Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2009

Grippe A/Virus H1N1 : Vaccin ou arme de destruction massive ?

A diffuser largement SVP. MERCI

L'association SOS JUSTICE communique, le point pour nous rassembler et mener nos actions citoyennes.
L
es outils : pétition, saisine parquets, rassemblement contre le NOM.

Bonjour à toutes et à tous,

Nous voulions vous remercier tout d'abord pour votre participation au combat que nous menons tous ensemble pour la protection de la Vie et la sauvegarde de l'Humanité, en tentant de faire stopper la vaccination de masse pour la rentrée, et pour vos actions citoyennes.

Nous voulions ensuite faire le point avec vous sur les moyens et les outils que nous avons désormais  à notre disposition pour continuer à mener tous ensemble nos actions citoyennes, jusqu'à ce que nous ayons fait plier et reculer les autorités.

Pour plus de facilité, j'ai tout centralisé sur le site officiel de SOS JUSTICE & DROITS de L'HOMME afin que le plus grand nombre puisse accéder aux outils nécessaires pour poursuivre nos actions en France, en Europe et dans le monde :

Pour les actions Citoyennes : Les outils expliqués et téléchargeables en ligne.

Pour signer la pétition en ligne : Signez la pétition :

Pour nous rejoindre sur le Groupe Mondial Facebook
VACCIN OU ARME DE DESTRUCTION MASSIVE ?

Pour participer au grand rassemblement pacifique mondial contre le Nouvel Ordre Mondial le 09/09/09 à 13 h dans toutes les villes du Monde.

Appel au rassemblement pour le 09/09/09 à 13 H

Le Virus "SECRET" HN666reptilius N.O.M. ILLUMINATI

Le Vaccin contre le Nouvel Ordre Mondial : Humanaelibertas999

Vos accessoires pour protester pacifiquement contre le Nouvel Ordre Mondial le 09/09/09 à 13 h dans toutes les villes du Monde.

Nous avons des personnes qui nous écrivent de toutes les parties du Monde, Canada, USA, Belgique, Madagascar, Espagne, Portugal, etc.... et nous ne pouvons pas malheureusement répondre à tout le monde dans diverses langues. Merci par avance à tous ceux qui pourraient traduire les documents joints au présent mail de bien vouloir le faire et de les diffuser à l'étranger.

En pièces jointes :

1 - La lettre adressée au Parquet de Nice le 31 juillet 2009
2 -
La lettre adressée au Parquet de Nice le 4 août 2009

Pour comprendre les motivations de SOS J
USTICE à demander accessoirement à l'arrêt de la vaccination de masse, la levée du Secret Défense sur les OVNiS et les ET, nous vous invitons à prendre connaissance de l'article mis en ligne hier sur le blog du Pouvoir Mondial par le lien suivant  :

Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

Une bonne nouvelle : les blogs de supports de l'information de SOS JUSTICE sont régulièrement attaqués dont particulièrement celui du Pouvoir Mondial. Serions-nous dans le vrai ?

Merci de diffuser ces informations largement autour de vous afin de permettre aux personnes qui ne sont pas encore informées de nos actions communes, qu'elles peuvent encore se mobiliser.
Pour finir quelques vidéos qui parlent de nos actions et de celles de nombreuses autres personnes dont le Dr Marc VERCOUTERE.

H1N1: Action pénale en France

Archive télé du 12/08/2009 14:36:13

Et pour le fun : Les actuels exploits de l'avocat de l'association SOS JUSTICE et DROITS DE L'HOMME, Maître Philippe FORTABAT-LABATUT, une pointure en Droit.

"Jean Grenet n'est pas le Maire de Bayonne"
http://www.eitb.com/infos/societe/detail/211909/jean-gren...

Pour faire un don en faveur de SOS JUSTICE et soutenir l'association dans ses actions, merci de cliquer : ICI

Bon courage à tous et merci encore pour votre soutien et pour vos actions citoyennes.

Bien cordialement.

Mirella CARBONATTO



13/08/2009

Phil Schneider : Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

Phil Schneider était un scientifique qui travaillait pour le Gouvernement US sur des projets occultes de construction de bases souterraines de grande profondeur en faveur des protagonistes et instigateurs du Nouvel Ordre Mondial. L'une des bases les plus connues est celle de DULCE au  Nouveau Mexique.

Phil Schneider pensait travailler pour le Gouvernement Fédéral des USA pour un projet de constitution du Nouvel Ordre Mondial lorsqu'il eût la surprise de constater que les promoteurs et instigateurs n'étaient autre que les ET (les Grands Gris) qui avaient obtenu le droit dès 1954 par le Gouvenernement US de procéder à des expériences sur des animaux et sur des humains, à condition qu'ils rendent compte régulièrement de leurs travaux auprès du Gouvernement US.

Origine de cette autorisation accordée aux ET (Grands gris) et le " traité Greada de 1954 "

Eisenhower avait contourné la Constitution américaine en 1954 pour accorder cette autorisation aux ET par la signature d'un traité "occulte" qui fut baptisé le "traité de Greada de 1954".

Selon le témoignage de Phil SCHNEIDER les ET auraient décidé de n'en faire qu'à leur tête et ils auraient pris le total contrôle des USA depuis l'année 1979. Phil SCHNEIDER avait décidé de démissionner de son poste, en promettant de dénoncer la chose publiquement. Il a été atteint d'un cancer suite à une fusillade qui devait l'opposer aux ET dans la base de Dulce, et a été assassiné suite aux nombreuses conférences qu'il devait donner pour alerter le peuple américain et l'humanité. Il a été retrouvé étranglé à l'aide d'une corde de piano enroulée plusieurs fois autour de sa gorge. Son assassinat a été classé sous la mention : SUICIDE.

