Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2009

Fonte de la Banquise

Fonte de la banquise : la déformation et la dérive accélèrent le processus

090515153053.jpg

Une étude menée par des chercheurs français et publiée le 14 mai révèle que la déformation et la dérive de la banquise arctique s'accélèrent et sont responsables d'une diminution de sa superficie plus rapide que prévu. « La banquise dérive de plus en vite, se fracture de plus en plus vite, et se déplace hors du bassin arctique de plus en plus rapidement », a expliqué Jérôme Weiss, du Laboratoire de Glaciologie et géophysique de l'environnement près de Grenoble.

En septembre 2007, des scientifiques avaient montré que l'extension de la banquise arctique s'était réduite à un minimum de 4,28 millions de km2 par rapport aux images satellites de 1979. Le précédent minimum datait de 2005. L’observation des trajectoires de plus de 600 bouées disposées dans la banquise depuis une trentaine d'années a permis aux chercheurs de mesurer une augmentation moyenne de la dérive des glaces de 10% par décennie. « L'évolution de la vitesse de déformation est spectaculaire puisqu'elle atteint 150% en 30 ans », a souligné Jérôme Weiss.

Ces travaux ont conduit les glaciologues et géophysiciens à remettre en question « les modèles actuels qui ne prennent pas en compte la fracturation et n'arrivent pas à reproduire ce qui se passe », a indiqué Jérôme Weiss. Jusqu’à maintenant, le rétrécissement rapide de la banquise était expliqué par une boucle de rétroaction thermodynamique: moins il y a de banquise, plus l'océan se réchauffe. Et la fonte fragilise à son tour la banquise. « Mais si on ne prend que cette explication en compte, on ne comprend pas pourquoi cela va aussi vite, ni pourquoi les modèles du Giec sous-estiment tous le déclin de la banquise arctique ».

A ne pas rater:
-
Réchauffement climatique : accélération des cycles de disparition de la calotte glaciaire
-
Tout savoir sur le réchauffement climatique

Source : http://www.developpementdurable.com/environnement/2009/05/A1715/fonte-de-la-banquise-la-deformation-et-la-derive-accelerent-le-processus.html

07/04/2009

Nibiru : Les dernières photos du 7 avril 2009 à partir des Alpes-Maritimes

Retransmission d'un message émanant des Alpes-Maritimes

J'ai rêvé ou il s'agit bien de Nibiru et de son orbitre très elliptique ?
Photos prises le mardi 7 avril 2009 à partir des Alpes-Maritimes


Bonjour à toutes et à tous,
 
Depuis hier je voulais en avoir le cœur net en tentant de photographier le Soleil pour voir si Nibiru était bien visible.
Hier je me suis loupée car le ciel était nuageux autour du Soleil.
Ce matin, temps splendide sur les Alpes-Maritimes, ciel clair et le soleil splendide à souhaits.
J'ai voulu donc le photographier et voici les résultats des photos prises ce matin, le mardi 7 avril 2009.
En fait, il ne faut pas photographier le soleil directement, mais photographier à côté.
Compte tenu de son orbite très elliptique par rapport au Soleil, elle est visible dans ce que je pense être la progression de son orbite.
La nuit elle est rouge orangé et le jour elle apparaît comme un point lumineux au lever et au coucher du soleil.
 
Votre avis : J'ai rêvé ou pas ?
Les photos en pièces jointes et un lien de vidéo qui indique la progression de son orbite.
 
Comparaison
Latest Photos of Nibiru planet X
 
D'autres moyens de comparaison
 
 
Amicalement
Mirella
 
 
Première photo
Vous voyez quoi à gauche du Soleil. Ce point lumineux ?
Nibiru1.jpg
 
 
Deuxième photo
Le point lumineux se déplace progressivement vers la gauche du soleil

Nibiru2.jpg

Troisième photo
Le point lumineux continue à se déplacer vers l'arbre

Nibiru3.jpg

Quatrième photo
Le point lumineux continue à se déplacer vers l'arbre

Nibiru4.jpg

Cinquième photo
Le point lumineux disparaît derrière la branche de l'arbre
mais il est encore visible au travers du feuillage
Nibiru5.jpg
Sixième photo
Le point lumineux a disparu derrière l'arbre
Nibiru6.jpg
 
 

22/02/2009

Changements cosmiques et réchauffement climatique

Nombre d'impacts du changement climatique seraient déjà "irréversibles"

Contairement à ce qui est indiqué dans cet article nous ne pourrons rien faire pour arrêter le cycle cosmique qui est en cours. Et celà risque d'aller plus vite que prévu par toutes les théories scientifiques et leurs savants calculs, car cela n'a rien à voir avec le CO2 en prime.

"Notre recherche nous persuade que les choix faits actuellement concernant les émissions de CO2 auront des retombées qui changeront irrémédiablement notre planète", déclare Susan Solomon, qui est également membre du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat. "On savait que le CO2 provenant des activités humaines et émis dans l'atmosphère peut y rester pendant des milliers d'années", remarque cette climatologue, qui poursuit : "Mais cette nouvelle étude permet de faire avancer la compréhension de la manière dont ce phénomène affecte le système climatique."

Le réchauffement de la planète est freiné par les océans qui, tel un gigantesque radiateur, absorbent une grande quantité de la chaleur de l'atmosphère, ce qui fait monter leur température et fondre les glaces arctiques et antarctiques. Non seulement cet effet va s'atténuer avec le temps mais les océans contribueront à maintenir des températures plus chaudes en dégageant la chaleur emmagasinée et ce pendant très longtemps, expliquent ces scientifiques.

