Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2016

Pourquoi Barack Obama ordonne aux États-Unis de se préparer à une énorme tempête solaire? (Vidéo)

Un ordre exécutif signé par Obama le 13 octobre 2016 demande à ce que toutes les structures soient prêtes dans 120 jours après la signature de l'ordre exécutif pour parer à des événements météorologiques spatiaux et géomagnétiques.

120 jours cela donne 4 mois à partir du 13 octobre 2016, soit le mois de février 2017.

Arrivée de Nibiru ou l'inversion des pôles magnétiques qui va s'accélérer ?

 

Pourquoi Barack Obama Ordonne aux États-Unis de se Préparer à une Énorme Tempête Solaire?
Ajoutée le 16 oct. 2016

 

Et voilà une nouvelle assez inquiétante, qui ma foi reste sans réponse, que nous a délivrée la Maison-Blanche il y a 3 jours!

Nous sommes étrangement surpris depuis 3 jours, car le gouvernement Américain a publié le 13 Octobre dernier sur le site Officiel de la Maison-Blanche, un décret sous forme "d'Ordre Exécutif", afin d'avertir et de préparer le pays en prévision d'une énorme Tempête Solaire, qui pourrait dévaster tous les Systèmes Critiques (Défense & Sécurité, Énergie, Espace, Aéronautique...), et les principales infrastructures du pays... L'Ordre Exécutif décrété par la Maison-Blanche Jeudi dernier, demande à ce que tout soit prêt et opérationnel dans les 120 jours qui suivent ce décret.

Mais la grande question est pourquoi ?

Savent-ils quelque chose que nous ne savons pas ? Ou que va-t-il réellement se passe r??...

Qu'est ce que dévoile cet Ordre ?

Dans cette nouvelle vidéo, je parle partiellement de cet "Ordre Exécutif" où j'énumère quelques points importants qui m'ont interpellés...


Peut-être va-t-on vers une grande catastrophe ? Une catastrophe qu'ils ne veulent pas dévoiler sous peine de créer une panique sociale ? Une catastrophe qui serait cette énorme Tempête Solaire ? Dans ce cas, le calendrier Maya disait peut-être la vérité ?....

Les questions demeurent ! Comme d'habitude ici dans Monde Mystérieux nous nous posons tous les questions suivantes : Que va-t-il se passer? Qu'est ce qu'il va arriver? A quoi doit-on se préparer? Que sait le gouvernement que nous ne savons pas ? Va-t-il réellement se passer quelque chose ??...

Comptez sur nous pour vous tenir informé des prochaines informations concernant cet "Ordre", en espérant que l'on ait un peu plus d'explications dans les mois qui viennent. Merci à tous et à bientôt! H.R.

Voici le lien de "l'Ordre Exécutif" sur le site Officiel de la Maison-Blanche :


The White House

Office of the Press Secretary

For Immediate Release

October 13, 2016


Traduction Google : Ordre exécutif - Coordonner les efforts pour préparer la nation aux événements météorologiques

Executive Order -- Coordinating Efforts to Prepare the Nation for Space Weather Events

EXECUTIVE ORDER
- - - - - - -
COORDINATING EFFORTS TO PREPARE
THE NATION FOR SPACE WEATHER EVENTS

By the authority vested in me as President by the Constitution and the laws of the United States of America, and to prepare the Nation for space weather events, it is hereby ordered as follows:

Section 1. Policy. Space weather events, in the form of solar flares, solar energetic particles, and geomagnetic disturbances, occur regularly, some with measurable effects on critical infrastructure systems and technologies, such as the Global Positioning System (GPS), satellite operations and communication, aviation, and the electrical power grid. Extreme space weather events -- those that could significantly degrade critical infrastructure -- could disable large portions of the electrical power grid, resulting in cascading failures that would affect key services such as water supply, healthcare, and transportation. Space weather has the potential to simultaneously affect and disrupt health and safety across entire continents. Successfully preparing for space weather events is an all-of-nation endeavor that requires partnerships across governments, emergency managers, academia, the media, the insurance industry, non-profits, and the private sector.