Voici un extrait de la dernière conférence donnée par Phil SCHNEIDER quelques mois avant son décès :

En 1954, sous la férule de l'administration Eisenhower, le gouvernement fédéral décida de contourner la Constitution américaine et de signer un traité avec des entités extraterrestres. Ce traité fut baptisé le " traité Greada de 1954 " dont les accords prévoient que les extraterrestres signataires avaient le droit d'enlever quelques têtes de bétail ou de tester leurs techniques d'implant sur quelques êtres humains, étant entendu qu'ils avaient l'obligation de rendre des comptes sur les expériences menées contre les personnes impliquées dans l'affaire.

 

Petit à petit, les extraterrestres ne respectèrent plus les termes du traité jusqu'au moment où ils décidèrent tout simplement de faire ce que bon leur semblait. Telle était d'ailleurs la situation en 1979. Et c'est à cette époque que survint presque accidentellement la fusillade de Dulce. J'étais occupé à construire des installations annexes à la base militaire de grande profondeur de Dulce qui se révèle sans doute être la base la plus profonde. Elle s'étale sur plus de 7 niveaux, atteignant une profondeur de 2,5 miles (plus de 4km).

Sa conférence complète: ici

Le fichier à télécharger : ici

 

Phil Schneider le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati  et les  ET

Conférence de Phil Schneider - LE NOM Et Les ET by Pouvoir Mondial

Phil Schneider et la Base souterraine de DULCE

Base de Dulce.jpg

Le fichier à téléchargerici

La base souterraine de Dulce

Mystère autour de la base souterraine de Dulce dans le Nouveau Mexique.


Dulce est une ville nichée le long de la frontière du nord du Nouveau Mexique. C’est une petite ville - traditionnelle sous toutes les coutures. Sauf que l’on suppose que c’est un centre pour la collaboration extraterrestre-humaine, portant sur des expériences génétiques horribles. Il y a très peu de preuves sur l’existence d’une base extraterrestre, mais le terme “très peu” est bien loin de “aucune”.

Le mieux que l’on puisse dire sur les théories de conspiration de Dulce, c’est qu’elles ont commencé in 1956 lorsque l’éditeur du journal ’Saucer News’, James Moseley, affirma que le gouvernement US construisait des soucoupes dans un base souterraine située quelque part dans un état du Sud-Ouest des États-Unis. Il a dit plus précisément :

“’Tout le projet est si hautement classé que les pilotes militaires ordinaires et mêmes les enquêteurs de l’Air Force du Projet Blue Book ne pouvaient pas savoir. En fait, ce type de soucoupe N’EST PAS construit par le Gouvernement Américain TEL QUE NOUS COMPRENONS HABITUELLEMENT LE MOT ’GOUVERNEMENT’. Aussi fantastique que ça peut paraître… ces soucoupes sont effectivement construites, mis en opération, et maintenues par une organisation qui est ENTIÈREMENT SÉPARÉE des branches militaires et politiques du Gouvernement que l’on connaît. Bien qu’une poignée de personnes au sommet du Gouvernement connaissent l’existence de ce projet, ils n’ont pas de contact direct avec ce denier… Je devrais appeler ce projet secret “L’Organisation.’”

Fort, n’est-ce pas ? Eh bien, ce fut en 1956 - depuis, nous avons davantage de détails sur ce sujet - surtout d’un homme qui affirme avoir interviewé l’un des ex-employés de la base. Il a écrit un livre là-dessus et l’a appelé ’The Dulce Book’, et écrit sous le pseudonyme Branton. Dans ce livre il affirme que beaucoup de choses se sont passées dans cette base - dont :

“Il y a des expériences faites sur des poissons, phoques, oiseaux et souris dont leur forme originelle a été largement altérée. Il y a des humains qui ont plusieurs bras et plusieurs jambes et il y a plusieurs cages contenant des créatures humanoïdes en forme de chauve-souris, mesurant jusqu’à sept pieds de haut (2 m). Les extraterrestres ont beaucoup enseigné aux humains sur la génétique, des choses à la fois utiles et dangereuses.”

Mais il y a pire, comme le dit l’ex-employé dans le livre :

J’ai fréquemment rencontré des humains en cages, d’habitude abrutis ou drogués, mais parfois ils criaient et suppliaient pour de l’aide. On nous avait dit qu’ils étaient désespérément aliénés et impliqués dans des tests de drogues hautement risqués pour guérir la folie. On nous disait de ne jamais leur parler.”

Les expériences humaines, selon la source, se passaient à grande profondeur dans la base - dans les niveaux six ou sept. Ce niveau était connu sous le nom de Hall des Cauchemars. Mais ce n’est pas tout ce que l’on sait sur cette base, selon certains détails assez précis. Wikipedia dit :

“En 1969, la base fut construite au Nord-Ouest de Dulce avec un accord entre la CIA et les extraterrestres. La base est prétendument située dans la Réserve Indienne Apache Jicarilla. L’entrée est sur le Mont Archuleta (ou Archuleta Mesa). La base se fournit en eau et électricité grâce à la rivière Navajo, et rejette l’eau sale dans la même rivière. Le Gouvernement U.S. occupe les plus haut niveaux de la base souterraine, et les extraterrestres contrôlent les niveaux les plus bas.”

