Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2016

Alerte ! Russie/Syrie : 3ème guerre mondiale imminente ? La Russie prépare sa population !

La Russie se prépare à un "exercice de protection civile", du 4 au 7 octobre, en envoyant ses 40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200 000 professionnels d'unités de sauvetage et 50 000 pièces d'équipement: c'est du sérieux!

 

http://img.over-blog-kiwi.com/1/31/14/84/20161004/ob_82accc_shelters.jpg

Là, nous allons avoir droit à la 3ème guerre mondiale qui aura été savamment préparée par les américano-sionistes, avec la complicité des pays de l’UE et qui devrait débuter à partir de la Syrie !

Préparez-vous !

Petits rappels sur les objectifs visés par les américano-sionistes en Syrie sur l’établissement du Grand Israël et de leur Nouvel Ordre Mondial satanique qui passent par Damas !

* Le Nouvel Ordre Mondial passe par Damas ;

* Pour le Kremlin, un an d’opération russe a empêché Daesh et l’ex-Front Al-Nosra de prendre Damas ;

* Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie ;

* Le plan diabolique du « Grand Israël » s’ensable en Syrie, par Laurent Glauzy ;

* L’avenir du monde se joue à Damas !

 

Nouvel Ordre Mondial et Grand Israël contre lesquels Poutine lutte de toutes ses forces !* 

* Ukraine/Russie Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur Poutine ;

* Échec et mat à l’empire ?… Poutine leader d’une coalition anti-Mafia Khazare Rothschild (Veterans Today) ;

* Poutine a banni les Rothschild de la Russie ;

* Poutine va-t-il virer les Rothschild de la Banque Centrale Russe ?

* Selon Jacob Rothschild le président russe Vladimir Poutine serait un « traître au Nouvel Ordre Mondial ».

Les dispositions prises aujourd’hui par Poutine pour protéger Damas !

* Tartous : Moscou renforce sa flotte ;

*
La Russie "barricade" Damas!  Les Russes déploient le système Gladiator à Damas ;

* Syrie: face aux calomnies US, la Russie met les points sur les «i»

 Quant aux psychopathes qui dirigent les USA et l’UE !

Les Etats-Unis sont prêts à un «accord avec le diable» pour renverser Assad, estime Moscou  Après la suspension de la coopération en Syrie, Moscou a accusé Washington de n’avoir aucunement agi contre le Front Al-Nosra. L’ambassadeur russe à l’ONU a, de son côté, affirmé que cet échec ne mènerait pas à une nouvelle guerre froide. «Nous sommes de plus en plus convaincus que, cherchant un changement de régime à Damas, Washington est prêt à "conclure un accord avec le diable", s’allier à des terroristes endurcis qui rêvent de remonter le cours de l’histoire et imposer par la force leurs lois inhumaines», assure le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères qui intervient après la décision américaine de suspendre la coopération avec la Russie en Syrie.

Les sanctions des Etats-Unis et de l’UE ont mené la Syrie à une catastrophe humanitaire ;

Le Quai d’Orsay, l’UE et les USA financent le «Aleppo Media Centre», qui défend la cause des djihadistes

Ensuite l’UE fait semblant d’investir 25 millions d’euros pour apporter soi-disant de l’aide humanitaire à la Syrie ! L'UE annonce une initiative humanitaire d'urgence pour Alep

Il s’agit plutôt d’aller réarmer leurs mercenaires en Syrie avec la complicité de la France qui vient comme par hasard de déposer un projet de résolution à l’ONU pour imposer une trêve à Alep qui est l’un des fiefs de leurs mercenaires.

Un projet de résolution pour une trêve à Alep en discussion à l’Onu Le Conseil de sécurité de l’Onu a entamé les discussions sur un projet français de résolution appelant à un cessez-le-feu à Alep, en Syrie ; la Russie, qui dispose du droit de veto en tant que membre permanent, a fait part de ses doutes sur l’efficacité du projet.