It is the policy of the United States to prepare for space weather events to minimize the extent of economic loss and human hardship. The Federal Government must have (1) the capability to predict and detect a space weather event, (2) the plans and programs necessary to alert the public and private sectors to enable mitigating actions for an impending space weather event, (3) the protection and mitigation plans, protocols, and standards required to reduce risks to critical infrastructure prior to and during a credible threat, and (4) the ability to respond to and recover from the effects of space weather. Executive departments and agencies (agencies) must coordinate their efforts to prepare for the effects of space weather events.

Sec. 2. Objectives. This order defines agency roles and responsibilities and directs agencies to take specific actions to prepare the Nation for the hazardous effects of space weather. These activities are to be implemented in conjunction with those identified in the 2015 National Space Weather Action Plan (Action Plan) and any subsequent updates. Implementing this order and the Action Plan will require the Federal Government to work across agencies and to develop, as appropriate, enhanced and innovative partnerships with State, tribal, and local governments; academia; non-profits; the private sector; and international partners. These efforts will enhance national preparedness and speed the creation of a space-weather-ready Nation.

Sec. 3. Coordination. (a) The Director of the Office of Science and Technology Policy (OSTP), in consultation with the Assistant to the President for Homeland Security and Counterterrorism and the Director of the Office of Management and Budget (OMB), shall coordinate the development and implementation of Federal Government activities to prepare the Nation for space weather events, including the activities established in section 5 of this order and the recommendations of the National Science and Technology Council (NSTC), established by Executive Order 12881 of November 23, 1993 (Establishment of the National Science and Technology Council).

(b) To ensure accountability for and coordination of research, development, and implementation of activities identified in this order and in the Action Plan, the NSTC shall establish a Space Weather Operations, Research, and Mitigation Subcommittee (Subcommittee). The Subcommittee member agencies shall conduct activities to advance the implementation of this order, to achieve the goals identified in the 2015 National Space Weather Strategy and any subsequent updates, and to coordinate and monitor the implementation of the activities specified in the Action Plan and provide subsequent updates.

Sec. 4. Roles and Responsibilities. To the extent permitted by law, the agencies below shall adopt the following roles and responsibilities, which are key to ensuring enhanced space weather forecasting, situational awareness, space weather preparedness, and continuous Federal Government operations during and after space weather events.

(a) The Secretary of Defense shall ensure the timely provision of operational space weather observations, analyses, forecasts, and other products to support the mission of the Department of Defense and coalition partners, including the provision of alerts and warnings for space weather phenomena that may affect weapons systems, military operations, or the defense of the United States.

(b) The Secretary of the Interior shall support the research, development, deployment, and operation of capabilities that enhance the understanding of variations of the Earth's magnetic field associated with solar-terrestrial interactions.

(c) The Secretary of Commerce shall:

(i) provide timely and accurate operational space weather forecasts, watches, warnings, alerts, and real-time space weather monitoring for the government, civilian, and commercial sectors, exclusive of the responsibilities of the Secretary of Defense; and

(ii) ensure the continuous improvement of operational space weather services, utilizing partnerships, as appropriate, with the research community, including academia and the private sector, and relevant agencies to develop, validate, test, and transition space weather observation platforms and models from research to operations and from operations to research.

(d) The Secretary of Energy shall facilitate the protection and restoration of the reliability of the electrical power grid during a presidentially declared grid security emergency associated with a geomagnetic disturbance pursuant to 16 U.S.C. 824o-1.

(e) The Secretary of Homeland Security shall:

(i) ensure the timely redistribution of space weather alerts and warnings that support national preparedness, continuity of government, and continuity of operations; and

(ii) coordinate response and recovery from the effects of space weather events on critical infrastructure and the broader community.

(f) The Administrator of the National Aeronautics and Space Administration (NASA) shall:

(i) implement and support a national research program to understand the Sun and its interactions with Earth and the solar system to advance space weather modeling and prediction capabilities applicable to space weather forecasting;

(ii) develop and operate space-weather-related research missions, instrument capabilities, and models; and

(iii) support the transition of space weather models and technology from research to operations and from operations to research.

(g) The Director of the National Science Foundation (NSF) shall support fundamental research linked to societal needs for space weather information through investments and partnerships, as appropriate.

