Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2015

Syrie : Hollande n’a pas fait le poids devant Poutine ! Coopération franco/russe ? Du pipeau pour endormir les moutons !

En effet, comment croire à une coopération franco/russe dans le combat contre les mercenaires de l'EI/Daesh, en Syrie, quand déjà la France a donné un coup de poignard dans le dos à Poutine, en s'alliant à Israël pour lancer une nouvelle guerre en Irak et en Syrie, et que Hollande et Fabius continuent à évoquer comme priorité le départ d'Assad ce à quoi la Russie s'oppose fermement et qu'elle n'a de cesse de répéter !

Tout cela ne relève que d'une simple illusion et d'un film Hollywoodien pour endormir les moutons !

Hollande n’a pas fait le poids devant Poutine !

Nous avons assisté aux différentes allocutions et explications présentées par Hollande et Poutine lors de leur rencontre à Moscou.

Il n’est pas question pour nous de tomber dans la béatitude dont certains médias français et belges ont fait preuve à l’égard de Hollande, suite à cette entrevue.

Certains des commentateurs n’ont pas joué heureusement, à l’encensoir du Président français. Nous prenons l’exemple de Natacha Polony qui a fait du vrai journalisme, et qui ose dire les vérités. On devrait beaucoup plus écouter cette femme qui est une grande professionnelle.

Certaines chaînes d’informations françaises que nous ne citerons pas, ont mis deux heures pour soi-disant «décrypter» les échanges et les décisions en embellissant très fortement la position de François Hollande.

Comme si les citoyens n’étaient pas capables de tirer eux-mêmes les conclusions. Honte à certains journalistes de prendre les gens pour des demeurés.

Un croiseur russe au large de la Syrie, prêt à neutraliser toute menace

Un croiseur russe au large de la Syrie, prêt à neutraliser toute menace

En réalité Hollande s’est piégé lui-même, s’arc-boutant sur « Nous ne voulons plus du méchant Bachar Al-Assad », et le sempiternel « il y a de bons rebelles » qu’on ne peut pas frapper.

Il s’est tellement répété à ce sujet qu’il en était pathétique. Un petit garçon, jouant dans un bac à sable et ne voulant pas lâcher son jouet.

Poutine a été d’une clarté extrême. Lui, c’est un vrai stratège et nous le sentons bien qui ne fera pas de quartier et ne se repliera pas dans un angélisme dégoulinant.

Nous résumons.

Les deux présidents se sont révélés être aux antipodes l’un de l’autre, avec de très légères nuances.

Le Président Russe est d’accord pour un échange d’informations entre la Coalition et les militaires russes, mais il n’y aura pas de commandement unifié.

Autrement dit, s’il est possible que l’aviation russe se concentre un peu plus sur Daesh, il n’est pas question d’interrompre ses frappes sur tous les terroristes. Vladimir Poutine ne fera pas de distinction entre bons et mauvais rebelles.

Il ne faut surtout pas oublier que les Russes en sont à plusieurs centaines de frappes par semaine et en deux mois ont réalisé beaucoup plus de sorties et de destructions que la fausse coalition en 15 mois.

Il est revenu sur la traîtrise des Turcs qui ont abattu un de ses avions. Plusieurs sources ont confirmé que l’avion était dans le ciel syrien et qu’il n’y a pas eu de sommation.

Poutine a d’ailleurs expliqué clairement que son armée avait mis en place des batteries de missiles S-400 sol-air en Syrie. A la question des journalistes s’étonnant de la présence de ces armes de très longue portée, Vladimir Poutine a répondu qu’il répliquerait à toute attaque de qui que ce soit.

Nous avons compris qu’il visait les Turcs.

Suite à la question de journalistes, concernant la destruction par l’aviation d’un convoi de camions turcs qui s’acheminait en Syrie, Poutine a expliqué qu’il a fait détruire ce convoi puisque personne ne l’avait informé qu’un convoi humanitaire était prévu. C’est d’une logique implacable, car si ce n’est pas annoncé, il s’agit d’un convoi d’armes et de munitions.

Il a confirmé que la zone où s’était crashé son avion, avait été « nettoyée ».

C’était un avertissement très clair pour les Turcs :  Vladimir Poutine ne laissera rien passer.

La conclusion est simple, tenant compte de l’attitude de Barack Obama qu’il avait rencontré en début de semaine et devant la réalité des positions dures, à juste titre, de Poutine, Hollande s’en retourne avec un résultat proche de zéro.

C’est normal, on ne s’improvise pas « joueur d’échec géopolitique ». Tenir ses positions sur Bachar Al-Assad est une faute lourde de conséquence pour le futur de la Syrie.

Car le règlement politique de cette affaire, contrairement à ce que tous les occidentaux ânonnent, n’est pas proche.

Les Russes privilégient des frappes extrêmement lourdes appuyant des efforts militaires au sol.

Pour nous ils sont déjà les vainqueurs en Syrie à moyen terme.