CHANGEMENT DE LA PLUVIOSITÉ ET MONTÉE DU NIVEAU DES OCÉANS

Cette recherche examine les conséquences de laisser le CO2 s'accumuler dans l'atmosphère selon différents niveaux au-delà de la teneur actuelle moyenne de 385 parties par million (ppm) de CO2 et ce avant un arrêt complet de ces émissions. Avant le début de l'ère industrielle, l'atmosphère contenait seulement 280 parties par million de CO2 .

Les auteurs de ces travaux, basés sur de nombreuses mesures et plusieurs modèles informatiques, ont conclu que les preuves scientifiques étaient suffisamment solides pour d'ores et déjà quantifier certaines conséquences irréversibles du réchauffement, dont le changement de la pluviosité dans plusieurs régions-clés du globe et la montée du niveau des océans.

Laisser le CO2 atteindre de 450 à 600 ppm aurait pour conséquence, selon eux, une diminution persistante des précipitations en été comparable à la sécheresse du "Dust Bowl" en Amérique du Nord dans les années 30, en Europe du Sud, en Afrique du Nord, dans le sud-ouest des Etats-Unis, l'Afrique septentrionale et l'ouest de l'Australie.

Cette diminution des pluies qui persistera plusieurs siècles aura différentes conséquences selon les zones géographiques. Ces chercheurs citent une diminution de l'eau disponible, une plus grande fréquence des incendies, des changements de l'écosystème et une plus importante désertification.

Avec une teneur de 600 ppm de CO2, les océans monteraient de façon irréversible en moyenne de 40 centimètres à un mètre d'ici à l'an 3000 et du double si le CO2 atmosphérique atteignait 1 000 ppm, selon ces scientifiques.

Cette étude est publiée le jour même où le président Barack Obama a annoncé plusieurs décisions inversant la politique de son prédécesseur et qui visent à lutter sérieusement contre le réchauffement. Il a notamment demandé un réexamen immédiat du rejet par l'administration Bush de la décision de la Californie d'imposer des normes plus strictes que celles de l'Etat fédéral pour réduire les émissions de CO2 des automobiles.

Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/01/27/nombre-d...

Changements cosmiques et réchauffement climatique

Le rapport du Dr Dimitriev de l'académie des sciences russe :

Commentaires sous la vidéo :

22. Cette transition dans de nouveaux espaces astronomiques et de conscience est connue sous le nom de chevauchement spatio-temporel

23. Il existe neuf mécanismes majeurs de chevauchement entre les différents mondes évolutionnaires.

24. A l'époque de cette ascension, un "Pilier de Lumière" place une "zone de Lumière" autour d'un espace-vie déterminé. Cette zone Lumière sert à préparer un espace-vie d'intelligence, prélevé pour voyager dans un autre monde "maison" d'expérience vie.

25. L'établissement de la zone Lumière précède généralement le début du bombardement de vagues cosmiques - immédiatement avant de pénétrer une zone nulle.

26. Si toutefois la zone nulle fait défaut, elle doit etre produite, car elle est un élément indispensable pour le schéma de l'harmonisation dans les cieux inférieurs.

27. C'est pourquoi les changements électromagnétiques et magnétohydrodynamiques peuvent avoir lieu, car ils engendrent le décalage d'une zone-vie de compression gravitationnelle dans un plus grand spectre graviton.
...
29. Cependant, le pilier de Lumière agit comme revêtement de lumière, prévenant ainsi la désintègration de l'unité de conscience (qui doit continuer son cours) pendant la transition. En effet, sans ce revêtement de Lumière, la fréquence associée à l'image derrière le code génétique serait détruite !

30. Ce voyage est amorcé par modulation des zones temporelles de conscience à travers les "champs lumineux de télémutation" dont l'action induit l'ascension. Cela signifie que lorsque nous entrons dans une zone électromagnétique nulle, à moins d'etre maintenu en équilibre par ces champs lumineux de télémutation, notre esprit en tant qu'ordinateur électromagnétique serait incapable de s'adapter à la nouvelle fréquence de Lumière et serait détruit.
...

Les Clés d'Enoch . JJ Hurtak .
Académie des Sciences du Futur.

Rapport du Dr Dimitriev
http://www.dailymotion.com/video/x89os6_rapport-dmitriev_...

 

 

16/02/2009

Inversion des pôles magnétiques terrestres en cours

Des éléments qui pourraient expliquer les changements climatiques et qui montrent un processus assez méconnu : l'inversion des pôles magnétiques terrestres.
Ce phénomène peut à lui seul expliquer, en tout ou partie, beaucoup de choses sur le climat, le trou de la couche d'ozone, la fonte des banquises, la libération du CO2 par les océans, la disparition de certaines espèces animales ou végétales, les cataclysmes, les rayonnements solaires qui ne sont plus filtrés par le bouclier magnétique naturel de la Terre, ...etc
 
Des scientifiques ont démontré que l'inversion du magnétisme terrestre était en cours, en analysant l'orientation des particules aimantées sur des poteries ou en analysant des carotages de lave.

Cette inversion est cyclique. La question est de savoir quand se produira le renversement qui a commencé, sachant que l'étape finale sera ultra rapide.

Inversion des pôles - La Terre, Cet Aimant Géant 1
http://www.dailymotion.com/video/x6x7y4_inversion-des-pol...