Il y a des affirmations selon lesquelles de bonnes preuves attestent de l’existence de la base. Bien que quasiment tout est discutable et non-prouvé, ça reste plutôt intéressant. Encore Wikipedia :

“Une collection de cassettes de caméras de sécurité et de documents techniques fut prétendument volée à la base par un officier de sécurité dépité. Elles furent gardées à un endroit inconnu avec le ’flash’ de l’officier, une arme, ressemblant à une lampe-torche, dont il affirma qu’elle émettait des radiations dirigées. Les documents volés n’ont pas été révélés au public, cependant une collection de dessins basés sur les documents et films des caméras de surveillance est disponible. Dans les années 90 un producteur japonais a fait une animation d’une minute, basée sur le contenu prétendu des informations volées. Cette animation est disponible sur internet et n’a jamais été considéré par ses créateurs comme un vrai film.

 

 

On a aussi un clip de Phil Schneider - un homme qui a affirmé s’être lui-même battu contre des extraterrestres à la base de Dulce. Il y a des témoignages sur au moins une autre bagarre, venant de William Cooper. Il nous dit comment le Gouvernement US lui a donné la fessée par des extraterrestres en 1969. Des scientifiques furent pris en otage par les extraterrestres, et 66 personnes furent tuées dans la bataille. Voici un témoignage de Phil Schneider- ci-dessous.

BASE 51- Phil Schneider/SCOOP
http://www.dailymotion.com/video/xgaxm_base-51-phil-schne...

BASE 51- Phil Schneider/SCOOP
envoyé par SECRET-REALITE.

Traduction tirée du site ovni007

“En 1954, sous l'administration d'Eisenhower, le gouvernement fédéral a décidé d'éviter la constitution des Etats-Unis et de former un traité avec les entités étrangères. Ce s'est appelé le Traité 1954 du Grenada, qui a fondamentalement fait l'accord que les étrangers impliqués pourraient prendre quelques vaches et examiner leurs techniques d'implantation sur quelques êtres humains, mais qu'ils ont dû donner les détails au sujet des gens impliqués. Lentement, les étrangers ont changé de cap, jusqu'à ce qu'ils aient décidé qu'ils ne le respecteraient plus du tout le pacte. En 1979, un 'échange de tirs à la base Dulce s'est produit tout à fait par accident.. J'ai été impliqué à établissement d'une extension à la base militaire souterraine profonde de Dulce, qui est probablement la base la plus profonde. Il y a sept niveaux et plus de 2.5 milles de profond. À ce moment particulier, nous avions foré quatre trous distincts dans le désert, et nous allions les lier ensemble et souffler hors de grandes sections à la fois. Mon travail était de descendre dans les trous et de vérifier les échantillons de roche, et recommandait l'explosif pour traiter la roche particulière. Pendant que j'étais allé en profondeur, nous nous sommes trouvés dans une grande caverne qui était pleine d' étrangers de l'externe-espace, autrement connue sous le nom de grands Gris. J'ai tiré sur deux d'entre eux. À ce moment-là, il y avait 30 personnes là bas . Environ 40 de plus sont descendus après que ceci est commencé, et tous ont été aient tués. Nous avions surpris des étrangers vivant dans une base souterraine. Plus tard, nous avons découvert qu'ils vivaient depuis longtemps sur notre planète, peut-être un million d'années. Ceci pourrait expliquer beaucoup de ce qui est derrière la théorie d'astronautes antiques.

 

J'ai pris un projectile dans le buste avec une de leurs armes, qui était une boîte sur leur corps, qui m'a fait un trou en moi et m'a donné une dose élevée de rayonnement de cobalt. J'ai eu le cancer en raison de cela ”

Une rumeur persistante circule depuis des années selon laquelle un laboratoire biologique et une base secrète seraient installés dans des souterrains sous la ville de Dulce, au Nouveau-Mexique. A l’initiative de Norio Hayakawa, une conférence et des débats publics seront organisés sur place le 29 mars, pour faire le point sur cette question.

Des histoires ont commencé à circuler au milieu des années 70, lorsque certains des 4.000 habitants de la région avaient rapporté “des lueurs étranges dans le ciel“. Des fermiers signalaient de mystérieuses mutilations de bétail ainsi que de fréquents passages d’hélicoptères militaires.

Norio Hayakawa a convoqué des témoins oculaires, des officiers de police, et des enquêteurs du paranormal, dans le cadre de l’hôtel Jicarilla Inn à Dulce. Mais il a déjà un avis tranché sur ce sujet et entend démontrer que ces rumeurs pourraient avoir des explications plus prosaïques; elles pourraient cependant s’avérer dérangeantes pour l’opinion publique.

Les rumeurs s’étaient amplifiées en 1980 lorsque Paul Bennewitz, qui présidait alors la société Thunder Scientific Labs, située à côté de la base Air Force de Kirtland, avait prétendu qu’il pouvait capter des signaux émanant d’entités aliènes, qui étaient émis depuis une base située sous l’Archuleta Mesa, non loin de Dulce.

Bennewitz prétendait qu’un engin de forme triangulaire s’était écrasé près de Dulce, et que d’autres Ovnis avaient été vus près de Kirtland, de même qu’à proximité de l’espace de stockage d’armements nucléaires de Manzano, et de la zone de tests de Coyote Canyon.