Pour compléter l’arsenal impressionnant, des submersibles russes lanceurs d’engin sont arrivés en méditerranée orientale, ainsi que le croiseur lance-missiles Moskva (voir photo). Un navire de guerre dont la puissance de feu est considérable.

Comme écrit dans d’autres articles, Poutine tient les bonnes cartes en Syrie.

JACQUES D’EVILLE

SourceSiècle21 Eeuw21

source: http://www.businessbourse.com/2015/11/27/hollande-na-pas-...

«Pas d'identité française heureuse dans une société devenue multiculturelle», selon Nicolas Sarkozy

Ah bon ? Le sioniste a parlé pour la France !

Et la politique sioniste/mondialiste de la France au profit d'Israël est-ce qu'elle relève de la culture chrétienne et du choix des français ?

Le faux-cul qui alimente à présent, le racisme après nous avoir asséné l'obligation du métissage en France, et métissage qui est interdit en Israël. Ce pays ne pratiquant pas le mariage civil mais uniquement le mariage religieux, comme le préconise l'Islam du reste, sauf conversion de l'époux ou de l'épouse !

L'arrivée massive de migrants de l'ex-Union soviétique dans les années 1990 a poussé Israël à revoir sa politique concernant le mariage. Les rabbins ont peur que des non-juifs se marient avec des Israéliens.

 Voir aussi :

Afficher l'image d'origine

Le métissage obligatoire de Sarkozy


«Pas d'identité française heureuse dans une société devenue multiculturelle», selon Nicolas Sarkozy

«Ici, c'est la culture de la France, ce n'est pas la culture multiculturelle. Il n'y a pas d'identité française heureuse si nous ne partageons pas des valeurs morales, un mode de vie, le sentiment d'appartenir à une Nation, d'avoir une histoire, une langue, qui est le français, un imaginaire commun, une politesse et une courtoisie», a déclaré l'ancien président de la France dans un meeting du parti des Républicains pour les élections régionales dans la région Paca.

Environ deux semaines après les attentats de Paris, l’ancien président français a déclaré : «nul ne peut plus désormais vouloir partager le destin français sans prendre en compte les valeurs de la France. La France n'est pas un supermarché où l'on choisit ce qui nous convient. La France est un tout qu'on adopte comme tel et à qui on apporte sa contribution. Si ça ne plaît pas, on n'est pas Français».

Christian Estrosi est tête de liste des Républicains pour les élections régionales en Paca, ou il entre notamment en concurrence avec la tête de liste du Front National Marion Maréchal Le Pen. Un dernier sondage réalisé par l'institut français Ifop donne pour l’instant cette dernière gagnante.

 

 

Julien DRAY métissage obligatoire !!!


Crise migratoire: le grand remplacement n'est pas une vue de l'esprit mais un plan de l'ONU !

Ce document provient du département des affaires sociales et économiques de l'ONU.

Après nous avoir tannés sur le fait que nous serions trop nombreux sur terre pour ouvrir largement les vannes des guerres génocidaires tous azimuts dans le monde, sous couvert de l'escroquerie universelle du "réchauffement climatique", voilà que désormais nous ne sommes finalement pas assez nombreux en Europe notamment et la solution mondialiste au problème de natalité de la vieille Europe est toute trouvée: une immigration massive qui favorisera le métissage, la perte d'identité des peuples, la montée du racisme afin de provoquer des guerres civiles qui doivent servir les plans des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati !

Et surtout que l'ONU continue à faire la promotion de l'avortement et à financer ses guerres génocidaires, et ses mercenaires terroristes pour permettre de n'instaurer en finalité qu'UNE UNIQUE POPULATION MONDIALE au profil de son Nouvel Ordre Mondial et de ses vaillants promoteurs, Illuminati  !

Voir aussi :

ONU.JPG


Extrait:

"La Migration de remplacement:
Est-elle une solution au déclin et au vieillissement des populations?

Les projections des Nations Unies indiquent qu'au cours des 50 prochaines années, les populations de presque tous les pays d'Europe ainsi que le Japon devront faire face à un déclin démographique et au vieillissement de la population. Les nouveaux défis que constituent le déclin et le vieillissement des populations vont nécessiter de nouvelles évaluations de nombreuses politiques et programmes mis en place, y compris celles relatives à la migration internationale.


Mettant l'accent sur ces deux tendances démographiques frappantes et critiques, le rapport considère une migration de remplacement pour les huit pays à basse fécondité (l'Allemagne, la France, l'Italie, le Japon, la République de Corée, la Fédération de Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis) et deux régions (Europe et l'Union européenne). La migration de remplacement se réfère à la migration internationale qu'un pays aurait besoin pour compenser le déclin démographique et le vieillissement de la population résultant de taux de fécondité et de mortalité faibles."


En plus de cette introduction, le rapport indique que de façon a éviter d'avoir à élever l'age de départ en retraite entre 71 et 76 ans (sans rire) dû au manque de dynamisme démographique en se projetant en 2050, l'objectif serait...de tripler au minimum les d'habitants en Europe. Le trois-quart de la population européenne serait alors composée d'immigrés. 