(h) The Secretary of State, in consultation with the heads of relevant agencies, shall carry out diplomatic and public diplomacy efforts to strengthen global capacity to respond to space weather events.

(i) The Secretaries of Defense, the Interior, Commerce, Transportation, Energy, and Homeland Security, along with the Administrator of NASA and the Director of NSF, shall work together, consistent with their ongoing activities, to develop models, observation systems, technologies, and approaches that inform and enhance national preparedness for the effects of space weather events, including how space weather events may affect critical infrastructure and change the threat landscape with respect to other hazards.

(j) The heads of all agencies that support National Essential Functions, defined by Presidential Policy Directive 40 (PPD-40) of July 15, 2016 (National Continuity Policy), shall ensure that space weather events are adequately addressed in their all-hazards preparedness planning, including mitigation, response, and recovery, as directed by PPD-8 of March 30, 2011 (National Preparedness).

(k) NSTC member agencies shall coordinate through the NSTC to establish roles and responsibilities beyond those identified in section 4 of this order to enhance space weather preparedness, consistent with each agency's legal authority.

Sec. 5. Implementation. (a) Within 120 days of the date of this order, the Secretary of Energy, in consultation with the Secretary of Homeland Security, shall develop a plan to test and evaluate available devices that mitigate the effects of geomagnetic disturbances on the electrical power grid through the development of a pilot program that deploys such devices, in situ, in the electrical power grid. After the development of the plan, the Secretary shall implement the plan in collaboration with industry. In taking action pursuant to this subsection, the Secretaries of Energy and Homeland Security shall consult with the Chairman of the Federal Energy Regulatory Commission.

(b) Within 120 days of the date of this order, the heads of the sector-specific agencies that oversee the lifeline critical infrastructure functions as defined by the National Infrastructure Protection Plan of 2013 -- including communications, energy, transportation, and water and wastewater systems -- as well as the Nuclear Reactors, Materials, and Waste Sector, shall assess their executive and statutory authority, and limits of that authority, to direct, suspend, or control critical infrastructure operations, functions, and services before, during, and after a space weather event. The heads of each sector-specific agency shall provide a summary of these assessments to the Subcommittee.

(c) Within 90 days of receipt of the assessments ordered in section 5(b) of this order, the Subcommittee shall provide a report on the findings of these assessments with recommendations to the Director of OSTP, the Assistant to the President for Homeland Security and Counterterrorism, and the Director of OMB. The assessments may be used to inform the development and implementation of policy establishing authorities and responsibilities for agencies in response to a space weather event.

(d) Within 60 days of the date of this order, the Secretaries of Defense and Commerce, the Administrator of NASA, and the Director of NSF, in collaboration with other agencies as appropriate, shall identify mechanisms for advancing space weather observations, models, and predictions, and for sustaining and transitioning appropriate capabilities from research to operations and operations to research, collaborating with industry and academia to the extent possible.

(e) Within 120 days of the date of this order, the Secretaries of Defense and Commerce shall make historical data from the GPS constellation and other U.S. Government satellites publicly available, in accordance with Executive Order 13642 of May 9, 2013 (Making Open and Machine Readable the New Default for Government Information), to enhance model validation and improvements in space weather forecasting and situational awareness.

(f) Within 120 days of the date of this order, the Secretary of Homeland Security, through the Administrator of the Federal Emergency Management Agency and in coordination with relevant agencies, shall lead the development of a coordinated Federal operating concept and associated checklist to coordinate Federal assets and activities to respond to notification of, and protect against, impending space weather events. Within 180 days of the publication of the operating concept and checklist, agencies shall develop operational plans documenting their procedures and responsibilities to prepare for, protect against, and mitigate the effects of impending space weather events, in support of the Federal operating concept and compatible with the National Preparedness System described in PPD-8.

Sec. 6. Stakeholder Engagement. The agencies identified in this order shall seek public-private and international collaborations to enhance observation networks, conduct research, develop prediction models and mitigation approaches, enhance community resilience and preparedness, and supply the services necessary to protect life and property and promote economic prosperity, as consistent with law.