Le principal conférencier est Greg Bishop, un personnage controversé, mais sans doute celui qui a le mieux enquêté sur l’affaire Bennewitz, lui consacrant un livre (’Project Beta’).

Selon Greg Bishop, Paul Bennewitz aurait été manoeuvré par l’AFOSI - l’agence de renseignements et de désinformation de l’US Air Force - et en particulier l’agent Rick Doty, alors basé à Kirtland. L’opération avait consisté à le persuader qu’une base aliène se trouvait sous l’Archuleta Mesa. Greg Bishop pense que Bennewitz avait en fait observé en 1979 des vols d’essais de prototypes de plateformes volantes contrôlées à distance (UAVs).

D’autres chercheurs sont attendus, comme Russell Erby, Michael Salla, Dennis Balthaser ou Gabe Valdez… Mais pour Hayakawa, “l’essentiel est de faire s’exprimer les habitants de la région, les fermiers et les officiers de police qui rapporteront leurs expériences personnelles.” Il pense que de nombreuses personnes s’intéressent aux conclusions de cette réunion, “parce que les rumeurs persistent depuis plusieurs décennies.

L’équipe de la série “UFO Hunters”, sur History Channel, a visité Dulce le 31 janvier dernier, et interviewé des résidents au sujet de cette prétendue base : “Leur enquête, qui sera diffusée le 25 mars, a contribué à sensibiliser les habitants. Pour la première fois, ils pourront s’exprimer lors de cette conférence sans craindre le ridicule.

Au fond, Hayakawa doute que la rumeur soit fondée. Il est convaincu qu’il y a d’autres manières d’expliquer les rapports d’Ovnis et les mutilations de bétail : “Il n’y a aucune preuve qu’une base existe près de Dulce.

Mais la région connait de sérieux problèmes environnementaux et de santé publique : “On m’a raconté par exemple que, dans les années 70, le gouvernement aurait mené des opérations dans la région : des expériences sur les maladies bovines, sur l’anthrax et d’autres substances, dans le cadre de recherches sur la guerre biologique.”

D’autres sources ont informé Hayakawa que des produits chimiques avaient été déversés illégalement dans les environs.

Cette rumeur pouvait aussi servir à couvrir des fuites de radiations, à la suite du test nucléaire souterrain de 1967, auquel on avait procédé dans le cadre du Project Gasbuggy, à 22 miles au sud-ouest de Dulce.

   

La Commission à l’Energie Atomique avait lancé le Programme Plowshare en 1957, pour tester l’utilisation civile des explosifs nucléaires afin de construire des ports, des digues, ou des canaux. Il était aussi question de s’en servir pour stimuler la production de pétrole et de gaz naturel, comme une alternative aux détonations classiques. Le premier test de cette technique, codé sous le nom de Project Gasbuggy, avait eu lieu le 10 décembre 1967 à une profondeur de 1.300m sous le San Juan Basin, avec une charge nucléaire de 26 kilotonnes placée dans un puits hermétiquement scellé.


Nous devons vérifier s’il est exact que le taux de cancer est anormalement élevé dans cette région, et s’il y a des problèmes de fertilité chez certaines femmes.” Si certaines de ces allégations se confirmaient, Hayakawa est alors d’avis que “le gouvernement pourrait avoir voulu faire diversion et intentionnellement propagé ces rumeurs d’activités aliènes : une agence serait bien capable d’avoir monté quelques faux incidents de type Ovnis, en utilisant des méthodes sophistiquées telle que l’usage de projecteurs holographiques.


Pour Hayakawa, la propagation de la rumeur ferait partie des programmes de PSYOPS (Psychological Operations) qu’utilisent les militaires : “Le fait de mêler des histoires d’Ovnis porte à sourire et entretient le ridicule pour détourner l’attention et décourager une étude sérieuse des problèmes locaux.

Norio Hayakawa avait longuement enquêté sur la Zone 51, dans les années 90, et fini par écarter toute hypothèse sur des recherches avancées concernant des technologies aliènes.

History Channel UFO Hunters 302 Underground Alien Bases
http://www.youtube.com/watch?v=8KQwJzKadso


 

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 2/5
http://www.youtube.com/watch?v=QjZ6rcFHQPM

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 3/5
http://www.youtube.com/watch?v=L98flm2LEK4

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 4/5
http://www.youtube.com/watch?v=lIivYQ2z6fs

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 5/5
http://www.youtube.com/watch?v=Woy1w-gdRZg

 

Phil Schneider et le Gouvernement secret US révélé


Le fichier à télécharger : ICI
 
 
Toutes ces rumeurs qui circulent depuis des décennies sur ces bases secrètes, les manipulations génétiques, les abductions de personnes par les ET, les disparitions inexpliquées de milliers de personnes dans le monde chaque année, les mutilations d'animaux,  les violations successives et systématiques des Constitutions et de la Charte des Droits de l'Homme par des hommes politiques peu scrupuleux du Droit, de la Justice et du bien-être de l'humanité, tous ces assassinats d'hommes politiques, de scientifiques ou de personnes qui souhaitaient révéler la vérité à l''humanité, et le fait que les Illuminati - Reptiliens soient des entités extratraterrestres qui souhaiteraient prendre le total contrôle de la Terre en instaurant le Nouvel Ordre Mondial,  en se cachant derrière le Secret Maçonnique, après avoir réduit la population mondiale des 2/3 par le biais du vaccin tueur qui pourrait s'avérer dans ce contexte de guerre biologique, être une arme de destruction massive.
 