Extrait:


"Le nombre annuel d'immigrés nécessaires pour maintenir le ratio de soutien potentiel constant par rapport à celui de 1995 serait 15 fois plus élevé que le niveau de migration nette des années 1990. Vers la fin de la période, c'est à dire vers l'horizon 2040-2050, le nombre annuel net de migrants requis par l'Union européenne serait l'équivalent de la moitié de la croissance annuelle de la population de la planète.


 Ainsi, si la migration de remplacement devait être utilisée en tant que mécanisme pour consolider le potentiel rapport de soutien au sein de l'Union européenne à son niveau actuel, d'ici 2050, la population totale de l'Union Européenne augmenterait à plus de trois fois son niveau actuel. Dans ce processus, la part de la population mondiale de l'Union européenne aurait plus que doublé, passant de 6,6 pour cent en 1995 à 13,8 pour cent en 2050. En outre, les trois-quarts de la population totale en 2050 seraient constitués de migrants post-1995 en provenance de l'extérieure des frontières actuelles de l'Union et de leurs descendants.

 

Défense russe : les F-16 turcs ont tendu l'embuscade à l'avion russe abattu

Après que la Russie ait décidé de placer ses S-400 qui peuvent créer une zone d'exclusion dans le ciel Syrien, Erdogan a considéré que : l’utilisation du S-400 contre les chasseurs turcs serait une agression, du coup,  L'armée de l'air turque a suspendu ses vols au-dessus de la Syrie.

Défense russe : les F-16 turcs ont tendu l’embuscade à l’avion russe abattu

27 nov. 2015, 20:24

Un F-16 turc

Un F-16 turc

Les résultats obtenus par le service de contrôle aérien en Syrie laissent penser que les avions de chasse turcs auraient planifié leurs actions afin de tendre une embuscade au bombardier russe, selon un haut commandant de l’armée russe.

«Les résultats objectifs du contrôle des stations de contrôle aérien syriennes confirment que deux F-16 se trouvaient en service dans la zone de 9h11 à 10h26 (heure locale) à une altitude de 2 400 mètres, ce qui témoigne d’une action préméditée et de la volonté des chasseurs à tenir une embuscade dans les airs», a déclaré ce vendredi le commandant suprême des forces aériennes de la Russie Victor Bondarev. Si cela n’avait pas été prémédité, les avions turcs n’auraient pas eu le temps de décoller depuis l’aérodrome le plus proche, a souligné le militaire.

Le SU-24, quant à lui, a décollé de la base aérienne de Lattaquié à 9h34 et se trouvait dans la zone de détection pendant 34 minutes. Le missile turc a été tiré sur lui immédiatement après avoir effectué une frappe sur les terroristes.

En savoir plus : Pour Vladimir Poutine, «les forces armées turques n’ont pas pu ne pas distinguer l’origine de l'avion»

Mardi 24 novembre, un bombardier russe SU-24 a été abattu par la Turquie à la frontière syrienne. Ankara prétend que celui-ci avait violé son espace aérien, ce que nie résolument la Russie. L’un des pilotes a été tué par des rebelles syriens après avoir déclenché son parachute. Le second a lui été recueilli puis acheminé vers la base aérienne russe de Lattaquié.

La Russie répond à l’attaque du Su-24 en déployant un système de défense aérien S-400 en Syrie

 

Laurent Fabius fait machine arrière après avoir proposé de travailler avec l'armée syrienne

Et bien évidemment, Fabius, en remet une couche sur le départ de Bachar Al-Assad !

Et la sienne de transition et celle du gouverne-menteur, c'est pour quand ?

 

Fabius : les forces gouvernementales syriennes peuvent participer à la lutte contre Daesh au sol
27 nov. 2015

 Laurent Fabius

Le chef de la diplomatie française a révélé un tournant dans la stratégie syrienne de Paris en envisageant, pour la première fois, la participation des troupes du gouvernement légitime de la Syrie dans la lutte internationale contre l’Etat islamique.

Laurent Fabius fait machine arrière après avoir proposé de travailler avec l’armée syrienne

27 nov. 2015, 21:25

Laurent Fabius

 

Le ministre français des Affaires étrangères a été contraint de se rétracter suite à la suggestion faite dans la journée comme quoi les troupes d’Assad pouvaient être utilisées dans le combat contre Daesh avant la transition politique dans le pays.

«La coopération de toutes les forces syriennes, y compris de l'armée syrienne, contre Daesh est évidemment souhaitable, mais elle ne sera envisageable que dans le cadre d'une transition politique crédible», a-t-il dit.

 


Laurent Fabius, un des critiques les plus acerbes de Bachar el-Assad, a déclaré plus tôt dans la journée sur les ondes de RTL que les forces au sol ne pouvaient pas être françaises mais peuvent être «à la fois des forces de l’Armée syrienne libre [opposition], des forces arabes sunnites, et pourquoi pas des forces du régime et des Kurdes également bien sûr».

Des responsables proches du ministre français ont clarifié sa position par la suite expliquant qu’une coopération ne pourrait avoir lieu seulement après le départ d’Assad.