Sec. 7. Definitions. As used in this order:

(a) "Prepare" and "preparedness" have the same meaning they have in PPD-8. They refer to the actions taken to plan, organize, equip, train, and exercise to build and sustain the capabilities necessary to prevent, protect against, mitigate the effects of, respond to, and recover from those threats that pose the greatest risk to the security of the Nation. This includes the prediction and notification of space weather events.

(b) "Space weather" means variations in the space environment between the Sun and Earth (and throughout the solar system) that can affect technologies in space and on Earth. The primary types of space weather events are solar flares, solar energetic particles, and geomagnetic disturbances.

(c) "Solar flare" means a brief eruption of intense energy on or near the Sun's surface that is typically associated with sunspots.

(d) "Solar energetic particles" means ions and electrons ejected from the Sun that are typically associated with solar eruptions.

(e) "Geomagnetic disturbance" means a temporary disturbance of Earth's magnetic field resulting from solar activity.

(f) "Critical infrastructure" has the meaning provided in section 1016(e) of the USA Patriot Act of 2001 (42 U.S.C. 5195c(e)), namely systems and assets, whether physical or virtual, so vital to the United States that the incapacity or destruction of such systems and assets would have a debilitating impact on security, national economic security, national public health or safety, or any combination of those matters.

(g) "Sector-Specific Agency" means the agencies designated under PPD-21 of February 12, 2013 (Critical Infrastructure Security and Resilience), or any successor directive, to be responsible for providing institutional knowledge and specialized expertise as well as leading, facilitating, or supporting the security and resilience programs and associated activities of its designated critical infrastructure sector in the all-hazards environment. Sec. 8. General Provisions.

(a) Nothing in this order shall be construed to impair or otherwise affect:

(i) the authority granted by law to an agency, or the head thereof; or (ii) the functions of the Director of OMB relating to budgetary, administrative, or legislative proposals.

(b) This order shall be implemented consistent with applicable law and subject to the availability of appropriations.

(c) This order is not intended to, and does not, create any right or benefit, substantive or procedural, enforceable at law or in equity by any party against the United States, its departments, agencies, or entities, its officers, employees, or agents, or any other person.

 

BARACK OBAMA

 

THE WHITE HOUSE,
October 13, 2016.

 

25/10/2015

Merahn KESHE, L'ÉNERGIE LIBRE en échange de la PAIX MONDIALE !

Nous sommes à l'aube de changements radicaux pour l'humanité !

Avez-vous envie d'avoir une voiture volante qui ne pollue pas ?

C'est possible !

Kesh fondation.jpg

Voilà de quoi dévisser définitivement, la fable du réchauffement climatique soi-disant due au CO2, d'arrêter la mascarade de la COP21 prévue sur Paris en décembre 2015 et de nous pomper quelques milliards d'euros pour alimenter les guerres éternelles des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial !

Plus besoin de guerres pour s'accaparer le pétrole, le gaz, des pays d'Afrique et du Moyen Orient, de torturer la Terre pour en extraire le gaz de schiste et c'est la fermeture assurée de toutes les centrales nucléaires dans le monde, dans le plus pur respect de l'environnement et de la vie.

Merhan KESHE, ingénieur nucléaire, iranien, spécialisé dans la recherche de la physique spatiale, nous offre un générateur, fonctionnant à l’énergie du plasma, qui trouve ses applications dans les domaines :

ÉNERGÉTIQUESÉCOLOGIQUES / MÉDICAUX / ÉCONOMIQUES & SOCIAUXSCIENTIFIQUES et TECHNOLOGIQUES

Ces générateurs existent aussi bien pour alimenter les maisons, les lieux publics, etc, que pour alimenter les voitures.

Il est actuellement en tournée mondiale et donne des conférences pour présenter son concept, et il est en tractation avec plusieurs gouvernements.

KESHE  le TESLA des temps modernes avait donné 10 jours à nos chers gouvernements pour approuver la transition vers un monde LIBRE et de PAIX, après quoi sa technologie sera dit-il libérée publiquement

Il propose donc de donner : L’ÉNERGIE LIBRE en échange de la PAIX MONDIALE !

Ce qui n’a pas été retenu par les USA !