Le maintien de ce Secret Défense sur le dossier OVNIS et ET constituant un fait de Haute Trahison envers tous les peuples du Monde, s'il devait s'avérer que l'humanité était en danger et sous la coupe d'entités extraterrestres qui souhaitent instaurer le Nouvel Ordre Mondial pour s'accaparer la Terre définitivement et mettre sous contrôle ses habitants.
 
Nous partons du principe que s'il y a secret défense sur ce dossier, c'est que les OVNIS et les ET existent.
De même nous pouvons nous interroger sur le Secret Défense qui a été imposé aux contrats des commandes des vaccins ?
 
Il arrive un moment en effet où les peuples du monde ont le Droit de savoir ce que les Gouvernements ont intérêt à leur cacher et pourquoi !
 
SOS JUSTICE & DROITS DE L'HOMME a voulu en avoir le coeur net, en forrmulant le 9 août 2009 une demande officielle de levée du Secret Défense qui pèse sur le dossier OVNIS et ET depuis plus de 60 ans, auprès de M. Nicolas SARKOZY - Président de la République.
Les humains devant récupérer la Terre qui leur appartient exclusivement.
 
 
La demande officielle formulée par SOS JUSTICE & DROITS DE L'HOMME
 
Lettre RAR adressée par SOS JUSTICE à
M. Nicolas SARKOZY - Président de la République le 9 août 2009
Demande de levée du Secret Défense sur les OVNIS et les ET
Demande d'ouverture d'enquête criminelle
La lettre à téléchargerICI
 

 

LES REPTILIENS ONT FAIM

http://www.dailymotion.com/video/x4htod_les-reptiliens-ont-faim_tech

 

19/07/2009

Gaza : Les « pratiques acceptées » de l’armée israélienne

International - Article paru
le 16 juillet 2009

Monde

Les « pratiques acceptées » de l’armée israélienne

Proche-Orient . Une association de soldats vétérans israéliens dénonce l’utilisation de boucliers humains lors de l’offensive de Gaza.

Lentement, le vent tourne. Si, en 2002, lors de l’offensive lancée en Cisjordanie, l’armée israélienne avait pu échapper à ses responsabilités dans les massacres perpétrés, notamment dans le camp de réfugiés de Jénine, il n’en est plus de même aujourd’hui. L’offensive menée à Gaza du 27 décembre au 18 janvier avait soulevé un cri de protestation à travers le monde. Si un quarteron de défenseurs acharnés d’Israël avait applaudi aux bombes au phosphore blanc, aux tirs contre des écoles de l’ONU ou aux destructions de maisons, la majorité des peuples avaient exprimé leur émotion devant une attaque qui a fait plus de 1 400 morts et 5 000 blessés palestiniens. D’autant que la volonté israélienne d’empêcher la presse internationale de pénétrer dans la bande de Gaza indiquait clairement que cette armée, et ses chefs, ne tenait pas vraiment à opérer devant des témoins qu’il serait difficile de contredire. Ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit de paroles de Palestiniens que Tel-Aviv assimile toujours à de la propagande, voire à de l’antisémitisme.

Parmi les nombreux murs dressés par Israël, un est en train de se lézarder. Au lendemain de l’offensive, déjà, des soldats avaient dénoncé des attitudes militaires contraires aux droits de l’homme, s’apparentant à des crimes de guerre, voire des crimes contre l’humanité. La branche israélienne de l’organisation Médecins pour les droits de l’homme (Physicians for Human Rights) a accusé l’armée d’avoir violé le droit international lors de l’offensive « Plomb durci » dans la bande de Gaza, notamment en ce qui concerne la sécurité des blessés et des équipes soignantes. Aujourd’hui, c’est une autre organisation non gouvernementale, une association de soldats vétérans, Breaking the silence (briser le silence), qui révèle les « pratiques acceptées » au sein de l’armée israélienne. Il s’agit selon elle de « la destruction de centaines de maisons et mosquées sans que cela n’ait d’objectif militaire, l’emploi de phosphore en direction de zones habitées, la mort de victimes innocentes tuées avec des armes légères, la destruction de propriétés privées et (…) une atmosphère permissive dans la structure de commandement qui a permis aux soldats d’agir sans contraintes morales ». Le document est composé de témoignages anonymes de trente soldats engagés dans les combats durant l’offensive israélienne à Gaza. « Les témoignages prouvent que la manière immorale dont la guerre a été menée était due au système en place et non aux soldats individuellement », a affirmé Mikhael Manekin, au nom de l’ONG.

Israël refuse toute commission d’enquête

Les soldats israéliens ont ainsi utilisé des civils comme boucliers humains (« À chaque maison dont nous nous approchions, on envoyait les voisins à l’intérieur », a expliqué l’un d’eux) et reçu pour instruction de tirer sans se préoccuper des conséquences. « On nous disait que la sécurité des soldats résidait dans leur puissance de feu, a raconté un militaire. On faisait ainsi comprendre aux soldats que leur vie était le plus important et qu’il n’y avait aucune raison qu’un de nos soldats soit tué parce qu’on avait laissé à un civil le bénéfice du doute. » L’armée israélienne a rejeté ces accusations, affirmant dans un communiqué que, selon ses propres enquêtes, « il est clair que les soldats des forces armées israéliennes ont opéré en accord avec les lois internationales et les ordres qu’ils ont reçus, en dépit des combats difficiles et complexes ». Le seul problème est que, comme toujours, Israël refuse toute commission d’enquête internationale qui permettrait de faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé dans la bande de Gaza. Une attitude qui ne peut que jeter le doute sur les déclarations officielles israéliennes, alors que les témoignages des soldats corroborent ceux recueillis par les grandes ONG de défense des droits de l’homme.