Engagement français en Syrie: pourquoi ? Positionné dans la mer Méditerranée le porte-avions Charles De Gaulle est généralement accompagné d’un sous-marin, de plusieurs frégates et d’un navire de ravitaillement pour sa défense et son ravitaillement.

Quelle confiance accorder à l’ONU lorsque l’on voit ce qu’elle prévoit depuis 2012 pour l’avenir de nos enfants au profit des réseaux internationaux pédophiles ?

ALERTE ! l'ONU demande les droits sexuels et la sexualité procréative à partir de 10 ans

Stratfor : la Russie est un pays des gens libres, point un pays agresseur

Petits rappels : Poutinator a donné des ordres et :

 

* La Russie se réarme à la vitesse grand V. Pourquoi? Analyse de Philippe Migault ;

* Moscou préparé pour une éventuelle attaque nucléaire – EMERCOM ;

* Moscou: Abris souterrains pour l’ensemble de la population ;

* Alerte Troisième Guerre Mondiale en préparation: Les grands ministères russes déménagent vers les bunkers (car la «guerre d’Hillary Clinton » semble inévitable)

* La Russie renforce ses forces aériennes en Syrie 

La Russie préparait ses 5.000 abris anti-atomiques vont être construits à Moscou pour fin 2012 depuis l’année 2010.                                                                    

5000 abris anti atomiques en construction à Moscou


La Russie se prépare à un "exercice de protection civile", du 4 au 7 octobre, en envoyant ses 40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200 000 professionnels d'unités de sauvetage et 50 000 pièces d'équipement: c'est du sérieux!

http://img.over-blog-kiwi.com/1/31/14/84/20161004/ob_82accc_shelters.jpg

* J'ai rapporté au cours des 16 dernières années de nombreux exercices de simulation de catastrophes et d'attaques terroristes, mais là, cet exercice de la Russie est clairement et sérieusement un signe précurseur d'une confrontation militaire imminente avec les États-Unis. La logistique de cette opération de mise à l'abri de 40 millions de citoyens est d'une ampleur gigantesque et elle ne peut que s'effectuer dans un objectif bien précis: préparer le sauvetage de la population et exercer les unités de secours et militaires à la prise en charge du pays.

Ce qui est doublement inquiétant avec cet exercice de 40 millions de Russes envoyés aux abris dès aujourd'hui, c'est que Washington a annoncé avoir rompu les pourparlers avec Moscou (dans le dossier de la Syrie et de l'accord sur l'élimination du plutonium), ce qui amène un regain des tensions entre les deux pays et l'augmentation du potentiel d'une confrontation militaire.

Suspension of Participation in Bilateral Channels With Russia Established to Sustain the Cessation of Hostilities in Syria

http://www.state.gov/r/pa/prs/ps/2016/10/262704.htm

Nouvelle Guerre froide entre la Russie et les États-Unis?:

http://fr.euronews.com/2016/10/03/nouvelle-guerre-froide-...

Seront impliqués tous les organes exécutifs fédéraux, les chefs des régions, des collectivités locales et les organisations. L'alerte sera donnée aux structures de protection civile, en coordination avec les autorités régionales et municipales, afin de vérifier l'efficacité du système d'alerte en cas de catastrophe ou de menace. (...)

La traduction du russe vers le français est limitée, j'arrive difficilement à reproduire l'article.

Sources:
 
https://ria.ru/society/20161002/1478319561.html
http://www.interfax.ru/russia/530781
https://russian.rt.com/article/323947-mchs-privlechyot-40...

 

 

 

11/01/2016

Israël : le nouveau patron du Mossad donne la priorité à la lutte contre l'Iran

Comme quoi tout est planifié par avance pour aller s’attaquer à l’Iran qui est un allié de la Russie, notamment dans le cadre des opérations russes effectuées en Syrie pour éradiquer les mercenaires des USA et Cie.