Générateur.jpg
Le nouveau générateur à plasma de M.T Keshe

KF_SSI.jpg

Le site de la Fondation Keshe

http://www.keshefoundation.org/

Chaîne Youtube : Keshe Foundation Spaceship Institute

Compte Facebook :  https://www.facebook.com/Keshe-Foundation-126388777468892/

Un blog en Français : http://fondation-keshe.blogspot.fr/

KESHE_-_L_ENERGIE_LIBRE_en_echange_de_la_PAIX_MONDIALE.jpg

Cliquez sur l’image pour télécharger le fichier ZIP

http://stopmensonges.com/wp-content/uploads/2015/10/KESHE_-_Cle_de_la_Connaissance.gif


Quelques vidéos de ses recherches et conférences :

Keshe Flying Cars


 

THE STEP-BY-STEP RELEASE OF FREE-ENERGY HAS BEGUN! October 22, 2015


 

3rd Keshe Foundation Ambassador Meeting Oct 17 2015




3rd Ambassador Meeting, Rome 8PM CET October 16th


 

 

17/10/2015

COP21 : la propagande climatique continue… pour rien

Nous aimerions bien savoir qui sont ces partenaires associés ?

Les Banksters réchauffistes, promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?

 

COP21 : la propagande climatique continue… pour rien

COP21 : la propagande climatique continue… pour rien

Pour François, le président des Bisous, il reste une carte à jouer pour relancer sa crédibilité, évaporée un beau matin entre son retour « victorieux » de campagne présidentielle en Falcon et son entêtement à voir des courbes qui s’inversent. C’est pourquoi il a tout misé sur la COP21, cette conférence écologiste, évidemment parisienne, déjà froufroutante et qui sera, soyons-en sûrs, époustouflante.

Et pour que cette conférence, qui doit débuter le 30 novembre prochain, se déroule sous les meilleurs auspices, tout est fait, dès à présent, pour galvaniser les troupes.

Par troupes, on entend ici différentes strates de militants de la cause, assumés ou non. Le haut des couches activistes est évidemment occupé par les politiciens qui ont bien compris l’intérêt qu’ils pouvaient retirer à instiller la peur chez leurs électeurs, s’érigeant ainsi en hommes et femmes providentiels détenant une solution opérationnelle et crédible. En dessous, on retrouve sans mal tous ces journalistes qui auront à cœur de relayer les messages pertinents, suivis des militants de l’un ou l’autre parti pour lequel la cause est entendue (et rémunératrice, soit électoralement, soit politiquement). Bien sûr, on trouvera aussi l’indispensable brouettée de scientifiques plus ou moins honnêtes qui auront fait le choix entre gamelle et conscience, cette dernière étant très surfaite lorsqu’il s’agit de rembourser ses traites.

eat-your-vegetables

Moyennant quoi, on ne sera plus du tout étonné de découvrir, plus d’un mois avant le début des  conférences climatiques, de nombreux appels des « zacteurs de la société civile » triés sur le volet, qui auront le bon goût d’aller dans le sens du vent et de donner la parole à ces chantres de la Vertu Verte Avertie, officiellement adoubés par les médias, comme Nicolas Hulot, habitué de ces colonnes et d’autres.

Cette fois-ci, il nous inflige une vidéo se voulant gentiment décalée et à la mode des interwebs, dans laquelle il nous propose de « break the intertubes » ou à peu près. Las. Tentant l’autodérision et résolument tangent à l’humour drôle qui fait rire, il relève avec brio mais sans vraiment le vouloir le défi de noyer son message déjà peu clair dans une clownerie encore plus confuse (et je n’évoquerais même pas l’aspect sirupeux de la niaiserie finale où le vendeur de shampoing douteux tente d’interpeller, par le truchement de blanc-becs gravement conscientisés, des politiciens qui ne savent même pas aller sur Youtube).

Et quand ce n’est pas la taille des poissons ou des élans réduisant à cause du climat, on vous proposera à grands renforts de petites vidéos acidulées l’une ou l’autre application mobile pour, vous aussi, devenir un vrai citoyen de Gaïa en inscrivant votre démarche de tri (devenu « sélectif » parce que le tri seul n’est pas suffisant pour sélectionner, apparemment) ou n’importe quelle autre foutaise écoloïde dans un coach électronique modérément casse-couille.