Pierre Barbancey


Source : L'Humanité

Des soldats israéliens évoquent une guerre sans retenue à Gaza

Douglas Hamilton (Reuters )

3728898558-des-soldats-israeliens-temoignent-d-une-guerre-sans-retenue-a.jpg

 

Des soldats israéliens ayant participé à la guerre de Gaza ont rapporté avoir eu pour instructions de "tirer d’abord" et de ne se soucier qu’ensuite de savoir si c’était contre des civils, rapporte l’ONG "Breaking the silence" que Tsahal accuse de s’être fondée sur des "racontars".

Accusé par Amnesty International, Human Rights Watch et l’Onu d’avoir causé des pertes civiles et des destructions injustifiables en décembre et janvier dans le territoire palestinien, Israël a toujours rejeté ces mises en cause.

Plusieurs soldats de Tsahal ayant participé à cette opération affirment à présent que leurs chefs les ont incités à tirer d’abord et à ne se préoccuper qu’ensuite de distinguer les combattants des civils. En conséquence, témoignent-ils, leurs forces se sont ruées dans le territoire enclavé sans retenir leurs tirs.

Selon ces trente soldats, dont les témoignages anonymes ont été recueillis par "Breaking the Silence", la priorité de l’armée était de minimiser ses pertes afin de s’assurer du soutien populaire israélien à l’opération, contrairement à ce qui s’est passé au Liban à l’été 2006.

"Mieux vaut atteindre un innocent qu’hésiter à viser un ennemi" : c’est en ces termes qu’un soldat résume la façon dont il a compris les instructions répétées durant les briefings préliminaires et pendant l’intervention, qui a duré 22 jours.

"Dans le doute, tuez. La puissance de feu était insensée. On arrivait et les explosions étaient hallucinantes. Dès l’instant où on arrivait à nos positions, on commençait à tirer sur tout ce qui était suspect", raconte un autre.

Tsahal a, dans un long communiqué, démenti les accusations "mensongères et diffamatoires, mélangeant rumeurs et on-dit".

"La plupart de ces témoignages sont anonymes et manquent de tout détail précis permettant à la Force de défense israélienne (IDF) d’enquêter et de les confirmer ou de les réfuter", dit ce communiqué.

DES SOLDATS TENUS AU MUTISME

L’armée "regrette qu’une nouvelle organisation de défense des droits de l’homme présente à Israël et au monde un rapport fondé sur des témoignages anonymes et généraux", sans avoir eu la "décence minimale" de lui soumettre auparavant aux fins de vérifications.

L’ONG dispose de financements de la part d’associations israéliennes de défense des droits de l’homme ainsi que des gouvernements britannique, néerlandais et espagnol et de l’Union européenne.

A l’exception d’un sergent prénommé Amir, l’ensemble des soldats parlent sous l’assurance de l’anonymat et leurs visages sont floutés dans les témoignages filmés. La transcription des propos est disponible sur le site www.breakingthesilence.org.il.

L’armée israélienne, qui repose essentiellement sur la conscription, interdit formellement à ses soldats de parler aux médias. Le rapport de 112 pages de "Breaking the Silence" contient le témoignage de trente soldats "ayant servi dans tous les services impliqués dans l’intervention".

"La majorité (...) sont encore en service dans leurs unités et, profondément alarmés par la dégradation morale de l’IDF, se sont tournés vers nous. (Leurs témoignages) suffisent à mettre en doute la crédibilité de la version officielle de l’armée", peut-on lire dans ce document.

Selon une ONG palestinienne, le bilan des combats côté palestinien s’est établi à 1.417 tués, dont 926 civils. Tsahal parle de 1.166 morts dont 295 civils. Côté israélien, dix soldats et trois civils ont péri.

Des rues entières de Gaza ont été rasées pour réduire le risque des tireurs embusqués et des pièges explosifs. Selon les Nations unies, les quelque 600.000 tonnes de gravats commencent à peine à être déblayées, six mois après la fin de l’opération.

DES "INCIDENTS ISOLÉS"

Dans son communiqué, l’armée rejette ces critiques, mais s’engage à enquêter en cas de plainte formelle pour exactions, tout en assurant que ses militaires ont respecté le droit international.

Le ministre israélien de la Défense, le travailliste Ehud Barak, a estimé pour sa part que l’IDF était "la plus morale des armées du monde" et qu’elle se comportait "conformément aux plus hautes normes éthiques".

Le long communiqué de Tsahal reconnaît toutefois "des cas isolés où du tort non intentionnel a été causé à des non-combattants à la suite d’erreurs opérationnelles", que l’armée affirme inévitables dans "des combats complexes et difficiles".

Plusieurs soldats décrivent une procédure de fouille de maisons où des civils étaient forcés à entrer dans des bâtiments suspects devant les soldats. Ils citent plusieurs cas dans lesquels des civils devaient s’avancer tandis qu’un militaire, derrière lui, reposait son fusil sur son épaule.