Israël n’était pas content de la levée des sanctions contre l’Iran imposées par les USA sur la base de la fable du développement de centrales nucléaires par ledit pays, et il fallait donc trouver un moyen pour provoquer l’Iran en faisant décapiter par l’Arabie Saoudite, 47 personnes, dont le dignitaire chiite Nimr Baqer al-Nimr, figure de la contestation contre le régime saoudien, tous condamnées pour terrorisme.

 

Rappelons qu’il y avait déjà eu un précédent en septembre 2015 avec les victimes iraniennes à la Mecque :  

  1. Vladimir Poutine s'entretient avec le roi saoudien, et le massacre à la Mecque
  2. L'Arabie communique les noms des pèlerins iraniens à Israël

Voir par ce lien, ICI, tous les articles concernant l’incident survenu à la Mecque et les réactions de l’Iran contre l'Arabie Saoudite. 


Israël : le nouveau patron du Mossad donne la priorité à la lutte contre l’Iran

Le nouveau patron du Mossad parle ouvertement de l’alliance wahabo-sioniste

http://lapravda.ch/wp-content/uploads/2016/01/isreal-saudi-destruction-800x445.jpg

8 janvier 2016 Redaction

Source : libération.fr

Les dirigeants israéliens ne disent rien, mais ils se frottent les mains : la rivalité entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, l’affaiblissement de l’Egypte, les ennuis de la Turquie avec la Russie et à la désintégration de pays tels l’Irak et la Syrie, est tout bénéfice pour l’Etat hébreu qui voit renforcé son statut de puissance régionale stable. En prenant officiellement ses fonctions mercredi, le nouveau patron du Mossad (Renseignements extérieurs), Yossi Cohen, a en tout cas désigné l’ennemi principal de l’Etat hébreu : la «menace iranienne». Une petite phrase qui ne surprend personne à Jérusalem et qui passe pour un appel du pied aux pays de la région qui, tels l’Arabie Saoudite, le Koweït, les Emirats arabes, la Jordanie et la Turquie, ont eux aussi des comptes à régler avec Téhéran.

«Nous avons intérêt à constituer une alliance formelle avec nos voisins pour combattre le radicalisme islamique» (comprenez : l’Etat islamique et l’Iran placés dans le même sac), a déclaré jeudi matin l’ex-travailliste Ehud Barak au micro de la radio de l’armée. Il a estimé qu’il suffirait qu’Israël règle son problème avec les Palestiniens pour que cette alliance d’intérêt soit officialisée. Or, le Premier ministre Nétanyahou et sa coalition ultranationaliste ne sont pas pressés de trouver un terrain d’entente avec les Palestiniens. [Ce qui veut dire : « on pourrait arrêter de pourrir la vie aux Palestiniens et leur rendre un peu de leur pays afin de consolider notre alliance avec les Wahabites mais il ne faut pas rêver non-plus » NDLR] Pour les stratèges israéliens, que le processus de paix avec les Palestiniens reprenne ou pas n’y changera pas grand-chose : les monarchies arabes sunnites ont tellement peur de l’Iran et du monde chiite qu’elles finiront de toute façon par s’allier d’une manière ou d’une autre avec Israël.

Nissim Behar

 

02/01/2016

Dr. Mads Gilbert sur Gaza et l’occupation israélienne (Vidéo)

L’occupation de la Palestine et l’oppression du peuple palestinien est la mère de toutes les guerres.
Cette attaque fut l’une des plus vicieuses que j’aie jamais vues.

A cause du bombardement systématique des quartiers résidentiels, 12 à 13.000 Palestiniens ont été tués ou blessés en 50 jours. Pour chaque soldat palestinien abattu, ils ont tué 3 fois autant d’enfants et de femmes. Des bombes sur les maisons, pendant qu’ils dorment, sur les hôpitaux,
les écoles, les mosquées, sans aucune conséquence.