Bref : à plus d’un mois de la Grande Conférence qui doit sauver notre blob présidentiel d’une cuisante défaite en 2017, c’est l’unanimité et déjà un beau matraquage propagandiste.

Ou presque.

gifa-panda-eats-and-fall

Trop d’écologie gnangnan et de messages culpabilisants finissent par tuer l’envie d’écologie et d’auto-flagellation festive. Le bel ensemble se fissure, même dans le nid douillet que la télévision publique s’était employé à construire pour tous les tenants de la mascarade climatique : on découvre que Philippe Verdier, le monsieur météo de France2, fait de la résistance, en lieu et place d’un alarmisme retentissant pourtant ouvertement commandé par le gouvernement lui-même. Ainsi, plutôt que sombrer dans une dépression lacrymogène à base de koalas morts, notre homme a décidé, dans un livre paru récemment, de faire un bilan raisonné d’un réchauffement climatique annoncé partout, et sa conclusion est à la fois rafraîchissante et hautement toxique : pas de quoi paniquer, il y aurait même d’excellentes nouvelles à voir l’atmosphère s’échauffer.

 

« Petit traité d’anti-écologie à l’usage des lecteurs méchants » de H16

Petit traité d'anti-écologie, par H16 (Crédits : les Belles Lettres, tous droits réservés)

Malheureusement, le front uni des climato-réchauffistes ne peut se contenter de nous seriner que le fond de l’air n’est plus assez frais. Il leur faut instiller la peur du lendemain, celle qui permet d’amener les mains tremblantes à piocher dans les portefeuilles pour donner, donner, et donner encore à la Grande Cause Œcuménique de Sauvegarde de Gaïa. Dans ce tableau, Philippe Verdier jure franchement. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour qu’il soit « mis en vacances forcées« , et sans que cela ne déclenche aucune réaction de la part de tous ces bobos pourtant si prompts à crier à la censure lorsqu’elle est seulement soupçonnée dans certains organes médiatiques privés ; ne comptez pas sur Fleur Pellerin pour trépigner, là, elle a poney.

(Et tant qu’on est à parler bouquins pas franchement éco-sensibles, je signale au passage que mon Petit Traité d’Anti-Écologie à l’usage des lecteurs méchants est toujours disponible et il vous attend sagement ici)

Et lorsqu’on s’intéresse vraiment à la question climatique, qu’on fait l’effort d’aller regarder les prédictions des uns et des autres et les faits observés, collationnés et recensés, lorsqu’on se penche vraiment sur les modèles mathématiques, les impacts économiques et énergétiques des politiques décidées en aval de ces prédictions, on ne peut que constater le décalage croissant entre ces faits et ce qui était prévu, entre ces théories et la réalité, entre les bénéfices espérés et les déficits effectifs.

Ainsi, l’augmentation des cyclones et autres tornades, conséquence obligatoire d’un dérèglement climatique, n’existe pas. Il n’y a pas plus de tornades, mais moins, n’insistez pas.

US-hurricane-landfalls-tornadoes-and-cyclones

Ainsi, les modèles mathématiques derrière les prévisions catastrophiles de nos écologistes de combat s’avèrent fort fragiles. Le Dr. Evans, mathématicien australien, n’y va pas par quatre chemins : pour lui, il n’y a aucune preuve empirique que l’augmentation des taux de CO2 entraînera l’augmentation des températures terrestres aussi vite que le GIEC le prévoit, notamment parce que l’impact de CO2 a été surestimé d’un facteur 5 à 10 dans leurs calculs. Ce n’est pas le premier scientifique, loin s’en faut, à noter les approximations, exagérations et erreurs manifestes qui entachent les travaux du GIEC. En réalité, il est même plutôt simple de trouver des douzaines d’autres scientifiques de renoms qui mettent à jour les fourvoiements (volontaires ou non) des alarmistes de tous crins, d’Harrold Lewis jusqu’au prix Nobel Ivar Giaever qui, dans une vidéo disponible ci-dessous, détruit un à un leurs arguments fallacieux.

