'eau. La Garde Nationale a elle aussi fermé ses centres de distribution.  Des autobus servant d'abris pour les sinistrés ont disparus, selon le témoignage de citoyens et bénévoles.

Des responsables de la FEMA ont déclaré que les centres d'aide mobiles ont été fermés pour des raisons de sécurité. (LPM : Ben voyons !)

Les 5 autres sites où sont disposés des centres d'aide ont aussi été fermés.  Les gens et bénévoles disent que la FEMA a complètement déserté et qu'elle a abandonné la population.

Mardi, le maire Michael Bloomberg a déclaré que les résidents dans les parties basses de Staten Island, Queens et de Brooklyn ont été invités à quitter avant l'arrivée de la tempête parce qu'elle pourrait frapper la ville avec des rafales de 60 mph et plusieurs pouces de pluie mercredi après-midi. L'évacuation n'était toutefois pas obligatoire comme les ordres émis pour l'ensemble de la zone A lors du passage de Sandy.

Source:
http://www.dnainfo.com/new-york/20121107/tottenville/stat...