Cette véritable impunité est l’un des plus grands défis moraux de notre temps.
Nous écrivons notre histoire, et la plume est trempée dans le sang palestinien.

Vous ne pouvez pas dire que vous vous défendez quand vous attaquez une population occupée.
C’est un énorme mensonge.


C’est une doctrine israélienne de punir les gens si durement que cela leur enlève toute envie de résister à l’occupant.

En tant que docteur, je dis
1) Arrêtez les bombardements,
2) Levez le siège [de Gaza],
3) Incluez le peuple palestinien dans la communauté humaine, et seulement ensuite, envoyez des pansements, des seringues, des médicaments.


Dr. Mads Gilbert https://twitter.com/drgilbert

Le 17 novembre 2014
Israël interdit à vie Dr Mads Gilbert l’entrée à Gaza!
Déjà, en 2008-2009 au cours de l’opération Plomb Durci, il avait dénoncé l’usage d’armes chimiques sur la population palestinienne, la bombe DIME.

En juillet 2014, il dénonçait les bombardements israéliens sur les civils, et les atrocités commises délibérément sur des femmes et des enfants. Le prétexte avancé par Israël pourra sans doute tromper certains, mais Mads Gibert n’en fait sûrement pas parti, et nous non plus…coup pour coupla bombe DIME (Vidéo)
.......
Interview réalisé par Truls Lie – Le Monde Diplomatique (2014)

Voir la suite et les liens sous la vidéo en ligne : ICI

 


03/12/2015

URGENT : EN DIRECT : Vladimir Poutine prend la parole devant l’Assemblée fédérale de Russie

EN DIRECT : Vladimir Poutine prend la parole devant l’Assemblée fédérale de Russie

3 déc. 2015, 09:56

Jeudi 3 décembre, le président s’adresse au Parlement russe pour son discours annuel. Dans son message, le dirigeant fera le bilan de la politique intérieure et extérieure de l’année 2015 et présentera sa vision pour 2016.

Même si le contenu de l’intervention du chef d’Etat n’est pas connu à l'avance, certains experts estiment qu’il portera surtout sur les menaces extérieures auxquelles font face la Russie et ses citoyens au Moyen-Orient, surtout en ce qui concerne les relations avec la Turquie. La situation économique du pays et la balance budgétaire seront un autre point important du discours de Vladimir Poutine, d’après les commentateurs politiques.

Plus de 500 journalistes venus du monde entier, y compris ceux de RT, assistent à cet évènement.



Turquie: La fuite en avant d’Obama et le rôle de l'Otan

Turquie: La fuite en avant d’Obama

erdogan-obama.jpg

Quand Erdogan a donné l’ordre d’abattre un bombardier Russe il ne se doutait probablement pas des conséquences qui allaient en découler.

Sur le plan économique d’abord, la Russie a en quelques jours à peine coupé quasiment tous les contacts avec la Turquie: Citoyens turcs expulsés de Russie ou/et interdits d’entrée, annulation des contrats prévus, embargo sur les produits turcs, fermeture des centres culturels turcs en Russie, etc etc.

Mais c’est sur le plan des relations internationales que l’ouragan ne fait que se lever: La Russie a en effet publié hier, en direct devant plusieurs dizaines de journalistes, les preuves formelles attestant que non seulement la Turquie mais aussi directement la famille Erdogan, trafique le pétrole volé et revendu par Daesh, financant ainsi l’Etat Islamique.