Nobel Laureate Smashes the Global Warming Hoax


Au passage, on ne s’étonnera pas de n’avoir jamais entendu parler des déclarations de ce physicien norvégien en France : un filtre spécial semble exister qui permet aux journalistes scientifiques de ne surtout pas évoquer ces sources anglo-saxonnes de plus en plus nombreuses qui s’élèvent contre le discours dominant pro-réchauffistes. Le filtre est si efficace qu’il fonctionne aussi lorsque la source est bien francophone, comme lorsque la Société de Calcul Mathématique SA propose un colloque et fait paraître un livre blanc sans ambiguïté sur le sujet, intitulé « La lutte contre le Réchauffement Climatique : une croisade absurde, coûteuse et inutile ».

Bref, malgré les preuves qui s’accumulent d’approximations, d’exagérations, d’alarmisme grotesque et de pure propagande basée sur du vent (et pas celui qui ferait tourner des éoliennes, en surcroît), tous les médias français semblent acquis à la cause de la COP21 : on va tous mourir de chaud. Devant cette avalanche de chaleurs médiatiques, faites comme moi, devenez climato-serein, et si vous aimez rire, souhaitez comme moi un sévère épisode neigeux début décembre à Paris.

panda

http://h16free.com/2015/10/16/41962-cop21-la-propagande-climatique-continue-pour-rien

 

Climat Investigation : LES DESSOUS D'UN SCANDALE PLANETAIRE par Philippe Verdier, Le livre

Climat Investigation

Philippe Verdier, M. Météo de France 2, privé d'antenne à cause de son livre

Auteur Philippe Verdier
Genre Document
Pagination 330 pages
Collection DOCUMENTS

LES DESSOUS D’UN SCANDALE PLANETAIRE


Le climat est aujourd’hui une guerre, une religion. Tout avis contraire sera éliminé. Quelle voix s’élèvera pour rompre le silence pour faire éclater la vérité avant le sommet de Paris ?

Il n’existe aujourd’hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet. Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent. Cette prise d’otages constitue un enjeu diplomatique pour la Conférence de Paris. Au plus haut sommet de l’Etat, l’échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps mais la manipulation et le spectacle s’amplifient davantage.

Le GIEC, ultra politisé, se délite sous les scandales et ses méthodes critiquables. La parole scientifique est inaudible. Les Nations Unies plongées dans la corruption pataugent volontairement depuis une génération de pourparlers. Lobbies économiques, associations écologistes, gouvernements et religions tissent des liens dangereux. Les ambassadeurs du climat entretiennent cette crise aussi brûlante qu’impalpable.

La France figure pourtant parmi les pays les moins touchés par le changement climatique. Notre économie et notre société bénéficient déjà des avantages considérables du réchauffement. Le développement des énergies renouvelables menace notre sécurité et ne compensera aucunement l’explosion démographique identifiée comme une cause principale du problème. Qui osera ouvertement rompre ces tabous sous la pression extrême des dirigeants ?

Philippe VERDIER est journaliste-présentateur à France 2 et chef du service météo de France Télévisions. Diplômé d’un master en Développement Durable à l’Université de Paris Dauphine, il a couvert trois conférences sur le climat, dont celle de Copenhague.

Trailer Officiel : CLIMAT INVESTIGATION Philippe Verdier

 

 


 

COP21, Lettre à François Hollande de Philippe Verdier, monsieur Météo : "Non au sauvetage feint de la planète !"

Ecoutez bien ce que dénonce Philippe Verdier dans sa vidéo Trailer Officiel : CLIMAT INVESTIGATION, qui a été viré par France 2 pour son livre « Climat Investigation » et auquel on a collé l’étiquette  de climato-sceptique.

Et quand il dénonce dans son Trailer, les conflits d’intérêts et y compris des scandales sexuels, c’est aussi un climato-sceptique ?

La République maçonnique qui alimente les réseaux pédophilies en France et dans le monde, s’est-elle sentie visée ?

Philippe Verdier, le chef du service météo de France Télévisions, fait l'objet d'une véritable tempête médiatique depuis la sortie de son livre polémique "Climat Investigation", un ouvrage accusé par ses détracteurs de climatoscepticisme.