"Nous n’avons jamais utilisé aucun civil comme bouclier humain", a rétorque à Radio Israël un porte-parole de Tsahal, le colonel Avi Peled. Il assuré que les témoignages sur ce point ne sont que des choses dont les soldats ont entendu parler.

Le rapport évoque également l’emploi sans discernement de munitions incendiaires au phosphore blanc dans les rues de Gaza - ce que Tsahal dément -, des "destructions massives ne répondant à aucune menace directe" et des règles d’engagement "permissives".

"On ne nous disait pas de tirer sur tout ce qui bouge. Mais la consigne générale était : si vous vous sentez menacés, tirez. Ils n’arrêtaient pas de nous dire que c’était la guerre et que, à la guerre, on fait feu à volonté", se souvient un soldat.

Version française Gregory Schwartz et Marc Delteil : http://fr.news.yahoo.com/4/20090715...

Belgique : Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne

Des nouvelles de Belgique... !!!
Un avant-goût pour la France ?

L'instauration d'une petite "Loi d'exception" bien sympathique pour la rentrée serait-elle du goût du gouvernement Français ?

Maintenant le serrement de mains est aussi déconseillé !

Vous avez compris ce qu'il vous reste à faire.....!

S'il ne faut plus serrer la main de quiconque, imaginons si nous pourrons encore embrasser nos proches et cajoler nos enfants !!!

Il ne nous reste plus qu'à abandonner nos proches, nos enfants et nos animaux, commencer à penser qu'il va falloir aussi éliminer tous les cochons, les oiseaux et tous les autres porteurs de poisse....... à commencer par les manipulateurs qui dirigent la planète !!!! (Humour..!!)

Bonjour les divorces et les abandons !!!!!

Un bunker.......vite !!!!!!! Surtout pour les 40 % de moutons, heu.... de français qui se sentent également nettement plus concernés que la moyenne des populations par la grippe porcine.

Ne nous a-t-on pas dit que : dans chaque être humain, il y avait un cochon qui sommeillait ...?

Existe-t'il un vaccin contre la c........e humaine ?

Rappelons la célèbre phrase de Rabelais :
« L'Ignorance est mère de tous les maux. »

Pasteur a dit : "Claude Bernard avait raison, le microbe n'est rien, c'est le terrain qui est tout".


Belgique : Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne


Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne


Magazine - Sciences et Santé

La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, a expliqué vendredi à l'issue du Conseil des ministres que le gouvernement avait adopté un projet de loi d'exception qui lui donne les moyens d'agir vite et efficacement en cas de nécessité dans le cadre de la lutte contre la grippe AH1N1. Le projet est envoyé au Conseil d'Etat pour avis.

Quand elle sera votée, cette loi donnera au gouvernement une sorte de pouvoirs spéciaux qui lui permettront de prendre des mesures d'urgence, a souligné la ministre.

Mme Onkelinx a donné en exemple le fait que le projet donne la possibilité de réquisitionner des professionnels autres que du personnel de santé pour aider en cas de vaccination massive ou la possibilité d'organiser des distributions massives de médicaments par d'autres voies que les pharmaciens.

La ministre a aussi indiqué que le gouvernement avait passé un contrat pour l'achat de 12,5 millions de doses de vaccins. Elle a aussi annoncé une campagne de vaccination à l'automne. Le vaccin sera gratuit pour les groupes à risques et pour certaines professions.

Source : Rtlinfo


Des médecins et l'Unizo conseillent d'arrêter de donner des poignées de main pour dire bonjour pour éviter la contamination à la grippe A/H1N1. Une recommandation que certains tempèrent.

La poignée de main, ce geste de politesse si usuel, devra-t-elle être évitée à l’avenir sur le lieu du travail ? A l’heure où le gouvernement prend des mesures pour renforcer la protection contre le virus de la grippe A/H1N1, des médecins et l’Unizo vont plus loin. Sur son site internet, le pendant flamand de l’Union des classes moyennes (UCM) recommande aux employés de ne pas se serrer la main pour éviter toute contamination.

Démesuré

Un conseil que certains estiment démesuré. "Il ne faut pas créer de panique. Aujourd’hui, on n’est pas dans une situation d’épidémie. Il faut suivre les conseils de l’agence interministérielle officielle. Et aujourd’hui, je crois que l’on peut continuer à encore se serrer la main", a considéré Thierry Evens, porte-parole de l’UCM.

De 12 à 35 % de la population belge pourrait être touchée. Dans les entreprises, on se prépare dès lors à l’éventualité d’une recrudescence du nombre de malades. Afin d’éviter un ralentissement de l’économie, une "task force" a été créée pour coordonner la prise en charge des personnes contaminées par le virus.

Loi d'exception et campagne de vaccination

Les autorités publiques s’organisent également afin de réagir assez rapidement, en cas d’urgence. La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, a expliqué vendredi à l'issue du Conseil des ministres que le gouvernement avait adopté un projet de loi d'exception qui lui donne les moyens d'agir vite et efficacement en cas de nécessité dans le cadre de la lutte contre la grippe A/H1N1. Le projet a été envoyé au Conseil d'Etat pour avis.

"On va pouvoir réquisitionner des professionnels autres que des personnes travaillant dans le domaine de la santé. Pourquoi ? Un exemple simple : si on doit organiser une vaccination massive dans les écoles, il faudra parfois éventuellement réquisitionner du personnel administratif", a expliqué la ministre socialiste.