La réaction d’Erdogan est normale pour un voyou de cette envergure: Tel un braqueur pris en flag dans le sas d’une banque, il nie. On peut le comprendre, son poste est en jeu bien que sa promesse de démissionner immédiatement si ces informations étaient prouvées n’engage que les naïfs y ayant cru. Mais sa vie même est en jeu car certains Services ne vont peut-être pas s’embarrasser de considérations légales pour liquider un des principaux financiers du terrorisme mondial…

Ce qui peut paraitre plus étonnant est la réaction quasi immédiate de Washington, qui « dément l’implication de la Turquie« . Face à une multitude de vidéos et photos satellites, les américains n’ont « vu aucune preuve à l’appui de telles accusations », a indiqué la porte-parole du Pentagone. Cette brave dame, qui semble avoir besoin soit de lunettes, soit d’un cerveau basique capable d’analyser un ensemble de photos et vidéos, parle au nom des Etats Unis, et il est donc clair qu’à travers elle, c’est Obama qui prend position.

Il est certain que venant d’un Président des Etats-Unis ayant fait du mensonge sa ligne de conduite – depuis le mensonge sur son lieu de naissance -, une telle position est elle aussi « normale »: Quand on est pris en flag, quand ses alliés sont pris en flag, une seule attitude: Nier. On a vu cela récemment avec l’affaire du vol civil abattu au-dessus de l’Ukraine, ou mystérieusement aucun satellite américain n’a été capable de détecter le coupable. Nier donc, mais aussi lancer une gigantesque offensive médiatique pour faire passer les coupables pour les victimes de l’abominable « Russie de Vladimir Poutine ».

Dans cette affaire du financement de Daesh, le but des Etats-Unis en soutenant ses alliés contre toute évidence – contre toute preuve! – est bel et bien de maintenir un front uni non pas contre l’Etat Islamique, mais contre la Russie. Il est à prévoir que les organes de propagande US vont accuser la Russie de vouloir briser la coalition contre Daesh, d’ailleurs le porte-parole du Pentagone ajoutait hier que « la Turquie déploie en commun avec ses partenaires internationaux des efforts pour renforcer le contrôle à sa frontière avec la Syrie. »

On sait bien entendu qui fait quoi en Syrie, c’est d’ailleurs bel et bien la suprématie Russe et sa position de pointe dans la lutte contre Daesh qui irrite les américains. D’une part ils perdent leur aura de « gendarme du monde », mais aussi et surtout ce sont leurs alliés terroristes, « modérés » ou non (!) qui sont durement frappés par l’Ennemi: La Russie.

On peut alors se demander jusqu’où est prêt à aller Obama dans sa haine contre la Russie. Soutenir la Turquie, financier de l’Etat Islamique, est d’un autre niveau que de soutenir la junte de Kiev, contre qui la Russie n’est quoiqu’on en dise pas en guerre. Mais la Russie EST en guerre contre Daesh. Donc contre ses financiers et ses soutiens.

On se souvient que les jours suivant la destruction par les turcs du jet Russe, Obama avait dit à Erdogan que ceci « ne devait plus se reproduire ». On pouvait considérer alors qu’il s’agissait d’une mise en garde à la Turquie, mais hier soir certains responsables à l’Etat Major Russe ont été surpris de la position du Pentagone, soutenant la Turquie encore APRES que les preuves aient été divulguées et la question se pose clairement: Jusqu’où Obama est-il prêt à soutenir son allié turc?

Car ne nous leurrons pas: Loin d’adopter un profil bas, la Turquie continue ses gesticulations tant verbales que militaires, par exemple les jets turcs violent régulièrement l’espace aérien grec, hier encore au-dessus de la Mer Égée. En Syrie, il est douteux que la Turquie, forte du soutien américain, cesse d’un coup son trafic de pétrole avec Daesh. Et il est plus que probable qu’un autre « incident » aérien surviendra au-dessus du territoire syrien, ceci posant clairement la question: Que fera Obama si un jet turc est abattu par la Défense Russe?

L’OTAN a déjà affirmé qu’elle « défendrait » ses membres en cas d’attaque, et la réaction américaine hier ne laisse guère de doute: Soutenir ses alliés, fussent-ils en tort, au risque d’une confrontation directe avec la Russie.

Voir aussi :