L'intéressé a également écrit une lettre ouverte cinglante à François Hollande à quelques semaines de la conférence sur le climat à Paris, la COP21.  La goutte d'eau pour la direction de France 2, qui l'aurait provisoirement écarté de l'antenne, selon Puremedias.

Trailer Officiel : CLIMAT INVESTIGATION Philippe Verdier

 
Le site pour acheter le livre :
http://ring.fr/homepage.php

 

Philippe Verdier : "Non au sauvetage feint de la planète !"

VIDÉO. Le Monsieur Météo de France 2 adjure François Hollande de ne pas cautionner les scientifiques ultra-politisés du Giec ni les nouveaux apôtres du climat.

Par Philippe Verdier

Publié le 01/10/2015 à 09:04 - Modifié le 01/10/2015 à 10:30 | Le Point.fr

 

Le chef du service météo de TF1 s'engage pour le climat.

Le chef du service météo de TF1 s'engage pour le climat.©BENHAMOU LAURENT/SIPA

http://www.lepoint.fr/images/2015/10/01/2164429lpw-2165150-jpg_3083314.jpg

Philippe Verdier est le chef du service météo de France Télévisions. Il publie le 1er octobre aux éditions RING Climat Investigation, un livre qui traduit son scepticisme sur les résultats de la COP21 qui se tiendra à Paris début décembre. Le Monsieur Météo de France 2 a décidé d'écrire une lettre au président de la République lui-même pour crier son désarroi. « Monsieur le Président, n'étant pas un animal politique, je ne peux simuler le moindre intérêt lorsque vous vous exprimez sur cette question, écrit-il. Je peine à percevoir dans vos paroles la sincérité, l'intention d'agir pleinement pour l'environnement de manière posée et constructive. Entre vos mains, le climat n'est qu'une fiche parmi toutes les autres. » Voici sa lettre en intégralité.

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

Paris, le 1er octobre 2015


Monsieur le président de la République,

Avant votre campagne présidentielle de 2012, je présentais la météo de BFMTV. Un matin, vous vous êtes installé à quelques mètres dans le même studio pour répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Je commentais les cartes devant vous, vous sembliez fasciné. Était-ce une ruse pour montrer des signes de décontraction avant une entrevue musclée ? Pendant la pub, alors que je quittais discrètement les lieux, vous m'avez interpellé pour me dire à quel point le fait de parler de la pluie et du beau temps sur un fond vert vous semblait incroyable.

Aujourd'hui, à quelques semaines de la conférence de Paris, la COP21, je vous écoute parler du climat et de la météo. Depuis plus d'un an, un refrain vert sur l'avenir de la planète revient dans chacun de vos discours. Vous dramatisez pour souligner votre volonté de rassembler les puissants du monde et désamorcer un cataclysme annoncé. Monsieur le Président, n'étant pas un animal politique, je ne peux simuler le moindre intérêt lorsque vous vous exprimez sur cette question. Je peine à percevoir dans vos paroles la sincérité, l'intention d'agir pleinement pour l'environnement de manière posée et constructive. Entre vos mains, le climat n'est qu'une fiche parmi toutes les autres.

J'ai rêvé, monsieur le Président, que vous plantiez un arbre dans la cour de l'Élysée. Un arbre enraciné dans la cour de l'Élysée symboliserait le peuple français. Aujourd'hui, vos visiteurs ne connaissent que le contact des pneus des berlines sur le gravier.

Dans deux mois, la France accueille la COP21, conférence des Nations unies sur le climat. Vos services de stratégie vous ont informé qu'elle ne servira à rien comme les vingt précédentes. Alors pourquoi continuer à feindre un sauvetage de la planète ?

Vous, président de la République, ne pouvez pas cautionner les scientifiques ultra-politisés du GIEC, les lobbies d'entreprises, les ONG environnementales, ni les chefs religieux autoproclamés nouveaux apôtres du climat.

Vous pouvez vous illustrer par une action individuelle, ressentie, iconoclaste et spirituelle. Un arbre dans la cour de l'Élysée donnerait davantage de sens à la fibre environnementale que tous vos discours oubliés.

Philippe Verdier

Chef du service météo de France Télévisions. Auteur du livre Climat Investigation, à paraître aujourd'hui aux éditions RING.