Laurette Onkelinx a aussi indiqué que le gouvernement avait passé un contrat pour l'achat de 12,5 millions de doses de vaccins. Elle a aussi annoncé une campagne de vaccination à l'automne. Le vaccin sera gratuit pour les groupes à risques et pour certaines professions.

Attention à l'absentéisme

De leur côté, les entreprises veulent avant tout éviter la panique et l’absentéisme plus important qui pourrait en découler. "Nous conseillons de prévoir en ce qui concerne les fêtes de fin d’année d’être prudent en ce qui concerne l’octroi de jours de congé aux salariés. Il faut prévoir une marge de sécurité ou de pouvoir rappelé des gens pour assurer le fonctionnement de l’entreprise", a conseillé Thierry Evens.

Quant au commissariat interministériel Influenza, il ne déconseille pas les contacts et rappelle que se laver les mains très régulièrement est bien plus efficace pour se protéger de toute contamination.

L'Unizo conseille de ne plus se serrer la main pour éviter la grippe mexicaine.
52 élèves en quarantaine
Cela se passe en Chine. Un groupe de 52 élèves et enseignants britanniques en voyage scolaire a été mis en quarantaine à Pékin après que quatre jeunes furent tombés malades de la grippe porcine, a-t-on appris samedi auprès du British Council.

Source : RtlInfo

Grippe A(H1N1) : des opinions publiques assez peu inquiètes

Grippe A(H1N1) : des opinions publiques assez peu inquiètes
Les opinions nationales apparaissent globalement peu inquiètes de la nouvelle grippe A(H1N1) mais la France se sent nettement plus "concernée" que la moyenne, selon un sondage réalisé dans 19 pays et publié samedi dans Le Figaro.

Les opinions nationales apparaissent globalement peu inquiètes de la nouvelle grippe A(H1N1) mais la France se sent nettement plus "concernée" que la moyenne, selon un sondage réalisé dans 19 pays et publié samedi dans Le Figaro.

En moyenne seuls 28% des habitants des 19 pays interrogés (Argentine, Australie, Autriche, Bolivie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Etats-Unis, Royaume-Uni, Islande, Italie, Corée du Sud, Pays-Bas, Suisse, Japon, Russie, Mexique) se sentent "personnellement concernés".

Dans seulement deux pays, la Chine (64%) et la Bolivie (59%), une majorité d'habitants se montrent "très concernés ou assez concernés". L'Argentine (41%) et la France (40%) se sentent également nettement plus concernées que la moyenne. L'Argentine est devenue cette semaine, avec 137 morts, le deuxième pays où le bilan de l'épidémie est le plus lourd après les Etats-Unis.

Excepté en France et en Italie (27%), dans tous les autres pays européens moins d'un habitant sur quatre se sent personnellement concerné par cette maladie, que ce soit au Royaume-Uni (21%), en Allemagne (14%), en Suisse (7%), aux Pays-Bas (7%) ou en Autriche (3%).

Globalement, 43% des habitants des 19 pays interrogés estiment leur pays "bien préparé". A l'exception du Royaume-Uni (38%), ce sont les pays européens qui se pensent les mieux préparés : 83% des Suisses, 75% des Autrichiens, 65% des Italiens, 65% des Français, 63% des Néerlandais, 60% des Islandais, 53% des Allemands.

Les Etats-Unis (32%), la Russie (28%), l'Argentine (14%) et la Bolivie (12%) sont ceux se sentant les moins préparés.

(Sondage BVA-réseau WIN réalisé entre fin juin et début juillet auprès de plus de 18.550 personnes interrogées dans 19 pays. En France le sondage a été réalisé par téléphone du 19 au 20 juin auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population âgée de 15 ans et plus selon la méthode des quotas).

Source : Rtlinfo



15/07/2009

Docteur André Gernez - Le Scandale du Siècle

Comme l'Etat français nous aime n'est-ce pas, en persécutant un médecin français qui est le père de la théorie des "cellules souches" ?

docteur-andre-gernez-cancerologue-pere-des-cellules-souches.jpg
Le Docteur Gernez est en mesure de contrôler le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, la Parkinson, l’Alzheimer.

Au lieu de lui donner les moyens de faire connaître ses techniques : ON LE PERSECUTE !!!!!!

Aussi nous allons croire l'état Français, les yeux fermés, lorsqu'il nous recommandera les vaccins, pour notre bien, voire lorsqu'il nous les imposera..!!!!!

Surtout n'oubliez pas de faire des dons pour la recherche médicale !!!!!
Vous saurez à quoi ils servent.....!!!!

Qui est le Dr André Gernez ?
Découvrir : ICI

Présentation du Docteur André Gernez, père de la théorie des "cellules souches", et de ses révélations médicales ahurissantes quant au blocus qu'il subit de la part de l'Etat Français et des institutions médicales.

Partie 1 du DVD :

Résumé

André Gernez est le père de la théorie des cellules souches, il révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale. Le Docteur Gernez est en mesure de contrôler le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer.

Découvrir les 2 documentaires et DVD par ce lien : ICI

 

Partie 2 du DVD :

Résumé

A partir de 1967, André Gernez révolutionne les principes fondamentaux de la biologie. En particulier avec son protocole préventif de lutte contre le cancer, adopté aux états-Unis avec succès dans les années 70... mais toujours ignoré en France !

shapeimage_17.png

Docteur André Gernez - Le Scandale du Siècle (part. 2/2)